Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

L'espérance Extrait sélectionné !

11 Avril 2022, 17:25pm

Publié par Bertie LAVIE

L’espérance est comme la foi. C’est une vertu qui se développe quotidiennement par la méditation, la gratitude, la prière et l’ouverture du cœur. 

C’est une qualité qui est libre du résultat. 

 

C’est une posture qui épouse ce qui est et se prépare à apprendre ce qu’elle ignore.

 

L’espérance vibre bien plus haut car elle est libre de tout enjeu. 

L’espérance n’a rien à voir avec la fatalité, au contraire, chaque jour, nous ajustons nos paroles, nos actes.

 

C’est une force inébranlable,

La source de la vision pénétrante.

C’est l’essence de l’amour,

Et le terreau de la foi.

 

Texte Arnaud Riou

Le texte en entier de Arnaud Riou ce 11/04/22

************************

Arnaud Riou Productions  
 
 
 . La vertu de l'espérance .
 
 
 

« L’espérance inébranlable est force

L’espérance mêlée de doute est lâcheté

L’espérance mêlée de crainte est faiblesse »

 

Ma journée débute inspirée par ces vers de Gurdjieff

L’un des maîtres qui ont guidé les premiers pas de mon chemin spirituel.

 

L’espérance n’est pas l’espoir.

Elle ne vibre pas sur la même fréquence.

 

Nous pouvons ressentir de l’espoir

À la veille d’une élection,

Au jour d’un examen,

Au lendemain d’un entretien d’embauche,

Et être, au moment des résultats, conforté ou déçu.

 

Nous espérons que le candidat choisi sera élu.

Nous espérons que le soleil sera au rendez-vous de ce mariage champêtre.

Nous espérons ne pas nous tromper de route.

 

La déception est toujours proportionnelle à l’espoir.

 

C’est pourquoi le chaman agit chaque jour en son âme et conscience, avec toute sa conviction. Et se libère de l’attente et de l’enjeu à la seconde même.

 

Car nous sommes la glaise, l’artiste et l’œuvre réalisée.

L’artiste ne peut être déçu s’il épouse la glaise qu’il malaxe avec amour.

Épouser la glaise, c’est accueillir ce qui est et faire un avec.

 

Celui qui espère ne pas se tromper ou obtenir un résultat précis

S’expose autant à être déçu qu’à ne jamais apprendre de ses erreurs.

 

Or, les plus beaux apprentissages naissent de la prise de conscience de nos erreurs

Même si parfois, nous devons reproduire les mêmes scénarios et obtenir les mêmes résultats.

 

Le maître Choegyam Trungpa parlait lui d’inespoir.

Avoir la témérité d’un guerrier et la légèreté d’un enfant,

En goûtant la saveur unique, sans attente et sans espoir.

 

Ce qui se présente comme un échec est une opportunité d’apprendre, de nous renforcer, d’œuvrer différemment.

 

L’espérance est comme la foi. C’est une vertu qui se développe quotidiennement par la méditation, la gratitude, la prière et l’ouverture du cœur. 

C’est une qualité qui est libre du résultat. 

 

C’est une posture qui épouse ce qui est et se prépare à apprendre ce qu’elle ignore.

 

L’espérance vibre bien plus haut car elle est libre de tout enjeu. 

L’espérance n’a rien à voir avec la fatalité, au contraire, chaque jour, nous ajustons nos paroles, nos actes.

 

C’est une force inébranlable,

La source de la vision pénétrante.

C’est l’essence de l’amour,

Et le terreau de la foi.

 

Texte Arnaud Riou

Photo Dietmar Rabich

Commenter cet article