Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-01-01T09:04:00+01:00

Aujourd'hui c'est la Ste EUPHROSYNE

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Aujourd'hui c'est la Ste EUPHROSYNE

 

 

Transmettez - lui une bonne fête ! ! ! ! !

Ste-Euphrosyne Vierge, moniale à Alexandrie (+ 470)
 

Au 5ème siècle, le père d'Euphrosine s'appelait Paphnuce. Il faisait partie des notables. Il était marié à une femme dont on ne connaît pas le nom. Ils n'avaient pas d'enfant. A force de courir les monastères et d'invoquer le ciel, Paphnuce rencontra un moine qui, par une intense prière obtint du ciel une petite fille qu'il appela Euphrosyne ou Euphrasie. Euphrosyne signifie allégresse. Elle était d'une rare beauté.

...http://carmina-carmina.com/carmina/Mytholosaintes/euphrosyne.html

 

et pour n'oublier personne :

http://www.saint-dicton.com/jour/

1 janvier

 

Dicton du jour

Jour de l'an beau,
Mois d'août très chaud

Fêtes du jour

St-Adalbéron de Liège Frère du Comte de Louvain, évêque de Liège, fondateur de l'abbaye Saint-Gilles ((+ 1128)
St-Basile Prêtre en Arles et évêque d'Aix-en-Provence (+ vers 475)
St-Clair de Vienne Moine, puis abbé de Saint-Marcel de Vienne, dans le Dauphiné (+ vers 660)
St-Concorde de Spolète Prêtre, martyr sous le règne de Marc-Aurèle (+ 175)
Ste-Euphrosyne Vierge, moniale à Alexandrie (+ 470)
Ste-Faine (Fanchéa) Fondatrice et abbesse d'un couvent dans le comté de Fermanagh, au diocèse de Clogher, en Irlande (+ 585)
St-Félix de Bourges Évêque de Bourges (+ 580)
St-Fulgence de Ruspe Claude Gordien Fulgence est le fils d’un sénateur de Carthage, mais il voit le jour à Byzacène, ses parents ayant été obligés de quitter leur domicile pour fuir les Vandales. Orphelin de père alors qu’il est encore enfant, il est élevé dans la piété par sa mère Marianne. Après avoir reçu une excellente instruction, il étudie le latin et le grec et devient fonctionnaire des impôts. Mais bientôt, attiré par la vie religieuse, il réussit à convaincre l’évêque Fauste de l’autoriser à entrer au monastère, malgré l’opposition de sa mère. Il change bientôt de monastère pour rejoindre Félix, un de ses amis devenu abbé dans un autre monastère. Ensemble, ils déménagent à plusieurs reprises pour échapper aux persécutions et aux barbares, puis Fulgence effectue un voyage à Rome. De retour en Afrique, il fonde un nouveau monastère, est ordonné prêtre puis nommé évêque de Ruspe (Tunisie), en 508. Peu de temps après, cependant, il est exilé en Sardaigne par le roi Thrasimond, qui avait interdit la nomination d’évêques orthodoxes. En 523, le monarque étant décédé, Fulgence rentre en Afrique et retrouve son évêché. Il passe la dernière année de sa vie dans la solitude sur une île et rentre à Ruspe dans ses derniers instants afin de mourir au milieu de ses fidèles (468-533)
St-Grégoire de Nazianze l'Ancien Fonctionnaire païen durant les 50 première années de sa vie, époux de Ste-Nonne et père de trois saints (St-Grégoire de Nazianze, St-Césaire de Nazianze et St-Gergonie), évêque de Nazianze (276-374)
St-Guillaume de Dijon Fils du Duc de Volipano, bénédictin, fondateur et abbé d'une abbaye en Piémont (962-1031)
St-Joseph-Marie Tomasi Fils du Duc de Palerme, en Sicile, théologien de renommée, confesseur du pape Clément XI (1649-1713)
Jour de l'an
St-Mochua (Cuan) Abbé de Legsi, en Irlande (VIe siècle)
St-Odilon de Mercoeur St-Odilon de MercoeurFils de Béraud de Mercoeur et de son épouse Gerberge, une illustre famille auvergnate. Alors qu’il est encore enfant, il est miraculeusement guéri d’une maladie des jambes grâce aux prières adressées à la Vierge Marie. Très attiré par la vie religieuse, il attend d’être en âge puis entre à Cluny, où il reçoit l’habit des mains de l’abbé Mayeul. Ce dernier le choisit comme coadjuteur mais décède trois ans plus tard, en 994. Odilon lui succède à la tête du monastère et il devient très rapidement l’objet d’une grande vénération, qui s’étend même au-delà des frontières. Grâce à son abbé, la renommée de Cluny augmente considérablement, attirant de nombreuses personnalités qui viennent se placer sous la direction d’Odilon. En 1031, il est élu archevêque de Lyon, mais il refuse cette dignité, préférant l’humilité de son monastère. Considérablement affaibli par de fréquents malaises durant les dernières années de sa vie, il décède à Souvigny , alors qu’il effectue une dernière visite de ses monastères (962-1049). Selon les sources, la fête de Saint-Odilon est inscrite au 1er janvier (date réelle de son décès) ou au 19 (à Cluny), au 6 février (en Suisse), au 11 mai ou encore au 4 janvier, date qui ne figure dans aucun document de référence.
Source de l'image : Paroisse Nossa Senhora da Conceição Aparecida
St-Oyend (Eugend) Originaire d’Izernore (Ain), lorsqu’il atteint l’âge de sept ans, ses parents le confient aux saints abbés Romain et Lupicien, fondateurs de l’abbaye de Condat (sur la commune de Saint-Claude, dans le Jura). Très appliqué à l’étude et aux exercices de piété, il s’astreint à de grandes austérités. Il refuse l’ordination à la prêtrise, mais accepte tout de même de devenir abbé du monastère après le décède de Minase. Sous la direction d’Oyend, le monastère est enrichi d’un église qui abrite des reliques des saints apôtres André, Paul et Pierre (450-510)
St-Pierre d'Atroa (Né 'Théophylacte') Moine, pélerin, fondateur puis abbé du monastère St-Zacharie près d'Atroa (773-837). Selon la légende, il aurait eu le pouvoir de se rendre invisible pour échapper aux persécutions de l'empereur Léon l'Arménien.
St-Télémaque (Almaque) Ermite dans la partie orientale de l’empire romain, il se rend à Rome après avoir appris que l’empereur d’Occident Honorius vient d’abolir les combats de gladiateurs. Pourtant, lorsqu’il arrive dans la ville, on y donne encore l’un de ces spectacles. Télémaque entre alors dans l’arène et tente de faire cesser le combat et de séparer les combattants. Il est lapidé par la foule en colère et gagne ainsi la couronne du martyr (+ vers 400)
St-William de Dijon Fils du comte Robert de Volpiano, famille de la noblesse piémontaise, dans le nord de l'Italie, moine bénédictin à Locadio et à Cluny, puis abbé de l'abbaye Sainte-Bénigne de Dijon (962-1031)
Ste-Zdislawa Berka Issue d’une famille de la noblesse bohémienne (Litom??ice, en actuelle République Tchèque), elle souhaite très tôt entrer en religion, mais lorsqu’elle atteint l’âge de 16 ans ses parents l’obligent à épouser un jeune seigneur. Elle se retrouve rapidement la mère de quatre enfants, qu’elle élève avec dévouement tout en subissant les accès de violence de son époux. Losqu’elle apprend la fondation du nouvel ordre de Saint-Dominique, elle réussit toutefois à obtenir son autorisation de devenir tertiaire et consacre tout le reste de sa vie à travailler au service des pauvres et des prisonniers (+ 1252)

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog