Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Généralement je ne m'occupe pas de la BOURSE...

3 Juin 2011, 08:24am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Mais, voilà un bel article qui décrit vraiment bien la situation actuelle, ce vendredi matin 3 juin 2011. Sur Romandie news MORNINGBULL : la chronique du jour !
Le QE2 va mourir, mais sans le QE3, l'été risque d'être long

 



Bien que la plupart d'entre vous sont certainement au bord de la mer, à la montagne ou simplement à la maison et que le nombre de lecteur va probablement chuter aujourd'hui, on va quand même faire un tour d'horizon. C'est nécessaire, car à la vitesse où les choses changent, on risque bien d'avoir perdu le fil d'ici lundi si on ne rattrape pas un peu ce qui s'est passé ces deux derniers jours.

Mercredi soir, la panique s'est emparée des marchés. Bon, soyons raisonnable, ça n'a tout de même rien à voir avec l'automne 2008 où le Dow Jones perdait 500 points par jour et que tous les 3 jours une banque partait en faillite, non, quand même, mais force est de constater que ces derniers temps on n'avait plus été habitué à des corrections aussi rapides et imposantes à la baisse. Pourtant la détérioration de l'économie via ses chiffres est de plus en plus flagrante et autant le nombre de « bullishs » semblait être énorme en début de semaine, soudainement tout s'est dégonflé et tout le monde est parti en week-end prolongé.

C'est un peu le même discours récurrent ; tout le monde à le sentiment d'avoir « raté la hausse » quand le marché monte sans arrêt, donc les seuls choses que l'on entend c'est : « Oui, c'est vrai, je ne suis pas assez « long », mais par contre je suis prêt à acheter comme un fou dès que ça revient la moindre »... Et quand ça revient « la moindre », les commentaires se transforment en « houlà, ça pue... Je vais attendre que ça corrige encore pour rentrer 10 ou 15% plus bas, pas folle la guêpe ». Exact, sauf qu'en général, les 10-15% plus bas, on n'y va jamais...

L'angoisse est donc palpable sur les marchés financiers. Le mois de juin à commencé sous les pires auspices possibles, alors que le mois de mai avait finalement pas trop mal terminé. Il est vrai que l'avalanche de chiffres économiques, tous aussi mauvais les uns que les autres commencent à foutre la trouille, surtout à l'aube de l'enterrement programmé du « quantitative easing ». L'Economie ne semble pas capable de vivre sans lui, puisque même avec lui, elle à l'air en aussi bonne forme que le Titanic.

De plus en début de semaine on avait commencé à ré-utiliser un terme que l'on n'avait plus osé sortir depuis près d'un an : le double-dip. Non, ce n'est pas une figure de patinage artistique, c'est plutôt un signe que le rebond de l'économie et plus proche d'un réflexe post-mortem que de la marche en avant d'une armée de taureaux avec les cornes fièrement pointées en direction de l'objectif (Dow 20'000). Le terme double-dip a tout d'abord été utilisé après les publications du S&P Case/Shiller qui avait une « sale gueule » et qui démontrait bien que la croissance du marché immobilier n'avait été qu'une impression...Une fois ce graphique digéré, on s'est brièvement dit que : « de toute façon, ce n'est QUE le marché immobilier, ça fait des mois qu'il est pourri et on a appris à vivre avec »... Oui, c'est pas faux, sauf que n'oublions pas, tout de même que l'immobilier était tout de même la « manne de cash » de bien des familles américaines, la poire pour la soif. Aujourd'hui, au contraire, bien des familles ont plus de dettes que la valeur de leur maison, ce qui rend les choses un poil plus compliquées quand il s'agit d'aller acheter un iPad pour chaque membre de la famille.

Mais dès mardi, les dés étaient jetés, on avait sorti le mot maudit : « double-dip ». On sentait bien qu'il ne serait qu'une question de temps avant qu'il soit employé pour l'économie tout entière. Là, je dois être franc avec vous ; j'aurais juré que ça viendrait moins vite que ce jeudi déjà...

Car cette fois, c'est officiel, on craint que le fantôme de l'an passé revienne nous hanter, que « double dip II », le retour, vienne nous gâcher l'été et nous démolisse le seul espoir qui nous reste : « le rallye d'été »....histoire de tuer le « sell in May and go away »... Mais voilà, pour le moment ce n'est pas gagné. La correction de plus de 2% mercredi soir ne laisse présager rien de bon, même si hier les indices ont limité la casse, cette journée de vendredi pourrait bien se transformer en juge de paix, surtout avec la publication des chiffres de l'emploi, dont le taux de chômage et des Non-Farm Payrolls qui sont attendus très faible par les économistes. C'est d'ailleurs peut-être ce qui va nous sauver, puisque généralement ils sont faux... (les économistes)...

Pour rajouter un poil de tension par dessus le gâteau de la dépression boursière, Moody's n'a pas pu s'empêcher de ramener sa fraise hier et a carrément menacé ? de manière déguisée ? les politiciens américains. L'organisme de rating a annoncé hier que si le plafond de la dette US n'était pas ré-haussé par le Congrès, si ils ne se mettaient pas d'accord pour trouver une solution, il se pourrait que le « mythique TRIPLE A » américain passe rapidement dans les livres d'histoire et que l'on en parle au coin du feu à nos petits-enfants... « oui, tu sais moi, de mon temps, quand j'étais jeune et que j'avais encore des cheveux, gris, mais j'en avais encore, et ben la dette américaine était encore sur AAA »... L'avenir nous le dira, mais les investisseurs se seraient bien passé d'avoir une épée de Damoclès en plus au dessus de la tête. Il faut cependant relativiser, car je pense que bien des intervenants ont déjà escompté la disparition de ce fameux rating...

A noter qu'hier, en plus de cela, Moody's avait déjà tiré sur l'ambulance en downgradant la dette grecque. C'est une surprise sans précédent, on n'est pas habitué à voir les sociétés de rating venir frapper un homme à terre, ce n'est pourtant pas le genre. Pourtant, hier les Dieux de la finance étaient contre les Dieux de l'Olympe et passait la note grecque de Caa1, niveau qui reflète un risque de non-remboursement réel. Inutile de vous dire que même si on s'en doutait un peu, ça n'a pas franchement égayé la journée des bourses européennes qui finissaient au fond de la tasse, complètement épuisée et terrorisée de l'arrivée des chiffres économiques américains.

La journée de jeudi en Europe était donc immonde, celle de mercredi à New York était abominable et la pire depuis août 2010, on est en droit de se demander ce qui se passe et si, cette fois on va s'en sortir... Heureusement on ne devrait pas avoir longtemps à attendre, puisque les publications de cette après-midi auront de le pouvoir de nous remettre en selle ou alors de mettre tout le monde d'accord et de se dire que, pour le moment vaut mieux être un ours qu'un taureau.

A noter que, pour le moment les seules choses qui ne sont pas trop sous pression et qui vivent plutôt bien cette semaine houleuse, c'est les commoditites. En tous les cas, les têtes de pont vont pas mal, puisque l'or est toujours dans la zone de 1530, ne rendant que 50$ à ses plus hauts historiques, le pétrole se maintient sur son niveau des 100$, niveau qui semble être dorénavant son camp de base, le brent est lui à 115.62$ et l'argent est à 36.08$. Le sucre bondit de 4.7% hier et le café de 2%.

Dow Jones 12248 -0.34%
S&P500 1313 -0.12%
Nasdaq 2773 +0.15%
Londres 5853 -1.27%
Paris 3890 -1.89%
Francfort 7074 -1.99%
Tokyo 9524 -0.32%
Hong Kong 23207 -0.20%
Shanghai 2859 +0.93%
Sydney 4677 -0.14%

Ce matin très tôt l'Asie a bien tenté d'entamer la journée en hausse, mais la baisse du dollar et l'angoisse palpable liée aux chiffres de cet après-midi n'a pas permis au marché de tenir ses promesses et pour l'instant, la plupart des indices de la région sont dans le pâté.

Dans les nouvelles de la journée, il faut noter l'annonce de Groupon qui a rempli les condition auprès de la SEC pour venir profiter de la nouvelle internet mania qui s'est emparée du Nasdaq récemment. En espérant que nous ne sommes pas en train de faire une rechute de la fièvre de l'an 2000, le réseau social qui vous permet de printer des coupons de rabais, devrait mettre 750 millions de dollars de capital sur la table, en souhaitant que cela fasse d'eux un LinkedIn...

Autre nouvelle, ou plutôt « rumeur » avec un grand « R » ; depuis deux jours il y des bruits qui courent sur Twitter comme quoi Microsoft serait sur le point de mettre 19 milliards sur la table pour racheter le business téléphone mobile de....Nokia... Cela paraît complètement hallucinant, mais comme la nouvelle vient d'un des « tweet » qui avait déjà annoncé le partenariat entre Microsoft et Nokia il y a quelques semaines, ça vaut la peine d'en parler. Et puis si ça se produit, vous pourrez pas dire qu'on ne vous l'avait pas dit. Certains commencent même à dire que ça fait du sens, en même temps, c'est peut-être la seule chose qui puisse faire encore remonter Nokia.

Dans les nouvelles qui font sourire, Goldman Sachs a reçu une assignation à comparaître de la part du Procureur Général de New York, afin de déterminer leur participation et éventuelles responsabilités dans la crise financière dans laquelle nous étions il y a quelques mois encore. Crise dont on pense qu'on est sorti, mais depuis deux-trois jours on se dit que peut-être on y est encore.. Goldman sont vraiment dans une mauvaise passe depuis quelques mois et leur département juridique est probablement en train de devenir le plus gros centre de coûts de la compagnie...

La compagnie Sino-Forest a plongé de 25% hier alors que certains « short sellers » estimaient que les stocks avaient été surestimé. Nouvelle sans importance me direz-vous. Oui, sauf que l'actionnaire principal est le Hedge Fund de John Paulson, Monsieur Zéro-Erreur-Zéro-Défauts... Un des anciens employés de Madoff, Eric Lipkin va plaider « coupable » de fraude et de falsification. Il sera présenté devant la cour le 6 juin. Au moins il ne sera pas tout seul, mais les caméras ne seront probablement pas là pour lui. Bien quîl risque 70 ans de prison aussi. Pendant ce temps, on parle de plus en plus de la bactérie E-Coli qui prend de plus en plus d'importance dans les pages financières, d'ici que Roche nous dise que le Tamiflu fonctionne aussi pour ça, il n'y a qu'un pas. Cependant les autorités recommandent de ne pas manger de concombre cru, ni de tomates, ni de salade. Comment je mange mes 5 fruits et légumes par jour moi alors ??? Heureusement qu'il reste les Sugus, orange, citron, ananas et fraise, ça fait déjà 4... Ensuite une portion de frites et suis à 5... parfait...

Voilà, c'est vendredi, nous sommes au bord de la dépression et de la crise de nerfs, ainsi que toutes les maladies psychiques que vous pourrez trouver et ceci tant que nous n'aurons pas vu les chiffres de cette après-midi. Pour ceux qui dormaient au début du commentaire, il y aura la situation de l'emploi, avec les Non-Farm-Payrolls et le taux de chômage. En plus de cela, nous aurons également l'ISM Non Manufacturing qui devrait confirmer l'utilisation de plus en plus fréquente du mot « double dip » - enfin, moi, le mot « dip » ça me fait plutôt penser à des carottes et des céleris trempés dans la de la sauce... mais comme il ne faut plus manger de légumes crus....

Pour ceux qui ne croient pas là la fin du monde, JP Morgan propose une liste de 20 titres à acheter pour jouer un ENORME RALLYE D'ETE, voici les usuals suspects : Cliff Natural Resources, Liberty Media, Las Vegas Sands, Symantec, Apollo Group, Magna International, Interpublic Group of Companies, Rockwell Collins, Goldcorp, Broadcom, Nucor, Freeport McMoran, ArcelorMittal, GM, Robert Half International, Newmont Mining, Kinross Gold, US Steel, United Continental et Delta... Au passage, à notre que Mitt Romney s'est présenté comme candidat Républicain à la présidence, entre lui et Sarah Palin, il ne manquerait plus que Jeb Bush se présente pour avoir la triplette magique et ouvrir la voie royale à Obama.

Pour le moment, les futures américains sont en baisse de 0.2% et il ne vous reste plus qu'à jeter une pièce en l'air pour savoir ce qu'il faut parier pour les chiffres de cette après-midi... La bonne nouvelle, c'est que ce soir c'est déjà le week-end, pour ceux qui sont venus bosser entre l'Ascension et ce soir...

Moi, je retourne me coucher et je vous retrouve lundi matin à la première heure pour reparler de la Grèce et de l'économie américain qui semble avoir chopé également la bactérie E-coli...

Dans l'intervalle, un bon café, une bonne journée et un excellent week-end.

Morningbull

Mitt Romney was on the 'Today Show' and admitted he likes to read the 'Twilight' books and watch 'American Idol.' If elected, he would be the 1st Mormon and the 1st 13-year-old girl to be President. ?Jimmy Kimmel PDF of the day : Morningbull 3.6.2011

Commenter cet article
C
<br /> <br /> Je ne connais pas grand chose a la bourse, j'apprends petit a petit depuis quelques mois en lisant sur le net.<br /> <br /> <br /> Hier j'ai trouvé cet article qui m'a interpellée<br /> <br /> <br /> http://liesidotorg.wordpress.com/2011/06/02/monnaie-et-politique-chute-des-indices-comme-annoncee-sur-ce-blog/<br /> <br /> <br /> et ce matin , il y avait celui là a la suite<br /> <br /> <br /> http://liesidotorg.wordpress.com/2011/06/02/resume-de-notre-reponse-au-precedent-article-metaux-contre-krach-des-monnaies-et-effondrement-du-papier/<br /> <br /> <br /> un autre site que je lis depuis quelques temps et qui va dans le même sens.<br /> <br /> <br /> http://www.leap2020.eu/GEAB-N-55-est-disponible--Crise-systemique-globale-Confirmation-Alerte-Majeure-pour-le-second-semestre-2011-Fusion_a6506.html<br /> <br /> <br /> Bonne journée NedAllen<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre