Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

Qu’est ce que la 5G ? En quoi est-elle différente de la 4G ?

23 Mai 2019, 12:05pm

Publié par Bertie

Extrait de Alternative Santé N°68

*************************

Qu’est ce que la 5G ? En quoi est-elle différente de la 4G ?

 

La 5G est la cinquième génération de technologie de la téléphonie mobile après la 4G. Elle a été développée pour permettre une meilleure connectivité des objets. « Ce qu’il est important de comprendre, c’est que la 5G ne vient pas remplacer les 2, 3 et 4G, mais arrive en plus, explique le Dr Marc Arazi, président de l’association Alerte Phonegate et signataire de l’appel de 2017. Cela signifie que ce nouveau réseau sans fil ne fera qu’augmenter considérablement l’exposition aux rayonnements de radiofréquence des humains, mais aussi des animaux et des plantes. » En effet, les fréquences utilisées par la 5G vont venir s’ajouter à celles déjà déployées par les autres générations de couverture mobile.

L’un des arguments mis en avant par les lanceurs d’alerte étant que la 5G nécessite pas moins de 20 000 nouveaux satellites et que les entreprises de télécommunications devront installer des stations de base tous les 100 m dans toutes les zones urbaines du monde entier, soit 10 millions de nouvelles antennes. Cela signifie qu’une nouvelle antenne sera posée toutes les dix à douze maisons, créant « une exposition massive à laquelle nul ne pourra se soustraire », comme l’explique l’association Robin des Toits.

Verizon annonce pour sa part que la 5G fournira « environ 50 fois le débit de la 4G actuelle » en utilisant des ondes submillimétriques et millimétriques à des gammes de fréquences supérieures à 6 GHz et à 100 GHz et au-delà. Et pour couronner le tout, la US Federal Communications Commission (FCC) a adopté des règles autorisant que la puissance effective de ces faisceaux atteigne 20 Watts, soit dix fois plus que les niveaux autorisés pour les téléphones actuels. « Alors même que ces normes étaient déjà totalement aléatoires et ne reposaient sur aucune donnée scientifique, qu'elles n'ont jamais été mises à jour depuis 1996 et, qui plus est, n’étaient même pas respectées par les constructeurs », souligne le Dr Marc Arazi.

Commenter cet article