Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2017-03-23T17:50:46+01:00

40% de réduction sur certains livres aux éditions néosanté jusqu'à dimanche soir 26 mars !

Publié par Bertie

Néosanté Éditions

 
jeudi 23 mars 2017
   

 

Nettoyage de printemps

 

Bonjour tout le monde,

 

Ça ne va pas le faire : je viens de descendre dans les caves où nous stockons les livres que nous publions et je constate qu’il n’y a pas encore assez de place pour faire rentrer les prochains ouvrages que nous allons imprimer. Ça me coûterait trop cher de les stocker ailleurs.

J’ai donc pris une décision radicale : un grand nettoyage de printemps !

 

Pendant 3 jours, je réduis exceptionnellement de 40 % le prix des  12 livres publiés à ce jour par les éditions Néosanté.

Vous les trouverez dans la boutique,  en catégorie « Nos livres ».

Pour ne pas qu’ils coûtent plus cher que leur version  papier, nous appliquons aussi cette réduction  exceptionnelle aux versions numériques des livres (format PDF). C’est pas ça qui va faire de la place, mais c’est logique d’étendre la promotion aux livres dématérialisés

Pour profiter de cette ristourne très provisoire, inscrivez  le code PRINTEMPS dans la case « réduction » qui s’affiche en cours de commande.

 Merci d’avance pour votre participation à ce nettoyage printanier.

Yves Rasir

 

PS : Ne trainez pas à profiter de l’aubaine car dès lundi matin, nous désactivons le code de réduction.

http://www.neosante.eu/les-boutiques/

2017-03-23T14:09:40+01:00

Programme

Publié par Bertie

 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

*

*

V


I


V


R


E

Comme si c'était la dernière journée de votre vie

et :

Décider que c'est la première de toutes les autres merveilleuses journées éveillé, libre, où vous allez choisir de ne pas être dans l'urgence permanente !

 

Que du bonheur !

*********************

2017-03-22T10:33:50+01:00

« Maman, est-ce qu’il faut que je me dépêche ? »

Publié par Bertie

Allez lire cette histoire vraie :

http://www.comment-economiser.fr/le-jour-ou-j-ai-arrete-de-dire-depeche-toi.html

 

Extrait :

Je ne dirai plus jamais : « nous n’avons pas le temps » parce qu'en fin de compte, c'est comme si on disait « nous n’avons pas le temps de vivre ».

Découvrez l'astuce ici : http://www.comment-economiser.fr/le-jour-ou-j-ai-arrete-de-dire-depeche-toi.html
Je ne dirai plus jamais : « nous n’avons pas le temps » parce qu'en fin de compte, c'est comme si on disait « nous n’avons pas le temps de vivre ».

Découvrez l'astuce ici : http://www.comment-economiser.fr/le-jour-ou-j-ai-arrete-de-dire-depeche-toi.html
Je ne dirai plus jamais : « nous n’avons pas le temps » parce qu'en fin de compte, c'est comme si on disait « nous n’avons pas le temps de vivre ».

Découvrez l'astuce ici : http://www.comment-economiser.fr/le-jour-ou-j-ai-arrete-de-dire-depeche-toi.html

Je ne dirai plus jamais : "nous n'avons pas le temps" parce que en fin de compte, c'est comme si on disait "nous n'avons pas le temps de vivre".

2017-03-15T11:03:53+01:00

Notre système de digestion ? Plein de pistes, toutes aussi bizarres les unes que les autres !

Publié par Bertie

Reprise d'un article paru sur ce blog en janvier 2012

Plein de pistes, toutes aussi bizarres les unes que les autres !

Faites y votre "marché" !

 

Comprendre notre système de digestion.©
Par BERTIE sur le blog :  http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

********
Le système de digestion des aliments ingérés,

des évènements à intégrer,
des chocs émotionnels qui nous bloquent ou qui se coincent,
des situations in-digérables, etc.
Mais aussi des relations qui nous nourrissent ou nous pourrissent la Vie !
Le tout en relations avec les évènements vécus dans nos enfances,
la vie intra-utérine ou les "vies d'avant !"
en tenant compte des situations vécues par nos parents
quand nous étions "petits"
et que nous "trimbalons"
par Fidélité Familiale, le plus souvent inconsciente et invisible (les F.F.I.)
 




Je crois que manger des aliments est la chose la plus intime que l'on fait avec notre corps chaque jour.
 



Notre système de digestion,

seul organe ouvert sur l'extérieur à ses deux extrémités,

commence avec... les YEUX !
(Pensez à la présentation du plat ou l'aspect de l'aliment  proposé)


Puis viennent dans l'ordre :

le Nez, les Lèvres, la Langue, les Dents, les Oreilles, le Pharynx, l'Œsophage (les 2 parties) puis l'Estomac (les 2 parties), le Pylore, l'Intestin grêle (avec insertion du Foie, du Pancréas, la Rate) puis de l'Appendice, les Gros intestins, le Rectum et l'Anus.

12.png


En diététique chinoise, 2 organes sont essentiels pour bien digérer : la rate et l’estomac. (en plus du reste !)

La rate joue un rôle vital dans le processus de transformation des aliments en force énergétique vitale (Qi ou Chi) et en sang. Elle prélève à la nourriture les éléments nutritifs nécessaire à cela. Une fois ce Chi des aliments extrait, la Rate le transporte dans tout le corps, vers chaque organe, vers chaque tissu, chaque muscle...

L’Estomac reçoit et "accepte" les aliments. Il a pour fonction de "cuire", décomposer, faire "mûrir" les aliments. Il a pour cela besoin de chaleur (assuré par la Rate elle même aidée par les Reins).

La rate sert aussi à marquer les limites, la fatigue. Les personnes à qui on a enlevé la Rate ne savent plus "s'arrêter" à temps et continuent, malgré tous les autres signaux.
    On dit "courir comme un dé – raté", ce qui ne veux pas dire courir vite mais sans s’arrêter !

Le Pancréas produit un suc digestif contenant une grande quantité d’enzymes pour dégrader les glucides, les graisses et les protéines des aliments.


Pour bien comprendre et se re-appeler le fonctionnement physique de système vous pouvez aller voir :

http://www.mydyspepsia.com/French/InfoDigestiveSystem.asp

 




                 Dans la "langue des oiseaux" 1
                                       (qui est une autre façon de voir, entendre, dire, ressentir les mots dits),
                                                                          on peut "trouver" dans le système digestif :


Je porte à ma bouche                                          (c'est donc une porte vers un autre espace ?)

Choix de direction , rejet ou passage                  (pas...sage)

Déglutition ou refus
(entraînant de recracher ou de vomir)               (DÉ -  GLUTIR, en rapport avec le Gluten ?)

Œsophage (la partie supérieure et inférieure
ne dépendent pas de la même zone du cerveau)      (eux / zoo / fa / je  = mes parents sont comme des bêtes            enfermées dans des cages (par leurs propres parents) et moi je peux pas jouer ma propre note de musique.)

Malaxage par l'estomac pour dissoudre et
séparer les divers éléments avec des acides         (c'est paré !)

Estomac                                                            (Est-ce THOMAS ?  l'incrédule ? laisse Thomas,tenu en laisse?)

Passage du pylore                                               (mise au pilori ? Par qui ? Pour quoi ?)
             Le pylore est le sphincter qui sert de valve contrôlant l'orifice inférieur de l'estomac, par lequel il se vide dans           le duodénum. Le pylore ne laisse passer que les aliments qui ont été convenablement dégradés par les sucs gastriques de l'estomac. Les aliments qui traversent le pylore ne sont que partiellement digérés. La digestion se poursuit dans la partie supérieure de l'intestin grêle appelée duodénum.

Intestin                                                                Un test Un  ( qui teste ? et qui ?)  
      
Intestin grêle                                                        pour passer au tamis (grêler)
     ou Iléum                                                         (il est homme ? Donc n'est plus un animal ?)

Décision de stockage ou non dans l'appendice (l'appentis ?) des indigérables,
que ce soit aliments, émotions, évènements.
            (Problème, si l’appendice n'existe plus suite à opération de chirurgie !).

Appendice   :                                                     mis à côté, dans l'appentis ?
                                                                        mis de côté ? (Où et pour combien de temps ?)

Gros intestin         (GI en médecine chinoise, soldat d'élite chez les américains  le G.I. !
            ou COLON (et le colonel !)

                Pour aller coloniser ?
                Ou se faire coloniser (à notre "corps défendant !)
                Remettre en colonne (par deux ou plus ?)
                Co – long (ça dure !)

       Colon montant  - mon temps?  Ou ascendant ? (en rapport avec la lignée familiale ? )
       Colon transverse (Régulation horizontale)          verser sur l'autre côté ? Dans une autre approche ?
       Colon descendant                                           (tobogan ? Pente savonneuse et traître !...)
      
Tamisage et absorption des éléments constituants.    (Tamis-AGE ? )   





Le processus complet de : MANGER : un tribunal permanent.

J'ai regardé ce qui m'arrive                           (dans mon assiette, dans mon histoire ?)
j'ai mis mon nez dessus                                (Sympa ou ça pue ?)
J'ai ouvert mes lèvres                                    (accueillir !)    
Ma langue à goûté                                        (est ce à mon goût ?)
Mes dents ont écrasé et cisaillées                 (réduire en purée cet "adversaire" ? ou préparer cet ami)
Ma gorge  s'est  ouverte                                (sinon je recrache, m'étouffe, fais un fausse route)
Mon estomac à reçu                                     (Thomas l'incrédule: était-ce-juste ?)
Le pylore s'est ouvert                                   (pour une mise en jugement ?)
Le duodénum2 à transmis à l'intestin            
Foie, Pancréas, Rate on ajouté leurs "sucs"    (ma foi ou mon incrédulité ont-ils été d'accord ?)
L'intestin grêle à trié et transmis
L'appendice à donné un laissez-passer        
Le colon à rangé les éléments puis transmis
Les informations ont été prises en charge par le circuit sanguin sous la responsabilité du cœur
Le Rectum à accepté ce qui est juste et conforme au droits "du moment".
L'anus à autorisé l'évacuation vers les anales


Le COLON

L'entrée dans Gros Intestin ascendant et classement dans l'historique des mémoires antérieures, celles des ascendants, de la famille, de la société ...
Absorption des protéines et des informations stockées en surface de celles-ci (le Protéïon du Dr Bernard VIAL)

Le Colon transverse (Régulation horizontale)     verser sur l'autre côté ?

Le Colon descendant, c'est celui qui absorbe l'eau (donc les émotions !) ,
                     de ce qui reste après :

  • Regard (s)        →        Yeux
  • Odeur (s)         →        Nez    
  • Bruit (s)           →        Oreilles    
  • Goût (s)           →        Langue
  • Sensation (s)   →        Bouche, Peau


Absorption (ou non) de l'eau (les émotions) restante dans les matières résiduelles (pour le ré-hydratation des cellules) et passage par les Reins (l'énergie Reins en médecine chinoise gèrent les peurs !)
    - Ou selles liquides (diarrhée)         pour évacuer vite ce qui n'était pas supportable !

    - Ou rétention de l'eau (constipation)         (re-mise en tension ?)

Choix par rapport aux émotions portées par cette eau (mémoires de l'eau dynamisée ?)

Ouverture du Rectum  pour remettre dans le DROIT, le rectiligne (la rectitude des choses)
(du latin rectus, qui signifie droit).

Droit Juridique?                       (peur du "gendarme" ?)
Droit Social ?                          (conditionnement ?)
Droit chemin ?                         (qui en a fixé les règles ?)
Mon bon droit ?                       (qui me le conteste ?)        
La droite de mon corps ?         (l'a-venir et ce que cela représente pour moi)
Ai-je le droit ?                          (constipation ?)
Droit devant moi ?                   (et derrière, qu'est ce que je laisse ?)
...


L'Anus et Anales
Puis évacuation vers les anales ! (seul l'événement est enregistré, tout le reste est supprimé).
L'anus peut alors faire son travail et signer mon identité .

(chez les mammifères les sécrétions des glandes anales sont différentes d'un individu à l'autre et permettent de se reconnaître à l'odeur, les chiens et les chats vont se sentir les "fesses")
                Chez les humains on se contente (sic!) de marquer notre nom de famille sur la sonnette ou la boîte à lettres !

Les relations à l'anus sont liés à notre identité,     (Qui je Suis ? Je ne suis pas reconnu !...)  
(hémorroïdes ? Conflits de Performance ?).

            Après avoir été aux toilettes "on s'essuie les fesses", observez-vous lors de votre prochain passage aux toilettes ...
                ... quel type d'énergie(s) y mettez-vous ? ...
                ... c'est votre rapport avec votre propre (sic!) image !

Le mot "ANUS" est la partie du corps humain qui est le moins utilisée dans nos communications et conversations.
L'anus est le système de vanne (robinetterie) le plus sophistiqué qui soit.
version commande volontaire ou automatique
filtre naturellement et séparément les gaz, les liquides et les solides
normalement étanche aux liquides comme aux gaz
durée de fonctionnement aussi longue que celle de l'humain, malgré un fonctionnement multi-quotidien.
(Parole de plombier, il n'y a pas l'équivalent dans les robinetteries, même les plus chères !)
 



                     Différents STRESS liés à l'intestin

                              et aux zones du cerveau associées :

Des habitudes alimentaires locales différentes (exemple : les chenilles, les insectes ou les viandes consommées dans certaines parties du monde ...)
Les chocs climatiques (coup de froid sur le ventre ...  Baignade trop froide !)
Les chocs physiques, y compris chirurgicaux (ai-je fais le deuil de ce qui m'a été enlevé par le chirurgien ? ... et que mon cerveau cherche toujours à alimenter...Après une appendicite par exemple)
Certains parasites étrangers à nos habitudes ... (pays tropicaux)

                                                     mais aussi les vers type Ascaris ... dont nous sommes porteurs. (sirop végétal du massif de Chartreuse + éventuellement H.E.)
Les PEURS et CHOCS émotionnels violents qui n'ont pu être verbalisés !

Notre corps ne fait pas de différence entre le réel et les situations,
les zones de gestion cérébrales étant les même pour
digérer les aliments et les évènements qui se sont produits.


Des réactions possibles.    

    Plus de la moitié des consultations médicales sont liés à un problème digestif  !

Diarrhées,                                (pour évacuer vite ?)
Constipation,                             (pour garder ?)
Gaz,                                          (pour bien faire "sentir" les choses ou pour "pousser le             bouchon" plus loin, en dehors ?)
Ballonnements,                          (ce n'est que du vent ?)
Remontées de bile,                   (surtout s'il y a de la colère associée !)
Vomissements,                          (rejet de ce qui m'a été donné ou confié )
Hyper-salivation,                       (pour la digestion des amidons) (des amis donc ?)
Larmes,                                     (des armes ? Légères, avec une seule aile...)
Angines,                                    (quelle est mon angoisse ?)
Amygdalites,                              (inflammation liée à un scorbut ! Comme toutes les "maladies en "ite")
Crise de foie,                              (ou de foi ! Et en quoi ou qui ?)
Indigestion,                                 (un dit: gestion ! Mais l'autre dit quoi ?)
Ulcères,                                     (qui font des trous)
Tumeurs,                                    (cellules "en plus" qui bouchent le passage)
Œdèmes                                    (Accumulation de lymphe en phase de réparation de la zone)    
Hémorroïdes,                              (je veux m'affirmer, me faire respecter)
Fistules,                                     (La zone est fragile et mes certitudes se lézardent)
Blocages de vertèbres lombaires   (compression des zones nerveuse associées)
Appendicite                                 (inflammation liée à un scorbut au moment de la réparation                                                   comme toutes les "maladies en "ite")
Péritonite...                                  idem

Et toutes les réponses du "système" aux intolérances alimentaires pouvant aller jusqu'à la phase Allergie ! Et entraîner :

Anémies                                                  (Fatigues, ne plus pouvoir faire (FER))
Mycoses buccales                                    (les champignons aident au démontage des cellules qui sont "non conformes")4
Candida Albicans des voies digestives        (perte de poids rapide par mal-absorption)
Destruction des villosités de l'intestin          (et mal-absorption des métabolites)
Destruction de la flore intestinale                (mal-absorption des métabolites, vitamines etc )
Dérèglement de la formule sanguine
Modifications de la peau et des phanères

Environ 250 signes d'intolérance au gluten ont été identifiés

La sensibilité à la protéine du blé, du seigle, de l'orge et peut-être de l'avoine (B.A.S.O.) pourrait produire une telle diversité d'états comme mal de tête, fatigue, malaise, dépression, toute sorte de problèmes digestifs chroniques dont la difficulté à prendre du poids, les douleurs abdominales, la diarrhée, la constipation, le colon irritable, les aliments non digérés dans les selles, le syndrome de Sjögren (yeux secs), l'épilepsie associée à la calcification du cerveau, un historique de migraines ou de problèmes digestifs ; l'ostéoporose, l'infertilité, les complications de grossesse comme la fausse couche, les enfants de faible poids à la naissance, le lymphome intestinal, le cancer de l'œsophage, les diabètes, les problèmes de thyroïde, la schizophrénie, l'autisme, la dermatite herpétiforme (une affection chronique de la peau avec de minuscules ampoules qui ressemblent à celles des infections par le virus de l'herpès)....
http://fr.sott.net/articles/show/6495-Pourquoi-le-lait-est-si-mauvais-pour-la-sante

.../...Pour ceux qui ont une intolérance au GLUTEN ou « une maladie cœliaque »répertoriée cette substance apparemment inoffensive initie une réponse dans le petit intestin où le système immunitaire forme des anticorps pour neutraliser le gluten, pensant que c'est une invasion pathogène. Dans le processus de résister au gluten, les anticorps attaquent aussi l'appendice minuscule comme un doigt qui borde le petit intestin appelé villosité, provoquant des symptômes et de l'inconfort dans le tractus gastro-intestinal et ailleurs dans le corps. Chez les personnes ayant la cette intolérance, la consommation de gluten endommage progressivement les intestins, empêchant l'absorption de vitamines et de minéraux et déclenchant une série de problèmes de santé, qui peuvent inclure fatigue et problèmes de peau. Les symptômes réels varient, cependant, et certaines personnes avec de l'intolérance au gluten ou la maladie cœliaque n'ont pas de symptômes du tout. Environ 250 signes d'intolérance au gluten ont été identifiés, y compris des gaz, en alternant périodes de diarrhées et constipation, douleurs abdominales, ballonnements, perte de poids, anémie, abdomen et muscles distendu, douleur aux os et aux articulations, picotements, éruptions cutanées, carences en vitamine et en minéraux, retard de croissance chez les enfants, mauvaise santé chez les nourrissons, anomalies dentaires et migraines. .../...
http://agedor.over-blog.com/article-l-intolerance-au-gluten-84482286.html



 L'INTOLÉRANCE  alimentaire

 

  est une TUEUSE ... 

 

     juste plus subtile


      que la simple (!)

 

          allergie !

 



La MALADIE doit être guérie

car elle n'a que deux fins possible :

La FIN de la guérison 

ou 

La FIN de la vie !
 



Elle est là, et je n’attends que l’instant où elle mettra sa main dans la mienne, et me dira : « Viens ».
Et je laisserai tout, car soudain rien n’aura plus le moindre sens que ces mots là, qu’elle dira en me prenant la main, ces mots que je connais par cœur depuis longtemps déjà.
Elle dira « Viens » et je laisserai tout pour la suivre, mon amour, mon éternelle promise...  

                                                          ... ma mort !  
http://www.vieux-jade.com/article-mon-amour-2eme-93856529.html



,,,/,,,
Le cancer est une cause majeure de décès dans le monde, à l'origine de 7,6 millions de décès en 2008, soit environ 13% de la mortalité mondiale, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les cancers du poumon (1,4 millions de décès), de l'estomac (740.000 décès), du foie (700.000 décès), du côlon (610.000 décès) et du sein (460. 000 décès) sont ceux qui entraînent le plus grand nombre de morts.  (©AFP / 07 décembre 2011 19h00)   



Les personnes âgées qui ont une bonne alimentation, telle que mesurée par les teneurs en certaines vitamines et en oméga-3 dans le sang, ont un cerveau en meilleure santé et de meilleures capacités cognitives (mentales) et de mémoire, …/...
http://fr.sott.net/articles/show/6537-L-alimentation-aurait-un-impact-sur-les-capacites-mentales


1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Langue_des_oiseaux

2) "Duodénum":(GORDON, Prat., c.1450-1500, V, 18) en français des années 1490/1500 ! Et dois entendre qu'il n'est que ung intestin qui a divers revolucions et replecions et grosseur et subtilité, et pour ce, il a divers nons. Le premier on l'appelle le duodene; le second le jeune; le tiers c'est le long; le quart c'est le gresle que on appelle ylion et la est pausee passion illiaque; le quint c'est colon et de la vient passion colique de quoy nous voulons parler ; le VI., c'est longaon . ...duodenum, pource que la longueur de luy est de douze doys. (PANIS, Guidon, 1478, tr.I, doct.2, chap.6). Le premier se appelle duodenum pour cause que sa longueur est de XII poulces (PREVOST, Cir. Guill. Salicet, 1492.
    Lexique de la langue scientifique
    Danièle Jacquart / Claude Thomasse
3) Empr. au b. lat. diarrhœa « flux du ventre »

4) Ils préparent le terrain aux globules blancs avant destruction et digestion des cellules mortes

 

 

Ce document ne peut être dissocié et doit faire référence à  sa provenance : Nedallen  sur le blog :  http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

******************************************************

J'ai ajouté ce lien le 15 mars 2017  car il explique bien le fonctionnement des pré et pro biotiques.

Passez outre de la partie invitation à vous abonner à la revue qui va avec!!!!!!!!!!

https://www.santenatureinnovation.com/mangez-plus-de-prebiotiques/#comment

2017-03-11T13:27:43+01:00

Un peu d'astrologie pour la pleine lune de ce dimanche 12 mars 2017 ?

Publié par Bertie

selon :

www.danielleclermont.com

  • La Pleine Lune du mois de mars 2017 a lieu le dimanche 12 à 14h54 UTC, heure Greenwich / à 15h54 heure normale, dite heure d’hiver, en France.

 

  • Le Soleil à 22° Poissons est alors en opposition exacte avec la Lune à 22° Vierge.
  • Le Soleil de la PL est conjoint à Chiron (25° Poissons) et Mercure (27° Poissons) ; de soi, la Lune de la PL est opposée à Chiron et à Mercure.
  • Le Soleil de la PL est sextile à Pluton (19° Capricorne) ; de soi, la Lune de la PL est sextile à Pluton.
  • Notons la forte concentration de planètes et de points karmiques dans le signe des Poissons au moment de la Pleine Lune Lune, avec cinq éléments en Poissons : Nœud Sud à 3°, Neptune à 12°, Soleil à 22°, Chiron à 25° et Mercure à 27°.
  • La synthèse de tous ces éléments en Poissons (signe d’eau-mutable) donne une Pleine Lune où les émotions sont encore plus magnifiées et “à fleur de peau” que lors d’autres Pleines Lunes. L’élément eau, en astrologie, gouverne les corps émotionnels : une telle concentration en Poissons a donc vraiment le pouvoir de provoquer des vagues et des remous émotionnels.
  • Le carré en T, déjà cité plus haut, ainsi que trois carrés (Mercure carrée Saturne ; Chiron carré Saturne ; Nœud Nord carré Lune Noire) donnent également une Pleine Lune plutôt tendue.
  • En tentant compte d’une période d’influence de trois jours avant et de trois jours après, du 9 au 15 mars, il est sage de rester vigilants durant ces sept jours : privilégions l’état de témoin et, si nécessaire, retirons-nous dans “notre cocon”, tout doux et tranquille.
  • Avec une telle intensité, prenons bien soin de nous et des autres. Prenons soin aussi de nos besoins, de nos limites et de nos sensibilités.
    •  
    • Bonne Pleine Lune

2017-03-05T20:04:01+01:00

Contribuer à ce que le "Vent de la Conscience" recouvre notre belle planète.

Publié par Bertie

Le dernier projet du Sommet de la Conscience.

"Les media nous envoient une vision du monde très pessimiste et à travers mes voyages et mes rencontres j’ai découvert plein d’initiatives qui portent la semence d’un monde nouveau. Nous voulions honorer ces artisans du changement.

Aujourd'hui nous vous présentons Fabien Rodhain qui à travers la BD c’est engagé dans le changement de conscience qui est déjà la. ! J’ai trouvé Fabien inspirant dans son message sur la répercussion de nos choix de consommation sur la planète et inspirant dans l’idée d’utiliser la BD pour communiquer.  Ana SANDREA.

Une vidéo à voir de13 minutes.

(Que vous pouvez accélérer comme d'habitude.)

2017-03-02T13:56:56+01:00

Les espaces et la ponctuation dans les phrases !

Publié par Bertie

Certains signes de ponctuation sont précédés et/ou suivis d'un espace, d'autres non.

***********

La virgule et le point

Jamais d'espace avant la virgule et le point, toujours un espace après.

Il a vu Pierre, Paul, Jacques et les autres. Tous allaient bien.

************

Le point-virgule, le point d'interrogation, d'exclamation et les deux points

Toujours un espace avant et après le point-virgule, le point d'interrogation, le point d'exclamation et les deux points.

Qui sera là pour les accueillir ? Personne ; à moins que tu ne te déplaces !

On pourra retenir que les signes nécessitant un espace avant et après sont ceux qui sont composés de deux éléments (? ; : !) contrairement à la virgule et au point qui sont composés d'un seul élément.

Il vaut mieux utiliser l'espace insécable devant les signes de ponctuation qui requièrent l'espace, afin d'éviter que le signe soit rejeté seul en début de ligne.

************

Les parenthèses et les guillemets

Pour les parenthèses et les guillemets :
  • il y a toujours un espace avant et jamais après le signe ouvrant : ( ‘ "
  • il y a toujours un espace après et jamais avant le signe fermant : ) ' "
Il nous a écrit : "J'arriverai demain (ou après-demain) à Paris." Mais il n'est pas venu.
Lorsqu'on utilise les guillemets « », on met un espace avant et après le signe, qu'il soit ouvrant ou fermé.
Il nous a écrit : « J'arriverai demain (ou après-demain) à Paris. »
*****************

L'apostrophe et le trait d'union

Pas d'espace ni avant ni après l'apostrophe et le trait d'union.

Nous l'avons vu à Saint-Tropez.

**************

http://grammaire.reverso.net/5_1_10_les_espaces_et_la_ponctuation.shtml

2017-03-02T11:53:18+01:00

Politique et pouvoir(s)

Publié par Bertie

Ce matin une petite phrase de MORNINGBULL :

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

µµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµ

 

... un politicien sans pouvoir

c'est comme un cycliste sans vélo,

 

 

c'est ridicule.

2017-02-13T17:17:16+01:00

NOTRE PÈRE !

Publié par Bertie

 

Pour ceux qui ont souvenir !

C'est une création d'un BLOGUEUR ami qui à supprimé son blog pour aller vers d'autres expériences ... qui avait revisité le notre Père de l'église romaine.

 

******

Notre Père-Mère qui es au-dessus et à l'intérieur :

   que ton nom sacré soit sanctifié en double trinité.

Que ton royaume arrive à tous en sagesse, amour et justice.

Donne-nous, jour après jour, de prendre part à ton Pain sacré

   et aux fruits de la Vigne vivante.

De même que tu nous pardonnes nos erreurs,

   puissions nous pardonner à ceux qui agissent mal à notre égard.

Manifeste ta bonté, pour qu'aux autres nous puissions la manifester.

Au moment de la tentation, délivre-nous du mal.

Car à toi appartiennent le royaume, la puissance et la gloire :

   depuis l'origine des temps, maintenant et jusqu'à la fin des temps.

     Amen.

 

          Vieux Jade

**********

2017-02-05T18:04:44+01:00

Mettre des mots sur les maux.

Publié par Bertie
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Néosanté N°64 p 11
 
        La connaissance libère quand on peut mettre des
mots sur les maux.
 
Ensuite, il faut insuffler quelque chose de plus à cette connaissance pour la transformer en guérison,
c’est la Liberté et l’Amour.
 
«Chemin de Vie, Chemin de Guérison» Jean-Claude Fajeau

2017-01-31T18:11:33+01:00

Le retour du scorbut

Publié par Bertie
Le retour du scorbut
Provoqué par une carence en vitamine C, le scorbut faisait jadis des ravages parmi les marins qui passaient des mois en mer sans fruits ni légumes. Or, selon Jenny Gunton, directrice d’un centre de recherche sur le diabète à Sidney, cette maladie a fait sa réapparition en Australie. Pour son étude parue dans Diabetic Medicine, cette chercheuse a mesuré le statut vitaminique de toutes les personnes traitées dans sa clinique et elle a identifié 11 cas de scorbut avérés, imputables à une très mauvaise hygiène alimentaire. Mais le déficit en vitamine C n’est-il pas généralisé ? Rappelons que l’être humain ne synthétise pas ce micronutriment et qu’il doit impérativement le trouver dans son alimentation. Selon le Dr Alain Scohy, de très nombreuses maladies peuvent être qualifiées de « pré-scorbutiques » et sont améliorées par une supplémentation d’acide ascorbique.
 
néosanté N°64
 
Note de Bertie : J'en côtoie assez régulièrement ici en France, moins marqués, mais dont les "réserves" corporelles sont proches du "pas grand chose" ! laissant la porte ouverte à des réparations chaotique voire impossibles.
 
 

2017-01-28T17:00:43+01:00

Arrêtez de manger du poisson (sérieusement) !

Publié par Bertie

Arrêtez de manger du poisson (sérieusement) !Extrait d’un mail de Salik de Bonnault (depuis : http://www.santeglobale.info/liberez-folie-douce-newsletter-25-janvier-2017/)

Si votre moral n’est pas au plus haut, mettez cette lettre de côté et lisez-la un peu plus tard (mais ne tardez pas trop quand même, c’est votre santé qui est en jeu !).

J’aurais aimé pouvoir vous rassurer sur le poisson… et vous encourager à profiter sans limite de ses excellentes protéines, vitamines, minéraux, et oméga-3.

Mais la réalité est que le poisson est devenu un des aliments les plus pollués qui existe.

Je sais d’avance que mon enquête ne plaira pas à tout le monde.

Ceux qui me liront trop vite me trouveront « excessif », « catastrophiste ».

« Avec vous, Xavier, on ne peut plus rien manger », me diront certains (à tort ! lisez bien, je vous dirai précisément quels poissons vous pouvez encore manger, et à quelle fréquence).

Mais il est plus que temps de mettre les points sur les i avec le poisson :

• Nous devons la vérité aux enfants et adolescents, qui pourraient se retrouver avec un diabète à 40 ans, simplement parce qu’ils ont mangé trop de poisson, croyant cet aliment sain et irréprochable ;

• Nous devons la vérité aux femmes enceintes, dont les enfants pourraient être irrémédiablement diminués, voire handicapés par les toxines contenues dans la plupart des poissons ;

• Nous devons la vérité à ceux qui ont une santé fragile : pour eux, même à faible dose, les métaux lourds et polluants des poissons pourrait les faire basculer du mauvais côté (dérèglement hormonal, maladie auto-immune, voire cancer) ;

• Et nous devons la vérité à tous ceux qui ont l’intention de vivre vieux, sans Alzheimer ni maladie chronique – et pour cela, il vaut mieux se protéger des toxines qui s’accumulent dans notre corps au fil des années, lentement mais sûrement...

Cette vérité sur le poisson n’est pas « cachée ». Ma lettre s’appuie sur des études scientifiques publiées dans des journaux de référence, et dont les médias se sont souvent fait l’écho.

Le problème est que les informations sur ce sujet sont comme les pièces d’un puzzle en désordre : elles sont dispersées, confuses, et peuvent sembler contradictoires.

Moi-même, j’ai mis du temps à réaliser l’ampleur du désastre (d’autant que j’adore le poisson !). Mais lorsque vous assemblez tous les éléments, le tableau qui apparaît est clairement inquiétant.

Découvrons-le ensemble, pas à pas.

 

L’étrange danse suicidaire des chats de Minamata

Tout commence en 1950 à Minamata, une petite ville côtière du Sud du Japon.

Les habitants assistent alors à un spectacle étonnant. Ce sont d’abord des poissons morts, qui s’échouent sur la plage. Puis des mouettes et des corbeaux, incapables de s’envoler.

Bientôt, les chats sont pris de spasmes. Beaucoup sont emportés dans une danse macabre qui les conduit directement dans la mer, à se suicider.

En mai 1956, quatre habitants de Minamata sont hospitalisés pour des troubles déconcertants : perte de parole, convulsion, hallucinations, incapacité à marcher, coma. Tous meurent. Et sont bientôt suivi par des centaines d’autres habitants, de Minimata et des villages de pêche aux alentours.

Les Japonais ont fini par découvrir qu’une grande usine locale rejetait dans la mer des quantités énormes de mercure. Ce mercure était ingéré par les poissons, qui a fini par contaminer les animaux puis les hommes.

Officiellement, 900 personnes en sont mortes. 2 265 ont formellement été reconnues victimes d’empoisonnement au mercure, avec de terribles séquelles.

Certaines femmes n’ont jamais présenté le moindre symptôme… mais ont mis au monde des enfants lourdement handicapés.

C’est une des plus graves catastrophes écologiques et sanitaires de l’histoire. Et je crains que nous ne soyons en train de la rééditer, à plus petite échelle.

Presque tous les poissons sont contaminés au mercure
Evidemment, vous ne trouverez jamais dans le commerce des poissons aussi contaminés que ceux de Minamata, loin de là – et fort heureusement ! Mais cela ne veut pas dire qu’ils sont inoffensifs.

Tous les poissons, sans exception, contiennent du mercure. En partie pour des raisons naturelles : il y a toujours eu un peu de mercure au fond des mers et des océans.

Mais surtout parce que l’homme a pollué les océans, les mers, les lacs et les rivières depuis plus d’un siècle. D’après les scientifiques du programme GEOTRACES, la concentration de mercure dans les océans a triplé depuis la révolution industrielle.

La faute en particulier aux usines de charbon et à l’incinération des déchets : le mercure émis dans l’air finit par retomber sur terre… et au fond des mers.

Il est alors absorbé par le plancton et les petites plantes des fonds marins. Qui sont mangés par les petits poissons, lesquels accumulent ce mercure dans leur graisse… et qui sont eux-mêmes mangés par les gros poissons carnivores, qui concentrent la plus forte dose de mercure.

Le classement « mercure » : attention aux prédateurs !
Le niveau d’empoisonnement au mercure est donc très variable selon les poissons.

Il y a aussi de grandes différences selon les lieux de pêche. Mais pour vous donner une idée générale, j’ai élaboré pour vous une synthèse des classements des agences de santé française, européenne, canadienne et américaine :

• Poissons ultra contaminés : requin et espadon ;

• Poissons hautement contaminés : thon rouge, thon albacore, marlin, et, dans une moindre mesure, thon blanc (germon), mérou et merlu ;

• Poissons très contaminés : thon pâle en conserve (listao, thon mignon), bar, lotte, brochet, anguille, daurade, raie ;

• Poissons moyennement contaminés : truite, hareng, la plupart des saumons, merlan, sole, cabillaud (morue), crabe ;

• Poissons peu contaminés : sardines, anchois, maquereau, saumon sauvage d’Alaska, huîtres ;

• Produits de la mer quasiment pas contaminés : coquilles Saint-Jacques, coquillages et crevettes.

Attention : je préfère vous prévenir tout de suite que certains de ces poissons contiennent d’autres polluants dangereux (le PCB en particulier, dont je vous parle plus loin).

Mais sur la seule base de leur contamination au mercure, il me paraît évident :

Qu’il ne faut jamais manger du requin, de l’espadon, du thon rouge, du thon albacore ou du marlin : ils devraient tout simplement être retirés du marché, d’autant qu’ils regroupent des espèces en danger, à protéger ;

Qu’il n’y a aucune bonne raison de prendre le risque de consommer du thon, du mérou, du merlu, du bar, de la lotte, de la daurade, de la raie (sauf festivité ou occasion particulière), et encore moins de l’anguille et du brochet ;

Et qu’il faut limiter sa consommation de truite, crabe, hareng, saumon (sauf d’Alaska), merlan, sole et cabillaud.

Car personne ne sait à partir de quelle dose exacte le mercure commence à être toxique… Dans le doute, donc mieux vaut l’éviter autant que possible !

Vous ne pouvez jamais savoir la quantité de mercure dans votre assiette

Surtout que, pour une même espèce de poisson, la quantité de mercure qu’il contient peut varier du tout au tout selon l’endroit où il est pêché !

La truite, par exemple, a plutôt bonne réputation. Mais celle des lacs canadiens fait partie des poissons les plus contaminés en mercure au monde ! [1]

Même les petits poissons, qui contiennent le moins de mercure, ne sont pas épargnés par ces variations : on trouve 4 fois plus de mercure dans les sardines et anchois pêchés en Méditerranée que dans l’Atlantique [2]… et 10 fois plus de mercure dans les harengs de la mer du Nord que dans ceux de St Pierre et Miquelon !

Et notez bien que le « bio » ne vous protège en rien du mercure… C’est parfois même le contraire ! D’après une analyse réalisée par 60 millions de consommateurs, le saumon norvégien bio « Agir » contient sept fois plus de mercure que le saumon « Pescanova », pêché dans l’Atlantique et élevé au Chili. [3]

La palme du danger revient tout de même au thon en conserve : plusieurs boîtes de thon de nos supermarchés dépassent la moitié de la limite réglementaire de mercure, ce qui est considérable. [4]

Ne vous faites pas avoir par le discours sur le « bénéfice-risque »

Mais alors, pourquoi la plupart des autorités de santé recommandent-elles tout de même de manger deux portions de poisson par semaine ?

Tout simplement parce que les poissons gras (saumon, sardines…) contiennent de grandes quantités d’oméga-3, qui sont des acides gras indispensables pour la santé de votre cœur et de votre cerveau.

Et comme vous avez beaucoup plus de chances de mourir d’une maladie cardiaque que d’une maladie liée au mercure, les autorités préfèrent ne pas vous déconseiller ces poissons, car leur « bénéfice / risque » est plutôt positif.

C’est particulièrement vrai pour ceux qui se nourrissent toute la journée de pizza, de pâtes, de chips et de biscuits. Pour eux, consommer un peu de poisson est quoi qu’il arrive un progrès considérable.

La triste leçon des enfants Inuits

Les femmes enceintes sont particulièrement concernées par ce dilemme.

Le cerveau du fœtus a absolument besoin d’oméga-3 pour se développer. Mais il doit aussi impérativement être protégé de la toxicité du mercure.

Jusqu’à récemment, on s’imaginait que les bienfaits des oméga-3 étaient supérieurs aux dégâts du mercure [6]. Mais ces « espoirs » ont été balayés par l’étude approfondie des tribus Inuit de Nunavik, qui consomment beaucoup de poissons riches en oméga-3 et en mercure.

D’abord, les chercheurs ont montré que les enfants Inuit qui avaient dans leur sang un taux élevé de mercure et de plomb à leur naissance étaient trois fois plus nombreux à souffrir du syndrome d’hyperactivité et de déficit de l’attention. [7]

Puis, ils ont découvert que, parmi ces mêmes enfants, ceux qui avaient un taux de mercure élevé à la naissance avaient en moyenne un QI inférieur de 5 points [8] par rapport aux autres - ce qui prouve à quel point le mercure nuit au développement du cerveau du fœtus !

Et n’imaginez pas que ces enfants avaient des taux de mercure beaucoup plus élevés que chez nous. Les taux étaient globalement similaires à celui des populations occidentales qui mangent beaucoup de poisson. [9]

Voilà pourquoi je suis convaincu que les femmes enceintes devraient prendre des oméga-3 en gélule (comme la vitamine B9 qu’on leur prescrit systématiquement) et s’abstenir totalement de prendre des produits de la mer.

Et ce même conseil pourrait valoir pour tous ceux d’entre nous qui ont une santé fragile.

Manger du poisson… et attraper le diabète !

Il faut bien comprendre que, selon notre histoire personnelle et notre mode de vie, on est plus ou moins vulnérable au mercure.

Il est évident qu’un homme de 25 ans en parfaite santé, qui fait du sport 3 fois par semaine, s’expose au soleil régulièrement, mange quantité de légumes anti-oxydants et ne souffre d’aucun stress dans sa vie n’aura absolument aucun problème à se « détoxifier » de la faible dose de mercure contenue dans les sardines, s’il en mange 2 ou 3 fois par semaine.

Mais nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne.

Peut-être avez-vous l’intestin poreux, ou un foie en mauvaise santé. Ou peut-être avez-vous, sans le savoir, une vulnérabilité génétique qui vous empêche d’éliminer facilement les métaux lourds.

Prenez cette étude récente, dans laquelle des chercheurs ont sélectionné des jeunes adultes et les ont suivis pendant près de 20 ans… Ils ont découvert que ceux qui avaient le plus avalé de mercure avaient aussi 65 % de risque en plus de souffrir d’un diabète de type 2 ! [10]

Ces résultats font froid dans le dos, car ce sont ceux… qui avaient le mode de vie le plus sain ! Ils mangeaient « bien », faisaient du sport, ne connaissaient pas le surpoids. Mais ils mangeaient trop de poisson.

Et ce n’est pas tout : une autre étude publiée en 2015 a montré qu’une plus grande exposition au mercure est aussi associée à un risque plus élevé de maladie auto-immune. [11]

Bon, je vous avais dit que j’allais vous déprimer… Et ce n’est pas fini, hélas ! Car d’autres polluants plus méconnus viennent encore assombrir le tableau.

A commencer par les redoutables PCB…

Les PCB, grands polluants méconnus des poissons

Le grand paradoxe avec les biphényles polychlorés (PCB), c’est qu’ils continuent encore et toujours à nous intoxiquer alors qu’ils sont interdits depuis plusieurs dizaines d’années.

Jusqu’à la fin des années 1970, l’industrie a utilisé en masse ces composés chimiques complexes. Ils ont alors été rejetés dans les cours d’eau, contaminant les rivières et les côtes. Ils ont aussi été diffusé dans l’air… et sont retombés au fond des mers.

Le gros problème des PCB est qu’ils sont très peu biodégradables : une fois dispersés, ils s’accumulent dans l’environnement… et viennent servir de nourriture aux poissons. On en trouve un peu également dans les viandes et le lait, mais en moins grande quantité.

En France, ces poisons ont été interdits en 1987… mais comme ils étaient partout – dans les peintures, l’asphalte, les résines, les textiles, les adhésifs –, ils continuent de se disperser à petit feu… et à s’accumuler dans notre environnement !

Voilà pourquoi l’administration française comptabilisait en 2013 pas moins de 550 sites terrestres pollués aux PCB, contre « seulement » 437 en 2011. Une hausse de 25 % en deux ans, alors que cela faisait plus de 30 ans qu’ils étaient interdits !

La situation de nos rivières et de nos estuaires est dramatique. Dès 2010, un arrêté de la préfecture de la région Haute-Normandie interdisait la pêche à la sardine en baie de Seine, entre Dieppe et Barfleur, pour cause de PCB.

Le 1er novembre 2015, la France et la Suisse ont décidé d’interdire à la vente les grosses truites du lac Léman… là encore du fait de leur teneur trop élevée en PCB !

Car ces PCB ne s’accumulent pas seulement dans la nature : ils s’accumulent aussi dans votre organisme et mettent des années, voire des dizaines d’années à en être éliminés.

Voilà pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé classe les dioxines de type PCB comme des perturbateurs endocriniens avérés, des saboteurs du système immunitaire… et même des facteurs de cancer. [12]

Le classement « PCB » : malheur aux petits poissons gras !

Sans surprise, ce sont les poissons des rivières et des côtes qui sont le plus touchés par les PCB et autres dioxines. Les brochets, silures/poissons chats et les anguilles sont radicalement pollués, et sont donc définitivement impropres à la consommation. Aucun regret à avoir pour ces espèces déjà riches en mercure.

Le drame est que les poissons les plus sains – car épargnés en mercure et riches en oméga-3 – sont aussi les plus touchés par la pollution aux PCB.

C’est le cas en particulier des sardines : d’après une enquête de l’Agence Française de Sécurité Alimentaire (ANSES), les sardines sont le plus gros contributeur de PCB (et autres « polluants organiques persistants ») dans notre alimentation.

C’est malheureusement tout à fait logique : les oméga-3 sont des graisses… et c’est aussi dans la graisse que les polluants s’insèrent et s’accumulent le mieux.

Cela vaut pour les poissons (plus le poisson est gras, plus il accumule les PCB de son environnement), pour les mammifères (les toxines se concentrent dans la graisse de la viande et du lait)… et pour les humains (les polluants s’accumulent dans votre graisse, d’où l’intérêt de rester mince !).

Je tiens à vous citer le rapport de l’ANSES, car c’est un fait trop souvent passé sous silence :

« Il convient de préciser que ces espèces, en particulier le saumon, la sardine et le maquereau, sont des poissons gras et si elles sont de bons vecteurs d’oméga 3, elles présentent également de fortes teneurs en polluants organiques persistants (POP) et sont les principaux contributeurs à ces expositions. » [13]

Le rapport ne mentionne pas les autres petits poissons riches en oméga-3, harengs et anchois. Mais les harengs sont un choix risqué : un rapport de l’INRA de 2002 pointait une lourde pollution des harengs en dioxines et PCB. [14]

J’en ai presque fini avec les mauvaises nouvelles… mais pas tout à fait :

Plomb, Cadmium, pesticides, retardateurs de flamme : la cerise sur le gâteau

D’après l’ANSES, les sardines contiennent aussi des doses élevées de plomb [15], une raison supplémentaire pour les femmes enceintes de les éviter totalement. On a aussi trouvé des doses excessives de plomb dans la sole [16] et de cadmium dans la morue. [17]

Mais les produits de la mer qui contiennent le plus de ces deux métaux lourds (plomb et cadmium) ne sont pas des poissons : ce sont les moules, les coquillages et les calamars. [18]

Et oui, je n’avais cité les fruits de mer… et peut-être espériez encore pouvoir continuer à les manger régulièrement en toute tranquillité ? Mais non, surtout pas, d’autant que les moules sont par ailleurs considérablement polluées en PCB.

Autres polluants fréquemment retrouvés dans les poissons : les pesticides. Aux Etats-Unis, une analyse d’échantillons de supermarché à Dallas a retrouvé 24 pesticides (de type DDT) sur 32 dans le saumon et 17 sur 32 dans les boîtes de conserve de sardines [19] - en plus des doses élevées de PCB qu’ils ont retrouvé dans ces échantillons.

Enfin, on trouve aussi des « retardateurs de flamme » dans les poissons, parfois à haute dose. Ces substances toxiques sont particulièrement présentes dans les moules, les sardines, le saumon d’élevage et le poisson chat. [20]

*****************Note de Tal : Nous n’avons en fait aucun besoin de poisson, quel qu’il soit ! Nous pouvons trouver dans les végétaux, notamment les graines germées, tout ce dont notre corps a besoin pour fonctionner au mieux ! Si vous voulez la liste des références :mail@guetteurdelaube.com

 

2017-01-24T20:22:20+01:00

Plus qu'un cadeau ?

Publié par Bertie
Plus qu'un cadeau ?

Marie-Pier est de Montréal au Canada, sans accent, pour le début d'année elle m'a envoyé, de Bali ou elle se trouve actuellement, une méditation  superbe, que j'ai écouté en faisant "autre chose" ... pour voir !

Et j'ai été ... subjugué, pourtant je partais un peu à reculons. 

Marie-Pier n'est pas un gourou ni une professeur de "quelque chose" non, elle dit son cœur avec justesse et beaucoup d'amour comme quelqu'un qui à subit et exploré ...

Alors faites comme moi, écoutez-là en faisant autre chose, (mais pas en conduisant ou en ayant une activité qui demande de l'attention bien sûr !) vous-y reviendrez !

        Bonne écoute . 17minutes.

http://bit.ly/2jZaYYB

 

Vous pouvez la retrouver sur son site : www.matinmagique.com

2017-01-21T15:44:16+01:00

Compteur LINKY, Avez-vous vérifié ce qui est afiiché sur votre disjonteur si c'est déja fait chez-vous ?

Publié par Bertie

https://www.youtube.com/watch?v=k3e20e_oy2Y

J'ai mis un commentaire ce jour 21/01/2017 Combien de temps va -t-il rester ?

Disjoncteur resté sur 45Ampères au lieu des 15A de départ ? à 1'20 et passé à 45A à 5'45 !

********************

Autrement dit le client va payer maintenant un abonnement 45A plus cher !

Et il a signé .... donc donné son accord ...

 

Vous avez "encore" la possibilité de refuser si ce n'est pas fait, si le compteur est à l'intérieur

S'il est accessible de la voie publique vous êtes foutu !.

 

NON ils n'ont pas le droit "légal" de vous couper le courant ni de vous faire légalement "payer" une amende puisque vous pouvez effectuer le relevé vous même comme actuellement et le faire parvenir par mail.

Refusez de laisser entrer le technicien dans votre maison, s'il insiste ou force votre porte, appelez immédiatement la gendarmerie en sa présence pour effraction..

 

d'autres info :

http://refus.linky.gazpar.free.fr/

 

 

 

 

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog