Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2015-02-28T14:38:04+01:00

Problème de poids ? Sur et sous-poids.

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

En ce qui concerne les problèmes de poids, l’analyse est très pointue.
« Voici un obèse ; on dit qu’il mange trop, ou qu’il boit immodérément.
Peut-être le fait-il ; mais peut-être pas.

Explore-t-on son âme ?

Peut-être y a t-il un vide intérieur qui demande à être comblé, peut-être un "ça" vulnérable et sensible qui a besoin d’une épaisse carapace.

Georg Groddeck (dans Néosanté N° 42)

**********************

 

Il y a TOUJOURS 2 éléments

CACHÉS et LIÉS

dans les "problèmes" de poids :

et ce sont, selon le Dr Hamer (et je l'ai vérifié):

 


A b a n d o n (s)


et


A f f r o n t e m e n t (s)

 


et notre système biologique cherche à faire le poids ! Ou à passer inaperçu !


        Ça à l'air simpliste comme ça,

mais s'il est impossible d'abandonner ce à quoi on est confronté ou s'il est impossible d'affronter ce ou ceux qu'il faudrait abandonner, le cerveau "fait" de la masse et du volume en conséquence

...par tous les moyens possibles à sa disposition.

Ctrl +H pour afficher l'image en grand ou clic droit et choisir Afficher l'image

Ctrl +H pour afficher l'image en grand ou clic droit et choisir Afficher l'image

Mettre au jour et solutionner les bases premières qui entraînent ce "sur" ou ce "sous"-poids est un vrai travail de prise de conscience, dont l'inconscient,l'Ego, va tout faire pour éviter de reconnaitre les phénomènes sous-jacent et cela lui est très facile.

En effet quoi de plus simple que de ne pas affronter les douleurs de l'abandon !

Et quelle difficulté d'abandonner des situations ou le conflit sera présent avec certitude !

L'auto protection de ces deux programmes est un piège visqueux et insidieux, d'autant plus quand il a un rapport familial et parental !

 

Et pourtant combien de fois avez-vous ESSAYÉ !

Mais essayer n'est-il pas un programme d'affrontement comme  tous les régimes d'ailleurs !

Les régimes ne vous demandent-ils pas d'abandonner ce qui vous donnait du plaisir ?

 

Quand la PEUR (de qui ? de Quoi ?) vient se sur-ajouter, la recherche de récompense devient-elle primordiale ?

 

**************

Ne pas "oublier" le conflit de silhouette qui empêche le symptôme de disparaître, même
lorsque le conflit d’abandon n’est plus actif.

**********************************************

Le surpoids, une solution biologique
Ce que nous prenons pour un problème est
peut-être en réalité une solution. La solution
que notre corps a trouvée pour répondre à un
besoin biologique, besoin de se protéger, de
stocker, de se remplir… Par exemple, le besoin
irrépressible de manger est-il déclenché
par la faim ? Rarement ! Plus souvent par le besoin
de douceur, de plaisir, d’amour, de se calmer…
Sous cet angle, les kilos deviennent une
réponse à un besoin biologique non satisfait !
La question n’est plus « pourquoi je grossis ? »,
mais « quelle est l’utilité de ce poids que je porte
en moi ? ». Répondre à cette question est un
élément essentiel du décodage biologique.
Cela permet de retrouver l’instant conflictuel,
l’origine émotionnelle de la prise de poids.
Cet instant précis où mon besoin n’a pas été
satisfait et que ma biologie ressent toujours !

béatrice bourau-Glisia www.biodecodage.com

Dans néosanté N°57

 

Ajoutez votre expérience en commentaire pour servir aux autres concernés et faites suivre si vous pensez que cela peut aider certains qui se posent des questions et qui ont ESSAYÉ...

... tout !

Jean-Marc DUPUIS dans SNI vient d'ajouter un article plutôt intéressant sur l'addiction . N'allez pas vous perdre dans tous les commentaires c'est son texte qui est porteur d'infos sur l'addiction .

http://www.santenatureinnovation.com/projet-91-nessayez-surtout-pas-de-maigrir/#comment-18835http://

2015-02-27T13:47:13+01:00

Et si l’hyperactivité n’existait pas?

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Article paru dans le journal Le TEMPS ( letemps.ch) le 27 02 15

*********************************

Le psychiatre français Patrick Landman dénonce l’épidémie d’hyperactivité. Selon lui, ce trouble est une construction artificielle destinée à enrichir les pharmas

Les liens

Et si l’hyperactivité n’existait pas? Et si cette maladie n’était qu’une série de symptômes – agitation, déconcentration et impulsivité – artificiellement réunis par les industries pharmaceutiques pour faire du chiffre? Cette thèse, qui n’est pas inédite, est défendue avec force détails et arguments par le psychiatre et psychanalyste français Patrick Landman dans Tous hyperactifs?, essai fraîchement sorti aux Editions Albin Michel. Avec cette information déjà, qui laisse songeur: aux Etats-Unis, le chiffre d’affaires des médicaments vendus pour lutter contre le TDAH (trouble du déficit d’attention avec ou sans hyperactivité) est passé de 40 millions de dollars il y a vingt ans à 10 milliards aujourd’hui. «En psychiatrie, on assiste à un marketing des maladies, qui se vendent comme de vulgaires produits, explique Patrick Landman. Ce phénomène est né aux Etats-Unis, mais se propage partout dans le monde», ajoute le psychiatre, qui assure: «Dans le cas du TDAH, c’est le médicament qui fait la maladie.» Entretien.

Le Temps: Selon vous, l’hyperactivité n’existe pas. Dans votre essai, vous comparez même cette maladie à l’homosexualité, en rappelant que jusque dans les années 70, cette orientation sexuelle était considérée comme un trouble mental. Pourtant, des milliers d’enfants et d’adultes semblent souffrir du TDAH...
Patrick Landman:
Il faut distinguer deux choses. Les constructions médico-sociales à large échelle et la souffrance des individus. Si je compare le TDAH à la stigmatisation de l’homosexualité ou à la frénésie de diagnostics d’hystérie à la fin du XIXe siècle, c’est pour montrer que chaque époque a sa maladie à la mode. Dans mon essai, j’évoque aussi la dépression, qui a flambé dans les années 1980 quand le Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders III (DSM III), la bible mondiale des prescriptions, a médicalisé des affects et des comportements comme la tristesse, la baisse de l’estime de soi ou la dépendance au lien d’attachement, alors que ce sont des réactions habituelles à la suite de ruptures ou d’échecs, et qu’elles sont spontanément réversibles. Les faux dépressifs ont reçu des traitements parfois très longs, et on en est arrivé à qualifier la dépression de «la maladie du siècle». Selon moi, le TDAH suit exactement le même processus, avec les généreuses retombées économiques que l’on sait pour les industries pharmaceutiques…

– Mais revenons à la souffrance des enfants et des adultes chez qui on diagnostique un déficit d’attention et/ou une hyperactivité. Certains parlent aussi d’un excès d’impulsivité. Ces symptômes sont bien réels, non?

– Oui, mais il n’y a pas qu’une seule cause à ces symptômes et, en matière de remède, je crois plus à une méthode clinique avec approche différenciée de chaque patient qu’à une approche médicamenteuse. Pour justifier le recours aux médicaments, certains tenants du TDAH parlent de lésions cérébrales minimes qui pourraient être réparées avec des remèdes à base de méthylphénidate, qui est une amphétamine. Il n’est pas étonnant que des enfants perturbés aient des images cérébrales anormales, mais ces images ne constituent pas une preuve. A l’heure actuelle, il n’existe aucun marqueur biologique d’aucune des grandes maladies mentales, que ce soit la schizophrénie, l’autisme ou les troubles bipolaires. Et le fait de les rebaptiser maladies ou troubles neuro-développementaux ne change rien à ce fait.

– Pourtant, des personnes souffrant d’hyperactivité ont éprouvé un soulagement en prenant des méthylphénidates, dont le plus connu, la Ritaline, semble faire beaucoup d’heureux…

– Bien sûr, prendre des amphétamines, c’est comme boire de l’alcool. Il peut y avoir un soulagement provisoire. La Ritaline dope les neurotransmetteurs, mais elle ne guérit pas. Je ne suis pas radicalement contre les médicaments. Je prescris des méthylphénidates dans un tiers des cas que je traite, lorsque la souffrance est trop grande. Ceci pour un temps limité et avec un suivi psychothérapeutique qui prend très vite le relais. Ce qui me scandalise, c’est le recours systématique aux médicaments, comme à une potion magique, alors que la prise régulière de ces amphétamines entraîne un déficit de croissance et une sous-charge pondérale.

– Mais alors, comment expliquer
le succès de la voie médicamenteuse
?
– C ette solution a le mérite de déculpabiliser les parents et les enseignants. Face à un enfant difficile, les adultes se sentent mieux quand on leur dit que la maladie est à l’intérieur de l’enfant, dans son cerveau, plutôt que liée à des facteurs extérieurs. Encore une fois, c’est une affaire d’époque. Vu le stress qui pèse sur les épaules des parents et les effectifs de classe qui sont en constante augmentation, comment trouver le temps et le ton pour appréhender des enfants qui ne sont pas absolument alignés? L’absurdité totale est atteinte lorsque des médecins disent que si on ne dépiste pas et qu’on ne soigne pas des TDAH durant l’enfance, les ados concernés ont de plus grands risques de devenir toxicomanes. Autrement dit, on donne des amphétamines à des enfants de 7 ans pour éviter qu’ils se droguent à 17 ans! Un autre problème se pose avec la Ritaline: quand l’arrêter? Puisqu’elle ne soigne pas, mais soulage seulement, quand décide-t-on d’arrêter le traitement? Question piège, n’est-ce pas?

– Si le médicament n’est pas la solution, quelles sont vos méthodes pour lutter contre les symptômes du TDAH?
– La psychothérapie classique donne de bons résultats, ainsi que les thérapies de groupe, la psychomotricité ou l’art-thérapie. Je préconise aussi une diminution nette de la consommation d’écrans, car, d’après mon expérience, il y a une corrélation entre les heures passées devant l’écran et la gravité du trouble de l’attention. Surtout, l’immaturité de l’enfant est un gros facteur de confusion. Deux jeunes enfants peuvent avoir le même âge mais présenter un seuil de maturité très varié selon qu’ils sont du début ou de la fin de l’année. Rien que la prise en compte de cet aspect peut assouplir la vision qu’on a de l’élève ou de l’enfant difficile.

Tous hyperactifs?, Patrick Landman, Ed. Albin Michel, 2015.

************************************

En oubliant surtout pas la possible, sinon probable, intolérance au gluten et aux produits laitiers (surtout de vache).

2015-02-26T13:07:45+01:00

Défauts ou émotions ?

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Certains disent que ce sont des défauts graves !

 

Et si nous étions QUE à la merci de ces

5 simples ÉMOTIONS ...

 

  • Orgueil
  • Colère
  • Désir
  • Jalousie
  • Peur

(l'ordre n'a pas d'importance et peut être modifié !)

La PEUR vient souvent en premier !

2015-02-06T14:07:30+01:00

Un chat est un chat ?

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Ce n'est pas

parce que des médias refusent

d'appeler un chat, un chat,

que les chats...

... n'existent plus.

      ... ne sont plus des chats.

M. Gorbatchev discours lors d'une visite en Allemagne en janvier 2015

2015-02-05T20:19:18+01:00

Luttes intestines

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Suivant les préceptes du "JEU de la VIE et comment le jouer",

un petit livre écrit il y a longtemps déjà, en 1941 par Florence Scovel Shinn et réédité en français plusieurs fois.

 

Petit extrait  ; Page 12

Nos paroles jouent un rôle capital dans le Jeu de la vie.
« Par tes paroles, tu seras justifié, et par les
paroles tu seras condamné. »
Bien des personnes ont été cause du désastre
de leur vie par leurs paroles inconsidérées.
C'est ainsi qu'une dame me demanda un
jour pourquoi sa vie était devenue pauvre
et étriquée. Elle avait eu un foyer rempli de
jolies choses et possédait alors beaucoup
d'argent. En cherchant, nous trouvâmes qu'elle
s'était lassée de diriger sa maison, qu'elle
répétait sans cesse : « J'en ai assez de toutes
ces choses — je voudrais vivre dans une
malle ! » Elle ajouta : « Aujourd'hui, c'est
chose faite. » Sa parole l'y avait précipitée. Le
subconscient n'a point le sens de l'humour et
les gens provoquent souvent leurs malheurs
par leurs plaisanteries.

*********************

Je vous (re) transmets ci-dessous un "modèle" de ce qu'il peux être "intéressant" d'écrire pour ceux qui ont un "problème" de luttes ... intestines !

 

 

***************************************

 

 

Par la Grâce et les Moyens Parfaits de l'Univers : (c'est la formule "magique" qui évite les "accidents de retour" imprévus !)

 

moi, ........................................(Nom, prénom), je déclare :

 

- Que la digestion des évènements qui se présentent, ou se sont présentés dans ma vie, est aisée et maintenant sans ulcérations de mon système digestif "physique". Le travail émotionnel et les boucles neuro-linguistiques associées suffisent, mes intestins sont maintenant en "bonne santé" et fonctionnent idéalement à chaque instant. Mon alimentation me permet d'être en bonne santé sans subir les effets d'une intolérance familiale ou sociale qui n'est plus mienne.

 

- Je ne me sens pas séparé des autres humains ou compagnons de vie, tant animaux que végétaux , ma peau n'a plus besoin de prendre en charge ces sentiments anciens de "séparation".

 

- N'étant pas dans la dévalorisation ni dans un conflit de performance, ma formule sanguine est dans un équilibre parfait pour mon fonctionnement optimum. La production et le développement optimal de globules rouges porteurs de fer et d'oxygène me laisse libre de "faire harmonieusement" ce que je décide à chaque instant. La moelle osseuse, les cartilages et les cellules osseuses sont parfaites et se renouvellent idéalement. Mon corps, ma Conscience mon "âme" et les microzymas dont je suis aussi constitué savent faire tout le nécessaire à chaque instant.

Il en est déjà ainsi et je remercie mon corps, mes cellules, les microzymas qui les animent, et les Êtres spirituels qui m'ont toujours accompagné de réaliser et d'accompagner ma très bonne santé.

 

Fait ce jour :

 

 

J'ai maintenant les savoirs pour choisir ma vie à chaque instant.

Je prends le temps dont j'ai besoin.

Je reconnais les "Pardons impossibles" dont je suis "chargé" et les resouds au plus vite.

Je peux exprimer avec amour tous mes sentiments.

J'ai de nouveaux amis adaptés à ce que je suis maintenant.

Je choisis d'être heureux tous les jours.

 

 

 

On peut me télécharger gratuitement sur internet ! Ou m'écouter dans ma version AUDIO :   http://youtu.be/OKDMun5d2rQ

On peut me télécharger gratuitement sur internet ! Ou m'écouter dans ma version AUDIO : http://youtu.be/OKDMun5d2rQ

2015-02-05T20:14:10+01:00

Le pouvoir tonifiant du monde naturel peut aider à nous soigner

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Le pouvoir tonifiant du monde naturel peut aider à nous soigner, même à distance.

Dans les étages postopératoires d’un hôpital de deux cents chambres de la banlieue de Pennsylvanie, il y a des chambres qui donnent sur une foret d’arbres à feuilles caduques, alors que d’autres donnent sur un mur de briques marron.


Une étude a révélé que, comparés aux patients des chambres côté mur, ceux qui avaient la vue sur la forêt restaient hospitalisés moins longtemps (quasiment un jour de moins en moyenne), avaient besoin de moins d’analgésiques, et étaient l’objet de moins de rapports négatifs dans les notes des infirmiers.

 

La maternité de l'hôpital près de chez moi donne sur la terrasse ou "circule" toutes les gaines de ventilation en inox des étages inférieurs et des salles d'opérations !

Une vision tonifiante pour les jeunes accouchées !

Merci les architectes !

2015-02-05T17:52:20+01:00

PORTES ...

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou
PORTES ...

************************************************************

********************************

********************

**************

***

*

Certaines portes,

une fois qu'elles ont été ouvertes,

ne peuvent plus être refermées,

et vous devez vivre avec ce que vous avez trouvé.

C'est un risque à assumer.

R. Von Oech ( Ne restez pas assis sur le meilleur de vous même)

 

et dans le même temps Danièle CLERMONT écrit dans son bulletin astrologique :

... La Terre change, et nous changeons avec elle. Je suis certaine que vous aussi, vous ressentez que vous n’êtes plus celui ou celle de début 2014… Attendez de voir qui vous serez en 2016 ! Tout au long de cette année, laissons toutes les portes grandes ouvertes afin de permettre au nouveau d’émerger !

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog