Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Résultat pour “poids”

Un poids sur les ép

9 Mai 2013, 17:25pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Un poids sur les épUn poids sur les ép

 

 

 

Le poids de l'image de toi

                     qui à été posée sur tes épaules

(merci Papa, merci Maman !)

                                        ... n'est peut-être pas si réel que cela !

 

 

Par contre c'est une image qui pèse,

 

Oserions nous enlever ce poids ?

 

En commençant par le déplacer peut-être ?

Peut-être même le laisser tomber (attention aux pieds) !

Ou tout simplement informer notre cerveau inconscient

que ce n'est qu'une image et pas une raison suffisante

pour nous filer des tendinites et des souffrances !

( J'avais écris sous-frances et je me suis repris ! ! ! ! )

**************

Prendre soin de soi c'est permettre à nos proches aimés

de nous avoir près d'eux plus longtemps !

Mais si c'est pour être chiant (e) plus longtemps  NON & NON .

Voir les commentaires

Masterchefs ..."ils" ont pris du poids !

7 Octobre 2011, 13:05pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Ils (les concurents et les jurys) ont pris plusieurs kilos chacun et ça se voit.

Il parait qu'ils mangent trop .... link

  ( voir entre 2'40 et 4 minutes)

et pourtant ils sont en actvité intensive permanente ( tout le concours à été enrégistré sur 7 semaines )

ils sont en grand stress et devraient maigrir !

 

                          Eh bien non !

 

Selon les découvertes du Dr HAMER et de ses sucesseurs, les prises de poids sont toujours liées aux processus

d'abandons et de résistance.

Regardez maintenant ces  2 articles que j'ai déjà mis sur ce Blog :

La plupart d'entre-vous....

L e SURPOIDS. Suite de : La plupart d'entre vous... du 27 janvier 2011

 

 

*Abandon


   et


*Affrontement....

 

Ces 2 programmes d'autoprotègent dans notre cerveau.

 

* les abandons (les amis et concurents ou perdre ma place dans le concours !)

* les affrontements sont permanents (être le meilleur )


et le cerveau ferme les volets et reprends les 2 programmes séparément.

 

je dois être fort (pour gagner et ne pas trop souffrir)

est le maître mot.

  donc le plus volumineux possible !

             Pour être vu, bien vu et pas abandonné !

 

je dois être fort ( le plus fort)

 

Pour affronter ce stress pas possible. et ce risque de rester en chemin (abandon !)

 

et le cerveau met en place tout ce qu'il faut :


Manger plus

et assimiler moins

 

  D'ou prise de poids......

 

C'est incroyable NON ?

 

Y croyez vous ou allez- vous y réfléchir plus tard.

 

ou commencer à ré-ouvrir des portes ?

 

Nota : la seule à ne pas prendre du poids est l'animatrice ! ! ! ! ! ! ! !

 

à bientôt ?

 

Avec toute mon amitié.

 

             Ned

Voir les commentaires

Ce qui explique que les “régimes” ne fonctionnent pas longtemps ! ! !

1 Septembre 2018, 16:43pm

Publié par Bertie

Pour ceux et celles qui aurait "loupé" mon article récent : pour cause de vacances ou de surcharge de travail pour d'autres ! ( ceux qui dépendent des vacanciers ...)

 

A toutes celles et ceux qui se débattent avec des "problèmes de "surpoids" ou de "volumes corporels inadéquats".

http://bit.ly/2NfkAtw

et

MAIGRIR est un problème de poids et de volumes...!

http://bit.ly/2LLHOpV

Voir les commentaires

Simplement reconnaitre... et commencer à (re)vivre... en quittant la survie !

31 Août 2021, 18:05pm

Publié par Bertie LAVIE

*****************

« ...dès que l'on met en conscience un
événement difficile, il n'a plus de poids car il a
libéré la lumière qui était enfermée en lui.

Ce qui est lourd, douloureux et difficile, c'est
de la lumière enfermée dans la matière, dans
la réalité. On la libère par la conscience.

 

J.P. BREBION

 

***************

Voir les commentaires

Problème de poids ? Sur et sous-poids.

28 Février 2015, 14:38pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

En ce qui concerne les problèmes de poids, l’analyse est très pointue.
« Voici un obèse ; on dit qu’il mange trop, ou qu’il boit immodérément.
Peut-être le fait-il ; mais peut-être pas.

Explore-t-on son âme ?

Peut-être y a t-il un vide intérieur qui demande à être comblé, peut-être un "ça" vulnérable et sensible qui a besoin d’une épaisse carapace.

Georg Groddeck (dans Néosanté N° 42)

**********************

 

Il y a TOUJOURS 2 éléments

CACHÉS et LIÉS

dans les "problèmes" de poids :

et ce sont, selon le Dr Hamer (et je l'ai vérifié):

 


A b a n d o n (s)


et


A f f r o n t e m e n t (s)

 


et notre système biologique cherche à faire le poids ! Ou à passer inaperçu !


        Ça à l'air simpliste comme ça,

mais s'il est impossible d'abandonner ce à quoi on est confronté ou s'il est impossible d'affronter ce ou ceux qu'il faudrait abandonner, le cerveau "fait" de la masse et du volume en conséquence

...par tous les moyens possibles à sa disposition.

Ctrl +H pour afficher l'image en grand ou clic droit et choisir Afficher l'image

Ctrl +H pour afficher l'image en grand ou clic droit et choisir Afficher l'image

Mettre au jour et solutionner les bases premières qui entraînent ce "sur" ou ce "sous"-poids est un vrai travail de prise de conscience, dont l'inconscient,l'Ego, va tout faire pour éviter de reconnaitre les phénomènes sous-jacent et cela lui est très facile.

En effet quoi de plus simple que de ne pas affronter les douleurs de l'abandon !

Et quelle difficulté d'abandonner des situations ou le conflit sera présent avec certitude !

L'auto protection de ces deux programmes est un piège visqueux et insidieux, d'autant plus quand il a un rapport familial et parental !

 

Et pourtant combien de fois avez-vous ESSAYÉ !

Mais essayer n'est-il pas un programme d'affrontement comme  tous les régimes d'ailleurs !

Les régimes ne vous demandent-ils pas d'abandonner ce qui vous donnait du plaisir ?

 

Quand la PEUR (de qui ? de Quoi ?) vient se sur-ajouter, la recherche de récompense devient-elle primordiale ?

 

**************

Quelle(s) intolérance(s) m'empêche donc d'affronter ce que je suis et quelles peurs anciennes m'interdisent d'abandonner celle(s)-ci ?

***************

Ne pas "oublier" le conflit de silhouette qui empêche le symptôme de disparaître, même
lorsque le conflit d’abandon n’est plus actif.

**********************************************

Le surpoids, une solution biologique
Ce que nous prenons pour un problème est
peut-être en réalité une solution. La solution
que notre corps a trouvée pour répondre à un
besoin biologique, besoin de se protéger, de
stocker, de se remplir… Par exemple, le besoin
irrépressible de manger est-il déclenché
par la faim ? Rarement ! Plus souvent par le besoin
de douceur, de plaisir, d’amour, de se calmer…
Sous cet angle, les kilos deviennent une
réponse à un besoin biologique non satisfait !
La question n’est plus « pourquoi je grossis ? »,
mais « quelle est l’utilité de ce poids que je porte
en moi ? ». Répondre à cette question est un
élément essentiel du décodage biologique.
Cela permet de retrouver l’instant conflictuel,
l’origine émotionnelle de la prise de poids.
Cet instant précis où mon besoin n’a pas été
satisfait et que ma biologie ressent toujours !

béatrice bourau-Glisia www.biodecodage.com

Dans néosanté N°57

 

Ajoutez votre expérience en commentaire pour servir aux autres concernés et faites suivre si vous pensez que cela peut aider certains qui se posent des questions et qui ont ESSAYÉ...

... tout !

Jean-Marc DUPUIS dans SNI vient d'ajouter un article plutôt intéressant sur l'addiction . N'allez pas vous perdre dans tous les commentaires c'est son texte qui est porteur d'infos sur l'addiction .

http://www.santenatureinnovation.com/projet-91-nessayez-surtout-pas-de-maigrir/#comment-18835http://

Voir les commentaires

M'aigrir ? Moi je fais pas le poids !

3 Janvier 2016, 07:14am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

N'oublions pas pas que les problèmes de poids sont liés d'abord et avant tout à la nécessité pour notre système de sauvegarde interne (et le plus souvent inconscient !)

DE FAIRE LE POIDS ... vis à vis de quelqu'un (ou pire de quelques-uns !)

.
Avec les problèmes d'AFFRONTEMENTS et d'ABANDONS qui se télescopent , l'un ne voulant pas affronter le problème et l'autre ne pouvant l'abandonner !


Pas facile dans ces conditions de continuer un régime et de ne plus consommer certains aliments plaisirs, surtout si le conflit caché ( familial le plus souvent ) n'est pas résolu ou verbalisé clairement !

Notre cerveau archaïque sait bien qu'il faut continuer à faire le poids !

Pour être vu(e)?
Et le régime en est déjà... LA PREUVE, QUI SUFFIT !

La boucle est complète ... et sans fin... avec FAIM SVP !

Ne pas "oublier" le conflit de silhouette qui empêche le symptôme de disparaître, même
lorsque le conflit d’abandon n’est plus actif.

*******

Quelle(s) intolérance(s) m'empêche donc d'affronter ce que je suis et quelles peurs anciennes m'interdisent d'abandonner celle(s)-ci ?

*************

il est impossible de « manger moins » si toutes les cellules de votre corps ont décidé de vous en empêcher.

C’est pourquoi la bonne stratégie est la suivante :

Ne cherchez pas d’abord à réduire les calories : commencez par remplacer les mauvaises (fructose, céréales raffinées, huiles végétales industrielles) par les bonnes. Et ne vous focalisez pas uniquement sur la nourriture : maigrir implique aussi de gérer votre stress, de dormir suffisamment et de vous protéger des polluants.

Je reviendrai en détail sur ces derniers points dans une prochaine lettre. Et vous verrez : perdre du poids est d’abord la conséquence naturelle d’une vie plus saine et plus belle… et non le résultat d’une torture que vous n’avez certainement pas méritée !

Les articles déjà parus (sur le même sujet) :

http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/search/poids/

 

***********

Voir les commentaires

Vous les G.J. vous allez prendre du poids en janvier !

26 Décembre 2018, 18:12pm

Publié par Bertie

***********************************************************

***********************************************************

***********************************************************

***********************************************************

 

Les G.J. vont prendre du poids  en janvier ?

 

CECI n'est pas une prédiction ! mais une réalité....

 

TOUS les "konflits" d'abandons et d'affrontements*    associés amènent le cerveau archaïque à vouloir faire le poids ... et donc à stocker des matériaux pour cela.

 

Les fêtes et quelques dérives aidant, les nuits sur des ronds-point (cafés, bières et jus de fruits, casse-croutes inhabituels dans le froid et la pluie), Manifs diverses (re casse-croutes !), repas un peu (ou plus !) dits de fêtes...

et vous voilà avec un pantalon ou une jupe difficile à fermer, sans parler des hauts !

- Quoi ! Malgré tout ces efforts, j'ai pris du poids ?

- Ça tombe bien, y a plus rien pour acheter à bouffer, un petit régime, on va reperdre ça vite. Le temps de toucher la prime en février !!!

MAIS, car il y a un mais, le cerveau, la partie qui régule le fonctionnement automatique du corps, lui va se référer à notre histoire personnelle depuis notre naissance, et même avant si il y a eu des grosses perturbations pré-natales, pour décider si il faut se protéger et "FAIRE LE POIDS"

Dans le contexte actuel il y a peu de chance que le choix : devenir une petite souris, soit un "bon choix" !

       Alors les régimes ?!?             Voyez les articles signalés à droite. →→

 

Alors les marchands de fringues vont se régaler en faisant des  vrais/fausses SOLDES !

Alors on va revoir à la télé, et dans les magazines les pubs pour les produits de régimes, avec 8 jours de produits gratuits !

Pareil à la pharmacie ... les LABOS ont tout prévus, il y en aura peut-être même des remboursables !

 

Le, (les), plans était MACHIAVÉLIQUEs .....................................................!

*********************

 

 

Et je vous le dit maintenant (26 décembre) prenez soins de votre FOIE  et de votre FOI, en ce que vous croyez , c'est la même zone du cerveau qui gère,  car il est peu probable que notre président démissionne !

Pourquoi croyez-vous qu'il passe entre les mains expertes de la maquilleuse professionnelle tous les jours ?

POUR cacher sa peau bien sûr !

Une peau JAUNE comme vos gilets -ça fait désordre - ça signe un probable problème majeur de vésicule bien compréhensible !

Et va permettre un retrait digne de son poste et même le moyen de se faire plaindre par certaine âmes sensible ?

Il est allé se faire recharger les "batteries" au Tchad .

AFFAIRE à suivre ....

 

 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

* Macron démission / manifs et contacts avec les forces de l'ordre / Blocage(s) dans son véhicule / Fouilles / abandons de ronds-points  ou de péages...

Voir les commentaires

la raison, l'émotion et la motivation.

23 Août 2019, 12:20pm

Publié par Bertie

surprisesurpriselaughenlightened

surprisesurpriselaughenlightenedsurprisesurpriselaughenlightenedsurprisesurpriselaughenlightenedsurprisesurpriselaughenlightenedsurprisesurpriselaughenlightened

surprisesurpriselaughenlightenedsurprisesurpriselaughenlightenedsurprisesurpriselaughenlightenedsurprisesurpriselaughenlightenedsurprisesurpriselaughenlightened

surprisesurpriselaughenlightenedsurprisesurpriselaughenlightenedsurprisesurpriselaughenlightenedsurprisesurpriselaughenlightenedsurprisesurpriselaughenlightened

 

       Pour vivre en Paix

Fondez votre vie sur (au moins) 3 points

(tiens comme nos trois corps !)

Sinon vous allez passer (perdre?) votre temps à tenter de rester debout !

Tomàs NAVARRO suggère de s'appuyer au minimum sur :

 

  • la raison,
  • l'émotion et
  • la motivation.

 

Trois éléments qui n'appartiennent qu'à chacun, personne d'autre n'y a accès !

Sur ce trépied il y a vous, prêt à accueillir votre vie ...

Et non plus :

                   l'affronter !

(C'est déjà une guerre ! ... et la moitié du risque de prise de poids ?)

 

*********************

Voir les commentaires

ATLAS c'est aussi une vertèbre !

7 Avril 2013, 13:51pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

 

 

Dans la mythologie grecque, Atlas est un géant condamné par Zeus

à supporter la voûte céleste.
Il ne peut jamais abandonner sa tâche, au risque de laisser le ciel tomber sur la terre et par conséquent sur lui-même.


La tête est donc symboliquement le ciel du corps et celui-ci pèse de tout son
poids sur nos actions.

Nous ne sommes vraiment libres d’agir avec notre corps que lorsque nous le faisons en accord avec notre esprit :

c’est l’union indissociable du corps et de l’esprit !

 

En cas de désaccord le risque de blocage du cou est  possible !

 

Simulateur vertébral et ses liens : http://optimaquiropractico.com/portada/simulador/?lang=fr

Voir les commentaires

Mission impossible ?

7 Août 2018, 15:08pm

Publié par Bertie

A toutes celles et ceux qui se débattent avec des "problèmes de "surpoids" ou de "volumes corporels inadéquats".

 

*****

      Je me permets de dire que les “problèmes” de surpoids ou de "volumes corporels inadéquats", ont pour origines première dans l’histoire des personnes concernées (et il y en a de plus en plus, vu nos sociétés actuelles)
 
2 problématiques qui s’opposent dans le cerveau archaïque :
 
- UNE liée aux abandons (sous toutes ses formes !) et
 
- l’AUTRE à l’affrontement ( sous toutes ses formes) !


L’UNE refusant d’abandonner l’autre et l’AUTRE refusant l’affrontement !
 

Et comme il faut faire le poids devant tout ça, manger est la solution la plus facile que notre biologie à, a sa disposition, pour “résoudre” simplement ces 3 éléments !


Ce qui explique que les “régimes” ne fonctionnent pas longtemps ! ! !


L’abandon d’un certain nombre d’aliments, même au profit d’autres, rentre dans ce cadre (abandon/affrontement).
 

La restriction calorique est l'affrontement d’une réalité que le subconscient ne peut pas souvent s’autoriser, où entrer en guerre mène au risque... de ne plus faire le poids !


- Rester bien visible pouvant être une question de survie !

- D'être suffisamment lourd pour parer/absorber les coups, suit la même logique, inconsciente bien sûr !



Le chocolat (noir) étant un apaisant rapide de l’anxiété explique l'usage courant de la tablette commencée et ... finie !
 
 
*************
 
Mes suggestions :
 
- Ne pas entrer en lutte(s) (affrontement) avec ses problèmes d'abandons, qui peuvent remonter à notre prime enfance et aussi être présents dans notre quotidien ! Les "techniques" pour les aborder simplement avec AMOUR ne manquent pas de nos jours.
 

- Décider (affrontement ?) de ne plus vouloir être visible à tous prix ? (et par qui ?)

 

****************
Un dysfonctionnement physique ou comportemental comme la boulimie a une origine émotionnelle : à un moment donné de notre histoire, un stress ingérable a été occulté.

C’est bien sûr au démarrage de notre vie, lorsque nous sommes dépendants de la nourriture de notre mère pour notre survie.

Si nous nous sentons abandonnés parce que la mère est absente (physiquement si elle travaille, psychiquement si elle est dépressive), nous passons en mode survie.

C’est un peu comme si nous étions condamné à mort. Faire des réserves est un réflexe biologique qui ne se soucie pas de notre apparence physique.

Il n’y a alors pas de relation mathématique entre le nombre de calories que vous ingérez et le poids que vous prenez. La graisse vous protège de la mort.

Comprends-tu maintenant pourquoi le corps t’offre un sursis et une aide vers une solution ?

***************

 

Ajout du 4/04/2019 extrait de le revue néosanté N°87p24 (www.neosante.eu)

De très nombreuses recherches ont montré
que les troubles du sommeil étaient corrélés
avec les risques de surpoids et d’obésité. Au point
qu’une recherche parue en 2012 dans Journal of
Clinical Endocrinology & Metabolism concluait : « Il
semble prudent de recommander aux personnes en
surpoids ou obèses, qui tentent de réduire leurs apports
caloriques et d’augmenter leur niveau d’activité,
d’avoir un sommeil adéquat et, si nécessaire, de
chercher des traitements efficaces pour tout trouble
du sommeil existant. » Améliorer son sommeil fait
donc partie des stratégies pour perdre du poids.

**********************

Paradoxe
entre se sentir aimé et se protéger. Être vu, être
en contact avec les autres, tout en étant séparé.
Le surpoids est la réponse idéale.

néosanté 101 p15

****************

 

Pour perdre du poids il ne suffit pas seulement de volonté ou de motivation comme le répètent sans cesse les magazines féminins. Une étude l’a prouvé : 80% des personnes reprennent leur poids initial après un régime [2].

Les méthodes qui s’appuient sur la volonté vous font croire que c’est vous le problème alors qu’elles négligent deux éléments fondamentaux de votre corps.

Votre cerveau vous

empêche de maigrir !

 

 

 

Voir les commentaires

l’affrontement ? un rapport avec quoi ? ou qui ? un problème de POIDS!

28 Janvier 2012, 11:00am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Je vous propose d'aller voir ou revoir, dans l'ordre, les liens ci dessous:

 

La plupart d'entre-vous....


L e SURPOIDS. Suite de : La plupart d'entre vous... du 27 janvier 2011

 

  5440545081_6678f9497f.jpg

 

 

Après 35 années de succès

2 programmes s'autoprotègent toujours ...dans notre cerveau.

 

* les abandons (les amis et concurents ou perdre ma place dans le concours !)

* les affrontements sont permanents (être le meilleur )


et le cerveau ferme les volets et reprends les 2 programmes séparément.

 

je dois être fort  (pour gagner et ne pas trop souffrir)

est le maître mot.

  donc le plus "volumineux" possible !

             Pour être vu, bien vu et pas abandonné !

 

je dois être fort  ( le plus fort)

 

Pour affronter le stress de risquer de rester en chemin (abandon !)

 

et le cerveau met en place tout ce qu'il faut :


Manger plus

et assimiler moins

 

  D'ou prise de poids......

 

C'est incroyable NON ?

 

Y croyez vous ou allez- vous y réfléchir plus tard. 

ou commencer à ré-ouvrir des portes ?

                      
  ***************


Que l’on soit un animal face à son prédateur

ou un homme moderne confronté à une situation inextricable,

plusieurs stratégies sont possibles :


la fuite (abandonner le terrain) pour échapper au danger ou fuir une situation que l’on ne peut surmonter.

A noter que fuir est bien souvent une preuve d’intelligence et non pas de lâcheté.


• l’affrontement quand on a de bonnes chances de l’emporter ou pour faire face si on est acculé. Bien sûr, notre biologie est toujours prête à nous y aider, par exemple en augmentant notre glycémie, en nous faisant prendre du poids, etc.


la dissuasion pour dire à l’ennemi que l’on est dangereux. La diversité des armes de dissuasion (pour la guerre) est infinie : la taille de l’éléphant, la force du taureau, les piquants du hérisson, le venin du serpent, la toxicité de certaines créatures, etc.

  • l’évitement, une stratégie qui prend diverses formes, le mimétisme par exemple pour se rendre invisible. Mais elle consiste souvent à s’immobiliser, s'abandonner ?) pour ne pas être repéré par le prédateur et même à faire le mort dans certaines circonstances.

 

 

Le Prédateur ?
  peut prendre de nombreuses formes.

 

Ce peut être un parent violent, un instit menaçant, un patron tyrannique, un collègue malveillant, un voisin patibulaire, etc. Mais il peut aussi être conceptuel : la délinquance, le terrorisme, la concupiscence de l’homme,  la maladie, la crise économique, etc.
Mais c’est bien souvent un mari. En effet, beaucoup de femmes ont viscéralement peur de leur conjoint, à tort ou à raison, avec ou sans conscience. Il est souvent celui qu’on ne peut pas fuir à cause des enfants ou si le divorce est jugé impossible ; et celui qu’on ne peut pas affronter à cause de sa force ou de sa violence, potentielle ou effective.( mais c'est aussi vrai pour l'homme et son épouse !)

 

 

"La recherche de pointe montre que perdre du poids ne dépend pas des glucides, calories, ou même de la volonté -- mais d'une hormone nommée leptine et de son fonctionnement dans le corps.


       La leptine est le mécanisme naturel de perte de poids de votre corps : elle fait baisser l'appétit, accélère votre métabolisme, et lorsqu'elle fonctionne bien vous rend littéralement résistant à la graisse -- vous perdrez du poids sans effort et efficacement, sans jamais reprendre ces kilos.

Si vous vous battez pour perdre du poids (affrontement), il est probable que vous soyez ( ou que cela entraîne chez vous)  "une résistance à la leptine" -- votre corps ne répond plus à la leptine,

ce qui rend le fait de maigrir... impossible !

 

Le Régime de Résistance à la Graisse est le premier et seul programme nutritionnel spécifiquement conçu pour combattre la résistance à la leptine et reprogrammer votre corps pour faire fondre les kilos. (...)"

 

      Résistance à la leptine = une des raisons pour laquelle vous n'arrivez pas à perdre du poids



L'inflammation cause toutes sortes d'infections. L'inflammation chronique entraîne la "résistance à la leptine".


Les omega-3 (par exemple dans l'HUILE DE LIN) et les vitamines réduisent l'inflammation (ce sont les maladies en "ite", (exemple arthrite), qui signent aussi une carence en acide ascorbique !).


L'inflammation peut se mesurer avec le test à 9€ de la "protéine C-Réactive" => http://www.guerir.org/magazine/mesurer-sa-proteine-c-reactive-et-son-albumine-sanguine

 

 

Leo Galland conseille au passage de supprimer le piment/tabasco (inflammatoire), et d'utiliser des épices (type curcuma, poivre, etc...) Le poivre augmente l'assimilation des FLAVONOÏDES => poivre augmente effet antiinflammatoire des fruits et légumes [type baies, etc]

  Exxtrait de : https://fr.sott.net/articles/show/6727-Leo-Galland-The-Fat-Resistance-Diet

 

Alors ?

Prêts à abandonner vos kilos en trop ?

Prêts à affronter (en même temps?) les abandons vécus ou à faire ?

Prêts à regarder votre volume corporel autrement ?

Prêts à entre-appercevoir les avantages que vous en retirez ?

Prêts à perdre ces avantages ?

Prêts à ne pas (plus) entrer en guerre ou en compétition ?

Prêts à ne plus associer ces deux programmes ?

Prêts à passer inaperçu (e)  ?

Prêts à accepter un autre regard ?

Prêts à aimer ? à vous aimer ?

 

Prêts ?    OUI    -   NON          (rayez la mention inutilisable pour l'instant)

 

On en reparle dans les commentaires ?

 

Voir les commentaires

Santé du cerveau et repas : qui s'en occupe ?

26 Novembre 2012, 14:30pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

 

Dans le cerveau, l'énergie est primordiale. Le cerveau a besoin de beaucoup d'énergie pour maintenir tous les potentiels des membranes - pour continuer à faire sortir le sodium des cellules et de faire rentrer du potassium dans les cellules. En fait, le cerveau, qui est seulement 2% du poids corporel, utilise 20% de notre oxygène et 10% et notre glucose juste pour fonctionner.

.../...

La cétose pour le corps veut dire brûler des matières grasses (hip hip hourra!). Pour le cerveau, cela signifie un risque plus faible d'attaque et un meilleur environnement pour la récupération et réparation neuronale.

 

Bref extrait d'un article de Emily Deans, un peu spécialisé certes, mais qui  vous dit  tout !

http://fr.sott.net/article/11600-La-cetose-et-les-cetones-comment-une-alimentation-riche-en-graisse-ameliore-le-fonctionnement-du-cerveau

Voir les commentaires

Nous - y voilà....

21 Décembre 2012, 10:10am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Si vous n'êtes pas abonnés à la newsletter de Vieux Jade, Courrez le faire immédiatement !!

Petit extrait du jour (pour vous donner en - vie ?):

 

....

Je les ouvre un à un.

 

Ce sont des sacs à paroles. Et des sacs à pensées. Des sacs à merde. Dans l'un : des putain mais c'est pas vrai, quel bordel, j'en peux plus, je vais lui faire la peau à ce connard grouillant au fond de soubresauts, de sifflements secs et menaçants. Dans l'autre des rires moqueurs de macaques se tordent convulsivement, le ventre secoué de spasmes. Un gros sac de bonnes paroles confites à moitié moisies et de bon gestes pas finis bouffés aux mites. Le sac des critiques acerbes est mince mais pèse lourd, son poids de serpes et de couteaux. Il y en a de plus légers, des sacs de soie et de coton dont j'ai parfois enveloppé tes plaies.

...

 

http://www.vieux-jade.com/article-me-v-la-113654208.html

Voir les commentaires

«Le corps de l’enfant est le langage de l’histoire de ses parents».

10 Février 2012, 17:45pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

  sur Néosante N° 9     Dr SOULIER.

Willy Barral est psychanalyste,
il fut élève de Françoise Dolto et de Pierre Solié.

C’est lui qui avait organisé à l’UNESCO le grand séminaire sur Françoise Dolto.

Il a écrit  des livres dont :« Françoise Dolto c’est la parole qui fait vivre » et
«Le corps de l’enfant

est le langage

de l’histoire de ses parents».

*****

Le nouveau-né avec ses pathologies, ses handicaps, ses ressemblances,

montre à la famille ce qui "cloche" dans "leur" histoire et qu'il amène  au jour !


Combien de membres de cette famille pourront faire le lien ...

pour le libérer du poids qu'il a accepté de montrer ?

 

Un "chemin de partage" intéressant à suivre en famille pour un week-end de neige ou de grand froid !

 

P.S. Pour les infos qui vous manquent :

s'adresser aux Tantes (soeurs des parents) de la personne concernée !

Voir les commentaires

MAIGRIR est un problème de poids et de volumes...!

14 Août 2012, 17:00pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou NED

 

MAIGRIR est un problème de poids et de volumes...!
 
 
  Visionnez avant l'article : masterchefs-ils-ont-pris-du-poids
 
Puis :
les programmes ci-dessous:
 
Abandonner ses volumes, affronter son sur-poids, s'abandonner à une nouvelle image corporelle, ne plus entrer en conflits et en affrontements avec son entourage, oublier (et pardonner) les abandons subis et... dont on a pas fait le deuil, abandonner ce qui nous pèse.
 

Mais aussi abandonner l'idée de régime de contraintes, auquel il faut se confronter tous les jours, tenter de contrôler quelque chose ou quelqu'un sur lequel on a pas de prise(s), être suffisamment fort soi-même pour que les autres n'aient pas de prise sur vous.

 

Être suffisamment volumineux pour être vu par celui ou ceux qui doivent nous "voir" ou que l'on aimerait qu'ils nous voient "plus".

[>] Pour se sentir important ? (cf les hommes d'affaires)

 

Être suffisamment volumineux pour éloigner celui ou ceux qui nous ont fait, ou amené, à la peur ( quand on était tout jeune ou plus tard ?) et donc, leur faire peur ?

 

Faire le poids face à quelqu'un perçu par notre inconscient  comme un prédateur (actuel ou passé), ou un adversaire dans une lutte  sur ce que nous pensons être notre territoire.

 

Et vous allez nous en mettre d'autres en commentaires j'espère bien, sinon c'est que j'aurais tout répertorié !

******

Abandonner,confronter,s'abandonner,entrer en conflits et en affrontements,oublier les abandons subis,abandonner l'idée de régime,tenter de contrôler,être suffisamment fort,volumineux pour être vu,volumineux pour éloigner,leur, faire peur,Faire le poids,prédateur,adversaire,lutte,notre territoire.

******

 

Gardez en mémoire que nous avons des mémoires anciennes dans notre histoire personnelle et collective, et que :


 

Notre CORPS est l'expression

extérieure de nos idées  . 

 


 

 

Selon Gary Taubes, la théorie sur laquelle est basée la gestion du poids (moins de calories, moins de graisses, plus d'exercice) est fondée sur de la mauvaise science,  

et les messages nutritionnels actuels

font fausse route.

 

 

Dont ceci extrait de son livre  (FAT) :

.../...

En 1934, on se trouvait au plus profond de la Grande Dépression, c'est-à-dire dans une période marquée par un taux de chômage tel qu'on n'en avait jamais connu jusqu'alors et où de longues files d'attente devant les soupes populaires étaient monnaie courante. Aux États-Unis, un ouvrier sur quatre était sans emploi. Six personnes sur dix vivaient en-dessous du seuil de pauvreté. À New York, où Bruch et ses compagnons d'immigration étaient choqués par l'embonpoint infantile, on disait qu'un enfant sur quatre était mal nourri. Comment cela était-il possible ?

Un an après son arrivée à New York, Bruch ouvrit à la faculté de médecine et de chirurgie de l'université de Columbia une clinique spécialisée dans le traitement de l'obésité infantile. En 1939, elle publia le premier d'une série de rapports présentant les études très poussées qui avaient été conduites sur les nombreux enfants obèses qu'elle avait traités, malheureusement sans succès dans la plupart des cas.

.../...On ne pouvait ignorer, nota Bruch, que ces enfants avaient tout de même passé le plus clair de leur vie à essayer de manger avec modération afin de contrôler leur poids, ou tout au moins avaient pensé à manger moins, et qu'ils restaient néanmoins obèses.

.../... Parmi les patients de Bruch se trouvait une fillette d'une dizaine d'années à l'ossature délicate, « disparaissant littéralement sous des montagnes de graisse. » Elle avait passé toute sa jeune existence à lutter à la fois contre son poids et contre les tentatives de ses parents pour l'aider à maigrir. De même que ses parents, elle savait - ou croyait savoir - ce qu'il lui fallait faire, c'est-à-dire manger moins, et sa vie entière était définie par les efforts démesurés qu'elle faisait pour tenter d'y parvenir. « J'ai toujours su que la vie que nous avons dépend de notre silhouette », déclara-t-elle à Bruch. « À chaque fois que je prenais [du poids], ça me rendait triste et déprimée. À quoi bon vivre ? [...] À vrai dire, je me détestais. C'était tout simplement insupportable. Je ne voulais pas me regarder. Je détestais les miroirs. Ils montraient à quel point j'étais grosse. [...] Cela ne m'a jamais rendue heureuse de manger et de grossir, mais je n'ai jamais trouvé la solution et j'ai continué à prendre du poids. »

.../... Le corps médical nous enseigne que nous prenons du poids parce que nous mangeons trop et / ou bougeons trop peu - et qu'il suffit de faire le contraire pour mincir.

.../... Cette affirmation, loin d'être émise par la seule OMS,

est devenue aujourd'hui universelle.

.../... il aurait fort bien pu grossir quand même, mais cette éventualité ne lui venait pas à l'esprit : il était tout simplement prisonnier du modèle de pensée dominant.

.../... ce n'est pas parce que nous mangeons trop et bougeons trop peu que nous grossissons et que ce n'est pas en faisant consciemment le contraire que nous pouvons résoudre ou éviter le problème.

.../... Cela ne signifie pas pour autant que je veuille suggérer qu'il existe une recette miracle pour perdre du poids, ou qu'il y en ait tout au moins une qui n'implique pas certains sacrifices. Mais la question est : que faut-il sacrifier au juste ?

.../... « Les glucides génèrent de l'insuline qui génère de la graisse ».

L'insuline est aussi en lien avec 2 zones pré-frontales du cerveau associées à Résistance et Répugnance, qui sont 2 conflits d' AFRONTEMENTS et de sensations d'ABANDON .

 

Je n'ai pas lu le livre de GARY Taubes MAIS LES EXTRAITS PARUS CORRESPONDENT BIEN A UNE AUTRE RÉALITÉ JUSTE !

 

lien vers un bel article porteur d'un vrai espoir de guérison et des extraits de ce livre en Français ..

 

J'ai (Ned) personnellement accompagné il y a plusieurs années une dame qui faisait 30 Kg de trop . = 130Kg

Elle s'était fixé de perdre tranquillement 1 Kg par mois. Sans changer fondamentalement de régime alimentaire (elle avait "essayé" tous les régimes sans résultats !) mais en explorant  tranquillement son histoire, ses abandons, ses conflits d'affrontements...

Elle à perdu ses 30 Kg.

A noter : dès le deuxième mois , elle qui ne pouvait plus ramasser une feuille de papier tombée au sol, était avec son mari à retapisser leur escalier !

 


Quelle(s) intolérance(s) m'empêche donc d'affronter ce que je suis et quelles peurs anciennes m'interdisent d'abandonner celle(s)-ci ?

____________________________________________________________________________

 

Et maintenant allez vous dire,  

Que faire ? J'ai déjà tout essayé ! !  ...

 

Ma première suggestion, est de noter ( à la main c'est important) sur une feuille ou un cahier, les quelques phrases ou mots de ci-dessus qui ont eu l'air de vous amener à réagir, tant en accord qu'en désaccord.

Les phrases où vous avez dit " je ne comprends pas bien" où "ça ne me parle pas" sont peut-être les plus importantes !

 

Quand cela sera écrit,

commencez à répertorier et écrire les évènements de votre vie qui pourraient avoir un rapport

(même lointains, pensez comme un petit enfant )

MAIS et C'EST LE PLUS IMPORTANT

EN COMMENÇANT PAR HIER ET EN RECULANT DANS LE TEMPS.

 

Laissez de la place vide vous voudrez en rajouter à un moment ou un autre !

Attention aux émotions qui pourraient surgir, n'entrez pas en résistance, en conflits, en peurs, en luttes, ne tentez pas de les laissez de côté; notez-les juste en marge.

 

Je vous souhaite d'y retrouver beaucoup d'amour, laissez vous surprendre .


Ned

 

 


Personne n'est plus en esclavage

que celui qui croit, à tort,

qu'il est libre.

- Goethe

plus comme +  ou plus du tout ?
 
et pour après reprenez l'article : Que comptez-vous faire... 
 
 
**********
 

Ajout du 4/04/2019 extrait de le revue néosanté N°87 p24 (www.neosante.eu)

De très nombreuses recherches ont montré
que les troubles du sommeil étaient corrélés
avec les risques de surpoids et d’obésité. Au point
qu’une recherche parue en 2012 dans Journal of
Clinical Endocrinology & Metabolism concluait : « Il
semble prudent de recommander aux personnes en
surpoids ou obèses, qui tendent de réduire leurs apports
caloriques et d’augmenter leur niveau d’activité,
d’avoir un sommeil adéquat et, si nécessaire, de
chercher des traitements efficaces pour tout trouble
du sommeil existant. » Améliorer son sommeil fait
donc partie des stratégies pour perdre du poids.

**************

Ajout du 01/06/19 extrait à partir du N° 90 de néosanté.

.../...force est de constater que la part émotionnelle est présente dans bien des cas. Comment s’articulent plus précisément l’hypnose et le dé-codage biologique autour de cette problématique ? Avec l’hypnose comme outil, le décodage biologique nous donne, lui, la direction, la piste à suivre. on va donc aller chercher deux grands éléments : le déclenchant et le programmant. il est essentiel, pour s’en libérer, de retrouver le ressenti à l’origine de cette mise en « stockage maximal » de l’organisme, qui induit un besoin de manger mal et trop, une obsession en-vers la nourriture et une grande facilité à grossir. Autrement dit, les raisons pour lesquelles on a besoin de stocker la graisse. Ces ressentis sont principalement de deux ordres, parfois ils se cumulent. Cependant, l’un des deux est le plus souvent à l’origine du basculement. il est donc important de revenir à cette période, au moment où tout s’est déréglé, de retrouver l’événement déclencheur, mais surtout le ressenti émotionnel. Car un même événement selon le contexte, selon les personnes, peut engendrer des ressentis bien différents.Quels sont donc ces deux ressentis conflictuels responsables du surpoids ? D’une part, le ressenti d’agression et de manque de protection. Cette agression peut être verbale, psychologique, physique, sexuelle, voire émaner parfois d’un geste médical, donc a priori non agressif, mais vécu comme tel... Ce n’est pas forcément tant l’événement en lui-même qui est violent, mais la façon dont on ressent les choses : une blague ou un garçon qui regarde sous la jupe d’une fille peut faire tout autant de dégâts si la personne se sent agressée et atteinte dans son intégrité corporelle. Dans nos sociétés, on a tendance à devoir camoufler nos émotions et nos ressentis pour être dans cette sorte de neutralité, de « comme si de rien n’était ». Dès lors, c’est notre corps qui va devoir se dépatouiller avec nos émotions et nos ressentis, et il va le faire dans sa logique qui est « bio-logique » et n’a rien à voir avec notre logique consciente : « Je me sens attaqué(e) et dépassé(e) dans mon système de protection : je mets ma carapace, mon armure, je me cache... ». C’est cela la logique implacable de notre biologie ! Les cellules graisseuses se mettent alors au travail, et elles stockent... et stockent encore pour former cet airbag protecteur dont on a besoin puisqu’on se sent agressé, mais on ne met rien en place pour se défendre, ni même pour simplement reconnaître et exprimer ce ressenti. Reconnaître et exprimer ce ressenti est donc la première chose à faire. Quant au deuxième ressenti émotionnel déclenchant, il s’agit du manque : qu’il soit affectif (solitude, abandon) ou réel (nos ancêtres ont peut-être souffert de famine).

****************

Ajout du 21/06/19 extrait à partir du N° 90 de néosanté p13.

.../...Cela n’a absolument rien à voir avec la volonté, parce qu’ils veulent tous –
en tout cas ceux qui me consultent – changer, être plus légers, plus minces,
bien dans leur corps et dans leur tête. Les facteurs positifs de la motivation
sont là. Mais la motivation est un moteur qui peut aussi avoir ses
freins et ses blocages... Ceux-ci, pour la plupart, sont « inconscients ». ils
échappent ainsi totalement à la raison, à la logique et à la fameuse volonté
: c’est plus fort que tout. ils vont entraîner une perte de contrôle, une incapacité
à changer les habitudes néfastes. Et ils empêchent d’aller vers l’objectif
fixé, voire ils aggravent la problématique. on a souvent du mal à admettre
qu’une partie de nous a un intérêt à rester en surpoids...
C’est pourtant
le cas, et c’est très important de le comprendre. Bien sûr, tout cela se
passe dans une partie de notre cerveau qui fonctionne sur un mode très archaïque

: le cerveau primitif qui s’occupe de notre survie biologique.

.../...

Dr PASCALE FAURE-VINCENT

********************

La graisse soutient les organes.
Je ne peux compter que sur moi. Ainsi le corps répond à ce déséquilibre
en faisant plus de graisse, pour soutenir.
(Affrontement)
Pour cette première conclusion, retenez que la graisse ou le poids
n’est pas le problème, c’est la solution, la réponse à un vécu émotionnel.

Mais aussi les protègent .

Nous pouvons ainsi retrouver des conflits liés à des agressions sexuelles quand la graisse se situe sur les cuisses ou les fesses.

Parfois, le nombre de kilos en trop a un lien avec l’histoire du manque. (Affrontement)  

Mais aussi avoir une réserve d'énergie

La graisse sert à avoir suffisamment d’énergie en cas de problème. L’objectif du corps est de
toujours être en équilibre, d’avoir le stock nécessaire à sa survie et à son énergie. (Affrontement)

Voir les commentaires

Si l'on tue sans détour ceux que l'on croit ennemis,

4 Juillet 2012, 19:55pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

 

Si l'on tue sans détour ceux que l'on croit ennemis, alors,

effectivement on ne risque pas de découvrir s'ils sont réellement hostiles ou

si c'est la peur qui les anime.

La peur ou bien des idées fausses sur ceux qui croisent leur chemin.

T3 p258

 

Je n'ai pas le pouvoir de changer ce qui c'est passé, mais,

si nous nous laissons tous ronger par la rancœur et la haine,

la situation ne s'améliorera pas.

 

Insulte-moi, frappe-moi si tu en éprouve l'envie

mais épargne moi le poids de ta rage muette.

T3 p346

 

Pourquoi certains se cramponnent-t-ils à leur conception d'un autre âge

et refusent de comprendre qu'il est préférable de vivre en bonne entente plutôt que chacun de son côté ?

-Ne peut-on pas les contraindre à se plier à ce ce que nous reconnaissons comme la bonne voie ?

-Non, on ne le peux pas ... on ne peux pas décider pour les autres.

T3 p411

 

Dis-lui que si un homme commet des erreurs,

cela ne signifie pas , loin s'en faut, qu'il n'est pas sur la bonne voie...

T3 p470

 

Hans BEMMANN   La pierre et la flûte.

Voir les commentaires

Pour se réaliser il n'y a pas d'âge ...

4 Mai 2012, 08:27am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

 

La peur instinctive est intégrée dans notre ADN et nos circuits neuronaux pour nous protéger en cas de danger imminent. par exemple choisir "en direct" si il faut sauter en avant ou en arrière pour échapper au prédateur, au camion,au danger mortel ... qui nous arrive dessus.

Ce circuit là, automatique, est indispensable à notre survie . Ne le décapitons surtout pas !

 

Par contre les peurs "rétrospectives" liées à des souffrances subies ne doivent plus être utilisées

et sont "assez" facile à éliminer définitivement !

 

Une fois ce type de peur identifiée et l'évènement précis déclencheur au point de départ ( jour, lieux, personnes présentes ou absentes, douleur(s) physique associée, couleurs, sensations, bruits, voix...) il suffit de programmer dans nos circuits un autre sortie  qui aurait été préférable dans cet évènement.

Il y aura peut-être des pardons à donner, des liens à supprimer, des entraves à laisser tomber, des chaînes à ne plus traîner, des valises à poser... sans oublier de lâcher aussi les poignées de celles-ci (sans nier le poids qu'elles ont eues...

....et finalement pouvoir regarder son courrier en souriant  :-)

Ned

 

 

La liberté n'est pas au bout du chemin

mais là...

...au bout de notre main !

 

6614745807_518cb49bec.jpg


Voir les commentaires

Les remèdes cachés dans votre garde-manger

18 Septembre 2016, 17:46pm

Publié par Bertie

pub gratuite ?
Les bananes contre l'infarctus : les bananes sont une excellente source de vitamine B6 et de vitamine C, de fibres alimentaires et de manganèse. Mais elles contiennent aussi beaucoup de potassium, un élément qui s'est beaucoup raréfié dans l'alimentation des populations occidentales depuis 30 ans. Le potassium est nécessaire pour conserver une pression artérielle normale et un bon fonctionnement du cœur. Manger une banane (pas trop mûre) par jour peut donc aider à prévenir l'hypertension artérielle et à protéger contre l’infarctus.

La pomme contre l'ostéoporose : la pomme contient de la procyanidine B-2, qui joue un rôle clé pour retarder les signes de vieillissement, prévient l'apparition de rides et stimule la croissance des cheveux. Des chercheurs français ont découvert qu'un flavonoïde appelé phloridzine, qui se trouve uniquement dans les pommes, peut protéger les femmes post-ménopausées de l'ostéoporose et peut également augmenter la densité osseuse. De nombreuses études ont également montré que manger des pommes peut aider à prévenir de nombreux types de cancer, l'asthme, le diabète, l'hypertension artérielle et la prise de poids !

Les avocats et le cancer : les avocats sont reconnus depuis longtemps pour leurs propriétés anti-cholestérol et leur capacité à maintenir la santé cardiovasculaire. Mais il y a du nouveau : selon les derniers résultats de recherche du Dr Steven M. D'Ambrosio et ses associés à l'Ohio State University, aux États-Unis, il semble que les composés phytochimiques extraits de l'avocat Haas (variété à peau rugueuse et sombre) sont capables de détruire les cellules cancéreuses par voie orale ainsi que d'empêcher les cellules pré-cancéreuses d'évoluer en cancer.

C'est encore un exemple d'information vitale que vous n'aurez qu'en lisant Les Dossiers de Santé & Nutrition.

Nous vous faisons également découvrir les plantes exotiques, que vous pouvez ajouter à votre cuisine et qui peuvent faire des merveilles pour votre santé :

Deux cuillères à soupe de graines de salba, aussi appelées chia, contiennent plus de fibres qu'une dose de laxatif chimique Metamucil et vous apporte 3,050 mg d'oméga-3 - l'équivalent de plus de 5 gélules d'huile de lin, ou de 10 gélules d'huile de poisson. Avec sa haute teneur en acide chlorogénique et caféique, ce super-aliment récemment découvert facilite également le métabolisme du glucose et le contrôle du poids parmi ses innombrables autres avantages pour la santé.

Voir les commentaires

LA PARANOÏA DU DIESEL

28 Août 2017, 10:00am

Publié par Bertie


Que tu aies une voiture « Diesel » ou non, lis ceci :

 C'est une très bonne analyse démontrant que nos politiques (et les verts) nous font du spectacle:
 La paranoïa du DIESEL ne concerne  que les automobiles !
 Les Poids lourds, Autocars, Navires, sont exclus. Juste pour situer le degré de  paranoïa des plus virulents détracteurs du véhicule  DIESEL, il faut leur révéler les données de  l’'industrie maritime qui a démontré  qu'’en considérant la taille des moteurs et la qualité du carburant utilisé,  les 5 plus gros navires-cargos du monde polluent autant que l’ensemble des 760 millions  d’'automobiles de la planète.
 Vous savez, ces porte-conteneurs qui nous alimentent en produits que l’on fabriquait dans nos usines délocalisées, aujourd’hui, ls brûlent chacun 10.000 tonnes de carburant pour un aller et retour entre l’Asie et l’Europe.
 Ces malheureux 15 navires font partie d’'une flottille de 3.500, auxquels il faut  ajouter les 17.500 tankers qui composent l’ensemble des100.000 navires qui  sillonnent les mers. Pour ne pas quitter le domaine maritime, rappelons que la flotte de plaisance française est d’environ 500.000 unités, dont 5.000 yachts de plus de 60 mètres, et que le plus moyen de ceux-ci brûle environ 900 litres de fuel en seulement une heure,alors que les 24 % de foyers français qui se chauffent au fioul ont du mal à remplir leur cuve pour l’hiver.
Pour continuer sur le chemin de la schizophrénie paranoïde, prenons en compte toute la flottille de pêche et les 4,7 millions de poids lourds en transit à travers La France, les milliers d’avions qui sillonnent le ciel et dont la consommation par passager et par km parcouru est 3 fois plus nocive pour le climat que l’'automobile.

Pour compléter cette petite fable, n’oublions pas l’indispensable domaine agricole où la consommation moyenne d’énergie est de 101 litres de fuel par hectare.

Mais pas d’affolement, Hulot va certainement sauver la planète en collant une nouvelle TAXE sur les seuls véhicules DIESEL .... et affaiblir un peu plus notre industrie automobile, ce qui augmentera  le chômage dans la foulée.…
 Comme vous le savez bien, en payant une TAXE sur le gas-oil, celui-ci ne polluera plus …  sauf si vous estimez qu’on vous prend vraiment pour des c...   !


Cela prouve également que les journaleux sont achetés par le pouvoir pour la boucler et nous laver les  cerveaux.

http://www.santeglobale.info/le-bonheur-ici-et-maintenant/

Voir les commentaires

Le Blé ? Aïe, Aïe Aïe !

2 Janvier 2013, 10:56am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

 

-LE BLE, par Frédéric Larché :

Bien que ce soit la prémisse principale du livre Wheat Belly, je crains que certains n'aient pas compris tout le message :

Le blé moderne est un opiacé.

Et, bien sûr, je ne dis pas que le blé est un opiacé parce que comme vous trouvez ça bon vous avez l'impression d'être accro. Non, le blé est réellement addictif.

Le blé est addictif dans le sens où il finit par dominer les pensées et les comportements. Le blé est addictif dans le sens où si vous n'en avez pas pendant quelques heures, vous commencez à être nerveux, confus, tremblant, et commencez désespérément à chercher une autre "dose" de crackers, petits pains, ou baguette, même si ce sont les vieux crackers périmés de 3 mois au fond de la boîte. Le blé est addictif dans le sens où il y a un syndrome de sevrage distinct caractérisé par une fatigue écrasante, un « brouillard » mental, une incapacité à faire de l'exercice, et même une dépression qui dure plusieurs jours, parfois plusieurs semaines. Le blé est addictif dans le sens où ce processus de sevrage peut être provoqué par l'administration d'un médicament bloquant les opiacés comme la naloxone ou la naltrexone.

Mais la "défonce" du blé n'est pas comme la défonce de l'héroïne, morphine, ou Oxycontine. Cet opiacé, bien que se liant aux récepteurs opiacés du cerveau, ne nous « défonce » pas. Il nous donne faim.

C'est l'effet que provoque la gliadine, la protéine dans le blé qui a été modifiée par inadvertance par les généticiens dans les années 70 lorsqu'ils cherchaient à augmenter les rendements. Juste quelques changements des acides aminés et de la gliadine du blé moderne - à haut rendement et à moitié nain - l'ont fait devenir un puissant stimulant de l'appétit.

Le blé stimule l'appétit. Le blé stimule la consommation de calories : 440 calories en plus par jour, 365 jours par an, pour chaque homme, femme, et enfant. (440 calories par personne est une moyenne.) Nous en sommes témoins, sentons la prise de poids qui arrive et repoussons l'assiette, nous nous contentons de plus petites portions, et faisons plus de sport... et pourtant nous continuons à grossir, grossir, et grossir. Demandez à vos amis et voisins qui essayent d'inclure plus de « céréales complètes saines » dans leur régime. Ils font du sport, ont un « régime bien équilibré », et pourtant prennent 5, 10, 15, 35 kilos ces dernières années. Accusez vos amis de boire trop de Coca Cola à la bouteille, ou d'être des gloutons des buffets « à volonté » et vous aurez des regards noirs. Beaucoup de gens essayent fortement de contrôler leurs pulsions, leur appétit, et de contrôler leurs portions, leur poids, mais perdent la bataille à cause de l'opiacé qu'il y a dans le blé qui stimule l'appétit.

L'ignorance des effets de la gliadine du blé est responsable des imbécilités qui sortent de la bouche de gastroentérologues comme le Dr. Peter Green de l'Université de Columbia qui déclare :

"Nous disons aux gens que nous pensons qu'un régime sans gluten n'est pas un régime très sain. Les substituts sans gluten des aliments avec gluten ajoutent de la graisse et du sucre. Les patients souffrant de la maladie coeliaque prennent souvent du poids et leur taux de cholestérol augmente. La majeure partie du monde mange du blé. La majeure partie du monde qui en mange va très bien à moins d'avoir une maladie coeliaque."

Dans la pensée simpliste du gastroentérologue et du monde coeliaque, si vous n'avez pas la maladie coeliaque, vous devriez manger autant de blé que vous le souhaitiez... et ne jamais penser aux effets stimulants l'appétit de la gliadine, sans parler des troubles intestinaux et du colon irritable généré par les lectines du blé, ou les sucres sanguins élevés et de l'insuline de l'amylopectine A du blé, ou des nouvelles allergies provoquées par les nouvelles alpha amylases du blé moderne.

 

http://www.santeglobale.info

http://www.santeglobale.info/?wysijap=subscriptions&wysija-page=1&controller=email&action=view&email_id=19&wysijap=subscriptions

Voir les commentaires

L’épidémie d’obésité a commencé le jour où l’on a déclaré la guerre aux graisses !

28 Juin 2017, 15:31pm

Publié par Bertie

 

L’épidémie d’obésité a commencé le jour où l’on a déclaré la guerre aux graisses

[6]

Au cours du XXe siècle, les maladies cardiaques sont devenues la première cause de décès.

De nombreux scientifiques se sont mis à expliquer que les graisses, notamment saturées, étaient la 1re cause alimentaire de maladies cardiaques (la théorie a depuis été invalidée [7]).

Cette idée a servi de base aux régimes pauvres en graisses (surtout saturées) recommandés depuis les années 1970 par les autorités sanitaires. Il faut noter que le nombre d’obèses augmente depuis le jour où les autorités ont commencé à faire la chasse aux matières grasses.

Bien sûr, ceci ne prouve rien car une corrélation n’implique pas une causalité [8].

Cela dit, lutter contre les graisses saturées, mais pas contre les aliments transformés pauvres en graisses mais riches en sucre, contribue à changer – en mal – les habitudes alimentaires de la population.

Quantités d’études de long terme ont montré qu’un régime pauvre en graisses ne permet pas de perdre du poids, ni de prévenir les maladies cardiovasculaires ou le cancer [9].

 

https://authoritynutrition.com/12-graphs-that-show-why-people-get-fat/

traduction du site 

Neo-nutrition

Voir les commentaires

La guerre notre destin d'esclave ? Pour nous aider ?

21 Janvier 2014, 09:57am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Prélevé chez Vieux Jade en son jardin ce matin

http://www.vieux-jade.com/article-voler-119379113.html

************************

... Comme une rivière coule selon une pente donnée. Les rivières joignent la mer, où tout se dilue.

Et pourtant, certains poissons remontent le courant.

... la guerre porte justement sur ce qui fait le caractère unique de l'être humain : sa capacité à retourner, comme le saumon, à sa source, à la fois riche d’expérience, et exténué par le voyage, réduit à son essence.

.../...

On ne peut aider que ceux, celle ou celui, qui ont pris conscience de leur servitude. Le reste est servir des perles aux cochons.

 

Il est donc de plus en plus nécessaire d'apprendre à distinguer les humains des cochons. Et, s'il y a plus d'humains véritables qu'on pourrait croire à première vue, le nombre des porcs est immense, et leur malignité redoutable. Il y a même de gentils cochons dont la toxicité est parfaitement inconsciente.

 

Et tant d'hybrides, dont je suis, aussi, bien sûr.

 

Puis, quand plus rien n'a d'importance - c'est difficile, car il faut en même temps veiller à ne rien troubler, de l'ordre des choses - rien n'a plus de poids.

 

Alors on peut voler, sûrement.

Voir les commentaires

La plupart d'entre-vous....

27 Janvier 2011, 11:46am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Rappelez vous :

 

La plupart d'entre vous ne ferons jamais ce que je propose de "faire" ! ( ou FER ou TAIRE !)

 

Je ne vous demande pas de me croire comme un enfant mais de réagir comme un adulte en oubliant toutes les fidélités  (surtout cellles invisibles à vos yeux, mais pas à votre mémoire) et croyances diverses que vous avez accumulées.

 

 

 

Tiens juste un "truc" pour vous tester :

 

L'obésité ( la vraie) est liée à 2 programmes permanents , présents dans le cerveau de ceux qui sont concernés :

chacun est lié à un mot :

 

*Abandon

 

   et

 

*Affrontement....

 

Quand je dis abandon (s) c'est TOUT CE QUI VA  AVEC LES NOTIONS D'ABANDONNER !

 

Quand je parle d'affrontement c'est  TOUT CE QUI VA AVEC LES NOTIONS DE REACTIONS CONTRE....

 

Ces 2 programmes d'autoprotègent dans notre cerveau.

 

*Je ne peux ( ou veux) pas affronter les abandons que je dois faire ou dont  j'ai été "victime"...

*Je ne peux (ou veux)  pas regarder et abandonner ces situations d'oppositions ce serait trop douloureux....!

 

et notre cerveau ferme les volets et reprends les 2 programmes séparément.

 

je dois être fort 

est le maître mot.

  donc le plus volumineux possible !

Pour être vu et pas abandonné?

 

je dois être fort (éventuellement le plus fort)

 

Pour affronter ce qui n'est pas possible ?

 

Affronter un "régime" est difficile puisqu'il me faut abandonner mes habitudes.

 

Oh bien sûr à force de volonté d'affrontement je peux affamer mon corps et perdre du poids ou du volume !

 

 

 

C'est incroyable NON ?

 

y croyez vous ou allez- vous y réfléchir plus tard.

 

ou commencer à ré-ouvrir des portes ?

 

 

à bientôt ?

 

 

la suite est là:

http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/article-suite-de-la-plupart-d-entre-vous-66978918.html

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Les recommandations nutritionnelles rendent les gens malades...

10 Juillet 2012, 16:50pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Rrecommandations nutritionnelles ...Gary-Taubes

.../...

Est-ce que tu limites la consommation de tes propres enfants en sucres et glucides ?

J'essaie de leur éviter de manger du sucre sans être un fanatique et de limiter les sucres raffinés, les glucides et les féculents. Je n'aime pas quand les parents des enfants en surpoids les forcent à courir ou à manger moins. Ils ne peuvent pas courir parce qu'ils stockent l'énergie sous forme de graisse. Ils ont faim parce qu'ils mangent les mauvais aliments. Les efforts pour les faire maigrir en les affamant ou en leur faisant faire de l'exercice sont mal venus. Le problème n'est pas qu'ils sont sédentaires. C'est un effet secondaire de la dérégulation de leur graisse.

.../...

Tout le monde ne peut pas faire de course à pied ?

Non, contrairement à ce qu'on croit, tu ne peux pas prendre une personne sédentaire et l'obliger à faire de l'exercice et s'attendre à ce que la graisse fonde et que cette personne soit mince. Tu ne peux pas affamer une personne obèse, pas plus que tu ne peux transformer un basset en lévrier en le forçant à courir. Tu te retrouveras avec un basset épuisé et affamé. Et au fil du temps, s'il a accès à la nourriture, ce basset reprendra du poids parce que c'est sa nature. La même chose est vraie pour ceux d'entre nous qui sont gras, mais cette nature dépend de l'environnement alimentaire - un environnement riche en glucides.

Que faut-il faire?.../...

        Lisez cette révolution en allant sur le lien ci dessous

 

https://fr.sott.net/articles/show/7004-Gary-Taubes-les-recommandations-nutritionnelles-rendent-les-gens-malades#comment4356   lien

 

En ces temps d'imposture universelle,

dire la vérité est un acte révolutionnaire.

- George Orwell

Voir les commentaires

Le charbon activé ?

28 Février 2012, 10:37am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Petit extrait , allez voir le texte entier chez notre amie Paty ICI

.../...

Comment utiliser le charbon activé ?

- En cas d’intoxication sévère
La dose préconisée est de 50 g pour un adulte et de 1 g par kilo pour un enfant, dans de l’eau froide. Le mélange n’a aucun goût.
Répéter les prises de 20 à 50 g de charbon activé toutes les 4 à 6 heures pendant 1 ou 2 jours selon la sévérité de l’intoxication.
La quantité théorique du charbon activé doit être au minimum égale à 8 fois le poids de toxique ingérée. La marge de 10 fois est souhaitable. Toutefois, dans les intoxications suicidaires et chez les sujets comateux, la quantité du toxique est impossible à connaître. On administre alors d’office entre 100 et 120 g de charbon. À savoir qu’une cuiller à soupe contient en moyenne 5 g de charbon.
- En cure de drainage
Les posologies sont évidemment modulables en fonction de chaque cas. En moyenne, on peut opter pour le protocole de 2 cuillers à soupe aux trois repas pendant quinze jours pour un adulte (soit 30 g par jour) puis continuer à raison de 3 cuillers à soupe par jour pendant le mois qui suit si l’on veut obtenir un drainage cellulaire profond.
Pour un enfant, remplacer les cuillers à soupe par des cuillers à café, et limiter le traitement à quinze jours pour les cas courants.

.../...

Voir les commentaires

1 2 3 > >>