Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Résultat pour “probleme de poids”

Ce qui explique que les “régimes” ne fonctionnent pas longtemps ! ! !

1 Septembre 2018, 16:43pm

Publié par Bertie

Pour ceux et celles qui aurait "loupé" mon article récent : pour cause de vacances ou de surcharge de travail pour d'autres ! ( ceux qui dépendent des vacanciers ...)

 

A toutes celles et ceux qui se débattent avec des "problèmes de "surpoids" ou de "volumes corporels inadéquats".

http://bit.ly/2NfkAtw

et

MAIGRIR est un problème de poids et de volumes...!

http://bit.ly/2LLHOpV

Voir les commentaires

Problème de poids ? Sur et sous-poids.

28 Février 2015, 14:38pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

En ce qui concerne les problèmes de poids, l’analyse est très pointue.
« Voici un obèse ; on dit qu’il mange trop, ou qu’il boit immodérément.
Peut-être le fait-il ; mais peut-être pas.

Explore-t-on son âme ?

Peut-être y a t-il un vide intérieur qui demande à être comblé, peut-être un "ça" vulnérable et sensible qui a besoin d’une épaisse carapace.

Georg Groddeck (dans Néosanté N° 42)

**********************

 

Il y a TOUJOURS 2 éléments

CACHÉS et LIÉS

dans les "problèmes" de poids :

et ce sont, selon le Dr Hamer (et je l'ai vérifié):

 


A b a n d o n (s)


et


A f f r o n t e m e n t (s)

 


et notre système biologique cherche à faire le poids ! Ou à passer inaperçu !


        Ça à l'air simpliste comme ça,

mais s'il est impossible d'abandonner ce à quoi on est confronté ou s'il est impossible d'affronter ce ou ceux qu'il faudrait abandonner, le cerveau "fait" de la masse et du volume en conséquence

...par tous les moyens possibles à sa disposition.

Ctrl +H pour afficher l'image en grand ou clic droit et choisir Afficher l'image

Ctrl +H pour afficher l'image en grand ou clic droit et choisir Afficher l'image

Mettre au jour et solutionner les bases premières qui entraînent ce "sur" ou ce "sous"-poids est un vrai travail de prise de conscience, dont l'inconscient,l'Ego, va tout faire pour éviter de reconnaitre les phénomènes sous-jacent et cela lui est très facile.

En effet quoi de plus simple que de ne pas affronter les douleurs de l'abandon !

Et quelle difficulté d'abandonner des situations ou le conflit sera présent avec certitude !

L'auto protection de ces deux programmes est un piège visqueux et insidieux, d'autant plus quand il a un rapport familial et parental !

 

Et pourtant combien de fois avez-vous ESSAYÉ !

Mais essayer n'est-il pas un programme d'affrontement comme  tous les régimes d'ailleurs !

Les régimes ne vous demandent-ils pas d'abandonner ce qui vous donnait du plaisir ?

 

Quand la PEUR (de qui ? de Quoi ?) vient se sur-ajouter, la recherche de récompense devient-elle primordiale ?

 

**************

Quelle(s) intolérance(s) m'empêche donc d'affronter ce que je suis et quelles peurs anciennes m'interdisent d'abandonner celle(s)-ci ?

***************

Ne pas "oublier" le conflit de silhouette qui empêche le symptôme de disparaître, même
lorsque le conflit d’abandon n’est plus actif.

**********************************************

Le surpoids, une solution biologique
Ce que nous prenons pour un problème est
peut-être en réalité une solution. La solution
que notre corps a trouvée pour répondre à un
besoin biologique, besoin de se protéger, de
stocker, de se remplir… Par exemple, le besoin
irrépressible de manger est-il déclenché
par la faim ? Rarement ! Plus souvent par le besoin
de douceur, de plaisir, d’amour, de se calmer…
Sous cet angle, les kilos deviennent une
réponse à un besoin biologique non satisfait !
La question n’est plus « pourquoi je grossis ? »,
mais « quelle est l’utilité de ce poids que je porte
en moi ? ». Répondre à cette question est un
élément essentiel du décodage biologique.
Cela permet de retrouver l’instant conflictuel,
l’origine émotionnelle de la prise de poids.
Cet instant précis où mon besoin n’a pas été
satisfait et que ma biologie ressent toujours !

béatrice bourau-Glisia www.biodecodage.com

Dans néosanté N°57

 

Ajoutez votre expérience en commentaire pour servir aux autres concernés et faites suivre si vous pensez que cela peut aider certains qui se posent des questions et qui ont ESSAYÉ...

... tout !

Jean-Marc DUPUIS dans SNI vient d'ajouter un article plutôt intéressant sur l'addiction . N'allez pas vous perdre dans tous les commentaires c'est son texte qui est porteur d'infos sur l'addiction .

http://www.santenatureinnovation.com/projet-91-nessayez-surtout-pas-de-maigrir/#comment-18835http://

Voir les commentaires

M'aigrir ? Moi je fais pas le poids !

3 Janvier 2016, 07:14am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

N'oublions pas pas que les problèmes de poids sont liés d'abord et avant tout à la nécessité pour notre système de sauvegarde interne (et le plus souvent inconscient !)

DE FAIRE LE POIDS ... vis à vis de quelqu'un (ou pire de quelques-uns !)

.
Avec les problèmes d'AFFRONTEMENTS et d'ABANDONS qui se télescopent , l'un ne voulant pas affronter le problème et l'autre ne pouvant l'abandonner !


Pas facile dans ces conditions de continuer un régime et de ne plus consommer certains aliments plaisirs, surtout si le conflit caché ( familial le plus souvent ) n'est pas résolu ou verbalisé clairement !

Notre cerveau archaïque sait bien qu'il faut continuer à faire le poids !

Pour être vu(e)?
Et le régime en est déjà... LA PREUVE, QUI SUFFIT !

La boucle est complète ... et sans fin... avec FAIM SVP !

Ne pas "oublier" le conflit de silhouette qui empêche le symptôme de disparaître, même
lorsque le conflit d’abandon n’est plus actif.

*******

Quelle(s) intolérance(s) m'empêche donc d'affronter ce que je suis et quelles peurs anciennes m'interdisent d'abandonner celle(s)-ci ?

*************

il est impossible de « manger moins » si toutes les cellules de votre corps ont décidé de vous en empêcher.

C’est pourquoi la bonne stratégie est la suivante :

Ne cherchez pas d’abord à réduire les calories : commencez par remplacer les mauvaises (fructose, céréales raffinées, huiles végétales industrielles) par les bonnes. Et ne vous focalisez pas uniquement sur la nourriture : maigrir implique aussi de gérer votre stress, de dormir suffisamment et de vous protéger des polluants.

Je reviendrai en détail sur ces derniers points dans une prochaine lettre. Et vous verrez : perdre du poids est d’abord la conséquence naturelle d’une vie plus saine et plus belle… et non le résultat d’une torture que vous n’avez certainement pas méritée !

Les articles déjà parus (sur le même sujet) :

http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/search/poids/

 

***********

Voir les commentaires

Vous les G.J. vous allez prendre du poids en janvier !

26 Décembre 2018, 18:12pm

Publié par Bertie

***********************************************************

***********************************************************

***********************************************************

***********************************************************

 

Les G.J. vont prendre du poids  en janvier ?

 

CECI n'est pas une prédiction ! mais une réalité....

 

TOUS les "konflits" d'abandons et d'affrontements*    associés amènent le cerveau archaïque à vouloir faire le poids ... et donc à stocker des matériaux pour cela.

 

Les fêtes et quelques dérives aidant, les nuits sur des ronds-point (cafés, bières et jus de fruits, casse-croutes inhabituels dans le froid et la pluie), Manifs diverses (re casse-croutes !), repas un peu (ou plus !) dits de fêtes...

et vous voilà avec un pantalon ou une jupe difficile à fermer, sans parler des hauts !

- Quoi ! Malgré tout ces efforts, j'ai pris du poids ?

- Ça tombe bien, y a plus rien pour acheter à bouffer, un petit régime, on va reperdre ça vite. Le temps de toucher la prime en février !!!

MAIS, car il y a un mais, le cerveau, la partie qui régule le fonctionnement automatique du corps, lui va se référer à notre histoire personnelle depuis notre naissance, et même avant si il y a eu des grosses perturbations pré-natales, pour décider si il faut se protéger et "FAIRE LE POIDS"

Dans le contexte actuel il y a peu de chance que le choix : devenir une petite souris, soit un "bon choix" !

       Alors les régimes ?!?             Voyez les articles signalés à droite. →→

 

Alors les marchands de fringues vont se régaler en faisant des  vrais/fausses SOLDES !

Alors on va revoir à la télé, et dans les magazines les pubs pour les produits de régimes, avec 8 jours de produits gratuits !

Pareil à la pharmacie ... les LABOS ont tout prévus, il y en aura peut-être même des remboursables !

 

Le, (les), plans était MACHIAVÉLIQUEs .....................................................!

*********************

 

 

Et je vous le dit maintenant (26 décembre) prenez soins de votre FOIE  et de votre FOI, en ce que vous croyez , c'est la même zone du cerveau qui gère,  car il est peu probable que notre président démissionne !

Pourquoi croyez-vous qu'il passe entre les mains expertes de la maquilleuse professionnelle tous les jours ?

POUR cacher sa peau bien sûr !

Une peau JAUNE comme vos gilets -ça fait désordre - ça signe un probable problème majeur de vésicule bien compréhensible !

Et va permettre un retrait digne de son poste et même le moyen de se faire plaindre par certaine âmes sensible ?

Il est allé se faire recharger les "batteries" au Tchad .

AFFAIRE à suivre ....

 

 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

* Macron démission / manifs et contacts avec les forces de l'ordre / Blocage(s) dans son véhicule / Fouilles / abandons de ronds-points  ou de péages...

Voir les commentaires

Mission impossible ?

7 Août 2018, 15:08pm

Publié par Bertie

A toutes celles et ceux qui se débattent avec des "problèmes de "surpoids" ou de "volumes corporels inadéquats".

 

*****

      Je me permets de dire que les “problèmes” de surpoids ou de "volumes corporels inadéquats", ont pour origines première dans l’histoire des personnes concernées (et il y en a de plus en plus, vu nos sociétés actuelles)
 
2 problématiques qui s’opposent dans le cerveau archaïque :
 
- UNE liée aux abandons (sous toutes ses formes !) et
 
- l’AUTRE à l’affrontement ( sous toutes ses formes) !


L’UNE refusant d’abandonner l’autre et l’AUTRE refusant l’affrontement !
 

Et comme il faut faire le poids devant tout ça, manger est la solution la plus facile que notre biologie à, a sa disposition, pour “résoudre” simplement ces 3 éléments !


Ce qui explique que les “régimes” ne fonctionnent pas longtemps ! ! !


L’abandon d’un certain nombre d’aliments, même au profit d’autres, rentre dans ce cadre (abandon/affrontement).
 

La restriction calorique est l'affrontement d’une réalité que le subconscient ne peut pas souvent s’autoriser, où entrer en guerre mène au risque... de ne plus faire le poids !


- Rester bien visible pouvant être une question de survie !

- D'être suffisamment lourd pour parer/absorber les coups, suit la même logique, inconsciente bien sûr !



Le chocolat (noir) étant un apaisant rapide de l’anxiété explique l'usage courant de la tablette commencée et ... finie !
 
 
*************
 
Mes suggestions :
 
- Ne pas entrer en lutte(s) (affrontement) avec ses problèmes d'abandons, qui peuvent remonter à notre prime enfance et aussi être présents dans notre quotidien ! Les "techniques" pour les aborder simplement avec AMOUR ne manquent pas de nos jours.
 

- Décider (affrontement ?) de ne plus vouloir être visible à tous prix ? (et par qui ?)

 

****************
Un dysfonctionnement physique ou comportemental comme la boulimie a une origine émotionnelle : à un moment donné de notre histoire, un stress ingérable a été occulté.

C’est bien sûr au démarrage de notre vie, lorsque nous sommes dépendants de la nourriture de notre mère pour notre survie.

Si nous nous sentons abandonnés parce que la mère est absente (physiquement si elle travaille, psychiquement si elle est dépressive), nous passons en mode survie.

C’est un peu comme si nous étions condamné à mort. Faire des réserves est un réflexe biologique qui ne se soucie pas de notre apparence physique.

Il n’y a alors pas de relation mathématique entre le nombre de calories que vous ingérez et le poids que vous prenez. La graisse vous protège de la mort.

Comprends-tu maintenant pourquoi le corps t’offre un sursis et une aide vers une solution ?

***************

 

Ajout du 4/04/2019 extrait de le revue néosanté N°87p24 (www.neosante.eu)

De très nombreuses recherches ont montré
que les troubles du sommeil étaient corrélés
avec les risques de surpoids et d’obésité. Au point
qu’une recherche parue en 2012 dans Journal of
Clinical Endocrinology & Metabolism concluait : « Il
semble prudent de recommander aux personnes en
surpoids ou obèses, qui tentent de réduire leurs apports
caloriques et d’augmenter leur niveau d’activité,
d’avoir un sommeil adéquat et, si nécessaire, de
chercher des traitements efficaces pour tout trouble
du sommeil existant. » Améliorer son sommeil fait
donc partie des stratégies pour perdre du poids.

**********************

Paradoxe
entre se sentir aimé et se protéger. Être vu, être
en contact avec les autres, tout en étant séparé.
Le surpoids est la réponse idéale.

néosanté 101 p15

****************

 

Pour perdre du poids il ne suffit pas seulement de volonté ou de motivation comme le répètent sans cesse les magazines féminins. Une étude l’a prouvé : 80% des personnes reprennent leur poids initial après un régime [2].

Les méthodes qui s’appuient sur la volonté vous font croire que c’est vous le problème alors qu’elles négligent deux éléments fondamentaux de votre corps.

Votre cerveau vous

empêche de maigrir !

 

 

 

Voir les commentaires

Le Sucre quand on y est accro !

7 Décembre 2017, 17:25pm

Publié par Bertie

Le Sucre quand on y est accro !

Les conseils d'une pro (pour 187)

 

Le sucre l'aliment REFUGE, lié à nos émotions ! A ce que l'on ressent.

Ce sont les émotions qui nous font manger donc :

  • l'ennui

  • la solitude

  • l'abandon

  • la Colère

  • la tristesse

  • ...

 

Très souvent quand on se tourne vers le sucre ,c'est que l'on à besoin de réconfort, de se sentir bien, de se détendre, de se dé-stresser,

 

Le problème, c'est que si on se laisse aller (!) sur les douceurs, on en mange trop (re !) , après on prend des kilos mais, on n'a pas résolu le problème ….

Si on se sent triste on va manger une tablette de chocolat, et on va sentir bien pendant une petite heure et puis ensuite... on aura les même problèmes .

On aura pas pour autant quelqu'un qui nous fera des câlins !

Y aura juste un emballage de tablette de chocolat ...qui aura été mangé.

Mais ça n'aura pas changé !

.../...

 

Les 4 conseils qu'elle propose

  • S'éloigner des tablettes ( les stocker à l'autre bout de l'appartement )

  • respirer trois grands respirations ventrales.

  • Boire de l'eau.

  • S'interroger immédiatement sur : qu'est ce que je ressent là, maintenant ?

.../...

      Vous voulez perdre les kilos en trop que vous avez pris, vous voyez c'est facile, je vais vous accompagner au jour le jour pendant 21 jours pour une cure détox … (187€)

 

Extrait d'une conférence de Elodie Beaucent, coach en nutrition

************************************

Jetez un coup d’œil aux tendances de consommation de sucre des 300 312 dernières années :

  • En 1700, la consommation moyenne par personne est d’environ                    2 kg de sucre par an.

  • En 1800, la consommation moyenne par personne est environ                9 kg de sucre par an.

  • En 1900, la consommation individuelle était montée à                          45 kg de sucre par an.

  • En 2012, plus de 50 % de tous les Américains consomment au delà de 100 g de sucre par jour — soit plus de                                                   81 kg de sucre par an!

En 1890, seulement     3 personnes sur 100 000 avaient le diabète.

En 2012, presque 8000 personnes sur 100 000 ont été diagnostiquées avec le diabète ! Dont le sucre n'est qu'un accessoire de la "maladie" !

https://thetruthaboutcancer.com/sugar-white-death/

 

Comme une bonne partie du sucre blanc vient des betteraves à sucre, vous devriez vous souvenir que la plupart des betteraves sont maintenant génétiquement modifiées et il y en a peu en bio !.

*********************

Désolé mais voilà ENCORE une gentille personne qui à oubliée (!) que les problèmes de poids ont une raison d'être pour notre survie et, comme TOUS les régimes,

« entrer en lutte » CONTRE les programmes du cerveau archaïque,

                  sans avoir au préalable,

        changé et guéri l'histoire de base,

restera toujours une lutte et une guerre,

dont le gagnant sera celui qui est là pour vous garder en vie, par tous les moyens possible.

♥♥♥♥♥♥♥

      Et si j'ai peur, si je suis inquiet(e) il me faut du réconfort, alors un apport sucré est réclamé avec insistance par mon système hormonal...

             Pas con mon cerveau !!!

¤¤¤¤¤¤¤

Je vous en ai déjà longuement parlé sur ce blog .

Tapez " problèmes de poids " dans la boite de recherche en haut à droite, et partez à l'aventure

des abandons et affrontements associés.

**********

« Les glucides génèrent de l'insuline qui génère de la graisse ».

L'insuline est aussi en lien avec 2 zones pré-frontales du cerveau associées à Résistance et Répugnance, qui sont 2 conflits d'AFRONTEMENTS et de sensations d'ABANDON .

 

Voir les commentaires

MAIGRIR est un problème de poids et de volumes...!

14 Août 2012, 17:00pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou NED

 

MAIGRIR est un problème de poids et de volumes...!
 
 
  Visionnez avant l'article : masterchefs-ils-ont-pris-du-poids
 
Puis :
les programmes ci-dessous:
 
Abandonner ses volumes, affronter son sur-poids, s'abandonner à une nouvelle image corporelle, ne plus entrer en conflits et en affrontements avec son entourage, oublier (et pardonner) les abandons subis et... dont on a pas fait le deuil, abandonner ce qui nous pèse.
 

Mais aussi abandonner l'idée de régime de contraintes, auquel il faut se confronter tous les jours, tenter de contrôler quelque chose ou quelqu'un sur lequel on a pas de prise(s), être suffisamment fort soi-même pour que les autres n'aient pas de prise sur vous.

 

Être suffisamment volumineux pour être vu par celui ou ceux qui doivent nous "voir" ou que l'on aimerait qu'ils nous voient "plus".

[>] Pour se sentir important ? (cf les hommes d'affaires)

 

Être suffisamment volumineux pour éloigner celui ou ceux qui nous ont fait, ou amené, à la peur ( quand on était tout jeune ou plus tard ?) et donc, leur faire peur ?

 

Faire le poids face à quelqu'un perçu par notre inconscient  comme un prédateur (actuel ou passé), ou un adversaire dans une lutte  sur ce que nous pensons être notre territoire.

 

Et vous allez nous en mettre d'autres en commentaires j'espère bien, sinon c'est que j'aurais tout répertorié !

******

Abandonner,confronter,s'abandonner,entrer en conflits et en affrontements,oublier les abandons subis,abandonner l'idée de régime,tenter de contrôler,être suffisamment fort,volumineux pour être vu,volumineux pour éloigner,leur, faire peur,Faire le poids,prédateur,adversaire,lutte,notre territoire.

******

 

Gardez en mémoire que nous avons des mémoires anciennes dans notre histoire personnelle et collective, et que :


 

Notre CORPS est l'expression

extérieure de nos idées  . 

 


 

 

Selon Gary Taubes, la théorie sur laquelle est basée la gestion du poids (moins de calories, moins de graisses, plus d'exercice) est fondée sur de la mauvaise science,  

et les messages nutritionnels actuels

font fausse route.

 

 

Dont ceci extrait de son livre  (FAT) :

.../...

En 1934, on se trouvait au plus profond de la Grande Dépression, c'est-à-dire dans une période marquée par un taux de chômage tel qu'on n'en avait jamais connu jusqu'alors et où de longues files d'attente devant les soupes populaires étaient monnaie courante. Aux États-Unis, un ouvrier sur quatre était sans emploi. Six personnes sur dix vivaient en-dessous du seuil de pauvreté. À New York, où Bruch et ses compagnons d'immigration étaient choqués par l'embonpoint infantile, on disait qu'un enfant sur quatre était mal nourri. Comment cela était-il possible ?

Un an après son arrivée à New York, Bruch ouvrit à la faculté de médecine et de chirurgie de l'université de Columbia une clinique spécialisée dans le traitement de l'obésité infantile. En 1939, elle publia le premier d'une série de rapports présentant les études très poussées qui avaient été conduites sur les nombreux enfants obèses qu'elle avait traités, malheureusement sans succès dans la plupart des cas.

.../...On ne pouvait ignorer, nota Bruch, que ces enfants avaient tout de même passé le plus clair de leur vie à essayer de manger avec modération afin de contrôler leur poids, ou tout au moins avaient pensé à manger moins, et qu'ils restaient néanmoins obèses.

.../... Parmi les patients de Bruch se trouvait une fillette d'une dizaine d'années à l'ossature délicate, « disparaissant littéralement sous des montagnes de graisse. » Elle avait passé toute sa jeune existence à lutter à la fois contre son poids et contre les tentatives de ses parents pour l'aider à maigrir. De même que ses parents, elle savait - ou croyait savoir - ce qu'il lui fallait faire, c'est-à-dire manger moins, et sa vie entière était définie par les efforts démesurés qu'elle faisait pour tenter d'y parvenir. « J'ai toujours su que la vie que nous avons dépend de notre silhouette », déclara-t-elle à Bruch. « À chaque fois que je prenais [du poids], ça me rendait triste et déprimée. À quoi bon vivre ? [...] À vrai dire, je me détestais. C'était tout simplement insupportable. Je ne voulais pas me regarder. Je détestais les miroirs. Ils montraient à quel point j'étais grosse. [...] Cela ne m'a jamais rendue heureuse de manger et de grossir, mais je n'ai jamais trouvé la solution et j'ai continué à prendre du poids. »

.../... Le corps médical nous enseigne que nous prenons du poids parce que nous mangeons trop et / ou bougeons trop peu - et qu'il suffit de faire le contraire pour mincir.

.../... Cette affirmation, loin d'être émise par la seule OMS,

est devenue aujourd'hui universelle.

.../... il aurait fort bien pu grossir quand même, mais cette éventualité ne lui venait pas à l'esprit : il était tout simplement prisonnier du modèle de pensée dominant.

.../... ce n'est pas parce que nous mangeons trop et bougeons trop peu que nous grossissons et que ce n'est pas en faisant consciemment le contraire que nous pouvons résoudre ou éviter le problème.

.../... Cela ne signifie pas pour autant que je veuille suggérer qu'il existe une recette miracle pour perdre du poids, ou qu'il y en ait tout au moins une qui n'implique pas certains sacrifices. Mais la question est : que faut-il sacrifier au juste ?

.../... « Les glucides génèrent de l'insuline qui génère de la graisse ».

L'insuline est aussi en lien avec 2 zones pré-frontales du cerveau associées à Résistance et Répugnance, qui sont 2 conflits d' AFRONTEMENTS et de sensations d'ABANDON .

 

Je n'ai pas lu le livre de GARY Taubes MAIS LES EXTRAITS PARUS CORRESPONDENT BIEN A UNE AUTRE RÉALITÉ JUSTE !

 

lien vers un bel article porteur d'un vrai espoir de guérison et des extraits de ce livre en Français ..

 

J'ai (Ned) personnellement accompagné il y a plusieurs années une dame qui faisait 30 Kg de trop . = 130Kg

Elle s'était fixé de perdre tranquillement 1 Kg par mois. Sans changer fondamentalement de régime alimentaire (elle avait "essayé" tous les régimes sans résultats !) mais en explorant  tranquillement son histoire, ses abandons, ses conflits d'affrontements...

Elle à perdu ses 30 Kg.

A noter : dès le deuxième mois , elle qui ne pouvait plus ramasser une feuille de papier tombée au sol, était avec son mari à retapisser leur escalier !

 


Quelle(s) intolérance(s) m'empêche donc d'affronter ce que je suis et quelles peurs anciennes m'interdisent d'abandonner celle(s)-ci ?

____________________________________________________________________________

 

Et maintenant allez vous dire,  

Que faire ? J'ai déjà tout essayé ! !  ...

 

Ma première suggestion, est de noter ( à la main c'est important) sur une feuille ou un cahier, les quelques phrases ou mots de ci-dessus qui ont eu l'air de vous amener à réagir, tant en accord qu'en désaccord.

Les phrases où vous avez dit " je ne comprends pas bien" où "ça ne me parle pas" sont peut-être les plus importantes !

 

Quand cela sera écrit,

commencez à répertorier et écrire les évènements de votre vie qui pourraient avoir un rapport

(même lointains, pensez comme un petit enfant )

MAIS et C'EST LE PLUS IMPORTANT

EN COMMENÇANT PAR HIER ET EN RECULANT DANS LE TEMPS.

 

Laissez de la place vide vous voudrez en rajouter à un moment ou un autre !

Attention aux émotions qui pourraient surgir, n'entrez pas en résistance, en conflits, en peurs, en luttes, ne tentez pas de les laissez de côté; notez-les juste en marge.

 

Je vous souhaite d'y retrouver beaucoup d'amour, laissez vous surprendre .


Ned

 

 


Personne n'est plus en esclavage

que celui qui croit, à tort,

qu'il est libre.

- Goethe

plus comme +  ou plus du tout ?
 
et pour après reprenez l'article : Que comptez-vous faire... 
 
 
**********
 

Ajout du 4/04/2019 extrait de le revue néosanté N°87 p24 (www.neosante.eu)

De très nombreuses recherches ont montré
que les troubles du sommeil étaient corrélés
avec les risques de surpoids et d’obésité. Au point
qu’une recherche parue en 2012 dans Journal of
Clinical Endocrinology & Metabolism concluait : « Il
semble prudent de recommander aux personnes en
surpoids ou obèses, qui tendent de réduire leurs apports
caloriques et d’augmenter leur niveau d’activité,
d’avoir un sommeil adéquat et, si nécessaire, de
chercher des traitements efficaces pour tout trouble
du sommeil existant. » Améliorer son sommeil fait
donc partie des stratégies pour perdre du poids.

**************

Ajout du 01/06/19 extrait à partir du N° 90 de néosanté.

.../...force est de constater que la part émotionnelle est présente dans bien des cas. Comment s’articulent plus précisément l’hypnose et le dé-codage biologique autour de cette problématique ? Avec l’hypnose comme outil, le décodage biologique nous donne, lui, la direction, la piste à suivre. on va donc aller chercher deux grands éléments : le déclenchant et le programmant. il est essentiel, pour s’en libérer, de retrouver le ressenti à l’origine de cette mise en « stockage maximal » de l’organisme, qui induit un besoin de manger mal et trop, une obsession en-vers la nourriture et une grande facilité à grossir. Autrement dit, les raisons pour lesquelles on a besoin de stocker la graisse. Ces ressentis sont principalement de deux ordres, parfois ils se cumulent. Cependant, l’un des deux est le plus souvent à l’origine du basculement. il est donc important de revenir à cette période, au moment où tout s’est déréglé, de retrouver l’événement déclencheur, mais surtout le ressenti émotionnel. Car un même événement selon le contexte, selon les personnes, peut engendrer des ressentis bien différents.Quels sont donc ces deux ressentis conflictuels responsables du surpoids ? D’une part, le ressenti d’agression et de manque de protection. Cette agression peut être verbale, psychologique, physique, sexuelle, voire émaner parfois d’un geste médical, donc a priori non agressif, mais vécu comme tel... Ce n’est pas forcément tant l’événement en lui-même qui est violent, mais la façon dont on ressent les choses : une blague ou un garçon qui regarde sous la jupe d’une fille peut faire tout autant de dégâts si la personne se sent agressée et atteinte dans son intégrité corporelle. Dans nos sociétés, on a tendance à devoir camoufler nos émotions et nos ressentis pour être dans cette sorte de neutralité, de « comme si de rien n’était ». Dès lors, c’est notre corps qui va devoir se dépatouiller avec nos émotions et nos ressentis, et il va le faire dans sa logique qui est « bio-logique » et n’a rien à voir avec notre logique consciente : « Je me sens attaqué(e) et dépassé(e) dans mon système de protection : je mets ma carapace, mon armure, je me cache... ». C’est cela la logique implacable de notre biologie ! Les cellules graisseuses se mettent alors au travail, et elles stockent... et stockent encore pour former cet airbag protecteur dont on a besoin puisqu’on se sent agressé, mais on ne met rien en place pour se défendre, ni même pour simplement reconnaître et exprimer ce ressenti. Reconnaître et exprimer ce ressenti est donc la première chose à faire. Quant au deuxième ressenti émotionnel déclenchant, il s’agit du manque : qu’il soit affectif (solitude, abandon) ou réel (nos ancêtres ont peut-être souffert de famine).

****************

Ajout du 21/06/19 extrait à partir du N° 90 de néosanté p13.

.../...Cela n’a absolument rien à voir avec la volonté, parce qu’ils veulent tous –
en tout cas ceux qui me consultent – changer, être plus légers, plus minces,
bien dans leur corps et dans leur tête. Les facteurs positifs de la motivation
sont là. Mais la motivation est un moteur qui peut aussi avoir ses
freins et ses blocages... Ceux-ci, pour la plupart, sont « inconscients ». ils
échappent ainsi totalement à la raison, à la logique et à la fameuse volonté
: c’est plus fort que tout. ils vont entraîner une perte de contrôle, une incapacité
à changer les habitudes néfastes. Et ils empêchent d’aller vers l’objectif
fixé, voire ils aggravent la problématique. on a souvent du mal à admettre
qu’une partie de nous a un intérêt à rester en surpoids...
C’est pourtant
le cas, et c’est très important de le comprendre. Bien sûr, tout cela se
passe dans une partie de notre cerveau qui fonctionne sur un mode très archaïque

: le cerveau primitif qui s’occupe de notre survie biologique.

.../...

Dr PASCALE FAURE-VINCENT

********************

La graisse soutient les organes.
Je ne peux compter que sur moi. Ainsi le corps répond à ce déséquilibre
en faisant plus de graisse, pour soutenir.
(Affrontement)
Pour cette première conclusion, retenez que la graisse ou le poids
n’est pas le problème, c’est la solution, la réponse à un vécu émotionnel.

Mais aussi les protègent .

Nous pouvons ainsi retrouver des conflits liés à des agressions sexuelles quand la graisse se situe sur les cuisses ou les fesses.

Parfois, le nombre de kilos en trop a un lien avec l’histoire du manque. (Affrontement)  

Mais aussi avoir une réserve d'énergie

La graisse sert à avoir suffisamment d’énergie en cas de problème. L’objectif du corps est de
toujours être en équilibre, d’avoir le stock nécessaire à sa survie et à son énergie. (Affrontement)

Voir les commentaires

l’affrontement ? un rapport avec quoi ? ou qui ? un problème de POIDS!

28 Janvier 2012, 11:00am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Je vous propose d'aller voir ou revoir, dans l'ordre, les liens ci dessous:

 

La plupart d'entre-vous....


L e SURPOIDS. Suite de : La plupart d'entre vous... du 27 janvier 2011

 

  5440545081_6678f9497f.jpg

 

 

Après 35 années de succès

2 programmes s'autoprotègent toujours ...dans notre cerveau.

 

* les abandons (les amis et concurents ou perdre ma place dans le concours !)

* les affrontements sont permanents (être le meilleur )


et le cerveau ferme les volets et reprends les 2 programmes séparément.

 

je dois être fort  (pour gagner et ne pas trop souffrir)

est le maître mot.

  donc le plus "volumineux" possible !

             Pour être vu, bien vu et pas abandonné !

 

je dois être fort  ( le plus fort)

 

Pour affronter le stress de risquer de rester en chemin (abandon !)

 

et le cerveau met en place tout ce qu'il faut :


Manger plus

et assimiler moins

 

  D'ou prise de poids......

 

C'est incroyable NON ?

 

Y croyez vous ou allez- vous y réfléchir plus tard. 

ou commencer à ré-ouvrir des portes ?

                      
  ***************


Que l’on soit un animal face à son prédateur

ou un homme moderne confronté à une situation inextricable,

plusieurs stratégies sont possibles :


la fuite (abandonner le terrain) pour échapper au danger ou fuir une situation que l’on ne peut surmonter.

A noter que fuir est bien souvent une preuve d’intelligence et non pas de lâcheté.


• l’affrontement quand on a de bonnes chances de l’emporter ou pour faire face si on est acculé. Bien sûr, notre biologie est toujours prête à nous y aider, par exemple en augmentant notre glycémie, en nous faisant prendre du poids, etc.


la dissuasion pour dire à l’ennemi que l’on est dangereux. La diversité des armes de dissuasion (pour la guerre) est infinie : la taille de l’éléphant, la force du taureau, les piquants du hérisson, le venin du serpent, la toxicité de certaines créatures, etc.

  • l’évitement, une stratégie qui prend diverses formes, le mimétisme par exemple pour se rendre invisible. Mais elle consiste souvent à s’immobiliser, s'abandonner ?) pour ne pas être repéré par le prédateur et même à faire le mort dans certaines circonstances.

 

 

Le Prédateur ?
  peut prendre de nombreuses formes.

 

Ce peut être un parent violent, un instit menaçant, un patron tyrannique, un collègue malveillant, un voisin patibulaire, etc. Mais il peut aussi être conceptuel : la délinquance, le terrorisme, la concupiscence de l’homme,  la maladie, la crise économique, etc.
Mais c’est bien souvent un mari. En effet, beaucoup de femmes ont viscéralement peur de leur conjoint, à tort ou à raison, avec ou sans conscience. Il est souvent celui qu’on ne peut pas fuir à cause des enfants ou si le divorce est jugé impossible ; et celui qu’on ne peut pas affronter à cause de sa force ou de sa violence, potentielle ou effective.( mais c'est aussi vrai pour l'homme et son épouse !)

 

 

"La recherche de pointe montre que perdre du poids ne dépend pas des glucides, calories, ou même de la volonté -- mais d'une hormone nommée leptine et de son fonctionnement dans le corps.


       La leptine est le mécanisme naturel de perte de poids de votre corps : elle fait baisser l'appétit, accélère votre métabolisme, et lorsqu'elle fonctionne bien vous rend littéralement résistant à la graisse -- vous perdrez du poids sans effort et efficacement, sans jamais reprendre ces kilos.

Si vous vous battez pour perdre du poids (affrontement), il est probable que vous soyez ( ou que cela entraîne chez vous)  "une résistance à la leptine" -- votre corps ne répond plus à la leptine,

ce qui rend le fait de maigrir... impossible !

 

Le Régime de Résistance à la Graisse est le premier et seul programme nutritionnel spécifiquement conçu pour combattre la résistance à la leptine et reprogrammer votre corps pour faire fondre les kilos. (...)"

 

      Résistance à la leptine = une des raisons pour laquelle vous n'arrivez pas à perdre du poids



L'inflammation cause toutes sortes d'infections. L'inflammation chronique entraîne la "résistance à la leptine".


Les omega-3 (par exemple dans l'HUILE DE LIN) et les vitamines réduisent l'inflammation (ce sont les maladies en "ite", (exemple arthrite), qui signent aussi une carence en acide ascorbique !).


L'inflammation peut se mesurer avec le test à 9€ de la "protéine C-Réactive" => http://www.guerir.org/magazine/mesurer-sa-proteine-c-reactive-et-son-albumine-sanguine

 

 

Leo Galland conseille au passage de supprimer le piment/tabasco (inflammatoire), et d'utiliser des épices (type curcuma, poivre, etc...) Le poivre augmente l'assimilation des FLAVONOÏDES => poivre augmente effet antiinflammatoire des fruits et légumes [type baies, etc]

  Exxtrait de : https://fr.sott.net/articles/show/6727-Leo-Galland-The-Fat-Resistance-Diet

 

Alors ?

Prêts à abandonner vos kilos en trop ?

Prêts à affronter (en même temps?) les abandons vécus ou à faire ?

Prêts à regarder votre volume corporel autrement ?

Prêts à entre-appercevoir les avantages que vous en retirez ?

Prêts à perdre ces avantages ?

Prêts à ne pas (plus) entrer en guerre ou en compétition ?

Prêts à ne plus associer ces deux programmes ?

Prêts à passer inaperçu (e)  ?

Prêts à accepter un autre regard ?

Prêts à aimer ? à vous aimer ?

 

Prêts ?    OUI    -   NON          (rayez la mention inutilisable pour l'instant)

 

On en reparle dans les commentaires ?

 

Voir les commentaires

la Prostate et ses problèmes sont liés à nos créations...

27 Juin 2012, 09:45am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

 

Quel dommage, qu'à part ceux qui suivent les découvertes du Dr HAMER, personne ne se pose les bonnes questions (et donc ne cherche que des réponses aux autres questions "annexes" !)

Nota: la Prostate et ses problèmes sont liés à nos créations (faites ou à faire)... donc nos enfants, nos écrits, nos oeuvres, notre nom de famille...


Le décès dramatique de son fils à déclenché chez HAMER un cancer de la prostate qui à marqué le début de ses recherches et surtout de ses découvertes fondamentales qui dérangent tellement le monde de la médecine !

Maria TREBEN parle aussi de la tisane d'ÉPILOBE à petites fleurs avec de bon résultats (mais ne règle pas la raison du problème !)

Petit extrait de : lien vers : santé-nature-innovation.fr

.../...

Les causes nutritionnelles des problèmes de prostate

Pour aller droit au but, il faut savoir que la prostate gonfle lorsque vous avez peu de testostérone, trop de dihydrotestostérone, et trop d'estradiol, une hormone femelle que les hommes produisent pourtant, en faible quantité quand ils sont jeunes, mais de plus en plus avec le temps, surtout s'ils prennent du poids (les estradiols sont fabriquées dans les tissus adipeux).

Or, voici ce que les recherches scientifiques ont permis de découvrir :

  1. les personnes qui mangent beaucoup d'oméga-3 ont un taux plus élevé de dihydrotestostérone. Or, vous avez retenu qu'avoir beaucoup de dihydrotestostérone augmente le risque de gonflement de la prostate. Il s'agirait donc là d'un des seuls cas où manger trop d'oméga-3 pourrait être défavorable à votre santé : une étude conduite en Grèce a montré que la consommation d'huile d'olive est en revanche favorable, et fait baisser le risque d'HBP ; (1)
  2. Une étude japonaise a démontré que la consommation de produits laitiers augmente les problèmes de prostate ; (2)
  3. Une étude italienne a montré que la consommation régulière de soupe, de légumes cuits, de légumineuses (haricots, pois, fèves, lentilles) et d'agrumes réduit le risque d'intervention chirurgicale pour HBP ; (3)
  4. Dans une grande étude américaine, les personnes qui consommaient plus de fruits et légumes riches en caroténoïdes (pigments orange ou rouge), de vitamine C et de graisses polyinsaturées avaient moins de risque d'HBP que les autres. (4)
  5. A l'exception des alcools forts, les boissons alcoolisées comme le vin et la bière apparaissent presque systématiquement associées à une diminution du risque de HBP. (5)
  6. Les personnes minces et qui mangent peu ont moins de risque que les autres d'être touchées par l'HBP. (6)

 

  Pour s'abonner à la newsletter pleine d'infos importantesmalheureusement pas toujours complètes cliquez ci dessous.

 

lien vers : http://www.santenatureinnovation.fr/inscription

Voir les commentaires

Les recommandations nutritionnelles rendent les gens malades...

10 Juillet 2012, 16:50pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Rrecommandations nutritionnelles ...Gary-Taubes

.../...

Est-ce que tu limites la consommation de tes propres enfants en sucres et glucides ?

J'essaie de leur éviter de manger du sucre sans être un fanatique et de limiter les sucres raffinés, les glucides et les féculents. Je n'aime pas quand les parents des enfants en surpoids les forcent à courir ou à manger moins. Ils ne peuvent pas courir parce qu'ils stockent l'énergie sous forme de graisse. Ils ont faim parce qu'ils mangent les mauvais aliments. Les efforts pour les faire maigrir en les affamant ou en leur faisant faire de l'exercice sont mal venus. Le problème n'est pas qu'ils sont sédentaires. C'est un effet secondaire de la dérégulation de leur graisse.

.../...

Tout le monde ne peut pas faire de course à pied ?

Non, contrairement à ce qu'on croit, tu ne peux pas prendre une personne sédentaire et l'obliger à faire de l'exercice et s'attendre à ce que la graisse fonde et que cette personne soit mince. Tu ne peux pas affamer une personne obèse, pas plus que tu ne peux transformer un basset en lévrier en le forçant à courir. Tu te retrouveras avec un basset épuisé et affamé. Et au fil du temps, s'il a accès à la nourriture, ce basset reprendra du poids parce que c'est sa nature. La même chose est vraie pour ceux d'entre nous qui sont gras, mais cette nature dépend de l'environnement alimentaire - un environnement riche en glucides.

Que faut-il faire?.../...

        Lisez cette révolution en allant sur le lien ci dessous

 

https://fr.sott.net/articles/show/7004-Gary-Taubes-les-recommandations-nutritionnelles-rendent-les-gens-malades#comment4356   lien

 

En ces temps d'imposture universelle,

dire la vérité est un acte révolutionnaire.

- George Orwell

Voir les commentaires

Les pommes font maigrir mais…savez-vous vraiment ce qui fait maigrir dans la pomme ?

13 Août 2012, 10:41am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou NED

Source

Les pommes font maigrir mais…
 
Tous les nutritionnistes et autres diététiciens ne cessent d’en vanter les mérites : oui la pomme fait bel et bien maigrir… mais pas n’importe comment.
5120769165_41e208dafa.jpg
Si les bienfaits de la pomme pour l’organisme ne sont plus à prouver, un petit détail -  de taille -, est souvent laissé pour compte.
Parce que oui, la pomme fait maigrir, c’est l’allié indispensable d’une alimentation saine au quotidien,
mais savez-vous vraiment ce qui fait maigrir dans la pomme ?
 
Si l’on en croit des chercheurs d'une université de l'Iowa aux États-Unis, tout l’intérêt minceur de ce fruit magique réside… dans sa peau.
Et oui, celle-ci contiendrait de l'acide ursolique, une substance chimique qui aurait la particularité d'accélérer la combustion des calories et d'augmenter la masse musculaire.
 
Outre ses vertus amincissantes, la peau de la pomme regorgerait d'autres substances tout aussi bénéfiques pour la santé : des fibres, des vitamines ou encore des minéraux ayant le pouvoir de réduire le taux de mauvais cholestérol et le sucre dans le sang.
Autant dire que si vous avez l'habitude d'éplucher votre pomme, c'est pas de "peau" pour vous...
 
Vous voilà "condamnés" à ne plus acheter que des pommes BIOLOGIQUES car ce sont les seules garanties non traitées ni avant ni après récolte et sans résidus de produits chimiques.
Sans compter le possible passage au rayons Gamma pour une conservation plus longue !
Pour les problèmes de poids je vous renvoie à ces précédents articles et celui qui vient dans les jours prochains.
 

Voir les commentaires

Un peu de numérologie ?

3 Juillet 2020, 12:41pm

Publié par Bertie LAVIE

Encore un "petit" problème !

Encore un "petit" problème !

Encore un "petit" problème !

Encore un "petit" problème !

Encore un "petit" problème !

 

 

 

Numérologiquement parlant,

le mot "covid 19" donne le chiffre 666 !

 

J.J.Crèvecœur

**************

Voir les commentaires

Un poids sur les ép

9 Mai 2013, 17:25pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Un poids sur les épUn poids sur les ép

 

 

 

Le poids de l'image de toi

                     qui à été posée sur tes épaules

(merci Papa, merci Maman !)

                                        ... n'est peut-être pas si réel que cela !

 

 

Par contre c'est une image qui pèse,

 

Oserions nous enlever ce poids ?

 

En commençant par le déplacer peut-être ?

Peut-être même le laisser tomber (attention aux pieds) !

Ou tout simplement informer notre cerveau inconscient

que ce n'est qu'une image et pas une raison suffisante

pour nous filer des tendinites et des souffrances !

( J'avais écris sous-frances et je me suis repris ! ! ! ! )

**************

Prendre soin de soi c'est permettre à nos proches aimés

de nous avoir près d'eux plus longtemps !

Mais si c'est pour être chiant (e) plus longtemps  NON & NON .

Voir les commentaires

... en attendant qu'on nous invente une autre «salade à la mode».

25 Juillet 2012, 14:00pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Suite à un précédant article sur le danger des probiotiques utilisés dans une grande marque de yaourts spécialisés qui ont pris le temps (sic!) de répondre sur ce blog. (Camille de Danone commentaire N°5)  lien vers l'article ICI


Plusieurs  ont mis des commentaires (merci de votre attention !)


 et notamment CLEA:

Moi j'aimerai avoir des témoignages de personnes ayant vraiment grossi avec des probiotiques . et quels probiotiques ? Moi j'aurai besoin de grossir. Je prends des probiotiques assez souvent comme Lactibiane etc...pour ma flore intestinale et c'est un des "compléments alimentaires" qui me font le plus de bien..; mais grossir ,malheureusement non ! A moins que les "probiotiques" utilisés par Danone soit particuliers...Camille de Danone répond que c'est "leur produit" , non utilisé par d'autres..etc.... et c'est peut être là le problème ! qu'est ce que ces soitdisant probiotiques... n'existant que chez eux ? là ce serait interessant d'avoir les references précises et une vraie étude scientifique dessus . Mais c'est dommage qu'on fasse un amalgame et que du coup tous les probiotiques soient suspectés! car c'est plutôt un complément alimentaire très bénéfique pour l'intestin (peut être pas quand il est introduit artificiellement dans l'alimentation ) et c'est dommage de jeter le bébé avec l'eau du bain!!!

Commentaire n°2 posté par Cléa hier à 22h32

J'ai donc repris la lecture de cette info sur ces probiotiques dont j'extrais :


.../ comme activateurs de croissance pour faire grossir plus rapidement cochons et poulets.

 

.../ les yaourts sont hyper YIN.


.../ et les addictions de beaucoup de consommateurs automatisés,

 

Je rappelle ce précédant article sur le moment de "prendre des probiotiques : LIEN ICI

 

Mes commentaires  dans la ligne de ce que je dis depuis des années:

Les intestins , notre système digestif est un organe complet ouvert sur l'extérieur aux deux extrémités et repeindre la façade  ne rebouche pas les infiltrations !


et PAULA hier au soir commente :

En raccourci, les probiotiques permettent une bonne digestion, les intestins entre autres. Mais, "qu'est ce que je n'ai pas digéré" pour que les intestins ne fassent pas correctement leur travail ?

Allez, me voilà transformée en psy de bas étage. grrrrrrrrrrrrrrrr Amitiés

Commentaire n°1 posté par paula hier à 23h14
Là est la bonne question,
A quoi vous servent vos intestins ? et leurs liens directs avec votre cerveau, et avec tout ce que nous devons digérer au jour le jour,
- les aliments plus ou moins bien correspondants à nos réels besoins,
- et les évènements journaliers pris en charge par les mêmes neurones.
Il n'est pas possible de les séparer et, le volume corporel ( donc aussi le poids que l'on fait face à la VIE), est lié aux deux programmes AFFRONTER et TOUT ce qui "tourne " autour de ABANDON. lien ici vers le précédant article
Il est vrai aussi qu'une carence en Lysine peut "empêcher" une reprise de poids ... même si le cerveau et notre conscience, et surtout notre inconscient, aient fait les "deuils" nécessaires ! ! ! !
Quelle(s) intolérance(s) m'empêche donc d'affronter ce que je suis et quelles peurs anciennes m'interdisent d'abandonner celle(s)-ci ?
Les probiotiques au bon moment, les bons jours, vont nous permettre de rester en vie le temps de faire nos guérisons. LIEN ICI
Et la reconnaissance de de ces intolérances "filées" discretement par la famille va aider à faire les actes nécessaires .
Nous y reviendront sûrement ! ! ! ! !
NED

Voir les commentaires

Le Maladroit..... et le Malhabile

7 Juin 2011, 09:01am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

  La langue des oiseaux a du bon...si on veux bien s'en servir... et l'écouter ! ! ! ! ! !

 

 

                     Le maladroit :

 

                       Celui qui à mal a droit  à :

         - de l'attention ?

         - de la com-passion ?

         - de dire ?

         - de se taire

       - de se cacher ?

       - de....

 

                     Celui qui a mal et n'a pas le droit que devient-il ?

 

Le malhabile :

 

                     Celui qui est Mal-a-Bile (malhabile) est-il différent ? Peut-être même est-il gaucher contrarié !

Va t-il développer de la colère (cachée le plus souvent), des rancoeurs, se faire de la bile et des calculs biliaires ...?

 

Celui qui est Mal-a-droit par handicap, par accident et qui, à force de ténacité, de persévérance ou mieux encore d'encouragements, devient très adroit (et/ou très habile) à qui devra t- il des remerciements et des fidélités cachées ?

 

Maléfice (mal et fils !), Mâle et Fils à qui dois-je d'être maladroit ?


La Maladroite pour une fille (mal à droite) ?

C'est une projection obligatoire et permanente dans l'avenir, elle peut (elle doit) s'améliorer et tant pis pour les douleurs (plutôt dans le côté droit du corps !), pour le mâle, je dois...

Mais où est le leurre si doux  (doux leurre) ?


C'est le père qui programme la demande, et c'est le grand-père (maternel) qui pousse la mère, à inciter l'enfant à "être adroit" (mais fais attention, voyons !).

Celui-ci se trouve donc dans un futur permanent à développer (ou à envelopper !).

Et des stratégies d'évitement vont s'installer silencieusement (fer ou pas faire ?)

 

 

Cet enfant avait-il le droit d'être là ? De venir au monde ici à cet instant là ? Aura t- il le droit d'être las ?

L'enfant attendu sera comme il est ! (et libre de fers)

L'enfant non souhaité, non attendu, se devra d'être "bon" en faisant ou en évitant, et développera des anémies ferriprives (faire y prive) car le mal-à-droit fera aussi des colères qui, rentrées, en feront un mal-à-bile avec des problèmes de foie, de Foi et peut-être même de l'alcoolisme (évitement)

 

Sauf si....


  ... ce maladroit s'autorise, tout seul, à être là, ou las, ou lasse.

Avec le risque d'être dans l'affrontement et  dans l'abandon et développer un sur-poids pour être (bien) vu et être le plus fort.


Mais qui donc est l'autre à qui je veux montrer ?

- Allô PAPA, pourquoi tu tousses ?

- Allô Maman, pourquoi tu pousses ?

- Allô grande soeur, pourquoi tu m'as poussé ?

 

Voir les liens suivant j'en ai déjà parlé :

La plupart d'entre-vous....

L e SURPOIDS. Suite de : La plupart d'entre vous... du 27 janvier 2011


Nedallen le 7 juin 2011

 

J'attends vos commentaires !

 



Voir les commentaires

Sommeil, somnifères et mortalité en hausse ... ou comment s'endormir sans "produits" chimiques ?

6 Mai 2014, 17:11pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

 

 

Une étude américaine publiée par le British Medical Journal Open rapporte que les hypnotiques induiraient une augmentation de la mortalité. Même pris très occasionnellement, ils augmenteraient le risque de mort précoce et aussi de cancers. Le Dr Daniel Kripke et ses collaborateurs ont étudié 10 500 volontaires âgés en moyenne de 54 ans, suivis durant deux ans et demi. Durant cette période, ils ont pu recourir – régulièrement ou occasionnellement – à un ou des médicaments hypnotiques : des benzodiazépines [1] ou des dérivés tels que le zolpidem, l'eszopiclone ou le zaleplon, mais aussi des barbituriques [2] ou des sédatifs antihistaminiques utilisés dans les allergies. Il existe, on le voit, une très large variété de médicaments pour dormir…

Ce groupe de patients a été comparé à une seconde cohorte, composée de 23 500 sujets ne prenant aucun médicament pour dormir. Ces volontaires présentaient les mêmes caractéristiques d'âge, de sexe et d'hygiène de vie que la population étudiée. Leur état de santé, leur poids et leur origine ethnique ont également été pris en compte. La seule différence entre les deux groupes était donc dans la consommation de médicaments hypnotiques.

Les résultats sont édifiants : « À partir de 18 prises de ces médicaments sur une année, le risque de décès prématuré est multiplié par 3,5 ». Ce risque augmenterait avec la quantité d'hypnotiques consommés. En effet, entre 18 et 132 prises par an, le risque de décès serait quadruplé, voire quintuplé au-delà de ce chiffre. Les utilisateurs d'hypnotiques à hautes doses verraient également leur risque de cancers – tous types confondus – accru de 35 %.

 

extrait dehttp://www.santenatureinnovation.com/comment-faire-pour-sendormir-sans-somnifere/

*************

Dommage que personne dans l'article n'aborde les problème liés à l'intolérance au gluten (connue ou non), dont les troubles du sommeil sont chez moi la première des manifestations quand il y en a eu au repas du soir (même peu) !

Ainsi que celle aux produits laitiers (de vache surtout) au dîner.

*******************

A noter que le Dr Nicolas Le BERRE à ré-éditer son livre:  Les Laitages une sacrée vacherie   ed Charles Corlet     (le premier datait de 1992)  à lire (ou relire s'il est dans votre bibliothèque, Le Lait une sacré vacherie)

*************

Se rappeler que l'insomnie est aussi un symptôme connu du pré-scorbut, donc du déficit en réserves de vitamine C (agravé par la mal-absorbtion intestinale liée aux intolérances)... et à  la prise de médicaments chimiques.

Retournez voir ces 2 articles :

http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/article-le-scorbut-n-est-pas-une-maladie-81596972.html

http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/article-attention-au-scorbut-c-est-mortel-65276079.html

 

Voir les commentaires

C'est l'anniversaire du BLOG ! Un an déjà !

29 Décembre 2011, 00:10am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

 

Avec ma bouillotte et mon doudou que de chemins parcourus avec mes deux compagnons, pour les couchers ou les nuits de "mal-aise" !

Continuons ensembles ...

Merci de vos visites !

                         Ned

Date de création : 29/12/2010
Pages vues : 26 928 (total)
Visites totales : 13 556 !

 

Liens vers une sélection d'articles parmi les 315 de ce blog qui me paraissent importants  

(si vous avez du temps devant vous ou voir ceux que vous avez "ratés" ! ! ! !)  

A piocher dans l'ordre (!) ou au hasard ! ! ! !


Conseil du jour

Une lumière à l'horizon

En cet instant, et seulement celui-ci, 

Un petit truc pour quand "on est mal" ...

La plupart des habitants de cette planète ignorent totalement qu'il est possible de changer les ondes envoyées par des "méchants".

Va Tranquillement.....

Quand le train passe ! ! !

La vie est belle.... tant qu'il y a quelqu'un pour la vivre !

Notre corps ne connait pas la brûlure nucléaire !

LA RENAISSANCE DE LA TERRE

50% des patients intolérants ont un besoin irrésistible des aliments qui causent leurs problèmes

Céréales et gluten et lait ... Opioïdes ?...

La pomme de terre c'est sans gluten et aussi ....

La purée de pommes de terre, c'est sans gluten !

le gluten faut-il en avoir peur ? 

Pour les amoureux.. du pain et ceux qui ne supporte plus le GLUTEN

Saleté de pain de blés ! .Mettre fin à une longue litanie de symptômes et de se construire une nouvelle vie en pleine santé.

Abandonnez l'espoir, éteignez vos peurs.

Attention au SCORBUT c'est mortel !

En cet instant, et seulement celui-ci, Fin du calendrier Maya: explications de Carl John Calleman

La rose et les épines

Ce que les autres pensent de vous !!!

La peine d'être fait

Tout le monde à droit à l'erreur

Le nettoyage d'une mare ancienne... 

FFI... Rebelles... Peurs... et Amour

et après le 7ème ?

Matière à réflexion sur nos préférences

Bill RYAN interview un "Terrestre Extra"

Accepter ? Refuser ?

Masterchefs ..."ils" ont pris du poids !

3 minutes de vérité (s)

L'instant présent ! Le bonheur, les épreuves, les chagrins, les échecs et ...l'ESPOIR

Savez-vous déranger ?

ils nous ont dit....

SANTE sans Gluten

Jacques SALOMÉ: la relation de couple : les 7 besoins

Empreintes de pas sur le sable

Un "remède" contre les brûlures !

La peur d'avoir peur nous.....

un "vrai" défenseur de la TERRE, Claude BOURGUIGNON

Garder brillant le chocolat que l'on a fondu !

Notre Père . de vieuxjade.... Le bonheur à réapprendre par coeur

Des fruits tout simples ! et des idées extra....!

Le SCORBUT n'est pas une maladie !

Les barrières à l'AMOUR

Oeufs pochés ou mollets pour une bonne tablée de copains... en 1 mn chrono dans la cuisine ?

La seule façon de découvrir les limites du possible....

Le Maladroit..... et le Malhabile

Les 3 barrières à l'amour...

Amour ou peur ? Que choisir ?

On s'est bien marrés (la cigale et la fourmi) AÏE AÏE AÏE

Flans salées à la rhubarbe (sans gluten bien sûr !)

La Guerre contre soi ?

Quelques phrases comme çà.

(Humour ?) Maman elle a dit que je peux !

Un "Notre Père" peu connu pour ceux qui veulent bien voir autrement !

Nous maintenir en vie par tous les moyens possibles ?

Le droit de vivre ne se mendie pas, il ...

Le corps humain a ....

le village des moulins à eau

Petits toasts pour l'apéritif et sans GLUTEN

Envie de changements ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

L'interprétation des maladies une interview de Pierre JOVANOVIC

3 Mai 2017, 17:09pm

Publié par Bertie

51 minutes à regarder, écouter à vitesse 1,25, sans problème ...

51 minutes à regarder, écouter à vitesse 1,25 sans problème ...

Voir les commentaires

Sommeil ou Repos intensif ? remise à jour 2021.

10 Janvier 2021, 18:07pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Sommeil ou REPOS intensif ?

 

Souvent, pour ne pas dire toujours chacun est persuadé (a été persuadé ?) par les lobbies pharmatico/médicaux qu'il fallait dormir 8 heures (au moins) par jour !

 

       Ceci n'est, pas juste ni vrai !.

         Car cela dépend :

- De votre âge (6 mois, 15 ans, 50 ans, 66 ans, 95 ans ?)

- De votre fatigue du jour .

- De votre état de santé, donc de ce que votre système de réparation corporel, organisé par votre cerveau dit "archaïque", à besoin comme temps disponible pour les grands chantier du jour .

- De la durée réelle  de vos cycles personnels de sommeil , "on" dit environ 1h30 mais je connais des amis dont le cycle ( vérifié ) est de 48 minutes ! Le mien est de 1h 09mn et certaines personnes approchent les 2 heures ! Sachant que en temps "normal" il faut à notre corps 5 cycles pour récupérer, 6 si la journée à été travaillée ou intensive.

Faites votre calcul,

         6 x 2h = 12h

ou 5 x 48mn =   4h.

 

Nous sommes loin des 8 heures officielles préconisées pour tous !

 

Pour un nourrisson en pleine croissance avec plein de travaux de constructions corporels et d'adaptations il est facile de comprendre ses longues périodes de sommeil.

Pour un senior en bonne santé et en retraite active raisonnée avec des pauses plusieurs fois par jour pour souffler, voir des siestes devant la TV ou l'ordi, les nuits seront normalement plus courtes.

Sans que l'on puisse ni doive quantifier d'insomnies justifiant la prise de médicaments , chimiques ou non !

 

C'est là qu'intervient la notion de REPOS INTENSIF.

Je disais plus haut que notre cerveau à besoin de temps libre pour organiser et réaliser les chantiers de réparation du jour.

- Les remplacements cellulaires journaliers.

- Les réparations des petites blessures .

- Évacuer les mini ou plus gros hématomes liés aux chocs divers de la vie courante.

- Réparer l'intima des vaisseaux sanguins et suivre les pressions et dépressions cardiaques normales ou accidentelles, si des stress particuliers (volontaires ou non ) ont eu lieu dans la journée.

- etc...

 

¤ Certains "chantiers" sont réalisés sans modification de l'activité normale comme la digestion par exemple, mais imagineriez-vous une réparation d'une paroi interne du cœur en pleine  montée d'un escalier vers le 5ème étage ou de la muqueuse de la gorge au milieu du repas ? Non bien sur !

Pour cela il faut une période de calme complet et prolongée (sommeil ?).

Imaginez une autoroute à fort trafic, une intervention importante ne peut avoir lieu sans précautions ni préparations  en amont, c'est pareil dans votre corps et l'apport de matériaux nécessaires dépend de votre alimentation et de vos apports volontaires.

À vous d'y veiller, surtout si un gros "chantier" se profile ou est en cours ...

 

Le REPOS INTENSIF est un temps où vous allez laisser votre organisme, pendant un tiers de cycle (soit 16 à 40 minutes dans nos exemples ), au repos simple mais sans stress extérieurs, que ce soit dans un fauteuil, sur ou dans votre lit, une chaise longue, (mais pas en plein soleil) et pourquoi pas avec un bon livre ou une revue qui ne risque pas de vous stresser (donc pas de journal d'info ou de livre policier ou de guerre ou de sexe ...).

Soyez attentif : vos pensées doivent pouvoir "dériver" si le besoin s'en fait sentir, c'est tout .

 

Il en va tout autrement dans les phases dites de MALADIE ou de convalescence post-opératoire.

Sauf que la durée des cycles ne vont pas changer ...

Mais les travaux à réaliser peuvent être considérables, les matériaux nécessaires pratiquement absents ou livrés au compte goutte dans l'environnement hospitalier totalement stressant et sans humanité (ou presque), Il va falloir complémenter au mieux.

Ce sont donc le nombre de cycles qui doivent être augmentés ( 8, 10, 12 !) et là tous les efforts du malade et des proches soignants doivent être déployés pour permettre  et encourager ces cycles de sommeil et repos intensif.

Tout est bon, bouillotte chaude sur le ventre , méthode Gardelle si nécessaire , tisanes apaisantes, seau hygiénique dans la chambre si les toilettes sont un peu loin, musique douce si l'environnement est un peu bruyant, 

Les repas devront être adaptés : aucun laitages (de vache surtout) et si possible pas de céréales avec du gluten, apport de vitamine C au delà des doses officiellement préconisées ( c'est ce qui sert à fabriquer des membranes cellulaires de bonne qualité et réduire les douleurs, + de 5g par jour en tous cas, en plusieurs prises ), de l'eau pure non minérale (osmosée par exemple ou eau de source) en quantité suffisante tout au long de la journée bien sur ! Du sel de mer de Guérande non raffiné ou Himalaya, ou mieux du Quinton (en litre chez CSBS).

Privilégier plutôt 5 petits repas dans la journée.

 

 

 

 

**********************

LA BIBLIOTHÈQUE DES RÉPONSES de notre corps face au stress

1 - Les problèmes liés au territoire : Cœur, artères, bronches,os plats, vessie

2 - Les problèmes de survie : Poumons, plèvre, rate et pancréas

3 - Les problèmes liés à la reproduction de notre espèce : organes sexuels,seins

4 - Les problèmes liés aux organes des sens : yeux, oreilles, nez, bouche, peau

5 - Les problèmes liés aux séparations, aux pertes et aux abandons : La peau, seins, testicules, prostate.

6 - Les problèmes de dévalorisation et de non reconnaissance donc (Performance) : les muscles, tendons, articulations.

7 - Les problèmes de digestion des évènements et aliments : Tout le système digestif avec la particularité de chaque organe concerné et sa place dans le transit.(C'est le seul organe ouvert sur l'extérieur par les 2 bouts)

8 - Les problèmes liés à l'identité personnelle : anus, hémorroïdes.

 

 

 

***********************

Chaque niveau considéré de l’être humain, biologique ou psychique, possède ses propres mécanismes d’adaptation et de régulation pour maintenir l’équilibre vital de l’ensemble. Lorsque les possibilités d’adaptation biologiques sont dépassées, notamment dans les situations d’urgence, l’organisme a encore la ressource de provoquer une réaction de stress ; son ultime effort pour produire un surcroît de possibilités métaboliques d’adaptation. Eh bien, il existe un système de régulation similaire de la vie psychoaffective : une contrariété « banale » peut amener un changement de stratégie du sujet pour l’aider à s’adapter (devenir méfiant, par exemple) et dépasser son problème.
Lorsque des conflits plus importants surviennent, le sujet ressent une forte émotion qui est la manifestation du débordement de ses capacités psychiques d’adaptation. Il peut alors, si possible, se décharger du poids de l’émotion avec un tiers. Il ne s’agit pas de raconter  les événements traumatisants, mais la façon dont ils ont été ressentis. Mais, si une stratégie n’est pas rapidement trouvée, et si le sujet vit son conflit dans l’isolement, il est contraint de trouver une autre solution pour rééquilibrer son psychisme. Pour retrouver un certain calme psychoaffectif, une certaine paix intérieure, il est obligé de recourir à un stratagème. Et ce mécanisme, c’est la compensation symbolique inconsciente.
En d’autres mots, c’est le dernier recours d’adaptation psychique au stress. Elle se déclenche dans l’urgence, automatiquement et à l’insu de la personne.

Et si la maladie n’était pas un hasard... Apprendre à reconnaître les maladies développées par notre corps pour compenser nos grandes et petites déceptions émotionnelles, et comment les éviter, Dr Pierre-Jean Thomas-Lamotte (Le Jardin des Livres, 2008).

 

********************************

 

La vie se lit en trois plans*,

ni reliés ni séparés, 

appartenant à une seule et même réalité.

 

* Physique, émotionelle, spirituelle ?

* Physique, énergétique, supérieure ?

* Corps physique, corps éthérique, aura ?

Voir les commentaires

Comprendre notre système digestif ?

6 Janvier 2012, 18:30pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr


Comprendre notre système de digestion.©
Par Ned sur le blog :  http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

********
Le système de digestion des aliments ingérés,

des évènements à intégrer,
des chocs émotionnels qui nous bloquent ou qui se coincent,
des situations indigérables, etc.
Mais aussi des relations qui nous nourrissent ou nous pourrissent la Vie !
Le tout en relations avec les évènements vécus dans nos enfances,
la vie intra-utérine ou les "vies d'avant !"
en tenant compte des situations vécues par nos parents
quand nous étions "petits"
et que nous "trimbalons"
par Fidélité Familiale, le plus souvent inconsciente et invisible (les F.F.I.)
 




Je crois que manger des aliments

est la chose la plus intime
que l'on fait avec notre corps chaque jour.
 



Notre système de digestion,

seul organe ouvert sur l'extérieur à ses deux extrémités,

commence avec... les YEUX !
(Pensez à la présentation du plat ou l'aspect de l'aliment  proposé)


Puis viennent dans l'ordre :

le Nez, les Lèvres, la Langue, les Dents, les Oreilles, le Pharynx, l'Œsophage (les 2 parties) puis l'Estomac (les 2 parties), le Pylore, l'Intestin grêle (avec insertion du Foie, du Pancréas, la Rate) puis de l'Appendice, les Gros intestins, le Rectum et l'Anus.

12.png


En diététique chinoise, 2 organes sont essentiels pour bien digérer : la rate et l’estomac. (en plus du reste !)

La rate joue un rôle vital dans le processus de transformation des aliments en force énergétique vitale (Qi ou Chi) et en sang. Elle prélève à la nourriture les éléments nutritifs nécessaire à cela. Une fois ce Chi des aliments extrait, la Rate le transporte dans tout le corps, vers chaque organe, vers chaque tissu, chaque muscle...

L’Estomac reçoit et "accepte" les aliments. Il a pour fonction de "cuire", décomposer, faire "mûrir" les aliments. Il a pour cela besoin de chaleur (assuré par la Rate elle même aidée par les Reins).

La rate sert aussi à marquer les limites, la fatigue. Les personnes à qui on a enlevé la Rate ne savent plus "s'arrêter" à temps et continuent, malgré tous les autres signaux.
    On dit "courir comme un dé – raté", ce qui ne veux pas dire courir vite mais sans s’arrêter !

Le Pancréas produit un suc digestif contenant une grande quantité d’enzymes pour dégrader les glucides, les graisses et les protéines des aliments.


Pour bien comprendre et se re-appeler le fonctionnement physique de système vous pouvez aller voir :

http://www.mydyspepsia.com/French/InfoDigestiveSystem.asp

 




                 Dans la "langue des oiseaux" 1
                                                (qui est une autre façon de voir, entendre, dire, ressentir les mots dits),
                                                                          on peut "trouver" dans le système digestif :


Je porte à ma bouche                                          (c'est donc une porte vers un autre espace ?)

Choix de direction , rejet ou passage                     (pas...sage)

Déglutition ou refus
(entraînant de recracher ou de vomir)                       (DÉ -  GLUTIR, en rapport avec le Gluten ?)

Œsophage (la partie supérieure et inférieure
ne dépendent pas de la même zone du cerveau)      (eux / zoo / fa / je  = mes parents sont comme des bêtes            enfermées dans des cages (par leurs propres parents) et moi je peux pas jouer ma propre note de musique.)

Malaxage par l'estomac pour dissoudre et
séparer les divers éléments avec des acides         (c'est paré !)

Estomac                                                            (Est-ce THOMAS ?  l'incrédule ? laisse Thomas,tenu en laisse?)

Passage du pylore                                               (mise au pilori ? Par qui ? Pour quoi ?)
             Le pylore est le sphincter qui sert de valve contrôlant l'orifice inférieur de l'estomac, par lequel il se vide dans           le duodénum. Le pylore ne laisse passer que les aliments qui ont été convenablement dégradés par les sucs gastriques de l'estomac. Les aliments qui traversent le pylore ne sont que partiellement digérés. La digestion se poursuit dans la partie supérieure de l'intestin grêle appelée duodénum.

Intestin                                                                Un test Un  ( qui teste ? et qui ?)  
      
Intestin grêle                                                        pour passer au tamis (grêler)
     ou Iléum                                                         (il est homme ? Donc n'est plus un animal ?)

Décision de stockage ou non dans l'appendice (l'appentis ?) des indigérables,
que ce soit aliments, émotions, évènements.
            (Problème, si l’appendice n'existe plus suite à opération de chirurgie !).

Appendice   :                                                     mis à côté, dans l'appentis ?
                                                                        mis de côté ? (Où et pour combien de temps ?)

Gros intestin         (GI en médecine chinoise, soldat d'élite chez les américains  le G.I. !
            ou COLON (et le colonel !)

                Pour aller coloniser ?
                Ou se faire coloniser (à notre "corps défendant !)
                Remettre en colonne (par deux ou plus ?)
                Co – long (ça dure !)

       Colon montant  - mon temps?  Ou ascendant ? (en rapport avec la lignée familiale ? )
       Colon transverse (Régulation horizontale)          verser sur l'autre côté ? Dans une autre approche ?
       Colon descendant                                           (Tobogan ? Pente savonneuse et traître !...)
      
Tamisage et absorption des éléments constituants.    (Tamis-AGE ? )   





Le processus complet de : MANGER : un tribunal permanent.

J'ai regardé ce qui m'arrive                             (dans mon assiette, dans mon histoire ?)
j'ai mis mon nez dessus                                (Sympa ou ça pue ?)
J'ai ouvert mes lèvres                                    (accueillir !)    
Ma langue à goûté                                        (est ce à mon goût ?)
Mes dents ont écrasé et cisaillées                 (réduire en purée cet "adversaire" ? ou préparer cet ami)
Ma gorge  s'est  ouverte                                (sinon je recrache, m'étouffe, fais un fausse route)
Mon estomac à reçu                                     (Thomas l'incrédule: était-ce-juste ?)
Le pilore s'est ouvert                                      (pour une mise en jugement ?)
Le duodénum2 à transmis à l'intestin            
Foie, Pancréas, Rate on ajouté leurs "sucs"    (ma foi ou mon incrédulité ont-ils été d'accord ?)
L'intestin grêle à trié et transmis
L'appendice à donné un laissez-passer        
Le colon à rangé les éléments puis transmis
Les informations ont été prises en charge par le circuit sanguin sous la responsabilité du cœur
Le Rectum à accepté ce qui est juste et conforme au droits "du moment".
L'anus à autorisé l'évacuation vers les anales


Le COLON

L'entrée dans Gros Intestin ascendant et classement dans l'historique des mémoires antérieures, celles des ascendants, de la famille, de la société ...
Absorption des protéines et des informations stockées en surface de celles-ci (le Protéïon du Dr Bernard VIAL)

Le Colon transverse (Régulation horizontale)     verser sur l'autre côté ?

Le Colon descendant, c'est celui qui absorbe l'eau (donc les émotions !) ,
                     de ce qui reste après :

  • Regard (s)        →        Yeux
  • Odeur (s)         →        Nez    
  • Bruit (s)           →        Oreilles    
  • Goût (s)           →        Langue
  • Sensation (s)   →        Bouche


Absorption (ou non) de l'eau (les émotions) restante dans les matières résiduelles (pour le ré-hydratation des cellules) et passage par les Reins (l'énergie Reins en médecine chinoise gèrent les peurs !)
    - Ou selles liquides (diarrhée)         pour évacuer vite ce qui n'était pas supportable !

    - Ou rétention de l'eau (constipation)         (re-mise en tension ?)

Choix par rapport aux émotions portées par cette eau (mémoires de l'eau dynamisée ?)

Ouverture du Rectum  pour remettre dans le DROIT, le rectiligne (la rectitude des choses)
(du latin rectus, qui signifie droit).

Droit Juridique?                       (peur du "gendarme" ?)
Droit Social ?                          (conditionnement ?)
Droit chemin ?                         (qui en a fixé les règles ?)
Mon bon droit ?                       (qui me le conteste ?)        
La droite de mon corps ?          (l'a-venir et ce que cela représente pour moi)
Ai-je le droit ?                          (constipation ?)
Droit devant moi ?                    (et derrière, qu'est ce que je laisse ?)
...


L'Anus et Anales
Puis évacuation vers les anales ! (seul l'événement est enregistré, tout le reste est supprimé).
L'anus peut alors faire son travail et signer mon identité .

(chez les mammifères les sécrétions des glandes anales sont différentes d'un individu à l'autre et permettent de se reconnaître à l'odeur, les chiens et les chats vont se sentir les "fesses")
                Chez les humains on se contente (sic!) de marquer notre nom de famille sur la sonnette ou la boîte à lettres !

Les relations à l'anus sont liés à notre identité,     (Qui je Suis ? Je ne suis pas reconnu !...)  
(hémorroïdes ? Conflits de Performance ?).

            Après avoir été aux toilettes "on s'essuie les fesses", observez-vous lors de votre prochain passage aux toilettes ...
                ... quel type d'énergie (s) y mettez-vous ? ...
                ... c'est votre rapport avec votre propre (sic!) image !

Le mot "ANUS" est la partie du corps humain qui est le moins utilisée dans nos communications et conversations.
L'anus est le système de vanne (robinetterie) le plus sophistiqué qui soit.
version commande volontaire ou automatique
filtre naturellement et séparément les gaz, les liquides et les solides
normalement étanche aux liquides comme aux gaz
durée de fonctionnement aussi longue que celle de l'humain, malgré un fonctionnement multiquotidien.
(Parole de plombier, il n'y a pas l'équivalent dans les robinetteries, même les plus chères !)
 



                     Différents STRESS liés à l'intestin

                              et aux zones du cerveau associées :

Des habitudes alimentaires locales différentes (exemple : les chenilles, les insectes ou les viandes consommées dans certaines parties du monde ...)
Les chocs climatiques (coup de froid sur le ventre ...  Baignade trop froide !)
Les chocs physiques, y compris chirurgicaux (ai-je fais le deuil de ce qui m'a été enlevé par le chirurgien ? ... et que mon cerveau cherche toujours à alimenter...)
Certains parasites étrangers à nos habitudes ... (pays tropicaux)

                                                     mais aussi les vers type Ascaris ... dont nous sommes porteurs.
Les PEURS et CHOCS émotionnels violents qui n'ont pu être verbalisés !

Notre corps ne fait pas de différence entre le réel et les situations,
les zones de gestion cérébrales étant les même pour
digérer les aliments et les évènements qui se sont produits.


Des réactions possibles.    

    Plus de la moitié des consultations médicales sont liés à un problème digestif  !

Diarrhées3,                                (pour évacuer vite ?)
Constipation,                              (pour garder ?)
Gaz,                                          (pour bien faire "sentir" les choses ou pour "pousser le bouchon" plus loin, en dehors ?)
Ballonnements,                          (ce n'est que du vent ?)
Remontées de bile,                     (surtout s'il y a de la colère associée !)
Vomissements,                          (rejet de ce qui m'a été donné ou confié )
Hyper-salivation,                         (pour la digestion des amidons) (des amis donc ?)
Larmes,                                     (des armes ? Légères, avec une seule aile...)
Angines,                                    (quelle est mon angoisse ?)
Amygdalites,                              (inflammation liée à un scorbut ! Comme toutes les "maladies en "ite")
Crise de foie,                              (ou de foi ! Et en quoi ou qui ?)
Indigestion,                                 (un dit: gestion ! Mais l'autre dit quoi ?)
Ulcères,                                     (qui font des trous)
Tumeurs,                                    (cellules "en plus" qui bouchent le passage)
Œdèmes                                    (Accumulation de lymphe en phase de réparation de la zone)    
Hémorroïdes,                              (je veux m'affirmer, me faire respecter)
Fistules,                                     (La zone est fragile et mes certitudes se lézardent)
Blocages de vertèbres lombaires   (compression des zones nerveuse associées)
Appendicite                                 (inflammation liée à un scorbut au moment de la réparation                                                    comme toutes les "maladies en "ite")
Péritonite...                                  idem

Et toutes les réponses du "système" aux intolérances alimentaires pouvant aller jusqu'à la phase Allergie (allez-git) ! Et entraîner :

Anémies                                                  (Fatigues, ne plus pouvoir faire (FER))
Mycoses buccales                                    (les champignons aident au démontage des cellules qui sont "non conformes")4
Candida Albicans des voies digestives        (perte de poids rapide par mal-absorption)
Destruction des villosités de l'intestin          (et mal-absorption des métabolites)
Destruction de la flore intestinale                (mal-absorption des métabolites, vitamines etc )
Dérèglement de la formule sanguine
Modifications de la peau et des phanères

Environ 250 signes d'intolérance au gluten ont été identifiés

La sensibilité à la protéine du blé, du seigle, de l'orge et peut-être de l'avoine (B.A.S.O.) pourrait produire une telle diversité d'états comme: mal de tête, fatigue, malaise, dépression, toute sorte de problèmes digestifs chroniques dont la difficulté à prendre du poids, les douleurs abdominales, la diarrhée, la constipation, le colon irritable, les aliments non digérés dans les selles, le syndrome de Sjögren (yeux secs), l'épilepsie associée à la calcification du cerveau, un historique de migraines ou de problèmes digestifs ; l'ostéoporose, l'infertilité, les complications de grossesse comme la fausse couche, les enfants de faible poids à la naissance, le lymphome intestinal, le cancer de l'œsophage, les diabètes, les problèmes de thyroïde, la schizophrénie, l'autisme, la dermatite herpétiforme (une affection chronique de la peau avec de minuscules ampoules qui ressemblent à celles des infections par le virus de l'herpès).
http://fr.sott.net/articles/show/6495-Pourquoi-le-lait-est-si-mauvais-pour-la-sante

.../...Pour ceux qui ont une intolérance au GLUTEN ou « une maladie cœliaque »répertoriée cette substance apparemment inoffensive initie une réponse dans le petit intestin où le système immunitaire forme des anticorps pour neutraliser le gluten, pensant que c'est une invasion pathogène. Dans le processus de résister au gluten, les anticorps attaquent aussi l'appendice minuscule comme un doigt qui borde le petit intestin appelé villosité, provoquant des symptômes et de l'inconfort dans le tractus gastro-intestinal et ailleurs dans le corps. Chez les personnes ayant la cette intolérance, la consommation de gluten endommage progressivement les intestins, empêchant l'absorption de vitamines et de minéraux et déclenchant une série de problèmes de santé, qui peuvent inclure fatigue et problèmes de peau. Les symptômes réels varient, cependant, et certaines personnes avec de l'intolérance au gluten ou la maladie cœliaque n'ont pas de symptômes du tout. Environ 250 signes d'intolérance au gluten ont été identifiés, y compris des gaz, en alternant périodes de diarrhées et constipation, douleurs abdominales, ballonnements, perte de poids, anémie, abdomen et muscles distendu, douleur aux os et aux articulations, picotements, éruptions cutanées, carences en vitamine et en minéraux, retard de croissance chez les enfants, mauvaise santé chez les nourrissons, anomalies dentaires et migraines. .../...
http://agedor.over-blog.com/article-l-intolerance-au-gluten-84482286.html

La difficulté est que parfois ( souvent !) les symptômes n'apparaissent que quelques heures après le repas (3 à 8) et sont de fait souvent ignorés ou non reconnues comme tels.



                             L'INTOLÉRANCE alimentaire
         est une TUEUSE ...

       juste plus subtile
      que la simple (!)

                       allergie !

 



La MALADIE doit être guérie

car elle n'a que deux fins possible :

La FIN de la guérison 

ou 

La FIN de la vie !
 



Elle est là, et je n’attends que l’instant où elle mettra sa main dans la mienne, et me dira : « Viens ».
Et je laisserai tout, car soudain rien n’aura plus le moindre sens que ces mots là, qu’elle dira en me prenant la main, ces mots que je connais par cœur depuis longtemps déjà.
Elle dira « Viens » et je laisserai tout pour la suivre, mon amour, mon éternelle promise...  

                                                          ... ma mort !  
http://www.vieux-jade.com/article-mon-amour-2eme-93856529.html



,,,/,,,
Le cancer est une cause majeure de décès dans le monde, à l'origine de 7,6 millions de décès en 2008, soit environ 13% de la mortalité mondiale, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les cancers du poumon (1,4 millions de décès), de l'estomac (740.000 décès), du foie (700.000 décès), du côlon (610.000 décès) et du sein (460. 000 décès) sont ceux qui entraînent le plus grand nombre de morts.  (©AFP / 07 décembre 2011 19h00)   



Les personnes âgées qui ont une bonne alimentation, telle que mesurée par les teneurs en certaines vitamines et en oméga-3 dans le sang, ont un cerveau en meilleure santé et de meilleures capacités cognitives (mentales) et de mémoire, …/...
http://fr.sott.net/articles/show/6537-L-alimentation-aurait-un-impact-sur-les-capacites-mentales


1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Langue_des_oiseaux

2) "Duodénum":(GORDON, Prat., c.1450-1500, V, 18) en français des années 1490/1500 ! Et dois entendre qu'il n'est que ung intestin qui a divers revolucions et replecions et grosseur et subtilité, et pour ce, il a divers nons. Le premier on l'appelle le duodene; le second le jeune; le tiers c'est le long; le quart c'est le gresle que on appelle ylion et la est pausee passion illiaque; le quint c'est colon et de la vient passion colique de quoy nous voulons parler ; le VI., c'est longaon . ...duodenum, pource que la longueur de luy est de douze doys. (PANIS, Guidon, 1478, tr.I, doct.2, chap.6). Le premier se appelle duodenum pour cause que sa longueur est de XII poulces (PREVOST, Cir. Guill. Salicet, 1492.
    Lexique de la langue scientifique
    Danièle Jacquart / Claude Thomasse
3) Empr. au b. lat. diarrhœa « flux du ventre »

4) Ils préparent le terrain aux globules blancs avant destruction et digestion des cellules mortes

 

 

Ce document ne peut être dissocié et doit faire référence à  sa provenance : Nedallen  sur le blog :  http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

j'ai ajouté ce lien le 15 mars 2017  car il explique bien le fonctionnement des " pré et pro " biotiques.

Passez outre de la partie invitation à vous abonner à la revue qui va avec!!!!!!!!!!

https://www.santenatureinnovation.com/mangez-plus-de-prebiotiques/#comment

Voir les commentaires

Notre système de digestion ? Plein de pistes, toutes aussi bizarres les unes que les autres !

15 Mars 2017, 11:03am

Publié par Bertie

Reprise d'un article paru sur ce blog en janvier 2012

Plein de pistes, toutes aussi bizarres les unes que les autres !

Faites y votre "marché" !

 

Comprendre notre système de digestion.©
Par BERTIE sur le blog :  http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

********
Le système de digestion des aliments ingérés,

des évènements à intégrer,
des chocs émotionnels qui nous bloquent ou qui se coincent,
des situations in-digérables, etc.
Mais aussi des relations qui nous nourrissent ou nous pourrissent la Vie !
Le tout en relations avec les évènements vécus dans nos enfances,
la vie intra-utérine ou les "vies d'avant !"
en tenant compte des situations vécues par nos parents
quand nous étions "petits"
et que nous "trimbalons"
par Fidélité Familiale, le plus souvent inconsciente et invisible (les F.F.I.)
 




Je crois que manger des aliments est la chose la plus intime que l'on fait avec notre corps chaque jour.
 



Notre système de digestion,

seul organe ouvert sur l'extérieur à ses deux extrémités,

commence avec... les YEUX !
(Pensez à la présentation du plat ou l'aspect de l'aliment  proposé)


Puis viennent dans l'ordre :

le Nez, les Lèvres, la Langue, les Dents, les Oreilles, le Pharynx, l'Œsophage (les 2 parties) puis l'Estomac (les 2 parties), le Pylore, l'Intestin grêle (avec insertion du Foie, du Pancréas, la Rate) puis de l'Appendice, les Gros intestins, le Rectum et l'Anus.

12.png


En diététique chinoise, 2 organes sont essentiels pour bien digérer : la rate et l’estomac. (en plus du reste !)

La rate joue un rôle vital dans le processus de transformation des aliments en force énergétique vitale (Qi ou Chi) et en sang. Elle prélève à la nourriture les éléments nutritifs nécessaire à cela. Une fois ce Chi des aliments extrait, la Rate le transporte dans tout le corps, vers chaque organe, vers chaque tissu, chaque muscle...

L’Estomac reçoit et "accepte" les aliments. Il a pour fonction de "cuire", décomposer, faire "mûrir" les aliments. Il a pour cela besoin de chaleur (assuré par la Rate elle même aidée par les Reins).

La rate sert aussi à marquer les limites, la fatigue. Les personnes à qui on a enlevé la Rate ne savent plus "s'arrêter" à temps et continuent, malgré tous les autres signaux.
    On dit "courir comme un dé – raté", ce qui ne veux pas dire courir vite mais sans s’arrêter !

Le Pancréas produit un suc digestif contenant une grande quantité d’enzymes pour dégrader les glucides, les graisses et les protéines des aliments.


Pour bien comprendre et se re-appeler le fonctionnement physique de système vous pouvez aller voir :

http://www.mydyspepsia.com/French/InfoDigestiveSystem.asp

 




                 Dans la "langue des oiseaux" 1
                                       (qui est une autre façon de voir, entendre, dire, ressentir les mots dits),
                                                                          on peut "trouver" dans le système digestif :


Je porte à ma bouche                                          (c'est donc une porte vers un autre espace ?)

Choix de direction , rejet ou passage                  (pas...sage)

Déglutition ou refus
(entraînant de recracher ou de vomir)               (DÉ -  GLUTIR, en rapport avec le Gluten ?)

Œsophage (la partie supérieure et inférieure
ne dépendent pas de la même zone du cerveau)      (eux / zoo / fa / je  = mes parents sont comme des bêtes            enfermées dans des cages (par leurs propres parents) et moi je peux pas jouer ma propre note de musique.)

Malaxage par l'estomac pour dissoudre et
séparer les divers éléments avec des acides         (c'est paré !)

Estomac                                                            (Est-ce THOMAS ?  l'incrédule ? laisse Thomas,tenu en laisse?)

Passage du pylore                                               (mise au pilori ? Par qui ? Pour quoi ?)
             Le pylore est le sphincter qui sert de valve contrôlant l'orifice inférieur de l'estomac, par lequel il se vide dans           le duodénum. Le pylore ne laisse passer que les aliments qui ont été convenablement dégradés par les sucs gastriques de l'estomac. Les aliments qui traversent le pylore ne sont que partiellement digérés. La digestion se poursuit dans la partie supérieure de l'intestin grêle appelée duodénum.

Intestin                                                                Un test Un  ( qui teste ? et qui ?)  
      
Intestin grêle                                                        pour passer au tamis (grêler)
     ou Iléum                                                         (il est homme ? Donc n'est plus un animal ?)

Décision de stockage ou non dans l'appendice (l'appentis ?) des indigérables,
que ce soit aliments, émotions, évènements.
            (Problème, si l’appendice n'existe plus suite à opération de chirurgie !).

Appendice   :                                                     mis à côté, dans l'appentis ?
                                                                        mis de côté ? (Où et pour combien de temps ?)

Gros intestin         (GI en médecine chinoise, soldat d'élite chez les américains  le G.I. !
            ou COLON (et le colonel !)

                Pour aller coloniser ?
                Ou se faire coloniser (à notre "corps défendant !)
                Remettre en colonne (par deux ou plus ?)
                Co – long (ça dure !)

       Colon montant  - mon temps?  Ou ascendant ? (en rapport avec la lignée familiale ? )
       Colon transverse (Régulation horizontale)          verser sur l'autre côté ? Dans une autre approche ?
       Colon descendant                                           (tobogan ? Pente savonneuse et traître !...)
      
Tamisage et absorption des éléments constituants.    (Tamis-AGE ? )   





Le processus complet de : MANGER : un tribunal permanent.

J'ai regardé ce qui m'arrive                           (dans mon assiette, dans mon histoire ?)
j'ai mis mon nez dessus                                (Sympa ou ça pue ?)
J'ai ouvert mes lèvres                                    (accueillir !)    
Ma langue à goûté                                        (est ce à mon goût ?)
Mes dents ont écrasé et cisaillées                 (réduire en purée cet "adversaire" ? ou préparer cet ami)
Ma gorge  s'est  ouverte                                (sinon je recrache, m'étouffe, fais un fausse route)
Mon estomac à reçu                                     (Thomas l'incrédule: était-ce-juste ?)
Le pylore s'est ouvert                                   (pour une mise en jugement ?)
Le duodénum2 à transmis à l'intestin            
Foie, Pancréas, Rate on ajouté leurs "sucs"    (ma foi ou mon incrédulité ont-ils été d'accord ?)
L'intestin grêle à trié et transmis
L'appendice à donné un laissez-passer        
Le colon à rangé les éléments puis transmis
Les informations ont été prises en charge par le circuit sanguin sous la responsabilité du cœur
Le Rectum à accepté ce qui est juste et conforme au droits "du moment".
L'anus à autorisé l'évacuation vers les anales


Le COLON

L'entrée dans Gros Intestin ascendant et classement dans l'historique des mémoires antérieures, celles des ascendants, de la famille, de la société ...
Absorption des protéines et des informations stockées en surface de celles-ci (le Protéïon du Dr Bernard VIAL)

Le Colon transverse (Régulation horizontale)     verser sur l'autre côté ?

Le Colon descendant, c'est celui qui absorbe l'eau (donc les émotions !) ,
                     de ce qui reste après :

  • Regard (s)        →        Yeux
  • Odeur (s)         →        Nez    
  • Bruit (s)           →        Oreilles    
  • Goût (s)           →        Langue
  • Sensation (s)   →        Bouche, Peau


Absorption (ou non) de l'eau (les émotions) restante dans les matières résiduelles (pour le ré-hydratation des cellules) et passage par les Reins (l'énergie Reins en médecine chinoise gèrent les peurs !)
    - Ou selles liquides (diarrhée)         pour évacuer vite ce qui n'était pas supportable !

    - Ou rétention de l'eau (constipation)         (re-mise en tension ?)

Choix par rapport aux émotions portées par cette eau (mémoires de l'eau dynamisée ?)

Ouverture du Rectum  pour remettre dans le DROIT, le rectiligne (la rectitude des choses)
(du latin rectus, qui signifie droit).

Droit Juridique?                       (peur du "gendarme" ?)
Droit Social ?                          (conditionnement ?)
Droit chemin ?                         (qui en a fixé les règles ?)
Mon bon droit ?                       (qui me le conteste ?)        
La droite de mon corps ?         (l'a-venir et ce que cela représente pour moi)
Ai-je le droit ?                          (constipation ?)
Droit devant moi ?                   (et derrière, qu'est ce que je laisse ?)
...


L'Anus et Anales
Puis évacuation vers les anales ! (seul l'événement est enregistré, tout le reste est supprimé).
L'anus peut alors faire son travail et signer mon identité .

(chez les mammifères les sécrétions des glandes anales sont différentes d'un individu à l'autre et permettent de se reconnaître à l'odeur, les chiens et les chats vont se sentir les "fesses")
                Chez les humains on se contente (sic!) de marquer notre nom de famille sur la sonnette ou la boîte à lettres !

Les relations à l'anus sont liés à notre identité,     (Qui je Suis ? Je ne suis pas reconnu !...)  
(hémorroïdes ? Conflits de Performance ?).

            Après avoir été aux toilettes "on s'essuie les fesses", observez-vous lors de votre prochain passage aux toilettes ...
                ... quel type d'énergie(s) y mettez-vous ? ...
                ... c'est votre rapport avec votre propre (sic!) image !

Le mot "ANUS" est la partie du corps humain qui est le moins utilisée dans nos communications et conversations.
L'anus est le système de vanne (robinetterie) le plus sophistiqué qui soit.
version commande volontaire ou automatique
filtre naturellement et séparément les gaz, les liquides et les solides
normalement étanche aux liquides comme aux gaz
durée de fonctionnement aussi longue que celle de l'humain, malgré un fonctionnement multi-quotidien.
(Parole de plombier, il n'y a pas l'équivalent dans les robinetteries, même les plus chères !)
 



                     Différents STRESS liés à l'intestin

                              et aux zones du cerveau associées :

Des habitudes alimentaires locales différentes (exemple : les chenilles, les insectes ou les viandes consommées dans certaines parties du monde ...)
Les chocs climatiques (coup de froid sur le ventre ...  Baignade trop froide !)
Les chocs physiques, y compris chirurgicaux (ai-je fais le deuil de ce qui m'a été enlevé par le chirurgien ? ... et que mon cerveau cherche toujours à alimenter...Après une appendicite par exemple)
Certains parasites étrangers à nos habitudes ... (pays tropicaux)

                                                     mais aussi les vers type Ascaris ... dont nous sommes porteurs. (sirop végétal du massif de Chartreuse + éventuellement H.E.)
Les PEURS et CHOCS émotionnels violents qui n'ont pu être verbalisés !

Notre corps ne fait pas de différence entre le réel et les situations,
les zones de gestion cérébrales étant les même pour
digérer les aliments et les évènements qui se sont produits.


Des réactions possibles.    

    Plus de la moitié des consultations médicales sont liés à un problème digestif  !

Diarrhées,                                (pour évacuer vite ?)
Constipation,                             (pour garder ?)
Gaz,                                          (pour bien faire "sentir" les choses ou pour "pousser le             bouchon" plus loin, en dehors ?)
Ballonnements,                          (ce n'est que du vent ?)
Remontées de bile,                   (surtout s'il y a de la colère associée !)
Vomissements,                          (rejet de ce qui m'a été donné ou confié )
Hyper-salivation,                       (pour la digestion des amidons) (des amis donc ?)
Larmes,                                     (des armes ? Légères, avec une seule aile...)
Angines,                                    (quelle est mon angoisse ?)
Amygdalites,                              (inflammation liée à un scorbut ! Comme toutes les "maladies en "ite")
Crise de foie,                              (ou de foi ! Et en quoi ou qui ?)
Indigestion,                                 (un dit: gestion ! Mais l'autre dit quoi ?)
Ulcères,                                     (qui font des trous)
Tumeurs,                                    (cellules "en plus" qui bouchent le passage)
Œdèmes                                    (Accumulation de lymphe en phase de réparation de la zone)    
Hémorroïdes,                              (je veux m'affirmer, me faire respecter)
Fistules,                                     (La zone est fragile et mes certitudes se lézardent)
Blocages de vertèbres lombaires   (compression des zones nerveuse associées)
Appendicite                                 (inflammation liée à un scorbut au moment de la réparation                                                   comme toutes les "maladies en "ite")
Péritonite...                                  idem

Et toutes les réponses du "système" aux intolérances alimentaires pouvant aller jusqu'à la phase Allergie ! Et entraîner :

Anémies                                                  (Fatigues, ne plus pouvoir faire (FER))
Mycoses buccales                                    (les champignons aident au démontage des cellules qui sont "non conformes")4
Candida Albicans des voies digestives        (perte de poids rapide par mal-absorption)
Destruction des villosités de l'intestin          (et mal-absorption des métabolites)
Destruction de la flore intestinale                (mal-absorption des métabolites, vitamines etc )
Dérèglement de la formule sanguine
Modifications de la peau et des phanères

Environ 250 signes d'intolérance au gluten ont été identifiés

La sensibilité à la protéine du blé, du seigle, de l'orge et peut-être de l'avoine (B.A.S.O.) pourrait produire une telle diversité d'états comme mal de tête, fatigue, malaise, dépression, toute sorte de problèmes digestifs chroniques dont la difficulté à prendre du poids, les douleurs abdominales, la diarrhée, la constipation, le colon irritable, les aliments non digérés dans les selles, le syndrome de Sjögren (yeux secs), l'épilepsie associée à la calcification du cerveau, un historique de migraines ou de problèmes digestifs ; l'ostéoporose, l'infertilité, les complications de grossesse comme la fausse couche, les enfants de faible poids à la naissance, le lymphome intestinal, le cancer de l'œsophage, les diabètes, les problèmes de thyroïde, la schizophrénie, l'autisme, la dermatite herpétiforme (une affection chronique de la peau avec de minuscules ampoules qui ressemblent à celles des infections par le virus de l'herpès)....
http://fr.sott.net/articles/show/6495-Pourquoi-le-lait-est-si-mauvais-pour-la-sante

.../...Pour ceux qui ont une intolérance au GLUTEN ou « une maladie cœliaque »répertoriée cette substance apparemment inoffensive initie une réponse dans le petit intestin où le système immunitaire forme des anticorps pour neutraliser le gluten, pensant que c'est une invasion pathogène. Dans le processus de résister au gluten, les anticorps attaquent aussi l'appendice minuscule comme un doigt qui borde le petit intestin appelé villosité, provoquant des symptômes et de l'inconfort dans le tractus gastro-intestinal et ailleurs dans le corps. Chez les personnes ayant la cette intolérance, la consommation de gluten endommage progressivement les intestins, empêchant l'absorption de vitamines et de minéraux et déclenchant une série de problèmes de santé, qui peuvent inclure fatigue et problèmes de peau. Les symptômes réels varient, cependant, et certaines personnes avec de l'intolérance au gluten ou la maladie cœliaque n'ont pas de symptômes du tout. Environ 250 signes d'intolérance au gluten ont été identifiés, y compris des gaz, en alternant périodes de diarrhées et constipation, douleurs abdominales, ballonnements, perte de poids, anémie, abdomen et muscles distendu, douleur aux os et aux articulations, picotements, éruptions cutanées, carences en vitamine et en minéraux, retard de croissance chez les enfants, mauvaise santé chez les nourrissons, anomalies dentaires et migraines. .../...
http://agedor.over-blog.com/article-l-intolerance-au-gluten-84482286.html



 L'INTOLÉRANCE  alimentaire

 

  est une TUEUSE ... 

 

     juste plus subtile


      que la simple (!)

 

          allergie !

 



La MALADIE doit être guérie

car elle n'a que deux fins possible :

La FIN de la guérison 

ou 

La FIN de la vie !
 



Elle est là, et je n’attends que l’instant où elle mettra sa main dans la mienne, et me dira : « Viens ».
Et je laisserai tout, car soudain rien n’aura plus le moindre sens que ces mots là, qu’elle dira en me prenant la main, ces mots que je connais par cœur depuis longtemps déjà.
Elle dira « Viens » et je laisserai tout pour la suivre, mon amour, mon éternelle promise...  

                                                          ... ma mort !  
http://www.vieux-jade.com/article-mon-amour-2eme-93856529.html



,,,/,,,
Le cancer est une cause majeure de décès dans le monde, à l'origine de 7,6 millions de décès en 2008, soit environ 13% de la mortalité mondiale, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les cancers du poumon (1,4 millions de décès), de l'estomac (740.000 décès), du foie (700.000 décès), du côlon (610.000 décès) et du sein (460. 000 décès) sont ceux qui entraînent le plus grand nombre de morts.  (©AFP / 07 décembre 2011 19h00)   



Les personnes âgées qui ont une bonne alimentation, telle que mesurée par les teneurs en certaines vitamines et en oméga-3 dans le sang, ont un cerveau en meilleure santé et de meilleures capacités cognitives (mentales) et de mémoire, …/...
http://fr.sott.net/articles/show/6537-L-alimentation-aurait-un-impact-sur-les-capacites-mentales


1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Langue_des_oiseaux

2) "Duodénum":(GORDON, Prat., c.1450-1500, V, 18) en français des années 1490/1500 ! Et dois entendre qu'il n'est que ung intestin qui a divers revolucions et replecions et grosseur et subtilité, et pour ce, il a divers nons. Le premier on l'appelle le duodene; le second le jeune; le tiers c'est le long; le quart c'est le gresle que on appelle ylion et la est pausee passion illiaque; le quint c'est colon et de la vient passion colique de quoy nous voulons parler ; le VI., c'est longaon . ...duodenum, pource que la longueur de luy est de douze doys. (PANIS, Guidon, 1478, tr.I, doct.2, chap.6). Le premier se appelle duodenum pour cause que sa longueur est de XII poulces (PREVOST, Cir. Guill. Salicet, 1492.
    Lexique de la langue scientifique
    Danièle Jacquart / Claude Thomasse
3) Empr. au b. lat. diarrhœa « flux du ventre »

4) Ils préparent le terrain aux globules blancs avant destruction et digestion des cellules mortes

 

 

Ce document ne peut être dissocié et doit faire référence à  sa provenance : Nedallen  sur le blog :  http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

******************************************************

J'ai ajouté ce lien le 15 mars 2017  car il explique bien le fonctionnement des pré et pro biotiques.

Passez outre de la partie invitation à vous abonner à la revue qui va avec!!!!!!!!!!

https://www.santenatureinnovation.com/mangez-plus-de-prebiotiques/#comment

Voir les commentaires

Masterchefs ..."ils" ont pris du poids !

7 Octobre 2011, 13:05pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Ils (les concurents et les jurys) ont pris plusieurs kilos chacun et ça se voit.

Il parait qu'ils mangent trop .... link

  ( voir entre 2'40 et 4 minutes)

et pourtant ils sont en actvité intensive permanente ( tout le concours à été enrégistré sur 7 semaines )

ils sont en grand stress et devraient maigrir !

 

                          Eh bien non !

 

Selon les découvertes du Dr HAMER et de ses sucesseurs, les prises de poids sont toujours liées aux processus

d'abandons et de résistance.

Regardez maintenant ces  2 articles que j'ai déjà mis sur ce Blog :

La plupart d'entre-vous....

L e SURPOIDS. Suite de : La plupart d'entre vous... du 27 janvier 2011

 

 

*Abandon


   et


*Affrontement....

 

Ces 2 programmes d'autoprotègent dans notre cerveau.

 

* les abandons (les amis et concurents ou perdre ma place dans le concours !)

* les affrontements sont permanents (être le meilleur )


et le cerveau ferme les volets et reprends les 2 programmes séparément.

 

je dois être fort (pour gagner et ne pas trop souffrir)

est le maître mot.

  donc le plus volumineux possible !

             Pour être vu, bien vu et pas abandonné !

 

je dois être fort ( le plus fort)

 

Pour affronter ce stress pas possible. et ce risque de rester en chemin (abandon !)

 

et le cerveau met en place tout ce qu'il faut :


Manger plus

et assimiler moins

 

  D'ou prise de poids......

 

C'est incroyable NON ?

 

Y croyez vous ou allez- vous y réfléchir plus tard.

 

ou commencer à ré-ouvrir des portes ?

 

Nota : la seule à ne pas prendre du poids est l'animatrice ! ! ! ! ! ! ! !

 

à bientôt ?

 

Avec toute mon amitié.

 

             Ned

Voir les commentaires

Simplement reconnaitre... et commencer à (re)vivre... en quittant la survie !

31 Août 2021, 18:05pm

Publié par Bertie LAVIE

*****************

« ...dès que l'on met en conscience un
événement difficile, il n'a plus de poids car il a
libéré la lumière qui était enfermée en lui.

Ce qui est lourd, douloureux et difficile, c'est
de la lumière enfermée dans la matière, dans
la réalité. On la libère par la conscience.

 

J.P. BREBION

 

***************

Voir les commentaires

OBÉIR ?

17 Mars 2012, 11:13am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

un vrai problème (en plus) ?

 

Allez courage,3353938653_2e7b35d3ba.jpg bientôt des élections !

Vous allez "pouvoir" choisir ! ...

... ou pas !

 

 

 

 

 

 

Notre problème est l'obéissance civile

et non pas la désobéissance civile.

Notre problème est le nombre de gens à travers le monde

qui ont obéis aux diktats des leaders de leurs gouvernements

et qui sont allés à la guerre.

Des millions et des millions de tués

à cause de cette obéissance.

  Howard Zinn

Voir les commentaires

Confiance en soi : LARCH (quintessence florale du Dr Bach)

2 Octobre 2016, 19:27pm

Publié par Bertie

LARCH et la confiance en soi


Nombreux sont ceux, qui même sans s’en rendre compte, manquent de confiance en eux. C’est l’un des premier blocage, qui empêche de retrouver notre être profond et véritable. Il est bien entendu normal, de douter certaines fois, selon la situation. C’est plutôt légitime de s’interroger et de se remettre parfois en question. Le problème survient, si le doute est constamment présent. Il peut être l’élément perturbateur qui empêche de passer à l’action, et engendre un manque total de confiance en soi, un complexe d’infériorité ou encore une anticipation de l’échec permanente. C’est ainsi que nous perdons pieds et créons la désharmonie.

Le Docteur Edouard Bach disait ceci : « Tant que le corps, l’âme et l’esprit sont en harmonie, rien ne peut nous arriver ! »

      Vous posez-vous l’une de ces questions :

  • Est-ce que je prends facilement la parole sans avoir peur de me tromper ?
  • Est-ce que je suis capable d’accomplir telle ou telle chose ?
  • Comment les autres vont-ils me percevoir si j’interviens ?
  • Est ce que je vais être à la hauteur face à cette personne ?
  • Avez-vous l’impression que les autres font toujours mieux que vous ?
  • Avez-vous tendance à vous dévaloriser ?
  • Êtes-vous toujours à anticiper l’échec ?
  • Préférez vous fuir plutôt que d’aller à l’échec ?
  • Pratiquez-vous la comparaison avec les expériences négatives du passé.
  • Ne pas se laisser guider avec confiance, en son Moi intérieur ou supérieur.
  • Ne pas accepter de faire des erreurs.

LARCH est la quintessence florale du Dr Bach que vous devez prendre.

Elle stimule la force du Moi, et travaillera sur votre manque de confiance en vous et vos complexes d’infériorité.

Le Dr Bach disait :
« Si tu as froid, il faut enfiler un vêtement chaud ;

   si tu as faim, il faut manger quelque chose ;

   et si tu te réveilles un matin et que tu n’as plus confiance en toi,

   il faut prendre quelques gouttes de LARCH ».

Je vous donne un exemple : vous avez un rendez-vous important et c’est la panique ! Voici les quintessences florales qui peuvent vous aider et que vous pouvez prendre quelques jours avant :

  • LARCH pour la confiance en vous.
  • MIMULUS pour contrôler des peurs bien précises.
  • CENTAURY pour rester vous-même sans craindre votre interlocuteur, elle vous donnera la volonté de…

Il existe plusieurs manières de prendre les fleurs de Bach. Mais comme les conseils de cet article sont très ciblés et ne concernent pas une thérapeutique à long terme, la posologie peut être la suivante :
Préparez une petite bouteille d’eau minérale (50ml maxi) et mettez 2 gouttes de l’élixir (ou de chaque élixir). Ensuite, buvez le contenu par petites gorgées toute au long de la journée. L’idéal étant le matin en se levant pour la première prise et le soir au coucher pour la dernière. Cette bouteille peut être utilisée sur deux jours.
Par ailleurs, vous pouvez utiliser le RESCUE, directement dans la bouche en cas d’urgence, ou bien dans un verre avec un peu d’eau à raison de 2 à 3 gouttes, à boire par petites gorgées.
Je rappelle toutefois qu’il ne s’agit pas d’une thérapeutique à long terme, mais d’un dépannage bien utile… De plus, le manque de confiance en soi peut découler d’autres émotions et donc une séance chez le thérapeute vous sera favorable.


Dans bien d’autres cas, LARCH est recommandé. Comme, pour les enfants en manque de confiance en eux, qui doutent toujours de leurs capacités, et perdent tous leurs moyens devant le professeur. LARCH associé à MIMULUS aideront les plus timides à s’exprimer, devant les autres élèves de la classe. LARCH, interviendra pendant une période de manque de confiance en soi, face au regard des autres. En cas de handicap physique par exemple, ou de prise de poids.

Retenez que la comparaison excessive des autres dévoile un manque de confiance en soi.

Avec la prise de LARCH, les déblocages se feront ressentir en douceur. Il est intéressant de se faire une petite liste avant LARCH, de tout ce que vous n’osez pas faire, et au fur et à mesure du temps, de vous rendre compte de ce que vous osez depuis la prise de cette quintessence de fleurs.

Pour vous aider, répétez chaque jour, devant votre miroir si cela est possible pour vous, ces quelques mots : « Je suis, je peux, je veux, et je réussis ! »

Plusieurs synergies de fleurs avec LARCH, font un remarquable travail, de bien-être et de retrouvailles avec son Moi intérieur. L’énergie de LARCH, aide à débloquer les idées que la personne se fait d’elle-même. LARCH, peut être pris pour une situation passagère de la confiance en soi, mais aussi pour le long terme, sur des situations qui perdurent. Sentiment d’échec, transmuté vers la reconnexion de son être et l’épanouissement. Cette quintessence apporte une belle énergie de rétablissement et de pardon !

Florence LEAUTAUD www.florence-leautaud.com

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>