Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une Bouillotte, et un Doudou, pleins de VIE et ... sans gluten.

Conte du Magicien

28 Septembre 2013, 09:53am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

démarrez la musique maintenant

Un conte oriental parle d’un très riche magicien qui avait de nombreux troupeaux de moutons. Ce magicien était très avare. Il ne voulait pas prendre de bergers, et il ne voulait pas non plus mettre de clôture autour des prés où paissaient ses moutons. Les moutons s’égaraient dans la forêt, tombaient dans des ravins, se perdaient, et surtout s’enfuyaient à l’approche du magicien, parce qu’ils savaient que celui-ci en voulait à leur chair et à leurs peaux. Et les moutons n’aimaient pas cela.À la fin, le magicien trouva le remède. Il hypnotisa ses moutons et leur suggéra tout d’abord qu’ils étaient immortels et que d’être écorchés ne pouvait leur faire aucun mal, que ce traitement était au contraire excellent pour eux et même agréable ; ensuite le magicien leur suggéra qu’il était un bon pasteur, qui aimait beaucoup son troupeau, qu’il était prêt à tous les sacrifices pour lui; enfin, il leur suggéra que si la moindre chose devait leur arriver, cela ne pouvait en aucun cas leur arriver dès maintenant, dès aujourd’hui, et que par conséquent ils n’avaient pas à se tracasser. Après quoi le magicien mit dans la tête de ses moutons qu’ils n’étaient pas du tout des moutons; à quelques-uns d’entre eux, il suggéra qu’ils étaient des lions, à d’autres qu’ils étaient des aigles, à d’autres encore qu’ils étaient des hommes ou qu’ils étaient des magiciens.

Cela fait, ses moutons ne lui causèrent plus ni ennuis, ni tracas. Ils ne s’enfuyaient plus jamais, attendant au contraire avec sérénité l’instant où le magicien les tondrait ou les égorgerait. (P.D. Ouspenski, Fragments d’un enseignement inconnu)

Source

Jean YANNE

Jean YANNE

Commenter cet article

Elena 28/09/2013 11:49

En vrac :

L'homme avec toutes ses/ces représentations est peut-être encore plus mouton qu'un mouton.

Par définition un mouton est programmé pour suivre sous entendu sans réfléchir. Et pourtant c'est la définition d'un homme du comportement qu'il pense observer, pas la définition d'un mouton. Le mouton est sans représentation de ce qu'est un homme (affirmation, peut-être faudrait-il leur poser la question ;-)) Mais l'homme, lui , à le pouvoir de croire en ce qu'il suit, ce qui peut aussi faire de lui un "mouton". Mais jamais il ne peut dire qu'il n'est pas suivi, ce qui en fait un mouton qui voit celle qui le suit (son ombre).

:-)

Ned 28/09/2013 13:01

Oh OUI !
:-)
Il faut des limites pour pouvoir aller loin ! ...et la connerie humaine n'en a pas ...
Bon week-end .