Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une Bouillotte, et un Doudou, pleins de VIE et ... sans gluten.

Une Bouillotte, et un Doudou, pleins de VIE et ... sans gluten.

Le blog de ceux qui veulent retrouver la Bonne Santé, du corps et de l'esprit et y trouver du plaisir...! et pourquoi pas de la Paix ... et de l'humour en plus. . Il est folie de vouloir guérir le corps sans vouloir guérir l’esprit. (Platon) . **********************************************************************************. Mes avis sur la santé ou la maladie n'engagent que ma vision des choses et ne doivent pas vous empêcher de prendre l'avis d'un professionnel. . ****************************************************************************************. Vos commentaires même brefs ( en cliquant sur commentaires et en mettant un petit mot au bas de chaque article), sont les liens et vos encouragements à poursuivre mes parutions. ................................................. .http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/article-mise-en-garde-les-informations-de-ce-blog-sont-publiees-a-titre-gratuit-et-informatif-100448254.html

Il y aura toujours quelqu’un pour vous dire que vous faites fausse route.

 

“Quel que soit le parcours que vous choisirez, il y aura toujours quelqu'un pour vous dire que vous faites fausse route.

Des difficultés seront au RV pour tenter de "vous faire croire" que les autres avaient peut-être raison.

Tracer un plan d’action et s’y tenir jusqu’à la fin requiert du courage “-.

Ralph Waldo Emerson .

 7072306675_4d1954d539.jpg

cité sur:  2012un-nouveau-paradigme

 

Et comme disait Coluche (de mémoire !)

Ce n'est pas parce qu'ils sont

des millions dans l'erreur

que ça en fera une vérité !

1211826591_89a7c1a7f4.jpg

 

Et celle-ci (sur votre droite !)

Peut-être as-tu

toujours pris la vérité

pour une insulte !    

R. Ficher

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

boréal 16/09/2012 20:15


Voici un texte que je voulais vous faire partager.


Ta vie contient un potentiel illimité de rêves magnifiques...

Tu es capable d'atteindre tout ce que tu désires.


En toi est un potentiel que tu peux à peine imaginer.

Vois toujours plus loin, plus grand que ce que tu crois que tu peux atteindre.Souvent, tu vas réaliser que, quand tu laisses tes talents être libres, comme tu les imagines, tu peux atteindre n'importe quel
but.

Si des gens t'offrent de l'aide, leur confiance, accepte-la avec reconnaissance.

Tu peux apprendre beaucoup de ceux qui ont passé avant...

Ne soit jamais effrayé(e) ou hésitant(e) de mesurer le chemin présenté et de te tourner néanmoins vers ton propre chemin si
ton coeur te dicte que c'est le bon ...

Crois toujours que tu vas finalement réussir dans tout ce que tu vas entreprendre et n'oublie jamais la valeur de la
discipline, de la persévérance et de la détermination.

Tu es destiné(e) à être ce vers quoi tes rêves t'emmènent....

Traduction libre d'un poème d'Edmund O'Neill

alpha7 13/09/2012 18:52


A l'attention de L et des autres bien entendu :


GENOU = JE NOUS > ce qui implique une certaine difficulté à plier face aux autres ou à une situation par exemple ! Genou gauche ou droit, c'est intéressant aussi ?


En médecine Ayurvédique nous avons des "portes" qui se doivent d'être au mieux de leur forme :


- les chevilles et les poignets sont les portes de l'acceptation


-les genoux et les coudes celles de la décision


-les hanches et les épaules celles de l'intégration


Je fais rapide sans développer mais ces portes sont intéressantes pour comprendre pourquoi telle ou telle articulation nous porte à avoir mal.


Nous avons ensuite, le haut et le bas du corps pour affiner la recherche.


Se comprendre est aussi une belle randonnée intérieure qui demande plus qu'une respiration abdominale ((celle qui nous permet de nous économiser par rapport à celle par les poumons, mais c'est
une autre histoire, vous en saurez plus si vous me demander)).


En attendant de vous lire, je vais rejoindre mon village de vacances pour aller y faire une partie de tennis avec ma collègue. Quel stress !!!


Bonne soirée et à plus

NED de mabouillotte-et-mondoudou 13/09/2012 20:14



Et puis les jeunes ou ...les vieux ?


Et puis les JEUX (à) NOUS


Tout à l'heure je vais posté un document que j'ai écrit il y plusieurs année sur le GENOU ...



alpha7 13/09/2012 18:29


Pour Paula et les autres aussi bien sûr :


"La vie est un long fleuve tranquile" vous connaissez ? film ou phrase populaire peu importe ! la vie est en effet un fleuve bien long qui peut se trouver calme et tranquile si nous ne cherchons
pas à nous rejoindre et nous accrocher à une rive bien difficile d'accès ! laissons-nous faire corps avec ce fleuve, ayons confiance, Il nous portera.


Quant à ceux qui attendent d'être dans la souffrance pour comprendre c'est que tel est leur chemin de vie, même si parfois nous pouvons y voir un certain côté masochiste nous amenant à nous dire
: "si je souffre, c'est que j'existe ou si je suis malade les autres s'occupent de moi, etc...".


Comme le dit justement Ned, c'est NOTRE route, NOTRE chemin de vie, NOTRE NOTRE NOTRE qui nous montre que nous sommes les seuls à faire NOTRE choix !


Pour les maladies, elles nous disent et nous ne comprenons pas toujours, et même si nous comprenons, cela ne nous est pas toujours facile de retrouver l'effet de départ,  l'émotion qui nous
a amené à en devenir malade,  le ressenti d'origine, tout cela n'est pas si facile à solutionner ; un travail en pleine conscience peut nous amèner à de bien bonnes surprises. Mais
sommes-nous obligé d'être malade ? non ,si nous sommes "vierges" de tous ces arriérés, de toutes ces accumulations généalogiques et autres conflits pouvant nous habiter ! Connaissez-vous beaucoup
de personnes comme cela ? je pense donc que la maladie est un signe de notre inconscient ou une solution de notre cerveau pour avancer ! voulons-nous tous avancer ? Regardez toutes ces personnes
autour de nous qui restent accrochées à LEUR maladie, les plaintes sont parfois plus salvatrices que la guérison ! tout le monde ne cherche pas comme vous et moi ! beaucoup subissent ou se
résignent, c'est LEUR route à eux ! A respecter !


Belle randonnée Paula et les autres dans cette lecture que vous venez de faire....


Vous pouvez vous déchausser et marcher pieds nus, c'est tellement bon (sourire)

NED de mabouillotte-et-mondoudou 13/09/2012 20:09



Merci grand "LOUP" !


Vivi les prises de conscience dans le ressenti et non pas l'émotion ! ! ! !



paula 13/09/2012 11:37


"Je préfère être sur ma route plutôt que dans un fossé à la dérive".


Si ma route (pourquoi un possessif ?) n'est pas le vrai chemin de vie, je vais finir par me retrouver dans le fossé à la dérive. Et là, je vais pouvoir enfin réfléchir, apprendre
et me rendre compte que j'ai fait fausse route.....  Il y a tant de gens qui attendent d'être dans la souffrance (le fossé) pour comprendre. Les maladies ne sont elles pas faites pour ça ?
Donc, le fossé est peut être salutaire en fait. Amitiés

NED de mabouillotte-et-mondoudou 13/09/2012 13:58



Les fossés (les rigoles!) servent à canalyser les eaux ( donc les émotions ?) ils ne doivent jamais être le lieux de cheminement !


MA route est la mienne et ne peut-être celle d'un autre et DOIT donc être  un possessif .


Il n'y a pas de vrai chemin de Vie il n'y a que celui sur lequel nous progressons jusqu'à notre mort, pour repartir plus tard et autrement !



paula 13/09/2012 10:38


Mais, l'autre n'est-il pas un miroir pour nous ? Et s'il nous dit que l'on fait fausse route, peut-être qu'il le dit pour nous faire réfléchir plus sur le chemin que l'on a "choisi". Choisi ou
pris ???? Amitiés

L 12/09/2012 21:41


Le chemin que nous parcourons n'a pas forcément un itinéraire connu à l'avance, parfois on est à la croisée des chemins, on hésite entre deux. Qu'on se trompe de chemins ou pas, il y aura
toujours des cailloux, des embuches sur chaque chemin qui s'offre à nous. Il faut savoir les affronter. Si le chemin est rempli de taillis épineux, il est toujours temps
de rebrousser chemin!. Les autres qui pourraient dire qu'on s'est trompé remuent le couteau dans la plaie et ne sont guère encourageants. Le proverbe dit bien que "le malheur des uns fait le
bonheur des autres...".Dans les conseils qu'on entend, il faut en prendre et en laisser.


J'ai bien ri quand j'ai lu le commentaire d'alpha7 qui préfère être sur le chemin que dans le fossé! Vu comme ça c'est sûr! Bien vu aussi pour les clones, chacun son chemin spécifique.


Cependant,on n'est pas toujours seul sur le chemin, on a nos parents qui nous guident quand on est enfants, puis notre mari et nos enfants et plus tard les enfants feront leur propre chemin. Des
ami(e)s nous accompagnent quelques pas sur le chemin dans une amitié éphèmère ou durable. 


Un peu de compagnie sur le chemin c'est pas si mal, le chemin est long et l'être humain a besoin de communiquer!


Merci à Alpha 7 pour son commentaire intéressant avec une dose d'humour, merci à NED d'avoir trouvé les citations et bonne route comme dirait alpha7! Après les randonnées en villages
vacances dans le cantal dont vous parlez, alpha 7, vous faites aussi des analyses pertinentes et creusées des textes profonds que NED dépose sur son blog. Moi, cet été, l'avant dernier jour avant
la fin de mes vacances, j'ai fait une randonnée pédestre difficile de 5 h en descente raide sur chemin de montagne étroit, rempli de cailloux et ça m'a déclenché mal aux genoux, à
chaque pas j'avais l'impression que j'aller tomber et me fracturer la cheville, le chemin était très accidenté! Ca va mieux mais je vais essayer de
prendre un chemin moins ardu et marcher prudemment sur ma route. Par contre, je reconnais avoir vu de superbes paysages de montagnes sur ce chemin ardu et au sommet de la montagne. On peut voir
de belles choses au milieu de la souffrance, on peut aussi dire qu'il faut parfois souffrir pour voir de belles choses!


Que pensez-vous de tout cela?


Merci et bonne soirée à tous


Une lectrice

NED de mabouillotte-et-mondoudou 13/09/2012 08:38



La première "chose" qui saute aux yeux :


Il faut savoir les affronter.


Où avez vous fait l'apprentissage des affronts ?


L'itinéraire n'est jamais connu mais avons nous choisi un but ? et aussi choisi le type de "voies" pour y arriver ?


Pour que les autres remuent le couteau dans la plaie, c'est donc qu'il y a une plaie ?


Nous ne sommes jamais seul sur cette voie, c'est seulement notre regard qui "autorise " les présences autour de nous... et nos jugements par rapport à nos valeurs (celles inculquées ou celles
choisies ?) qui nous font décider de ne pas les voir, de les accueillir ou les repousser ?


Comment "vou" conduisez-vous sur la route ?


 


Quand aux genoux ils nous servent à "PLIER", pour être Adouber ou pour avoir la tête tranchée !


La souffrance ne revelle que ce que nous ne "voulons / pouvons" dans un période précise ... que l'on peut faire durer une vie entière !


La souffrance n'est jamais choisie volontairement ( sauf folies ) ce n'est qu'un DOUX LEURRE, proposé par une partie de nos inconscients pour nous avertir ! ! ! !


Bonne journée, est une invitation à regarder comme elle va être ou à été belle


AMITIÉS



alpha7 11/09/2012 20:13


Bonsoir et bonne route à vous !


Si ces autres se retrouvent à nous dire de telles choses, qu'ils nous les disent, nous ne sommes pas les uns en face des autres pour rien ! A chacun de nous d'entendre, d'apprendre et de
comprendre au mieux tout ce qui nous touche, le principal étant d'être sur la route, la notre et pas la leur, sinon nous serions des clones. Je préfère être sur ma route plutôt que dans un fossé
à la dérive (sourire) !


Le ciel est bien beau ce soir après ces petits orages, profitons-en !

NED de mabouillotte-et-mondoudou 11/09/2012 21:23



Apprentissage social organisé pour pour limiter ?