Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une Bouillotte, et un Doudou, pleins de VIE et ... sans gluten.

Une Bouillotte, et un Doudou, pleins de VIE et ... sans gluten.

Le blog de ceux qui veulent retrouver la Bonne Santé, du corps et de l'esprit et y trouver du plaisir...! et pourquoi pas de la Paix ... et de l'humour en plus. . Il est folie de vouloir guérir le corps sans vouloir guérir l’esprit. (Platon) . **********************************************************************************. Mes avis sur la santé ou la maladie n'engagent que ma vision des choses et ne doivent pas vous empêcher de prendre l'avis d'un professionnel. . ****************************************************************************************. Vos commentaires même brefs ( en cliquant sur commentaires et en mettant un petit mot au bas de chaque article), sont les liens et vos encouragements à poursuivre mes parutions. ................................................. .http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/article-mise-en-garde-les-informations-de-ce-blog-sont-publiees-a-titre-gratuit-et-informatif-100448254.html

Conte des deux cailloux

*********************************************************************************************************************

Voici une très belle histoire ( à méditer !!!!!) :  transmise par  LL...

"L'histoire des deux cailloux"


Il y avait une fois dans un village un fermier sans le sou qui devait rembourser une importante somme d'argent à un vieil homme très laid.

Comme le fermier avait une fort jolie fille qui plaisait beaucoup au vieux prêteur, ce dernier proposa un marché :

Il dit qu'il effacerait la dette du fermier s'il pouvait marier sa fille. Le fermier et sa fille furent tous deux horrifiés par cette proposition.

Alors le vieux prêteur pas très ragoûtant suggéra que le hasard détermine l'issue de la proposition. Il leur dit qu'il mettrait un caillou blanc et un caillou noir dans un sac d'argent vide, et que la fille aurait à piocher, à l'aveuglette, un des deux cailloux du sac.

1) si elle pioche le caillou noir, elle devient son épouse et la dette de son père est effacée

2) si elle pioche le caillou blanc, elle na pas à l'épouser et la dette du père est également annulée

3) si elle refuse de piocher un caillou, son père sera jeté en prison

Cette discussion avait lieu sur le chemin devant la maison du fermier, et le sol était jonché de cailloux. Tout en continuant de parler, le vieux monsieur laid se pencha pour ramasser les deux cailloux. Comme il les ramassait, la jeune fille, qui avait l'oeil vif, remarqua qu'il avait ramassé deux cailloux noirs et qu'il les avait mis dans le sac. Mais elle ne dit rien. Puis le vieux prêteur demanda à la jeune fille de piocher dans le sac.

Imaginez un instant ce que vous auriez fait si vous aviez été là. Qu'auriez-vous conseillé à la jeune fille de faire?

Si on analyse bien, il y a 3 possibilités :

- 1) la fille devrait refuser de piocher un caillou

- 2) la fille devrait sortir les deux cailloux noirs du sac, montrant que le vieux a triché

- 3) la fille devrait piocher le caillou noir et se sacrifier en mariant le vieux pour épargner l'emprisonnement à son père

Prenez un moment pour réfléchir à cette situation. Cette histoire a pour but de vous faire apprécier la différence entre la pensée logique et la pensée dite latérale. Le dilemme de la jeune fille ne peut pas être résolu de façon équitable par la pensée logique traditionnelle. Pensez aux conséquences de chacune des trois options possibles. Alors, qu'auriez-vous fait ?

Et bien voici ce que la jeune fille fit :


Elle piocha dans le sac, et en sortit un caillou qu'elle laissa aussitôt échapper par terre, gauchement, sans qu'on ait pu le voir, et il se confondit spontanément avec la multitude des autres cailloux sur le sol.

Ah ! ce que je peux être maladroite, s'exclama la jeune fille. Mais qu'importe : si je sors du sac le caillou qui reste, on verra bien lequel j'avais pioché en premier, n'est-ce pas !

Puisque le caillou restant était noir, le premier caillou pioché ne pouvait qu'être blanc. Et comme le vieux prêteur n'osa pas avouer sa malhonnêteté, la jeune fille transforma une situation qui semblait impossible en un dénouement fort avantageux !


> > >

Morale de cette histoire :

Il existe une solution pour la plupart des problèmes complexes. C'est juste qu'on ne sait pas toujours regarder les choses sous le bon angle.

************************************

Et voici une autre version racontée, plus moderne, avec l'accent Canadien en plus !

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thierry 19/11/2012 21:00


Et puis il y a toujours le fait que le cerveau trouve LA solution. Quelle qu'elle soit, c'est et ce sera toujours LA solution.


Ne cherchons pas être plus malin que lui, faisons lui confiance, sans pour autant ne pas réfléchir tout de même !

LL 18/11/2012 13:14


Merci N'ED pour cette belle et intéresante histoire sur votre blog.


La fin m'avait étonnée. La jeune fille semblait dans une situation insoluble, je ne voyais pas d'issue positive pour elle, elle allait être victime de triche en plus! Mais elle a eu une idée
judicieuse, il fallait vraiment y penser!!! Ca s'est terminé comme "l'arroseur arrosé"!!! Et celui qui avait triché ne pouvait pas avouer sa triche!!!.


La morale de cette histoire est intéressante, qu'il y ait toujours une solution aux problèmes complexes est encourageant! Il faut juste avoir une idée judicieuse pour la trouver!


Et vous, vous aviez deviné la fin, l'idée géniale de la jeune fille pour se sortir de ce guêpier?


Bon dimanche.LL

n' ED de mabouillotte-et-mondoudou 18/11/2012 17:02



Non je n'avais pas pensé à sa solution !


Mais j'ai déjà écrit que il y a toujours 3 solutions à un problème : la bonne, la mauvaise et ... celle à laquelle on n' a pas pensé .


Bonne soirée