Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Bon pour savoir (2 )?

25 Janvier 2020, 17:13pm

Publié par Bertie LAVIE

Ces lignes cachent le vrai sujet de l'article !

Rappel sur un (des) sujet(s) que j'ai déjà abordé mais il y a un certain temps !

L'acide ascorbique est la seule manière de ne pas être en scorbut !

La plupart des humains sont en pré-scorbut et ne disposent que de quelques heures de stock pour lutter contre une agression venant (!) de l'extérieur... 

Les capillaires pulmonaires ou des narines, ou des gencives, qui saignent mettent l'air extérieur en contact direct avec la pollution ! ! ! !

La fragilité de ces capillaires est DIRECTEMENT lié à votre état de pré-scorbut !

3000 (trois mille) mg par jour est souhaitable (pas 170  ni 500 !)

Nota : Aucun virus vivant n'est visible au microscope ! (ils sont trop petits).

Je me fourni là : https://bit.ly/3aLN4rk

***********************************

Infection mode d’emploi.

Prenez un pays qui ne recule devant rien pour l’argent, la Chine par exemple. Mais cela aurait aussi pu être les USA. Mettez en place une souffrance insupportable pour les humains ou ici pour les animaux. Créez un Auschwitz de l’élevage. Poussez la nature au maximum de l’intolérable. Elle va finir par générer des maladies pour tenter d’en sortir ou d’en mourir à défaut.

Ajoutez une population totalement intoxiquée par la pollution avec des systèmes de défense très abimés. Rajoutez des défenses immunitaires peu habituées à se débrouiller seules, avec des traitements médicaux antibiotiques et autre à chaque occasion, ce qui les rend incapables de se défendre. Secouez tout dans une éprouvette de civilisation moderne avec voyage et transmission rapide et vous avez les nouveaux venus des épidémies mondiales. Après le SRAS, je vous présente le nouveau venu, cru de l’année, le Coronavirus de Chine, baptisé 2019-nCoV.

Voilà aussi une des manières dont le vivant pourra réagir face aux déséquilibres engendrés.

Mais ne nous y trompons pas si celui-là ne fait pas une hécatombe mondiale, le suivant arrivera encore et encore.

L’infection se manifeste par de la fièvre, une toux et des difficultés respiratoires : des symptômes proches de ceux d’une pneumonie...

extrait de :  la Lettre Médecine du Sens n° 281 de Olivier SOULIER

 

****************

Commenter cet article