Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Trois questions à se poser avant de se faire faire une IRM.

26 Novembre 2017, 15:34pm

Publié par Bertie

Trois questions à se poser avant une IRM

Avant de passer une IRM, posez à votre médecin ces questions :
 

  • Cet examen est-il vraiment indispensable ? (Les IRM n’ont pas d’utilité dans la plupart des cas.)
     
  • L’usage d’un produit de contraste est-il nécessaire à votre IRM ?
     
  • Quelles peuvent en être les complications ?
     

Si vous avez passé une IRM et que vous souffrez à présent de symptômes mystérieux, demandez à votre médecin de faire des analyses pour vérifier que vous n’avez plus de gadolinium dans le sang.

 

https://www.santenatureinnovation.com/mefiez-examens-de-routine/#respond

****************

En tout cas n'oubliez pas l'argile, le Miso et les algues bleue/verte.

 

Voir les commentaires

Une petite dose de poison ?

23 Novembre 2017, 16:28pm

Publié par Bertie

Juste un peu ce n'est pas grave !

Juste quelques jours  !

Juste le petit coin là !

Bouge pas je reviens !

Attends je vais t'aider !

 

5 % n’est pas si différent de 100 % qu’on le croit.

Une petite dose de poison n’est pas tellement moins dommageable qu’une grande.

 

Dans les jeux d’ego, souvent très bien déguisés, il y a presque toujours une forme de poison

-autant pour nous que pour l’autre-.

 

Qui va dire : JE SUIS LÀ

 

***********

Voir les commentaires

Choix de route ?

22 Novembre 2017, 13:19pm

Publié par Bertie

Choix de route ?

Il y a des routes sécurisées (par qui ?) et d'autres qui nécessitent juste un petit travail, collectif 9/11/89

Voir les commentaires

La question est de savoir s'il y a une courbure terrestre !

19 Novembre 2017, 18:26pm

Publié par Bertie

Le point de vue d'Anonyme13 septembre 2017 à 21:05

La question est de savoir s'il y a une courbure terrestre !

Contestation !

Concernant la courbure terrestre, nous allons prendre un exemple que tout le monde peut expérimenter par temps dégagé. Il suffit de se rendre au col du Béal (45°41'09'' N // 3°46'59''E) afin d'observer la chaîne du Mont Blanc (45°50'1.11'' N // 6°51'52,54'' E) se situant à plus de 240 km de distance. En calculant la courbure terrestre (http://earthcurvature.com/) entre ces deux points, nous obtenons une différence de potentielle de hauteur de 4520 mètres. La photo prise en mode zoom (lien ci dessous) à Pierre-sur-Haute au col du Béal à 1600 mètres d'altitude nous montre la chaîne du Mont Blanc commençant à une altitude d'environ de 1800 mètres pour atteindre le sommet à 4810 mètres. Si la courbure terrestre existait véritablement, nous ne pourrions pas obtenir ce type de photo, la chaîne du Mont Blanc ne serait pas visible. Afin d'étoffer l'observation, si nous pivotons de 180° environ sur notre axe, nous voyons la chaine du Puy-de-Dôme et au delà à plus de 100 km de distance tout en observant les mêmes altitudes de différents points géographiques (une droite passe par deux points, si d'autres points géographiques passent par cette même droite en ayant la même altitude on peut considérer une rectiligne de l'ensemble). Pour avoir fait l'ascension du Mt BLANC, je peux vous confirmer au point culminant que l'horizon était plat à perte de vue toujours par rapport à ma vision; cela prouve que s'il y a une courbure convexe, le rayon terrestre serait bien plus important que celui, que l'on nous présente depuis le début du modèle sphérique. De ce même point de vue, nous pouvons observer aussi les hautes Alpes à plus de 380 km.

Donc la courbure terrestre est une invention pour maintenir une illusion ( Quelques scientifiques de hauts niveaux dénoncent cette courbure ), une réalité qui n'existe pas.

voici la photo en question: http://camping-la-vallee-verte.fr/fr/alentours/col-du-beal

Donc c'est la lune et le soleil qui tournent au dessus de notre tête. Il n'y a pas de gravité, la gravité est une invention pour maintenir la théorie du modèle sphérique. Désolez de revenir dans l'observation naturelle de notre environnement et réfléchir et observer par soi-même.

Voir les commentaires

Lutter ? Un choix de vie ?

19 Novembre 2017, 18:10pm

Publié par Bertie

Ta vie n'as jamais été destinée à être une lutte

et ne doit pas en devenir une

ni maintenant, ni jamais .

Conversation avec Dieu T3 p151

**********************

 

Luttes et Combats, peut-on choisir ?

Lutter ? Un choix de vie ?

Vous pouvez choisir d'être celui qui donne les coups et (tente) de gagner !

**********

Lutter ? Un choix de vie ?

Vous pouvez être juste l'ARBITRE, une place (presque) sans risques mais qui décide de tout ! à la place des autres ?

*********

Lutter ? Un choix de vie ?

Vous pouvez choisir d'être l'éternel perdant , celui qui est à plaindre (et aime se plaindre) !

**********

Vous pouvez choisir d'être un soigneur ou un coach, celui sans quoi rien n'aurait été possible !

***********

Lutter ? Un choix de vie ?

Vous pouvez choisir de n'être QUE un spectateur (là bas insignifiant tout au fond dans les gradins),

MAIS vous avez payé pour assister !

**********

Lutter ? Un choix de vie ?

Ou bien choisir réellement de ne pas rentrer dans les luttes et combats ET choisir un autre cheminement de Vie ? ! ! !

Quand ou depuis quand ?

*********************************************************************

 

Avant de commencer un cycle en EFT on commence toujours par cette phrase :

Même si j'ai .............. , je m'aime et je m'accepte tel que je suis.

************************************

Voir les commentaires

La réparation des cellules endommagées se fait surtout la nuit.

17 Novembre 2017, 16:21pm

Publié par Bertie

D'où l'importance du temps de sommeil en phase de maladie ! Quand aux travailleurs "postés qui font le 2x8 ou pire les 3x8 ! ! !

À revoir si nécessaire :

http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/2015/09/ce-qui-marche-pour-guerir-aujourd-hui.html

 

« L’heure de la blessure joue sur sa guérison »

Choix de l'heure d'une opération chirurgicale ?

Mediscoop.

Le Figaro observe que « des biologistes britanniques ont fait une découverte inattendue : les plaies contractées pendant la journée se cicatrisent bien plus vite que celles qui ont leur origine pendant la nuit. Une conséquence du rythme circadien qui adapte le fonctionnement biologique de nos organismes sur un rythme de 24 heures ».

Le journal note que ce travail, paru dans Science Translational Medicine, « apporte des pistes très prometteuses pour optimiser le moment où on peut programmer une opération chirurgicale ou pour mettre au point de nouvelles stratégies afin d’accélérer la réparation de tissus blessés ».

Lire la suite de l’article : https://www.mediscoop.net/index.php?pageID=07a0a56beabc6887c925bfa5934e1cc4&id_newsletter=10067&liste=0&site_origine=revue_mediscoop&nuid=medi_2_31928&midn=10067&from=newsletter

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 185

**************

Voir les commentaires

Une maxime du jour ?

8 Novembre 2017, 10:22am

Publié par Bertie

Une maxime ce jour ?

********************************************************

********************************************************

********************************************************

********************************************************

 

Dans la vie tu as 2 choix le matin.

Soit tu te recouches pour continuer à rêver,

soit tu te lèves pour réaliser tes rêves".

 

*********************************************************

Voir les commentaires

Cuisson du RIZ, un truc qui divise dans les cuisines.

6 Novembre 2017, 18:33pm

Publié par Bertie

Je ne parle pas ici des sachets tout prêts ou le "problème" est réglé en 3minutes chrono par les miracles de la technologie secrète de l'industrie chimique !

Pour moi, ce n'est plus un aliment pour le corps, c'est juste de la bouffe rapide.

*****************

 

Personnellement et depuis plus de 25 ans je cuits le riz de cette façon ou les grains sont parfaitement détachés les uns des autres sans être obligé de surveiller quoique ce soit et avec le minimum d'instruments ( juste une casserole et une cuillère en bois ), ni de jeter dans l'évier quelques précieux éléments (et d'avoir de la vaisselle en plus à laver !).


1 volume de riz long (Thaï 1/2 complet ou Basmati Bio) et 2,5 volumes d'eau bouillante.

       Certains recommandent de rincer le Basmati qui selon sa provenance est plus ou moins "riche" en arsenic.


Je mets ma matière grasse (du Ghee) à fondre et mets les épices (gros sel, poivre, piment, cumin, curcuma, origan, échalote... selon le goût du jour) et dépose le riz par dessus.

Quelques tours de cuillère en bois pour faire rissoler 15 secondes et je verse l'eau bouillante. Je baisse le gaz sur le minimum et  19 minutes plus tard toute l'eau est absorbée. J'ai mélangé 3 ou 4 fois pendant ces 19 minutes.

Il n'y a plus qu'à servir.

Bon appétit.

 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Voir les commentaires

Je vous re-copie la lettre de J.M. DUPUIS au cas où !

5 Novembre 2017, 17:24pm

Publié par Bertie

Je relaie son coup de cœur justifié : sortir un livre ou des mots croisés dans le train ou une salle d'attente sera bientôt totalement ... incongru voire indécent !

*******************

L’effet des smartphones sur nos jeunes est plus qu’effrayant

Chère lectrice, cher lecteur,

Personne, je pense, n’avait anticipé la catastrophe historique provoquée par les smartphones.

La psychologue américaine Jean M. Twenge étudie depuis vingt-cinq ans le comportement social et affectif des jeunes. Elle a observé ces dernières années un séisme.

Dans un article intitulé « Les smartphones ont-ils détruit une génération [1] ? », elle explique que tout a changé à partir de 2012.

Cette année-là, plus d’un ado sur deux était équipé d’un smartphone. Aujourd’hui, c’est quatre sur cinq.

Durant cette période, les évolutions suivantes se sont produites. Elles concernent toutes les classes de la population, riches ou pauvres :
 

  • les symptômes dépressifs se sont accrus de 50 % chez les filles et de 21 % chez les garçons, de 2012 à 2015 ;
     
  • le nombre de filles qui se sont suicidées a triplé entre 2007 à 2015, et celui des garçons doublé ;
     
  • le nombre de jeunes qui voient des amis tous les jours a baissé de 40 % entre 2000 et 2015 ;
     
  • actuellement, les jeunes de 16 ans sortent moins que ne le faisaient ceux de 12 ans en 2009. Ils sont en train de cesser progressivement de sortir et de se socialiser dans les parcs, squares, etc., et restent seuls chez eux avec leur smartphone ;
     
  • en 2015, seuls 56 % des élèves de terminale sont « sortis » avec quelqu’un, contre 85 % des jeunes dix ans plus tôt, un chiffre qui était stable depuis les années 1960 ;
     
  • le nombre d’enfants qui manquent de sommeil a augmenté de 57 % entre 1991 et 2015 ;
     
  • aux États-Unis, où l’obtention du permis de conduire était le rêve de tous les jeunes autrefois, le passeport pour la liberté, on observe un désintérêt massif des adolescents, qui préfèrent rester dans leur chambre sur leur smartphone et se faire conduire par leurs parents ;
     
  • concernant la consommation d’alcool, les rencontres amoureuses, les adolescents se comportent comme nous le faisions à 15 ans, et ceux de 15 ans comme nous le faisions à 13 ;
     
  • s’ils sortent moins souvent, les rares fois où ils le font sont abondamment communiquées sur Snapchat, Instagram ou Facebook. Ceux qui ne sont pas invités se sentent donc cruellement exclus : le nombre de jeunes filles se sentant rejetées et isolées a augmenté de 48 % de 2010 à 2015 et le nombre de garçons de 27 %.
     

 

« J’essaye de leur parler et ils ne me regardent pas. Ils regardent leur smartphone. »

Lorsqu’ils se confrontent malgré tout aux enfants de leur âge, leur manière d’interagir est profondément dégradée.

En effet, bien que physiquement ensemble, cela n’interrompt nullement le fonctionnement des smartphones.

« J’essaye de leur parler de quelque chose, et ils ne me regardent pas droit dans les yeux. Ils regardent leur téléphone ou leur Apple Watch », témoigne une jeune fille dans l’article cité ci-dessus.
 

  • « Et qu’est-ce que ça te fait, quand tu essayes de parler à quelqu’un en face-à-face et qu’il ne te regarde pas ? », lui demande la psychologue.
     
  • « Cela me fait mal. Mal. Je sais que la génération de mes parents ne faisait pas ça. Je peux être en train de parler de quelque chose de super-important pour moi, et ils ne m’écoutent même pas. »
     

Oui, on imagine que ça fait mal, en effet… 

Piégé par mon smartphone

En ce qui me concerne, j’ai tenu sans téléphone mobile jusqu’à il y a quelques mois. Pendant longtemps, je me suis débrouillé avec des « télécartes ».

Mais les cabines publiques ont peu à peu été supprimées. En cas d’urgence, j’étais obligé d’emprunter le téléphone des gens. Mais avec le smartphone, ils sont devenus de plus en plus réticents à cause de toutes les informations personnelles ; trop dangereux de laisser ça entre les mains d’un inconnu, aussi sympathique soit-il.

Mais c’est ma banque qui a eu raison de mes résistances.
 

Comment ma banque m’a vaincu

Au mois de février, ma banque m’a envoyé un courrier m’expliquant que tous les clients devaient désormais utiliser leur smartphone pour « scanner » un code apparaissant sur l’écran pour accéder à leur compte...

Penaud, j’ai acheté un smartphone. J’étais décidé à ne m’en servir que pour la banque mais, bien sûr, très rapidement j’ai passé mes premiers appels et il s’est mis à sonner en retour…
 

La chute

En juillet, je m’en servais, pour la première fois, connecté à ma voiture. En août, ma fille m’installa Whatsapp, et m’inscrivit au groupe de la famille, ce qui me valut de sentir des vibrations toutes les cinq minutes, et voir apparaître toutes sortes de « notifications » sur l’écran que ma curiosité avait le plus grand mal à ignorer…

Peu à peu, ma vie a basculé.

Il y a dix jours, je me suis retrouvé pour la première fois à me promener dans la rue en « textant ».

J’ai alors levé le nez autour de moi. Je ne regardais plus le ciel bleu. Je n’entendais plus les oiseaux chanter. Je ne souriais plus aux passants (ni aux passantes…). J’étais dans la prison psychique de mes messageries et je me suis rendu compte que la plupart des gens autour de moi étaient… pareils.
 

Le patron d’Apple avait interdit l’iPhone à ses enfants

Ce matin, un article explique que le grand Steve Jobs, patron d’Apple, avait interdit le smartphone à ses enfants [2].

De même pour Bill Gates, fondateur de Microsoft, qui ne voulait pas d’ordinateur chez lui.

Y avait-il quelque part un problème que ces « génies de l’informatique » avaient remarqué et dont leurs clients ne s’étaient pas aperçus ?
 

« Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître… »

Les gens sont en train d’oublier combien la vie était douce avant ces engins. Moi je m’en souviens, je vivais ainsi il y a quelques mois encore.

Je montais dans ma voiture, ou dans le train, et je partais réellement.

Je ne poursuivais pas la conversation avec les gens que je venais de quitter. Les séparations étaient plus dures, mais les retrouvailles étaient aussi beaucoup plus intenses.

En voyage, je lisais. Dans ma voiture, je rêvais. J’écoutais de la musique sans jamais être interrompu par un brutal appel téléphonique.

Quand j’arrivais chez des amis, j’étais présent, je ne poursuivais pas des échanges parallèles avec des collègues ou d’autres personnes à des centaines de kilomètres de moi. C’était plus agréable pour tout le monde.

En réunion, au travail, je me concentrais uniquement sur les problèmes discutés autour de la table. Je n’avais pas le choix. Impossible de m’évader en appuyant sur un écran pour recevoir des nouvelles de ma famille ou de mes amis, ou encore pour traiter les questions liées à d’autres collègues, autre part.

Je comprends bien l’aspect excitant de ces machines. Vous êtes tout le temps stimulé. Vous vous sentez important. Vous avez l’impression d’être dans le coup, de mener une vie trépidante. Vous êtes enivré. Le grand frisson de la vie moderne, connectée, toujours en mouvement.

Vous recevez de délicieuses décharges d’adrénaline chaque fois que ça bipe, que ça buzze, que ça sonne.

Mais si vous regardez les choses en face, vous risquez aussi beaucoup plus de devenir un zombie dépressif.

Alors, cette fois, c’est décidé : je laisse mon smartphone à la maison ! Une fois par mois, je consulterai mes comptes, et ce sera tout.

Je brise mes chaînes. Je retourne dans le monde normal. Je dis stop à la dépression, aux insomnies, aux idées suicidaires. Adieu, mon smartphone !

À votre santé !

JM Dupuis

****************************** 

Voir les commentaires

Dr Guy LONDECHAMP – L’EAU ET LA CONSCIENCE octobre 2017

4 Novembre 2017, 16:38pm

Publié par Bertie

Une heure de passion ... passionnante ! que j'ai eu beaucoup de plaisir (s) à voir et écouter.

Un homme qui mérite sa place d'homme et de médecin ... autre !

http://www.lessymboles.com/conference-gratuite-octobre-2017/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Lettre-MDS-169 

 

http://<a href="http://www.lessymboles.com/conference-gratuite-octobre-2017/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Lettre-MDS-169 ">http://www.lessymboles.com/conference-gratuite-octobre-2017/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Lettre-MDS-169 </a>

Le mot de passe si besoin est : eau-conscience

http://www.lessymboles.com/conference-gratuite-octobre-2017

Voir les commentaires

Compteur Linky: La mort à domicile... certes 43 minutes (35) mais vue plus de 200 000 fois !

2 Novembre 2017, 10:31am

Publié par Bertie

Si votre contrat date d'avant 02/2014 edf n'a pas le droit de modifier votre contrat (écoutez à 25')

 

Note: vous pouvez arrêter la lecture à la 35ème minute ......!

Voir les commentaires