Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Tant qu'on a la santé ! ! !

12 Décembre 2013, 20:36pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

.../...

Il y a une quinzaine d’années, une étude britannique révélait que les médecins recevant un diagnostic de maladie « grave » consultaient, en moyenne, sept confrères différents avant de croire au diagnostic et de décider de la stratégie à mettre en œuvre pour combattre le mal dont ils souffraient !
Sept confrères différents avant de croire au diagnostic ! En soi, je ne peux qu’applaudir cette attitude de doute à l’égard d’une pratique qui n’a rien d’une science exacte. Par contre, ce qui m’interpelle et me choque, c’est que ces mêmes médecins tolèrent difficilement qu’on remette en question leur propre diagnostic lorsqu’ils sont assis de l’autre côté du bureau de consultation, dans la position du praticien.
À ce moment, ils n’hésitent pas à énoncer leur analyse comme s’il s’agissait d’une vérité évangélique ! Et gare aux patients qui oseraient mettre en doute, questionner ou critiquer leur position.

Dans cette perspective, tout à coup, le recul nécessaire et la réflexion n’ont plus aucune place quand c’est le pouvoir du médecin ou la défense de la Vérité avec un grand V qui deviennent les enjeux de la relation thérapeutique…

.../...

Saviez-vous, par exemple,que vous avez beaucoup plus de « chances » de vous faire proposer un traitement ou une intervention chirurgicale complètement inutiles si vous rencontrez le professionnel de santé dans les dix derniers jours de chaque mois ?

.../...

Si vous êtes dans la position du patient (ou du client), je vous propose d’adopter l’hygiène du doute à travers les conseils qui suivent :


1. Doutez systématiquement de votre diagnostic, même s’il est favorable !
2. Restez à l’écoute d’autres avis, d’autres regards, d’autres conceptions.
3. Restez à l’écoute de votre corps pour vérifier si les résultats d’analyse sont confirmés par votre ressenti corporel.
4. Demandez toujours un temps de réflexion avant de décider d’entreprendre un traitement. Souvenez-vous de ce que font les médecins quand ils sont déclarés malades !
5. Informez-vous à d’autres sources et exercez votre discernement.
Et n’oubliez pas que dans les approches parallèles et le décodage biologique, il se dit aussi beaucoup de bêtises…
6. Débusquez les croyances de votre praticien de santé, les liens qu’il établit, les corrélations qu’il fait.
7. Posez des questions, encore et encore. Rappelez-vous que votre médecin est à votre service. Et non le contraire.
8. N’hésitez pas à consulter au moins deux autres praticiens avant de prendre une décision.


Et comme le répétait souvent le docteur Hamer : « Informez-vous, tant que vous êtes en bonne santé ! » Car quand le diagnostic tombe comme un couperet, nous sommes parfois trop pris au dépourvu pour encore exercer le moindre discernement…

 

Extrait d'un article de J.J. Crèvecoeur dans Néosanté N°29 qui vient de paraître.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article
C
Bien d'accord avec tous les points !<br /> Amitiés
Répondre