Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

POURQUOI LES TCM

12 Février 2019, 13:17pm

Publié par boisvert

Cet article est reposté depuis Votre santé par la nature.

Voir les commentaires

Une conférence à écouter même en faisant autre chose !

8 Février 2019, 17:03pm

Publié par Bertie

Homéopathie

Olivier Soulier et Didier Grandgeorge, homéopathes, ont participé à une émission sur Radio Courtoisie avec Nicolas Stoquer. A écouter et ré-écouter. Une rencontre passionnante entre deux homéopathes animés par leur métier et la vie dont ils prennent soin.

Un débat important pour comprendre ce qui se joue aujourd’hui avec la polémique sur l’homéopathie.

*****************

Plus que des infos une invitation à la co - naissance ! Que du plaisir ...

*****************

https://www.lessymboles.com/radio-courtoisie-didier-grandgeorge-et-olivier-soulier-lomeopathie/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Lettre-MDS-237

Voir les commentaires

J.P.BREBION explique : Tous les événements que nous rencontrons dans notre vie ne sont pas le fruit du hasard. Ils expriment matériellement/concrètement ce que nous ne savons pas vivre en conscience.

7 Février 2019, 18:04pm

Publié par Bertie

Tous les événements que nous rencontrons dans notre vie ne sont pas le fruit du hasard. Ils expriment matériellement/concrètement ce que nous ne savons pas vivre en conscience.

.../...

Il est important de savoir que le cerveau travaille au premier degré. En effet, il ne fait pas la différence entre ce qui est réel, imaginaire, virtuel ou symbolique. Il travaille par analogie, et pour lui, tout est réel, sans différenciation entre passé, présent et avenir.

 

Le document en entier ? Cliquez !

**************

Mais aussi une vidéo de 25 minutes : Le principe de la maladie comme voie de guérison

Ou bien en Pdf : Le principe de la vie pdf ...

Jean-Philippe BREBION est un des rare à dire que l'Humain ce n'est pas que de la viande, et de l'énergie, des pensées comme l'affirme (enfin !) d'autres, il y inclus ce troisième plan qui forme ce triangle qui forme la VIE.

Ces trois plans dont de vous parle depuis longtemps déjà.

voir mes articles précédents :          https://bit.ly/2WGjdcI    https://bit.ly/2FM6zCIù    https://bit.ly/2TulLZh ...  

 

Bonne révision de vos bases ! Vous savez, celles qui vous ont été inculquées quand vous étiez petit et encore hier à la télé... et sur les affiches à la pharmacie, et même  dans la revue gratuite de votre magasin BIO ! 

 

************

Voir les commentaires

La bio-patho-philosophie Un autre nom, une autre et (presque) même approche de la santé ?

4 Février 2019, 17:47pm

Publié par Bertie

Thibault Fortuner

           extraits dans néosanté N°86  (Vous pouvez vous le procurer ici)

La maladie s’exprime simultanément sur trois plans :
• animal : la survie ;
• humain : la vie ;
• spirituel : l’existence (le sens que l’on donne à cette vie).
Le décodage biologique interprète et donne un sens à la maladie au niveau animal. Sur ce plan, la maladie permet inconsciemment de nous adapter à un stress du passé pour nous aider à survivre dans le présent. Au niveau animal, nos pathologies sont en lien avec le passé et la survie mais n’abordent pas clairement la vie et l’existence ; ni le plan humain ou spirituel... C’est pourquoi, après avoir investigué le passé grâce à la maladie, j’ai souhaité me retourner et voir comment celle-ci pouvait nous aider, dans notre présent, à nous remettre en mouvement vers notre avenir ; à vivre et exister en plus de survivre ; à progresser sur les plans humain et spirituel.
La bio-patho-philosophie explore les deux autres plans. Dans ce cadre, la maladie est comme un rappel de ce que nous sommes venus expérimenter ici-bas. Nos blocages ne représentent plus seulement une solution de survie mais aussi l’incarnation, dans notre corps, des rêves oubliés ou mis de côté dans notre vie (théorie du rêve de la maladie) ; ils ne sont plus seulement des protecteurs mais également des guides destinés à nous dispenser des enseignements (théorie de la leçon de vie de la maladie) afin de nous aider à réaliser pleinement nos aspirations les plus profondes. En réalité, ils peuvent être vus comme des maîtres qui nous enseignent la vie et le sens qu’elle peut avoir pour chacun.
Le décodage biologique étudie donc en profondeur la maladie sur le plan animal tandis que la bio-patho-philosophie l’analyse sur les plans humain et spirituel. L’étude de la maladie sur ces trois plans offre ainsi une vision corps-âme-esprit qui permet d’aider le malade à survivre, vivre et exister sur son chemin de vie.

 

 

Voir les commentaires

Infos néosanté N°86 qui vient de paraître ce jour.

2 Février 2019, 13:59pm

Publié par Bertie

Infos néosanté N°86 qui vient de paraître ce jour.

 

Rougeole & vaccination

Près de 54.000 cas de rougeole, dont 16 mortels, ont été enregistrés en Ukraine en 2018,
ont indiqué les autorités sanitaires ukrainiennes et internationales. La faute bien sûr, on
connaît la chanson, à une couverture vaccinale insuffisante. Pourtant, il n’y avait que 7.000
personnes non vaccinées parmi les malades, les autres ayant reçu au moins une dose du
vaccin. De plus, la part de la population primovaccinée est passée de 43% en 2016 à 93%
en 2017. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce « progrès » vaccinal a été improductif...

 

*************

Prostate & dosage du PSA

Oui ou non, le dosage de l’antigène spécifique de la prostate (PSA) est-il profitable aux
patients dépistés ? Un essai américain avait répondu par la négative tandis qu’une autre
étude européenne avait conclu à un léger bénéfice. Une réanalyse de ces résultats divergents
et une nouvelle recherche britannique viennent de clore le débat en déconseillant
le dépistage systématique qualifié « d’engrenage à éviter » puisqu’il ne réduit nullement
la mortalité toutes causes ni celle du cancer prostatique, tout en conduisant au surdiagnostic
et au surtraitement. Dans un article commentant ce travail, La Revue du Praticien
d’octobre 2018 déduit qu’ « il ne faut pas proposer un dosage de PSA à un homme sans symptômes
ni facteurs de risques ».

 

 

 

Voir les commentaires