Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Bio ou pas Bio le choix est plutôt facile, NON ? Une aide venue du Luxembourg ...

28 Août 2018, 16:13pm

Publié par Bertie

Vers l'Avenir, Edition Luxembourg

 

Voir les commentaires

L'intérêt pour un être vivant est de rester en vie !

27 Août 2018, 17:31pm

Publié par Bertie

⏮☀⏭
⏮☀⏭

 

 

L'intérêt pour un être vivant est de rester en vie instant après instant,
pour continuer cette vie sur terre. C’est-à-dire que la vie est une succession d’instants de survie jusqu’à la mort du corps (« l’âme hors du corps »).
Tout dans le cerveau biologique est intégré et programmé en termes biologiques de survie.
Et ce cerveau biologique ne se trompe jamais.
 
Pour le cerveau, tel un ordinateur, tout est géré, sans exception, selon une
équation mathématique.

http://www.neosante.eu N°80 p 7

 

****************

Voir les commentaires

Mission impossible ?

7 Août 2018, 15:08pm

Publié par Bertie

A toutes celles et ceux qui se débattent avec des "problèmes de "surpoids" ou de "volumes corporels inadéquats".

 

*****

      Je me permets de dire que les “problèmes” de surpoids ou de "volumes corporels inadéquats", ont pour origines première dans l’histoire des personnes concernées (et il y en a de plus en plus, vu nos sociétés actuelles)
 
2 problématiques qui s’opposent dans le cerveau archaïque :
 
- UNE liée aux abandons (sous toutes ses formes !) et
 
- l’AUTRE à l’affrontement ( sous toutes ses formes) !


L’UNE refusant d’abandonner l’autre et l’AUTRE refusant l’affrontement !
 

Et comme il faut faire le poids devant tout ça, manger est la solution la plus facile que notre biologie à, a sa disposition, pour “résoudre” simplement ces 3 éléments !


Ce qui explique que les “régimes” ne fonctionnent pas longtemps ! ! !


L’abandon d’un certain nombre d’aliments, même au profit d’autres, rentre dans ce cadre (abandon/affrontement).
 

La restriction calorique est l'affrontement d’une réalité que le subconscient ne peut pas souvent s’autoriser, où entrer en guerre mène au risque... de ne plus faire le poids !


- Rester bien visible pouvant être une question de survie !

- D'être suffisamment lourd pour parer/absorber les coups, suit la même logique, inconsciente bien sûr !



Le chocolat (noir) étant un apaisant rapide de l’anxiété explique l'usage courant de la tablette commencée et ... finie !
 
 
*************
 
Mes suggestions :
 
- Ne pas entrer en lutte(s) (affrontement) avec ses problèmes d'abandons, qui peuvent remonter à notre prime enfance et aussi être présents dans notre quotidien ! Les "techniques" pour les aborder simplement avec AMOUR ne manquent pas de nos jours.
 

- Décider (affrontement ?) de ne plus vouloir être visible à tous prix ? (et par qui ?)

 

****************
Un dysfonctionnement physique ou comportemental comme la boulimie a une origine émotionnelle : à un moment donné de notre histoire, un stress ingérable a été occulté.

C’est bien sûr au démarrage de notre vie, lorsque nous sommes dépendants de la nourriture de notre mère pour notre survie.

Si nous nous sentons abandonnés parce que la mère est absente (physiquement si elle travaille, psychiquement si elle est dépressive), nous passons en mode survie.

C’est un peu comme si nous étions condamné à mort. Faire des réserves est un réflexe biologique qui ne se soucie pas de notre apparence physique.

Il n’y a alors pas de relation mathématique entre le nombre de calories que vous ingérez et le poids que vous prenez. La graisse vous protège de la mort.

Comprends-tu maintenant pourquoi le corps t’offre un sursis et une aide vers une solution ?

***************

 

Ajout du 4/04/2019 extrait de le revue néosanté N°87p24 (www.neosante.eu)

De très nombreuses recherches ont montré
que les troubles du sommeil étaient corrélés
avec les risques de surpoids et d’obésité. Au point
qu’une recherche parue en 2012 dans Journal of
Clinical Endocrinology & Metabolism concluait : « Il
semble prudent de recommander aux personnes en
surpoids ou obèses, qui tentent de réduire leurs apports
caloriques et d’augmenter leur niveau d’activité,
d’avoir un sommeil adéquat et, si nécessaire, de
chercher des traitements efficaces pour tout trouble
du sommeil existant. » Améliorer son sommeil fait
donc partie des stratégies pour perdre du poids.

**********************

Paradoxe
entre se sentir aimé et se protéger. Être vu, être
en contact avec les autres, tout en étant séparé.
Le surpoids est la réponse idéale.

néosanté 101 p15

****************

 

Pour perdre du poids il ne suffit pas seulement de volonté ou de motivation comme le répètent sans cesse les magazines féminins. Une étude l’a prouvé : 80% des personnes reprennent leur poids initial après un régime [2].

Les méthodes qui s’appuient sur la volonté vous font croire que c’est vous le problème alors qu’elles négligent deux éléments fondamentaux de votre corps.

Votre cerveau vous

empêche de maigrir !

 

 

 

Voir les commentaires

Vérité et guérison....

7 Août 2018, 12:59pm

Publié par Bertie

Vérité et guérison....

 

 

L’étymologie de thérapie est issue du grec θεράπων, therápôn qui veut dire serviteur.

Ainsi, dans tous les cas, je considère que la guérison n’appartient pas au thérapeute – quel qu’il soit – mais à la personne elle-même.

 

L’important n’est pas qu’une information soit réelle ou non, l’important est ce que cette information vient toucher et qui révèle la vie en moi, que je ne laisse pas circuler.

 

Extraits de : L’art de lire les signes de la vie par Jean-Philippe Brébion

Paru dans Néosanté,  numéro 71

VOIR: article complet

*************

Voir les commentaires

Lorsque nous étions jeunes. !

4 Août 2018, 14:41pm

Publié par Bertie & ?

Vieilles histoires.

************

22h48.

Chambre à coucher.

Lit conjugal.

Elle:

 

      - Tu avais l'habitude de me tenir la main lorsque nous étions jeunes.


Le mari lui prend la main, puis tourne le dos et s'endort.


 A peine assoupi, il entend sa femme :


    - Tu avais l'habitude de m'embrasser.


    Un peu irrité, il lui donne un petit baiser sur la joue et se retourne pour dormir.   Quelques minutes plus tard, il entend :


    - Même que, parfois, tu me mordillais le cou.


   Exaspéré, le mari repousse les couvertures et se lève brusquement, énervé.


    Surprise, sa femme lui demande :


    - Mais où vas-tu ainsi ?


    Et le mari de répondre :

 

    - Chercher mes dents !
       
Encore un mot :
 
Si je t'envoie ce message en gros caractères, c'est pour t'éviter d'aller chercher tes lunettes !

 

***********

Voir les commentaires