Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Droitiers ? gauchers ?

20 Septembre 2012, 16:36pm

Publié par NED de mabouillotte-et-mondoudou

http://www.neosante.eu/?p=2351

 

Nous fonctionnons en permanence sur le mode du disjoncteur ! Rappelons-nous la Mini-Maxi Schizophrénie : nous sommes pensés par notre cerveau. La bascule d’un cerveau à l’autre se fait automatiquement, comme notre réaction de survie face à un drame imminent.

Le moteur de tous ces mécanismes est l’amour, c’est l’amour qui guérit. La finalité est de toujours rebasculer dans le cerveau gauche. Mais si ça ne marche pas, l’individu peut pousser jusqu’à la délinquance (cerveau droit) – jusqu’à exister uniquement dans l’agression de l’autre ! “ Je préfère que mes parents me tapent sur la gueule plutôt que l’indifférence. Si mes parents me frappent, c’est que je compte pour eux ”. Idem par rapport à un frère ou une sœur, il vaut mieux la haine entre frère et sœur plutôt que l’indifférence.

Une personne droitière fonctionne habituellement sur son cerveau gauche. La soumission est donc quelque chose de quasi automatique  c’est souvent un problème de survie dans notre société. Inversement, les gauchers fonctionnent normalement plutôt sur leur cerveau droit, ils auront donc tendance à être insoumis.

 

Ce ne sont pas de vrais blocages mais des perturbations rythmiques… Le cerveau met en avant l’hémi-cerveau le plus efficace, le plus performant en fonction de la situation présente. Comme quoi, nous ne sommes pas trop les maîtres à bord !

Le fait d’être droitiers et donc de fonctionner sur le cerveau gauche (féminin) nous permet la soumission.

Cette attitude “ féminine ” nous donne plus de chance de survie dans la société d’aujourd’hui[1].

Chez le droitier, les conflits sont moins violents car il se soumet.

...

le cristal de silice présent manifestement au cœur de chacun d’entre eux est très probablement le seul vecteur de toutes les informations « génétiques » qui nous déterminent (Pr. Uwins en Californie et ses travaux sur les « nanobes », dernière appellation donnée aux microzymas). Ce qui explique que la génétique peut être effacée, que les pré-programmations comme le Projet-Sens peuvent être modifiés au même titre que la programmation d’un ordinateur-pilote-automatique dans un avion…

Commenter cet article
L

Merci Boréal pour ce que vous nous racontez de votre fille. Votre commentaires et les autres d'ailleurs, sont intéressants. Je m'étonne qu'à l'école, on ne l'ait pas laissée écrire à sa guise. Le
problème c'est que, de tous temps, il ne faut pas grand-chose pour être classé "différent": trop grand, trop petit, trop gros(sse), gaucher, bêgue...et les enfants ne font pas de cadeaux aux
"différents", les adultes aussi d'ailleurs.  Si votre fille est ressortie plus forte de tout cela, tant mieux pour elle. Moi, je n'ai pas souffert d'être gauchère en écriture même à l'école.
Vous dites que du négatif on peut tirer du positif, c'est sans doute vrai, mais on ne s'en aperçoit pas forcément de suite, c'est plus tard, avec le recul qu'on s'en rend compte. Sur le moment,
on vit mal le négatif. Mais les épreuves qui se présentent dans nos vies sont des occasions de nous faire "grandir" dans le sens de "mûrir".


Bonne soirée. une lectrice.
Répondre
B

Bonsoir,


Mon enfant n'a pas eu cette chance de rester gaucher, car son institutrice de petite maternelle y voyait un inconvénient(,je ne dis pas que tous les enseignants sont comme
cela,heureusement), mais elle l'a vécu, de plus la seule de sa classe et pour cette raison mon enfant se sentait différente.


Mon" travail" si je peux appeler cela un" travail", a été de lui faire comprendre que cette différence était une force, est une force.Nous l'avons laissé faire comme bon lui semblait à la maison,
elle avait le choix et là encore.Droitière, gauchère à elle de décider.


 


Pour éviter les réprimandes de sa maitresse, elle s'est mise à écrire de la main droite et aussi pour être comme ses camarades, mais elle "pense à gauche".


 


Je lui ai toujours dis que c'est une chance car elle est capable de se servir des 2 mains, sans problème, pour taper dans un ballon le pied gauche prend le dessus, mais elle a comprit que
c'est un avantage pour elle.


 


Cela a été difficile au départ, mais cela a été une belle leçon de vie pour elle et pour nous aussi, celui de pouvoir s'affirmer pour ce qu'elle est une gauchère contrariée, certes au départ,
mais aujourd'hui une fillette capable de se servir de ses 2 mains indifféremment, et ainsi de lui faire entendre que nous n'étions pas tous identiques fort heureusement.


 


Aujourd'hui, j'ai à la maison une enfant qui par ce qu'elle a vécu dans sa petite enfance, est plus ouverte sur les différences des autres quelles qu'elles soient, car elle a subi cette
différence sur un labs de temps trés court, mais tellement important pour se construire. 


 


Elle est beaucoup plus ouverte de par cette période de sa vie et plus compréhensive envers les autres.


 


Donc du négatif de ce qu'elle a vécu, elle en a fait un coté positif.


 


Bonne soirés à tous


 


 
Répondre
N


Un truc de PNL pour savoir la dominance :


Demander à la personne d'aplaudir, la mai qui frappe dans l'autre est la dominante .
Si les deux mains tapent l'une dans l'autre latéralisation pas faite avec les risques de dyslexie possible ...


Bonne soirée et bel Automne (depuis hier soir samedi 17h50)



L

Merci NED pour votre réponse. Suite à votre question, à la maison aussi , on 'a laissé écrire de la main gauche. J'ai eu la chance d'être petite à une époque où on ne contrariait plus les
gauchers en écriture, ni à l'école, ni à la maison!


Par contre à l'école, j'ai longtemps cru être parmi les gauchers en sport, comme j'écrivais de la main gauche. Mais mes pieds s'emmelaient au saut en hauteur ou de haies au pied d'appel. On
attendait le pied gauche et le droit naturellement venait. J'ai compris quand je me suis arrêtée net devant une haie au saut de haie. J'ai alors pris le départ comme les droitiers et j'ai sauté
la haie!


Rassurez-vous, je vis très bien comme ça! une lectrice
Répondre


OUF !



L

Me concerant, pour tout ce qui est poignet, c'est à gauche (écriture, couture...) et ce qui est bras ou jambe est à droite (raquette de tennis, pied d'appel pour saut...), le contraire d'alpha7!


Je ne sais pas ce qu'il faut en penser ou interpréter...Je ne suis ni gauchère ni droitière ni ambidextre!


En tous cas, à l'école primaire, on m'a laissé écrire de la main gauche.


Bonne soirée à tous et merci pour vos écrits. Une lectrice


 


 
Répondre


Pour tout ce qui est poids niés, c'est dans votre passé ...


Pied d'appel ....! à venir ...


Ni à droite, ni à gauch, ni au milieu ... ou êtes Vous donc ?


En tous cas, à l'école primaire, on m'a laissé écrire de la main gauche. Et à la maison ?


à demain ! à deux mains ?



B

Et pourquoi vouloir en guérir?


 Ce n'est pas une maladie, heureusement,c'est une "différence" pour certaines personnes qui n'acceptent pas cette "différence",toujours selon leur vision, pas la mienne, et qui souhaite
faire entrer nos enfants dans un moule, pour ne pas se compliquer la vie, et éviter de perdre du temps à leur expliquer ou commencer à écrire lorsque nous sommes gauchers,ect...


 


Bon samedi à tous
Répondre


Et "respecter " les FFI !


Bonne soirée à tous.


Ce soir absent .... à demain.



B

Bonjour NED,


 


D'être un gaucher de naissance n'est pas un "problème" en soi, pour soi bien évidemment,mais cela est un problème pour les institutions qui obligent nos enfants à devenir droitier par
force,car l'enfant ne comprend pas pourquoi il doit devenir droitier.


 


Bonne Journée
Répondre


Ce qui pourrait entraîner une "blessure" de trahison ! (Louise BOURBEAU : les 5 blessures qui empèchent d'être)



B

Il est vrai que les ambidextres sont des gauchers qui pour une grande partie ont été obligé de devenir droitier par force, à l'entrée à l'école dés la maternelle.J'ai eu ce problème.


 


Bonne soirée


 
Répondre


Comment peut-on bien guérir de ce problème ?



B

Bonsoir,


nous naissons droitier en majorité, ou gaucher, ou pour d'autres ambidextres.


Mais cette latéralité n'est pas fixé,à nous de developper nos 2 cerveaux, de faire appel à notre cerveau gauche (féminin) et notre cerveau droit (masculin) pour vivre en équilibre, même si
l'un sera plus solicité que l'autre; nous pouvons faire travailler les deux que nous soyons droitier ou gaucher.


 


ALPHA7, vous écrivez dans votre commentaire,que lors de vos randos ZEN, vous tendez votre main pour aider les personnes à passer un fossé, pour regarder quel coté est utilisé, pouvons
nous  parler aussi de confiance, ou plutôt de manque de confiance en soi et donc en l'autre au final, qui fait que ces personnes n'acceptent pas de se laisser aider en complément de vos
explications?


Merci de votre réponse et de vos commentaires.


 


Merci NED pour votre Blog, car grace à tous ces commentaires, et ces articles, nous pouvons comprendre, mieux nous comprendre.


 


Bonne soirée à tous


 


 


 


 
Répondre


On nous a "élevé" comme des droitiers ; interdit d'être gauchers , qui pensent différemment !


Dans les peuplades où il y a un chef et un sorcier, le sorcier sera plutôt choisi parmi les gauchers !... ce qui complètera les avis et choix du chef .


Les ambidextres sont souvent des latéralisé à Gauche qu'on a voulu transformer en droitiers.



E

Merci Ned pour cette article et pour vos commentaires, j'ai mis un temps fou à le lire et cela ne me satisfait pas du tout (sauf peut-être ce qui concerne la dérécliction) et j'ai fini par
basculer du côté franche rigolade! Pour argumenter un peu  voici juste un exemple de ce qui me semble confus: Il y aurait quatre ou cinq cerveaux et  la grille d'interprétation de leurs
fonctions se retrouvent classés en gros en deux colonnes, cerveau gauche et cerveau droit. Si la parole, le language demande une certaine confiance en soi, comment ce fait-il que cette fonction
ait été classée "gauche" sachant que ce dernier cerveau représente aussi la peur et le doute? D'autre part, on peut se demander pourquoi les symboles métaphoriques ont été classés "droit"
puisqu'il relève aussi du language et donc des mots.


 
Répondre


L'auteur (alain SCHOHY) précise aussi :


Le cerveau met en avant l’hémi-cerveau le plus efficace, le plus performant en fonction de la situation présente



A

Je croix me rappeler que c'est bientôt votre anniversaire Ned ?


C'est quand ?


Prévéntivement je vous le souhaites BON et généreux
Répondre


Chacun sa croix effectivement.


Mes parents m'ont conçus à la Noël !


Merci.



A

Tout à fait d'accord en lisant que c'est l'Amour qui guérit. Nous pouvons être soignés par une tierce personne, mais seule la guérison est notre et nous appartient !


Droitier, cerveau gauche, personne quasi soumise >  gaucher, cerveau droit, personne plutot insoumise.


Moi qui suis droitier par la main qui tiens la raquette de tennis ou un stylo, et gaucher par mon bras qui tient la carabine de tir sur cible ou l'arc et qui suis gaucher par mon pied niveau
karaté ou jeu de ballon, je suis  à "jouer" avec soumission et non soumission alors ?! équilibre, quand tu nous tiens ! (sourire)


Je vais parler maintenant du "côté féminin" et du "côté masculin" que nous avons en nous de par notre corps (médecine chinoise) que nous soyons hommes ou femmes.


Lors de ma randonnée zen, j'explique ces "côtés féminin et masculinn" aux personnes qui sont avec moi. Puis après quelques techniques zen pour chasser les stress limitant que nous avons en nous
et garder le stress aidant en nous et après quelques échanges sur la symbolique de ceci et de cela, je fais descendre tout le monde par un petit sentier bien pentu pour arriver sur un fossé
profond à franchir. Je me mets perpendiculaire et à cheval sur le fossé pour aider tout le monde à traverser en leur proposant ma main. Les hommes qui acceptent de se laisser aider en prenant la
main que je leur tends sont des hommes qui vivent bien inconsciemment avec leur "côté" féminin et je l'avoue, il n'y en a pas tant que cela ! quant aux femmes qui refusent la main que je leur
tends, elles sont des femmes plutôt dans leur "masculin". Le physique n'a rien à voir avec tout cela, c'est tout à l'intérieur de nous. Il est bon là aussi d'accepter notre "côté féminin" et
notre "côté masculin"   que nous soyons homme ou femme.


Et pour ce qui est du "projet-sens", ne serait-ce pas un peu de la psyco-bio-généalogie tout ça ?!


Bon mes "côtés" masculin et féminin vont aller voir s'il n'y a pas d'autres commentaires à glaner 
Répondre


Ce qui est "merveilleux" avec les blogs, c'est que la zone des commentaires permet l'expression d'idées et de renseignements qui autrements seraient perdus !