Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Pourquoi les cancers se développent-ils....

30 Septembre 2012, 17:54pm

Publié par NED de mabouillotte-et-mondoudou

 

Pourquoi les cancers se développent-ils ?

Commenter cet article
A
<br /> Tout d'abord chère LL, je pense qu'il est important de bien prendre conscience que  nos "problèmes" comme vous dites, même sans penser leur donner quelque importance dans le conscient,<br /> viennent parfois à se "graver" en nous sur le "disque dur" et ressortent en des conflits en rapport avec eux. Nous ne le savons pas toujours au moment de leur formation, d'où cette recherche<br /> ensuite pour se "déprogrammer" par une prise de conscience, un retour sur ressenti, des lacher-prises, etc...<br /> <br /> <br /> Pourquoi attendre une "bonne santé à long terme" ? Ne faisons pas dans du court, moyen ou long terme, agissons pour une bonne santé tout simplement et SI, si la santé est moins bonne à tel ou tel<br /> moment, faisons en sorte de la comprendre ! amie et non ennemie, etc, etc... nous en avons déjà parlé dans d'autres sujets et je serai prêt à en remettre une "couche" sur un "disque local".<br /> <br /> <br /> Je commencerai à "développer", puisque tel est votre demande, sur le fait qu'un conflit intérieur est en lien avec la pathologie qui en découle pour nous faire "entendre"certaines choses. Je le<br /> répète : C'est le fameux "le mal à dit" pour la maladie (voir le mal à dire).<br /> <br /> <br /> Je fais rapide avec ces quelques exemples : maux d'estomac > conflit avec de la difficulté à digérer telle ou telle situation / maux de tête > conflit avec le fait de se prendre la tête ou<br /> de trop cogiter / boulimie > conflit de vouloir se protéger comme avec une carapace ou vouloir se rapprocher des autres ou encore essayer de se donner de l'Amour / prostate > conflit en<br /> relation avec le fait de ne plus être celui qui peut procréer quand un homme est devenu grand père (ce qui se "transformera" en pathologie au niveau des testicules pour un père) / maux de<br /> gorge  > conflit de diffulté à dire / cancer du sein pour une femme (même si cela arrive pour des hommes parfois) > conflit du lit ou conflit du nid suivant si c'est le sein gauche ou<br /> le droit et si la personne est droitière ou gauchère, etc, etc...<br /> <br /> <br /> Tout ceci bien entendu ne se jette pas comme cela à la figure d'un consultant, s'il y a consultation, et en 5 mn, vous l'aurez compris.<br /> <br /> <br /> Je laisserai Ned prendre le relai pour le reste de vos questions ou tout autre commentateur "averti".<br /> <br /> <br /> Bonne, très bonne soirée sous cette pleine lune aux loups hurlants.<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
B
<br /> Je suis d'accord avec vous en ce qui concerne les cancers et leur développement, et que les conflits,les situations de la vie, les chocs font que le cerveau envoie des" signaux" aux cellules<br /> pour que tel ou tel cancer se développent.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Alors si un homme déclare un cancer du rein, est ce le fait que celui ci n'a pas réussi à marquer son territoire?<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Et chez une femme, une femme qui n'a pas pu avoir d'enfants, peut-elle déclarer un cancer du sein,du fait qu'elle ne peut enfanter ou allaiter?<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Je sais qu'à chaques maux,il y a des mots, et vos connaissances sont bien plus étendues que les miennes, alors merci pour vos réponses.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bonne soirée à tous<br />
Répondre
N
<br /> <br /> Suaf que ce n'est pas un ordre de faire un cancer qui est envoyé !<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Bonsoir<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Merci Elena pour vos questions intéressantes sur les liens entres les conflits intérieurs et la maladie. Quelqu'un pourrait développer<br /> ce point?<br /> <br /> <br /> La réponse de N’ED est tout autant intéressante.<br /> <br /> <br /> N’ED pourriez-vous détailler ce que vous appelez « programme de sauvegarde en attendant » ? Sous quelle<br /> forme est ce programme? Combien de temps peut -il durer?<br /> <br /> <br /> En tout cas, il vaudrait mieux, pour une bonne santé à long terme, ne plus avoir le mental miné par des problèmes à qui l’on donne<br /> malheureusement trop d’importance.Mais parfois, c'est plus fort que nous, comment faire?<br /> <br /> <br /> Cette lecture va-t-elle permettre de mieux relativiser? Pour moi, c’est en bonne voie…Merci<br /> <br /> <br /> Une lectrice<br />
Répondre
N
<br /> <br /> Rappelons nous que le premier PROGRAMME de notre système biologique est de NOUS GARDER EN VIE , par tous les moyens possibles !<br /> <br /> <br /> Dons en attendant la solution du conflit qui nous a pris à revers... le cerveau "organise" dans ses boucles neuronales  un "moyen de stockage pour nous garder en vie.<br /> <br /> <br /> Par suite, l'organe en rapport se trouve donc lui aussi modifié "en attendant".<br /> <br /> <br /> La répétition et la fréquence de ce même conflict va "durcir " la réponse ( ou creuser, ou bloquer, ou accélérer ...)<br /> <br /> <br /> Ce que nous appelons maladie, c'est quand le corps tente de remettre l'organe ou la fonction dans son fonctionnement normal.<br /> <br /> <br /> Comme tout chantier "ça crée" des perturbations §<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Cher NeD bonsoir,<br /> <br /> <br /> Je lis et entends, oh combien, la réponse qui me convient.<br /> <br /> <br /> Je pensai bien que vous étiez "branché" sur un tel sujet. J'ai moi aussi de mon côté des éléments prouvés par des scanners (Dr Ryke GEERD Hamer par exemple) qui nous laissent bien à comprendre ce<br /> qui est justement dit dans votre commentaire. D'autres l'ont développé il est vrai, les lectures sont fort intéressantes.<br /> <br /> <br /> Par le commentaire et les questions d'Elena, je vois que j'avais bien mes raisons de lancer un "Qu'en pensez-vous ?" car certaines personnes sont à venir chercher quelques compléments d'enquêtes,<br /> si je puis dire, car ils n'ont pas eu le plaisir et la chance de découvrir de tels livres. Les choses se font avec le temps, et nous ne nous "rencontrons" pas pour rien. Il est vrai que, là, nous<br /> touchons à quelque chose de "pointu" et qui serait presque dit "sous le manteau", de peur que !!! Il n'y a qu'à voir comment a fini ce Dr Hamer tout simplement. Quant aux autres, ce n'est pas<br /> toujours facile pour eux de s'exprimer sur ce sujet en place publique ! A nous de faire le lien pour ceux qui veulent en savoir plus et qui n'ont pas tous les éléments.<br /> <br /> <br /> Je vois que vous tenez bien le sujet et je vous laisserai répondre aux questions d'Elena, soit par des exemples que vous connaissez, soit par les références à lire.<br /> <br /> <br /> Voilà ce que j'appelle l'Ouverture du Vortex, certains feront le pas, d'autres en  feront un autre sans le traverser ; Elena, vous aurez vos réponses. <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Un certain nombre de "réponses" sont déja parues à la rubrique "santé" mais je vais dans les jours prochains fire du rangement !<br /> <br /> <br /> Hamer (toujours en vie avec un site, Salomon SELLAM, Christian Flèche, Alain Scohy, La revue Néosanté ( le n° 16 vient de paraître cet après midi ) etc ...<br /> <br /> <br /> Il n'est pas besoin d'avoir fait 7 années de formations pour comprendre le processus  alors évidemment ça fait pas sérieux et ça "rapporte" rien ! ! !<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> Je pense aussi que le cancer signale un conflit intérieur qui oblige l'individu à accepter sa mort où en tout cas qui lui en donne l'occasion. Faut-il nécessairement développer un cancer pour<br /> cela? Une personne qui traverserait souvent des périodes de conflits intérieurs seraient probablement davantage sujet à la maladie. Concernant les causes de ces conflits et les endroits du corps<br /> qui sont touchées, as-tu Alpha des exemples précis? Si je reprends l'histoire des trois éléments dans le "sandwitch" le cancer pourrait toucher tous les organes de la digestion foie, intestins..<br /> Je ne sais pas à quoi se rapporte le cancer du sein ou de l'utérus chez la femme ni le cancer de la protaste chez l'homme, et je pense aussi au cancer de la tyroide qui touche directement au<br /> émotions (les femmes peut-être) ... Si tu as des infos, ce n'est pas que j'ai envie de choisir le quand sert qui m'arrange, le sujet m'intéresse en tant que conflits relationnels et les partis du<br /> corps concernées.<br />
Répondre
N
<br /> <br /> Accepter sa mort dites vous Elena !<br /> <br /> <br /> Y avoir été confronté (personnellement bien sùr) donne l'occasion de regarder sa santé autrement.<br /> <br /> <br /> Tout conflict non résolu et non verbalisé, vécu dans l'isolement (relatif) entraîne au niveau des neurones une modification, un programme de sauvegarde " en attendant".<br /> <br /> <br /> Plus le choc est fort plus il y aura de circuits touchés et plus la réparation sera compliquée. et spectaculaire si vous vous trouvez en carence  des éléments indispensables à la réparation<br /> physique.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Réflexion toute simple : s'ils se développent, c'est qu'ils sont déjà en nous, n'est-ce pas docteur,..., ensuite, ne serait-ce pas quelques émotions, situations, conflits, etc... qui nous les<br /> font remonter à la surface ?!!! Ne serions-nous pas porteurs de tels cancers prêts à surgir à la "moindre  émotions" et qui seraient ainsi le "pourquoi du comment de la chose" que nous<br /> devons vivre et comprendre ?<br /> <br /> <br /> Le cancer ne serait-il pas, par exemple, le "quand sert" pour me faire comprendre à quoi cela sert d'être ainsi "malade" ? Il est quand même intéressant, sans en oublier la pathologie bien<br /> entendu, que ces cancers suivant ce qu'ils touchent et habitent comme "région" de notre corps sont, je dirai, explicables et en rapport avec un conflit. Les exemples ne manquent pas !<br /> <br /> <br /> Qu'en pensez-vous ?<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Sur ce sujet pas besoin de "penser" ! d'autres l'on déjà tellement bien fait et bien expliquer et bien documenté scanners cérébraux à l'appui...<br /> <br /> <br /> ON oublie toujours de nous parler des 2 phases de "cancer" celle de la tumeur (cellule ressemblant à un oeuf sur le plat souvent non visibles ) et celle ou le corps tente de remettre la zone à<br /> son état "normal" ou là c'est  l'afollement (des cellules type omelette, des spécialistes, de la famille, de celui enfin qui est concerné par la réparation).<br /> <br /> <br /> L'ablation physique ou chimique résouds élégamment (quoi que !) le problème (mais pas la solution !) et à la première prochaine occasion de conflit non résolu, le cerveau va chercher un autre<br /> endroit possible de stockage ou de dérivation : la récidive !<br /> <br /> <br /> Et si il n'y a pas d'autre endroit accessible aux circuits neuronaux correspondants, des circuits annexes vont être tentés, ce que je crois on appelle métastases.<br /> <br /> <br /> Si le conflit de départ, résolu et solutionné définitivement, l'enlèvement chirurgical si besoin accompagnera  la guérison définitive .<br /> <br /> <br /> Est ce suffisant pour vous ALPHA ?<br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />