Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Le diabète est guérissable en 21 jours ?

26 Janvier 2012, 11:29am

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Si vous ètes concernés de près ou de loin...


petit rappel :

selon la mécecine nouvelle, le diabète est un puissant "Konflict" du type 

RÉSISTANCE et RÉPUGNANCE

associés dans les 2 lobes frontaux du cerveau....

... et qui s'auto-protègent l'un et l'autre.


Retrouver et verbaliser ce qui a enclanché cela dans l'histoire du diabétique est aussi indispensable... pour empêcher toute récidive ?

 

*******

 

Avec le Dr Gabriel Cousens, médecin américain promoteur d'une démarche de guérison holistique, c'est encore un pas important qui est, maintenant, franchi, car avec son régime spécial 100% végétal (sans aucune protéine animale), c'est la guérison complète du diabète de type 2 qui, selon ses dires, peut être atteinte dans ce même laps de temps de seulement trois semaines!

 

Soigner son diabète en 21 jours - "L'Arbre de la Vie"


 

Dr Gabriel Cousens


Le livre "Soigner son diabète en 21 jours" qui, en ce mois de Janvier 2012, est enfin disponible en français, est présenté par l'auteur comme un ouvrage destiné à démythifier le mythe de l'incurabilité du diabète. Le diabète (au moins celui de type 2) est donc entièrement guérissable!

Voici donc, avec ce livre, un guide essentiel pour combattre l'une des pathologies les plus répandues et les plus handicapantes de notre temps. Un programme révolutionnaire en 21 jours pour faire baisser le taux de glucose dans le sang et inverser le processus diabétique jusqu'à la guérison.


Le Dr Cousens détaille les facteurs de risques, les causes et surtout les traitements naturels de cette pathologie handicapante, qui concerne désormais des centaines de millions de personnes dans le monde entier.

Les traitements proposés reposent sur un régime végétalien excluant toute protéine d'origine animale. Le radicalisme de cette approche est compensé par les extra-ordinaires résultats qu'aucun autre genre de régime alimentaire ne garantit.../...

Pour lire la suite sur le site d'origine: cliquez sur   link

Commenter cet article
S
Bonjour,
Une amie à moi est atteinte de diabète depuis son enfance, elle est suivie à l’Hôpital général de Montréal avec un médecin spécialiste. La pauvre a essayé plusieurs traitements médicaux et programmes d’activités physiques recommande par son médecin traitent sans un aucun résultat :(

Dernièrement, je l’ai rencontré à Québec elle m’a annoncé qu’elle est guérie maintenant de son diabète :) en suivant ce nouveau programme canadien : http://bit.ly/soignerdiabetecanada

Mais, mon amie elle m’a confirmé que il faut suivre une alimentation saine et de l’exercice régulier pour obtenir des résultats rapides.

Bonne journée à toutes et à tous.

Sylvie
Montréal - Québec
Répondre
B
Celà semble vous étonner ! 25 années (ou plus !) de diabète ne se guérissent pas d'un coup de baguettes magiques ! La patient doit y mettre du sien, c'est SA guérison ...
A

Trouvé aussi dans Néosanté N° 8 une thèse d'un jeune médecin !!!!


on rève ?


Même topo pour le diabète gras. Plus de deux ans après la diffusion
du guide édité par la HAS pour le diabète de type 2, seules six déclarations
publiques d’intérêts (DPI) étaient accessibles sur les 27 membres
du groupe de travail. Cinq déclarations mettent en évidence des liens
majeurs avec les firmes commercialisant des anti-diabétiques. Pour
obtenir celle du président du groupe de travail, il a fallu une requête
du Formindep en 2009 auprès de la HAS : elle a mis en évidence des
liens majeurs avec l’ensemble des firmes commercialisant des antidiabétiques
! Là encore, Louis-Adrien Delarue constate que les recommandations
de l’HAS pour le diabète de type 2 ne sont pas conformes
aux études à haut niveau de preuve, avec les mêmes approximations,
oublis ou conclusions hâtives dans l’argumentaire. Sur le diabète de
type 2, qui concerne deux millions de personnes, « la pioglitazone et
la rosiglitazone (cette dernière n’étant plus commercialisée depuis
2010 du fait des effets secondaires, ndlr) induisent des pathologies
cardiaques graves (…) à l’inverse du but recherché dans la prévention
des complications diabétiques ». Une contradiction de plus qui finit
par coûter doublement cher, au patient et au contribuable. L’Assurance-
Maladie aurait remboursé près d’un demi-milliard d’euros pour
les glitazones sur la période 2002-2009. « Malgré les inquiétantes données
cumulées depuis 2006 et le retrait de la rosiglitazone, aucune mise
à jour de la Recommandation pour la Pratique Clinique n’a été réalisée
entre 2006 et 2011 », s’inquiète le jeune docteur. « Primum non nocere
» ! « D’abord ne pas nuire » ( Hippocrate).
Répondre