Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une Bouillotte, et un Doudou, pleins de VIE et ... sans gluten.

Une Bouillotte, et un Doudou, pleins de VIE et ... sans gluten.

Le blog de ceux qui veulent retrouver la Bonne Santé, du corps et de l'esprit et y trouver du plaisir...! et pourquoi pas de la Paix ... et de l'humour en plus. . Il est folie de vouloir guérir le corps sans vouloir guérir l’esprit. (Platon) . **********************************************************************************. Mes avis sur la santé ou la maladie n'engagent que ma vision des choses et ne doivent pas vous empêcher de prendre l'avis d'un professionnel. . ****************************************************************************************. Vos commentaires même brefs ( en cliquant sur commentaires et en mettant un petit mot au bas de chaque article), sont les liens et vos encouragements à poursuivre mes parutions. ................................................. .http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/article-mise-en-garde-les-informations-de-ce-blog-sont-publiees-a-titre-gratuit-et-informatif-100448254.html

Vifs remous suite à l'article sur le don d'organes

Vifs remous suite à l'article sur le don d'organes

De nombreuses personnes m'écrivent qu'elles sont choquées par mon message de vendredi dernier, où j'explique que les « morts » à qui on prélève des organes doivent souvent être anesthésiés, et où j'affirme que la « mort cérébrale » n'est pas la même chose que la vraie mort.

Je comprends l'émotion que cela puisse susciter. Mais je tiens à souligner que personne n'a contesté les cas que j'ai rapportés, où des gens à qui des médecins voulaient prélever des organes se sont réveillés et ont repris une vie normale. Au contraire, une lectrice, Hélène, a ajouté ce témoignage sur notre site Internet :

« Je ne veux pas entrer dans la polémique de savoir s’il faut ou non donner ses organes, mais juste donner mon témoignage.

Un membre de ma famille a eu un grave accident, est entré dans le coma puis a été déclaré mort cérébralement. Notre famille a refusé le don d’organe ayant la sensation d’infimes réactions à la venue de certaines personnes auprès de lui et de sa présence, exactement comme c’est raconté dans l’article. Ces sensations sont indescriptibles avec le vocabulaire médical.

Il a quand même été décidé de « le débrancher » sous la pression des médecins afin de procéder dans les jours suivant à ses funérailles. Le corps médical affirmait qu’il arrêterait de respirer puis mourrait physiquement cette fois.

Contre toute attente, il a continué à respirer. Tout le monde se relayait auprès de lui pour guetter un signe de conscience et lui parler.

Après plus d’un mois, il a fini par réagir (il a légèrement levé l’auriculaire à la demande pressante d’un proche pour nous monter qu’il était là !)

Cela fait bientôt 30 ans et il se porte maintenant à merveille.

Je sais la pénurie d’organe; je sais le cruel dilemme, la difficulté de prendre une décision dans un sens ou dans l’autre.

Je ne porte aucun jugement ni dans un sens ni dans l’autre. Je voudrais juste des moyens plus sûrs d’investigation pour savoir si quelqu’un est réellement mort cérébralement, car dans mon entourage, ce cas n’est pas unique. »

Chère Hélène, un grand merci : vos paroles sont sages.

Dans un domaine aussi sérieux que la médecine, tout amateurisme doit être banni. Et quand des questions se posent, il faut avoir le courage de les aborder ouvertement.

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paula 14/05/2012 18:36


C'est tellement bien pourtant de connaître enfin la Vérité dans des domaines qui nous sont obscurs. Et merci à ceux et à celles qui nous "ouvrent les yeux". Amitiés

mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr 14/05/2012 19:53



Si il y a des sujets qui vous intéressent, vous pouvez toujours les proposer ou en demander !


Bonne semaine !