Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-01-19T14:09:00+01:00

L’Invention du virus du sida ? ! ? !

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Si vous aviez des doutes ...

-Un livre exceptionnel : l’Invention du virus du sida, par le professeur  Peter H. DUESBERG.

Il faut tout d’abord rendre hommage à l’éditeur de ce livre en français : Marco PIETTEUR qui, depuis la ville de Liège, en Belgique, ne cesse d’oser publier des livres qui sortent des sentiers battus. En janvier 2013 il va éditer un livre important: Soja ami ou ennemi ? du docteur Kaayla T. DANIEL  (livre pour lequel j’ai fait une préface ainsi que Corinne GOUGET) qui montre à quel point le soja cuit est catastrophique pour la santé des êtres humains. Il a édité mon livre Vaccins, un génocide planétaire ? qui prouve la folie des vaccins…et bien d’autre livres encore que bien des éditeurs français n’osent pas publier car ils remettent en question les dogmes de notre société matérialiste.

Le livre de Peter DUESBERG est donc enfin disponible en français et c’est une véritable chance pour tous ceux qui veulent comprendre ce qu’est vraiment le sida. DUESBERG est l’un des plus grands microbiologistes de notre époque et il a vécu  toute l’histoire du sida en étant aux première loges…Il montre , d’une manière incontestable parce que très documentée sur le plan historique et scientifique, comment les virologistes qui avaient promis de trouver une cause virale au cancer et avaient totalement échoué malgré les milliards de dollars qui leur avaient été alloués, avaient besoin de trouver une nouvelle maladie due à un virus pour ne pas perdre les fonds qui leur étaient consacrés ! Ils ont alors créé l’ « hypothèse sida », à savoir que les troubles de l’immunité constaté principalement chez les utilisateurs de drogues étaient dus à un virus, le fameux virus HIV. Or, pour Peter Duesberg, la preuve que ce virus est la cause des déficits immunitaires n’a jamais pu être apportée, car ce virus est totalement inoffensif. On peut résumer le problème ainsi : dans une région d’Afrique on a trouvé plusieurs girafes mortes. L’autopsie a montré qu’elles avaient été empoisonnées. Mais un chercheur a déclaré que les girafes avaient été égorgés par des moutons ! Hypothèse étonnante mais qui, aussitôt propagée dans la presse, est devenue une « vérité » immuable. Une  armée de chercheurs reçoivent des millions de dollars pour étudier le problème mais aucun de peut sortir du dogme du « mouton tueur » sous peine de se voir retirer tous ses fonds de recherche… Ceux qui osent poser des questions sur la validité de ce dogme sont immédiatement mis au ban de la société et traités de fous dangereux !

Comme le dit dans sa préface le prix Nobel Kary MULLIS : « Nous n’avons été en mesure de découvrir aucune raison valable qui poussait la majorité des gens dans ce monde à croire que le sida était provoqué par un virus appelé HIV. Il n’y a absolument aucune preuve qui démontre la vérité de cette assertion. Nous n’avons pas non plus pu découvrir pourquoi les médecins prescrivent un médicament particulièrement toxique appelé AZT à des patients dont le seul symptôme est la présence d’anticorps au HIV dans leur sang. En réalité il n’y a aucune raison compréhensible, pour personne, de prendre ce médicament. On peut admettre que l’erreur est humaine mais l’hypothèse HIV=Sida est vraiment une des plus terribles qui soit. »

Il faut signaler à ce propos que si les séropositifs traités par la médecine officielle vivent plus longtemps qu’au début du sida, c’est simplement parce que les médicaments antiviraux qu’on leur prescrit actuellement sont beaucoup moins toxiques que l’AZT des premières années !

La cause des déficiences immunitaires est, pour Peter Duesberg, les « drogues qui sont dans la seringue et pas le virus qui est dessus » ! Il montre, chiffres à l’appui, que, dans les pays pauvres, la malnutrition et la pauvreté sont les causes des déficiences immunitaires. Dans les pays riches, c’est la prise de drogues et de médicaments chimiques qui est la cause principale de l’effondrement immunitaire ... Le sida  n’est donc pas une maladie contagieuse mais une maladie due à l’absorption de produits toxiques, dans les pays développés. Duesberg écrit : « Alors que des centaines de milliers de personnes meurent de fortes consommations de drogue ou de leurs prescriptions d’AZT, les officiels du sida s’acharnent à faire la promotion des préservatifs, des seringues stériles et des tests HIV parmi une population terrifiée. Ceci constitue un désastre médical sans précédent. Par ironie du sort, les séropositifs n’ont en vérité aucune raison d’avoir peur. De même que les séronégatifs, ceux qui s’abstiennent de consommer de la drogue ne mourront jamais du « sida ». Les personnes aux anticorps positifs au HIV peuvent mener des vies absolument normales, tout comme le font à travers le monde  dix-sept à dix-huit millions de séropositifs. »

Pourtant l’étude des chiffres ne ment pas : le sida ne s’est pas propagé à la population hétérosexuelle, comme le font toutes les maladies sexuellement transmissibles, il est toujours resté confiné au groupe des preneurs de drogues.

Comme le dit Peter Duesberg : « La manipulation cynique de la peur peut rapporter gros au lobby du sida mais elle constitue une tragédie humaine pour toute autre personne ». Il cite Teresa Schmitz de Floride qui, parce que son mari était séropositif, l’ a vu prendre de l’AZT… et présenter alors tous les symptômes du sida. Après avoir contacté Duesberg et persuadé son mari de quitter ce médicament toxique, sa vie est redevenue normale !

Duesberg affirme : « Trente cinq milliards de dollars ont été engloutis dans la seule étude du HIV, ne laissant pratiquement aucune possibilité de soutien financier au domaine comparativement minuscule de l’étude de la toxicité des drogues et des médicaments. L’hypothèse drogue-sida prédit avec exactitude tous les aspects du sida aux Etats-Unis et en Europe alors que l’hypothèse HIV n’en prédit aucun. En plus de sauver du sida environ 75.000 vies pour les seuls Etats-Unis, l’hypothèse drogue pourrait épargner une dépense annuelle de 20 milliards de dollars aux contribuables états-uniens. »

Les virologistes officiels tentent de cacher le fait que depuis 1981, aux Etats-Unis, 94% des cas de sida proviennent de groupes à risques ayant fait l’usage de stupéfiants. Si le sida était de nature infectieuse, il aurait du se propager à l’ensemble de la population, ce qui ne s’est jamais produit.

Comme le dit Kary Mullis : « Je ne puis trouver un seul virologue qui puisse me donner les références montrant que le virus HIV serait la cause probable du sida. Si vous demandez à un virologue de vous fournir cette information la seule réponse que vous obtenez est une réaction de fureur… Comment un virus dormant pourrait-il provoquer une maladie mortelle telle que le sida ? Comment un virus, qui ne peut être détecté qu’après une amplification d’un milliard de fois, peut-il être responsable de « réactions biochimiques provoquant la mort ?»

Ou comme le dit Harvey Bialy : «  L’hypothèse HIV  transgresse tout ce qui était précédemment connu en matière de maladie virale et permet n’importe quelle thérapie, n’importe quelle sorte de recherche, pourvu qu’on ramène du fric. Tout cela n’a rien du tout à voir avec la science. Nous avons pris le sexe, l’avons mis en équation avec la mort et, dans ce mélange, nous avons claqué un tas d’argent. Quel hideux ragoût ! »

Duesberg analyse en détail comment le lobby des virologues, avec le soutien de l’industrie pharmaceutique, a pris le contrôle des organismes officiels, des médias, des politiciens et des groupes d’aide aux malades du sida. Il raconte comment ses idées personnelles ont été bloquées de mille manières et comment la communauté scientifique a été manipulée pour faire passer Duesberg pour un dangereux illuminé !

Ce livre se lit comme un vrai roman policier. Il est étayé par un nombre impressionnant d’études scientifiques irréfutables. Il permet de comprendre comment le public a été berné depuis quarante ans par une pseudoscience sans véritables fondements.

Il prouve que :

-Le virus HIV n’est pas la cause du sida.

-Le sida n’est pas sexuellement transmissible.

-Les médicaments antiviraux provoquent les maladies symptomatiques du sida.

Ce livre est un document à la fois historique et scientifique d’une immense valeur. Toute personne capable d’oser remettre en question des dogmes en vigueur doit le lire de toute urgence… et le donner à lire à tous ces médecins qui se contentent de répéter les mythes officiels sans s’être jamais donné la peine d’écouter ceux qui en contestent le bien-fondé !

Il faut remarquer que le film « The house of numbers » que l’on peut voir sur internet (Daily Motion) donne 100% raison aux dissidents qui, comme Peter Duesberg, ont toujours combattu la thèse virale du sida. Le livre La théorie du sida, une incohérence scientifique de Rebecca CULSHAW également publié par Marco PIETTEUR, montre les faits en s’appuyant sur des preuves mathématiques et scientifiques irréfutables. Quelle est la seule défense des partisans de la doctrine officielle ? Il se contentent de « diaboliser » ceux qui leur résistent mais sans répondre à aucun de leurs arguments ! Le sida est devenu une affaire si juteuse que la quasi-totalité des groupes d’aide aux malades du sida sont financés par l’industrie pharmaceutique. Pour contrer les idées de Duesberg, et d’autres scientifiques dissidents, les officiels ont maintes fois cherché à apporter des « preuves » montrant que l’hypothèse virale était confirmée, mais aucune ne résiste à l’examen ! Duesberg montre tout cela avec une rigueur remarquable et il donne toutes les références de tout ce qu’il affirme.

Sur Youtube : L’imposture scientifique du sida : le professeur Etienne de Harven montre la valeur des idées de Duesberg et des autres « scientifiques dissidents ».

commentaires

VED 01/06/2013 20:42

C'est Christian Tal Schaller qui parle
https://www.amazon.fr/Vaccins-genocide-planetaire-Christian-Schaller/dp/2874610623

Oméga4 19/01/2013 20:44


Bouh,affligeant,navrant, désolant!!!!


 


J'en ai d'autres, et il vaut mieux que je les garde pour moi.


 


Cet article va permettre à ceux qui ont peur des gens qui sont porteurs du virus, de les regarder normalement et pas différemment.


 


Enfin....


 


 

n' ED de mabouillotte-et-mondoudou 19/01/2013 21:59



et pour certain, début !



Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog