Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Il y a 100 ans épidémie de grippe ! La raison dévoilée !

5 Janvier 2019, 13:16pm

Publié par Bertie

**********************

***********************

************************

*************************

 

~ On pense que 50 millions de personnes sont décédées des suites de l’épidémie de grippe de 1918, il y a 100 ans, mais il existe maintenant une meilleure explication de la mort de tant de personnes.

~ L’aspirine a perdu son brevet en 1917, ce qui lui a permis d’être disponible à bas prix et, du fait que son ancien titulaire, Bayer, en avait la distribution dans le monde entier, l’aspirine était disponible facilement et à moindre coût.

~ Les associations médicales et les gouvernements ont encouragé les gens à prendre de l’aspirine ou d’autres médicaments contre la grippe pour lutter contre la fièvre, même si nous savons aujourd’hui que la fièvre est une fonction de défense importante dans les efforts de l’organisme pour lutter contre la grippe.

~ Les principaux journaux médicaux de l’époque recommandaient en réalité d’utiliser 25 aspirines par jour pour supprimer la fièvre chez les patients atteints de grippe. Un grand nombre de personnes décédées des suites de l’influenza avaient des saignements dans les poumons, un symptôme étrange de la grippe et un effet secondaire connu d’un surdosage en aspirine.

~ Les médecins homéopathes ont eu un succès remarquable dans le traitement des personnes pendant l’épidémie de grippe de 1918. De nombreuses études récentes publiées dans des revues médicales ont montré que le médicament homéopathique, oscillococcinum, est efficace dans le traitement de la grippe.

Chaque automne et chaque hiver, les médias racontent pourquoi vous devriez avoir peur, voire très peur de la grippe.

.../...

Certaines autorités médicales de l’époque recommandaient des doses extrêmement élevées d’aspirine allant jusqu’à 30 grammes par jour (équivalant à 250 comprimés d’aspirine par jour!)

 

Dana Ullman, MPH, CCH

 

************

Commenter cet article