Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une Bouillotte, et un Doudou, pleins de VIE et ... sans gluten.

Une Bouillotte, et un Doudou, pleins de VIE et ... sans gluten.

Le blog de ceux qui veulent retrouver la Bonne Santé, du corps et de l'esprit et y trouver du plaisir...! et pourquoi pas de la Paix ... et de l'humour en plus. . Il est folie de vouloir guérir le corps sans vouloir guérir l’esprit. (Platon) . **********************************************************************************. Mes avis sur la santé ou la maladie n'engagent que ma vision des choses et ne doivent pas vous empêcher de prendre l'avis d'un professionnel. . ****************************************************************************************. Vos commentaires même brefs ( en cliquant sur commentaires et en mettant un petit mot au bas de chaque article), sont les liens et vos encouragements à poursuivre mes parutions. ................................................. .http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/article-mise-en-garde-les-informations-de-ce-blog-sont-publiees-a-titre-gratuit-et-informatif-100448254.html

Se battre contre la maladie ? Guérir envers (?) et contre (?) QUI ? QUOI ? COMMENT ?

      La médecine se BAT CONTRE la maladie et bien souvent contre le malade, et avec l’aide de son entourage !
Et elle arrive à un résultat certain, la MORT du patient après plus ou moins de souffrance à essayer de guérir de force !
Le corps humain n’est pas QUE de la bidoche, ou que un cerveau ! Il y a plusieurs niveaux (3) intriqués ET inséparables que la médecine, même celle dite naturelle ne veut pas reconnaître le plus souvent.
Alors oui, la pensée et reconnaître l’origine ne suffit pas, il faut guérir l’origine et AUSSI permettre à la « bidoche » de guérir et lui apporter TOUS les nécessaires, et changer dans tous les étages du cerveau les circuits encore en alerte (2) !… 3 étapes qui ne sont pas souvent respectées… Hélas.
Ce sont les clefs qui parfois se mettent en place toutes seules. Heureusement !

 

extrait  de : https://www.sante-corps-esprit.com/maladies-faut-dire-merci/

**************

La maladie n’est pas seulement un

« adversaire à abattre ».

C’est aussi un messager à écouter.

Puis, il faut "entendre" le message, une étape qu'on ignore bien souvent !

****************

(3) La vie sur Terre est établie sur 3 plans, séparés certes mais indissociables, comme un triangle si vous voulez, le plan géré par le cerveau dit »archaïque » est indispensable (sinon vous ne seriez pas en train de lire ce texte!). Un autre concerne tout ce qui est relié au PSYCHIQUE ou physique volontaire (alimentation, exercices, choix de lectures, de jeux, d’activités, de réceptions, de fréquentations, de travail, de drogues, de médecines, etc. Un troisième concerne la partie plus subtile de l’Être, que certain appelle spirituelle, émotionnelle, supérieure, ego, métaphysique… Peu importe, elle est tout aussi indispensable à la réalité et à la solidité de ce triangle (à 3 côtés donc) qui est la vie… de base.

(2) Notamment dans le cerveau archaïque, (pas le droite ni le gauche !). C’est celui qui gère tout ce qui fonctionne en automatique, respirer, digérer, la diffusion sanguine, réglages hormonaux, gérer l’attention quand vous marchez dans la rue ou ailleurs, (sauter en arrière pour éviter le vélo que vous n’avez pas « vu » arriver), enregistrer vos réponses habituelles aux stress divers de votre vie ...et continuer à y répondre pour vous maintenir en vie … par tous les moyens possibles et avec l’Amour dont il dispose. Ses moyens de réponses sont bien expliquées là : http://philosovie.com/circuit-de-la-peur/

*****************************

 

Quand Xavier BAZIN se dit dérouté par :

       .../... Les thérapeutes convaincus que toutes les maladies ont un « sens » caché.

« Dis-moi où tu as mal : je te dirai pourquoi » [1], claironne par exemple Michel Odoul.

Selon lui, si vous avez mal à la gorge, c’est que vous avez du mal à exprimer un problème psychologique :

 

« Les maux de la gorge sont ceux de l’expression “qu’est-ce que j’ai en travers de la gorge” ou de l’acceptation “qu’est-ce que je n’arrive pas à avaler”. Extinction de voix, angine, avaler de travers, aérophagie sont les signes de notre difficulté à exprimer ce que nous pensons ou ressentons, souvent par peur des conséquences de cette expression »


De même, si vous avez mal au genou, c’est que vous auriez du mal à « plier », à accepter un vécu particulier. Si vous vous faites une entorse à la cheville, c’est parce que vous manqueriez de « souplesse » et de « stabilité » dans vos relations avec les autres.

Ce genre de « théorie » peut aller loin, très loin.

Certains médecins sont allés jusqu’à théoriser que tous les cancers sont causés par un stress psychologique violent ou un conflit intérieur non résolu. (Note de Bertie : vécu dans l'isolement et qui n'a pu être verbalisé)

Leur théorie est étonnamment précise : le cancer du sein serait lié à un stress puissant dans la relation mère-enfant. Le cancer du pancréas serait causé par une colère vis-à-vis des membres de la famille, celui des os à un manque d’estime de soi, etc.

Vous comprenez pourquoi c’est un sujet plus que délicat : inflammable.

Prise au pied de la lettre, ce type de théorie peut vous pousser à abandonner tous les traitements médicaux (conventionnels ET naturels) pour ne prendre soin que de votre mental – ce qui serait une catastrophe.

 

Attention danger

Voilà pourquoi, avant d’aller plus loin, je me dois donc de vous donner un avertissement clair.

Même si la cause principale de nos maladies venait effectivement de notre vie intérieure, cela ne signifierait absolument pas qu’on puisse les guérir
uniquement par le pouvoir de l’esprit.

Pour une raison simple : les dégâts biologiques sont parfois
trop avancés pour pouvoir être guéris sans intervention médicale.

Le grand médecin et philosophe Thierry Janssen en donne un exemple très parlant, dans son livre remarquable La maladie a-t-elle un sens ? :

 

« Je me souviens de Nadia, une infirmière qui m’appela un jour au téléphone pour me demander mon avis à propos d’un problème de calcul urinaire qui obstruait son uretère gauche.
 
J’ai compris l’origine (psychologique) de mon mal, me dit-elle avec enthousiasme. Je vais donc attendre que cette pierre se dissolve. Vous êtes d’accord avec moi, n’est-ce pas docteur ?
 
Je lui répondis que l’obstruction de son uretère mettait son rein en danger. L’obstacle était mécanique ; il me paraissait donc logique d’utiliser des moyens mécaniques pour en venir à bout.
 
Elle se fâcha : Vous ne comprenez rien au mystère de la vie, cher Monsieur. La médecine que vous me proposez est grossière, obsolète, dépassée.
 
Deux semaines plus tard, j’appris que Nadia avait développé une infection urinaire. Son rein avait fini par s’infecter. La patiente avait dû être hospitalisée ».
 
*************
Note de BERTIE :
Vous qui me suivez depuis longtemps sur ce Blog avez compris qu'elle avait "simplement " oublié la vitamine C à dose conséquente et elle se trouvait en état d'ascorbémie avancée, autrement dit un scorbut !
Elle avait "oublié"  de donner à son corps les matériaux et outils nécessaires à la réparation, y compris mécaniques ! ... et de respecter les règles du processus d'accompagnement de toute guérison.
 
http://vitcnat.com/vitamine-c-decouverte/      Explorez info1 et info2... 
 
**************
 
       Et puis pourquoi vouloir toujours que le corps rentre en guerre pour TUER ses propres cellules qu'il vient de créer ? Les cellules que le monde médical pasteurien appellent cancéreuses sont peut-être crées là (et pas ailleurs !) pour un temps donné mais, la  malbouffe et le sur-stress et les médicaments empêchent le démontage normal et prévu, de celles-ci ! Sans parler des allergies, ou intolérances pas reconnues en cours, Gluten et produits laitiers !

Et c'est la crise et tous ses dérapages ... et à la fin (la plupart du temps) la FIN.
 
Mon ami Gaëtan est mort en trois semaines à la maison de convalescence APRÈS guérison de son cancer, quand la diététicienne lui a refait des menus... conformes à la norme pour reprendre du poids !
*****************
 

-Accompagner son corps ?

-Être accompagné par un corps physique?

      Quelque soit votre manière de sentir la chose,

lui faire la guerre ou l'accompagner

ne dépends (presque) que de vous !

 

******************

néosanté N°70p29

 

 

Faire peser ses propres peurs et ses propres doutes sur la personne malade ou essayer de la dévier du chemin qu’elle a choisi ne ferait qu’alourdir sa situation et n’aide personne. Rien n’est plus nocif que ces gens qui enlèvent l’énergie des malades en leur imposant leurs propres opinions. Et rien n’est plus bienfaisant que la confiance, le soutien et l’amour de ceux qui savent écouter et qui donnent leurs conseils seulement quand on leur demande.
 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article