Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Le Chant de la MÈRE.

20 Août 2011, 13:02pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

 

Le Chant de la MÈRE

 

...

Avec un grondement de tonnerre, Ses montagnes se fendirent.

Et par la caverne qui s'ouvrit dessous

Elle fut de nouveau mère,

Donnant vie à toutes les créatures de la terre.

De la Mère esseulée, d'autres enfants étaient nés.

 

Chaque enfant était différent, certains petits, d'autres grands,

Certains marchaient, d'autres volaient, certains nageaient, d'autres rampaient,

Mais chaque forme était parfaite, chaque esprit complet.

Chacun était un modèle qu'on pouvait répéter.
La Mère le voulait, la terre verte se peuplait.

 

Les oiseaux, les poisssons, les autres animaux,

Tous restèrent cette fois auprès de l'Éplorée.

Chacun d'eux vivait là ou il était né,

Et partageait le domaine de la Mère.

Près d'ELLE ils demeuraient, aucun ne s'enfuyait.

 

Ils étaient ses enfants, ils la remplissait de fierté

Mais ils sapaient la force de Vie qu'elle portait en Elle.
Il lui en restait cepandant assez pour une dernière création,

Un enfant qui saurait respecter et apprendrait à protéger.

 

...

 

Vinrent ensuite le Don de Perception, d'apprendre,

Le désir de connaître, le don de discernement

Première Femme reçut le savoir qui l'aiderait à vivre

Et qu'elle transmettrait à ses semblables.

Première Femme saurait comment apprendre, comment croître.

 

...

Mais Première Femme était seule, elle était la seule.

 

La Mère se rappela sa propre solitude,

L'amour de son ami, sa présence caressante.

Avec sa dernière étincelle, Son travail reprit

et pour partager la vie avec Femme Elle créa Premier Homme.

La Mère à nouveau donnait, un nouvel être vivait.

 

Femme et Homme la mère enfanta

et pour demeure Elle leur donna la Terre,

ainsi que l'eau, le sol et toute la création,

Pour qu'ils s'en servent avec discernement.

Ils pouvaient en user, jamais en abuser.

 

Aux enfants de la Terre la Mère accorda

le don de Survivre, puis Elle décida

de leur offrir celui des Plaisirs,

Qui honore la Mère par la joie de l'union.

...

 

Satisfaite des deux êtres qu'elle avit créés,

La Mère leur appris l'amour et l'affection.

...

 

Avanr qu'elle eût fini, Ses enfants l'aimaient aussi.

Les Enfants de la Terre étaient nés, la Mère pouvait se reposer.

 

 

Extraits du roman "Les Enfants de la Terre" tome 6, de JEAN M. AUEL auteure américaine ,

une série extraordinaire qui se passe loin dans notre passé, superbement documentée, vendue à plus de 45 millions d'exemplaires à travers le monde !

 

Une mine d'informations et de plaisirs sur le vivre en pleine nature..... sans parler du plaisir de la lecture...!

 

 

Commenter cet article