Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2013-08-23T16:04:10+02:00

Attentif à l'instant présent pour créer son passé ?

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

ATTENTION : J'écris ce texte conscient que cela peut vous perturber. Si vous vous sentez "fragile en ce moment " mettez le de côté pour plus tard.

 

****************************************************

CONSCIENT et Inconscient .... il y aurait une lutte permanente ? suggère LL.dans un commentaire:

Comment, selon vous, avoir accès à nos scénarios inconscients?
Si notre scénario conscient voit le verre à moitié vide, pensez vous que le scénario inconscient le voit à moitié plein?
Comment modifier le jugement sur ce qui s'est passé, puisque l'on ne peut pas le changer?
Vous dites que l'on peut tout réinventer mais comment? via l'inconscient mais comment dans les faits?
Et comment l'inconscient prend-il alors la main sur le conscient si le conscient ne veut pas changer sa vision de ce qui s'est passé.

************************

 

 

           Personne, même pas vous,

ne pourra jamais et je dis bien jamais modifier et avoir accès à votre passé. Le passé est une chose fixe et fixée  dans votre éternité, dans votre ADN, 

Le jugement sur ce qui c'est passé, c'est bien un acte qui ne peut être que dans un instant présent et qui comme tout acte,

                             se trouve dans le passé dès qu'il a eu lieu !

Qu'est ce donc que l'inconscient dans tout ça ? une création de psy ? pour nous faire croire à quelque chose ? qui n'existe peut-être pas !

 

La seule possibilité pour modifier

ce qui existe dans son passé

c'est d'avoir accès

à son instant présent

qui va donc s'inscrire

dans ce qui va être notre passé et,

c'est ce qui ce passe là  "maintenant "

pendant que vous lisez ceci !...

 

... et c'est ce qui ce passera quand vous allez ( par exemple ) embrasser votre conjoint

tout à l'heure ? Ou celui de vos enfant qui va venir vous ... parler, voir, solliciter, perturber, aimer ? Ou votre voisin (voisine) qui arrose ses fleurs sur son balcon, votre Gynéco (le votre ?) avec qui vous aviez rendez-vous? Votre amant ? Celui, celle qui vous appelle au téléphone et à qui vous ne pouvez (?!!) pas dire que ce n'est pas le bon moment ( ça ne se fait pas !), La caissière du supermarché qui arrive au bout de ses 9heures de caisse ... etc

 

TOUS ces instants là ne seront plus modifiables et sont encastrés dans votre mémoire passée  et...  il vous appartient à vous et personne d'autre d'engranger plutôt des "Perles de BONHEUR"

plutôt que d'"essayer" de ne pas avoir trop de petits malheurs,

c'est ce que vous ont appris ceux qui vous ont "éduqués".  ( on dit "élevés" chez vous peut-être ? Mais élevé vers où ?)

***************************************

 

Saurez vous en temps voulu monter vers le haut, monter vers la lumière dans une Bulle d'Amour,

même si une "saloperie noire" s'accroche à vos basques,

( parce que ce jour là vous aurez bu un peu plus que raison ou fumé un truc, pas terrible !)

Enseignez ça à vos ados et amis c'est d'actualité croyez moi !

 

***************************

 

à écouter une minute pas plus !

*

*

*

*

*

*

*Ma responsabilité pendant que j'écris là sur cette page est proportionnelle à la puissance de votre lecture et dans ces temps où la "Bête" montre plus que le bout de son nez un peu partout, il y a des moment ou j'hésite à vous dire ce que je sens et pressent et c'est parfois un vrai dilemme.

Mais c'est comme avec les enfants il y a un moment ou l'on se dit qu'il est temps de les laisser voir certaines réalités, et l'on découvre des fois qu'ils les avaient déjà lues ou vue, et c'est le moment du dialogue en famille, celui qui libère tant d'amour.

 

Loin de moi l'intention ou l'impression de vous considérer comme des petits enfants tout au contraire , plutôt comme des partenaires ou chacun amène ses savoirs et connaissances d'où l'importance de vos commentaires ( là je pense à toute la science de mon plus jeune frère et celle de ma grande fille qui viennent régulièrement me soutenir )  .

Merci aussi à VJ et les merveilleux textes de son blog ( http://www.vieux-jade.com/  ) qui de nouveau éclairent notre route d'un autre ciel !

 

Voilà votre instant présent, bousculé,

qu'allez-vous faire ?

Épousseter votre vêtement

et reprendre votre route

comme si rien ne s'était passé

ou commencer à bâtir un nouveau présent,

pour longtemps ?

 

 

 

Celle-ci parce qu' elle affiche 2.minutes et 22 secondes ( 2.22 )!

Combien vont "oser " mettre un commentaire ? deux, Trois ,,,, sur 60 ... les paris sont ouverts !

 Je sens qu'y répondre ne va pas être tâche facile ! Je ferai au mieux.

Je ne suis ni médecin, ni professionnel de santé agréé par la SSle etc , ce que j'écris n'est que ma "vision" des choses  après une  vie d'activités professionnelles et de formations très, très variées.

 

 

http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/-ils-%C3%A9coutent-mais-n%E2%80%99entendent-pas

 

 

2015-09-27T12:49:23+02:00

Une immense peur tout au fond de moi.

Publié par n' ED

Ma plus grande PEUR, celle qui s'est cachée là, tout au fond dans un recoin de mon esprit, de mon âme, de mon corps, est de ne pas être à la hauteur, de ne pas être capable d'y arriver.

 

Cette partie sombre où la lumière ne brille pas ( plus ? ) là où, même mon Ange Gardien je ne le laisse pas aller voir !

Et pourtant des coins formidables et lumineux il y en a !

Mais pourquoi n'arrivent-ils pas à éclairer ces coins sombres ?

"On"  (Je ?) dirai que l'ombre y mange la lumière.

Que puis-je-y "faire"?

Des talents j'en possèdent ou bien  je peux en acquérir facilement, c'est là que je dois chercher !

 

Au lieu de me dévaloriser ( au prix fort ! ), je démarre une recherche dès cet instant.

****************************************

 

Quand  je lance une demande suivant la loi de l'Univers donc,

Par la Grâce et Les Moyens Parfaits ( lien )

j'ai toujours reçu rapidement des réponses justes !

 

...  Et j'ai reçu ceci dans ma boîte mail ( sur le blog de conscience et santé )

 

 

  EFT
 
          Emotional Freedom Techniques TM
 
Technique de
 
               libération émotionnelle
 
Un outil universel pour la guérison
http://conscience-et-sante.com/manuelfrancais_EFT.pdf

 

***************************************

 

C'est simple

on peux pratiquer soi-même

on ne dépend de personne, la page 41 fait le résumé de la technique ! mais lisez les autres aussi 22, 23, 27 ... !

Ça fonctionne ...           commencez donc par votre PEUR !

( Si vraiment vous AVEZ-BESOIN d'un accompagnateur, il y en a ( plein ), mais il faut les chercher ...)

 

***************************************

Les erreurs à ne pas faire ( il y en a que j'ai faite ) :

  • Vouloir courrir plusieurs lièvres à la fois ! Ratage assuré !
  • Rester dans le flou pour l'affirmation du sujet ! Prenez le temps, vous l'avez, demandez de l'aide !
  • Quand vous passerez à la suite n'oubliez pas d'inclure le fait que vous abordez LE RESTE du problème ( page 34, 35 ).
  • Demandez à un ami, plutôt qu'à votre conjoint, de vérifier le résultat, la presssion sera moins forte ! Attendez même avant de lui en parler lien
  • Fredonner un petit air : ce ne sont pas les paroles, c'est la mélodie qui compte !
  • Vous pouvez vous retrouver subitement en phase de guérison donc "malade" respectez votre corps et ses demandes urgentes (Eau pure en quantité, Repos et siestes, aliments de qualité, voire apport de vitamine C ) lien

 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

PUIS est apparu sur un autre Blog :

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2015/09/ce-quon-ne-vous-pas-dit-sur-le-stress.html

Et la conférence de Kelly McGonigal, juste 14 minutes à ne pas louper dans votre vie !

 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

 

« La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin » disait le grand médecin Hippocrate il y a 2500 ans.

            Il se déclarait d'ailleurs incapable de soigner les personnes qui n'avaient pas décidé de guérir !

Trouvé ça aussi à 14h ce dimanche 27 septembre !

et puis çelles- çi

avec plein d'autres !

Une immense peur tout au fond de moi.

2015-02-28T14:38:04+01:00

Problème de poids ? Sur et sous-poids.

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

En ce qui concerne les problèmes de poids, l’analyse est très pointue.
« Voici un obèse ; on dit qu’il mange trop, ou qu’il boit immodérément.
Peut-être le fait-il ; mais peut-être pas.

Explore-t-on son âme ?

Peut-être y a t-il un vide intérieur qui demande à être comblé, peut-être un "ça" vulnérable et sensible qui a besoin d’une épaisse carapace.

Georg Groddeck (dans Néosanté N° 42)

**********************

 

Il y a TOUJOURS 2 éléments

CACHÉS et LIÉS

dans les "problèmes" de poids :

et ce sont, selon le Dr Hamer (et je l'ai vérifié):

 


A b a n d o n (s)


et


A f f r o n t e m e n t (s)

 


et notre système biologique cherche à faire le poids ! Ou à passer inaperçu !


        Ça à l'air simpliste comme ça,

mais s'il est impossible d'abandonner ce à quoi on est confronté ou s'il est impossible d'affronter ce ou ceux qu'il faudrait abandonner, le cerveau "fait" de la masse et du volume en conséquence

...par tous les moyens possibles à sa disposition.

Ctrl +H pour afficher l'image en grand ou clic droit et choisir Afficher l'image

Ctrl +H pour afficher l'image en grand ou clic droit et choisir Afficher l'image

Mettre au jour et solutionner les bases premières qui entraînent ce "sur" ou ce "sous"-poids est un vrai travail de prise de conscience, dont l'inconscient,l'Ego, va tout faire pour éviter de reconnaitre les phénomènes sous-jacent et cela lui est très facile.

En effet quoi de plus simple que de ne pas affronter les douleurs de l'abandon !

Et quelle difficulté d'abandonner des situations ou le conflit sera présent avec certitude !

L'auto protection de ces deux programmes est un piège visqueux et insidieux, d'autant plus quand il a un rapport familial et parental !

 

Et pourtant combien de fois avez-vous ESSAYÉ !

Mais essayer n'est-il pas un programme d'affrontement comme  tous les régimes d'ailleurs !

Les régimes ne vous demandent-ils pas d'abandonner ce qui vous donnait du plaisir ?

 

Quand la PEUR (de qui ? de Quoi ?) vient se sur-ajouter, la recherche de récompense devient-elle primordiale ?

 

**************

Ne pas "oublier" le conflit de silhouette qui empêche le symptôme de disparaître, même
lorsque le conflit d’abandon n’est plus actif.

**********************************************

Le surpoids, une solution biologique
Ce que nous prenons pour un problème est
peut-être en réalité une solution. La solution
que notre corps a trouvée pour répondre à un
besoin biologique, besoin de se protéger, de
stocker, de se remplir… Par exemple, le besoin
irrépressible de manger est-il déclenché
par la faim ? Rarement ! Plus souvent par le besoin
de douceur, de plaisir, d’amour, de se calmer…
Sous cet angle, les kilos deviennent une
réponse à un besoin biologique non satisfait !
La question n’est plus « pourquoi je grossis ? »,
mais « quelle est l’utilité de ce poids que je porte
en moi ? ». Répondre à cette question est un
élément essentiel du décodage biologique.
Cela permet de retrouver l’instant conflictuel,
l’origine émotionnelle de la prise de poids.
Cet instant précis où mon besoin n’a pas été
satisfait et que ma biologie ressent toujours !

béatrice bourau-Glisia www.biodecodage.com

Dans néosanté N°57

 

Ajoutez votre expérience en commentaire pour servir aux autres concernés et faites suivre si vous pensez que cela peut aider certains qui se posent des questions et qui ont ESSAYÉ...

... tout !

Jean-Marc DUPUIS dans SNI vient d'ajouter un article plutôt intéressant sur l'addiction . N'allez pas vous perdre dans tous les commentaires c'est son texte qui est porteur d'infos sur l'addiction .

http://www.santenatureinnovation.com/projet-91-nessayez-surtout-pas-de-maigrir/#comment-18835http://

2014-09-04T16:29:22+02:00

Les petits bonhommes allumettes ... 2ème version ?

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Pourquoi une 2ème ?

 

Parce que :

  • Oui on peut aimer l'accent du Québec mais aussi le trouver vite lassant (ou pire !) et je trouve dommage de rater l’accès à cette technique simple et fabuleuse de régler de vieux problèmes .

 

  • Oui, la caméra est placée en contrebas  et en statique, ça n'améliore pas la communication avec Jacques MARTEL et c'est dommage !

 

  • Il faut juste de quoi écrire (papier vierge, même une feuille de papier cigarette pourrait suffire, mais un carton ondulé vierge aussi) et un stylo (peut importe la couleur, même un crayon ou un feutre ira) et une paire de ciseaux ( c'est mieux s'ils coupent !).

 

Ce qui est important : ce sont

les 7 lignes d'attachement

conscientes et inconcientes

que vous allez couper.

 

Les lignes d'attachement ne sont pas de l'amour et sont pour la plupart inconscientes (4è mn de la vidéo).

Je veux ce qu'il y a de mieux pour moi.

Je veux ce qu'il y a de mieux pour nous deux. (8:50)

 

Revisionnez plusieurs fois la 12ème minute

  • Ne sautez aucun des conseils qu'il vous donne.
  • N'essayez pas d'en "faire" trop à la fois, les résultats peuvent être "vifs" suivant votre histoire ...
  • Si votre "problème" à régler est important ou très ancien, attendez un W.E. libre !

Il y a toujours plusieurs solutions au même "problème" mais pourquoi vouloir (encore ?) faire ( ou toujours repousser) compliqué ?

ALLEZ-Y  faites le .

Bonnes surprises .

NED

Lien vers le premier article

Les petits bonhommes allumettes ... 2ème version ?
Les petits bonhommes allumettes ... 2ème version ?

2013-07-05T16:08:13+02:00

Improbable, mais, qui va mourir en premier ?

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

*******************************************************

*******************************************************

*******************************************************

*******************************************************

Attention DANGER.

La lecture de ce document peut entraîner des réactions désagréables mais aussi des partages plein d'amour et de Paix.

 

*******************

Dans le décès d'un proche,

(ce n'est pas une éventualité, c'est un évènement qui arrive un jour ou l'autre.( 1 risque sur 150 000 que ça m'arrive demain !)

 qu'est-ce qui nous fait le plus peur ?

 

La culpabilité,

      la séparation,

           l'abandon,

                l'injustice,

                     le rejet ?

 

ou simplement en parler ?

 

Personne n'a envie de se poser cette "éventualité certaine", repoussant à plus tard de répondre en conscience à ce qui en fin de compte est le plus important.

Quels parents , quels couple (surtout si on est jeune, s'est posé en conscience la "douleur" du décès (oui, oui, la mort ) d'un enfant ou du conjoint et même d'un "ex" ?

N.B. - Le décès des ascendants est un évènement que "normalement" nous supportons mieux !

Partager sur le sujet de la mort est semble -t-il difficile voire impossible ! Car improbable ?

Combien se retrouvent confrontés aux choix, don d'organes (je suis contre), de sépulture, de cérémonies, etc ... sans avoir aucune idée de ce qu'aurait souhaité "le décédé" !

En discutant avec ma femme il y a quelques jours je me suis rendu compte avec surprise que ce que je croyais qu'était ses souhaits, n'étaient pas bons !

 

En reprenant le document de Jean-Jacques CRÈVECŒUR sur les

10 habitudes qui empoisonnent notre vie relationnelle

vous pourriez y trouver une aide précieuse :

Improbable, mais, qui va mourir en premier ?

Profitons donc de ces interrogations pour mettre à jours nos croyances, sur  le décès de nos proches.

Mettez donc un papier avec vos souhaits dans votre porte-feuilles, ça simplifiera beaucoup la"vie" des vos proches en cas d'accident !

****************

Découvrons vite la pépite d'or cachée au cœur de notre "fumier relationnel".

 

**************

Il faut prévenir les Hommes qu'ils vont mourir...

la science est devenue criminelle.

 Albert EINSTEIN

2016-12-03T20:46:50+01:00

Biscuits sablé , sans gluten bien sûr, à la noix ( humour ! ).

Publié par Bertie

Nous avons récolté des noix du noyer chez notre fille.

Maintenant il ne reste plus qu'à les consommer.

Moi les biscuits j'aime !

Au petit déjeuner ou à 17h avec du thé Oothu (naturellement faible en théine) ou du Rooibos  saveur de Noël . Bio bien sûr car les théiers  sont les arbres les plus traités de la planètes ! ( A l'état sauvage,

Nota en passant : les théiers peuvent atteindre 15 à 20 mètres de haut. Lorsqu'ils sont cultivés, ils sont maintenus à 1,20 mètre environ par des coupes régulières ...

Biscuits sablé , sans gluten bien sûr, à la noix  ( humour ! ).

Pour 25 biscuits j'ai utilisé :

 

  • 70g de GHEE (beurre clarifié)
  • 1 ŒUF + 1 jaune
  • 70g de SUCRE roux,  si vous les aimez très sucré vous pouvez en mettre 80g
  • un peu de sel (pour développer les saveurs)
  • 1/4 de sachet de poudre à lever ou du bicarbonate .

 

  • 70g de NOIX réduite en poudre
  • 90g de Farine de RIZ
  • 40g de fécule de ce que vous avez (MANIOC, MAÏS, POMME DE TERRE, ARROW-ROOT)
  • 30g de farine de TEFF cela donne de la texture à la pâte ( à défaut essayez Sarrasin !)

 

Vous pouvez ajouter :

 

Petits Raisins secs, 1 càs trempés dans l'eau bouillante et bien égouttés.

Vanille ou autre épice qui vous tente, mais pas du Curcuma , j'ai essayé c'est moyen !

Pépites de chocolats ?

Un cerneau de noix sur chaque ?

Vous pourriez tenter le coup avec de la poudre d'amande ! (ce que je ferai quand je n'aurai plus de noix !)

****

Mélangez intimement les 5 premiers ingrédients

Ajoutez les autres, en une seule fois, et "touillez " bien .

Transvasez dans une poche à douille sans douille (mettez une pince à linge au bout) le temps de transvaser la pâte,

      et déposez sur votre plaque 25 (5x5) biscuits.

Pas plus ( y a pas la place!) moins ils seraient trop gros !

 

Enfournez four froid, 180° pour 21/22 minutes suivant la puissance de chauffe du four.

Le mien met 13minutes à atteindre les 180°.

Si vous voulez les mettre à four déjà chaud comptez 14/15 minutes.

Bon appétit.

Conservez dans une boite et/ou un sachet étanche.

******

 

 

 

 

 

 

 

 

 

)

 

2017-03-15T11:03:53+01:00

Notre système de digestion ? Plein de pistes, toutes aussi bizarres les unes que les autres !

Publié par Bertie

Reprise d'un article paru sur ce blog en janvier 2012

Plein de pistes, toutes aussi bizarres les unes que les autres !

Faites y votre "marché" !

 

Comprendre notre système de digestion.©
Par BERTIE sur le blog :  http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

********
Le système de digestion des aliments ingérés,

des évènements à intégrer,
des chocs émotionnels qui nous bloquent ou qui se coincent,
des situations in-digérables, etc.
Mais aussi des relations qui nous nourrissent ou nous pourrissent la Vie !
Le tout en relations avec les évènements vécus dans nos enfances,
la vie intra-utérine ou les "vies d'avant !"
en tenant compte des situations vécues par nos parents
quand nous étions "petits"
et que nous "trimbalons"
par Fidélité Familiale, le plus souvent inconsciente et invisible (les F.F.I.)
 




Je crois que manger des aliments est la chose la plus intime que l'on fait avec notre corps chaque jour.
 



Notre système de digestion,

seul organe ouvert sur l'extérieur à ses deux extrémités,

commence avec... les YEUX !
(Pensez à la présentation du plat ou l'aspect de l'aliment  proposé)


Puis viennent dans l'ordre :

le Nez, les Lèvres, la Langue, les Dents, les Oreilles, le Pharynx, l'Œsophage (les 2 parties) puis l'Estomac (les 2 parties), le Pylore, l'Intestin grêle (avec insertion du Foie, du Pancréas, la Rate) puis de l'Appendice, les Gros intestins, le Rectum et l'Anus.

12.png


En diététique chinoise, 2 organes sont essentiels pour bien digérer : la rate et l’estomac. (en plus du reste !)

La rate joue un rôle vital dans le processus de transformation des aliments en force énergétique vitale (Qi ou Chi) et en sang. Elle prélève à la nourriture les éléments nutritifs nécessaire à cela. Une fois ce Chi des aliments extrait, la Rate le transporte dans tout le corps, vers chaque organe, vers chaque tissu, chaque muscle...

L’Estomac reçoit et "accepte" les aliments. Il a pour fonction de "cuire", décomposer, faire "mûrir" les aliments. Il a pour cela besoin de chaleur (assuré par la Rate elle même aidée par les Reins).

La rate sert aussi à marquer les limites, la fatigue. Les personnes à qui on a enlevé la Rate ne savent plus "s'arrêter" à temps et continuent, malgré tous les autres signaux.
    On dit "courir comme un dé – raté", ce qui ne veux pas dire courir vite mais sans s’arrêter !

Le Pancréas produit un suc digestif contenant une grande quantité d’enzymes pour dégrader les glucides, les graisses et les protéines des aliments.


Pour bien comprendre et se re-appeler le fonctionnement physique de système vous pouvez aller voir :

http://www.mydyspepsia.com/French/InfoDigestiveSystem.asp

 




                 Dans la "langue des oiseaux" 1
                                       (qui est une autre façon de voir, entendre, dire, ressentir les mots dits),
                                                                          on peut "trouver" dans le système digestif :


Je porte à ma bouche                                          (c'est donc une porte vers un autre espace ?)

Choix de direction , rejet ou passage                  (pas...sage)

Déglutition ou refus
(entraînant de recracher ou de vomir)               (DÉ -  GLUTIR, en rapport avec le Gluten ?)

Œsophage (la partie supérieure et inférieure
ne dépendent pas de la même zone du cerveau)      (eux / zoo / fa / je  = mes parents sont comme des bêtes            enfermées dans des cages (par leurs propres parents) et moi je peux pas jouer ma propre note de musique.)

Malaxage par l'estomac pour dissoudre et
séparer les divers éléments avec des acides         (c'est paré !)

Estomac                                                            (Est-ce THOMAS ?  l'incrédule ? laisse Thomas,tenu en laisse?)

Passage du pylore                                               (mise au pilori ? Par qui ? Pour quoi ?)
             Le pylore est le sphincter qui sert de valve contrôlant l'orifice inférieur de l'estomac, par lequel il se vide dans           le duodénum. Le pylore ne laisse passer que les aliments qui ont été convenablement dégradés par les sucs gastriques de l'estomac. Les aliments qui traversent le pylore ne sont que partiellement digérés. La digestion se poursuit dans la partie supérieure de l'intestin grêle appelée duodénum.

Intestin                                                                Un test Un  ( qui teste ? et qui ?)  
      
Intestin grêle                                                        pour passer au tamis (grêler)
     ou Iléum                                                         (il est homme ? Donc n'est plus un animal ?)

Décision de stockage ou non dans l'appendice (l'appentis ?) des indigérables,
que ce soit aliments, émotions, évènements.
            (Problème, si l’appendice n'existe plus suite à opération de chirurgie !).

Appendice   :                                                     mis à côté, dans l'appentis ?
                                                                        mis de côté ? (Où et pour combien de temps ?)

Gros intestin         (GI en médecine chinoise, soldat d'élite chez les américains  le G.I. !
            ou COLON (et le colonel !)

                Pour aller coloniser ?
                Ou se faire coloniser (à notre "corps défendant !)
                Remettre en colonne (par deux ou plus ?)
                Co – long (ça dure !)

       Colon montant  - mon temps?  Ou ascendant ? (en rapport avec la lignée familiale ? )
       Colon transverse (Régulation horizontale)          verser sur l'autre côté ? Dans une autre approche ?
       Colon descendant                                           (tobogan ? Pente savonneuse et traître !...)
      
Tamisage et absorption des éléments constituants.    (Tamis-AGE ? )   





Le processus complet de : MANGER : un tribunal permanent.

J'ai regardé ce qui m'arrive                           (dans mon assiette, dans mon histoire ?)
j'ai mis mon nez dessus                                (Sympa ou ça pue ?)
J'ai ouvert mes lèvres                                    (accueillir !)    
Ma langue à goûté                                        (est ce à mon goût ?)
Mes dents ont écrasé et cisaillées                 (réduire en purée cet "adversaire" ? ou préparer cet ami)
Ma gorge  s'est  ouverte                                (sinon je recrache, m'étouffe, fais un fausse route)
Mon estomac à reçu                                     (Thomas l'incrédule: était-ce-juste ?)
Le pylore s'est ouvert                                   (pour une mise en jugement ?)
Le duodénum2 à transmis à l'intestin            
Foie, Pancréas, Rate on ajouté leurs "sucs"    (ma foi ou mon incrédulité ont-ils été d'accord ?)
L'intestin grêle à trié et transmis
L'appendice à donné un laissez-passer        
Le colon à rangé les éléments puis transmis
Les informations ont été prises en charge par le circuit sanguin sous la responsabilité du cœur
Le Rectum à accepté ce qui est juste et conforme au droits "du moment".
L'anus à autorisé l'évacuation vers les anales


Le COLON

L'entrée dans Gros Intestin ascendant et classement dans l'historique des mémoires antérieures, celles des ascendants, de la famille, de la société ...
Absorption des protéines et des informations stockées en surface de celles-ci (le Protéïon du Dr Bernard VIAL)

Le Colon transverse (Régulation horizontale)     verser sur l'autre côté ?

Le Colon descendant, c'est celui qui absorbe l'eau (donc les émotions !) ,
                     de ce qui reste après :

  • Regard (s)        →        Yeux
  • Odeur (s)         →        Nez    
  • Bruit (s)           →        Oreilles    
  • Goût (s)           →        Langue
  • Sensation (s)   →        Bouche, Peau


Absorption (ou non) de l'eau (les émotions) restante dans les matières résiduelles (pour le ré-hydratation des cellules) et passage par les Reins (l'énergie Reins en médecine chinoise gèrent les peurs !)
    - Ou selles liquides (diarrhée)         pour évacuer vite ce qui n'était pas supportable !

    - Ou rétention de l'eau (constipation)         (re-mise en tension ?)

Choix par rapport aux émotions portées par cette eau (mémoires de l'eau dynamisée ?)

Ouverture du Rectum  pour remettre dans le DROIT, le rectiligne (la rectitude des choses)
(du latin rectus, qui signifie droit).

Droit Juridique?                       (peur du "gendarme" ?)
Droit Social ?                          (conditionnement ?)
Droit chemin ?                         (qui en a fixé les règles ?)
Mon bon droit ?                       (qui me le conteste ?)        
La droite de mon corps ?         (l'a-venir et ce que cela représente pour moi)
Ai-je le droit ?                          (constipation ?)
Droit devant moi ?                   (et derrière, qu'est ce que je laisse ?)
...


L'Anus et Anales
Puis évacuation vers les anales ! (seul l'événement est enregistré, tout le reste est supprimé).
L'anus peut alors faire son travail et signer mon identité .

(chez les mammifères les sécrétions des glandes anales sont différentes d'un individu à l'autre et permettent de se reconnaître à l'odeur, les chiens et les chats vont se sentir les "fesses")
                Chez les humains on se contente (sic!) de marquer notre nom de famille sur la sonnette ou la boîte à lettres !

Les relations à l'anus sont liés à notre identité,     (Qui je Suis ? Je ne suis pas reconnu !...)  
(hémorroïdes ? Conflits de Performance ?).

            Après avoir été aux toilettes "on s'essuie les fesses", observez-vous lors de votre prochain passage aux toilettes ...
                ... quel type d'énergie(s) y mettez-vous ? ...
                ... c'est votre rapport avec votre propre (sic!) image !

Le mot "ANUS" est la partie du corps humain qui est le moins utilisée dans nos communications et conversations.
L'anus est le système de vanne (robinetterie) le plus sophistiqué qui soit.
version commande volontaire ou automatique
filtre naturellement et séparément les gaz, les liquides et les solides
normalement étanche aux liquides comme aux gaz
durée de fonctionnement aussi longue que celle de l'humain, malgré un fonctionnement multi-quotidien.
(Parole de plombier, il n'y a pas l'équivalent dans les robinetteries, même les plus chères !)
 



                     Différents STRESS liés à l'intestin

                              et aux zones du cerveau associées :

Des habitudes alimentaires locales différentes (exemple : les chenilles, les insectes ou les viandes consommées dans certaines parties du monde ...)
Les chocs climatiques (coup de froid sur le ventre ...  Baignade trop froide !)
Les chocs physiques, y compris chirurgicaux (ai-je fais le deuil de ce qui m'a été enlevé par le chirurgien ? ... et que mon cerveau cherche toujours à alimenter...Après une appendicite par exemple)
Certains parasites étrangers à nos habitudes ... (pays tropicaux)

                                                     mais aussi les vers type Ascaris ... dont nous sommes porteurs. (sirop végétal du massif de Chartreuse + éventuellement H.E.)
Les PEURS et CHOCS émotionnels violents qui n'ont pu être verbalisés !

Notre corps ne fait pas de différence entre le réel et les situations,
les zones de gestion cérébrales étant les même pour
digérer les aliments et les évènements qui se sont produits.


Des réactions possibles.    

    Plus de la moitié des consultations médicales sont liés à un problème digestif  !

Diarrhées,                                (pour évacuer vite ?)
Constipation,                             (pour garder ?)
Gaz,                                          (pour bien faire "sentir" les choses ou pour "pousser le             bouchon" plus loin, en dehors ?)
Ballonnements,                          (ce n'est que du vent ?)
Remontées de bile,                   (surtout s'il y a de la colère associée !)
Vomissements,                          (rejet de ce qui m'a été donné ou confié )
Hyper-salivation,                       (pour la digestion des amidons) (des amis donc ?)
Larmes,                                     (des armes ? Légères, avec une seule aile...)
Angines,                                    (quelle est mon angoisse ?)
Amygdalites,                              (inflammation liée à un scorbut ! Comme toutes les "maladies en "ite")
Crise de foie,                              (ou de foi ! Et en quoi ou qui ?)
Indigestion,                                 (un dit: gestion ! Mais l'autre dit quoi ?)
Ulcères,                                     (qui font des trous)
Tumeurs,                                    (cellules "en plus" qui bouchent le passage)
Œdèmes                                    (Accumulation de lymphe en phase de réparation de la zone)    
Hémorroïdes,                              (je veux m'affirmer, me faire respecter)
Fistules,                                     (La zone est fragile et mes certitudes se lézardent)
Blocages de vertèbres lombaires   (compression des zones nerveuse associées)
Appendicite                                 (inflammation liée à un scorbut au moment de la réparation                                                   comme toutes les "maladies en "ite")
Péritonite...                                  idem

Et toutes les réponses du "système" aux intolérances alimentaires pouvant aller jusqu'à la phase Allergie ! Et entraîner :

Anémies                                                  (Fatigues, ne plus pouvoir faire (FER))
Mycoses buccales                                    (les champignons aident au démontage des cellules qui sont "non conformes")4
Candida Albicans des voies digestives        (perte de poids rapide par mal-absorption)
Destruction des villosités de l'intestin          (et mal-absorption des métabolites)
Destruction de la flore intestinale                (mal-absorption des métabolites, vitamines etc )
Dérèglement de la formule sanguine
Modifications de la peau et des phanères

Environ 250 signes d'intolérance au gluten ont été identifiés

La sensibilité à la protéine du blé, du seigle, de l'orge et peut-être de l'avoine (B.A.S.O.) pourrait produire une telle diversité d'états comme mal de tête, fatigue, malaise, dépression, toute sorte de problèmes digestifs chroniques dont la difficulté à prendre du poids, les douleurs abdominales, la diarrhée, la constipation, le colon irritable, les aliments non digérés dans les selles, le syndrome de Sjögren (yeux secs), l'épilepsie associée à la calcification du cerveau, un historique de migraines ou de problèmes digestifs ; l'ostéoporose, l'infertilité, les complications de grossesse comme la fausse couche, les enfants de faible poids à la naissance, le lymphome intestinal, le cancer de l'œsophage, les diabètes, les problèmes de thyroïde, la schizophrénie, l'autisme, la dermatite herpétiforme (une affection chronique de la peau avec de minuscules ampoules qui ressemblent à celles des infections par le virus de l'herpès)....
http://fr.sott.net/articles/show/6495-Pourquoi-le-lait-est-si-mauvais-pour-la-sante

.../...Pour ceux qui ont une intolérance au GLUTEN ou « une maladie cœliaque »répertoriée cette substance apparemment inoffensive initie une réponse dans le petit intestin où le système immunitaire forme des anticorps pour neutraliser le gluten, pensant que c'est une invasion pathogène. Dans le processus de résister au gluten, les anticorps attaquent aussi l'appendice minuscule comme un doigt qui borde le petit intestin appelé villosité, provoquant des symptômes et de l'inconfort dans le tractus gastro-intestinal et ailleurs dans le corps. Chez les personnes ayant la cette intolérance, la consommation de gluten endommage progressivement les intestins, empêchant l'absorption de vitamines et de minéraux et déclenchant une série de problèmes de santé, qui peuvent inclure fatigue et problèmes de peau. Les symptômes réels varient, cependant, et certaines personnes avec de l'intolérance au gluten ou la maladie cœliaque n'ont pas de symptômes du tout. Environ 250 signes d'intolérance au gluten ont été identifiés, y compris des gaz, en alternant périodes de diarrhées et constipation, douleurs abdominales, ballonnements, perte de poids, anémie, abdomen et muscles distendu, douleur aux os et aux articulations, picotements, éruptions cutanées, carences en vitamine et en minéraux, retard de croissance chez les enfants, mauvaise santé chez les nourrissons, anomalies dentaires et migraines. .../...
http://agedor.over-blog.com/article-l-intolerance-au-gluten-84482286.html



 L'INTOLÉRANCE  alimentaire

 

  est une TUEUSE ... 

 

     juste plus subtile


      que la simple (!)

 

          allergie !

 



La MALADIE doit être guérie

car elle n'a que deux fins possible :

La FIN de la guérison 

ou 

La FIN de la vie !
 



Elle est là, et je n’attends que l’instant où elle mettra sa main dans la mienne, et me dira : « Viens ».
Et je laisserai tout, car soudain rien n’aura plus le moindre sens que ces mots là, qu’elle dira en me prenant la main, ces mots que je connais par cœur depuis longtemps déjà.
Elle dira « Viens » et je laisserai tout pour la suivre, mon amour, mon éternelle promise...  

                                                          ... ma mort !  
http://www.vieux-jade.com/article-mon-amour-2eme-93856529.html



,,,/,,,
Le cancer est une cause majeure de décès dans le monde, à l'origine de 7,6 millions de décès en 2008, soit environ 13% de la mortalité mondiale, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les cancers du poumon (1,4 millions de décès), de l'estomac (740.000 décès), du foie (700.000 décès), du côlon (610.000 décès) et du sein (460. 000 décès) sont ceux qui entraînent le plus grand nombre de morts.  (©AFP / 07 décembre 2011 19h00)   



Les personnes âgées qui ont une bonne alimentation, telle que mesurée par les teneurs en certaines vitamines et en oméga-3 dans le sang, ont un cerveau en meilleure santé et de meilleures capacités cognitives (mentales) et de mémoire, …/...
http://fr.sott.net/articles/show/6537-L-alimentation-aurait-un-impact-sur-les-capacites-mentales


1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Langue_des_oiseaux

2) "Duodénum":(GORDON, Prat., c.1450-1500, V, 18) en français des années 1490/1500 ! Et dois entendre qu'il n'est que ung intestin qui a divers revolucions et replecions et grosseur et subtilité, et pour ce, il a divers nons. Le premier on l'appelle le duodene; le second le jeune; le tiers c'est le long; le quart c'est le gresle que on appelle ylion et la est pausee passion illiaque; le quint c'est colon et de la vient passion colique de quoy nous voulons parler ; le VI., c'est longaon . ...duodenum, pource que la longueur de luy est de douze doys. (PANIS, Guidon, 1478, tr.I, doct.2, chap.6). Le premier se appelle duodenum pour cause que sa longueur est de XII poulces (PREVOST, Cir. Guill. Salicet, 1492.
    Lexique de la langue scientifique
    Danièle Jacquart / Claude Thomasse
3) Empr. au b. lat. diarrhœa « flux du ventre »

4) Ils préparent le terrain aux globules blancs avant destruction et digestion des cellules mortes

 

 

Ce document ne peut être dissocié et doit faire référence à  sa provenance : Nedallen  sur le blog :  http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

******************************************************

J'ai ajouté ce lien le 15 mars 2017  car il explique bien le fonctionnement des pré et pro biotiques.

Passez outre de la partie invitation à vous abonner à la revue qui va avec!!!!!!!!!!

https://www.santenatureinnovation.com/mangez-plus-de-prebiotiques/#comment

2013-06-06T16:30:06+02:00

Marée montante ...

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

 

As-tu remarqué ?

Quand la mer monte,

les barques comme les paquebots

montent aussi !

 

Et toi de même,

et les oiseaux,

et les algues

MAIS,

pas les poissons !

 

Dans ta vie,

quand tu t'élèves ( c'est un choix ! )

ceux qui t'accompagnent ont-ils ce choix ?

 

Suivre ou rester est aussi leur choix !

Quel sera ton regard et/ou ta critique ?

L'AMOUR est-il inclus dans ton choix personnel ?

 

Et pourrez vous dire l'un comme l'autre

quand le temps sera venu :

 

  • Désolé,
  • Ce n'est pas important,
  • PARDON,
  • Je t'AIME.

 

***********

Tant que dure la marée le sable se cache

n'Ed

*********

La plage peut aussi être de sable NOIR,

La plage peut aussi être de sable NOIR,

mais aussi de sable blanc !

mais aussi de sable blanc !

2013-09-10T10:15:55+02:00

Repiqué ( avec son accord) sur un blog (très) ami ce matin .

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

 C'est incroyable des choses comme ça !

On peux plus faire confiance à personne ...

 

***************************************************

 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

 

$$$$$$

 

Juste au moment

où j'ai découvert

la signification de la vie, ...

 

... ils l'ont changée.

George CARLIN

humoriste américain né le 12 mai 1937 à New York et mort le 22 juin 2008  à l'âge de 71 ans

 

Repiqué  sur http://bistrobarblog.blogspot.fr/2013/09/la-phrase-du-jour.html ce matin 

Merci Hélios.

Repiqué ( avec son accord) sur un blog (très) ami ce matin .

Il y en a d'autre sur Youtube je vous laisse explorer mais celle-ci est d'actualité...!

2013-05-08T12:57:54+02:00

Mettre en terre les plants de tomate et ne plus arroser ?

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Mettre en terre les plants de tomate et ne plus arroser ?

OUI c'est possible ...

 

Voilà plusieurs années que nous pratiquons cette technique, donnée par un ami maraîcher Bio (Merci Franck)

**************

Creuser le trou de plantation ( autant que de pieds de tomate envisagés) à la pelle le plus profond possible (30 à 40cm) déverser dans chaque trou un arrosoir plein, soit 10 ou 11 litres d'eau et attendre que la terre ai tout absorbé (suivant votre terre, cela peut être 1 heure ou plus !)

Voir photos en fin d'article

Un peu de terreau  ou de compost du jardin (1 litre environ par trou).

Posez votre plant  le plus possible dans le fond du trou et surtout en biais (environ 45°), penché vers vous donc.

Plantez votre tuteur (ou accrochez la ficelle de soutien en serre).

Rebouchez le trou en gardant les feuilles du sommet non recouverte bien sûr !

Vous finirez de reboucher quand la pousse sera largement au dessus du sol environnant dans quelques semaines.

 

Vous n'avez plus qu'à surveiller les gourmands (à enlever) et d'attacher (pas trop serré !) au fur et à mesure de la pousse.

Sauf conditions météo exceptionnelles  plus besoin d'arroser !

Bon jardinage .. et surtout bonne récoltes .

 

 

 

 

Mettre en terre les plants de tomate et ne plus arroser ?Mettre en terre les plants de tomate et ne plus arroser ?
Mettre en terre les plants de tomate et ne plus arroser ?

2014-08-31T09:05:35+02:00

Les petits bonhommes allumettes ...

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Éditions ATMA Jacques MARTEL auteur du livre : Le pouvoir de l'Amour.

 

Une technique extrêmement simple mais aux résultats ...

SANS LIMITES !

 

Ce qui est important : c'est les lignes d'attachement conscientes et "inconcientes".

 

 

 

 

CONSEIL (par expérience après utilisations perso !).

 

  • Ne sautez aucun des conseils qu'il vous donne.
  • N'essayez pas d'en "faire" trop à la fois, les résultats peuvent être "violents" suivant votre histoire ...
  • Si votre "problème" à régler est important ou très ancien, attendez un W.E. libre !

 

  • Restez dans votre bulle d'amour.
  • Revisionnez plusieurs fois la 12ème minute avant de couper les lignes d'attachement conscientes et "inconcientes".

Les lignes d'attachement ne sont pas de l'amour et sont pour la plupart inconscientes ( 4è mn).

Je veux ce qu'il y a de mieux pour moi.

Je veux ce qu'il y a de mieux pour nous deux. (8:50)

 

http://www.atma.ca/videos

2014-12-18T18:23:55+01:00

C'est quoi l'Amour ?

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

C'est vrai ça : C'est quoi l'Amour ?

 

J'ai bien aimé cette courte compilation d'Arouna Lipschitz  (3minutes 15) et si vous en avez pas assez pour finir votre journée ou votre année il y a d'autre vidéo à suivre !...

 

Aviez-vous remarqué que le coeur avait des oreilles ?

Servez-vous en ... !

 

ON, IL, JE, Tu' AIME ...

 

 

 

C'est quoi l'Amour ?C'est quoi l'Amour ?

2015-02-05T20:19:18+01:00

Luttes intestines

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Suivant les préceptes du "JEU de la VIE et comment le jouer",

un petit livre écrit il y a longtemps déjà, en 1941 par Florence Scovel Shinn et réédité en français plusieurs fois.

 

Petit extrait  ; Page 12

Nos paroles jouent un rôle capital dans le Jeu de la vie.
« Par tes paroles, tu seras justifié, et par les
paroles tu seras condamné. »
Bien des personnes ont été cause du désastre
de leur vie par leurs paroles inconsidérées.
C'est ainsi qu'une dame me demanda un
jour pourquoi sa vie était devenue pauvre
et étriquée. Elle avait eu un foyer rempli de
jolies choses et possédait alors beaucoup
d'argent. En cherchant, nous trouvâmes qu'elle
s'était lassée de diriger sa maison, qu'elle
répétait sans cesse : « J'en ai assez de toutes
ces choses — je voudrais vivre dans une
malle ! » Elle ajouta : « Aujourd'hui, c'est
chose faite. » Sa parole l'y avait précipitée. Le
subconscient n'a point le sens de l'humour et
les gens provoquent souvent leurs malheurs
par leurs plaisanteries.

*********************

Je vous (re) transmets ci-dessous un "modèle" de ce qu'il peux être "intéressant" d'écrire pour ceux qui ont un "problème" de luttes ... intestines !

 

 

***************************************

 

 

Par la Grâce et les Moyens Parfaits de l'Univers : (c'est la formule "magique" qui évite les "accidents de retour" imprévus !)

 

moi, ........................................(Nom, prénom), je déclare :

 

- Que la digestion des évènements qui se présentent, ou se sont présentés dans ma vie, est aisée et maintenant sans ulcérations de mon système digestif "physique". Le travail émotionnel et les boucles neuro-linguistiques associées suffisent, mes intestins sont maintenant en "bonne santé" et fonctionnent idéalement à chaque instant. Mon alimentation me permet d'être en bonne santé sans subir les effets d'une intolérance familiale ou sociale qui n'est plus mienne.

 

- Je ne me sens pas séparé des autres humains ou compagnons de vie, tant animaux que végétaux , ma peau n'a plus besoin de prendre en charge ces sentiments anciens de "séparation".

 

- N'étant pas dans la dévalorisation ni dans un conflit de performance, ma formule sanguine est dans un équilibre parfait pour mon fonctionnement optimum. La production et le développement optimal de globules rouges porteurs de fer et d'oxygène me laisse libre de "faire harmonieusement" ce que je décide à chaque instant. La moelle osseuse, les cartilages et les cellules osseuses sont parfaites et se renouvellent idéalement. Mon corps, ma Conscience mon "âme" et les microzymas dont je suis aussi constitué savent faire tout le nécessaire à chaque instant.

Il en est déjà ainsi et je remercie mon corps, mes cellules, les microzymas qui les animent, et les Êtres spirituels qui m'ont toujours accompagné de réaliser et d'accompagner ma très bonne santé.

 

Fait ce jour :

 

 

J'ai maintenant les savoirs pour choisir ma vie à chaque instant.

Je prends le temps dont j'ai besoin.

Je reconnais les "Pardons impossibles" dont je suis "chargé" et les resouds au plus vite.

Je peux exprimer avec amour tous mes sentiments.

J'ai de nouveaux amis adaptés à ce que je suis maintenant.

Je choisis d'être heureux tous les jours.

 

 

 

On peut me télécharger gratuitement sur internet ! Ou m'écouter dans ma version AUDIO :   http://youtu.be/OKDMun5d2rQ

On peut me télécharger gratuitement sur internet ! Ou m'écouter dans ma version AUDIO : http://youtu.be/OKDMun5d2rQ

2015-03-03T20:02:21+01:00

Être en vie actuellement est un cadeau.

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Être en vie actuellement est un cadeau, même s’il ne semble pas en être ainsi certains jours. Votre présence ici n’est pas un hasard. Vous êtes venu afin de mettre vos chaussures d’Acteurs Divins du Changement et de marcher sur la planète en tant qu’Être de lumière et pour être une force déterminante des changements positifs.

.../.. Le futur vient de notre réponse aux énergies présentes.

Source : http://www.arcturius.org/chroniques/selacia-utilisation-eclairee-des-energies-de-mars/

Traduction Marinette Lépine / Transmis par TransLight : https://translightml.wordpress.com/

 

 

*********************************************************

c'est la troisième fois que je rencontre cette vidéo et je vais y retourner .....pour la VIE qui en ressort !

Dr Eduard Van Den Bogaert

Eduard Van den Bogaert, praticien en médecine coopérative, combinant entre autres la médecine générale, l’homéopathie sensitive et la généalogie médicale, conférencier, formateur et écrivain international, il oeuvre à l'autonomie des patients responsables dans la prévention, la compréhension et la guérison de leurs maladies. On ne déclenche pas un cancer par hasard. Il faut distinguer cause et facteur déclencheur. Les causes peuvent être alimentaires, environnementales, chimiques, génétiques, etc... mais pour qu’un terrain déclenche une maladie, il faudra la conjugaison de plusieurs facteurs. Qui n’a pas connu dans son entourage, un parent, un proche ou amis qui face à la mort d’un bien aimé ou à la perte d’un enfant ou a une situation vécue comme dramatique déclenche un cancer. Selon la tonalité du conflit psychologique, le Cancer s’exprimera sur certain organe, symboliquement relié à cette problématique. Vous découvrirez qu’il y’a toujours une fonction positive derrière toutes maladies. La maladie cherche à nous guérir. Dr Eduard Van en Boggaert nous démontrera que derrière tous comportements se cachent une intention sage et positive nous permettant d’évoluer et de mieux s’adapter à la vie.

http://www.quantiqueplanete.com/videos/actualite/dr-eduard-van-den-bogaert-vid7559

2016-07-18T16:12:49+02:00

Dr Bruce Lipton traduit ou doublé en Français

Publié par n' ED

Vous ne le connaissez pas ?

 Rassurez-vous moi non plus ! ( avant ! )

Et pourtant ce qu'il explique sur le fonctionnement de notre cerveau est le plus clair et limpide que j'ai entendu ...

7minutes à regarder, film sous-titré mais tellement clair (relisez 2 fois à 4'30").

 

Puis 2 vidéos de 14 min à écouter car directement doublé.

 

Nous ne sommes créatifs QUE de 5% de notre vie !

 

 

Puis changez votre façon de "conduire" vos pensées !

2013-12-31T14:37:46+01:00

Nouvelles idées ?

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou
Nouvelles idées ?

 

 

La difficulté n'est pas d'opter pour

de nouvelles idées performantes.

 

Le vrai challenge c'est

de de leur faire de la place

au sein des vielles idées

solidement ancrées

au fond de nos croyances.

*******************************************************************

Lesquelles allons-nous extraire ?

 

 

Et jeter !

Nouvelles idées ?

2014-08-12T10:42:51+02:00

Le tire bouchon qui vous sert aussi le verre de vin !

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Objets "inanimés" avez-vous donc une âme qui ...

Il y a des créateurs et des inventeurs qui aiment les belles choses et les font bien !

Sans électronique ni piles, juste une manivelle et c'est beau.

Certes un peu encombrant dans votre petite cuisine, mais dans votre magnifique cave voùtée du 16ème siècle ?

Objets inanimés, avez-vous donc une âme
Qui s'attache à notre âme et la force d'aim
er ?

 

Et pour le plaisir je vous ai recopié ici tout ce poème de Lamartine, complet avec ses rimes 2 à 2. Que nous aprenions par coeur (le début), en classe de 5è ...

**************

Alphonse de LAMARTINE (1790-1869)
Milly ou la terre natale

Pourquoi le prononcer ce nom de la patrie ?
Dans son brillant exil mon cœur en a frémi ;
Il résonne de loin dans mon âme attendrie,
Comme les pas connus ou la voix d'un ami.

Montagnes que voilait le brouillard de l'automne,
Vallons que tapissait le givre du matin,
Saules dont l'émondeur effeuillait la couronne,
Vieilles tours que le soir dorait dans le lointain,

Murs noircis par les ans, coteaux, sentier rapide,
Fontaine où les pasteurs accroupis tour à tour
Attendaient goutte à goutte une eau rare et limpide,
Et, leur urne à la main, s'entretenaient du jour,

Chaumière où du foyer étincelait la flamme,
Toit que le pèlerin aimait à voir fumer,
Objets inanimés, avez-vous donc une âme
Qui s'attache à notre âme et la force d'aim
er?

J'ai vu des cieux d'azur, où la nuit est sans voiles,
Dorés jusqu'au matin sous les pieds des étoiles,
Arrondir sur mon front dans leur arc infini
Leur dôme de cristal qu'aucun vent n'a terni!
J'ai vu des monts voilés de citrons et d'olives
Réfléchir dans les eaux leurs ombres fugitives,
Et dans leurs frais vallons, au souffle du zéphyr,
Bercer sur l'épi mûr le cep prêt à mûrir;
Sur des bords où les mers ont à peine un murmure,
J'ai vu des flots brillants l'onduleuse ceinture
Presser et relâcher dans l'azur de ses plis
De leurs caps dentelés les contours assouplis,
S'étendre dans le golfe en nappe de lumière,
Blanchir l'écueil fumant de gerbes de poussière,
Porter dans le lointain d'un occident vermeil
Des îles qui semblaient le lit d'or du soleil,
Ou, s'ouvrant devant moi sans rideau, sans limite,
Me montrer l'infini que le mystère habite!
J'ai vu ces fiers sommets, pyramides des airs,
Où l'été repliait le manteau des hivers,
Jusqu'au sein des vallons descendant par étages,
Entrecouper leurs flancs de hameaux et d'ombrages,
De pics et de rochers ici se hérisser,
En pentes de gazon plus loin fuir et glisser,
Lancer en arcs fumants, avec un bruit de foudre,
Leurs torrents en écume et leurs fleuves en poudre,
Sur leurs flancs éclairés, obscurcis tour à tour,
Former des vagues d'ombre et des îles de jour,
Creuser de frais vallons que la pensée adore,
Remonter, redescendre, et remonter encore,
Puis des derniers degrés de leurs vastes remparts,
A travers les sapins et les chênes épars
Dans le miroir des lacs qui dorment sous leur ombre
Jeter leurs reflets verts ou leur image sombre,
Et sur le tiède azur de ces limpides eaux
Faire onduler leur neige et flotter leurs coteaux!
J'ai visité ces bords et ce divin asile
Qu'a choisis pour dormir l'ombre du doux Virgile,
Ces champs que la Sibylle à ses yeux déroula,

***
Et Cume et l'Elysée; et mon cœur n'est pas là!...
Mais il est sur la terre une montagne aride
Qui ne porte en ses flancs ni bois ni flot limpide,
Dont par l'effort des ans l'humble sommet miné,
Et sous son propre poids jour par jour incliné,
Dépouillé de son sol fuyant dans les ravines,
Garde à peine un buis sec qui montre ses racines,
Et se couvre partout de rocs prêts à crouler
Que sous son pied léger le chevreau fait rouler.
Ces débris par leur chute ont formé d'âge en âge
Un coteau qui décroît et, d'étage en étage,
Porte, à l'abri des murs dont ils sont étayés,
Quelques avares champs de nos sueurs payés,
Quelques ceps dont les bras, cherchant en vain l'érable,
Serpentent sur la terre ou rampent sur le sable,
Quelques buissons de ronce, où l'enfant des hameaux
Cueille un fruit oublié qu'il dispute aux oiseaux,
Où la maigre brebis des chaumières voisines
Broute en laissant sa laine en tribut aux épines;
Lieux que ni le doux bruit des eaux pendant l'été,
Ni le frémissement du feuillage agité,
Ni l'hymne aérien du rossignol qui veille,
Ne rappellent au cœur, n'enchantent pour l'oreille;
Mais que, sous les rayons d'un ciel toujours d'airain,
La cigale assourdit de son cri souterrain.
Il est dans ces déserts un toit rustique et sombre
Que la montagne seule abrite de son ombre,
Et dont les murs, battus par la pluie et les vents,
Portent leur âge écrit sous la mousse des ans.
Sur le seuil désuni de trois marches de pierre
Le hasard a planté les racines d'un lierre
Qui, redoublant cent fois ses nœuds entrelacés,
Cache l'affront du temps sous ses bras élancés,
Et, recourbant en arc sa volute rustique,
Fait le seul ornement du champêtre portique.
Un jardin qui descend au revers d'un coteau
Y présente au couchant son sable altéré d'eau;
La pierre sans ciment, que l'hiver a noircie,
En borne tristement l'enceinte rétrécie;
La terre, que la bêche ouvre à chaque saison,
Y montre à nu son sein sans ombre et sans gazon;
Ni tapis émaillés, ni cintres de verdure,
Ni ruisseau sous des bois, ni fraîcheur, ni murmure;
Seulement sept tilleuls par le soc oubliés,
Protégeant un peu d'herbe étendue à leurs pieds,
Y versent dans l'automne une ombre tiède et rare,
D'autant plus douce au front sous un ciel plus avare;
Arbres dont le sommeil et des songes si beaux
Dans mon heureuse enfance habitaient les rameaux!
Dans le champêtre enclos qui soupire après l'onde,
Un puits dans le rocher cache son eau profonde,
Où le vieillard qui puise, après de longs efforts,
Dépose en gémissant son urne sur les bords;
Une aire où le fléau sur l'argile étendue
Bat à coups cadencés la gerbe répandue,
Où la blanche colombe et l'humble passereau
Se disputent l'épi qu'oublia le râteau :
Et sur la terre épars des instruments rustiques,
Des jougs rompus, des chars dormant sous les portiques,
Des essieux dont l'ornière a brisé les rayons,
Et des socs émoussés qu'ont usés les sillons.

Rien n'y console l’œil de sa prison stérile,
Ni les dômes dorés d'une superbe ville,
Ni le chemin poudreux, ni le fleuve lointain,
Ni les toits blanchissants aux clartés du matin;
Seulement, répandus de distance en distance,
De sauvages abris qu'habite l'indigence,
Le long d'étroits sentiers en désordre semés,
Montrent leur toit de chaume et leurs murs enfumés,
Où le vieillard, assis au seuil de sa demeure,
Dans son berceau de jonc endort l'enfant qui pleure;
Enfin un sol sans ombre et des cieux sans couleur,
Et des vallons sans onde! - Et c'est là qu'est mon cœur!
Ce sont là les séjours, les sites, les rivages
Dont mon âme attendrie évoque les images,
Et dont pendant les nuits mes songes les plus beaux
Pour enchanter mes yeux composent leurs tableaux!

Là chaque heure du jour, chaque aspect des montagnes,
Chaque son qui le soir s'élève des campagnes,
Chaque mois qui revient, comme un pas des saisons,
Reverdir ou faner les bois ou les gazons,
La lune qui décroît ou s'arrondit dans l'ombre,
L'étoile qui gravit sur la colline sombre,
Les troupeaux des hauts lieux chassés par les frimas,
Des coteaux aux vallons descendant pas à pas,
Le vent, l'épine en fleurs, l'herbe verte ou flétrie,
Le soc dans le sillon, l'onde dans la prairie,
Tout m'y parle une langue aux intimes accents
Dont les mots, entendus dans l'âme et dans les sens,
Sont des bruits, des parfums, des foudres, des orages,
Des rochers, des torrents, et ces douces images,
Et ces vieux souvenirs dormant au fond de nous,
Qu'un site nous conserve et qu'il nous rend plus doux.
Là mon cœur en tout lieu se retrouve lui-même!
Tout s'y souvient de moi, tout m'y connaît, tout m'aime!
Mon œil trouve un ami dans tout cet horizon,
Chaque arbre a son histoire et chaque pierre son nom.
Qu'importe que ce nom, comme Thèbe ou Palmire,
Ne nous rappelle pas les fastes d'un empire,
Le sang humain versé pour le choix des tyrans,
Ou ces fléaux de Dieu que l'homme appelle grands?
Ce site où la pensée a rattaché sa trame,
Ces lieux encor tout pleins des fastes de notre âme,
Sont aussi grands pour nous que ces champs du destin
Où naquit, où tomba quelque empire incertain :
Rien n'est vil! rien n'est grand! l'âme en est la mesure!
Un cœur palpite au nom de quelque humble masure,
Et sous les monuments des héros et des dieux
Le pasteur passe et siffle en détournant les yeux!

Voilà le banc rustique où s'asseyait mon père,
La salle où résonnait sa voix mâle et sévère,
Quand les pasteurs assis sur leurs socs renversés
Lui comptaient les sillons par chaque heure tracés,
Ou qu'encor palpitant des scènes de sa gloire,
De l'échafaud des rois il nous disait l'histoire,
Et, plein du grand combat qu'il avait combattu,
En racontant sa vie enseignait la vertu!
Voilà la place vide où ma mère à toute heure
Au plus léger soupir sortait de sa demeure,
Et, nous faisant porter ou la laine ou le pain,
Vêtissait l'indigence ou nourrissait la faim;
Voilà les toits de chaume où sa main attentive
Versait sur la blessure ou le miel ou l'olive,
Ouvrait près du chevet des vieillards expirants
Ce livre où l'espérance est permise aux mourants,
Recueillait leurs soupirs sur leur bouche oppressée,
Faisait tourner vers Dieu leur dernière pensée,
Et tenant par la main les plus jeunes de nous,
À la veuve, à l'enfant, qui tombaient à genoux,
Disait, en essuyant les pleurs de leurs paupières :
Je vous donne un peu d'or, rendez-leur vos prières!
Voilà le seuil, à l'ombre, où son pied nous berçait,
La branche du figuier que sa main abaissait,
Voici l'étroit sentier où, quand l'airain sonore
Dans le temple lointain vibrait avec l'aurore,
Nous montions sur sa trace à l'autel du Seigneur
Offrir deux purs encens, innocence et bonheur!
C'est ici que sa voix pieuse et solennelle
Nous expliquait un Dieu que nous sentions en elle,
Et nous montrant l'épi dans son germe enfermé,
La grappe distillant son breuvage embaumé,
La génisse en lait pur changeant le suc des plantes,
Le rocher qui s'entrouvre aux sources ruisselantes,
La laine des brebis dérobée aux rameaux
Servant à tapisser les doux nids des oiseaux,
Et le soleil exact à ses douze demeures,
Partageant aux climats les saisons et les heures,
Et ces astres des nuits que Dieu seul peut compter,
Mondes où la pensée ose à peine monter,
Nous enseignait la foi par la reconnaissance,
Et faisait admirer à notre simple enfance
Comment l'astre et l'insecte invisible à nos yeux
Avaient, ainsi que nous, leur père dans les cieux!
Ces bruyères, ces champs, ces vignes, ces prairies,
Ont tous leurs souvenirs et leurs ombres chéries.
Là, mes sœurs folâtraient, et le vent dans leurs jeux
Les suivait en jouant avec leurs blonds cheveux!
Là, guidant les bergers aux sommets des collines,
J'allumais des bûchers de bois mort et d'épines,
Et mes yeux, suspendus aux flammes du foyer,
Passaient heure après heure à les voir ondoyer.
Là, contre la fureur de l'aquilon rapide
Le saule caverneux nous prêtait son tronc vide,
Et j'écoutais siffler dans son feuillage mort
Des brises dont mon âme a retenu l'accord.
Voilà le peuplier qui, penché sur l'abîme,
Dans la saison des nids nous berçait sur sa cime,
Le ruisseau dans les prés dont les dormantes eaux
Submergeaient lentement nos barques de roseaux,
Le chêne, le rocher, le moulin monotone,
Et le mur au soleil, où dans les jours d'automne,
Je venais sur la pierre, assis près des vieillards,
Suivre le jour qui meurt de mes derniers regards!
Tout est encor debout; tout renaît à sa place :
De nos pas sur le sable on suit encore la trace;
Rien ne manque à ces lieux qu'un cœur pour en jouir,
Mais, hélas! l'heure baisse et va s'évanouir.

La vie a dispersé, comme l'épi sur l'aire,
Loin du champ paternel les enfants et la mère,
Et ce foyer chéri ressemble aux nids déserts
D'où l'hirondelle a fui pendant de longs hivers!
Déjà l'herbe qui croît sur les dalles antiques
Efface autour des murs les sentiers domestiques,
Et le lierre, flottant comme un manteau de deuil,
Couvre à demi la porte et rampe sur le seuil;
Bientôt peut-être...! écarte, ô mon Dieu! ce présage!
Bientôt un étranger, inconnu du village,
Viendra, l'or à la main, s'emparer de ces lieux
Qu'habite encor pour nous l'ombre de nos aïeux,
Et d'où nos souvenirs des berceaux et des tombes
S'enfuiront à sa voix, comme un nid de colombes
Dont la hache a fauché l'arbre dans les forêts,
Et qui ne savent plus où se poser après!

Ne permets pas, Seigneur, ce deuil et cet outrage!
Ne souffre pas, mon Dieu, que notre humble héritage
Passe de mains en mains troqué contre un vil prix,
Comme le toit du vice ou le champ des proscrits!
Qu'un avide étranger vienne d'un pied superbe
Fouler l'humble sillon de nos berceaux sur l'herbe,
Dépouiller l'orphelin, grossir, compter son or
Aux lieux où l'indigence avait seule un trésor,
Et blasphémer ton nom sous ces mêmes portiques
Où ma mère à nos voix enseignait tes cantiques!
Ah! que plutôt cent fois, aux vents abandonné,
Le toit pende en lambeaux sur le mur incliné;
Que les fleurs du tombeau, les mauves, les épines,
Sur les parvis brisés germent dans les ruines!
Que le lézard dormant s'y réchauffe au soleil,
Que Philomèle y chante aux heures du sommeil,
Que l'humble passereau, les colombes fidèles,
Y rassemblent en paix leurs petits sous leurs ailes,
Et que l'oiseau du ciel vienne bâtir son nid
Aux lieux où l'innocence eut autrefois son lit!

Ah! si le nombre écrit sous l’œil des destinées
Jusqu'aux cheveux blanchis prolonge mes années,
Puissé-je, heureux vieillard, y voir baisser mes jours
Parmi ces monuments de mes simples amours!
Et quand ces toits bénis et ces tristes décombres
Ne seront plus pour moi peuplés que par des ombres,
Y retrouver au moins dans les noms, dans les lieux,
Tant d'êtres adorés disparus de mes yeux!
Et vous, qui survivrez à ma cendre glacée,
Si vous voulez charmer ma dernière pensée,
Un jour, élevez-moi...! non! ne m'élevez rien!
Mais près des lieux où dort l'humble espoir du chrétien,
Creusez-moi dans ces champs la couche que j'envie
Et ce dernier sillon où germe une autre vie!
Étendez sur ma tête un lit d'herbes des champs
Que l'agneau du hameau broute encore au printemps,
Où l'oiseau, dont mes sœurs ont peuplé ces asiles,
Vienne aimer et chanter durant mes nuits tranquilles;
Là, pour marquer la place où vous m'allez coucher,
Roulez de la montagne un fragment de rocher;
Que nul ciseau surtout ne le taille et n'efface
La mousse des vieux jours qui brunit sa surface,
Et d'hiver en hiver incrustée à ses flancs,
Donne en lettre vivante une date à ses ans!
Point de siècle ou de nom sur cette agreste page!
Devant l'éternité tout siècle est du même âge,
Et celui dont la voix réveille le trépas
Au défaut d'un vain nom ne nous oubliera pas!
Là, sous des cieux connus, sous les collines sombres,
Qui couvrirent jadis mon berceau de leurs ombres,
Plus près du sol natal, de l'air et du soleil,
D'un sommeil plus léger j'attendrai le réveil!
Là, ma cendre, mêlée à la terre qui m'aime,
Retrouvera la vie avant mon esprit même,
Verdira dans les prés, fleurira dans les fleurs,
Boira des nuits d'été les parfums et les pleurs;
Et quand du jour sans soir la première étincelle
Viendra m'y réveiller pour l'aurore éternelle,
En ouvrant mes regards je reverrai des lieux
Adorés de mon cœur et connus de mes yeux,
Les pierres du hameau, le clocher, la montagne,
Le lit sec du torrent et l'aride campagne;
Et, rassemblant de l’œil tous les êtres chéris
Dont l'ombre près de moi dormait sous ces débris,
Avec des sœurs, un père et l'âme d'une mère,
Ne laissant plus de cendre en dépôt à la terre,
Comme le passager qui des vagues descend
Jette encore au navire un œil reconnaissant,
Nos voix diront ensemble à ces lieux pleins de charmes
L'adieu, le seul adieu qui n'aura point de larmes!

2016-07-30T12:53:42+02:00

N'attends pas.

Publié par Bertie
N'attends pas.

Once upon a time...

 

... Le grand-père prit son petit-fils par la main et l'entraîna vers la cabane au fond du jardin.

D'une vieille boite à bonbons il sortit un sachet ou il y avait des mots à moitié effacés et une date : lever du jour 18 août .

- C'est quoi Papy ?

- C'est une graine de bonheur que j'ai récoltée le matin où ta maman est née et elle t'attends là sagement depuis. Elle attendait que tu sois assez grand pour la semer tout seul dans un pot, t'en occuper et la faire grandir et en récolter les graines.

- Mais il n'y en a qu'une seule !

- Oui et pour celle-ci je vais t'accompagner et après tu sauras faire tout seul.

 

Ainsi fût fait

 

 

*********************

La graine de bonheur que tu as semée, c'est celui-là qui va fleurir .

N'attends pas pour en semer d'autres !

 

*********************

Ton caillou blanc, déposé au bord du chemin, sert de repère à tous ceux qui passent, surtout quand le temps est sombre.

******************

N'attends pas.

2016-03-09T20:36:53+01:00

Le beurre clarifié appelé GHEE dans les pays d'Orient

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

  Le BEURRE et le goût du beurre sans les inconvénients du Lait de vache !

 


Le beurre clarifié ( ou Ghee) c'est une matière grasse animale de haute qualité (si faite avec du beurre BIO bien sûr (et sans sel c'est plus facile, mais vous pouvez saler dans les pots après 2,2g / 100g)) dans laquelle la partie lait de VACHE est enlevée, minimisant les risques allergiques et permettant une longue conservation à température ambiante.


Cette matière grasse supporte les hautes températures de cuisson (160°)tout en gardant son goût.

Je ne fais pas bouillir (42° suffisent ) pour ne pas "abîmer" cette précieuse matière , après avoir écumé les grumeaux blancs, il faut juste verser lentement dans des petits pots en verre pour que le petit lait reste dans le fond de la casserole ou bien utiliser une seringue (20ml sans aiguille) pour transférer.

Il est aussi possible de laisser le Ghee refroidir et durcir, l'eau reste dessous et facile à ôter ! Mais c'est plus long et il faut chauffer une deuxième fois ! Donc plus de vaisselle !

Tout ce qui est eau ou blanc doit disparaître. (d'ailleurs c'est ce qui moisi si il en reste sur le bord d'un pot !)

 

CONSEILS (avantage de l'expérience !),

Faites cela sur un plateau, ou l'égouttoir de l'évier en prenant soin de mettre du papier absorbant (ou du journal) pour récupérer les gouttes ou les débordements et faciliter le nettoyage ultérieur.

Il faut en faire au moins 1 Kg d'un coup, c'est le même travail !

Utilisez des pots, où votre cuillère en bois pour cuisiner, rentre dedans !

Si après refroidissement un pot semble "mélangé" mettez le au petit bain marie, il va décanter, le liquide blanc va déposer au fond, il suffira de transférer, dans un pot vide, tranquillement la partie jaune et jeter le fond ! 

***1************9*********

Le beurre clarifié est utilisé partout où vous avez besoin de mettre de l'huile dans une poêle ou une casserole :
- dans des sauces émulsionnées chaudes stables comme la béarnaise, la hollandaise.
- pour lustrer les viandes grillées avant le service.
- Pour sauter viandes, poissons omelettes, et même pommes de terre puisqu'il résiste a de plus hautes températures.

Mais aussi pour la pâtisserie, Et tous les usages habituels du beurre !

Bon appétit

*****************8****************8

 

 

Le beurre clarifié appelé GHEE dans les pays d'Orient
Le beurre clarifié appelé GHEE dans les pays d'Orient
Le beurre clarifié appelé GHEE dans les pays d'Orient
Le beurre clarifié appelé GHEE dans les pays d'Orient
Le beurre clarifié appelé GHEE dans les pays d'Orient

2016-11-10T17:41:25+01:00

Notre cerveau et le (les?) temps ...

Publié par Bertie
Notre cerveau et le (les?) temps ...Notre cerveau et le (les?) temps ...Notre cerveau et le (les?) temps ...

N'oubliez JAMAIS que

notre cerveau n'a pas d'horloge, ni de calendrier

pour lui c'est TOUJOURS  MAINTENANT .

***

 

- Veux-tu un autre enfant maintenant que Charlie va avoir 2 ans ?

          dis-je l'autre jour à ma fille  !

- OUI, ... mais pas tout de suite, quand j'aurai du boulot ...

 

***

Seul le OUI est "entendu" par le cerveau et, le système hormonal (qui n'attends que cela, assurer la reproduction de la lignée) va se mettre en action, ... et...

... se trouver en concurrence avec le moyen de contraception !

D'où mal-aises divers, prise de poids (sur le ventre bien sur !) visites chez le gynéco, laboratoire pour des prises de sang,  etc.

     Prise de tête avec le compagnon et ses peurs (les siennes  et celles des autres) pour savoir s'il faut "prendre" des hormones !

LA PRIORITÉ c'est de déclarer haut et fort :

NON JE NE VEUX PAS FAIRE DE NOUVEAU BÉBÉ.

Éventuellement en plus : NOUS ne voulons pas de ...

 

ET surtout ne rien ajouter d'autre !

***************

Le "pas tout de suite" à rapport avec un temps qui n'existe pas et n'est donc pas pris en compte pas le système hormonal qui lui dépend totalement du cerveau archaïque qui ne fonctionne QUE au mode présent !

 

****************

« La vie est une maladie mortelle sexuellement transmissible ». Woody Allen

La mort  est un instant présent  et ne peut en aucun cas être un futur ! ... qui concerne chaque individu, sans exception.

Nous ne serons jamais un cadavre !

J.F. BREBION

*******************

2013-09-05T13:09:01+02:00

Monter c'est vers où ?

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou
Monter c'est vers où ?

*********************************

*******************************

**********************************

Les appâts "merveilleux" des Sirènes

nous appellent avec force à descendre les rejoindre.

Monter c'est vers où ?

Nos Anges nous invitent "seulement"

à monter vers le haut,

monter vers la Lumière,

dans un acte d'Amour et de Paix.

 

µµµµµ

µµµ

µ

 

Monter c'est vers où ?

Même la simple flamme d'une bougie ne s'y trompe pas, elle s'élance toujours vers le ciel !

2013-09-28T09:53:17+02:00

Conte du Magicien

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

démarrez la musique maintenant

Un conte oriental parle d’un très riche magicien qui avait de nombreux troupeaux de moutons. Ce magicien était très avare. Il ne voulait pas prendre de bergers, et il ne voulait pas non plus mettre de clôture autour des prés où paissaient ses moutons. Les moutons s’égaraient dans la forêt, tombaient dans des ravins, se perdaient, et surtout s’enfuyaient à l’approche du magicien, parce qu’ils savaient que celui-ci en voulait à leur chair et à leurs peaux. Et les moutons n’aimaient pas cela.À la fin, le magicien trouva le remède. Il hypnotisa ses moutons et leur suggéra tout d’abord qu’ils étaient immortels et que d’être écorchés ne pouvait leur faire aucun mal, que ce traitement était au contraire excellent pour eux et même agréable ; ensuite le magicien leur suggéra qu’il était un bon pasteur, qui aimait beaucoup son troupeau, qu’il était prêt à tous les sacrifices pour lui; enfin, il leur suggéra que si la moindre chose devait leur arriver, cela ne pouvait en aucun cas leur arriver dès maintenant, dès aujourd’hui, et que par conséquent ils n’avaient pas à se tracasser. Après quoi le magicien mit dans la tête de ses moutons qu’ils n’étaient pas du tout des moutons; à quelques-uns d’entre eux, il suggéra qu’ils étaient des lions, à d’autres qu’ils étaient des aigles, à d’autres encore qu’ils étaient des hommes ou qu’ils étaient des magiciens.

Cela fait, ses moutons ne lui causèrent plus ni ennuis, ni tracas. Ils ne s’enfuyaient plus jamais, attendant au contraire avec sérénité l’instant où le magicien les tondrait ou les égorgerait. (P.D. Ouspenski, Fragments d’un enseignement inconnu)

Source

Jean YANNE

Jean YANNE

2013-05-09T17:25:33+02:00

Un poids sur les ép

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou
Un poids sur les épUn poids sur les ép

 

 

 

Le poids de l'image de toi

                     qui à été posée sur tes épaules

(merci Papa, merci Maman !)

                                        ... n'est peut-être pas si réel que cela !

 

 

Par contre c'est une image qui pèse,

 

Oserions nous enlever ce poids ?

 

En commençant par le déplacer peut-être ?

Peut-être même le laisser tomber (attention aux pieds) !

Ou tout simplement informer notre cerveau inconscient

que ce n'est qu'une image et pas une raison suffisante

pour nous filer des tendinites et des souffrances !

( J'avais écris sous-frances et je me suis repris ! ! ! ! )

**************

Prendre soin de soi c'est permettre à nos proches aimés

de nous avoir près d'eux plus longtemps !

Mais si c'est pour être chiant (e) plus longtemps  NON & NON .

2014-12-11T18:43:41+01:00

La peur du cancer programme le cancer et vouloir le détruire est comme vouloir retirer la bouée de celui qui se noie ?

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Mon amie Hélios vient de mettre sur son blog un article très complet dont je ne vous mets que quelques extraits.

Si vous vous sentez interpellé par ces extraits du document du Dr Eric Ancelet  rendez-vous sur le blog d'Hélios :

.../...

"Tout cancer résulte d'un choc psychique, conflictuel, dramatique, vécu dans l'isolement", qu'il nomme DHS pour Dirk Hamer Syndrom. Notons bien qu'il s'agit d'un conflit biologique et non psychologique, une réaction neuro-organique de survie susceptible d'atteindre aussi bien un animal confronté à une situation identique. Comme l'animal, l'homme vit des affrontements territoriaux, des situations de dévalorisation, des conflits avec ses descendants, des frustrations sexuelles, et il n'est pas toujours capable de les résoudre par l'exercice de sa raison, il est souvent incapable de les évacuer par les mots. Dès lors va apparaître une "maladie", que nous devons considérer comme un langage, un programme cohérent destiné à assurer la survie. Il existe toujours une corrélation précise entre, d'une part, l'aspect émotionnel, la façon subjective dont le patient a vécu et ressenti le choc initial, et, d'autre part, le cerveau ou se produit instantanément une rupture de champ dans une aire spécifique correspondant à la nature du conflit (lésion visible au scanner et nommée "foyer de Hamer" ou FH), enfin l'organe ou tissu en relation avec cette zone cérébrale, où va démarrer tout aussi instantanément un processus de cancérisation.

.../...

la peur du cancer programme le cancer.

.../...

On peut affirmer que 90% des aggravations et des récidives sont dues à la médecine scientifique, profondément nocive dès lors qu'elle ne tient aucun compte de l'affectivité des malades.

Songe-t-on au ressenti de celui à qui l'on dit "tumeur" (tu meurs)? La plupart des maladies courantes, accompagnées de symptômes bien visibles comme la douleur, des crampes ou des parésies, des vertiges ou des saignements, correspondent à des processus de restauration organique commandés par le cerveau, qu'il suffirait de surveiller et de contrôler en rassurant le patient pour aboutir tout naturellement à la guérison.

.../...

Selon la nature du DHS ou conflit initial (peur de manquer, perte d'un emploi, conflit mère-enfant, humiliation, dévalorisation, lutte territoriale...), c'est une zone bien précise du cerveau qui sera court-circuitée (le foyer de Hamer), et donc un tissu bien précis qui sera atteint, "cancérisé".

.../...

il n'existe pas de tumeurs "bénignes" ou "malignes", mais seulement des moments différents dans le déroulement d'un processus biphasique parfaitement cohérent, lequel a jusqu'ici totalement échappé à la médecine pasteurienne. Une tumeur poussée en phase active sera résorbée, éliminée ou enkystée en phase de guérison, tandis qu'une prolifération cellulaire en phase de guérison correspond toujours à la réparation d'une nécrose ou d'une ulcération induite par le conflit actif.

.../...

Durant la phase de guérison, il faut expliquer et rassurer, prévoir et contrôler les symptômes désagréables et parfois très graves qui se produisent à mi- parcours (Hamer parle de "crise épileptoïde", dont l'infarctus est un exemple), sans induire de nouveaux conflits (dévalorisation, peur de mourir ou de rester invalide) et sans détruire l'organisme avec des méthodes lourdement iatrogènes.

.../...

La teneur subjective du conflit (par exemple peur de la mort, dévalorisation de soi, conflit de territoire, conflit "du nid", conflit à coloration sexuelle...) déterminera donc à la fois la localisation du "foyer de Hamer" dans le cerveau et la localisation du cancer dans le corps.

.../...

il faut un certain temps au foyer cérébral comme à la tumeur organique pour se régénérer : cela nécessite la mise en œuvre des processus de réparation, qui s'accompagnent d'un œdème (appel de liquide autour des zones lésées, foyer cérébral et tumeur organique) dont le rôle, en écartant les mailles des tissus cellulaires, est de permettre le passage des cellules de nettoyage et de restauration.

.../...

Mais cette augmentation de volume n'a pas que des effets bénéfiques et peut comprimer des zones voisines du cerveau ou du corps, provoquant des troubles parfois graves, qui poussent le patient à consulter. Le médecin observera des cellules "atypiques" et concluera à l'existence d'un cancer actif, alors qu'il ne s'agissait que d'un cancer en voie de destruction. Le choc de cette nouvelle est tel qu'un nouveau conflit (peur de la mort) survient chez le patient qui développe ainsi un nouveau cancer (sous forme de "taches rondes" dans les poumons)... Ce qui fait dire au docteur Hamer que les "métastases" (résultant de la dissémination de cellules cancéreuses par voie sanguine dans d'autres endroits du corps à partir de la tumeur initiale) n'existent pas. D'ailleurs, hormis lors d'interventions chirurgicales sur la tumeur elle-même, aucune analyse sanguine sur les milliards réalisées n'a jamais permis, toujours selon Hamer, de mettre en évidence la moindre métastase.

.../...

Le cancer ne peut être guéri que par une réharmonisation des rapports du sujet avec lui-même et avec son environnement, ce qui nécessite de la part du thérapeute de s'intéresser à la vie de son patient. Mais l'exigence de rendement exclue le plus souvent cette possibilité...
.../...

*************************************

Cette édifiante "explication" refusée par les spécialistes ( ça dérange trop leur étroite vision pasteurienne !) .
OUI toutes les maladies et manifestations corporelles ont une raison oubliée ou refusée .
Heureusement la plupart se terminent bien ... genre rhumes, entorses, lumbagos, angines, boutons sur la figure,etc...
Les autres ou les processus de réparation qui seraient possibles sont enrayés par des interventions ou des injections qui empêchent les"travaux" d'aller au bout du chantier !

Le plus souvent la pression ( LES PEURS ) de l'entourage et des proches ne laissent aucune chance au "malade" de pouvoir guérir !

Heureusement on n'as pas encore vu de malade guéris porter plainte pour tentative d’assassinat !
Trop heureux d'avoir pû guérir malgré ...TOUT !

 

On a même entendu un spécialiste dire à sa patiente guérie (toute seule):

- Vous n'aviez pas le droit de guérir comme ça !

 

Ned

*******************************

Cliquez là pour voir l'article complet chez Hélios:

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2014/12/genese-du-cancer-et-des-maladies-selon.html#more

 

... et ne manquez pas les explications complémentaires du Dr SCOHY sur :

ce qu'il ne faut

surtout pas détruire :

 

votre bouée de sauvetage !

... pourtant, c'est ce que veux faire la médecine ! ! ! 

Et vous aussi .

 

 

La peur du cancer programme le cancer et vouloir le détruire est comme vouloir retirer la bouée de celui qui se noie ?

2015-12-05T20:56:17+01:00

J'ai rencontré une "bouillotte magique" !

Publié par n' ED

Juste une pastille à cliquer et hop une bouillotte chaude.... j'ai investis !

http://www.bouillottemagique.com/12-bouillottes-a-pastille

ou bien électrique !

http://www.bouillottemagique.com/9-bouillottes-electriques

*************************

Ceci n'est pas de la publicité rémunérée ! J'ai croisé ce stand au salon Marjolaine à Paris et la similitude avec le nom du Blog était trop belle !

Le concept m'a plut et voilà...

Bonne bouillotte quand même!

Ned

J'ai rencontré une "bouillotte magique" !J'ai rencontré une "bouillotte magique" !

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog