Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Les vaccinés sont-ils en meilleure santé que les non-vaccinés ?

26 Mai 2019, 13:43pm

Publié par Bertie

 Extrait d'un article de néosanté N°89   Dr Michel De LORGERIL     www.neosante.eu

.../...

Les vaccinés sont-ils en meilleure santé que les non-vaccinés ?


On revient à la question précédente sur « vaccin et autisme ». il nous faudrait un groupe témoin identique au groupe vacciné et obtenu par tirage au sort. Le scientifique des pays développés ne peut pas produire de telles études pour des raisons éthiques ou de « perte de chance ». il doit donc se résigner à consulter les registres rétroactivement pour comparer les enfants vaccinés avec les non-vaccinés. Ce qui est devenu quasi impossible car tout le monde est vacciné. il en va tout autrement en Afrique.

Des programmes de vaccination financés par l’OMS, l’Unicef ou des fondations ont été mis en place depuis la seconde moitié du XXe siècle surtout. Des villages entiers sont bien vaccinés tandis que dans les mêmes zones, des villages très semblables aux autres, ne le sont pas. Cette opportunité de comparer l’état de santé des populations, notamment enfantines, a été mise à profit par des équipes commissionnées par l’OMS. Ainsi, une prestigieuse équipe danoise a publié 5 articles dirigés par un professeur pourtant très favorable aux vaccinations multiples en Afrique. Peter Aaby rapporte des résultats catastrophiques concernant l’effet de la vaccination DTP–Coqueluche. La mortalité infantile est deux à 10 fois supérieure (selon les études) chez les vaccinés par rapport aux non-vaccinés. C’est d’autant plus surprenant que le groupe de vaccinés avait un meilleur état nutritionnel !

Ces données indiquent clairement que ce vaccin est potentiellement toxique, du moins auprès de ce type de population. Comme mentionné par les auteurs, leurs résultats ne peuvent être attribués au hasard, car leurs travaux ont commencé en 1981 et plusieurs études successives ont été conduites. Le titre de la dernière étude 2018 « Evidence of increase in mortality after the introduction of Diphtheria-Tetanus-Pertussis Vaccine to children aged 6-35 months in Guinea-Bissau : a time for reflection » ( Preuve d'une augmentation de la mortalité après l'introduction du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche chez les enfants âgés de 6 à 35 mois en Guinée-Bissau: un moment de réflexion)  laisse peu de doute.

Malgré la persistance des résultats négatifs, les programmes de vaccination
ne sont toujours pas interrompus à l’heure actuelle…

.../...

**********

Commenter cet article