Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Résultat pour “le cerveau reptilien”

Myopie et presbytie.

7 Mars 2015, 10:08am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Une autre approche de la maladie de l'œil : la Myopie et la presbytie selon Groddeck (extrait de Néosanté 41)

********************************************
Nous sommes informés par les canaux des sens (organes sensoriels). Ils envoient des messages permanents au cerveau qui en fait l’analyse et décide si c’est gérable ou pas .

Par rapport à cela, voici ce que dit Groddeck :

« La sensibilité tôt acquise d’un œil est-elle trop vive, le Ça* s’en protège le plus simplement par la myopie, et en certains cas même, par la cécité…


Il est significatif, pour la tendance à la guérison, que les myopes, de temps à autre, perçoivent nettement des objets qu’en fait, à en juger d’après le degré de leur myopie, ils ne peuvent absolument pas appréhender ».
Nous sommes bien dans le décodage de la myopie avec le conflit du danger imminent très proche qui permet au myope de voir de près le moindre détail et par là même ne peut régler sa vision de loin !

Si vous avez vu le film « Ray », le réalisateur fait de la psychosomatique sans le savoir. La cécité de Ray Charles survient après le choc visuel insoutenable de voir son jeune frère mourir ébouillanté dans le bac à lessive et son impuissance à lui venir au secours. La culpabilité et la dévalorisation sont entrées par l’œil.

 

Et que dire, sinon que c’est extraordinaire, de l’analyse de Groddeck au sujet de la presbytie :

« Particulièrement étrange est la procédure du Ça* vis-à-vis de l’âge, vis-à-vis de la mort qui s’approche. Il rend l’œil presbyte ».

« Il (le Ça) repousse toute chose, et la mort aussi, symboliquement dans le lointain ; il prolonge la vie; de même que, toujours pour entretenir l’illusion, il rend les pas des vieillards plus courts, et leur chemin plus long ; de même qu’enfin, il restreint le sommeil pour étendre la durée de la vie ».

 

*Dans la terminologie freudienne, le Ça désigne l’énergie pulsionnelle animale qui se partage la psyché humaine avec le Moi et le Surmoi.

Voir les commentaires

EST-ce-QUE ? Révèle votre peur pas votre demande !

24 Avril 2019, 14:16pm

Publié par BERTIE de mabouillotte-et-mondoudou

????????????????????

??????????????????????

????????????????????????

???????????????????????????

?????????????????????????????

???????????????????????????????

 

Est-ce-que ... ?

 

Combien de fois, alors que je sortais mon Tarot de BELLINE m'a t-on posé une question commençant par ce "est-ce-que" !

Et je la refuse toujours .

 

Car ce n'est que l'évocation d'une peur, pas la demande d'une réponse à laquelle le Tarot peut répondre !

 

Hais ce "que".

M'a t-on appris lorsque j'ai appris à "tirer les cartes" ( il y a déjà bien longtemps !)

Hais du verbe HAÏR !

Car cette simple (!) question, du moins en apparence, nous empèche de formuler notre vrai demande à l'Univers .

 

Et comme soulignait Vieux Jade il y a "un certain" temps l'important n'est peut-être pas, seulement la demande, "MAIS À QUI NOUS LA FAISONS" !

 

Il en est de même au jour le jour, que ce soit auprès de l'Univers, de nous même, de notre corps, du conjoint, des enfants, des amis , des collègues, de notre patron ou de la caissière du supermarché,

 

Est-ce-QUE... révèle notre peur... celle de l'instant et celle qui nous mets dans l’inquiétude, ce n'est pas notre demande.

 

La bonne façon de poser la question au Tarot pourrait donc être de formuler notre non-quiétude, la mettre en mots, et

DEMANDER aux cartes

ce que l'Univers cherche à nous dire !

Et là, TOUJOURS les réponses sont évidentes,

nul besoin de "faire parler le jeu",

 

Les cartes (et l'Univers) répondent à une demande,

rarement à une question,

surtout si elle est "mal ficelée"!

************

Une fois la demande faite, la réponse vient d'elle même comme une évidence qui se cachait  derrière la brume de nos peurs.

Reste à faire la demande à l'UNIVERS de ce qu'implique cette réponse.

Il est nécessaire de la transcrire dans la réalité du monde physique AVANT de l'envoyer dans les mondes énergétique et Spirituel ( les 3 plans !).

Votre stylo et une feuille de papier sera indispensable, mais vous avez le droit de faire un brouillon  sur écran !

Votre demande doit être rédigée au présent et signée.

Pour éviter tout incident "fâcheux" commencez par la formule : "Par la Grâce et les Moyens Parfaits de l'Univers"...

Une fois prête lisez-la à l'univers, une fois, vous devez ne pas vous trouver en apnée sinon votre cerveau bloque l'envoi, prenez le temps de vous oxygéner longuement avant !

N'oubliez pas de vous "installer", si ce n'est pas déjà assuré, dans votre bulle d'Amour (celui qui est hors de notre système solaire !).

 

LE PLUS DIFFICILE RESTE À FAIRE

Écouter, Recevoir, Voir (selon votre mode de fonctionnement de perception le plus fin habituel !) les réponses que l'Univers va vous envoyer dans les temps à venir !

Laissez-vous guider et donnez-un coup de main ... sans prendre non plus toute la place !

 

N.B. Votre richesse ne peut pas s 'installer sur un terrain de pauvreté.

Il est nécessaire de nettoyer vos "habitudes" inscrites depuis votre enfance.

*******************

Voir les commentaires

NON ! et son puissant pouvoir ...

13 Décembre 2013, 15:18pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Extraits d'un article traduit sur le BistroBarBlog:

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

 

Le NON a deux visages :

celui que nous tournons vers nous

et celui qui crée des frontières

entre nous et les autres.

Le combat pour renforcer notre NON intérieur, celui qui s'adresse à nos propres impulsions destructrices, est le combat qui nous est le plus familier.

Ce NON permet d'évacuer un début de colère et le désir intense d'une cigarette. Nous appelons ce NON "auto-discipline".

.../...

Le NON que nous pouvons dire aux autres évolue avec la vie.../...démarrant avec les premiers NON de notre enfance... Pour le reste de notre vie nous serons au défi de trouver correctement et efficacement nos limites.

 

 

Manié avec sagesse,

le NON est un instrument d'intégrité

et un barrage à l'exploitation.

 

... Un NON va s'enregistrer avec bien plus de rudesse que voulu. Le cerveau humain est câblé pour répondre à un NON plus rapidement, plus intensément et avec plus de persistance qu'à un signal positif. NON est plus fort que OUI.

.. Peu importe qu'il soit enveloppé dans du papier-cadeau, le NON est un événement négatif !...

NON n'est pas en général un bon moyen pour se faire des amis.

... Le NON peut conduire à un conflit. C'est un chemin que très peu souhaitent emprunter si on peut l'éviter.

... "Ne prenez pas un NON pour une réponse" c'est probablement la meilleure de toutes les techniques de vente) !

... Peu familier, désagréable mais très très nécessaire, parce que de lâches et constants OUI vous grignotent, alors que le NON est un rocher et un bouclier.

En cela réside son pouvoir.

.../...

"Quand vous savez dire NON, les gens font attention de ne venir vers vous que pour des demandes importantes, et pas juste requérir une aide quelconque que vous pourriez donner".

....

Le NON coûte beaucoup. Votre bénéfice en intégrité et autonomie est cependant immense.

 

***********************

Voir l'article complet et les (7) stratégies dérivatives proposées par l'auteur Judith Sills, qui est docteur en psychologie et exerce dans le domaine privé à Philadelphie.

Traduit de l'anglais sur le BBB ICI    (n'existe pas en Français ailleurs )

Voir les commentaires

De la bouche d'Adam et les dents de la bouche...

18 Octobre 2020, 17:14pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Un premier extrait d'une série d'articles.

... décodage des maladies de la bouche

******************

      Manquer de nourriture donne naissance à la faim,le besoin de manger dynamise l’animal vers la réponse à ce manque. La soif provoque le besoin de boire, et le manque  d’oxygène le besoin de respirer. Le cerveau présente également le besoin de dormir pour  rester en vie.


      Manger, boire, respirer et dormir sont donc les quatre besoins fondamentaux auxquels aucune structure biologique ne peut échapper.

Les trois premiers trouvent dans la cavité buccale le lieu par lequel la réponse parfaite au stress de survie va pénétrer dans le corps biologique. Voilà pourquoi la notion de « morceau » est prédominante dans le décodage des maladies de la bouche. Nous allons cependant voir que derrière ce vocable de «  morceau », la structure mentale va y placer une encyclopédie de versions conceptuelles. La cavité buccale est donc ressentie comme extrémité relationnelle au monde environnant en tant que biotope de survie pour notre dimension animale, monde extérieur dans lequel  se trouvent toutes les réponses à nos manques nommés besoins vitaux.

../...

Permettons-nous ici une audacieuse analogie :

le corps a besoin, dans sa matière, de glucides, lipides et protides ;

le mental a besoin, dans sa nature, de gloire (  reconnaissance, réussite), d’affect (amour, amitié…) et de présence (dans un groupe, dans un couple..)).

Mais encore : là où le corps/ matière a besoin d’échanges gazeux, le mental a besoin d’échange de mots, de se dire et d’être entendu (écouté au minimum), que ce soit en parlant, écrivant, chantant, mais aussi en dessinant, dansant ou faisant de la musique.


Et comme il est alors étrange de constater que parmi les besoins fondamentaux de  l’Esprit, se trouve le Silence !
Dr Christian Beyer dans Néosanté N° 31

Voir les commentaires

Se battre contre la maladie ? Guérir envers (?) et contre (!) QUI ? QUOI ? COMMENT ?

19 Juillet 2019, 11:37am

Publié par Bertie

      La médecine se BAT CONTRE la maladie et bien souvent contre le malade, et avec l’aide de son entourage !


Et elle arrive à un résultat certain : la MORT du patient après plus ou moins de souffrances à "essayer" de le guérir de force !


     Le corps humain n’est pas QUE de la bidoche, ou que un cerveau ! Il y a plusieurs niveaux (3) intriqués ET inséparables que la médecine, même celle dite naturelle ne veut pas reconnaître le plus souvent.
Alors oui, la pensée et reconnaître l’origine ne suffit pas, il faut guérir l’origine et AUSSI permettre à la « bidoche » de guérir et lui apporter TOUS les nécessaires, et changer dans tous les étages du cerveau les circuits encore en alerte (2) !… 3 étapes qui ne sont pas souvent respectées… hélas.
Ce sont les clefs qui parfois se mettent en place toutes seules.

Heureusement !

 

extrait  de : https://www.sante-corps-esprit.com/maladies-faut-dire-merci/

**************

 

La maladie n’est pas seulement (!) un

« adversaire à abattre ».

C’est aussi (et surtout !) un messager à écouter.

 

Puis, il faut "entendre" le message, une étape qu'on ignore bien souvent !

****************

(3) La vie sur Terre est établie sur 3 plans, séparés certes, mais indissociables, comme un triangle si vous voulez, le plan géré par le cerveau dit »archaïque » est indispensable (sinon vous ne seriez pas en train de lire ce texte!). Un autre concerne tout ce qui est relié au PSYCHIQUE ou physique volontaire (alimentation, exercices, choix de lectures, de jeux, d’activités, de réceptions, de fréquentations, de travail, de drogues, de médecines, etc. Un troisième concerne la partie plus subtile de l’Être, que certain appelle spirituelle, émotionnelle, supérieure, ego, métaphysique… Peu importe, elle est tout aussi indispensable à la réalité et à la solidité de ce triangle (à 3 côtés donc) qui est la vie… de base.

(2) Notamment dans le cerveau archaïque, (pas le droite ni le gauche !). C’est celui qui gère tout ce qui fonctionne en automatique, respirer, digérer, la diffusion sanguine, réglages hormonaux, gérer l’attention quand vous marchez dans la rue ou ailleurs, (sauter en arrière pour éviter le vélo que vous n’avez pas « vu » arriver), enregistrer vos réponses habituelles aux stress divers de votre vie ...et continuer à y répondre pour vous maintenir en vie … par tous les moyens possibles et avec l’Amour dont il dispose. Ses moyens de réponses sont bien expliquées là : http://philosovie.com/circuit-de-la-peur/

*****************************

 

Quand Xavier BAZIN se dit dérouté par :

       .../... Les thérapeutes convaincus que toutes les maladies ont un « sens » caché.

« Dis-moi où tu as mal : je te dirai pourquoi » [1], claironne par exemple Michel Odoul.

Selon lui, si vous avez mal à la gorge, c’est que vous avez du mal à exprimer un problème psychologique :

 

« Les maux de la gorge sont ceux de l’expression “qu’est-ce que j’ai en travers de la gorge” ou de l’acceptation “qu’est-ce que je n’arrive pas à avaler”. Extinction de voix, angine, avaler de travers, aérophagie sont les signes de notre difficulté à exprimer ce que nous pensons ou ressentons, souvent par peur des conséquences de cette expression »


De même, si vous avez mal au genou, c’est que vous auriez du mal à « plier », à accepter un vécu particulier. Si vous vous faites une entorse à la cheville, c’est parce que vous manqueriez de « souplesse » et de « stabilité » dans vos relations avec les autres.

Ce genre de « théorie » peut aller loin, très loin.

Certains médecins sont allés jusqu’à théoriser que tous les cancers sont causés par un stress psychologique violent ou un conflit intérieur non résolu. (Note de Bertie : vécu dans l'isolement et qui n'a pu être verbalisé)

Leur théorie est étonnamment précise : le cancer du sein serait lié à un stress puissant dans la relation mère-enfant. Le cancer du pancréas serait causé par une colère vis-à-vis des membres de la famille, celui des os à un manque d’estime de soi, etc.

Vous comprenez pourquoi c’est un sujet plus que délicat : inflammable.

Prise au pied de la lettre, ce type de théorie peut vous pousser à abandonner tous les traitements médicaux (conventionnels ET naturels) pour ne prendre soin que de votre mental – ce qui serait une catastrophe.

 

Attention danger

Voilà pourquoi, avant d’aller plus loin, je me dois donc de vous donner un avertissement clair.

Même si la cause principale de nos maladies venait effectivement de notre vie intérieure, cela ne signifierait absolument pas qu’on puisse les guérir uniquement par le pouvoir de l’esprit.

Pour une raison simple : les dégâts biologiques sont parfois trop avancés pour pouvoir être guéris sans intervention médicale.

Le grand médecin et philosophe Thierry Janssen en donne un exemple très parlant, dans son livre remarquable La maladie a-t-elle un sens ? :

 

« Je me souviens de Nadia, une infirmière qui m’appela un jour au téléphone pour me demander mon avis à propos d’un problème de calcul urinaire qui obstruait son uretère gauche.
 
J’ai compris l’origine (psychologique) de mon mal, me dit-elle avec enthousiasme. Je vais donc attendre que cette pierre se dissolve. Vous êtes d’accord avec moi, n’est-ce pas docteur ?
 
Je lui répondis que l’obstruction de son uretère mettait son rein en danger. L’obstacle était mécanique ; il me paraissait donc logique d’utiliser des moyens mécaniques pour en venir à bout.
 
Elle se fâcha : Vous ne comprenez rien au mystère de la vie, cher Monsieur. La médecine que vous me proposez est grossière, obsolète, dépassée.
 
Deux semaines plus tard, j’appris que Nadia avait développé une infection urinaire. Son rein avait fini par s’infecter. La patiente avait dû être hospitalisée ».
 
*************
Note de BERTIE :
Vous qui me suivez depuis longtemps sur ce Blog avez compris qu'elle avait "simplement" oublié la vitamine C à dose conséquente et elle se trouvait en état d'ascorbémie avancée, autrement dit un scorbut !
Elle avait "oublié"  de donner à son corps les matériaux et outils nécessaires à la réparation, y compris mécaniques extérieurs ! ... et de respecter les règles du processus d'accompagnement de toute guérison.
 
et      http://vitcnat.com/vitamine-c-decouverte/      Explorez info1 et info2... 
 
**************
 
       Et puis pourquoi vouloir toujours que le corps rentre en guerre pour TUER ses propres cellules qu'il vient de créer ? Les cellules que le monde médical pasteurien appellent cancéreuses sont peut-être crées là (et pas ailleurs !) pour un temps donné mais, la  malbouffe et le sur-stress et les médicaments empêchent le démontage normal et prévu, de celles-ci ! Sans parler des allergies, ou des intolérances pas reconnues en cours, Gluten et produits laitiers par exemple !

Et c'est la crise et tous ses dérapages ... et à la fin (la plupart du temps) la FIN.
 
Mon ami Gaëtan est mort en trois semaines à la maison de convalescence APRÈS guérison de son cancer (du foie), quand la diététicienne lui a refait des menus... conformes à la norme pour reprendre du poids ! Sur sa fiche il avait perdu 20Kg, mais je l'ai toujours connu avec 15kg de trop !
*****************
 

-Accompagner son corps ?

-Être accompagné par un corps physique?

      Quelque soit votre manière de sentir la chose,

lui faire la guerre ou l'accompagner

ne dépends (presque) que de vous !

 

******************

extrait de néosanté N°70 p29

Faire peser ses propres peurs et ses propres doutes sur la personne malade ou essayer de la dévier du chemin qu’elle a choisi ne ferait qu’alourdir sa situation et n’aide personne.

Rien n’est plus nocif que ces gens qui enlèvent l’énergie des malades en leur imposant leurs propres opinions.

Et rien n’est plus bienfaisant que la confiance, le soutien et l’amour de ceux qui savent écouter et qui donnent leurs conseils seulement quand on leur demande.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Guérir ? Un exercice pas facile !

11 Juin 2017, 17:33pm

Publié par Bertie

Extrait de l'éditorial du Néosanté N° 68 juin 2017

.../...

Les études scientifiques confirment aujourd’hui une découverte majeure du Dr Hamer, à savoir que les maladies se déroulent toujours en deux phases : l’une où l’individu est en « sympathicotonie », autrement dit sous l’emprise de son système orthosympathique, et une deuxième où il est dominé par le système parasympathique, dit aussi vagotonique.

Comme tous les phénomènes biologiques du corps humain, les processus pathologiques évoluent en fonction de ce double rythme naturel. Mais la grande trouvaille Hamérienne, à laquelle la médecine classique et la plupart des médecines alternatives demeurent obstinément aveugles, c’est que ce rythme corporel biphasique correspond aussi à l’évolution des conflits psycho-émotionnels au niveau du cerveau : la sympathicotonie est le propre d’une souffrance psychique persistante tandis que la vagotonie indique la résolution du problème pathogène. C’est la phase qui succède aux conflits et

qui permet de réparer les tissus abîmés pendant leur phase active.

 

L’énorme et assez tragique paradoxe, c’est que cette période de réparation est très souvent celle où apparaissent les symptômes, celle où le patient commence à souffrir physiquement de sa maladie. C’est généralement à ce moment que le diagnostic est posé et que le patient est incité à lutter contre... sa guérison. Les infections et inflammations, par exemple, se manifestent lorsque le choc émotionnel initial est amorti et solutionné. Or les allopathes conventionnels combattent ce mécanisme auto-curatif à grand renfort d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires ! Or de nombreux thérapeutes « parallèles » les singent inutilement à grand renfort de plantes ou d’huiles essentielles en "oubliant" le Zinc !

 

et cet autre plus varié ! http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/search/guerir/

Pour le Guerrier Pacifique voyez le raccourci deux jours plus tard !

Voir les commentaires

Le diabète est guérissable en 21 jours ?

26 Janvier 2012, 11:29am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Si vous ètes concernés de près ou de loin...


petit rappel :

selon la mécecine nouvelle, le diabète est un puissant "Konflict" du type 

RÉSISTANCE et RÉPUGNANCE

associés dans les 2 lobes frontaux du cerveau....

... et qui s'auto-protègent l'un et l'autre.


Retrouver et verbaliser ce qui a enclanché cela dans l'histoire du diabétique est aussi indispensable... pour empêcher toute récidive ?

 

*******

 

Avec le Dr Gabriel Cousens, médecin américain promoteur d'une démarche de guérison holistique, c'est encore un pas important qui est, maintenant, franchi, car avec son régime spécial 100% végétal (sans aucune protéine animale), c'est la guérison complète du diabète de type 2 qui, selon ses dires, peut être atteinte dans ce même laps de temps de seulement trois semaines!

 

Soigner son diabète en 21 jours - "L'Arbre de la Vie"


 

Dr Gabriel Cousens


Le livre "Soigner son diabète en 21 jours" qui, en ce mois de Janvier 2012, est enfin disponible en français, est présenté par l'auteur comme un ouvrage destiné à démythifier le mythe de l'incurabilité du diabète. Le diabète (au moins celui de type 2) est donc entièrement guérissable!

Voici donc, avec ce livre, un guide essentiel pour combattre l'une des pathologies les plus répandues et les plus handicapantes de notre temps. Un programme révolutionnaire en 21 jours pour faire baisser le taux de glucose dans le sang et inverser le processus diabétique jusqu'à la guérison.


Le Dr Cousens détaille les facteurs de risques, les causes et surtout les traitements naturels de cette pathologie handicapante, qui concerne désormais des centaines de millions de personnes dans le monde entier.

Les traitements proposés reposent sur un régime végétalien excluant toute protéine d'origine animale. Le radicalisme de cette approche est compensé par les extra-ordinaires résultats qu'aucun autre genre de régime alimentaire ne garantit.../...

Pour lire la suite sur le site d'origine: cliquez sur   link

Voir les commentaires

Transmission des informations de ce que l'on mange, à l'homme! ! !

16 Janvier 2012, 18:19pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

 

 

 

Sur cette possible « transmission invisible », vous relatez une
expérience révélatrice, réalisée aux États-Unis dans les années 1960...

 

Cette expérience du Pr James V. McConnell sur le « transfert
de la mémoire » nous permet d’envisager de quelle façon et à
quel point les animaux ne sont peut-être pas que des corps...
Ce chercheur voulait vérifier la croyance de certaines tribus
cannibales pour qui nous devenons en quelque sorte ce que
nous mangeons : ainsi, celui qui mange le cerveau d’un sage
assimilerait sa sagesse. Le but était de vérifier si ces principes
empiriques et traditionnels recelaient une part de vérité. Pour
son expérience, il choisit des vers planaires, ayant un comporte-

ment « cannibale » (ils mangent leurs congénères morts) et une
ébauche de système nerveux (sensibles à des stimuli comme la
lumière ou la douleur). Il les sépara en deux boîtes à fond métallique,
le fond de boîte A étant relié électriquement, placées
sous une lampe de bureau. Ainsi, lorsqu’il allume les lampes audessus
des deux boîtes, la connexion à la boîte A envoie une
légère décharge électrique aux vers placés dans cette boîte,
qui se recroquevillent de douleur. Les vers de la boîte B perçoivent
la lumière, mais ne reçoivent aucun courant, donc ne
ressentent aucune douleur et ne se recroquevillent pas. Après
répétitions, les vers de la boîte A sont conditionnés (réflexe de
Pavlov) : à chaque fois que la lumière s’allume, ils se recroquevillent,
même sans recevoir de décharge (lumière = douleur).
Le Pr James V. McConnell tua alors les vers de la boîte A et les
donna à manger à ceux de la boîte B.
On peut deviner la suite....
Effectivement, l’incroyable se produisit : après le temps nécessaire à
l’assimilation de leurs congénères morts, la majorité des vers de la
boîte B se mirent à se recroqueviller lorsqu’on allumait simplement
la lumière au-dessus de leur boîte. Un message non pondéral (non
matérialisable, non mesurable), une mémoire avait été transmise !
Aussi, quel message et quelles mémoires absorbons-nous en mangeant
tous ces animaux dont l’élevage n’a été pour la plupart que torture ?...

 Extrait d'un article de Michel Odoul dans la revue Néosanté N°8

www.neosante.eu

Voir les commentaires

Système dit IMMUNITAIRE ! Complément de : Guérir rapidement même du pire ?

15 Novembre 2020, 18:14pm

Publié par Bertie LAVIE

Complément de :  Guérir rapidement? Même du pire !

 

À lire IMPÉRATIVEMENT AVANT ce qui suit, sinon vous ne comprendrez pas ce que je veux vous dire !

 

SI vous en êtes au stade Guérir, c'est donc que vous êtes au stade malade !

Donc dans la phase chantier de réparation et reconstruction organisée par votre cerveau avec beaucoup de minutie et quoi qu'en pense la médecine "dite moderne et Pasteurienne" sans à peu près, ni n'importe quoi !

Au contraire, toute phase de maladie va être traitée comme un chantier sur une autoroute, c'est à dire vite et parfaitement !

 

 

ALERTE : Coulée de boues ayant entraîné une partie des chaussées et des infrastructures

  • Détournement du trafic par des voies secondaires
  • Choix d'un chef de chantier et organisation du plan des travaux pour une réouverture la plus rapide possible
  • Commande des matériaux nécessaires
  • Envoi ou embauche des personnels nécessaires
  • Livraison des engins et des matériels
  • Déblaiements et évacuations en décharge extérieure des "déblais et gravats"
  • Organisation des transports pour éviter les manques et les embouteillages
  • Mise en place des produits de reconstructions et consolidations y compris fabrications sur place des éléments de liaisons
  • Organisation de la restauration, de l’approvisionnement en eau, du repos et des transports des personnels (le chantier se situant en rase campagne loin de tout !)
  • Travaux de finitions, marquages, etc...
  • Réouverture au trafic
  • Une enquête sur les causes de ce problème doit normalement être menée afin que cet incident ne se reproduise plus ! Mais bien souvent cette étape est oubliée faute de "temps" ou de "volonté" voire même de connaissance !
  • Enregistrement du dossier complet aux archives avec annotations des différents éléments prêts à resservir pour une prochaine éventuelle fois plus loin !

 

Notre système immunitaire, il est là !

C'est ce dossier où est consigné les "pourquoi", les "comment", les "ce qui a fonctionné", les "ce qu'il faut éviter". Quelles précautions n'avaient pas été prises avant, quels signes précurseurs étaient déjà présents ? Ces informations codées (ADN? ARN?) seront inscrites au sein des mycrozymas ou exozomes amenés ou créés sur place pour tous les prochains "chantiers" de réparation de notre corps.

 

************

Ce chantier présenté ci-dessus pourrait être une bronchite ou une pneumonie ! Ou même une simple (!) rhinopharyngite !

 

Je vous laisse lire les différents décodages biologiques correspondants, comprendre les manques qui ont entraîné des complications, les "changements" à réaliser pour ne pas les reproduire ...

Voyez néosanté vous avez le lien dans l'article que vous venez de lire ou relire !

Vous voilà armé pour ne pas craindre la maladie à la mode pour laquelle des "spécialistes" vous enjoignent de porter un masque et des protections ... inutiles ! 

Bertie LAVIE

 Système dit IMMUNITAIRE ! Complément de : Guérir rapidement même du pire ?

Voir les commentaires

Exercice de lecture ? ou jeu d'humour sur une plage?

4 Février 2013, 18:31pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Vous avez peut-être déjà lu ceci ailleurs, mais laissez-le aux autres ....!

Merci ISABELLE !

*************************************************************************************************************

************************************************************************************************************

  Si tu arrives à lire ceci, tu as l'hémisphère gauche bien développé ! Vous devez le transférer uniquement si vous réussissez à lire ce message. Il paraît que si vous y réussissez, cela indique que vous avez l'hémisphère gauche bien développé et que vous êtes intelligent. Si vous réussissez à lire les premiers mots, le cerveau déchiffre les autres.

Amusez-vous ! 

2342156848_3472d08a38.jpg
 
UN B34U JOUR D'373, 
> > > J'37415 5UR L4 PL4G3 37 J3 R3G4RD415 D3UX J3UN35 F1LL35 JOU4N7 D4N5 L3 54BL3. 3LL35 CON57RU15413N7 UN CHÂ734U D3 54BL3, 4V3C 7OUR5, P4554G35 C4CH35 37 PON7-L3V15. 4LOR5 QU'3LL35 73RM1N413N7, UN3 V4GU3 357 4RR1V33 37 4 7OU7 D37RU17, R3DU154N7 L3 CH4734U 3N UN 745 D3 54BL3 37 D'3CUM3. J'41 CRU QU'4PR35 74N7 D'3FFOR7, L35 F1LL37735 COM3NÇ3R413N7 4 PL3UR3R M415 4U CON7R41R3, 3LL35 COURRUR3N7 5UR L4 PL4G3, R14N7 37 JOU4N7 37 COMM3NÇ3R3N7 4 CON57RU1R3 UN 4U7R3 CHÂ734U. J'41 COMPR15 QU3 J3 V3N415 D'4PPR3NDR3 UN3 GR4ND3 L3ÇON. NOU5 P455ON5 UN3 GR4ND3 P4R713 D3 NO7R3 V13 4 CON57RU1R3 D35 CHO535 M415 LOR5QU3 PLU5 74RD UN3 V4GU3 L35 D3MOL17, L35 53UL35 CHO535 QU1 R3573N7 5ON7 L'4M1713, L'4MOUR 37 L '4FF3C71ON 37 L35 M41N5 D35 G3N5 QU1 5ON7 C4P4BL35 D3 NOU5 F41R3 5OUR1R3.

Voir les commentaires

DMLA .... une cataracte .... d'informations...refusées ?

15 Septembre 2017, 08:28am

Publié par Bertie

DMLA .... une cataracte  .... d'informations...refusées ?

 

La DMLA

- Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge -

 

Ce n’est pas une maladie ², il n’existe donc pas de décodage biologique dans la liste des maladies.

 

La DMLA est une dégénérescence du tissu de la macula (qui n’occupe que 2 à 3% de la surface de la rétine, mais transmet 90% de l’information visuelle), par encrassement de ses cellules...

qui se renouvellent mal.

 

Mais ce n’est pas par hasard que ce soit ce tissu de l’œil qui avec l’âge se dégrade !

 

Il vient, avec le temps, ( et ce n’est pas une question d’âge me dit une amie ), un moment, où il est de plus en plus "difficile"  ( dans l’inconscient ) de regarder les "choses" arriver…

... Les décès des amis, des voisins, des proches, les anniversaires qui passent, les douleurs et les petits tracas du tous les jours, la mémoire qui joue des tours, l’actualité qui nous fait peur (elle est conçue pour !), des choix qu’il « faudrait »faire et que l’on reporte à plus tard, s’il nous arrivait quelque chose (qui arrivera de toutes façons !), les choix thérapeutiques de fin de vie clairement déclarés, les enfants à supporter, des soucis au travail ou avec des voisins, etc etc...


 

     Alors notre cerveau archaïque,¹ qui sait si bien faire, depuis notre conception, pour nous protéger, met (volontairement !) un voile devant tout cela, d’abord une cataracte puis, quand ce n’est plus possible (quand le chirurgien à glissé une prothèse synthétique ?!), un vrai rideau noir … La DLMA ! Et curieusement le rideau est au centre, pas sur la périphérie …

L’objectif ? Rester centré et fixé sur ce qui nous arrive en permanence et ne pas quitter cela de l’œil !

Donc pas question de procéder au renouvellement des tissus qui sont encore bons, ni procéder à des travaux de maintenance. Tant que le courant passe, les neurones «fonctionnent»!

 

      Inconvénient :

Les radicaux libres (ou stress oxydatif cellulaire) encrassent, un peu plus chaque jour, des cellules de la macula qui ne se renouvellent plus (ordres venus d’en haut ¹, c’est un peu comme si un des bureaux d’une entreprise était interdit aux équipes de nettoyage et aux laveurs de carreaux! ) il arrive le moment où le nombre crée, du jour au lendemain, la fameuse tache au centre de la vision, celle appelée DMLA !

 

Votre cerveau archaïque a fait son boulot à merveille pour vous protéger de la vision de ces horribles «choses» que vous ne vouliez (ne pouviez) pas regarder… et vos cellules ont exécuté les ordres de celui qui en a les commandes.¹

SAUF que son niveau de fonctionnement (nous protéger et nous maintenir en vie par tous les moyens possibles) et votre niveau de vie du tous les jours (niveau psychique) est un peu «différents»  !

Et il n’y a habituellement pas de communication consciente entre les deux niveaux.

 

Solution envisageable ?

- Organiser une communication ³ ? Et… lister par écrit les choix en attente.

- Organiser rapidement un nettoyage cellulaire.

(Attention ce n’est pas une guerre que vous entreprenez, vous accompagnez votre corps dans son processus de nettoyage !)

- Amener tous les matériaux spécifiques au renouvellement de la macula pendant le temps nécessaire et suffisant.

- Se permettre de regarder de nouveau la Vie avec un autre regard ... (ou pourquoi pas, choisir de la quitter tranquillement en pleine lumière ?)

                                                                                                                    La vie sur Terre est établie sur 3 plans, séparés certes mais indissociables, comme un triangle si vous voulez, le plan géré par le cerveau dit » archaïque » est indispensable (sinon vous ne seriez pas en train de lire ce texte!).                                                                                                         Un autre concerne tout ce qui est relié au PSYCHIQUE ou physique volontaire (alimentation, exercices, choix de lectures, de jeux, d’activités, de réceptions, de fréquentations, de travail, de drogues, de médecines, etc.                                                                                                              Un troisième concerne la partie plus subtile de l’Être, que certains appellent spirituelle, émotionnelle, supérieure, ego, métaphysique… Peu importe, elle est tout aussi indispensable à la réalité et à la solidité de ce triangle qui est la vie… de base.4                                                    avez-vous déjà imaginé un triangle avec un côté qui manque ?Avez-vous imaginé votre vie avec un plan qui soit ? … ?


Et l’acupuncteur dit : l'élément bois étant   atteint il faut "voir" si l'eau du patient à été entravée (en tant que mère du bois ) ou si son métal a été coupé (grand-mère du bois ).

Et pourtant "DM est là" !


¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
 

La fin de cette année 2017 est pleinement propice aux changements, profitez-en ! Et souvenez-vous qu’il n’est pas nécessaire de tout faire en même temps.                                                                                                     
Mieux vaut un changement après l’autre, petits pas par petits pas, plutôt que de tout révolutionner d’un coup et... d’abandonner dans quelques jours.

                                                                                           Votre ophtalmo vous a-t-il un jour posé cette étrange question ?

- Vous mangez quoi le matin ?

 -Vous a-t-il déjà demandé ce que vous mangez ?

Cela est peu probable, et pourtant ...                                                                                  

Entre : « mauvaise » alimentation, stress et pollution, votre corps produit sans cesse des radicaux libres. Ces substances accélèrent l'oxydation du corps, c'est-à-dire que vous vieillissez prématurément. Et vos yeux, surtout certains tissus, trinquent lourdement !                                                                                                                                                               N.B. Un ophtalmo est généralement un chirurgien et son gagne-pain est donc … la chirurgie et les actes qui vont avec ! Il n’a donc pas d’intérêt majeur à vous proposer des solutions autres que celles qu’il connaît et applique tous les jours.

 

¹ Cerveau archaïque, (pas le droite ni le gauche ! celui en lien avec le tronc cérébral) c’est celui qui gère tout ce qui fonctionne en automatique, respirer, digérer, diffuser le sang, assurer les réglages hormonaux, gérer l’attention quand vous marchez dans la rue ou ailleurs, (sauter en arrière pour éviter le vélo que vous n’avez pas « vu » arriver), enregistrer vos réponses habituelles aux stress divers de votre vie ...et continuer à y répondre pour vous maintenir en vie … par tous les moyens possibles et avec l’Amour dont il dispose.                                                                                Ses moyens de réponses sont bien expliquées là : http://philosovie.com/circuit-de-la-peur/

 

² La DMLA n’est pas une maladie !

Pas de microbes ni de virus responsables, pas de tumeur ni d’ulcération, pas de troubles hormonaux responsable, pas d’abcès ni de suintements suspects, pas de médicaments !                                                                                                         Bref rien qui permette à la médecine officielle de dire « MALADIE de la Macula » par exemple. Ce n’est qu’une dégénérescence de la macula.


 

³ Communiquer avec les niveaux inconscients ? C’est aujourd’hui quelque chose de facile à apprendre et utiliser. L’EFT est un des outils le plus abouti actuellement et ne nécessite pas d’investissement financier. De généreux formateurs sérieux vous donnent sur le Web gratuitement de quoi vous permettre de changer en toute sécurité. Mais vous pouvez demander l’aide d’un thérapeute spécialisé si vous ne vous sentez pas de taille à vous affronter tout seul. (https://www.annuaire-therapeutes.com/)


 

4 La VIE n’est pas un simple triangle posé à plat (sur quoi ?), il comporte un 4ème sommet qui en fait une pyramide à 4 faces très stable !                                                                                                                                          5 N’oublions pas que la cécité peut être une emprise (consciente ou non) sur les proches permettant de s’assurer une sécurité et une présence, et de garder une (croyance !) forme d’Amour.

                                                                                         

               ****************************************************************************

INFOS DIVERSES : (mais dont l’efficacité reste relative si les ordres¹ ne sont pas changés !)

Il « suffirait » d’apporter :

Lutéine, zéaxanthine, Zinc, vitamine E, Glutathion, Acide lipoïque, Oméga3, CoQ10, myrtilles sauvages, Curcumine, Vitamine C, suffisamment d’eau pure, et d’arrêter totalement la consommation de produits laitiers (principaux encrassant oxydants).

- Notez que la consommation journalière de 2 œufs  (Biologiques) , apporte une grande partie de ces éléments. http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=oeuf_nu  (que ce soit à la coque, au plat, en omelette, jusqu'à son introduction dans un plat ou un dessert il y a plein de possibilités !

*******************************

 

 

NOUS AVONS LE CHOIX D'ÊTRE HEUREUX OU  NON.

CELA NE DÉPEND QUE DE NOUS !
 

 

Avec le vieillissement il est pratiquement impossible (note perso :je ne suis pas d'accord !) d’éviter les maladies dégénératives de l’œil, telles la cataracte ou la dégénérescence maculaire liée à l’âge car c'est la densité du pigment maculaire qui diminue avec les années.

Cependant certains nutriments peuvent aider à la retarder en apportant :

• des substances « boucliers » qui ont une puissante fonction antioxydante pour protéger les cellules de l’œil contre les effets destructeurs des radicaux libres, en particulier contre la dégénérescence maculaire
• des substances trophiques (« qui concerne la nutrition des organes et des tissus »)     pour la régénération du nerf optique.

La lutéine et la zéaxanthine se concentrent dans la rétine, plus précisément dans une zone appelée la macula qui n’occupe que 2 à 3% de la surface de la rétine, mais transmet 90% de l’information visuelle.

L'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a confirmé que l'apport nutritionnel en vitamines C et E et en zinc a des bienfaits démontrés sur la santé en contribuant à protéger les constituants des cellules contre les lésions dues à l'oxydation.

L'AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) reconnaît que la lutéine et la zéaxanthine contribuent « à protéger la rétine et le cristallin de l'oxydation ».

*********

 

Si vous avez une DMLA débutante avez-vous décidé de changer quelque chose à la lecture de ce document ?

OUI : BRAVO ? Pour votre courage ? Pour autre chose ?

NON : Relisez-le peut-être ?

 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Note de BERTIE . Auteur :

Dans mon article originel j'avais inséré 6 pages d'informations supplémentaires ... que vous pouvez me demander séparément sur : http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/contact

 

**************************************************

Prescription contre la DMLA : un peu de mayonnaise chaque jour...

Mais pas n’importe laquelle !

Trop grasse la mayonnaise ? Pourtant, des chercheurs viennent de démontrer que ceux qui

en mangent le plus souffrent moins de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), un facteur de risque important de cécité en vieillissant. Mais attention, cet effet n’est pas observé avec toutes les mayonnaises : il faut que la mayonnaise soit faite à base d’huile de colza vierge. Seule la mayonnaise faite à la maison avec de l’huile de colza bio répond à ce critère ! Cet effet bénéfique s’expliquerait par la consommation importante d’acide gras oméga-3 végétal (ALA) présent dans l’huile de colza 4

.La plupart des mayonnaises vendues dans le commerce sont fabriquées à base d’huile de tournesol ou d’huile de colza raffinée pauvre en oméga-3.

À vos batteurs !

4. Juan Wu, Eunyoung Cho, Edward L Giovannucci et al. Dietary intake of α-linolenic acid and risk of age-related macular degeneration1,2Dietary intake of α-linolenic acid and risk of age-related macular degeneration. Am J Clin Nutr ajcn143453

 

**************************

poppers & maculopathie
 
C’est une petite étude de 12 cas seulement, mais elle montre sans ambiguïté que l’usage régulier de poppers– une drogue récréative très prisée des homosexuels –est associé à un risque d’effets secondaires oculaires. Le Dr Rebecca Rewbury et ses collègues de l’Université de Brighton (Royaume-Uni) ont mis en évidence que la consommation à long terme de ce produit stimulant entraîne une dégénérescence de la macula .Celle ci est cependant réversible car six des personnes suivies ont retrouvé leur acuité visuelle en arrêtant de sniffer les petites bouteilles qui font « pop ».
(British journal of Ophtalmology)  (dans néosanté N°71)

 

Voir les commentaires

Un champ de conscience ? ... à retrouver ...

15 Avril 2014, 17:15pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Un champ de conscience ? ... à retrouver ...Un champ de conscience ? ... à retrouver ...

Pour imager, l’élargissement du champ de conscience, c’est comme un zoom arrière devant un tableau que l’on aurait l’habitude de regarder en posant le nez dessus. Dès lors, on n’y voyait que trois petits points de couleur, abstraits. Or, en reculant, on voit que c’est le début d’un pétale de fleur... Le tableau prend toute sa signification au fur et à mesure que l’on s’en éloigne.

En chamanisme, c’est à l’intérieur de soi que l’on recule, alors que dans la métaphore on s’éloigne du tableau... On saisit l’interaction entre les éléments.

 

Q : De quoi souffrent nos contemporains ?

 

R :- D’un manque de confiance dans leur conscience.

La religion les a dépouillés du  libre-arbitre de l’utilisation de leur conscience

et le matérialisme les a détournés du fait qu’ils sont des êtres conscients.

 

Dans les deux cas, religiosité et  matérialisme,

l’homme a été dépossédé de sa conscience.

Décentré, déçu par le matérialisme, il est morose, car il ne voit pas d’issue, ni d’alternatives.

Le chamanisme, c’est retrouver le pouvoir de la conscience.

PAUL DEGRYSE dans Néosanté N°29

*********************

Note de Ned :

Tous les chemins qui mènent vers Soi, le vrai bien sùr, pas celui, artificiel créé par des drogues artificielles (dont certaines restent présente, dès le premier comprimé, plus de 40 semaines dans l'organisme avant d'être totalement éliminées !) sont sources de joies et d'ouvertures sur le long terme.

Des portes ouvertes, apparemment sans importance, permettront l'accès à d'autres espaces parfois quelques années plus tard. 

N'oublions pas que notre cerveau, ce qu'il sait faire le mieux est de nous protéger et de nous garder en vie PAR TOUS LES MOYENS POSSIBLES !

Et ce qu'il fait de mieux c'est de nous cacher ce qui est douloureux ! ! !

Vous pouvez jeter un oeil sur l'article suivant :

http://bistrobarblog.over-blog.com/article-c-est-la-violence-qui-genere-de-la-violence-et-non-la-condition-humaine-123267153.html

et sur le commentaire que j'y ai mis .

 

 

Voir les commentaires

La Méthode GARDELLE comment faire et protocole OTITE (Michel DOGNA)

6 Septembre 2020, 15:52pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

La Méthode GARDELLE et un protocole OTITE

Cette technique est très intéressante, c'est pourquoi je vous en fais cadeau. Imprimez et gardez précieusement ce document près de votre armoire à pharmacie, photocopiez et offrez-le,

Il en va peut-être de la survie de quelqu'un de proche un jour ou l'autre !

Les poches de gel existent en pharmacie et magasins de sport mais le sac de petit pois surgelés (ça se moule bien, en prévoir 2) fait bien l'affaire aussi !  Mais dans l'urgence des haricots c'est pareil...

(il vaut mieux jeter les petits pois après la série de cycles de décongélations.)

 

 1) Dans tous les cas de figures, ne pas oublier de placer un linge interposé

entre la vessie de glace et la peau.


 2) Ne jamais mettre du froid sur le ventre et le foie,

mais toujours du chaud.

Exception : le bas-ventre, sur l'aine à droite  (suspicion d'appendicite)


FROID sur la zone en souffrance /

 et CHAUD sur le ventre

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

La Méthode GARDELLE

ou
LA THERMOTHÉRAPIE  DIFFÉRENTIELLE


Extrait d'un texte de Michel DOGNA
 et de son livre PRENEZ en MAINS votre SANTÉ (Tome 2)

Nota:: le tome 3 est paru !


    Pierre GARDELLE, ancien kinésithérapeute et ancien ingénieur des Arts et Métiers, est au moment où j'écris ce livre, âgé de 93 ou 94 ans. Bien qu'il jouisse encore d'une bonne santé globale, il n'est plus guère possible de communiquer avec lui car il est atteint d'une surdité avancée. Il est donc inutile d'essayer de le contacter. Toute sa vie, il fut un grand militant des médecines douces et de la naturopathie. En outre, il fut celui qui a introduit Oshawa en France.
    Son esprit d'observation lui permit de mettre au point diverses méthode de soins, ainsi que des techniques dans le domaine du sport. J'ai personnellement retenu une méthode pour monter les étages sans être essoufflé. En effet , j'ai vu Pierre GARDELLE faire le pari avec des petits jeunes à celui qui arriverait frais et dispos en haut de 5 ou 6 étages d'un immeuble Parisien.. De fait, en montant d'un bon pas, il est normal même en étant en bonne forme, d'être essoufflé voire hors d'haleine en arrivant en haut. Pierre GARDELLE part du principe que lorsque l'on s'essouffle, on est déjà en état d'asphyxie. Si l'effort persiste, on ne peut plus rattraper ce retard d'oxygène. La seule façon d'éviter cela, c'est de respirer et de souffler à fond dès le départ et même juste avant l'effort. La méthode est magique et  l'on peut ainsi monter longtemps avec facilité. Je vous conseille d'essayer pour en être convaincu.

LE LENT CHEMINEMENT DE LA MÉTHODE GARDELLE

    En fait ce n'est pas GARDELLE mais moi-même qui ai baptisé sa méthode du nom médico-scientifique de "thermothérapie différentielle", d'autant plus que j'en ai modifié quelque peu les modalités pour des raisons de commodité, car lorsque quelque chose est trop fastidieux, on hésite à le faire.
   
    Avec sa méthode, Pierre GARDELLE a résolu en quelques séances, des hémiplégies (suites d'AVC), des aphasies (perte de la parole), des tumeurs au cerveau, des abcès osseux, des gangrènes, de nombreuses pathologies inflammatoires lourdes, et même un cas de folie.

    Bien que ses expériences fussent limitées en nombre, (selon son expression "je ne suis pas l'hôpital de la Salpêtrière"), pratiquement toutes ses interventions furent couronnées de succès.
    Depuis près de 10 ans, j'enseigne la méthode GARDELLE dans mes conférences et dans mes stages, mais très peu de personnes et, plus désolant, peu de praticiens, en prennent l'initiative malgré le manque total de risques, et préfèrent s'en remettre pour les cas précités ci-dessus, à la grande médecine avec ses lourdeurs onéreuses et ses limitations. Heureusement, il y a çà et là, quelques aventuriers de la vie qui osent prendre quelque responsabilité et qui me rapportent régulièrement des succès inespérés grâce à la méthode GARDELLE.
    Une fois de plus, je tente ici de planter la graine avec l'espoir que parmi la masse inerte, quelques esprits dynamiques en feront leur outil de choix, judicieusement utilisé. Jamais la médecine ne s'intéressera à la méthode GARDELLE car, celle-ci ne nécessite aucun appareil, aucun produit, si ce n'est de l'eau chaude et des glaçons. Donc rien de rentable.

LA MÉTHODE D'ORIGINE

    Je vais présenter ici, dans toute son exactitude, la façon dont procédait GARDELLE, et nous allons prendre comme exemple un caillot au cerveau suite à une thrombose ou une rupture d'anévrisme.
    Il faisait aliter le malade pendant huit heures. Sur la tête, il plaçait des serviettes mouillées trempées dans de l'eau à 10 °, qu'il remplaçait (à cause de l'échauffement) toutes les 3 minutes durant les 3 premières heures, puis toutes les 6 minutes ensuite. Inutile de dire que cela mobilise deux personnes pour assurer le petit manège sans compter que ce n'est pas toujours facile de faire de l'eau à 10°.
    Normalement, le patient tombe dans une somnolence par le même ralentissement du cerveau que celui que connaissent les montagnards pris par le froid.

    Pendant ce temps, GARDELLE  posait une serviette chaude sur le ventre (40°) qu'il changeait aussi toutes les 7 à 10 minutes pour compenser le refroidissement. Tout cela pendant 8 heures et en renouvelant  la procédure plusieurs jours jusqu'à ce que le petit miracle se produise.

EXPLICATION DE LA PROCÉDURE SELON GARDELLE

    Lorsqu'une lésion inflammatoire se produit sur un endroit de l'organisme, il y a une augmentation locale de température. Parmi les leucocytes et les lymphocytes, il y a ceux que nous définirons à des fins pédagogiques : "service de voirie". Le problème est que ces nettoyeurs vivent des problèmes similaires à ceux des pompiers : la chaleur les empêche d'approcher, ce qui les gêne pour effectuer leur travail correctement. En refroidissant le site atteint, ces petits travailleurs peuvent multiplier par dix leur efficacité, d'où les résultats surprenants.

    Mais cela ne s'arrête pas là. D'abord il y a le problème de la régulation thermique du corps qu'il faut équilibrer par une source chaude compensatoire à distance, de préférence dans une zone carrefour des systèmes lymphatique et sanguin. La région englobant le plexus solaire, l'abdomen, le foie et la rate est du premier choix.

    Par ailleurs, les leucocytes et lymphocytes nettoyeurs ont besoin d'emmener les déchets métaboliques sur un lieu de décharge adéquat. Ce lieu privilégié est encore le même en raison de la grande densité du réseau lymphatique de cet endroit qui est en relation directe avec l'intestin, celui-ci faisant office de drain. A noter que la différence de température 10°/40° crée un courant de convection du type chauffage central. Aussi, il est courant de constater au niveau de la compresse chaude une formation de petits boutons, voire même d'abcès de décharge en particulier dans le cas de tumeurs.
    Certains pourraient être tentés de remplacer la compresse chaude par une simple bouillotte. Ce serait une erreur car lorsqu'on essore la serviette chaude, il en ressort un liquide blanc prouvant qu'il y a eu une exsudation de la peau favorisée par la présence d'eau.

LA MÉTHODE SIMPLIFIÉE

    La partie la plus contraignante étant les compresses froides, j'ai cherché à trouver une simplification préservant l'efficacité. La solution s'est avérée être la vessie de glace (grand modèle, vente en pharmacie) avec un linge interposé. On peut vérifier avec un thermomètre placé contre la peau que la température est bien proche de 10°. Tant qu'il y a de la glace, aucune manipulation n'est nécessaire; ( Note de Bertie : en secours, 2 sacs de petit pois surgelés pas chers, peuvent donner un coup de main ! )
    Au niveau de la compresse chaude, il est commode de placer par-dessus une bouillotte qui freine le refroidissement de la serviette. Il existe aussi des coussin chauffants électriques que l'on peut mettre par dessus. Par ailleurs, j'ai trouvé les séances de 8 heures trop longues. Aussi, j'ai opté pour des séances de 4 à 5 heures maximum. Les résultats ont pratiquement toujours été excellents.

**************

DES APPLICATIONS DÛMENT TESTÉES DE LA MÉTHODE.

RUPTURE D'ANÉVRISME (AVC)

    Bien sûr, il s'ensuit couramment des traumatismes latéraux de l'arc réflexe, en particulier dans la motricité, la parole, ou encore des troubles de comportement.
Indépendamment des traitements médicaux officiels qui peuvent être apportés, l'urgence est dans la libération du caillot formé, celui-ci entraînant des zones de compression des cellules nerveuses qui se nécrosent rapidement. Les différents patients que j'ai pu orienter vers la méthode GARDELLE ont pu récupérer leur motricité en quelques semaines et quelquefois en quelques jours selon que l'on a plus ou moins attendu pour appliquer le procédé. Il s'agissait d'hémiplégies diverses accompagnées de grandes fatigues.
Mode opératoire :  - grande vessie de glace sur la tête avec linge interposé.
                               - serviette chaude avec bouillotte sur le ventre.
                               - 1 séance de 4 heures chaque jour jusqu'à restauration de la motricité.

MIGRAINE

Mode opératoire : -  vessie de glace sur la tête avec linge interposé.
                              -  serviette chaude  avec bouillotte sur le foie.
                              - séance de 2 heures à renouveler si nécessaire.

TUMEUR AU CERVEAU
Idem rupture d'anévrisme.


MALADIE D'ALZHEIMER

    Selon Pierre GARDELLE, un aspect de cette maladie dégénérative réside dans la présence d'une quantité importante de purines au niveau du cerveau. Il conseille même à partir d'un certain âge d'effectuer ce qu'il appelle un "nettoyage du cerveau" tous les 4 ans, ce qu'il a fait lui-même et à quoi il attribue la préservation intégrale de ses facultés mentales à son âge avancé. Je dois avouer que je n'ai jamais trouvé personne qui ait voulu appliquer le protocole sur des cas de Alzheimer bien que ce ne soit aucunement dangereux. Manque de motivation ? Nous devons donc ici nous en tenir aux affirmations de GARDELLE.
Mode opératoire :  - vessie de glace sur la tête.
                               - serviette chaude sur le foie plus bouillotte.
                               - séances de 3 heures, deux fois par semaine.

et bien sûr changements alimentaires  qui vont de paire.

 

et Le Bacopa monnieri, le Ginkgo biloba et la petite pervenche font partie des rares plantes qui ont prouvé scientifiquement leurs bienfaits pour prévenir Alzheimer. Grâce à leur action, vous pouvez envisager sereinement l’avenir en sachant que ces plantes agissent chaque jour pour éviter autant que possible (à vous et à vos proches) les tourments liés à la maladie d’Alzheimer.

https://documents.cellinnov.com/newsletterOnline/?mailingName=weekend_FME_lesecretdesreligieuses&utm_campaign=20171204-10Mindbaz&utm_source=all&utm_medium=FMEBR01&email=hubert.visset@orange.fr

CAPSULITE DE L'ÉPAULE

    Les cas que j'ai eu à traiter ont été réglés en 24 heures, alors que le bras était bloqué vers l'extension verticale depuis des mois.
Mode opératoire :  -  vessie de glace sur l'épaule
                               -  serviette chaude plus bouillotte sur le ventre.
                               -  séance de 2 heures. 

LUMBAGO

    Se rappeler qu'un lumbago est toujours en rapport avec l'intestin, que l'origine soit le stress ou l'intoxication. Il convient donc d'abord de mettre l'intestin au repos en jeûnant pendant 24, 36 ou 48 heures selon l'intensité du trouble. On peut alterner de l'eau chaude un peu miellée avec de l'eau chaude salée. (Sérum de QUINTON !) Normalement (je l'ai expérimenté sur moi-même) 24 à 36 heures suffisent pour être libéré.
Mode opératoire :  - vessie de glace sur les lombaires.
                               - serviette chaude plus bouillotte aux pieds.
                               - séance de 3 heures - renouveler plusieurs jours si nécessaire.

GANGRÈNE DE LA JAMBE

    Le cas le plus impressionnant que j'aie connu fut celui d'un homme qui, atteint d'une gangrène sèche souffrait le martyre et ne réagissait plus à la morphine. Je fus prévenu un mercredi alors qu'une amputation était prévue le samedi suivant. N'ayant pas d'expérience antérieure, je n'ai rien promis au niveau des résultats si ce n'est un probable soulagement de la douleur. Les douleurs s'estompèrent rapidement (dû à l'effet anesthésiant du froid). Le surlendemain, des bourgeons de chair rose apparurent au milieu des tissus gris nécrosés. Le samedi matin, à l'hôpital, le chirurgien sidéré annulait l'opération.
Mode opératoire :  - vessie de glace sur la partie gangrenée.
                               - serviette chaude plus bouillotte sur le ventre.
                               - bouillotte sur l'autre pied.
                               - application quasi-permanente.

PARALYSIE DES JAMBES

    Cette histoire concerne ma propre mère alors qu'elle avait autour de 80 ans. Percluse d'arthrose et vivant de surcroît dans une maison humide, elle fut subitement prise de paralysie totale des jambes. Alerté, je me rendis chez elle, et après avoir pris connaissance du bilan hospitalier, il m'apparut clairement que son problème était dû à un blocage nerveux réflexe au niveau sacro-lombaire, probablement à cause des concrétions calciques. A noter qu'elle ne souffrait absolument pas. Je décidai de lui faire un "GARDELLE".
    Au bout d'une heure, elle m'appela alors que j'étais dans la pièce à côté. Elle était sur ses jambes et se cramponnait au dossier d'une chaise près du lit. Il fallut d'autres séances et plus d'un mois pour qu'elle contrôle à nouveau une partie de son équilibre au niveau des pieds.
Mode opératoire : idem lumbago


CONCLUSION

    De nombreuses applications de la méthode GARDELLE n'ont pas encore été investies et restent à trouver.

******************
Le traitement quasi-miraculeux de l'OTITE que je préconise depuis 30 ans, avec une compresse froide autour du cou et une chaude sur l'oreille, c'était du GARDELLE sans le savoir.
     Par contre, la différence entre la capillothérapie de Salmonoff réside dans le fait que Salmonoff n'utilisait  qu'une seule source de chaleur ou de froid. Exemples :
        - bain de bras à 40/42° (rhume - refroidissement)
        - bain de pied à 40/42° (hypertension)
        - compresses chaudes sur le ventre (colite)
        - compresse froide autour de la gorge (angine) etc...

    Enfin, je tiens à repréciser qu'aucune assistance médicale ne peut vous venir en aide dans ce genre de technique qui ne rapporte rien à personne.
    Vous avez là un outil fabuleux, même pour des cas lourds.
    A chacun de prendre en charge le destin de ceux qu'on aime sans chercher à déléguer notre responsabilité à des services officiels, mais incompétents dans ce domaine.

******************
DE  NOUVEAUX  TÉMOIGNAGES
 (extrait de la revue "Nouveaux horizons santé" de septembre 2006)

1- La petite Mathilde, ayant reçu le vaccin tétracoque, a développé à l'endroit de la piqûre un vilain abcès qui suintait en permanence. Au bout de 5 mois, la grand-mère (abonnée), lui a appliqué cette méthode avec vessie de glace sur l'abcès et les serviettes chaudes avec bouillotte sur le ventre, ceci pendant une heure. Une seule séance a été effectuée. Tout est rentré dans l'ordre en quelques jours.

2- Amélie A (abonnée de Nouvelle-Calédonie) a développé une bartholinite après chacun de ses deux accouchements. Ceci entraînait une poche de pus vaginale qui n'en finissait pas. Cette fois elle a placé les glaçons sur le bas-ventre - périnée et le chaud sur le foie. Le problème a été réglé ainsi en quelques jours.

3- Un bébé de 7 mois, après une minuscule blessure faite par sa maman en lui coupant les ongles, a développé un panaris qui devait faire l'objet d'une opération. La main dans la vessie de glace (toujours avec un linge interposé) et le chaud sur le ventre, et l'opération a été annulée de justesse.

4- Cathy M écrit ceci : suite à diverses intoxications, j'ai fait un œdème cérébral. Après 20 heures d'un état dont je vous passe les détails, je me suis souvenue de la thérapie GARDELLE dont vous aviez parlé. Après 2 heures de pack de glace sur la tête et coussin chauffant sur le ventre, j'ai beaucoup vomi, puis la nuit suivante beaucoup uriné... Et je m'en suis sortie! Je suis ensuite restée un mois au lit avec des séances de glace "en haut" et bouillotte "au milieu", et j'ai réappris à marcher normalement. Je ne sais pas où j'en serais sans votre article... Je vous en remercie du fond du cœur.


NOTA
 1) Dans tous les cas de figures, ne pas oublier de placer un linge interposé entre la vessie de glace et la peau (évitez une engelure !).
 2) Ne jamais mettre du froid sur le ventre et le foie, mais toujours du chaud. Sauf exception : le bas-ventre à droite (suspicion d'appendicite)


FROID sur la zone de souffrance /

CHAUD sur le ventre

*********************************

Pour contacter Michel Dogna :

Cliquez sur : www.micheldogna.fr ( accès à son site contr'infos ) avec deux livrets à télécharger.

**********************

https://micheldogna.fr/la-methode-gardelle/

 

**********************

Ajout du 28 janvier 2019 d'après un article de néosanté N° 85 https://www.neosante.eu/boutique_france/fr/12-achat-revue-a-la-piece-numerique

Indications multiples
Michel Dogna dresse une liste de symptômes qu’il a soulagés par la méthode Gardelle et indique pour plusieurs d’eux la durée d’application : • Rhume,

• Capsulite de l’épaule,
• Hernie discale, lumbago : 1 à 2 séances d’1h par jour jusqu’à soulagement,
• Gangrène de la jambe : idem en ajoutant une bouillotte sous le pied opposé. Soulagement immédiat des douleurs et guérison obtenue au bout de dix jours d’application permanente,
• Paralysie des jambes ; poche de glace à la charnière sacro-lombaire,
• Séquelles d’AVC (hémiplégies, aphasie...) : 2 ou 3 séances d’1 heure par jour jusqu’à récupération totale. À mettre en œuvre dès l’hôpital si possible,
• Tumeurs cérébrales : 2 séances de 2 heures par jour jusqu’à résultat.
Pour ma part, j’ajouterais l’otite... En effet, j’ai eu l’occasion de stopper net à plusieurs reprises les otites très douloureuses qui réveillaient mon fils la nuit... Et sans récidive. J’utilisais pour cela une adaptation de la méthode Salmanoff, du nom du médecin russe qui l’a mise au point.
Faisant appel au chaud et au froid, elle est réputée venir rapidement à bout d’une otite et d’épargner le recours à une antibiothérapie ou à d’autres méthodes invasives. Il y a plusieurs variantes de cette méthode. Celle que j’ai mise au point en la croisant avec la méthode Gardelle fut souveraine pour plusieurs enfants de mon entourage à plusieurs reprises.
Protocole anti-otite
Entourer le cou d’un linge (petite serviette, torchon) préalablement trempé dans l’eau très froide (avec glaçons).
• Poser une bouillotte à 40 °C avec un linge humide tiède interposé sur le plexus,
• Laisser poser 5 minutes,
• Recommencer avec un linge imprégné d’eau chaude 5 minutes de plus,
• Alterner froid et chaud pendant un total de 20 minutes,
• Verser une goutte de citron ou d’extrait de pépins de pamplemousse dans le conduit auditif douloureux. En général, la douleur est déjà très apaisée voire stoppée,
• Recommencer l’opération le lendemain, même si les douleurs ne sont pas présentes.
Ça n’a l’air de rien comme ça, mais ça marche !
L’otite est bien souvent stoppée et et dans le pire des cas, elle est soulagée et l’on peut dormir tranquille jusqu’au lendemain matin. Une variante de cette méthode consiste à poser une compresse froide sur le cou et une compresse chaude sur l’oreille pendant 20 minutes. Je ne l’ai pas testée.

Emmanuel Duquoc

 

******************

Rappel :
Nous sommes en guerre a dit le président ! Sans préciser qui est le "nous"....

... Ceux à qui ça va rapporter le plus ? Et le plus longtemps.

*******

Il n’y a pas une politique de santé, il y a une industrie de la maladie ».

Voir les commentaires

SYNCHRONICITÉ

26 Juillet 2011, 13:02pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

3 minutes après avoir mis en ligne l'article précédant sur la Norvège, une amie m'envoie ce message.! Plus complet que le mien vous pouvez le lire en plus. Et vous faire des idées en plus ...

  Artémisia collège'  - Jacques Palt


 

 Norvège : essayer d'y voir clair !

 Bon, vous connaissez notre esprit tordu, qui veut toujours voir au-delà des fadaises envoyées dans les médias contrôlés...

D'ailleurs, il faut TOUJOURS procéder ainsi, chercher ce que cela peut cacher, ce qu'il y a derrière...

A ce jeu, on peut se fourvoyer, mais on a finalement moins de risque que de croire béatement les niaiseries distillées à longueur de temps.

Il faut donc chercher ce que les "Zilus" pourraient bien avoir à reprocher au gouvernement Norvégien, et qui pourrait justifier cette première sommation ?

1) Dans le cadre de l'OTAN, la Norvège intervient en Libye avec 6 chasseurs F-16.

Or, elle avait annoncé son retrait le 1er août, soit 2 mois avant la fin du mandat de l'OTAN.

2) La Norvège juge la candidature de la Palestine à l'ONU légitime (18 juillet 2011)

OSLO (Reuters) - Le ministre norvégien des Affaires étrangères a estimé lundi que la candidature de la Palestine aux Nations unies était "tout à fait légitime". Face au blocage des négociations de paix avec Israël, l'Autorité palestinienne cherche depuis plusieurs mois à "internationaliser" la recherche d'une issue au conflit proche-oriental. Et son président Mahmoud Abbas souhaite obtenir la reconnaissance d'un statut de membre à part entière des Nations Unies, lors de la prochaine Assemblée générale de l'Onu, prévue en septembre.
"Nous allons considérer avec beaucoup d'attention le texte qui sera proposé par les Palestiniens au cours des prochaines semaines", a déclaré le ministre norvégien, Jonas Gahr Stoere, à l'occasion d'une conférence de presse conjointe avec Mahmoud Abbas.
"La Norvège estime qu'il est parfaitement légitime que le président de l'Autorité palestinienne se présente devant l'Onu avec une telle
requête", a-t-il ajouté, précisant que parallèlement, la poursuite des négociations avec Israël devait perdurer.
Le projet de l'Autorité palestinienne a très peu de chances d'aboutir puisque les États-Unis ont déjà fait savoir qu'ils utiliseraient leur veto au Conseil de sécurité.
La Norvège est très impliquée dans la tentative de résolution du conflit israélo-arabe, notamment depuis la signature des Accords d'Oslo, en 1993.
3) Le Pr Dershowitz n'est pas le bienvenue en Norvège (29 mars 2011)
Le Pr Dershowitz s'est heurter à un refus lorsqu’il avait demandé de rencontrer les dirigeants norvégiens. Et lorsqu’il a émis le souhait de donner une conférence dans les universités d’Oslo et de Trondheim, on lui a fait comprendre qu’il ne serait pas le bienvenu en raison de ses prises de position en faveur d’Israël. Il a lu alors les premières lignes d’une pétition rédigée par des professeurs norvégiens, appelant au boycott d’Israël qui selon les signataires, « occupait une terre palestinienne depuis 1948 ». Il a conclu tout naturellement en soulignant que ce n’était pas seulement « l’occupation » (depuis 1967) qui était dénoncée dans cette pétition mais aussi l’existence même d’Israël.

4) La Norvège demande à l’Ambassade Israélienne de déménager (18 février 2011)
Les autorités officielles Norvégiennes ont demandé, à l’ambassade Israélienne d’être relocalisé en dehors d’Oslo d’ici un an, en effet elle perturbe les riverains qui craignent pour leur sécurité. Le 18 février, l’ambassade Israélienne a Oslo, a reçu une notification officielle du gouvernement Norvégien, formulant que l’ambassade devait trouver un autre site d’ici 2012 selon le quotidien Israélien Yediot Aharonoth.
La Ville d’Oslo, Ville du Processus de Paix, a également forcé l’ambassade US à se retirer du centre ville d’Oslo pour être relocalisée dans une banlieue lointaine d’Oslo.
5) En octobre 2010, la Norvège a interdit des exercices de sous-marins israéliens, construits en Allemagne, dans ses eaux.

Jonas Gahr Stoere, le ministre des Affaires étrangères norvégien, a déclaré, pour l'occasion, que la Norvège n'exportait pas de « matériel ou de services dans le domaine de la défense vers des pays où la guerre menace ». 
6) En août 2010, la Norvège se désengage de deux investissements israéliens jugeant ces sociétés moralement condamnables. 
7) En juin 2010, la Norvège a exigé une enquête internationale sur l'abordage meurtrier par Israël de la flottille turque vers Gaza. 
8) La Norvège reste le seul pays où les habitants ont exigé une grève quasi-générale lors du massacre de Gaza en 2009. 
9) En 2006, une crise diplomatique a éclaté entre les deux pays suite à des propos tenus par l'ambassadrice d'Israël. 
10) La Norvège est classée antisémite par les lobbies sionistes.

11) La Norvège se lance à la découverte d'un eldorado pétrolier dans l'Arctique
http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20110708trib000635164/la-norvege-se-lance-a-la-decouverte-d-un-eldorado-petrolier-dans-l-arctique.html

On voit très bien d'où pourrait venir un coup fourré...

D'autant que la veille de l'explosion, des artificiers sont intervenus sur le bâtiment, qu'il est présumé que l'explosion venait du sous-sol et non (ou pas seulement) d'une voiture, et que le présumé responsable n'était pas seul, comme c'est toujours le cas dans ce genre d'embrouille...

 On peut aussi penser que ce tueur, qui aurait abattu de sang-froid autant de personnes (!) a du subir un lavage de cerveau comme les services secrets US savent si bien le faire. Voir le projet Monarch où comment on peut manipuler un cerveau par l’insertion d’un mot-code déclencheur de la folie meurtrière.

En outre, les 2 heures qu'a mis la police pour intervenir sur l'île, semblent bien longues, d'autant que contrairement à ce qui a été dit, le tueur présumé était surveillé par la police depuis des mois !

Dernier point : le « manifeste » de Behring Breivik est un grossier plagiat de Théodore Kaczynski...

 

Voir les commentaires

Relais d'info IMPORTANTE .

7 Avril 2014, 09:17am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

http://www.santenatureinnovation.com/bon-cette-fois-je-panique/

Bon, cette fois, je panique

Il y a la hausse du cancer : le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) prévoit encore une hausse moyenne de 75 % d’ici 2030.

Il y a la progression affolante de la maladie d'Alzheimer, qui touchera 250 millions de personnes en en 2040, selon le World Alzheimer Report 2013.

Il y a la progression du diabète, qui devrait toucher 300 millions d’individus au niveau mondial d'ici à 2025, selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Il y a l'effondrement de la fertilité des hommes, avec une division par deux du nombre moyen de spermatozoïdes en 50 ans.

Il a l'épidémie d'obésité : 66 % des Américains en surpoids ou obèses, et les pays européens, l'Inde, la Chine, les pays arabes et africains s’engagent dans la même voie.

Etc, etc.

Ces chiffres sont inquiétants. Ils témoignent que l'humanité s'achemine vers une catastrophe sanitaire.

Chacun de nous doit agir à son niveau : en s'informant, en surveillant son mode de vie, en mangeant mieux, en limitant les médicaments inutiles, en essayant d'informer et aider son entourage. Nos Dossiers de Santé & Nutrition, La Lettre du Dr Hertoghe et notre magazine Alternatif Bien-Être, fournissent pour cela une aide inestimable.

Mais ce qui me fait vraiment paniquer aujourd'hui, c'est que nous, adultes, sommes en train de condamner à une mauvaise santé des millions de petits enfants, qui ne savent pas, qui ne peuvent pas savoir. On ne peut pas demander à un enfant de 5 ans de lire nos publications et de mettre les conseils en pratique !!

Dès la naissance, devant la télé

Je reviens régulièrement dans Santé Nature Innovation sur la nécessité absolue de prendre le temps de choisir ses aliments, de préparer les repas, de se mettre à table, de s'asseoir pour manger, de mâcher.

Un repas ne doit pas, ne peut pas, durer moins de vingt minutes : c'est de toute façon le temps qu'il faut à l'estomac pour envoyer au cerveau le signal « c'est bon, j'ai eu mon compte ».

Si vous mangez en moins de vingt minutes, vous pouvez sentir physiquement votre estomac plein, vous n'aurez pas cette agréable sensation d'avoir bien mangé, qui est pourtant essentielle pour garantir l'absence de fringale jusqu'au prochain repas.

Or, dans ce processus de bien manger, il est indispensable qu'il y ait une cohérence entre vos sens : votre premier organe de la faim, ce sont vos yeux ! Ce sont eux qui, en voyant la nourriture, déclenchent le travail préparatoire de l'estomac, stimulent vos glandes salivaires, excitent vos papilles, téléguident votre cerveau pour choisir vos plats et vos portions.

Si vous mangez les yeux braqués sur la télévision, sur votre ordinateur, votre smartphone, ou même un simple journal, vous perdez le contrôle de ce que vous absorbez : vous ne sentez plus le goût, vous ne maîtrisez plus les quantités.

Or, selon une étude TNS Sofres pour le Syndicat Français des Aliments de l’Enfance (SFAE) réalisée en novembre 2013, 15 % des bébés de quinze jours mangent déjà devant la télé. Et le phénomène ne fait qu’augmenter avec l’âge : 29 % des enfants de 0 à 3 ans mangent devant un écran.

29 %, c'est aussi le nombre d'enfants en surpoids ou obèses dans la population, un chiffre qui a explosé ces quarante dernières années, et qui est la conséquence directe de la perte des repères alimentaires. Le surpoids ou l'obésité des enfants sont plus graves encore que chez l'adulte, car ils entraînent des perturbations du métabolisme qu'il sera pratiquement impossible de corriger plus tard. C'est donc un risque énorme de diabète et de maladies cardiaques.

Des enfants malheureux

Manger devant la télé ne prive pas seulement les enfants d’une bonne santé. Cela les prive d'un moment essentiel d'affection, d'échange et de chaleur humaine.

Selon Jean-Pierre Corbeau, professeur émérite de sociologie de l’université de Tours, c'est même la conséquence la plus grave de la télévision à table :

Les enfants de moins en moins endurants

Les conséquences de ces mauvaises habitudes ont des résultats visibles sur les capacités physiques mêmes de l'espèce humaine, qui sont en déclin : les enfants actuels mettent en moyenne 1min 30 de plus que leurs parents au même âge, il y a 30 ans, pour courir 1,6 km !

C'est la nouvelle calamiteuse révélée par une grande étude australienne qui vient de sortir [2].

Ces résultats sont particulièrement pathétiques à une époque où le sport a été érigé au rang de nouvelle religion, où la moindre commune n'hésite plus à s'endetter pour construire un stade pharaonique, où les seules valeurs dont osent encore parler les politiques sont celles du sport, présenté comme la solution miracle à tous les problèmes sociaux, de la délinquance au racisme en passant par la perte de fierté nationale et l'oubli de La Marseillaise !

En réalité, cette apparente passion pour le sport passe surtout par des millions de postes de télévision allumés les soirs de match, et des déchaînements violents, que l'on ait « gagné », ce qui implique de tout casser pour fêter la victoire, ou « perdu », ce qui implique aussi de tout casser pour passer sa déception.

Selon le bulletin épidémiologique hebdomadaire, 37,3 % des élèves de 3ème ne pratiquent jamais la moindre activité physique (en dehors des cours d'EPS à l'école), 41 % passent plus de 3 heures par jour devant un écran, et les deux tiers ne consomment ni fruits ni légumes [3] !

Alors oui, vraiment, lisez nos publications sur la santé mais, surtout, faites-en profiter aussi les personnes autour de vous qui ne le peuvent pas, à commencer par les enfants.

Car de mon côté, vraiment, pour l'avenir de l'espèce humaine, je panique.

Jean-Marc Dupuis

Voir les commentaires

LES FACTEURS PORTENT RAREMENT LE CHAPEAU

5 Juillet 2015, 14:22pm

Publié par n' ED

LES FACTEURS PORTENT RAREMENT LE CHAPEAU

      En principe, la médecine devrait s’attacher à chercher la cause des maladies. Une de ses branches, l’étiologie, est même destinée à ça. En son temps, Hippocrate encourageait même ses disciples à s’interroger sur « la cause de la cause » des affections.
Mais de nos jours, on a un peu l’impression que seule l’identification des facteurs de risque mobilise les bonnes volontés médicales.


Pire : la confusion semble sciemment entretenue entre ce qui provoque les maladies et ce qui les favorise : les facteurs sont présentés comme des causes, on veut leur faire porter le chapeau ! Par un étrange glissement de vocabulaire qui contribue à brouiller les pistes, il est même question de « facteur causal » ou de « facteur déclenchant » pour désigner un lien de causalité. Et pour mieux noyer le poisson, le discours dominant veut que beaucoup de pathologies soient « multifactorielles », autrement dit que leur démarrage soit la résultante aléatoire de diverses influences (génétiques, environnementales, comportementales…) difficilement discernables. Pas de trace du stress dans ce scénario, ou alors comme second rôle d’importance mineure.
La « nouvelle médecine du sens » renverse complètement ce casting et place le psychisme en tête d’affiche : c’est un choc émotionnel qui suscite l’entrée en maladie, et non une quelconque circonstance factorielle.

Un exemple ? Le père de mon épouse fumait et buvait beaucoup. Le genre de candidat idéal pour la cirrhose ou le cancer du poumon. C’est finalement un cancer de la gorge, avec métastases pulmonaires, qui l’a emporté à 57 ans. La causalité classique semble confortée, sauf que mon beau-père venait d’apprendre sa mise à la retraite anticipée, lui l’employé modèle et le délégué syndical de son entreprise ! Cette nouvelle, il ne parvenait pas à l’avaler. Et c’est pourquoi son cerveau animal a jugé bon d’activer le « turbo » tumoral, dont les cellules acides sont aptes à dissoudre des morceaux indigestes.

Un autre exemple ? J’ai connu une charmante jeune fille, sixième enfant d’une famille heureuse et unie. Le drame survient lorsque le père, avocat de métier, quitte le foyer pour les bras d’une séduisante stagiaire. Peu avant d’être diagnostiquée d’un cancer utérin, l’adolescente de 17 ans vivait tellement mal ce départ paternel qu’elle avait peint sur les murs de sa chambre que « son papa trompait sa maman pour une fille de son âge ! ». Malheureusement, personne à l’époque n’a fait le lien entre sa détresse et sa maladie.

C’est seulement quelques années plus tard que j’ai rencontré le Dr Hamer et découvert la « loi d’airain du cancer ». Depuis, j’ai pris conscience et observé maintes fois que les facteurs de risque, aussi dangereux soient-ils, n’étaient pas les vrais fauteurs de troubles. Le tabac ? Une minorité non négligeable de cancéreux bronchiques (15 %) n’a jamais fumé et une grande majorité de fumeurs (83 %) ne développera pas la maladie. Du reste, comme le soulignait dernièrement le Dr Van den Bogaert (Néosanté n° 45), il n’est pas impossible que la pseudo-cause tabagique soit confondue avec une conséquence de la vraie cause(*).

L’amiante ? Seul un faible pourcentage de travailleurs ayant respiré les fibres toxiques a déclaré un mésothéliome. Tchernobyl ? Des Ukrainiens voisins de la centrale et ayant refusé d’évacuer n’ont jamais souffert de rien. « Si tu ne fais pas le conflit, tu ne fais pas la maladie », aimait à répéter le Dr Claude Sabbah dans ses séminaires de biologie totale. Façon de dire que le facteur ne porte pas le chapeau. Sauf intoxication massive et/ou prolongée, c’est dans le vécu émotionnel que se joue la genèse des maladies.


À nos yeux, Hamer et ses émules ont cependant le tort de sous-estimer la toxicité du monde moderne. De nos jours, les poisons s’accumulent et cumulent leurs effets dans les corps et les cerveaux humains. Souvent neurotoxiques, beaucoup de substances chimiques sont par ailleurs des perturbateurs endocriniens. Deux sciences récentes, la psycho-neuro-immunologie et la psychoneuro-endocrinologie, montrent précisément les relations étroites entre systèmes nerveux, hormonal et immunitaire. Agresser l’un, notamment par des vaccins, c’est forcément attenter aux deux autres. En outre, le fameux adage selon lequel « la dose fait le poison » est aujourd’hui battu en brèche. L’action délétère n’est pas toujours linéaire et certains polluants seraient même plus nuisibles en infimes quantités ! Qui plus est, on sait très peu de choses sur leurs interactions dans l’organisme : l’effet « cocktail » de toutes les pollutions est un continent inexploré, voire inexplorable. Propagande industrielle oblige, nous sommes de surcroît désinformés – n’est-ce pas Stromae ? – sur la nocivité de nombreux médicaments. Selon Peter Gotzsche (lire Néosanté N°47 page 4), la seule classe des psychotropes envoie chaque année 500 000 Occidentaux au cimetière !

Bref, il y a tout lieu de penser que plusieurs facteurs (médocs, pesticides, vaccins…) sont des porteurs de chapeau. S’ils ne le portent pas, qu’ils en sont du moins de redoutables apporteurs.
La vocation de Néosanté demeure toutefois de rhabiller les têtes et de faire valoir une vérité d’avenir : la causalité des maladies est généralement psychosomatique.

Yves RASIR éditorial N°47

L'acheter au N)  4€  ICI :

************************************************

Et que penser de celui ou celle qui suite à un dépistage "gratuit" à qui "on" à découvert une petite grosseur (rarement une ulcération !) et qui à droit à un cocktail de chimies et de rayons mortels, PLUS une exèrèse chirurgicale avant d'avoir eu le temps de commencer à mettre en route SON processus de guérison personnel ...

Sans oublier bien sûr le vaccin POUR la grippe, gratuit si vous avez plus de 50 ans !

 

Personnellement je ne connais pas de personnes heureuse d'avoir "subit une chimio".

Si vous en connaissez faites moi le savoir  par l'onglet contact merci

Voir les commentaires

Quand notre esprit (mental !) ressemble à un cheval fou

17 Janvier 2011, 20:01pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr



Votre esprit est un cheval que vous guidez toute votre vie. Parfois, il ne prend pas la direction souhaitée. À d'autres moments encore, il est hors de contrôle, presque à l'épouvante.

Le souvenir d'évènements incisifs, revenus à la mémoire depuis quelques semaines était accompagné d'un douloureux sentiment d'injustice à votre endroit. Cette cuisante blessure, plus cuisante qu'elle aurait pu être soupçonnée, a engagé vos pensées dans une ronde infernale dans laquelle votre esprit débridé saute inlassablement entre ce souvenir, la douleur et les coupables. Votre égo a du mal et vous êtes déchirés.

Cheval! Got the draft?

Le cheval est incontrôlable. Ça se produit depuis quelques semaines et ça durera encore quelques semaines, car ça n'a absolument rien à voir avec vous. Ça n'affecte pas que vous, mais tout ce qui vit et tous le vivent différemment selon leur individualité. Les bonnes natures seront capables de reconnaitre dans leur esprit l'intrusion de ces pensées inusitées. La cause du désagrément sera assez facilement reconnue comme insensée et remisée au fond d'un placard mental.


Les esprits plus complexes sont aussi plus tourmentés. Ils vivent aussi ces pensées en fonction de leurs propres natures. Pour certains, la souffrance à l'égo sera intolérable et ne pourra être assouvie que par la vengeance. Le fameux poignard. Ce sont eux que j'utilise pour mes malheureuses statistiques sur les crimes à caractère violent, une voie dans laquelle vous ne désirez pas vous engager. Pour d'autres, incapable de poursuivre l'idée d'une vengeance ou de ne pas se sentir responsable de toutes les fautes du monde, le poignard sera dirigé vers eux-mêmes. Ils se sentiront comme des incapables. Ils ne sont pas à la hauteur. Ils n'ont pas été de bons enfants, ils n'ont jamais fait de bons choix, ils ne sont pas de bons parents. C'est de cette nature d'individus qu'émergent ceux remâchant des idées suicidaires.

Encore un minimum de deux mois avant que cet arrosage néfaste ne cesse, dont la crête se situe le 2 février. Minimisez votre exposition à la lumière de l'aube et de l'aurore. Soignez votre eau. Pour ceux qui n'arrivent pas à contrôler le cheval, apprenez à reconnaitre la venue de ces pensées et l'apparition cette douleur à l'égo. Cette simple notation mentale est parfois suffisante pour enrayer la dynamique néfaste.

Pour celui qui n'y arrive pas, ça prend un remède de cheval et un pétard dans l'oreille de l'animal est généralement suffisant pour le ramener à la raison pendant un court moment. Pour y arriver, vous devrez trouver une situation qui captivera tous vos sens et votre attention pendant une vingtaine de minutes. Séance d'entrainement physique intense, film d'horreur, spectacle, un rallye automobile, même le dentiste. Qu'importe ce que c'est, mais toute activité mentale autre que celle du moment doit cesser. Si vous y parvenez et que vous ne ramenez pas consciemment ce sujet sur la
 table, il demeurera à l'écart pour quelque temps. En fait, ce n'est pas le temps de couper du bois ou d'éplucher les patates. La tâche physique permettant au cerveau de ruminer est à proscrire totalement.

Pierre

Voir les commentaires

50% des patients intolérants ont un besoin irrésistible des aliments qui causent leurs problèmes

3 Décembre 2011, 10:05am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

La recherche des allergies à la nourriture a montré que des quantités normales de ces aliments peuvent avoir des effets pharmacologiques, et même sur le comportement. De nombreuses personnes développent des intolérances à des aliments particuliers. Divers aliments sont impliqués, et une variété de symptômes en découle. (le terme ''intolérance'', plutôt qu'allergie est souvent utilisé, car dans de nombreux cas le système immunitaire peut ne pas être impliqué). Des symptômes d'intolérance, comme de l'anxiété, la dépression, l'épilepsie, l'hyperactivité et des épisodes schizophréniques mettent en jeu des fonctions cérébrales. 
Liste d'aliments en cause par ordre de fréquence décroissant, sur un essai de 50 personnes : le blé (plus de 70% des sujets y ont réagi d'une manière ou d'une autre), le lait (60%), les oeufs (35%), le maïs, le fromage, les pommes de terre, le riz, les levures, le chocolat, le thé, le citron, l'avoine, le porc, le carrelet, la canne à sucre et le boeuf (10%). C'est pratiquement une liste d'aliments devenus courants par ordre de fréquence dans le régime qui a suivi l'adoption de l'agriculture.

Les symptômes les plus couramment soulagés par un traitement ont été le changement d'humeur (>50%) suivi du mal de tête, des problèmes musculo-squelettiques et les affections respiratoires.
L'un des phénomènes les plus frappants de ces études est que les patients font souvent preuve d'une forte envie, d'une addiction et de symptômes de manque par rapport à ces aliments.

On a estimé que 50% des patients intolérants ont un besoin irrésistible des aliments qui causent leurs problèmes, et vivent des symptômes de manque quand on exclut ces aliments de leur régime. Les symptômes de manque sont semblables aux addictions par les drogues. La possibilité que les exorphines soient impliquées a déjà été noté et la conclusion est :

Citation:

''...les résultats jusqu'ici suggèrent qu'ils pourraient influencer notre humeur. Il n'est pas question qu'on dise de quelqu'un qu'il grandit avec un verre de lait ou une tranche de pain – les quantités impliquées sont trop faibles pour cela – mais que ces aliments pourraient induire un sentiment de confort et de bien-être, comme le disent souvent les patients intolérant à certains aliments. Il existe aussi d'autres peptides semblables à des hormones dans la synthèse partielle des aliments, qui pourraient avoir d'autres effets sur le corps.''

Il n'existe aucune possibilité que l'envie compulsive de ces aliments ait quelque chose à voir avec la notion populaire du corps disant au cerveau ce dont il a besoin en termes nutritionnels. Ces nourritures n'avaient pas de signification dans le régime alimentaire pré-agricole, et ces dernières en grande quantité ne peuvent être indispensables à la nutrition.

En fait, le moyen normal de traitement à l'intolérance alimentaire est de supprimer les produits responsables du régime des malades...

 

...et de commencer à les aider à réparer les dégâts causés

à leur santé et surtout celle de leur système digestif !

(Bromélase, probiotiques, acide Ascorbique, REGULAT® ... par exemple)

 

A suivre

 

 

P.S. j'ai perdu le lien vers cet article si vous le connaissez merci de me le communiquer.

Voir les commentaires

Dites adieu à votre mauvais cholestérol

9 Août 2012, 09:20am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou NED

 

Linus Pauling a suivi des études de chimie, de physique et de mathématiques dans les années 20 au California Institute of Technology.

Il a reçu le Prix Nobel de chimie en 1954 et le Prix Nobel de la Paix en 1962. Il a été honoré plus de 40 fois par des universités.

Il est mort en 1994, à l'age vénérable de 93 ans, grâce à ses expériences médicales à l'"Institute of Science and Médecine"

Un des leitmotivs de Linus Pauling est sa mise en garde contre les sucres rapides (sucres raffinés).

Il démontre en effet dans son livre “How to live better and feel better” que l'incidence des graisses sur le cholestérol est négligeable.

D'après lui, et il cite une expérience fascinante pour le prouver, ce sont les sucres raffinés qui sont responsables de la présence de mauvais cholestérol dans le sang.

Cette expérience, menée en 1964 et 1970 par Milton Winitz, a porté sur 18 sujets. Pendant 6 mois, on les a isolés et leur nourriture était contrôlée. On les a nourris au début sans leur donner de sucres raffinés.

 

 

Leur concentration de cholestérol dans le sang, avant cette expérience était de 227 mg/dl. Après 2 semaines de régime seulement, cela était tombé à 173, puis, 2 semaines plus tard, 160.

En remettant des sucres raffinés dans leur régime, le cholestérol est remonté à 178, puis à 208.

En supprimant à nouveau les sucres raffinés et en les remplaçant par des sucres lents, en quelques semaines, le taux était redescendu à 150 !

Les conseils de Linus Pauling

1. Ne mettez pas de sucre dans votre thé ou dans votre café. Évitez de mettre sur la table un sucrier.
2. Ne consommez pas de céréales sucrées le matin. Certaines préparations industrielles contiennent jusqu'à 50 % de sucre. Prenez plutôt des céréales sans sucre, quitte à saupoudrer vous-même un peu de sucre dessus si vous ne pouvez pas vous en passer.
3. Ne mangez pas de desserts sucrés à chaque repas. Cela ne veut pas dire que vous devez refuser un dessert lorsque vous êtes invité chez des amis, mais au restaurant, par exemple, un fruit sera préférable.
4. Ne buvez pas de boissons sucrées de type “cola” ou “limonade”. Ces boissons contiennent une quantité importante de sucre.
5. Prenez de la vitamine C. Cela vous aidera aussi à détruire le cholestérol. Une étude de 1982 (Fidanza, Audizio et Mastroiacovo) a démontré que la prise quotidienne de 3 grammes de vitamine C diminuait le cholestérol de 18 %.

Donc pas besoin d'éliminer les aliments gras de vos habitudes alimentaires. Après tout, votre cerveau est fait presque entièrement de gras.

 

Source : ici

  Allez revoir aussi cet article : http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/article-riche-article-sur-l-obesite-les-gluten-les-graisses-le-cholesterol-100790939.html

Voir les commentaires

les cancers surviennent souvent après des chocs profondément ressentis ?

9 Août 2013, 13:35pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

**************************************************************

**************************************************************

*************************************************************

Ceci date de plus de 50 ans ! est toujours d'actualité

et toujours réfuté par les labos      etc

Extraits d'un livret que je viens de finir de lire !

 

“Il n'est pas jusqu'aux causes morales qui, peut-être par un déséquilibre troublant la nutrition cellulaire, ne puissent, dans certains cas, être invoquées comme raisons prédisposantes lorsque, et le cas est relativement fréquent, la tumeur apparait à la suite de soucis et de chagrins profonds”.
Le Pr Savy, clinicien lyonnais remarquablement observateur et dont l'expérience clinique était incontestable et incontestée, avait en effet constaté que les cancers surviennent souvent après des chocs profondément ressentis par ceux qui en étaient les victimes et en avait logiquement déduit qu'ils devaient sans doute jouer un rôle dans l'apparition des cellules cancéreuses, ces dernières étant les conséquences d'un “déséquilibre troublant la nutrition cellulaire”.

 

..../...

 

L'homme ne comprend que depuis peu de temps qu'une maladie n'est pas le résultat d'un agent extérieur qui l'agresse obligatoirement, mais que le germe microbien n'est qu'un maillon d'une chaîne où le moteur principal est d'abord la disposition intérieure du sujet.

Nous vivons entourés de microbes, de virus, de polluants, et sans critiquer ceux qui veulent améliorer le sort des humains en luttant contre la pollution de l'atmosphère, de l'eau et du sol, il faut reconnaître que ces polluants ne sont que des moyens mis en quelque sorte à la disposition des candidats aux maladies, mais ne créent pas la maladie par leur seule existence. Je ne m'oppose d'ailleurs pas du tout à la lutte contre la pollution en général ! Ne déformons pas ce problème.
Ce que je veux dire c'est qu'un choc affectif est souvent plus nocif pour ceux qui les vivent que la pollution atmosphérique !

../...

 

N'oublions pas que le cerveau est le moteur de tout le fonctionnement d'un organisme évolué ! Il agit au moyen des éléments qui l'ont structuré et conditionné dans l'environnement au niveau du diencéphale

.../...

les NON-INHALEURS font plus de cancers du poumon que les INHALEURS.
Ce qui parait donc découler de ces faits, c’est que le cancérigène paraît être plutôt le déséquilibre psychologique du fumeur qui N’OSE PAS ALLER JUSQU’AU BOUT DE L’EFFET SOUHAITE (par culpabilité induite par une crainte irrationnelle qui est peut-être celle de la possible toxicité du tabac sur le plan logique, et dont la motivation latente serait le refus d’une décharge émotionnelle.)

.../...

on peut signaler que les tumeurs cérébrales, d'après Ryke Geerd Hamer, ne seraient pas de vraies tumeurs. Ce sont des astrocytomes, astroblastomes ou des gliomes. Chaque tumeur serait une sorte d'oedème cérébral.
Hamer ajoute même que ces oedèmes seraient des tentatives de guérison d'un état conflictuel. Il donne à ces oedèmes le nom de “foyers de Hamer”.

.../...

On ne tombe pas malade sans raison,

ou simplement parce qu'un microbe

ou un polluant nous agressent !

 

D'ailleurs pourquoi mon collègue de bureau ou le voisin de classe de mon fils n'est pas "lui" victime de l'épidémie de gastro ? alors qu'il y a la même cantine, la même poignée de porte aux WC, les même transports en commun, etc, etc...

 

Quelques liens intéressants aussi :

http://naturo-passion.com/il-a-sorti-son-pere-du-cancer/

http://santenaturelle.over-blog.net/article-lettre-de-neosante-aout-2013-119450615.html

 

Si vous aimez lire : procurez-vous  et offrez le après si vous voulez ! :

Ce "petit" livre de 110 pages  la médecine sens dessus dessous aux éditions AMRITA  à partir de 7€20 d'occas à la FNAC ! ICI 

Y a plein de dessins pour comprendre comment "on fonctionne" , c'est jamais ennuyeux, mais votre (!) pharmacien risque d'être un peu fâché de vous voir moins souvent ! Tant pis. !

Voir les commentaires

Céréales et gluten et lait ... Opioïdes ?...

1 Décembre 2011, 00:00am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

 

 

 

Sur BBB 28 11 11 :

Pour lire l'article (2) complet traduit par hélios allez sur ce lien lien

  je vous ai juste sélectionné quelques passages

Les exorphines: des substances opioïdes (qui ressemblent aux dérivés des opiacés, NdT) dans les aliments

      Motivés par un lien possible entre régime alimentaire et maladie mentale, plusieurs chercheurs de la fin des années 70 ont commencé à faire des recherches sur la récurrence de substances semblables-aux-drogues dans les aliments d’usage courant.
      Dohan a trouvé que les symptômes de la schizophrénie étaient atténués quelque peu quand les patients recevaient un régime sans céréales et sans lait.
     Il a aussi découvert que les personnes ayant la maladie coeliaque---celles qui ne peuvent manger le gluten du blé à cause d’une perméabilité intestinale plus élevée que la normale, avaient statistiquement des risques plus importants de souffrir de schizophrénie. .../...
     Des groupes conduits par Zioudrou et Brantl ont trouvé une activité opioïde dans le froment, le maïs et l’orge (exorphines) et dans le lait de vache et de femme (casomorphine) ainsi qu’une activité stimulante de ces protéines, l’avoine, le seigle et le soja..../....
     Bien que les substances opioïdes et dopaminergiques fonctionnent de manière différente, elles sont toutes deux « gratifiantes » et donc plus ou moins équivalentes à notre objet)
      Depuis, les chercheurs ont mesuré le potentiel des exorphines, démontrant qu’elles sont comparables à la morphine et à l’enképhaline,../... elles sont absorbées à partir de l’intestin et peuvent produire des effets tels que l’analgésie et la réduction de l’anxiété qui sont habituellement associées aux dérivés opioïdes du pavot. .../...  que la moitié de cette quantité a induit des modifications de l’humeur chez des sujets déprimés.
      La plupart des drogues addictives communes sont soit des opioïdes (exemple héroïne et morphine) ou des dopaminergiques (exemple cocaïne et amphétamine) et agissent en activant les centres de ''récompense'' (ou du plaisir) du cerveau. Ainsi pouvons nous demander, ces découvertes signifient-elles que les céréales et le lait nous récompensent chimiquement ? Les humains sont-ils d’une certaine manière dépendants de ces aliments ?
.../...
      Notre tendance va ainsi vers une interprétation pathologique des exorphines, selon laquelle les substances trouvées dans les céréales et le lait sont vues comme des anomalies diététiques modernes qui peuvent engendrer la schizophrénie, la maladie cœliaque ou autre.
Mais ce sont des maladies graves trouvées dans peu de cas. Les exorphines peuvent-elles avoir un effet sur l’espèce humaine en général ?
.../...
Liste d'aliments en cause par ordre de fréquence décroissant, sur un essai de 50 personnes : le blé (plus de 70% des sujets y ont réagi d'une manière ou d'une autre), le lait (60%), les oeufs (35%), le maïs, le fromage, les pommes de terre, le riz, les levures, le chocolat, le thé, le citron, l'avoine, le porc, le carrelet, la canne à sucre et le boeuf (10%).
C'est pratiquement une liste d'aliments devenus courants par ordre de fréquence dans le régime qui a suivi l'adoption de l'agriculture. Les symptômes les plus couramment soulagés par un traitement ont été le changement d'humeur (>50%)suivi du mal de tête, des problèmes musculo-squelettiques et les affections respiratoires.
.../...

Voir les commentaires

Problème de poids ? Sur et sous-poids.

28 Février 2015, 14:38pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

En ce qui concerne les problèmes de poids, l’analyse est très pointue.
« Voici un obèse ; on dit qu’il mange trop, ou qu’il boit immodérément.
Peut-être le fait-il ; mais peut-être pas.

Explore-t-on son âme ?

Peut-être y a t-il un vide intérieur qui demande à être comblé, peut-être un "ça" vulnérable et sensible qui a besoin d’une épaisse carapace.

Georg Groddeck (dans Néosanté N° 42)

**********************

 

Il y a TOUJOURS 2 éléments

CACHÉS et LIÉS

dans les "problèmes" de poids :

et ce sont, selon le Dr Hamer (et je l'ai vérifié):

 


A b a n d o n (s)


et


A f f r o n t e m e n t (s)

 


et notre système biologique cherche à faire le poids ! Ou à passer inaperçu !


        Ça à l'air simpliste comme ça,

mais s'il est impossible d'abandonner ce à quoi on est confronté ou s'il est impossible d'affronter ce ou ceux qu'il faudrait abandonner, le cerveau "fait" de la masse et du volume en conséquence

...par tous les moyens possibles à sa disposition.

Ctrl +H pour afficher l'image en grand ou clic droit et choisir Afficher l'image

Ctrl +H pour afficher l'image en grand ou clic droit et choisir Afficher l'image

Mettre au jour et solutionner les bases premières qui entraînent ce "sur" ou ce "sous"-poids est un vrai travail de prise de conscience, dont l'inconscient,l'Ego, va tout faire pour éviter de reconnaitre les phénomènes sous-jacent et cela lui est très facile.

En effet quoi de plus simple que de ne pas affronter les douleurs de l'abandon !

Et quelle difficulté d'abandonner des situations ou le conflit sera présent avec certitude !

L'auto protection de ces deux programmes est un piège visqueux et insidieux, d'autant plus quand il a un rapport familial et parental !

 

Et pourtant combien de fois avez-vous ESSAYÉ !

Mais essayer n'est-il pas un programme d'affrontement comme  tous les régimes d'ailleurs !

Les régimes ne vous demandent-ils pas d'abandonner ce qui vous donnait du plaisir ?

 

Quand la PEUR (de qui ? de Quoi ?) vient se sur-ajouter, la recherche de récompense devient-elle primordiale ?

 

**************

Quelle(s) intolérance(s) m'empêche donc d'affronter ce que je suis et quelles peurs anciennes m'interdisent d'abandonner celle(s)-ci ?

***************

Ne pas "oublier" le conflit de silhouette qui empêche le symptôme de disparaître, même
lorsque le conflit d’abandon n’est plus actif.

**********************************************

Le surpoids, une solution biologique
Ce que nous prenons pour un problème est
peut-être en réalité une solution. La solution
que notre corps a trouvée pour répondre à un
besoin biologique, besoin de se protéger, de
stocker, de se remplir… Par exemple, le besoin
irrépressible de manger est-il déclenché
par la faim ? Rarement ! Plus souvent par le besoin
de douceur, de plaisir, d’amour, de se calmer…
Sous cet angle, les kilos deviennent une
réponse à un besoin biologique non satisfait !
La question n’est plus « pourquoi je grossis ? »,
mais « quelle est l’utilité de ce poids que je porte
en moi ? ». Répondre à cette question est un
élément essentiel du décodage biologique.
Cela permet de retrouver l’instant conflictuel,
l’origine émotionnelle de la prise de poids.
Cet instant précis où mon besoin n’a pas été
satisfait et que ma biologie ressent toujours !

béatrice bourau-Glisia www.biodecodage.com

Dans néosanté N°57

 

Ajoutez votre expérience en commentaire pour servir aux autres concernés et faites suivre si vous pensez que cela peut aider certains qui se posent des questions et qui ont ESSAYÉ...

... tout !

Jean-Marc DUPUIS dans SNI vient d'ajouter un article plutôt intéressant sur l'addiction . N'allez pas vous perdre dans tous les commentaires c'est son texte qui est porteur d'infos sur l'addiction .

http://www.santenatureinnovation.com/projet-91-nessayez-surtout-pas-de-maigrir/#comment-18835http://

Voir les commentaires

Propagande et business cancer du sein...

23 Octobre 2013, 16:17pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Néosanté hebdo
mercredi 23 octobre 2013
     

portrait de Yves Rasir  En ce mois d’ « Octobre rose », difficile d‘échapper à la propagande du cancer-business : incitation à la mammographie par ci, appel aux financement de la recherche par là, chiffres affolants sur l’incidence de la maladie, articles rassurants sur les progrès de la médecine, espoirs de nouveau traitements,  le point sur les « causes » environnementales et les prédispositions génétiques,  le bilan sur les méthodes de prévention, reportages en veux-tu-en-voilà sur la chirurgie reconstructrice, les prothèses,  les associations d’entraide,  l’accompagnement des malades…   Bref,  le grand barnum médiatique habituel mais rien, absolument rien, sur LE SENS BIOLOGIQUE DU CANCER DU SEIN. Cela fait pourtant  une trentaine d’années que le Dr Ryke Geerd Hamer  a découvert que le cancer était la solution de survie du cerveau inconscient à un choc psycho-émotionnel. Pour les pathologies du sein, il en a situé l’origine dans ce qu’il a appelé des « conflits du nid », une expression reprise plus tard par la biologie totale et le décodage biologique. Même si le rôle de la pollution (pesticides,  perturbateurs endocriniens, pilule contraceptive…) n’est pas à négliger, l’épidémie de tumeurs mammaires relève bien davantage de facteurs psychosociaux, comme la multiplication des divorces et l’éclatement des familles. Un cancer du sein, c’est le signal biologique qu’il s’est produit un  « drame dans le nid » !  Et pour en guérir , il importe de dédramatiser et d’en résoudre concrètement la cause conflictuelle !    Puisque cette double information précieuse ne passe décidément pas la rampe, j’ai décidé de publier un extrait du livre LE SENS DES MAUX, dont le premier tome contient précisément le décodage du cancer du sein.  Dans cet article, notre auteur Bernard Tihon résume très  bien le processus naturel de cette affection tel que l’a mis à jour le Dr Hamer.  Je vous invite à faire circuler ce texte sur les médias sociaux et à le partager avec toute personne que cela pourrait concerner. Les livres de Bernard sont disponibles dans toute bonne librairie et sont bien sûr en vente dans la boutique de notre site, en format papier ou numérique. Auteur de la trilogie LE SENS DES MAUX parue aux Editions Néosanté, Bernard Tihon est par ailleurs collaborateur de la revue mensuelle éponyme. Retrouvez-le chaque mois dans le Cahier Décodages situé au centre de la revue. 

Yves Rasir

PS :   merci aux internautes de partager de cette lettre hebdomadaire gratuite et bienvenue aux nouveaux abonnés de notre revue mensuelle payante. Vous pouvez  vous abonner à  la version numérique en cliquant ici !

     

Le  cancer du sein ou le drame dans le nid

« Dans quel sein vertueux avez-vous pris naissance ? » demande Racine dans la tragédie « Esther ». Beaucoup de femmes d’aujourd’hui se demandent à quel sein se vouer, tant est grande leur peur et leur détresse face à une maladie si courante, heureusement souvent guérie. Au lieu de cacher ce sein que l’on ne veut pas voir, essayons de comprendre, à la lumière de la logique biologique, le sens de cette maladie.

La chatte et la souris

Durant la guerre froide, les Russes, qui n’avaient pas la suprématie des armes face aux Américains, ont fait des expériences sur le cerveau, notamment celle-ci, un peu cruelle, prévenons les âmes sensibles. Une maman souris a été séparée de ses petits et on l’a mise sous électrodes pour contrôler son activité cérébrale. Les petits ont été emmenés dans un sous-marin à des milliers de kilomètres et noyés un à un à des moments précis. Aux mêmes moments, à chaque fois, on a enregistré un pic de stress dans le cerveau de la mère : une mère reste donc bien « reliée » à ses petits lorsqu’ils sont en danger loin d’elle à des milliers de kilomètres. Parmi les animaux, c’est la chatte la plus maternelle entre toutes les mamans, celle qui s’occupe le mieux de ses petits, et des cancers de la mamelle sont parfois diagnostiqués par les vétérinaires.

La maladie

Il existe plusieurs types de cancer du sein et c’est une matière où, vu le grand nombre de cas traités, le décodage biologique fait merveille de précision. Nous nous concentrerons ici sur deux d’entre eux : d’une part le cancer situé dans la glande mammaire, c’est-à-dire l’unité qui assure la production de lait par l’intervention de l’hormone prolactine, stimulée par la succion du mamelon, et qui déverse ses sécrétions dans les canaux galactophores ; d’autre part, celui qui est statistiquement le plus fréquent, le cancer situé dans les canaux galactophores, lesquels amènent le lait vers le mamelon.

L’étymologie

Le mot « sein » vient du latin « sinus », qui signifie pli, courbe. Le sinus romain désigne plus précisément le pli que fait la toge en travers de la poitrine lorsqu’elle est rejetée sur l’épaule. Les deux seins forment ainsi un seul pli, une seule courbe, un seul nid. D’ailleurs, le pluriel de « sein » n’est attesté que depuis le 19ème siècle : avant, les femmes n’avaient qu’un « sein » !

L’écoute et la lecture du verbe

Sein = sien = les siens, une préoccupation pour les siens, celles et ceux qui sont les plus proches du cœur, « sein » étant synonyme de « cœur », comme dans l’expression « au sein de… » qui signifie « au cœur de… », ou la formule vieillie « en son sein… » qui désigne la partie du corps de la femme où elle porte l’enfant qu’elle a conçu : c’est bien là que l’enfant va se lover, dans le sein maternel.
Tumeur mammaire = tu / meurs / ma / mère. On est mère de mère en fille et les drames qu’une mère vit avec ses enfants viennent réveiller sa propre mémoire des drames qu’elle a vécu, en tant que fille, avec sa mère.

Le sens biologique

Vu la fonction vitale du sein maternel, qui est de nourrir l’enfant nouveau-né, les cancers du sein seront généralement l’expression d’un sur-stress relatif à un conflit de nid. Lorsque le cancer touche la glande mammaire, le Dr Robert Guinée parle plus précisément d’un souci pour l’intégrité du nid. Chaque glande mammaire possède un sens biologique précis, lequel s’inverse en fonction de la latéralité de la personne (à vérifier par des tests). Le sein gauche d’une droitière est celui qu’elle réserve généralement en priorité à son enfant, il est relié à une notion de nid strict et il s’exprimera pour solutionner des drames par rapport aux enfants. Le sein droit d’une droitière est celui qu’elle garde en principe pour son mari, il est relié à la notion de nid élargi, c’est-à-dire à tout ce qui n’est pas la relation mère/enfant au sens strict et il s’exprimera pour solutionner des drames par rapport à l’homme, au mari, au partenaire, au père, au frère, au voisin, au collègue… C’est l’inverse pour une gauchère.

Attention, c’est le ressenti de la personne qui prime et lui seul qui enverra le programme d’un côté ou de l’autre, donc il peut y avoir des exceptions. De plus, le conflit de nid peut être ressenti de manière réelle, imaginaire, symbolique ou virtuelle. Par exemple, une femme chef d’entreprise peut ressentir son entreprise comme étant sa création, son enfant. Un animal de compagnie peut devenir un enfant de substitution. Mais dans les cas les plus fréquents, il s’agira de conflits avec les enfants ou le mari. Par exemple, une mère de 50 ans voit son fils partir, quitter le nid, avec une « mauvaise femme » et le croit en danger. Ou bien, c’est le mari qui met le nid en danger en trompant sa femme, celle-ci vivant le conflit plus en terme de nid que de séparation sexuelle.

Durant la phase active du conflit portant sur la glande mammaire, on observe une prolifération tumorale de +/- 7 mm en deux mois. Le sens biologique est d’accroître la production de lait à valeur nutritive accrue pour l’enfant ou le partenaire en danger. Après la solution du conflit, la tumeur s’arrête et on observe soit une caséification par des micro-organismes, puis l’apparition de caverne, soit un kyste ou une tumeur bénigne.

Dans le cas d’un cancer touchant les canaux galactophores, il y aura une tonalité conflictuelle de séparation : soit un conflit de séparation dans la relation mère-enfant (nid strict = sein gauche pour une droitière), soit un conflit de séparation dans la relation au partenaire (nid élargi = sein droit pour une droitière). « C’est comme si mon enfant avait été retiré de mon sein. » « On m’a pris mon homme. » « Je veux rassembler ma famille qui est éclatée. » Il n’est pas étonnant que ce cancer soit le plus fréquent dans notre société à une époque où les femmes ont habituellement peu d’enfants et où les divorces sont fréquents. En phase active de conflit, il y aura ulcération des canaux galactophores, dont le sens biologique est de faciliter l’écoulement du lait vers le mamelon en augmentant le diamètre des canaux. Après solution du conflit, il y aura inflammation et, dans ce cas-ci, c’est à ce moment qu’apparaîtront les cellules cancéreuses, là où se trouvaient les ulcérations, ce qui empêche l’écoulement des sécrétions du sein. La tumeur grossit au même rythme que pour la glande mammaire et est proportionnelle à l’intensité du conflit qui l’a précédée.

Bernard Tihon

Voir les commentaires

Guérir rapidement? Même du pire ?

9 Décembre 2020, 17:02pm

Publié par Bertie LAVIE

Il y a des cas où l'hôpital est indispensable et d'autres où l'on doit se limiter à la chirurgie réparatrice d'urgence où elle excelle !
Il y a des cas où l'hôpital est indispensable et d'autres où l'on doit se limiter à la chirurgie réparatrice d'urgence où elle excelle !

Il y a des cas où l'hôpital est indispensable et d'autres où l'on doit se limiter à la chirurgie réparatrice d'urgence où elle excelle !

Ce qui marche pour guérir rapidement

aujourd'hui !

 

 

C'est en premier lieu la prise de conscience qui vous permettra d'enclencher la poursuite de votre guérison, qui a démarré puisque vous êtes "malade".

 

Le respect des signaux de votre corps est le plus important à comprendre.

 

     Notre corps si merveilleux, si précis dans ses actions nous envoie systématiquement tous les messages nécessaires à notre compréhension.

 

     MAIS le plus souvent nous refusons ces signaux et nous les ignorons.

 

C'est en changeant notre regard intérieur, notre écoute fine, que nous aurons la certitude de pouvoir guérir sans trop de difficultés.

 

     Le plus souvent la guérison amène des souffrances qui sont totalement inutiles puisqu'elles ne font partie que des signaux.

 

Le repos impératif et absolu fait partie des trois grands points, les plus forts, les plus utiles. Et quand je dis repos, c'est 12 à 14 heures de repos intensif et total dans une journée, y compris bien sûr la nuit ET LA SIESTE. C'est dans cette période, et uniquement celle-ci, que notre cerveau accepte de réaliser les grands chantiers physiques de notre corps, d'où son importance.

Nota : les heures avant minuit (solaire) comptent double et une sieste de 20/30 minutes vaut un cycle complet.

N'oubliez pas votre bouillotte si la moindre sensation de fraîcheur ou de frisson (même de fièvre, si bénéfique) vous accompagne au moment du coucher. lisez l'épisode 6

Éviter de "tomber en scorbut", est le deuxième point que je vous ai signalé. La chute du taux de saturation en vitamine C (ascorbémie) dans votre organisme entraîne immédiatement les douleurs et l'augmentation des œdèmes, éventuellement "l'arrêt du chantier" et donc la poursuite de la phase d'attente, qui va pouvoir durer des jours, des semaines, des mois, des années !

 

 

La déshydratation est la pire chose qui puisse arriver à un malade. Le manque d'eau disponible, et j'insiste sur disponible, dans notre organisme, est ce qui entraînera le plus de complications pouvant aller jusqu'à ce qui ressemble à de la démence !  Un cerveau hydraté est un cerveau qui enregistre ! (Arnaud RIOU).

 

Dans une phase de maladie, il est très important d'amener de l'eau de très haute qualité à votre organisme. L'eau du robinet sera donc à exclure, l'eau minérale avec plus de 45mg/l de résidus sec en bouteille aussi, ces eaux sont beaucoup trop chargées en minéraux et électrolytes divers qui encrassent les cellules, souvent déjà "surchargées".

Au minimum consommez de l'eau de source ou encore mieux de l'eau osmosée, et à partir d'un osmoseur le plus simple possible moins de 250€=9 mois de bouteilles achetées... et de plastique jeté ! (DEPURAGUA, Groupe Optima)

L'eau peut être chaude (thé, tisane,...). Un jus de fruit en bouteille ou un soda, un verre de lait n'est pas de l'eau !

 

     Comme vous serez au lit, vous n'aurez pas d'activité musculaire importante, vous n'avez donc pas besoin de beaucoup de sucres, les laitages vous sont totalement interdits, je parle du lait de vache bien sûr. Le lait de vache, c'est pour les petits veaux en bonne santé, ce qui n'est pas votre cas.

Par contre, vous aurez besoin de protéines de très bonne qualité. La plus facile, la plus efficace sera une protéine vivante. Et dans notre alimentation traditionnelle française nous avons le jaune d’œuf cru (mayonnaise avec une vraie huile), il peut être chaud, par exemple un œuf à la coque ou sur le plat, et les fruits de mer consommés crus.

 

Mais si vous n'avez pas pu changer votre regard et avoir la compréhension exacte de l'origine de ce stress, de ce conflit qui a déclenché un processus de réparation, vous restez susceptible de pouvoir reproduire cet exercice une (plusieurs) nouvelle fois. D'où l'importance de tous les accompagnements psychothérapeutiques que vous pourrez utiliser. Il y en a de très efficaces, avec paroles ou sans paroles et il y en a qui ne donnent que du confort (et je ne dis pas à qui !).

 

 

Je suppose que vous n'êtes pas en sous-dosage de vitamine D et que vous vous en occupez naturellement !

Vous pouvez le faire vérifier dans n'importe quel labo d'analyses médicales même sans ordonnance !

 

 

 

Il y a un 4ème point que je veux ajouter (12 octobre 2020)

                                  Ce sont :

les perturbateurs.

 

Car c'est cela qui explique les réactions différentes de chacun au même évènement, aux mêmes stress, aux mêmes rencontres d'informations virales. En effet, au même moment, dans les mêmes circonstances, les mêmes lieux, les mêmes rencontres virales(!), certains vont "TOMBER" malades, "ATTRAPER" la maladie à la mode, "DÉVELOPPER" le microbe du jour,

 

et d'autres RIEN !

 

 

Parmi les perturbateurs, nous trouvons :

  • Le niveau d'encrassement de vos cellules, organes, et circuits neuronaux.
  • Ceux qui vous entourent, famille(s), amis, collègues, patron, clients. 
  • Ceux qui vous ont élevés (et/ou qui vous "éduquent" encore).
  • Les croyances acquises depuis votre conception (plus exactement 9 mois avant...).
  • Votre déficit de sommeil actuel.
  • Votre état d'hydratation global ET cellulaire.
  • Votre état de stress à cet instant.
  • L'événement qui vient de parvenir à vos sens, comment réagit-il avec les souvenirs anciens ancrés dans votre (vos) passé(s)?
  • La chimie ingérée ... tous les jours.

 

************************

Il vous faut bien comprendre qu'existe dans la nature tout ce qu'il faut pour fonctionner naturellement, mon expérience personnelle m'a fait choisir très peu de choses.

 

 

Parmi la multitude de compléments alimentaires proposés, je ne garde pour ma part à la maison que :

        - de l'argile en poudre à boire, ou en vrac pour des cataplasmes ou des pansements.

        - de la vitamine C en poudre en quantité suffisante VitCnat.com

        - du sérum de Quinton (eau de mer) en bouteille de verre de 1 litre (CSBS).

        - de l'argent colloïdal.

Le reste, homéopathie par exemple, H.E. ne sont que des compléments très occasionnels puisque mon alimentation suffit amplement pour avoir tout le nécessaire.

 

Pourquoi ai-je privilégié la vitamine C ? Je vous l'ai expliqué au cours des années passées.

Pourquoi ai-je sélectionné l'argile ? C'est parce que l'expérience millénaire des peuples qui vivent près de la nature a montré son efficacité et toutes les recherches de ces 50 dernières années le montrent aisément. De plus son "coût" est extrêmement faible et à la portée de chacun.

 

Vitamine C: lisez à partir de 1h00 jusquà 1h10 au moins !

À retenir :

 

Quand vous guérissez, c'est notre planète qui guérit aussi !

C'est de notre responsabilité...

Et quand vous polluez votre corps c'est la même chose !

          Mourir n'est pas désagréable. C'est de souffrir avant qui l'est !

 

Nous avons perdu  le "savoir mourir" et l'accompagnement de ceux qui partent, il nous faudra le réapprendre...

... ça serait bien de le faire avant notre propre échéance...!

 

Le scorbut "tue" assez vite, sauf si vous avez recours à la chimie pour en contrer les effets,  mais c'est un "problème" facile à résoudre grâce à un apport régulier de vitamine C.

 

Ne pas accepter de s'arrêter pour un repos absolu n'est qu'une croyance, qu'on nous à inculqué, souvent de force... Merci maman, merci papa.

 

Si vous continuez à faire ce que vous avez toujours fait,

            vous obtiendrez toujours le même résultat...

 

L'eau "potable" n'est pas toujours bonne à boire, et jamais

         l'eau du robinet, ni l'eau minérale... (si elle à plus de 45mg/l de résidus sec)

 

Les aliments blancs, blanchis ou raffinés ne sont supportables

que par les "très bien portants"...! Qui sont assez rares !

 

Être celui qui accompagne un malade est une responsabilité énorme, qui conditionne les possibilités du malade de guérir ! Lui DONNEZ-vous le temps ( le droit) de dormir suffisamment pour guérir ?

     -Tu es sûr que ça va bien ?

     -Tu as tout le temps envie de dormir ! (c'est insupportable ! et ça fait peur ...)

***********

 Je vous propose une bonne santé, faites-en ce que vous en voulez !  Merci.

 

**********

Je vous suggère de lire l'excellent article aux pages 22 et 23 du N°100 de néosanté par Jean-Brice Thivent qui vient excellemment compléter ceci. Vous pouvez vous le procurer ICI , si (par hasard) vous n'êtes pas encore abonné à cette revue !

 

Dans le N°104 d'octobre, le Dr Eric Ancelet fait un long article sur les liens d'information du système immunitaire ! ICI C'est vraiment une nouvelle approche ! Innovante ?

Oui je sais encore 4€... mais je vous en ai mis des extraits hier :  

******************

8 maladies qui ne s'attrapent qu'une seule fois.

Les infections nosocomiales (attrapées à l'hôpital) les plus répandues :

L’infection nosocomiale la plus connue et la plus répandue dans les hôpitaux est la cystite.  Puis pneumonie, septicémies et bactéries.

****************
Je vous invite à aller voir la liste du décodage des "maladies" sur néosanté en cas de besoin  https://www.neosante.eu/index/

*****************

Transmettez ce dossier à ceux qui sont dans la crainte de la maladie et qui ne savent plus guérir ! (sommeil, eau, ascorbémie, perturbateurs).

***********************

La durée du sommeil a un impact sur la
réactivité émotionnelle du lendemain, montre
une étude récemment publiée dans la revue Health
Psychology. Pendant 8 jours consécutifs, les chercheurs
ont interrogé près de 2.000 personnes sur leur durée de
sommeil, les événements stressants ou positifs vécus le jour
d’après et leurs affects, c’est-à-dire leur manière de réagir aux
événements sur le plan émotionnel. Bilan de l’enquête : le
nombre d’heures dormis la nuit précédente influençait l’affect
positif en réaction aux événements, mais pas l’affect
négatif. En d’autres termes, les participants ne trouvaient
plus autant de joie dans les bonnes choses
après une nuit plus courte. Allonger son temps
de sommeil aiderait donc à être plus
heureux au réveil…

 

Néosanté N° 106 p4

 

Voir les commentaires

Comprendre notre système digestif ?

6 Janvier 2012, 18:30pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr


Comprendre notre système de digestion.©
Par Ned sur le blog :  http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

********
Le système de digestion des aliments ingérés,

des évènements à intégrer,
des chocs émotionnels qui nous bloquent ou qui se coincent,
des situations indigérables, etc.
Mais aussi des relations qui nous nourrissent ou nous pourrissent la Vie !
Le tout en relations avec les évènements vécus dans nos enfances,
la vie intra-utérine ou les "vies d'avant !"
en tenant compte des situations vécues par nos parents
quand nous étions "petits"
et que nous "trimbalons"
par Fidélité Familiale, le plus souvent inconsciente et invisible (les F.F.I.)
 




Je crois que manger des aliments

est la chose la plus intime
que l'on fait avec notre corps chaque jour.
 



Notre système de digestion,

seul organe ouvert sur l'extérieur à ses deux extrémités,

commence avec... les YEUX !
(Pensez à la présentation du plat ou l'aspect de l'aliment  proposé)


Puis viennent dans l'ordre :

le Nez, les Lèvres, la Langue, les Dents, les Oreilles, le Pharynx, l'Œsophage (les 2 parties) puis l'Estomac (les 2 parties), le Pylore, l'Intestin grêle (avec insertion du Foie, du Pancréas, la Rate) puis de l'Appendice, les Gros intestins, le Rectum et l'Anus.

12.png


En diététique chinoise, 2 organes sont essentiels pour bien digérer : la rate et l’estomac. (en plus du reste !)

La rate joue un rôle vital dans le processus de transformation des aliments en force énergétique vitale (Qi ou Chi) et en sang. Elle prélève à la nourriture les éléments nutritifs nécessaire à cela. Une fois ce Chi des aliments extrait, la Rate le transporte dans tout le corps, vers chaque organe, vers chaque tissu, chaque muscle...

L’Estomac reçoit et "accepte" les aliments. Il a pour fonction de "cuire", décomposer, faire "mûrir" les aliments. Il a pour cela besoin de chaleur (assuré par la Rate elle même aidée par les Reins).

La rate sert aussi à marquer les limites, la fatigue. Les personnes à qui on a enlevé la Rate ne savent plus "s'arrêter" à temps et continuent, malgré tous les autres signaux.
    On dit "courir comme un dé – raté", ce qui ne veux pas dire courir vite mais sans s’arrêter !

Le Pancréas produit un suc digestif contenant une grande quantité d’enzymes pour dégrader les glucides, les graisses et les protéines des aliments.


Pour bien comprendre et se re-appeler le fonctionnement physique de système vous pouvez aller voir :

http://www.mydyspepsia.com/French/InfoDigestiveSystem.asp

 




                 Dans la "langue des oiseaux" 1
                                                (qui est une autre façon de voir, entendre, dire, ressentir les mots dits),
                                                                          on peut "trouver" dans le système digestif :


Je porte à ma bouche                                          (c'est donc une porte vers un autre espace ?)

Choix de direction , rejet ou passage                     (pas...sage)

Déglutition ou refus
(entraînant de recracher ou de vomir)                       (DÉ -  GLUTIR, en rapport avec le Gluten ?)

Œsophage (la partie supérieure et inférieure
ne dépendent pas de la même zone du cerveau)      (eux / zoo / fa / je  = mes parents sont comme des bêtes            enfermées dans des cages (par leurs propres parents) et moi je peux pas jouer ma propre note de musique.)

Malaxage par l'estomac pour dissoudre et
séparer les divers éléments avec des acides         (c'est paré !)

Estomac                                                            (Est-ce THOMAS ?  l'incrédule ? laisse Thomas,tenu en laisse?)

Passage du pylore                                               (mise au pilori ? Par qui ? Pour quoi ?)
             Le pylore est le sphincter qui sert de valve contrôlant l'orifice inférieur de l'estomac, par lequel il se vide dans           le duodénum. Le pylore ne laisse passer que les aliments qui ont été convenablement dégradés par les sucs gastriques de l'estomac. Les aliments qui traversent le pylore ne sont que partiellement digérés. La digestion se poursuit dans la partie supérieure de l'intestin grêle appelée duodénum.

Intestin                                                                Un test Un  ( qui teste ? et qui ?)  
      
Intestin grêle                                                        pour passer au tamis (grêler)
     ou Iléum                                                         (il est homme ? Donc n'est plus un animal ?)

Décision de stockage ou non dans l'appendice (l'appentis ?) des indigérables,
que ce soit aliments, émotions, évènements.
            (Problème, si l’appendice n'existe plus suite à opération de chirurgie !).

Appendice   :                                                     mis à côté, dans l'appentis ?
                                                                        mis de côté ? (Où et pour combien de temps ?)

Gros intestin         (GI en médecine chinoise, soldat d'élite chez les américains  le G.I. !
            ou COLON (et le colonel !)

                Pour aller coloniser ?
                Ou se faire coloniser (à notre "corps défendant !)
                Remettre en colonne (par deux ou plus ?)
                Co – long (ça dure !)

       Colon montant  - mon temps?  Ou ascendant ? (en rapport avec la lignée familiale ? )
       Colon transverse (Régulation horizontale)          verser sur l'autre côté ? Dans une autre approche ?
       Colon descendant                                           (Tobogan ? Pente savonneuse et traître !...)
      
Tamisage et absorption des éléments constituants.    (Tamis-AGE ? )   





Le processus complet de : MANGER : un tribunal permanent.

J'ai regardé ce qui m'arrive                             (dans mon assiette, dans mon histoire ?)
j'ai mis mon nez dessus                                (Sympa ou ça pue ?)
J'ai ouvert mes lèvres                                    (accueillir !)    
Ma langue à goûté                                        (est ce à mon goût ?)
Mes dents ont écrasé et cisaillées                 (réduire en purée cet "adversaire" ? ou préparer cet ami)
Ma gorge  s'est  ouverte                                (sinon je recrache, m'étouffe, fais un fausse route)
Mon estomac à reçu                                     (Thomas l'incrédule: était-ce-juste ?)
Le pilore s'est ouvert                                      (pour une mise en jugement ?)
Le duodénum2 à transmis à l'intestin            
Foie, Pancréas, Rate on ajouté leurs "sucs"    (ma foi ou mon incrédulité ont-ils été d'accord ?)
L'intestin grêle à trié et transmis
L'appendice à donné un laissez-passer        
Le colon à rangé les éléments puis transmis
Les informations ont été prises en charge par le circuit sanguin sous la responsabilité du cœur
Le Rectum à accepté ce qui est juste et conforme au droits "du moment".
L'anus à autorisé l'évacuation vers les anales


Le COLON

L'entrée dans Gros Intestin ascendant et classement dans l'historique des mémoires antérieures, celles des ascendants, de la famille, de la société ...
Absorption des protéines et des informations stockées en surface de celles-ci (le Protéïon du Dr Bernard VIAL)

Le Colon transverse (Régulation horizontale)     verser sur l'autre côté ?

Le Colon descendant, c'est celui qui absorbe l'eau (donc les émotions !) ,
                     de ce qui reste après :

  • Regard (s)        →        Yeux
  • Odeur (s)         →        Nez    
  • Bruit (s)           →        Oreilles    
  • Goût (s)           →        Langue
  • Sensation (s)   →        Bouche


Absorption (ou non) de l'eau (les émotions) restante dans les matières résiduelles (pour le ré-hydratation des cellules) et passage par les Reins (l'énergie Reins en médecine chinoise gèrent les peurs !)
    - Ou selles liquides (diarrhée)         pour évacuer vite ce qui n'était pas supportable !

    - Ou rétention de l'eau (constipation)         (re-mise en tension ?)

Choix par rapport aux émotions portées par cette eau (mémoires de l'eau dynamisée ?)

Ouverture du Rectum  pour remettre dans le DROIT, le rectiligne (la rectitude des choses)
(du latin rectus, qui signifie droit).

Droit Juridique?                       (peur du "gendarme" ?)
Droit Social ?                          (conditionnement ?)
Droit chemin ?                         (qui en a fixé les règles ?)
Mon bon droit ?                       (qui me le conteste ?)        
La droite de mon corps ?          (l'a-venir et ce que cela représente pour moi)
Ai-je le droit ?                          (constipation ?)
Droit devant moi ?                    (et derrière, qu'est ce que je laisse ?)
...


L'Anus et Anales
Puis évacuation vers les anales ! (seul l'événement est enregistré, tout le reste est supprimé).
L'anus peut alors faire son travail et signer mon identité .

(chez les mammifères les sécrétions des glandes anales sont différentes d'un individu à l'autre et permettent de se reconnaître à l'odeur, les chiens et les chats vont se sentir les "fesses")
                Chez les humains on se contente (sic!) de marquer notre nom de famille sur la sonnette ou la boîte à lettres !

Les relations à l'anus sont liés à notre identité,     (Qui je Suis ? Je ne suis pas reconnu !...)  
(hémorroïdes ? Conflits de Performance ?).

            Après avoir été aux toilettes "on s'essuie les fesses", observez-vous lors de votre prochain passage aux toilettes ...
                ... quel type d'énergie (s) y mettez-vous ? ...
                ... c'est votre rapport avec votre propre (sic!) image !

Le mot "ANUS" est la partie du corps humain qui est le moins utilisée dans nos communications et conversations.
L'anus est le système de vanne (robinetterie) le plus sophistiqué qui soit.
version commande volontaire ou automatique
filtre naturellement et séparément les gaz, les liquides et les solides
normalement étanche aux liquides comme aux gaz
durée de fonctionnement aussi longue que celle de l'humain, malgré un fonctionnement multiquotidien.
(Parole de plombier, il n'y a pas l'équivalent dans les robinetteries, même les plus chères !)
 



                     Différents STRESS liés à l'intestin

                              et aux zones du cerveau associées :

Des habitudes alimentaires locales différentes (exemple : les chenilles, les insectes ou les viandes consommées dans certaines parties du monde ...)
Les chocs climatiques (coup de froid sur le ventre ...  Baignade trop froide !)
Les chocs physiques, y compris chirurgicaux (ai-je fais le deuil de ce qui m'a été enlevé par le chirurgien ? ... et que mon cerveau cherche toujours à alimenter...)
Certains parasites étrangers à nos habitudes ... (pays tropicaux)

                                                     mais aussi les vers type Ascaris ... dont nous sommes porteurs.
Les PEURS et CHOCS émotionnels violents qui n'ont pu être verbalisés !

Notre corps ne fait pas de différence entre le réel et les situations,
les zones de gestion cérébrales étant les même pour
digérer les aliments et les évènements qui se sont produits.


Des réactions possibles.    

    Plus de la moitié des consultations médicales sont liés à un problème digestif  !

Diarrhées3,                                (pour évacuer vite ?)
Constipation,                              (pour garder ?)
Gaz,                                          (pour bien faire "sentir" les choses ou pour "pousser le bouchon" plus loin, en dehors ?)
Ballonnements,                          (ce n'est que du vent ?)
Remontées de bile,                     (surtout s'il y a de la colère associée !)
Vomissements,                          (rejet de ce qui m'a été donné ou confié )
Hyper-salivation,                         (pour la digestion des amidons) (des amis donc ?)
Larmes,                                     (des armes ? Légères, avec une seule aile...)
Angines,                                    (quelle est mon angoisse ?)
Amygdalites,                              (inflammation liée à un scorbut ! Comme toutes les "maladies en "ite")
Crise de foie,                              (ou de foi ! Et en quoi ou qui ?)
Indigestion,                                 (un dit: gestion ! Mais l'autre dit quoi ?)
Ulcères,                                     (qui font des trous)
Tumeurs,                                    (cellules "en plus" qui bouchent le passage)
Œdèmes                                    (Accumulation de lymphe en phase de réparation de la zone)    
Hémorroïdes,                              (je veux m'affirmer, me faire respecter)
Fistules,                                     (La zone est fragile et mes certitudes se lézardent)
Blocages de vertèbres lombaires   (compression des zones nerveuse associées)
Appendicite                                 (inflammation liée à un scorbut au moment de la réparation                                                    comme toutes les "maladies en "ite")
Péritonite...                                  idem

Et toutes les réponses du "système" aux intolérances alimentaires pouvant aller jusqu'à la phase Allergie (allez-git) ! Et entraîner :

Anémies                                                  (Fatigues, ne plus pouvoir faire (FER))
Mycoses buccales                                    (les champignons aident au démontage des cellules qui sont "non conformes")4
Candida Albicans des voies digestives        (perte de poids rapide par mal-absorption)
Destruction des villosités de l'intestin          (et mal-absorption des métabolites)
Destruction de la flore intestinale                (mal-absorption des métabolites, vitamines etc )
Dérèglement de la formule sanguine
Modifications de la peau et des phanères

Environ 250 signes d'intolérance au gluten ont été identifiés

La sensibilité à la protéine du blé, du seigle, de l'orge et peut-être de l'avoine (B.A.S.O.) pourrait produire une telle diversité d'états comme: mal de tête, fatigue, malaise, dépression, toute sorte de problèmes digestifs chroniques dont la difficulté à prendre du poids, les douleurs abdominales, la diarrhée, la constipation, le colon irritable, les aliments non digérés dans les selles, le syndrome de Sjögren (yeux secs), l'épilepsie associée à la calcification du cerveau, un historique de migraines ou de problèmes digestifs ; l'ostéoporose, l'infertilité, les complications de grossesse comme la fausse couche, les enfants de faible poids à la naissance, le lymphome intestinal, le cancer de l'œsophage, les diabètes, les problèmes de thyroïde, la schizophrénie, l'autisme, la dermatite herpétiforme (une affection chronique de la peau avec de minuscules ampoules qui ressemblent à celles des infections par le virus de l'herpès).
http://fr.sott.net/articles/show/6495-Pourquoi-le-lait-est-si-mauvais-pour-la-sante

.../...Pour ceux qui ont une intolérance au GLUTEN ou « une maladie cœliaque »répertoriée cette substance apparemment inoffensive initie une réponse dans le petit intestin où le système immunitaire forme des anticorps pour neutraliser le gluten, pensant que c'est une invasion pathogène. Dans le processus de résister au gluten, les anticorps attaquent aussi l'appendice minuscule comme un doigt qui borde le petit intestin appelé villosité, provoquant des symptômes et de l'inconfort dans le tractus gastro-intestinal et ailleurs dans le corps. Chez les personnes ayant la cette intolérance, la consommation de gluten endommage progressivement les intestins, empêchant l'absorption de vitamines et de minéraux et déclenchant une série de problèmes de santé, qui peuvent inclure fatigue et problèmes de peau. Les symptômes réels varient, cependant, et certaines personnes avec de l'intolérance au gluten ou la maladie cœliaque n'ont pas de symptômes du tout. Environ 250 signes d'intolérance au gluten ont été identifiés, y compris des gaz, en alternant périodes de diarrhées et constipation, douleurs abdominales, ballonnements, perte de poids, anémie, abdomen et muscles distendu, douleur aux os et aux articulations, picotements, éruptions cutanées, carences en vitamine et en minéraux, retard de croissance chez les enfants, mauvaise santé chez les nourrissons, anomalies dentaires et migraines. .../...
http://agedor.over-blog.com/article-l-intolerance-au-gluten-84482286.html

La difficulté est que parfois ( souvent !) les symptômes n'apparaissent que quelques heures après le repas (3 à 8) et sont de fait souvent ignorés ou non reconnues comme tels.



                             L'INTOLÉRANCE alimentaire
         est une TUEUSE ...

       juste plus subtile
      que la simple (!)

                       allergie !

 



La MALADIE doit être guérie

car elle n'a que deux fins possible :

La FIN de la guérison 

ou 

La FIN de la vie !
 



Elle est là, et je n’attends que l’instant où elle mettra sa main dans la mienne, et me dira : « Viens ».
Et je laisserai tout, car soudain rien n’aura plus le moindre sens que ces mots là, qu’elle dira en me prenant la main, ces mots que je connais par cœur depuis longtemps déjà.
Elle dira « Viens » et je laisserai tout pour la suivre, mon amour, mon éternelle promise...  

                                                          ... ma mort !  
http://www.vieux-jade.com/article-mon-amour-2eme-93856529.html



,,,/,,,
Le cancer est une cause majeure de décès dans le monde, à l'origine de 7,6 millions de décès en 2008, soit environ 13% de la mortalité mondiale, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les cancers du poumon (1,4 millions de décès), de l'estomac (740.000 décès), du foie (700.000 décès), du côlon (610.000 décès) et du sein (460. 000 décès) sont ceux qui entraînent le plus grand nombre de morts.  (©AFP / 07 décembre 2011 19h00)   



Les personnes âgées qui ont une bonne alimentation, telle que mesurée par les teneurs en certaines vitamines et en oméga-3 dans le sang, ont un cerveau en meilleure santé et de meilleures capacités cognitives (mentales) et de mémoire, …/...
http://fr.sott.net/articles/show/6537-L-alimentation-aurait-un-impact-sur-les-capacites-mentales


1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Langue_des_oiseaux

2) "Duodénum":(GORDON, Prat., c.1450-1500, V, 18) en français des années 1490/1500 ! Et dois entendre qu'il n'est que ung intestin qui a divers revolucions et replecions et grosseur et subtilité, et pour ce, il a divers nons. Le premier on l'appelle le duodene; le second le jeune; le tiers c'est le long; le quart c'est le gresle que on appelle ylion et la est pausee passion illiaque; le quint c'est colon et de la vient passion colique de quoy nous voulons parler ; le VI., c'est longaon . ...duodenum, pource que la longueur de luy est de douze doys. (PANIS, Guidon, 1478, tr.I, doct.2, chap.6). Le premier se appelle duodenum pour cause que sa longueur est de XII poulces (PREVOST, Cir. Guill. Salicet, 1492.
    Lexique de la langue scientifique
    Danièle Jacquart / Claude Thomasse
3) Empr. au b. lat. diarrhœa « flux du ventre »

4) Ils préparent le terrain aux globules blancs avant destruction et digestion des cellules mortes

 

 

Ce document ne peut être dissocié et doit faire référence à  sa provenance : Nedallen  sur le blog :  http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

j'ai ajouté ce lien le 15 mars 2017  car il explique bien le fonctionnement des " pré et pro " biotiques.

Passez outre de la partie invitation à vous abonner à la revue qui va avec!!!!!!!!!!

https://www.santenatureinnovation.com/mangez-plus-de-prebiotiques/#comment

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>