Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une Bouillotte, et un Doudou, pleins de VIE et ... sans gluten.

Une Bouillotte, et un Doudou, pleins de VIE et ... sans gluten.

Le blog de ceux qui veulent retrouver la Bonne Santé, du corps et de l'esprit et y trouver du plaisir...! et pourquoi pas de la Paix ... et de l'humour en plus. . Il est folie de vouloir guérir le corps sans vouloir guérir l’esprit. (Platon) . **********************************************************************************. Mes avis sur la santé ou la maladie n'engagent que ma vision des choses et ne doivent pas vous empêcher de prendre l'avis d'un professionnel. . ****************************************************************************************. Vos commentaires même brefs ( en cliquant sur commentaires et en mettant un petit mot au bas de chaque article), sont les liens et vos encouragements à poursuivre mes parutions. ................................................. .http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/article-mise-en-garde-les-informations-de-ce-blog-sont-publiees-a-titre-gratuit-et-informatif-100448254.html

Vous ne regarderez plus jamais une tasse de café de la même façon.

 

La carotte, l'œuf et le grain de café.
auteur inconnu .

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Vous ne regarderez plus jamais une tasse de café de la même façon.

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

 

           Une jeune femme va chez sa mère et lui dit que sa vie est tellement difficile qu'elle ne sait pas si elle peut continuer. Elle veut abandonner, elle est fatiguée de se battre tout le temps. Il semble qu'aussitôt qu'un problème est réglé, un autre apparaît.

Sa mère l'amena dans la cuisine. Elle remplit trois chaudrons d'eau et les place chacun sur la cuisinière à feu élevé.
Bientôt, l'eau commence à bouillir.
 
Dans le premier chaudron, elle place des carottes, dans le deuxième, elle met des œufs et dans le troisième, elle met des grains de café moulus. Elle les laisse bouillir sur le feu sans dire un mot.

 

Après 20 minutes, elle retourne à la cuisinière. Elle sort les carottes et les place dans un bol. Elle sort les œufs et les place dans un bol. Puis, elle verse le café dans une carafe.

Se tournant vers sa fille, elle dit :

- "Dis-moi, que vois-tu?"

- "Des carottes, des œufs et du café", répondit sa fille.

Elle l'amena plus près et lui demanda de toucher les carottes. La fille les toucha et nota qu'elles étaient toutes molles et souples. La mère lui demanda alors de prendre un œuf et de le briser. La fille enleva la coquille d'un œuf et observa qu'il était cuit dur. Finalement, la mère lui demande de goûter au café. La fille sourit comme elle goûtait son arôme riche.

La fille demanda alors, "Qu'est-ce que ça veut dire maman?"


Sa mère lui expliqua que chaque objet avait fait face à la même eau bouillante, mais que chacun avait réagit différemment.

  • La carotte y est entrée forte, dure et solide. Mais après être passée dans l'eau bouillante, elle a ramolli et est devenue faible.
  • L'œuf était fragile avec l'intérieur fluide. Mais après être passé dans l'eau bouillante, son intérieur est devenu dur.
  •   Quant aux grains de café, eux, ont réagi de façon unique. Après avoir été dans l'eau bouillante, ils ont changé l'eau.

 
"Lequel es-tu?", demanda la mère à sa fille.

"Lorsque l'adversité frappe à ta porte, comment réponds-tu?


Es-tu une carotte, un œuf ou un grain de café?"

Penses-y?
 

  • Suis-je la carotte qui semble forte, mais qui dans la douleur et l'adversité devient molle et perd sa force?
    •  Suis-je un œuf qui commence avec un cœur malléable, mais change avec les problèmes? Ai-je un esprit fluide qui devient dur et inflexible dans la douleur? Est-ce que ma coquille ne change pas, mais mon intérieur devient encore plus dur?
      • Ou suis-je comme un grain de café? Le grain change l'eau, il change la source de sa douleur. Lorsque l'eau devient chaude, il relâche sa fragrance et sa saveur.

???????????????????

 

 

Si tu es comme un grain de café, tu deviens meilleure et tu sais changer la situation autour de toi lorsque le pire survient.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Boréal 05/10/2012 20:44


merci merci pour tous ces conseils, messieurs, j'en prend bien note.


Et les met en pratique dés que possible.


 

alpha7 05/10/2012 16:07


Boréal, il est vrai que s'allonger sur l'herbe est très agréable et j'ajouterai même que, le matin, à la fraîche et dans la tenue d'Adam ou d'Eve, frissons et bien-être garantis jusqu'à ce que le
corps se réchauffe. Ensuite, une bonne douche bien chaude et stimulante. Voilà pour ce p'tit plus "naturiste".


Pour ce qui est des aoutats, un coton tige avec la crème ASCABIOL sur chaque bouton et au revoir les aoutats. Très expéditif si dames, messieurs et enfants ne supportent pas ces petits monstres
bien incisifs. Pour faire passer la démangeaison 1 comprimé de Claritine fait là encore très bien l'affaire.


Bonne gratouille aux autres, mais c'est gérable tout de même.


 

Fred Milongeroz 05/10/2012 14:36


Un autre aussi l'a remis au goût du jour, avec "Contes à guérir, contes à grandir", Jacques Salomé.


Et pour les pistes sur les archétypes, on pense à Jung et bien d'autres. Tant d'horizons encore à explorer avec les contes traditionnels, initiatiques, et les blagues aussi, ainsi que les
réflexions zen paradoxales, autant d'outils pour cerner nos problématiques!


 

n' ED de mabouillotte-et-mondoudou 05/10/2012 19:32



Merci de ces compléments et précisions



Boréal 05/10/2012 11:37


Savez vous pourquoi j'adore ce blog ?


 Chaque commentaire lu, entendu, nous amène à mieux nous comprendre.


Des votre n'ED, à ceux d'Alpha7, et de tous les autres, ils sont source d'enrichissements pour soi, et d'ouverture vers sa propre évolution.


Merci pour tous.


Je prendrai le temps de marcher pieds nus quand la terre est mouillée, je le fais déjà quand elle est sèche, et je sens cette énergie, celle qui nous envelloppe,qui monte,et qui vous
envahit c'est un contact sans intermédiaire avec mère nature, comme j'apprécie aussi de m'allonger dans l'herbe.


Il est vrai qu'il faut choisir le bon moment pour s'allonger dans l'herbe, car en été, garre aux aoutats, et là ça démange!!!


 


La nature et tous ses éléments nous apportent tellement, qu'il est bon de la regarder et de la respecter.


 


Bonne journée à tous avec pour météo  un ciel bien bleu additionné d'un beau soleil.


 


 


 


 

n' ED de mabouillotte-et-mondoudou 05/10/2012 13:21



s'allonger sur une toile de coton ou un matériau naturel limite les "risques" et ne coupe pas le lien avec la terre



Fred Milongeroz 04/10/2012 23:33


Quand on cherche des réponses qui ne viennent pas, qu'on essaie de lâcher prise, de comprendre ce qui se passe autour de soi, voilà qu'on nous glisse quelque piste, une anecdote, une histoire.


Cette histoire est percutante, et va plus loin que tous les beaux discours. C'est un conte, une anecdote qui parle au plus profond du coeur, tout simplement, génial! A partager sans modération!

n' ED de mabouillotte-et-mondoudou 05/10/2012 10:28



La différence entre un Conte et une Histoire, c'est ce "parlé" au fond du coeur, le conte se srt des archétypes qui parlent tout seul au fond du coeur .


Odette Pactat-Didier à écrit pas mal de choses sur le sujet et notamment sur le décodage des contes de fées...



Boréal 04/10/2012 23:18


merci Alpha7, et pour LL, les saveurs sont toujours différentes selon les ingrédients que vous y mélangez.


Elles ne peuvent être identiques, car chaque épreuve est dissemblable selon l' état d'esprit de l'instant, de chacun.


Votre " colère" sera plus forte ou plus faible, selon le motif de l'épreuve, du conflit, de la personne ect...


 


Et puis chaque personne, à sa propre saveur, de ce fait, dans l'épreuve, les saveurs délivrées par chacun sont propres à eux-mêmes.


 


Le tout est de délivrer des saveurs douces, avec un goût prope à vous, qui ne vous laissent pas d'amertume, d'acidité.


 


 


 


 

alpha7 04/10/2012 22:14


A Boréal, je dirai pour son jeu de mot de "faire court" (hé oui, je venais d'écrire que j'allais faire un tennis !), bravo et ensuite qu'elle a bien ses raisons de profiter de cette pluie qui lui
apporte, je l'entends, bien du "plaisir".


Pour ma part, lors de randonnées sous la pluie, je propose toujours à ceux qui le  veulent d'enlever leurs chaussures et de marcher pieds nus afin  de pouvoir se rendre compte du bien
fait d'une telle pratique. Ceux qui le font se rendent compte de la douceur de la terre, du bien-être de marcher ainsi sans parler des énergies telluriques ressenties directement à chaque pas.


Quant à LL, toujours lectrice en signature et commentatrice de plus en plus en écriture, je dirai que oui mes 2 sets se sont très bien passés et que oui aussi j'ai bien aimé faire un suivi en
parallèle de ces 2 commentaires sur les peurs.


Il est vrai que les liens ne se font pas pour rien, c'est important d'en prendre conscience, comme pour les rencontres, tout à son importance et les mots dits ou écrits en sont très souvent les
clefs.


Je voudrais juste préciser que je n'ai pas raison, mais que j'ai mes raisons de dire, d'écrire ou de faire ceci ou cela, comme tout le monde d'ailleurs. Si une personne s'octroie le droit d'avoir
raison, c'est qu'elle se met en face et en phase que les autres ont tort ! Alors que si elle parle de ses raisons, elle partage avec les autres et respecte le fait qu'ils peuvent dire et faire
différemment.


Avec raison, je vais aller lire quelques autres commentaires.


 


 

LL 04/10/2012 21:22


Bonsoir à tous,


Alpha 7, j'ai bien aimé votre commentaire sur ce texte, d'autant plus qu'il fait aussi subtilement allusion et rejoint les deux derniers commentaires (le mien et celui de Boréal le 03/10 sur
les peurs) où nous parlions en métaphore de la pluie/souffrance et de germination. Peut-être les avez-vous lu et appréciés...Merci beaucoup en tous cas pour votre réponse imagée. La partie de
tennis s'est bien passée? sans pluie?


C'est vrai, vous avez raison Alpha 7, trop d'eau peut faire pourrir la graine et l'empêcher de germer. Il faut un juste dosage!


J'au trouvé ce conte philosophique très beau, la fin m'a étonnée mais ça donne envie d'être du café!même s'il faut admettre s'être senti carotte et oeuf suivant les moments.


 C'est curieux comme le grain de café arrive à changer la source de sa douleur et lui donne un arôme qu'elle n'avait pas! Le grain relache sa saveur dans la souffrance de l'eau bouillante!
Comment cela peut-il prendre forme dans la vraie vie? et nous, Quelles saveurs relachons-nous dans l'épreuve?


NED puisque vous avez aimé cette histoire philosophique, j'en ai d'autres en métaphores qui devraient vous plaire, je pourrais vous en envoyer de temps à autre par mail si ça vous intéresse
de les lire voire de les mettre ensuite sur votre blog comme celle-ci. A moins que je ne les mette de temps en temps,comme dans ce cas, en commentaires adaptés aux sujets que vous mettez sur
votre blog. 


Bonne soirée à tous. A bientôt de vous lire. une lectrice

n' ED de mabouillotte-et-mondoudou 05/10/2012 10:22



Je me ferai un plaisir de mettre sur le blog les "histoires" que vous m'enverrez sur "CONTACT" qui sont plus facile à retrouver que dans les commentaires !



Boréal 04/10/2012 21:13


Pour faire court, moi, j'aime aller marcher sous la pluie, pas une pluie torrentielle, une pluie qui pénétre la terre, qui tombe doucement, qui nourrit.


 


Oui, j'ai cette sensation que cette pluie mélangée à la chaleur de que je ressens quand je marche, me lave de l'intérieur.


 


Comme si j'éliminais les toxines qui sont en moi.


 


Bonne soirée


 


Peut-être un peu fou, mais franchement cela fait un bien fou.


 


 


 


Pourquoi vous direz vous, bien simplement que j'ai l'impression que cette pluie me lave, l'eau est symbole d'émotions, mais se mettre sous la pluie

n' ED de mabouillotte-et-mondoudou 05/10/2012 10:18



L'eau ( de mer surtout) donne a certains la sensation d'être divisé, ce qui n'est pas le cas avec la pluie qui tombe.


La mer est perçue comme montant à l'aussaut ! ! ! !


 



alpha7 04/10/2012 18:03


Oui, laissons -nous "traverser" par cette eau, symbole de nos émotions. Acceptons sa venue "torrent" pour s'en nourrir et laissons ressortir de nous la "vapeur" du bien-être émanant de cette
"pluie" qui nous a envahie. Une petite douche de temps en temps ne fait de mal à personne si nous ne restons pas trop longtemps dessous. Il est bien connu qu'un peu d'eau permet à la graine de
germer, mais trop d'eau ne ferait que la faire pourrir.


Pour l'instant pas de pluie à l'horizon, je m'en vais faire un tennis en extérieur.


 

n' ED de mabouillotte-et-mondoudou 04/10/2012 20:15



La traversée du désert est moins agréable que de chanter sous la pluie !


Bonne soirée



paula 04/10/2012 12:01


"Se faire imprégner par l'eau chaude" signifie, je suppose, ne pas occulter le problème, ne pas lui tourner le dos, l'analyser et le résoudre au mieux, sans violence mais autorité ?
Merci pour les futures réponses. Amitiés

paula 04/10/2012 10:04


Magnifique ! Et si on se transformait en dosettes café pur arabica quand un problème se présente ? Amitiés

n' ED de mabouillotte-et-mondoudou 04/10/2012 10:19



La "difficulté" est d'accepter ou non de se faire imprégner par l'eau chaude !