Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Résultat pour “le cerveau reptilien”

Maladies et moyens de guérison(s)A

27 Août 2020, 18:25pm

Publié par Bertie LAVIE

Maladies et moyens de guérison(s)
 

Le 17 juin je vous ai déjà (re)mis : ce qui marche aujourd'hui pour guérir

             Et ce 27 août, je voudrais faire un complément concernant

le système immunitaire

dont "on" n'a jamais autant entendu parler depuis quelque temps !

Dans la vision pasteurienne de la médecine actuelle c'est bien sûr un appareil de LUTTE puisque tout est basé sur la GUERRE !

Alors que c'est AVANT TOUT

un système d'enregistrement par le cerveau archaïque,

de ce qui a été nécessaire et de ce qui a manqué,

lors du dernier essai de guérison effectué (abouti totalement ou non) ...

Et si je peux me permettre, les séquences D'ADN ou ARN n'en ont rien à foutre ! Ce ne sont pas "elles" qui prennent les décisions lors des stress qui nous assaillent et qui dans certains cas déclenchent des phénomènes de survie liés à notre propre histoire... enregistrée dans notre cerveau !

 

Dans la même vision pasteurienne, qui est aussi celle de beaucoup d'écoles naturopathiques, les apports extérieurs, Zinc, vitamines, argent colloïdal, plantes (en général) etc, vont être proposées dans une vision ANTI (douleur/inflammatoire/bio...) et non pas comme matériaux et matériels nécessaires à la bonne réalisation du "chantier" en cours.

*****************

Rappel :
Nous sommes en guerre a dit le président ! Sans préciser qui est le "nous"....

Ceux à qui ça va rapporter le plus ?
*******

Il n’y a pas une politique de santé, il y a une industrie de la maladie ».

Voir les commentaires

Opposition ? Reconnaître ? Puis : Passer de la survie à la vie.

6 Mars 2019, 18:16pm

Publié par Bertie

**************

Tout ce à quoi tu t'opposes se renforce !

Tout ce à quoi vous tenez vous tiens !

Tout ce qui nous touche est porteur d'une information !

... que nous nous empressons d'occulter ou de regarder sur le mode négatif !

SAUF SI !

Ce ne sont pas les zones d'ombres qui nous terrifient,

... ce sont nos zones de lumière !

 

Nous sommes seul à faire l'expérience de ce qui se passe en nous, en ce moment précis et notre cerveau archaïque va l'interpréter en terme de survie de mon espèce.

C'est épuisant,

SAUF SI...  je laisse la VIE œuvrer en moi, en Paix dans l'instant...

C'est notre responsabilité de cesser de vouloir survivre.

La survie c'est mettre la VIE en dehors de soi ...

Lorsque nous regardons, constatons, accompagnons, nous entrons dans la vie de l'instant.

Reconnaitre notre mécanisme de survie,

va nous permettre de trouver la VIE.

 

 

J.P.BREBION  Passer de la survie à la vie

****************

 

Voir les commentaires

Le "KONFLICT" est logé dans une boucle de neurones

23 Février 2012, 17:13pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

 

Tout "Konflict" est logé dans une "boucle de neurones" avec une seule sortie !

 

Créer une autre sortie vers la Paix ou dans l'Amour

      c'est le seul "Travail" qui doit être fait et au plus vite !

 

Notre EGO ne le proposera jamais d'emblée,

il nous faut choisir de construire cette autre sortie et vite ! (ça prends quelques minutes)

 

********

Un "konflict" est un évènement subit, violent ou prolongé, qui nous prends à contre-pied,

et dont notre cerveau biologique ne sait ce que faire.


C'est une sorte de "sandwich" ou tout s'inscrit en même temps dans une boucle de neurones (les images, les bruits, les odeurs, les sensations, les couleurs, l'environnement, les douleurs...).

Ce sandwich est normalement trié,digéré et épuré la nuit suivante, mais dans ce cas, tout reste bien "ficelé" et la présence de 3 éléments (3 au minimum ou plus) de ce paquet, réunis ultérieurement dans notre vie, va déclencher la même réponse,


c'est un ENGRAMME avec ses déclencheurs.

La "solution" trouvée la première fois pour ne plus souffrir, va être la porte de sortie de cet engramme...

et sera réutilisée à notre insu à chaque nouvelle rencontre en présence de ces déclencheurs !

Et cette réponse peut-être totalement inadaptée.

D'où l'importance de créer une "sortie de boucle" supplémentaire dans cet engramme, positive, douce et pleine d'amour pour nous.
Le cerveau biologique ne connaît pas le temps et met tout à la même sauce présente.

C'est aussi un grand économe qui choisit toujours, pour nous protéger, la solution la plus facile !

D'où l'intérêt de ce travail de création d'une autre "sortie plus douce" qui devient le premier choix de sortie.

 

Je vous souhaite un bon "jour de création".

 

Ned


*********

Engramme: définition. Mémoire, identifiable comme un tout, laissée dans le cerveau ou ailleurs dans le corps, suite à une stimulation plus ou moins intense et complexe. «Identifiable» signifie qu'il s’agit d’une mémoire-objet, reconnaissable comme un objet.

Configuration en étoile. On constate que l’engramme est une mémoire ayant pour support une configuration de neurones en forme d’étoiles. Ce qui revient à dire que le centre de l’étoile est une convergence stable (car précisément soutenu par de multiples axones convergents ou chaînes d’axones convergents) et à forte densité d’existence  due au fait de cette concentration. Dès lors un engramme se vit toujours plus intensément qu’une autre mémoire,

Voir les commentaires

Vous les G.J. vous allez prendre du poids en janvier !

26 Décembre 2018, 18:12pm

Publié par Bertie

***********************************************************

***********************************************************

***********************************************************

***********************************************************

 

Les G.J. vont prendre du poids  en janvier ?

 

CECI n'est pas une prédiction ! mais une réalité....

 

TOUS les "konflits" d'abandons et d'affrontements*    associés amènent le cerveau archaïque à vouloir faire le poids ... et donc à stocker des matériaux pour cela.

 

Les fêtes et quelques dérives aidant, les nuits sur des ronds-point (cafés, bières et jus de fruits, casse-croutes inhabituels dans le froid et la pluie), Manifs diverses (re casse-croutes !), repas un peu (ou plus !) dits de fêtes...

et vous voilà avec un pantalon ou une jupe difficile à fermer, sans parler des hauts !

- Quoi ! Malgré tout ces efforts, j'ai pris du poids ?

- Ça tombe bien, y a plus rien pour acheter à bouffer, un petit régime, on va reperdre ça vite. Le temps de toucher la prime en février !!!

MAIS, car il y a un mais, le cerveau, la partie qui régule le fonctionnement automatique du corps, lui va se référer à notre histoire personnelle depuis notre naissance, et même avant si il y a eu des grosses perturbations pré-natales, pour décider si il faut se protéger et "FAIRE LE POIDS"

Dans le contexte actuel il y a peu de chance que le choix : devenir une petite souris, soit un "bon choix" !

       Alors les régimes ?!?             Voyez les articles signalés à droite. →→

 

Alors les marchands de fringues vont se régaler en faisant des  vrais/fausses SOLDES !

Alors on va revoir à la télé, et dans les magazines les pubs pour les produits de régimes, avec 8 jours de produits gratuits !

Pareil à la pharmacie ... les LABOS ont tout prévus, il y en aura peut-être même des remboursables !

 

Le, (les), plans était MACHIAVÉLIQUEs .....................................................!

*********************

 

 

Et je vous le dit maintenant (26 décembre) prenez soins de votre FOIE  et de votre FOI, en ce que vous croyez , c'est la même zone du cerveau qui gère,  car il est peu probable que notre président démissionne !

Pourquoi croyez-vous qu'il passe entre les mains expertes de la maquilleuse professionnelle tous les jours ?

POUR cacher sa peau bien sûr !

Une peau JAUNE comme vos gilets -ça fait désordre - ça signe un probable problème majeur de vésicule bien compréhensible !

Et va permettre un retrait digne de son poste et même le moyen de se faire plaindre par certaine âmes sensible ?

Il est allé se faire recharger les "batteries" au Tchad .

AFFAIRE à suivre ....

 

 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

* Macron démission / manifs et contacts avec les forces de l'ordre / Blocage(s) dans son véhicule / Fouilles / abandons de ronds-points  ou de péages...

Voir les commentaires

Le plus grand organe du corps ?

13 Septembre 2013, 15:44pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

**************************************************************

**************************************************************

**************************************************************

**************************************************************

Extrait  et résumé de : http://newsoftomorrow.org/vie/psycho/ashley-montagu-la-peau-et-le-touche-extraits

 

La peau

est le plus grand organe du corps

et est "littéralement" la surface du cerveau.

     Découlant du même feuillet embryonnaire dans le développement pré-embryonnaire (l’ectoderme), la peau et le cerveau migrent aux deux pôles opposés de notre constitution physique, l’un à la surface, l’autre enfoui sous les couches de tissu conjonctif, d’os et de muscles.

Comme si, reconnaissant sa propre importance et fragilité, le cerveau se protège lui-même par l’organisme, tandis que la peau et les tissus nerveux, découlant tous de l’ectoderme, prolongent la portée du cerveau jusqu’à notre périphérie physique.

 

.../..

Sur le plan développemental, les sensations que la peau transmet au cerveau orientent sa croissance de façon très directe. Un manque de stimulation sensorielle au cours des cinq premiers mois de la vie peut entraver le développement du système nerveux central au point d’entraîner un retard mental et même la mort.

Ce fut une leçon apprise dans des orphelinats du début des années 1900, lorsque les taux de mortalité infantile (environ 90%) incitèrent l’Université John Hopkins d’enquêter sur ce problème. Ils découvrirent que les enfants mouraient de faim par manque de contact, parce que le personnel avait à peine assez de temps de nourrir et habiller les enfants qui leur étaient confiés. Comme le personnel a été augmenté pour tenir, câliner et jouer physiquement avec ces enfants, le taux de mortalité est passé de 90% à 10%.

.

../...

Presque tous les animaux aiment qu’on les caresse, qu’on stimule leur peau agréablement d’une manière ou d’une autre. Les chiens semblent être insatiables dans leur appétit de caresses, les chats en réclament tant et plus et ronronnent, de même que d’innombrables animaux sauvages et domestiques apprécient visiblement les caresses au moins autant que l’autoléchage. [La marque de confiance ultime qu'un chat puisse offrir à un humain est de se frotter contre une jambe]. 
Dans la traite du lait, il est bien connu que les vaches traites à la main donnent finalement un lait plus abondant et plus riche que les vaches traites à la machine. »

.../...

(Chez le très jeune enfant)

Les défenses primitives s’organisent elles-mêmes autour de la structure la plus simple qui est « se sentir bien est bon, se sentir mal est mauvais. »

.../...

« L’accouchement en hôpital, la mécanisation de l’obstétrique, la pratique de séparer la mère de son enfant à la naissance, et celle de ne pas le nourrir dès qu’il vient au monde, l’incitation à remplacer l’allaitement au sein par l’allaitement au biberon, la réprobation de l’usage de la sucette, etc., constituent quelques-unes des tristes preuves de cette approche déshumanisante qui tend à fabriquer des hommes, plutôt qu’à mettre au monde des êtres humains. »

.../...

« Le mot « toucher » est à l’origine dérivé du vieux français « touche ». Le dictionnaire Oxford English le définit comme « l’action ou l’acte de toucher (de la main, du doigt, ou avec toute autre partie du corps); la faculté de sentir un objet matériel« . Le toucher se définit donc comme « l’action ou l’acte de sentir quelque chose de la main, etc« . La forme active du mot est « sentir ». Bien que le toucher ne soit pas en soi une émotion, ses éléments sensoriels induisent des changements d’ordre nerveux, glandulaire, musculaire et mental, qui l’apparentent à une émotion. Pour cette raison, le toucher n’est pas ressenti comme une simple modalité physique, une sensation, mais effectivement comme une émotion. Quand nous disons que nous avons été touché, en particulier par un beau geste ou par un acte de sympathie, c’est l’état d’émotion que nous désirons décrire. Et quand nous parlons d’une personne « touchée au vif », il s’agit là encore d’émotion. Le verbe « toucher » signifie aussi être sensible aux sentiments humains. Être « chatouilleux » veut dire être hypersensible. « Rester en contact » veut dire rester en communication avec quelqu’un, quelle que soit la distance. A l’origine, c’est à cela que devait servir le langage : permettre à l’homme de rester en contact avec son prochain. Les sensations que l’enfant éprouve au contact du corps de sa mère constituent son premier mode de communication, son premier langage, son premier contact avec les autres êtres humains, l’origine du « tact humain »

Ashley Montagu (P86)

.../...

Pour lire la totalité de cet article passionnant :

http://newsoftomorrow.org/vie/psycho/ashley-montagu-la-peau-et-le-touche-extraits

Voir les commentaires

Un commentaire drôlissime (miviludes et rugby)

14 Mars 2012, 14:58pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Et en plus c'est drôle !

Hadrien Larribère
La Dépêche
mer., 14 mar. 2012 04:57 CDT

lien vers l'article de base sur les thérapies lien

 

Commentaire : Mais que fait la MIVILUDES ? Notre chère inquisition des temps modernes sensée garantir en ces temps troublés le doux confort d'une société de clones, la quiétude d'une vie préformatée, le calme d'une existence dénuée de tout choix, de toute différence, de toute individualité.

En effet, au Pays de Galles et dans nombre d'autres nations, de dangereuses sectes sévissent en toute impunité. Il semblerait que la contagion soit mondiale et que des contrées aussi reculées que la Nouvelle-Zélande ou l'Australie soient touchées.

Selon des sources bien informées, les adeptes se rassemblent régulièrement dans des méga-temples entourant un pré rectangulaire où sont érigées des croix impies en forme de H. D'après Georges Fenecrofil, descendant direct de Saint Dominique et grand exègète de la pensée orthodoxe devant l'Eternel, ces deux "H" géants symboliseraient les cultes aveugles voués à Hadès, dieu des enfers, et à Hécate, la déesse grecque des morts.

Au sol un réseau complexe de ligne blanches quadrille la pelouse. Représentations des lignes énergétiques couvrant notre planète ? Système de signalisation pour l'atterissage d'un vaisseau de reptiliens en provenance de Sirius ? Calendrier solaire permettant de connaître la date de l'apocalypse ? Les théories divergent et laissent les experts divisés.

Au centre, 30 émissaires portant la même tenue tel un aéropage de cardinaux sont dirigés par l'homme en noir, sorte de Pape antéchristique. Ce dernier est assisté par deux assesseurs qui arpentent le long de la nef en agitant régulièrement des drapeaux de couleur vive. Comme chacun le sait, à l'instar d'un pendule, de tels mouvements rythmés déclenchent chez la victime un état de suggestibilité la rendant vulnérable à toute manipulation mentale.

Des dizaines de milliers de personnes, entonnant des chants paiens et animés d'une hystérie rappelant les principaux symptomes de la sujettion mentale assistent avec ferveur aux cérémonies qui peuvent durer près de deux heures. Fascinés par la débauche sacrilège à laquelle ils assistent, ils répétent inlassablement des mantras hypnotiques et n'hésitent pas à emmener leurs propres enfants dans ces lieux de turpitude et de perdition.

On y voit les officiants, les corps recouverts de sueur et de boue, vétus de shorts et de maillots moulants, se frotter frénétiquement les uns aux autres. Il se mêlent à de véritables orgies collective où 10 voire 20 d'entre eux, s'entassent au sol, se poussent, se tirent, s'haranguent, râlent et éructent comme des bêtes sauvages.

L'objet de ce culte déviant semble être une vessie de porc en forme d'ogive. Relique d'un Messie disparu ? Technologie secrète transmise par des extraterrestres bienveillants ? Symbole de l'Oeuf primordial, voire même de l'Oeuf cosmique ? Quelle qu'en soit la signification, les trentes officiants y vouent une véritable adoration et sont prêt à tous pour en prendre possession.

L'hérésie ne s'arrête pas là. Un gourou, hypocritement dénommé entraîneur, sévit dans chaque église où les paroissiens se regroupent quotidiennment pour écouter les paroles de l'élu et appliquer ses recommendations. Tous les jours les mêmes rituels faits de promiscuité, de luxure, d'idolâtrie, de blasphème se répétent inlassablement.

Afin de se communiquer leur projets occultes à l'abri d'oreilles indiscrètes, les diaboliques sectateurs ont même développé un vocabulaire spécifique que seul les initiés comprennent. On y retrouve des termes comme "transformation" (accession à un état supérieur de conscience ?), "pénalité" (damnation des non-croyants le jour du jugement dernier ?), "renvoi aux 22" (allusion à l'incarcération d'un co-disciple ?) ou "chandelle" (référence à un suicide collectif par immolation ?)

Le mal est global mais certaines régions sont plus touchées que d'autres. Le Sud-ouest de la France en particulier voue un culte effréné à ces viles pratiques. Il n'aura échappé à personne qu'au XIIe siècle déjà le Languedoc était le nid d'hérétiques catharisant qui avaient osé défier l'autorité absolue de l'Eglise catholique. Après un bon siècle de génocide ponctué de croisades, de tortures et de bûchers le mal semblait avoir disparu. Pourtant sept siècles plus tard la tête de l'hydre réapparait sous une forme encore plus répugnante.

On ne peut passer sous silence la complicité coupable des médias qui retransmettent à grand renfort de promotion la plupart de ces cérémonies apostatiques qui, provocation délibérée à l'égard des grandes religions du Livre, sont organisées soit le samedi, jour du Sabbat, soit le dimanche, jour du Seigneur.

Et comme si cette litanie de péchès et de déviances ne suffisait pas, les adeptes de cette étrange secte ignorent les édits des grands laboratoires pharmaceutiques qui oeuvrent généreusement à notre santé et s'adonnent à une thérapie démoniaque, la cryothérapie. Il sembleraient même que certains aient participé à des séances de massages, de sophrologie voire de sauna. Une minorité serait même allée jusqu'à consommer des aliments bio. Plutôt que de faire confiance à des molécules thérapeutiques qui ont fait leur preuve comme le Médiator ou l'Isoméride, ils mettent leur vie en danger sur les conseils de charlatans aux intentions peu recommendables.

Le tableau ne serait pas complet sans le point d'orgue de ces rencontres impies, où les participants se retrouvent dans un local exigu et surchauffé, se déshabillent intégralement, exhibent leurs corps meurtris par des heures de joutes charnelles et participent finalement à une grande douche collective. Toujours selon le docteur Fenecrofil, auteur de "Barbecue party à Albi", il s'agit probablement d'une adaptation dévoyée du baptême donné par Saint Jean Baptiste au Christ dans les eaux du Jourdain.

Finalement sonne l'heure des séparations, chacun quitte discrétement les lieux du crime et revient à une vie en apparence normale. Combien sont-ils ? Qui sont-ils ? Vous en cotoyez peut-être sans le savoir ? Personne n'est à l'abri de cet endoctrinement pernicieux. Votre conjoint, votre voisin, votre collègue de travail, voire même vos enfants ? Si vous avez le moindre doute : un short souillé, des chaussures à crampons, une banderole, une photo d'équipe, contactez immédiatement la MIVILUDES, dénoncez vos proches pour les protéger d'eux-mêmes et de la spirale infernale qui les guettent sans qu'ils en aient même conscience.

Souvenez-vous, sous Pétain la dénonciation a permis d'éviter de nombreux drames. L'heure est donc venu de révéler cette secte mortifère aux yeux de tous. Afin de brouiller les pistes, les différentes congrégations cumulent les dénominations anodines ou obscures : jeu à XV, Ovalie, association sportive,... mais ne vous y trompez pas, ce sont les ramifications d'une seule et même organisation satanique. L'humanité fait aujourd'hui face à sa plus grande menace : le Rassemblement Universel de la Grande Béatitude Yogique plus connu sous son funeste acronyme, RUGBY.

Voir les commentaires

Le Sucre quand on y est accro !

7 Décembre 2017, 17:25pm

Publié par Bertie

Le Sucre quand on y est accro !

Les conseils d'une pro (pour 187)

 

Le sucre l'aliment REFUGE, lié à nos émotions ! A ce que l'on ressent.

Ce sont les émotions qui nous font manger donc :

  • l'ennui

  • la solitude

  • l'abandon

  • la Colère

  • la tristesse

  • ...

 

Très souvent quand on se tourne vers le sucre ,c'est que l'on à besoin de réconfort, de se sentir bien, de se détendre, de se dé-stresser,

 

Le problème, c'est que si on se laisse aller (!) sur les douceurs, on en mange trop (re !) , après on prend des kilos mais, on n'a pas résolu le problème ….

Si on se sent triste on va manger une tablette de chocolat, et on va sentir bien pendant une petite heure et puis ensuite... on aura les même problèmes .

On aura pas pour autant quelqu'un qui nous fera des câlins !

Y aura juste un emballage de tablette de chocolat ...qui aura été mangé.

Mais ça n'aura pas changé !

.../...

 

Les 4 conseils qu'elle propose

  • S'éloigner des tablettes ( les stocker à l'autre bout de l'appartement )

  • respirer trois grands respirations ventrales.

  • Boire de l'eau.

  • S'interroger immédiatement sur : qu'est ce que je ressent là, maintenant ?

.../...

      Vous voulez perdre les kilos en trop que vous avez pris, vous voyez c'est facile, je vais vous accompagner au jour le jour pendant 21 jours pour une cure détox … (187€)

 

Extrait d'une conférence de Elodie Beaucent, coach en nutrition

************************************

Jetez un coup d’œil aux tendances de consommation de sucre des 300 312 dernières années :

  • En 1700, la consommation moyenne par personne est d’environ                    2 kg de sucre par an.

  • En 1800, la consommation moyenne par personne est environ                9 kg de sucre par an.

  • En 1900, la consommation individuelle était montée à                          45 kg de sucre par an.

  • En 2012, plus de 50 % de tous les Américains consomment au delà de 100 g de sucre par jour — soit plus de                                                   81 kg de sucre par an!

En 1890, seulement     3 personnes sur 100 000 avaient le diabète.

En 2012, presque 8000 personnes sur 100 000 ont été diagnostiquées avec le diabète ! Dont le sucre n'est qu'un accessoire de la "maladie" !

https://thetruthaboutcancer.com/sugar-white-death/

 

Comme une bonne partie du sucre blanc vient des betteraves à sucre, vous devriez vous souvenir que la plupart des betteraves sont maintenant génétiquement modifiées et il y en a peu en bio !.

*********************

Désolé mais voilà ENCORE une gentille personne qui à oubliée (!) que les problèmes de poids ont une raison d'être pour notre survie et, comme TOUS les régimes,

« entrer en lutte » CONTRE les programmes du cerveau archaïque,

                  sans avoir au préalable,

        changé et guéri l'histoire de base,

restera toujours une lutte et une guerre,

dont le gagnant sera celui qui est là pour vous garder en vie, par tous les moyens possible.

♥♥♥♥♥♥♥

      Et si j'ai peur, si je suis inquiet(e) il me faut du réconfort, alors un apport sucré est réclamé avec insistance par mon système hormonal...

             Pas con mon cerveau !!!

¤¤¤¤¤¤¤

Je vous en ai déjà longuement parlé sur ce blog .

Tapez " problèmes de poids " dans la boite de recherche en haut à droite, et partez à l'aventure

des abandons et affrontements associés.

**********

« Les glucides génèrent de l'insuline qui génère de la graisse ».

L'insuline est aussi en lien avec 2 zones pré-frontales du cerveau associées à Résistance et Répugnance, qui sont 2 conflits d'AFRONTEMENTS et de sensations d'ABANDON .

 

Voir les commentaires

Il y a 4 différents types de cancers du sein ?

6 Juin 2012, 07:55am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

lien vers l'article du port du soutien-gorge qui m'a fait réagir.  ( Cet article n'existe plus 9 avril 2016 ! )

 

Je trouve tout à fait étonnant, de ne pas citer quels "cancers" du sein sont concernés !

 

  • Ceux des ganglions périphériques?
  • Ceux qui concernent les canaux galactophores ?
  • Ceux qui concernent les glandes productrices du lait ?
  • Ceux qui concernent le derme ou l'épiderme du sein ?


4 régions différentes du cerveau marquées sur les scanners cérébraux ....

et  3 tissus embryologiques différents

(il y en a qui font des "ulcères, = destruction de cellules " et d'autres qui "créent" des cellules en plus !)


Pourquoi n'explique t-on jamais au femmes de quel "type de cancer" elles seraient " atteintes ?


Peut-être parce que les oncologues ne savent pas ! Ou ne veulent pas dire ?

Tous ceux qui se sont penché un peu sur le décodage et l'origine des maladies, même non professionnels de santé ont compris cela .

 

 

Voir les commentaires

Test neurologique

22 Novembre 2012, 16:37pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

 

 

 Petit test neurologique...

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

ΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣΣ

   1- Trouvez le C ci-dessous. N'utilisez que vos yeux.

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
 OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
 OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

 OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

 OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
 OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
 OOOOOOOOOOOOOOOOOOOCOOOOOOOOOOO
OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
>
  2- Si vous avez déjà trouvé le C, trouvez le 6 ci-dessous.
>
  99999999999999999999999999999999999999999999999
 99999999999999999999999999999999999999999999999

 99999999999999999999999999999999999999999999999
 69999999999999999999999999999999999999999999999
 99999999999999999999999999999999999999999999999
 99999999999999999999999999999999999999999999999

  3- Trouvez maintenant le N ci-dessous. C'est un peu plus difficile.

MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMNMM
  MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM  MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM
MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM
 MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM

  

 Ce n'est pas une blague. Si vous pouvez passer ces trois tests, vous pouvez annuler votre visite "annuelle" chez votre neurologue. Votre cerveau est en parfaite forme et vous êtes loin d'une quelconque relation avec Alzheimer.

  
Félicitations!

 

Voir les commentaires

La nuit N° 6 est commencée depuis ce samedi

25 Septembre 2011, 12:49pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

La nuit N° 6 est commencée depuis ce samedi 23 septembre 2011

 

La 6ème NUIT du calendrier MAYA (Tzolkin)

  Petit résumé :

Les périodes "nuit" sont caractérisées par un regain de négativité, de doute ou de peur. Cependant, comme le souligne Calleman, la nuit est seulement "absence de lumière" elle n'empêche jamais le soleil de briller.


Celle-ci va  lancer le

Réglage fin

des nouveautés (les nôtres !) 

mises en place 



Cette 6ème NUIT est régie par le dieu  dujuste avant l'aube.



Il va falloir se réveiller !



C'est maintenant que nos choix entre PEUR et AMOUR

sont à expérimenter et régler dans les plus fins détails

(le faire par écrit sera un plus !)



Et ne nous contentons pas

 d'essayer.

(Essayer est perçu, dans la sémantique de notre cerveau, comme un:

possible, éventuel, et futur et "il" ne s'en occupe pas !)

Le pire, c'est d'essayer "un petit peu" !

********


Attention : Les énergies de la Nouvelle Lune du 27 septembre vont être particulièrement puissantes et déstabilisantes.

(D.Clermont)

 

Voir les commentaires

Mi-crobes et autres bactéries...

22 Janvier 2014, 20:26pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

... les microbes composent un système « ontogénétique » , c’est-à-dire qu’ils se multiplient et agissent sur ordre du cerveau, qu’ils interviennent après le déclenchement de la maladie - ils n’en sont donc pas la cause - et qu’ils sont bien davantage des alliés que des adversaires (*). Les mycobactéries préparent le terrain à la guérison, les bactéries et les virus démontent les tumeurs ou restaurent les tissus abîmés. C’est pourquoi il est dramatique de leur faire la guerre et de considérer le système immunitaire comme un appareil de défense contre des assaillants extérieurs. La vie et la santé, ce n’est pas ça. Pitié pour les microbes !

Yves Rasir  revue Néosanté

(*)Pour comprendre ce changement de paradigme et le rôle exact des microbes à la lumière des travaux de Béchamp et Hamer, je recommande toujours vivement la lecture du livre « Pour en finir avec Pasteur », du Dr Eric Ancelet (disponible sur www.neosante.eu)

**************

Rappelez- vous que personne n'a jamais vu de virus VIVANTS ...

Le microscope électronique ne permettant de voir que des micro-éléments broyés, hachés, congelez, découpés, et fixés dans la résine chimique...

Le microscope  optique ne permet pas un grossiment suffisant pour "voir" les virus .

Voir les commentaires

Obésité enfantine ... le sucre ? L'alimentation? Vraiment que ?

5 Février 2020, 13:21pm

Publié par Bertie LAVIE

Obésité enfantine ... le sucre ? L'alimentation? Vraiment que ?

Ce que l'on vous cache sur l'obésité (car ça ne rapporte rien !) c'est que, en grande partie, elle résulte AVANT TOUT d'un programme du cerveau archaïque (et oui c'est lui qui a les commandes !) .


Ce programme répondant à la double conflictuelle ABANDON / AFFRONTEMENT ! 

Ce qui à notre époque est imposée sur le mode pluriel aux enfants ( divorces,  bagarres, harcèlements, héros (!) à la T.V., abandons parentaux, nounous qui changent, maîtresses interchangeables à l'école ou à la maison, déménagements, placements, copains qui disparaissent (pour les raisons ci-dessus !) ...
Les raisons de se sentir abandonné ou d'être obligé d'abandonner, ou de s'éloigner (de papy/mamy...) et d'affronter de nouveaux (voisins, belle-mères, beau-pères, Atsem, camarades de classe, de rue, de garderies,  etc) sont aussi nombreuses  que de se sentir apaiser par un morceau de chocolat noir (qui est réellement un anti-dépresseur) !

Les laitages et les sucres blancs étant plutôt des "surpresseurs" ...

La malfouffe tous les jours augmente les risques EN PLUS.

 

************

Voir les commentaires

Antonio Damasio : Le désir de comprendre la conscience

13 Février 2012, 18:15pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

lien sur TED

 

Son texte en français est ci-dessous : mais (en principe) vous pouvez activez les sous-titres en bas à gauche)

cliquez sur le bouton SNARE ...

 

 

Je suis là pour vous parler des merveilles et des mystères d’un esprit conscient. La merveille c’est que nous nous sommes tous levés ce matin et en faisant cela notre esprit a repris conscience. Notre esprit a repris le sens complet de soi-même et le sens complet de notre propre existence, et pourtant nous prenons rarement le temps de réfléchir sur cette merveille. Nous devrions, en fait, parce que sans la possibilité d’avoir un esprit conscient, nous n’aurions pas la moindre connaissance de l’humanité ; nous n’aurions aucune connaissance du monde. Nous ne sentirions ni douleur, ni joie. Nous n’aurions pas accès à l’amour ou à la capacité de créer. Et bien sûr, Scott Fitzgerald a notoirement dit qu' «on a beaucoup à reprocher à celui qui a inventé la conscience. » Mais il a aussi oublié que sans la conscience, il n’aurait pas accès au vrai bonheur, non plus à la possibilité de transcendance.

Assez parlé de la merveille, parlons maintenant du mystère. Ceci est un mystère qui est vraiment extrêmement difficile à élucider. Depuis le tout début des études philosophiques et certainement pendant toute l'histoire de la neuroscience, ceci reste un mystère qui résiste à l’élucidation, et qui soulève des controverses importantes. Et il y a en fait beaucoup de gens qui pensent qu’on ne devrait même pas y toucher ; nous devrions la laisser tranquille; ça n’a pas à être compris. Je n’y crois pas, et je crois que la situation est en train de changer. Ce serait ridicule d’affirmer que nous savons comment on fait pour créer de la conscience dans nos cerveaux, mais nous pouvons certainement commencer à aborder la question, et à voir une solution de quelque sorte.

Et une autre merveille dont on doit se réjouir c’est le fait que nous avons maintenant des technologies d’imagerie qui nous permettent de rentrer dans le cerveau humain pour pouvoir faire, par exemple, ce que vous voyez maintenant. Ce sont des images qui viennent du labo de Hanna Damasio, qui vous montrent, dans un cerveau vivant, la reconstruction même du cerveau. Et c’est une personne qui est en vie. Ce n’est pas une personne qu’on analyse en autopsie. Et ce n’est pas tout -- et c’est une chose vraiment époustouflante -- ce que je vais vous montrer dans un instant, qui va en dessous de la surface du cerveau pour regarder vraiment dans le cerveau vivant les vraies connexions, les vrais parcours. Toutes ces lignes en couleur correspondent à tout un tas d’axones, les fibres qui relient les cellules du corps aux synapses. Désolé de vous décevoir, elle ne sont pas vraiment faites en couleur. Mais en tous cas elles sont là. Les couleurs servent de code, pour indiquer la direction, si c’est de l’arrière vers l’avant ou vice-versa.

En tout cas, qu’est ce que la conscience? Qu’est-ce qu’un esprit conscient ? En de termes très simples nous n dire que c’est ce qu'on perd en entrant dans un état de sommeil profond sans rêves, ou en subissant de l'anesthésie, et c’est aussi ce qu'on retrouve quand on se remet du sommeil ou d’une anesthésie. Mais qu’est-ce que c'est exactement, cette chose que l'on perd lors de l'anesthésie, ou pendant le sommeil profond sans rêves ? Tout d’abord, c’est un esprit, qui est un flux d’images mentales. Et bien sûr, pensez aux images qui peuvent être des circuits sensoriels et visuels, comme ceux que vous constatez en ce moment par rapport à la scène et à moi, ou bien des images auditives, que soulèvent en ce moment mes mots. Ce flux d’images mentales c'est l’esprit.

Mais il y a autre chose encore que tout le monde dans cette salle ressent. Nous n'émettons pas de manière passive des images visuelles, auditives ou tactiles. Nous avons un soi. Nous avons un Moi qui est automatiquement présent dans nos esprits à tout moment. Nous sommes maîtres de nos esprits. Et chacun de nous a la sensation que c'est bien lui ou elle personnellement qui est en train de l’éprouver -- et non pas la personne assise à coté. Alors pour avoir un esprit conscient, on a un soi à l’intérieur de l'esprit conscient. L'esprit conscient est donc un esprit qui contient un soi. Le soi introduit la perspective subjective dans l’esprit, et nous ne sommes complètement conscients qu'à partir du moment où le soi vient à l'esprit. Alors ce qu’il nous faut savoir afin d'aborder le mystère c'est, premièrement, comment l'esprit se fabrique dans le cerveau, et, deuxièmement, comment le soi se construit.

5:02 'La première partie, le premier problème est relativement facile – il n’est pas du tout facile -- mais c’est quelque chose qu'on évoque déjà depuis un certain temps dans la neuroscience. Et c’est assez clair que, pour faire un esprit, il faut créer une carte des neurones. Imaginez un quadrillage comme celui que je suis en train de vous montrer, maintenant, imaginez qu'à l’intérieur de ce quadrillage -- cette feuille en deux dimensions -- il y ait des neurones. Et visualisez, si vous voulez bien, un panneau, un panneau numérique, où il y ait des éléments qui peuvent être illuminés ou pas. Et selon le dessin que vous créez en éclairant ou pas les éléments numériques, ou, dans ce cas, les neurones sur la feuille, vous serez en mesure de construire une carte. Bien sûr, c’est une carte visuelle que vous voyez, mais ça s’applique à n’importe quelle carte -- auditive, par exemple, pour ce qui est des fréquences sonores, ou la carte qu'on construit avec notre peau dès qu'on palpe un objet.

Maintenant pour illustrer l'importance de ce lien entre d'une part la grille de neurones et la disposition topographique de l’activité des neurones, et d'autre part, notre expérience mentale -- je vais vous raconter une histoire personnelle. Si je couvre mon œil gauche -- et je parle ici de moi personnellement, pas de vous tous -- si je couvre mon œil gauche, je regarde la grille – à peu près comme celle que je vous montre. Tout est beau et parfait et perpendiculaire. Mais il y a quelques temps, j’ai découvert que si je couvre mon œil gauche, ce que je vois à la place c’est ça. Je regarde la grille et je vois une déformation sur le bord de mon champ central à gauche.

Très bizarre – je l’ai analysé pendant un moment. Mais il y a quelques temps, grâce à l’aide d’une collègue ophtalmo, Carmen Puliafito, qui a développé un scanner laser de la rétine, j’ai découvert ceci: si je fais un scanner de ma rétine sur le plan horizontal que vous voyez dans le coin, voici ce que j’obtiens. Sur le coté droit, ma rétine est parfaitement symétrique. Vous voyez la descente vers la fovéa d’où partent les nerfs optiques. Mais sur le coté gauche de ma rétine il y a une bosse, qui est marquée là par une flèche rouge. Elle correspond à un petit kyste qui se situe plus bas. Et c’est exactement ce qui provoque la déformation de mon image visuelle.

Pensez donc : vous avez une grille de neurones, et soudainement il advient un changement mécanique qui modifie la position de la grille, et vous obtenez une déformation de votre expérience mentale. Voici donc à quel point se rapprochent votre expérience mentale et l’activité des neurones dans la rétine, qui, elle, est une partie du cerveau qui se trouve dans le globe oculaire, ou, autrement dit, une couche du cortex visuel. Alors de la rétine ça va vers le cortex visuel. Et bien sûr, le cerveau ajoute beaucoup d’information à tous ces influx nerveux transmis par la rétine. Et dans cette image-là, vous voyez toute une série d’îles -- ce que j’appelle zones de création d’images -- dans le cerveau. Vous avez, par exemple, le vert, qui correspond à l'expérience tactile, ou le bleu qui correspond à l'expérience auditive.

En plus ces zones de création d’images, où vous avez le plan de toutes ces cartes des neurones, fournissent les signaux à cet océan violet que vous voyez tout autour, qui est le cortex de l’association. C'est là où on peut enregistrer ce qui se passe dans ces zones de création d’images. Et ce qui est vraiment merveilleux, après c’est qu'en partant de la mémoire, venue de ces cortex de l’association, on peut récréer des images dans les zones mêmes de perception. Voyez donc à quel point notre cerveau est pratique et paresseux. Il a certaines zones destinées à la perception et à la création d’images, Et ce sont exactement les mêmes qui seront utilisées pour la création d’images quand on rappelle des informations.

Jusqu’à présent le mystère de l’esprit conscient se réduit un peu parce que nous avons un sens général de notre façon de créer ces images. Mais qu’en est-il du soi ? Le soi est vraiment le problème qui nous échappe. Et pendant longtemps, personne n’a voulu y toucher, parce qu’on disait, «Comment peut-on avoir ce point de référence, cette stabilité, qui est nécessaire au maintien de la continuité du soi jour après jour ? » Et j’ai trouvé une solution à ce problème. C’est la suivante. Notre cerveau produit un plan de l’intérieur du corps qui nous sert comme référence pour tous les autres plans.

Laissez-moi vous raconter un peu comment j’en suis arrivé là. J'en suis arrivé là parce que, si on a cette référence que nous appelons le soi -- le Moi, le "je" dans notre processeur intérieur -- il nous faut quelque chose de stable, quelque chose qui ne change pas trop du jour au lendemain. Bon, il se trouve que nous n'avons qu'un seul corps. Nous avons un seul corps, pas deux, pas trois. Donc c’est un début. Il n'y a qu'un seul point de repère -- c'est le corps. Mais ensuite, bien entendu, le corps consiste en beaucoup de parties, qui poussent à différentes vitesses, et qui n'ont pas les memes dimensions chez tout le monde. Cependant, ceci n'est pas le cas à l’intérieur. En tout ce qui concerne ce qu'on appelle le milieu interne -- par exemple, toute la gestion de la chimie interne de notre corps -- est, en fait, extrêmement stable jour après jour -- et pour une très bonne raison. Si on s'éloigne trop des paramètres qui sont proches de la ligne médiane désignant les conditions qui rendent la vie possible, on arrive à la maladie sinon la mort. Nous avons donc un système intégré dans notre propre vie qui garantie une certaine continuité. Quelque chose que je nomme "la monotonie presque infinie" d’un jour à l’autre. Parce que si on n’a pas cette monotonie, physiologiquement, soit on tombe malade, soit on meurt. Alors voilà un autre élément de cette continuité.

Et la dernière chose c’est qu’il y a une connexion très étroite entre la régulation de nôtre corps par le cerveau et le corps même, différente de n’importe quelle autre connexion. Par exemple, je me fais une image de vous, mais il n’y a pas de lien physiologique entre les images que j’ai de vous comme public et mon cerveau. Cependant, il y a un lien étroit, permanent entre les parties de mon cerveau régulatrices de mon corps et mon corps même.

Voila ce à quoi ça ressemble. Regardez la zone là. Il y a le tronc cérébral entre le cortex cérébral et la moelle épinière. Et c’est dans cette zone que je vais vous montrer maintentant que sont localisés tous les instruments de la régulation vitale du corps. C’est tellement détaillé que, par exemple, regardez cette partie en rouge dans la partie supérieure du tronc cérébral, si vous l’endommagez, à cause d’une attaque d'apoplexie par exemple, vous entrez dans le coma ou dans un état végétatif, qui est, bien sûr, un état dans lequel l'esprit disparait, et la conscience disparait. Ce qui se passe alors en réalité, c’est que vous perdez le fondement du soi, vous n’avez plus accès à aucune sensation de votre propre existence, et, en fait, il peut y avoir des images qui continuent à prendre forme dans votre cortex cérébral, sans que voyez en soyez conscient. En effet, vous perdez conscience dès que cette zone rouge de votre tronc cérébral est endommagée.

En revanche si on considère la partie verte du tronc cérébral, rien de tel ne se produit. C’est tellement spécifique. Alors, avec cette partie verte du tronc cérébral, si vous l’endommagez, et ça arrive souvent, vous allez tomber dans une paralysie totale, mais vous aurez toujours un esprit conscient. Vous ressentez, vous savez, vous avez un esprit totalement conscient que vous pouvez transmettre très indirectement. C’est une condition horrible. Vous ne voulez pas la voir. Il y a des gens qui sont, en fait, emprisonnés dans leur propre corps, mais ils ont un esprit. Il y avait un film très intéressant, un des rares bons films qui parlent de ce genre de situation, réalisé par Julian Schnabel il y a quelques années où il s'agit d'un patient dans cette condition.

Maintenant je vais vous montrer une image. Je promets de ne pas en dire plus; ceci pourrait bien vous faire peur. Je tiens juste à vous dire que dans cette zone rouge du tronc cérébral, il y a, pour simplifier, tous ces petits carrés qui correspondent à des modules qui font des cartes cérébrales des différents aspects de notre l'intérior, et des différents aspects de notre corps. Ils sont finement topographiques et exquisément interconnectés avec un circuit qui se répète. Et c'est à partir de cette étroite connexion entre le tronc cérébral et le corps que je crois – et je pourrais me tromper, mais je ne crois pas -- qu'on crée le plan du corps qui est le fondement du soi qui consiste des sensations -- sensations primitives, d'ailleurs.

Alors, quelle est cette image? Regardez « cortex cérébral », regardez « tronc cérébral », regardez « corps », et vous avez une ideée de la très étroite connexion entre le tronc cérébral qui fournit le fondement du soi et le corps. Et vous avez le cortex cérébral qui fournit le grand spectacle de notre esprit avec une profusion d’images qui sont, effectivement, le contenu de notre esprit et auquel, d'habitude, on prêt le plus d’attention, comme on devrait bien, vu que c’est vraiment un film qui se déroule dans notre esprit. Mair regardez les flèches. Elles ne sont pas là pour rien. Elles sont là parce qu’il y a une interaction tres étroite. Il n'y a pas d'esprit conscient sans cette interaction entre le cortex cérébral et le tronc cérébral. De même, il n'y a pas d'esprit conscient sans l'interaction entre le tronc cérébral et le corps.

Une autre chose intéressante c’est que le tronc cérébral que nous avons est commun à d’autres espèces. Chez les vertébrés le modèle du tronc cérébral est comparable au notre, ce qui est une des raisons pour laquelle je crois que ces espèces ont des esprits conscients comme nous. Sauf qu’ils ne sont pas aussi riches que les nôtres, parce qu’elles n’ont pas de cortex cérébral comme nous. Voila où se trouve la différence. Et je ne suis pas du tout d’accord avec l’idée que la conscience devrait être considérée comme étant le plus grand produit du cortex cérébral. Seule la richesse de l'esprit l’est, et non pas le simple fait d’avoir un soi et de pouvoir parler de notre propre existence et d'avoir une perception du soi.

Il y a trois niveaux du soi à considérer -- le proto-soi, le soi central et le soi autobiographique. Les deux premiers sont communs à beaucoup d’autres espèces, et ils ressortent en grand partie du tronc cérébral et de tout ce qu’il y a comme cortex dans ces espèces. Certaines espèces seulement ont, je crois, un soi autobiographique. Les cétacés et les primates aussi ont un soi autobiographique dans une certaine mesure. Et nos chiens chez nous ont un soi autobiographique dans une certaine mesure. Mais voici la nouveauté.

Le soi autobiographique est construit sur une base de souvenirs -- souvenirs du passé, mais aussi des plans que nous avons faits; c’est le passé vécu et le futur anticipé. Et le soi autobiographique a provoqué la mémoire de longue durée, le raisonnement, l’imagination, la créativité et le langage. Et de là viennent les instruments de la culture -- la religion, la justice, le commerce, l'art, la science, la technologie. Et c’est dans cette culture que nous pouvons vraiment trouver -- et ceci est la nouveauté -- quelque chose qui ne soit pas entièrement fixée par notre biologie. Qui se développe à travers la culture. Qui se développe dans les collectivités d’êtres humains. Et c’est, bien sûr, la culture où nous avons développé quelque chose que j’aime appeler la régulation socio-culturelle.

Et enfin, vous pourriez bien demander, pourquoi faut-il s’en préoccuper ? Pourquoi se sentir concerné par ces questions de si c’est le tronc cérébral ou le cortex cérébral et comment c’est fait ? Il y a trois raisons. La première: la curiosité. Les primates sont extrêmement curieux -- les êtres humains surtout. Et si nous sommes intéressé, par exemple, par le fait que l’anti-gravité est en train d’éloigner les galaxies de la Terre, pourquoi ne devrions-nous pas nous intéresser à ce qui se passe à l’intérieur de l'être humain ?

Deuxièmement, pour comprendre la société et la culture. Nous devrions observer comment la société et la culture dans cette régulation socioculturelle sont toujours un travail en cours. Et finalement, la médecine. N’oublions pas que certaines des pires maladies de l’humanité sont des maladies comme la dépression, la maladie d’Alzheimer, la toxicomanie. Pensez aux attaques qui peuvent anéantir votre esprit ou vous rendre inconscient. Aucune chance de traiter ces maladies efficacement et de manière non-fortuite sans comprendre comment cela marche. C’est donc une très bonne raison au delà de la curiosité pour justifier ce que nous faisons, et pour justifier l'intérêt pour ce qui se passe dans nos cerveaux.

Merci de votre attention.

Voir les commentaires

La culpabilité et la séparation ne sont que deux sentiments ?

9 Août 2020, 16:12pm

Publié par Bertie LAVIE

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤ Jean Graciet

La culpabilité et la séparation sont deux sentiments qui se nourrissent d’eux-mêmes, l’un créant l’autre en le renforçant.

La culpabilité crée la peur et la peur conduit à l’attaque que sont la colère, les jugements, l’envie de se venger, la haine ou même l’attaque physique.

Ces sentiments créent inévitablement la séparation en l’amplifiant, et la séparation crée la culpabilité

 

Tant que nous laissons les rênes de notre existence à l’ego, ce cycle infernal n’a aucune raison de s’arrêter.

 

         Seul le pardon pourra le faire.

 

La peur de la maladie est bien souvent pire que la maladie elle-même.

La maladie est un autre nom pour parler de la peur.

La guérison est un autre nom pour parler du pardon et de l’amour.

MAIS .... Pardonner est un choix (à faire).

extrait de néosanté N°101 p24&25

 

L’amour est naturellement en nous depuis toujours, c’est notre héritage naturel.

La  peur, est notre propre création, une fabrication de notre mental, qui nous a aussi été inculquée (insidieusement ou par la force) par notre entourage, leurs expériences mais aussi leurs croyances, et alimentée par nos mémoires et nos pensées. 

     C’est le pardon qui permettra ce changement de perception sur les autres et sur nous-même.

Cela passe par une acceptation de nos peurs.

Puis il faudra traverser celles-ci, les vivre pour ensuite les transmuter en amour (de soi,  puis de l'autre). Sans que cela n'entraîne d'émotion autre que la gratitude engendrée par l'Amour, le vrai, l'universel celui de l'Univers (et non pas celui de l'Homme, factuel et falsifié, voire satanique, soutenu par les éons qui s'en nourrissent à chaque instant aux limites de notre système solaire).

Pour effectuer ce chemin, je vous suggère de prendre contact avec un thérapeute spécialisé en EFT qui en 2 ou 3 séances de "tapping" vous permettra de faire facilement ce chemin.  https://www.annuaire-therapeutes.com/ 

Bertie

****************

Concernant la peur vous pouvez lire son "fonctionnement et cheminement" dans le cerveau  ICI 

https://nospensees.fr/connaissez-vous-les-effets-de-la-peur-sur-le-cerveau/

 

*********************

Les jours où nous nous laissons entraîner dans des sentiments de basse fréquence de colère, de frustration, de peur, de confusion et de stress , ces jours-là, la ligne du temps que nous percevons est celle de la peur et du pouvoir sur les autres. Les jours où nous restons dans notre état naturel de haute fréquence de joie, de satisfaction, d'amour, d'émerveillement et d'inspiration, sont les jours où nous co-créons et où nous pouvons voir notre vraie réalité, la réalité de la lumière.

Inelia Benz

 

Voir les commentaires

Dictionnaire philosophique portatif (extrait)

16 Janvier 2015, 11:37am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

L'esprit des Lumières . 1764

 

On entend aujourd’hui par fanatisme une folie religieuse, sombre et cruelle. C’est une maladie de l’esprit qui se gagne comme la petite vérole. Les livres la communiquent beaucoup moins que les assemblées et les discours. On s’échauffe rarement en lisant : car alors on peut avoir le sens rassis. Mais quand un homme ardent et d’une imagination forte parle à des imaginations faibles, ses yeux sont en feu, et ce feu se communique; ses tons, ses gestes, ébranlent tous les nerfs des auditeurs. Il crie : « Dieu vous regarde, sacrifiez ce qui n’est qu’humain ; combattez les combats du Seigneur ! » et on va combattre.

Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère.

Celui qui a des extases, des visions, qui prend des songes pour des réalités, et ses imaginations pour des prophéties, est un fanatique novice qui donne de grandes espérances ; il pourra bientôt tuer pour l’amour de Dieu. [...]

Il n’est d’autre remède à cette maladie épidémique que l’esprit philosophique, qui, répandu de proche en proche, adoucit enfin les mœurs des hommes, et qui prévient les accès du mal; car dès que ce mal fait des progrès, il faut fuir et attendre que l’air soit purifié. Les lois et la religion ne suffisent, pas contre la peste des âmes ; la religion, loin d’être pour elles un aliment salutaire, se tourne en poison dans les cerveaux infectés. [...]

Les lois sont encore très impuissantes contre ces accès de rage : c’est comme si vous lisiez un arrêt du conseil à un frénétique. Ces gens-là sont persuadés que l’esprit saint qui les pénètre est au-dessus des lois, que leur enthousiasme est la seule loi qu’ils doivent entendre.

Que répondre à un homme qui vous dit qu’il aime mieux obéir à Dieu qu’aux hommes, et qui en conséquence est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ?

Lorsqu’une fois le fanatisme a gangrené un cerveau, la maladie est presque incurable. [...]

 

Voltaire, Dictionnaire philosophique portatif (1764),

article "Fanatisme", section II.

Voir les commentaires

Notre corps ne connait pas la brûlure nucléaire !

21 Mars 2011, 10:10am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

N'oublions pas que en cas de BRULURES liées à une exposition à de la radioactivité ( radiothérapie ou accidentelle ) notre corps humain ne la reconnaît pas car ce n'est pas inscrit dans nos bases de données internes.

Il faut donc une intervention extérieure pour que les cellules soit réparées ou mises en remplacement ( et la brûlure continue et ne guérit pas!).
C'est exactement ce que font les "passeurs de Feu".

Créez donc votre propre prière pour "passer le FEU nucléaire". Michel Dogna (et d'autres !) en donne la structure de base à vous de l'adapter à vos croyances et pratiques.

Se protéger avant : exemple MISO


Ne pas s'exposer : croyances ! (exemple radiothérapies ?)


Accepter ce qui est fait et en convaincre son propre cerveau (se faire aider si nécessaire !)
Mettre en chantier sa guérison et...... s'accompagner avec beaucoup d'amour . Prières, méditations, reliances, magnétisme, Matériaux (alimentaires) indispensables (aliments sains, acide ascorbique en quantité ( en avez vous suffisamment en stock pour être autonomes?)

 

Important : faire tout ceci  SANS DOUTES  et en même temps surtout pas d''ESPOIRS mais des certitudes.

 

Pour le cerveau : Doute + ESPOIRs mènent directement vers la non guérison (et même la mort !) . Nos neurones ne savent pas que faire de ces 2 fonctions quand elles sont associées  ... alors ils ne font rien !

 

Voilà quelques pistes à développer .... et VITE ?

 

N'oublions pas que des générations de Passeurs de feu ont pratiqué leur ART avant ce jour.

L'égrégore de guérison est donc déjà très fort SERVEZ VOUS EN !

 

Un exemple de prière ?

 

Oh FEU enlève ta chaleur

comme Judas perdit ses couleurs

au Jardin des Oliviers

en trahissant notre Seigneur

je te l'ordonne et t'en remercie

Au nom du Père et du Fils et du St Esprit

Il en est déjà ainsi.

 

Vous pouvez associer  signes de croix, souffler sur la zone concernée, y déposer de la salive... tout est possible et dépend de vos certitudes.

 

Certes cela fait très "Catho" mais la France est une société judéo-chrétienne !
Mais adaptez vous avec vos croyances "ça" marche pareil.

 

                                         La Vie est merveilleuse et vous aussi .

 

* merci a celle avec qui je partage ma vie, mon temps, mes espoirs, pour la vérification de l'orthographe et des manques,  Malheureusement je n'ai pas eu que de bon profs de français ni de bon contacts avec certains cela a laissé des traces !

 

 

           Extrait du livre Shamballa P 222 des Meurois Givandan

 

L'ombre attend que vous deveniez ombre ?

rien de plus simple, il vous suffit de la Haïr...

et... c'est ce qu'elle vous demande !

 

Voir les commentaires

12 choses sur la pensés créatrice...

20 Janvier 2012, 10:11am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Douze choses que l’on ne vous a pas enseigné à l'école, sur la pensée créative :
Pour lire ce texte en entier cliquez  ICI  chez DAVID. Ceci n'est qu'un résumé(suffisant) pour les pressés !


1. Vous êtes créatif. L'artiste, l’inventeur, n'est pas une personne particulière, chacun de nous est un type particulier d'artiste ou d’inventeur. Chacun de nous est potentiellement créatif, un penseur spontané.../

2. La pensée créatrice est un travail. Vous devez avoir la passion, la détermination de vous immerger dans le processus de création d'idées nouvelles. Ensuite, vous devez avoir la force de persévérer contre toute adversité. ../

3. Entretenez la créativité. Lorsque vous produisez des idées, vous connectez des gènes neurotransmetteurs, qui sont activés et désactivés en réaction à ce que votre cerveau fait, qui est à son tour de répondre aux défis. Quand vous êtes en état de créativité, vous dopez votre cerveau, en augmentant le nombre de connexions entre les neurones. Plus vous cherchez des idées, plus votre cerveau devient créatif et plus vous l’êtes. .../

4. Votre cerveau n'est pas un ordinateur. Il est un système dynamique qui évalue et combine les choses plutôt que de les calculer, comme un ordinateur..../

5. Il n'y a jamais une seule bonne réponse. La réalité est plus nuancée. Aristote a dit que la réponse est soit A ou non-A. Il ne peut pas y avoir les deux à la fois. Le ciel est bleu ou pas.../...Pensez à toutes vos idées et générez toutes les combinaisons possibles avant de vous décider à en choisir une. Le monde n'est pas noir ou blanc. Il est plus riche.

6. Ne jamais s’arrêter sur sa première bonne idée. Toujours s'efforcer d'en trouver une meilleure et continuer jusqu'à faire encore mieux.../

 
7. Attendez-vous à ce que les « experts » soient négatifs. Plus elle se spécialise, plus une personne « rétrécie » sa vision des choses .../

 
8. Faites confiance à votre instinct. Ne vous laissez jamais décourager. .../

9. L’échec n’existe pas. A chaque fois que vous essayez de faire quelque chose et que cela ne fonctionne pas, vous n'avez pas échoué. Vous avez appris sur quelque chose qui ne fonctionne pas. Toujours se demander "Cela m’a-t-il appris autre chose ?", "Qu'est-ce que j'ai découvert que je ne cherchais pas ?" A chaque fois que quelqu'un vous dit qu'il ne fait jamais d’erreur, vous parlez à quelqu'un qui n'a aucune créativité…

10. Vous ne voyez pas les choses comme elles sont; vous les voyez et les interprétez à travers vos propres expériences… Toutes les expériences sont neutres, elles sont. C’est vous qui leurs donnez un sens par la façon dont vous choisissez de les interpréter..../... Vous construisez votre propre réalité par la façon dont vous choisissez d'interpréter vos expériences.

11. Toujours approcher un problème sur ses propres termes. Ne pas faire confiance à votre évaluation d’un problème, car elle sera biaisée par la force des habitudes, des croyances. Toujours observer votre problème sous plusieurs angles. Se rappeler que le génie est le fait d’observer quelque chose d’un point de vu que personne n’a encore tenté. Cherchez des façons inhabituelles d'envisager les choses. Rédiger l'énoncé d’un problème plusieurs fois en utilisant des mots différents. Changez de rôle, .../... Demandez à vos amis et aux étrangers comment ils perçoivent ce problème. Demandez à un enfant. Comment un enfant de dix ans le résoudrait ? Demandez à un parent. Imaginez que vous êtes le problème. Lorsque vous changez la façon dont vous regardez les choses, les choses que vous regardez changent.

12. Apprenez à penser de façon non-conventionnelle. Les génies ne pensent pas analytiquement et logiquement. .../...

La créativité est paradoxale. Pour créer, une personne doit avoir des connaissances, mais savoir les oublier, voir les liens inattendus, incroyables entre les choses, sans avoir de déséquilibres mentaux, doit travailler dur, mais passer du temps à ne rien faire, afin de laisser venir l'information, doit avoir beaucoup d'idées, pourtant la plupart d'entre elles sont inutiles, regarder la même chose que tout le monde, et y voir quelque chose de différent, doit désirer le succès, mais embrasser l'échec, doit être volontaire, mais pas têtu, doit écouter les experts, mais savoir les ignorer.


Michael Michalko est l'auteur de Thinkertoys. Son plus récent livre « Creative Thinkering »: Mettre votre imagination au travail, vient d'être publié et est maintenant disponible dans la plupart des grandes librairies.
www.creativethinking.net

 

 

ci-dessous le résumé des 12 points à imprimer ou a mettre en post-it sur votre bureau ( avec les codes clavier  par exemple)


1. Vous êtes créatif

2. La pensée créatrice est un travail.

3. Entretenez la créativité

4. Votre cerveau n'est pas un ordinateur.

5. Il n'y a jamais une seule bonne réponse.

6. Ne jamais s’arrêter sur sa première bonne idée.

7. Attendez-vous à ce que les « experts » soient négatifs.

8. Faites confiance à votre instinct.

9. L’échec n’existe pas

10. Vous ne voyez pas les choses comme elles sont

11. Toujours approcher un problème sur ses propres termes

12. Apprenez à penser de façon non-conventionnelle




Voir les commentaires

La peur du cancer programme le cancer et vouloir le détruire est comme vouloir retirer la bouée de celui qui se noie ?

11 Décembre 2014, 18:43pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Mon amie Hélios vient de mettre sur son blog un article très complet dont je ne vous mets que quelques extraits.

Si vous vous sentez interpellé par ces extraits du document du Dr Eric Ancelet  rendez-vous sur le blog d'Hélios :

.../...

"Tout cancer résulte d'un choc psychique, conflictuel, dramatique, vécu dans l'isolement", qu'il nomme DHS pour Dirk Hamer Syndrom. Notons bien qu'il s'agit d'un conflit biologique et non psychologique, une réaction neuro-organique de survie susceptible d'atteindre aussi bien un animal confronté à une situation identique. Comme l'animal, l'homme vit des affrontements territoriaux, des situations de dévalorisation, des conflits avec ses descendants, des frustrations sexuelles, et il n'est pas toujours capable de les résoudre par l'exercice de sa raison, il est souvent incapable de les évacuer par les mots. Dès lors va apparaître une "maladie", que nous devons considérer comme un langage, un programme cohérent destiné à assurer la survie. Il existe toujours une corrélation précise entre, d'une part, l'aspect émotionnel, la façon subjective dont le patient a vécu et ressenti le choc initial, et, d'autre part, le cerveau ou se produit instantanément une rupture de champ dans une aire spécifique correspondant à la nature du conflit (lésion visible au scanner et nommée "foyer de Hamer" ou FH), enfin l'organe ou tissu en relation avec cette zone cérébrale, où va démarrer tout aussi instantanément un processus de cancérisation.

.../...

la peur du cancer programme le cancer.

.../...

On peut affirmer que 90% des aggravations et des récidives sont dues à la médecine scientifique, profondément nocive dès lors qu'elle ne tient aucun compte de l'affectivité des malades.

Songe-t-on au ressenti de celui à qui l'on dit "tumeur" (tu meurs)? La plupart des maladies courantes, accompagnées de symptômes bien visibles comme la douleur, des crampes ou des parésies, des vertiges ou des saignements, correspondent à des processus de restauration organique commandés par le cerveau, qu'il suffirait de surveiller et de contrôler en rassurant le patient pour aboutir tout naturellement à la guérison.

.../...

Selon la nature du DHS ou conflit initial (peur de manquer, perte d'un emploi, conflit mère-enfant, humiliation, dévalorisation, lutte territoriale...), c'est une zone bien précise du cerveau qui sera court-circuitée (le foyer de Hamer), et donc un tissu bien précis qui sera atteint, "cancérisé".

.../...

il n'existe pas de tumeurs "bénignes" ou "malignes", mais seulement des moments différents dans le déroulement d'un processus biphasique parfaitement cohérent, lequel a jusqu'ici totalement échappé à la médecine pasteurienne. Une tumeur poussée en phase active sera résorbée, éliminée ou enkystée en phase de guérison, tandis qu'une prolifération cellulaire en phase de guérison correspond toujours à la réparation d'une nécrose ou d'une ulcération induite par le conflit actif.

.../...

Durant la phase de guérison, il faut expliquer et rassurer, prévoir et contrôler les symptômes désagréables et parfois très graves qui se produisent à mi- parcours (Hamer parle de "crise épileptoïde", dont l'infarctus est un exemple), sans induire de nouveaux conflits (dévalorisation, peur de mourir ou de rester invalide) et sans détruire l'organisme avec des méthodes lourdement iatrogènes.

.../...

La teneur subjective du conflit (par exemple peur de la mort, dévalorisation de soi, conflit de territoire, conflit "du nid", conflit à coloration sexuelle...) déterminera donc à la fois la localisation du "foyer de Hamer" dans le cerveau et la localisation du cancer dans le corps.

.../...

il faut un certain temps au foyer cérébral comme à la tumeur organique pour se régénérer : cela nécessite la mise en œuvre des processus de réparation, qui s'accompagnent d'un œdème (appel de liquide autour des zones lésées, foyer cérébral et tumeur organique) dont le rôle, en écartant les mailles des tissus cellulaires, est de permettre le passage des cellules de nettoyage et de restauration.

.../...

Mais cette augmentation de volume n'a pas que des effets bénéfiques et peut comprimer des zones voisines du cerveau ou du corps, provoquant des troubles parfois graves, qui poussent le patient à consulter. Le médecin observera des cellules "atypiques" et concluera à l'existence d'un cancer actif, alors qu'il ne s'agissait que d'un cancer en voie de destruction. Le choc de cette nouvelle est tel qu'un nouveau conflit (peur de la mort) survient chez le patient qui développe ainsi un nouveau cancer (sous forme de "taches rondes" dans les poumons)... Ce qui fait dire au docteur Hamer que les "métastases" (résultant de la dissémination de cellules cancéreuses par voie sanguine dans d'autres endroits du corps à partir de la tumeur initiale) n'existent pas. D'ailleurs, hormis lors d'interventions chirurgicales sur la tumeur elle-même, aucune analyse sanguine sur les milliards réalisées n'a jamais permis, toujours selon Hamer, de mettre en évidence la moindre métastase.

.../...

Le cancer ne peut être guéri que par une réharmonisation des rapports du sujet avec lui-même et avec son environnement, ce qui nécessite de la part du thérapeute de s'intéresser à la vie de son patient. Mais l'exigence de rendement exclue le plus souvent cette possibilité...
.../...

*************************************

Cette édifiante "explication" refusée par les spécialistes ( ça dérange trop leur étroite vision pasteurienne !) .
OUI toutes les maladies et manifestations corporelles ont une raison oubliée ou refusée .
Heureusement la plupart se terminent bien ... genre rhumes, entorses, lumbagos, angines, boutons sur la figure,etc...
Les autres ou les processus de réparation qui seraient possibles sont enrayés par des interventions ou des injections qui empêchent les"travaux" d'aller au bout du chantier !

Le plus souvent la pression ( LES PEURS ) de l'entourage et des proches ne laissent aucune chance au "malade" de pouvoir guérir !

Heureusement on n'as pas encore vu de malade guéris porter plainte pour tentative d’assassinat !
Trop heureux d'avoir pû guérir malgré ...TOUT !

 

On a même entendu un spécialiste dire à sa patiente guérie (toute seule):

- Vous n'aviez pas le droit de guérir comme ça !

 

Ned

*******************************

Cliquez là pour voir l'article complet chez Hélios:

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2014/12/genese-du-cancer-et-des-maladies-selon.html#more

 

... et ne manquez pas les explications complémentaires du Dr SCOHY sur :

ce qu'il ne faut

surtout pas détruire :

 

votre bouée de sauvetage !

... pourtant, c'est ce que veux faire la médecine ! ! ! 

Et vous aussi .

 

 

La peur du cancer programme le cancer et vouloir le détruire est comme vouloir retirer la bouée de celui qui se noie ?

Voir les commentaires

La fin de la discussion...

21 Avril 2012, 09:33am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Au hasard des SURFs sur le Net je trouve un lien vers un magnifique texte  dont je mets ci dessous un extrait.

 

Je vous invite à vous rendre sur le blog de BETTY (Québecquoise qui sera en France en mai et juin voyez l'onglet Rencontres) :

lien ICI à explorer sans retenue...

 

La fin de la discussion

.../..

j'avais pourtant un franc désir d'absolu, mais je constate maintenant qu'il y avait une peur qui m'habitait : la grande peur de ne pas exister.

L’amour que je pensais à la base de tout, cet amour que je définissais à l’opposé de la haine alimentait cette peur. Elle s’immisçait partout : dans mes relations amoureuses, dans le dialogue avec mes filles, dans ma vie professionnelle.

Je voyais l’absurdité de ces situations au gré de mes expériences : avoir peur de ces choses qui devaient m’apporter le bonheur n’avait pas de sens. J’avais une réelle motivation à me libérer de cette peur qui engendrait de la douleur et de la souffrance, mais je ne voulais pas abandonner qui j'étais, je voulais continuer d’exister en tant que « moi ». .../...

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

 

Et aussi : lien

Le cerveau va t'envoyer des messages de peur et d'angoisse que tu n'es pas obligé de croire! Il fonctionne avec l’instinct de survie et veut sauver sa peau à tout prix!

 

« Guérir » suggère pourtant un remède...

« La mort du moi » invite à une action... 

Il n’y a vraiment rien à faire? Rien à tenter?

Le fruit mûr tombera tout seul?

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Et plein, plein d'autres !

A vous de voir !

Voir les commentaires

Pour activer ses pouvoirs ...

2 Mars 2013, 08:25am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

**********************************************************************************************

**********************************************************************************************

 

Dans son livre l'auteure nous dit :

                Faites ces prises de conscience... en conscience bien sûr ...!

 

 

prise de conscience 1 : lâcher-prise

prise de conscience 2 : je revois les attachements dépassés

prise de conscience 3 : je me choisi

prise de conscience 4 : mon pouvoir de guérison est réel

prise de conscience 5 : je me fie à mon intuition

prise de conscience 6 : j'accepte le changement

prise de conscience 7 : la force de l’amour est illimitée

 

 


Activer son pouvoir de guérison, par Johanne Robitaille Manouvrier (Editions Publistar).

En décembre 2001, la vie de Johanne Robitaille Manouvrier bascule : elle apprend qu'elle a un cancer du sein. Comme bien des personnes, elle a malheureusement attendu trop longtemps avant de voir un médecin, par peur du diagnostic.

Une fois complètement guérie, elle a écrit Activer son pouvoir de guérison (paru en 2005 sous le titre Notre pouvoir de guérison) pour partager sa profonde conviction : le cancer et d'autres types de maladies sont des signaux que l'âme envoie au cerveau afin de signifier à la personne atteinte l'urgence de transformer sa vie. Selon l'auteure, chaque être humain possède ses propres ressources de guérison. Elle a la certitude qu'une fois le message du cancer décodé et compris, l'organisme se régénère. Le corps et l'esprit peuvent guérir.

Voir les commentaires

AIL & OIGNON.... L'info choquante ! et même très choquante !

8 Septembre 2016, 09:39am

Publié par Bertie

http://www.parolesvivantes.com/sante_aliments_toxiques.htm#ail

L'ail (et l'oignon)

 

Voici un article provenant d'un débat du Dr Robert C. Beck, fait au Whole Life Expo à Seattle, USA, en mars 1996, publié par Nexus Magazine et relayé par le Centre de méditation Raja Yoga au Québec: meditationquebec.org

 

L'ail - choc toxique (Dr Robert C. Beck)

 

La raison pour laquelle l'ail est si toxique est qu'un dérivé qu'il contient, la molécule de sulfone hydroxyle, comme le DMSO (Diméthyl Sulfoxyde), pénètre la barrière sanguine du cerveau et est un poison spécifique pour toutes formes de vie et les cellules du cerveau. Nous avons découvert ceci à notre grande horreur, quand j'étais (Bob Beck, DSc) le plus grand manufacturier mondial d'appareils électroencéphalogrammes (EEG).

 

En revenant de leur dîner, on s'est aperçu que des personnes semblaient être cliniquement mortes sur une électroencéphalographie (appareil que nous utilisions pour calibrer leur progrès). "Que s'est-il passé ?" leur avons-nous demandé. "J'ai été dans un restaurant italien et il y avait un peu d'ail dans l'assaisonnement de ma salade !" Nous leur avons donc demandé de ne pas toucher à l’ail avant les séances d'examen, afin d'éviter qu'ils perdent leurs temps et leur argent, mais aussi notre temps.

 

Dans les années 1950, je faisais des études d'ingénierie de vols d'essai. Le médecin de bord faisait sa tournée tous les mois pour nous mettre en garde : "ne vous avisez pas de toucher à l'ail pendant les 72 heures avant de piloter l'un de nos avions, parce que cela peut doubler ou tripler votre temps de réaction. Vous êtes alors trois fois plus lents que vous ne le seriez si vous n'aviez pas pris quelques pincées d'ail"Alors que j'étais le propriétaire de la compagnie Alpha-Metrics qui produisait des équipements d'électroencéphalographie, je ne sais pas pourquoi nous n'avons découvert que 20 ans plus tard que l'ail désynchronisait les ondes du cerveau.

 

J'ai alors financé une étude à Stanford où l'on a découvert très clairement que l'ail était un poison. Frottez une gousse d'ail sur votre pied, et vous pourrez, un peu plus tard, sentir son odeur sur votre poignet. Donc, l'ail pénètre le corps. C'est la raison pour laquelle le DMSO (Dimetyl Sulfoxyde – agent cancérigène) a une odeur se rapprochant de l'ail : cette molécule de sulfone hydroxyle pénètre toutes les barrières, incluant les callosités du cerveau.

 

Ceux d'entre vous qui sont des jardiniers de produits biologiques savent que, si vous ne voulez pas utiliser de DDT (Dichloro-Diphenyl-Trichloroethane - un des meilleurs pesticides synthétiques), l'ail peut tuer toutes catégories d'insectes.

 

La plupart des gens ont entendu dire au cours de leur vie que l'ail était bon pour eux, et nous classons ces gens parmi les mêmes classes d'ignorants, telles ces mères qui à l'aube du nouveau siècle, (1910) achetaient encore du sulfate de morphine en pharmacie pour faire dormir leurs bébés.

 

Si vous avez toutefois des patients qui souffrent de maux de tête mineurs ou qui ont un problème de déficit d'attention, s'ils ne peuvent pas se concentrer sur l'ordinateur l'après-midi, faites alors une petite expérience - vous vous le devez. Demandez à ces personnes d'arrêter de manger de l'ail et voyez combien ils se portent mieux très rapidement. Ensuite, dans à peu près trois semaines, laissez-les en consommer un peu. Ils diront "Mon Dieu, je n'aurais jamais pensé que c'était ça la cause de mes problèmes !" Et cela inclut, entre autres, le Kyolic (extrait d'ail vieilli vendu dans les magasins d'aliments et de produits naturels) et quelques autres produits dérivés de l'ail.

 

Même si plusieurs ne sont pas en faveur de cela, je me devais de vous dire la vérité.

 

...............................

 

Note sur l'oignon

 

L'oignon, l'ail, l'échalote, etc., font parties de la famille des liliacées, et ces derniers ont une toxicité sanguine pour les animaux. Les symptômes peuvent apparaître à partir d'une consommation de 5 à 10g d'oignon frais par kilo de poids. Les toxines agissent sur les globules rouges qu'elles détruisent. Il en résulte une anémie puis une jaunisse. Les symptômes se déclarent généralement 1 à 3 jours après l'ingestion. La récupération est longue, 1 à 2 semaines. Si la dose absorbée est importante, l'évolution est potentiellement mortelle.

 

Pour les êtres humains, l'absorption d'oignons peut provoquer différents troubles du système digestif (douleurs abdominales, flatulences et des changements dans les habitudes de défécation). Ces troubles peuvent également se manifester par des reflux gastro-oesophagiens ou de la dyspepsie (troubles de la digestion).

 

D'un point de vue spirituel, l'oignon comme l'ail trouble la concentration lors de la méditation. Le Jaïnisme (religion très ancienne proche de l'Hindouisme et du Bouddhisme) considère l'ail et l'oignon comme nuisible justement pour cela. L'ail et l'oignon sont également évités par tout Yogi un tant soi peu éveillé, en rapport aux "émanations" vibratoires peu spirituelles et élevantes que ces substances génèrent.

 

Évidemment, la grande majorité des études vont dans le sens bienfaiteur de ces aliments, alors à chacun de faire ou non ses propres expériences sur ce sujet. Une personne qui évolue dans un chemin spirituel engagé, profond et sincère, se sépare à un moment ou à un autre de ces substances, de part sa propre expérimentation, qui seule peut apporter une quelconque valeur à quoi que ce soit.

 

****************

Voir les commentaires

Aide à l'insomnie ...

21 Février 2020, 17:57pm

Publié par Bertie

Une amie d'amis m'interrogeai récemment par mail sur ses problèmes d'insomnie.

.
Les huiles essentielles font assez souvent des miracles dans ce cas !
Avez-vous fait l'expérience de mettre quelques gouttes d'Huile essentielle  de "lavande vraie" sur la base du sternum avant de vous coucher ?
Si votre problème est les réveils nocturnes  entre 1 et 3h,  2 gouttes de camomille noble diluée dans un peu d'huile sur la nuque aide au ré-endormissement.
Et si le problème est aussi un réveil trop vite (5h) 4 gouttes de RAVINTSARA le soir sur le plexus solaire va aider . (dixit Elske MILES https://pro.biosante-editions.fr/p/MHE03/EMHET951/  )
 
 
Il faut aussi s'assurer que votre lit (le lit ou le lieu où il se trouve) n'est pas en cause. Avez-vous ce problème dans TOUS les endroits où vous allez dormir ?
 
Une fois ces problèmes et solutions "réglées" il vous "reste" à décoder le "pourquoi", votre cerveau archaïque1 vous tient en éveil ? En général c'est pour échapper à un prédateur !
Un thérapeute spécialisé en EFT vous aidera facilement à résoudre cette réponse  qui n'est plus appropriée !
 

Voir les commentaires

Un petit truc pour quand "on est mal" ...

30 Mars 2012, 16:43pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

 

Un petit truc pour quand "on est mal"

et qu'on ne sait pas sur quel plan "on" est atteint.


*


Joindre les mains comme pour le salut Asiatique (namasté ou waï).
(chaque doigt touche son homologue de l'autre main)


Le premier salut se fait au niveau des hanches (devant le Hara un peu au dessus du pubis)

en se mettant en équilibre sur une seule jambe (3 ou 4 secondes au moins),

le pied en l'air peut se caler contre le genou de l'autre jambe.


Puis avancer d'un pas, équilibre sur l'autre jambe, en joignant les mains

devant le plexus solaire (3 ou 4 secondes).

 

Refaire de même un autre pas avec les mains au dessus de la tête (sur une seule jambe bien sûr !)
*


Le premier équilibre nous mets en relation avec le collectif


le deuxième avec notre
proche environnement(famille élargie)


le troisième avec
les plans supérieurs.

***


Si un des équilibres est difficile à garder, voire impossible...

 

nous avons une réponse à notre "mal" et où regarder pour gai – rire !

 

***

 

ATTENTION :

Il ne s'agit pas de se mettre à "travailler" sur le plan concerné.

Il s'agit de devenir vigilant et de mettre en place les processus de soins auxquels nous croyons pour guérir de nos maux (et de nos mots !).

Il n'est pas possible de supprimer ce qui s'est inscrit dans les boucles neurolinguistiques "négatives" de notre cerveau, par contre il est très facile d'y ajouter une sortie "positive" ! ( puisons-là dans notre histoire si elle existe, ou créons-là tout simplement ...)

 

 

 

L'Homme à les yeux du corps et ceux du cœur.

Lesquels chez toi ne te trompent pas ?

 

Transmettez donc cette"technique" à votre famille, vos enfants ou à votre fichier de contacts...

 

Ned le 12 septembre 2011 http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/

Voir les commentaires

J.P.BREBION explique : Tous les événements que nous rencontrons dans notre vie ne sont pas le fruit du hasard. Ils expriment matériellement/concrètement ce que nous ne savons pas vivre en conscience.

7 Février 2019, 18:04pm

Publié par Bertie

Tous les événements que nous rencontrons dans notre vie ne sont pas le fruit du hasard. Ils expriment matériellement/concrètement ce que nous ne savons pas vivre en conscience.

.../...

Il est important de savoir que le cerveau travaille au premier degré. En effet, il ne fait pas la différence entre ce qui est réel, imaginaire, virtuel ou symbolique. Il travaille par analogie, et pour lui, tout est réel, sans différenciation entre passé, présent et avenir.

 

Le document en entier ? Cliquez !

**************

Mais aussi une vidéo de 25 minutes : Le principe de la maladie comme voie de guérison

Ou bien en Pdf : Le principe de la vie pdf ...

Jean-Philippe BREBION est un des rare à dire que l'Humain ce n'est pas que de la viande, et de l'énergie, des pensées comme l'affirme (enfin !) d'autres, il y inclus ce troisième plan qui forme ce triangle qui forme la VIE.

Ces trois plans dont de vous parle depuis longtemps déjà.

voir mes articles précédents :          https://bit.ly/2WGjdcI    https://bit.ly/2FM6zCIù    https://bit.ly/2TulLZh ...  

 

Bonne révision de vos bases ! Vous savez, celles qui vous ont été inculquées quand vous étiez petit et encore hier à la télé... et sur les affiches à la pharmacie, et même  dans la revue gratuite de votre magasin BIO ! 

 

************

Voir les commentaires

Connaissez-vous la différence entre Médecine Pro-Santé et Médecine Anti-Maladie ?

19 Septembre 2018, 16:06pm

Publié par Bertie

Connaissez-vous la différence entre Médecine Pro-Santé et Médecine Anti-Maladie ?

C’est ce que Bertrand Canavy me pose comme question ce soir dans un mail .

 

  • La Médecine Pro-Santé partage les enseignements de la sagesse médicale multimillénaire, ce patrimoine de l'humanité dont on trouve les fondamentaux dans les médecines ancestrales
     

  • Pendant que la Médecine Anti-Maladie regroupe les idées élaborées à chaque époque par des médecins qui ont perdu de vue les lois universelles de la vie et qui se contentent de lutter contres les symptômes

 

Cette formation en live gratuite est pour vous si vous voulez savoir (entre autres !) :

 

  • Pourquoi avoir un corps en santé sans gérer harmonieusement vos émotions, vos pensées et votre vie spirituelle n’a pas de sens

  • Pourquoi la plupart des occidentaux ne savent pas libérer leurs émotions (et comment certains peuples sur Terre vivent sans maladie en exprimant leurs émotions - Retours des voyages du Dr Tal Schaller)

  • Comment retrouver la joie, essence de toute création, grâce au rire (attendez-vous à des exercices et démonstrations en live !)

  • Comment activer votre cerveau droit pour sortir du stress et entrer dans le monde merveilleux des chamanes (sketches en live)

  • Comment être acteur de l’éveil des consciences et de l’émergence de la médecine spirituelle du futur avec vos atouts naturels

Je vous mets le lien si le sujet vous interpelle :

 

http://www.myhippocrate.net/pc-webinaire-guerison-holistique/?prenom=&email=%40gmail.com&ev=53717

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>