Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

amaladie-guerir

Simplement reconnaitre... et commencer à (re)vivre... en quittant la survie !

31 Août 2021, 18:05pm

Publié par Bertie LAVIE

*****************

« ...dès que l'on met en conscience un
événement difficile, il n'a plus de poids car il a
libéré la lumière qui était enfermée en lui.

Ce qui est lourd, douloureux et difficile, c'est
de la lumière enfermée dans la matière, dans
la réalité. On la libère par la conscience.

 

J.P. BREBION

 

***************

Voir les commentaires

les personnes qui dorment moins de six heures par nuit entre 50 et 60 ans augmentent leur risque de démence

12 Août 2021, 15:56pm

Publié par Bertie LAVIE

Pendant 25 ans, des chercheurs français de l’Inserm et anglais
de l’UCL (University College of London) ont suivi une
population de volontaires pour étudier le rapport entre
maladie d’Alzheimer et la durée du sommeil. Résultat : les
personnes qui dorment moins de six heures par nuit entre
50 et 60 ans augmentent leur risque de démence de 20 à
40%. Entre 50 et 70 ans, une durée de sommeil trop courte
persistante augmentait le risque de démence de 30%.

 

néosanté n°112 p4

À rajouter à ce que je souligne dans un article précédant sur les moyens de guérir ! https://bit.ly/3fWLuaf

D'autre part je vous rappelle que nous ne sommes pas tous égaux devant le nombre d'heures de sommeil !

Revoyez cet article

Mesurer la longueur de son cycle de sommeil ?

Un savoir qui peut vous changer la vie.  https://bit.ly/3AE4LF4    ET  : https://bit.ly/3jTjTI7

 

Voir les commentaires

"Les gens ne meurent pas du cancer mais de la chimiothérapie"

16 Juin 2021, 17:07pm

Publié par Bertie LAVIE

Cancer : C'est la chimio qui achève les cancéreux !
"Les gens ne meurent pas du cancer mais de la chimiothérapie"
 

http://

Ce professeur (Le Dr Hardin B. Jone) a étudié la chimiothérapie et ses effets sur les patients pendant 25 ans.  

Ses conclusions étaient plus que consternantes !

Il se trouve que l’industrie du cancer n’est rien de plus que l’industrie ! 

Le cycle complet implique chaque médecin, hôpital, compagnie pharmaceutique et presque toute personne concernée. 

Ils en retirent des gains à chaque fois qu’un patient décide de subir un traitement dangereux comme la chimiothérapie, la radiothérapie et la chirurgie pour enlever les parties du corps affectées.

La science confirme ces conclusions, même si l’industrie médicale affirme que la chimiothérapie aide les patients à gagner la lutte contre cette maladie pernicieuse.

Le Dr Hardin B. Jones est un ancien professeur de physique médicale et de physiologie à l’Université de Berkeley en Californie. 

Il a basé son étude sur l’espérance de vie des patients atteints de cancer pendant plus de 25 ans. 

Il a décidé de faire sa propre recherche après avoir constaté que la chimiothérapie ne fonctionne pas du tout.

Il dit que les patients qui subissent une chimiothérapie finissent souvent par mourir d’une manière horrible

Les patients qui suivent une chimiothérapie meurent aussi plus rapidement et éprouvent plus de douleurs que ceux qui acceptent une thérapie différente. 

Le Dr Jones a constaté que les médicaments de chimiothérapie abrègent la vie du patient et finissent par le tuer. 

Tout ça est gardé secret parce que les intéressés gagnent des millions de dollars.

"Les personnes qui ont refusé le traitement de chimiothérapie vivent en moyenne 12 ans et demi de plus que les personnes qui reçoivent une chimiothérapie", a expliqué le Dr Jones dans son étude publiée dans le New York Academy of Sciences. "Les gens qui acceptent la chimiothérapie meurent dans les 3 ans, et de nombreuses personnes, seulement quelques semaines après le début du traitement". "Les patientes atteintes de cancer du sein qui rejettent la thérapie conventionnelle vivent 4 fois plus longtemps que celles qui suivent le système. C’est bien sûr quelque chose que vous n’entendrez pas dans les médias conventionnels qui continueront à propager le mythe que la chimiothérapie est le meilleur remède pour combattre le cancer !".

 

En 1979, le Journal de l’American Medical Association (AMA) a publié une étude selon laquelle les traitements les plus courants pour le cancer du sein, qui sont encore en usage, ne font en fait rien pour diminuer le taux de développement du cancer du sein ni même pour prolonger la vie. 

Des conclusions similaires ont été confirmées dans deux autres études publiées dans The Lancet en 1980.

L’une des études a été menée en Israël en 1978 et l’autre en Grande-Bretagne. 

Elles ont toutes deux révélé que la chimiothérapie ne pouvait pas améliorer le taux de survie des patientes diagnostiquées du cancer du sein.

"La vérité soigneusement cachée est que beaucoup de gens qui sont morts du cancer sont en fait morts du traitement qui comprenait la chimiothérapie ou la radiothérapie. La chimiothérapie agit en tuant les cellules saines du corps avant qu’elles puissent détruire le cancer, qui peut se développer très lentement et dans certaines conditions naturelles, peut même s’arrêter et régresser," comme il est expliqué dans l’étude.

 

Les patients qui meurent du cancer meurent en fait de malnutrition. (Nota : relisez ce que je vous écrit de puis longtemps sur les moyens de guérir ICI !)

C’est le résultat du fait que les cellules cancéreuses absorbent les nutriments du corps, et en fin de compte détruisent le système immunitaire. 
Le corps ne peut pas se défendre dans de telles conditions.

Malheureusement, la médecine moderne ne veut pas que vous connaissiez le secret sur les thérapies conventionnelles du cancer (Voir nos autres articles sur les autres méthodes pour se soigner du Cancer). 

Un seul traitement coûte de 300.000 à 1 million de dollars aux USA ! 

Comme vous pouvez le voir vous-même, cela est la raison principale pour laquelle la chimiothérapie est offerte aux patients diagnostiqués de cancer.  

Les médicaments de chimiothérapie ne peuvent pas détruire le cancer ni prolonger la vie. 

La seule chose qu’ils puissent faire est d’affecter le corps au point de finalement tuer les patients.

Source

Voir les commentaires

ATTENTION : ne donnez pas votre sang si vous êtes vacciné, et n'acceptez aucune transfusion !

22 Mai 2021, 14:00pm

Publié par Bertie LAVIE

ATTENTION : ne donnez pas votre sang si vous êtes vacciné,
et n'acceptez aucune transfusion (pour vous ou vos proches)!

 

Danger : déclenchement de maladies chez les receveurs de sang contaminé provenant des vaccinés
 

Voir les commentaires

Le corps humain (le vôtre donc) ne fonctionne qu'avec ses TROIS plans (3 éme suite au 19 mai)

19 Mai 2021, 17:20pm

Publié par Bertie LAVIE

Le corps humain (le nôtre donc) ne fonctionne qu'avec ses TROIS plans PRÉSENTS, LIÉS par ses angles, SÉPARÉS, et néanmoins inséparables... jusqu'à très récemment.

L'arrivée des vaccins covid19 vient de changer la donne !

Après l'injection, les liaisons entre les différents plans  (les angles du triangles) disparaissent.

 

 

La mesure au pendule donne +30 et rien et rien !

Pasquelque chose, RIEN, absence totale "d'énergie" mesurable !

Il ne m'est plus possible de savoir si ces 2 plans énergétiques existent encore après injection du vaccin !

Les recherches faites auprès des "spécialistes" en énergétique humaine montre une similitude de situation, avec des termes différents, et il semble que personne pour l'instant ne sait comment "RÉPARER" ces ruptures !

 

ENVIE ou pressions pour vous faire injecter LEs vaccins ?

 

Bonne  chance !

**********

18/08/21 Un proche m'a fait passer une technique à base de cristaux censée supprimer le gène codant pour la protéine Spike du vaxin ! Il faut 3 semaines et trouver les bons cristaux. C'est toujours mieux que "rien" !

Quartz fumé 1er Chakra genoux, jaspe rouge 4ieme Chakra et mains, fluorine octaèdre, 7ieme chakra, quartz rutile Chakra de la rate.... Séances de 20 minutes, étendu dans le noir yeux clos, 2 séances par semaines, 3 semaines.

********************

Seuls ±10% des "accidents" post-vaccination sont officiellement déclarés par les médecins sur les certificats de décès ! (trop de paperasses après !)

 

info hebdosanté du 19/05/21 :

.../...certaines analyses scientifiques laissent  à penser que les effets indésirables des vaccinations sont  largement sous-notifiés. C’est notamment le cas de ce rapport établi aux États-Unis en 2007 https://digital.ahrq.gov/sites/default/files/docs/publication/r18hs017045-lazarus-final-report-2011.pdf . Dans ce document, les auteurs estiment qu’à peine 0,3 % des « réactions adverses » aux vaccins et aux médicaments sont rapportés à la Food and Drud Administration américaine. Et que seulement 1 à 13% des effets graves lui sont signalés.  Si ces proportions sont correctes et transposables en Europe, ça signifie que le  nombre de morts réellement survenues après vaccination anticovid  se situe peut-être entre 100.000 et 1 million !

*************************************

Retournez lire l'article précédant sur les 3 plans et le triangle Clicquez

 

*******************

Rappel :
Nous sommes en guerre a dit le président ! Sans préciser qui est le "nous" dont il parle ....

Ceux à qui ça va rapporter le plus ?

TOUTES les guerres passées ont été "organisées pour cela ... $$$

*******

Il n’y a pas une politique de santé, il y a une industrie de la maladie ».

Voir les commentaires

Une autre approche du TROIS. revu le 10/03/2021

10 Mars 2021, 14:36pm

Publié par Bertie

Ce matin j'ai envie de partager avec toi lecteur, une autre approche du TROIS.

 

      3 c'est un triangle formé par les 3 plans de l'Être .

Car la vie, c'est trois plans, distincts, séparés, et néanmoins indissociables, en dehors de la mort du corps physique . 

Une autre approche du TROIS. revu le 10/03/2021

 

1 côté (la base peut-être ?) représente la terre sous nos pieds et tout ce qui fait de nous une partie intime de notre planète.

 

Le côté 2 est attribué au plan mental, psychique, émotionnel, appelez-le comme vous voulez (ou comme on vous l'a appris !) et son "importance" varie au fil de la journée et de la vie.

C'est le côté en rapport avec ceux qui nous entourent, éventuellement qui nous enserrent, nous emprisonnent ou nous embrassent !

 

le 3ème est le plus délicat et... le plus facile à "perturber"... et à réparer donc !

Appelez-le : Spirituel, Divin, de l'Univers, Supérieur, le plus Subtil, du Ciel, de l'Amour, etc ...

cela n'a aucune importance (même si ça vous choque !).
 

Si vous étiez d'une autre langue, de toute façon, votre "mot" serait différent !

 

Ce PLAN SUPÉRIEUR ne peut toutefois se mettre au dessus, puisque nous avons une base qui par définition est posée sur le sol et nous assure la stabilité.

 

L'idéal voudrait que ces 3 plans soit de même "qualité" et puissance, sinon votre triangle sera bancal. et votre vie aussi.

Mais "on" peut imaginer en géométrie un triangle où 2 côtés sont égaux et le troisième égal à  Zéro !

qui va ressembler à cela :   _______________________

 

     Sur une échelle de mesure allant de -300 à +1200 (unités de ce que vous voulez, mais le chiffre suffit), que vous pouvez "mesurer" avec ce que vous voulez (un pendule de radiesthésie par exemple, ou avec le RAC, ou en Kinésio ou votre intuition, etc...), actuellement +80 semble être la moyenne d'un être vivant en bonne santé, par exemple un oiseau, mon chat, ou un arbre de mon jardin.

Les maïs non bio du champ d'à côté sont mesurés à -50 -50 -200 !

 

      Essayez donc de tracer un triangle dont la base est: +50, le côté 2 : +15 et le côté 3  est -80

et vous ne pouvez fermer votre triangle de vie!  (Il y a pire !)

Et là vous ne vous sentez pas bien ! ! ! ! ! ! Et parfois "ça dure" exemple : Les "COVID Long".

 

Le plan de base dépend principalement de ce que nous mangeons, respirons.

Le deuxième plan dépend de nos pensées, de nos émotions (cachées ou visibles), des perturbations environnementales, et des croyances qu'on nous a "refilées" à la naissance et après, et aussi que nous avons accueillies dans le ventre maternel.

Le 3ème plan est celui du plus Subtil et dépend UNIQUEMENT des choix de Vie(s) que nous faisons au fur et à mesure du jour.

Il nous appartient de le situer chacun à la "hauteur" qui nous convient, MAIS, certains s'y entendent à vous le perturber. Ce peut-être, en vous "jetant un sort" aux basques, en vous obligeant à respecter une religion (éventuellement de force!) qui ne vous satisfait pas, en vous "priant de croire", en vous donnant un médicament qui trouble ce plan (il y en plus que vous ne le croyez !), etc ....

Ce peut-être aussi en restant "longtemps" dans un service hospitalier ou "traînent" des "âmes errantes" qui ne demandent qu'à "investir" toute personne fragile qui va accueillir son errance (parfois très perturbée) en son sein, sans s'en rendre compte ! OU SUR LA TABLE DE VOTRE OSTÉO PRÉFÉRÉ qui vient d’accueillir un (des) patient très perturbé !

Ce personnage qui vient vous "habiter à l'intérieur", le plus souvent in-détecté (ne concerne pas la médecine classique) peut entraîner des séquelles importantes sur de longs mois et même des années, tant que sa "présence" limite la possibilité de fermer le 3ème côté de votre triangle (exemple testé +30 +30 -130) .  

 

Et le gros avantage c'est que ce plan 3 est aussi le plus facile à guérir !

 

Une simple(!) prière peut rétablir l'ordre, une triple bénédiction en vous tera (en vous taira) envoûtera le "sortilège" si vous prenez la précaution  de le mettre au dehors de vous (sort ie lège !). Mais il y a des personnes sérieuses pour vous accompagner dans ce processus, renseignez-vous !

 

La vie est simple et belle je vous l'assure mais ....

                         ...c'est in-croyable NON ?

Et la plupart n'y "croivent" pas !

 

Allez j'en ai assez dit ( pour l'instant !).

Bertie 19/01/2019 18h18 - révisé 10/03/2021

*****************

La réalité quantique est relationnelle, elle n’est pas saisissable.

Ces 3 plans n'existent donc que ensemble et SI on les observent ? ET pourtant ils sont présent en permanence !

*****************

Autres articles  sur ces trois plans : https://bit.ly/2FM6zCI

https://bit.ly/2T3kXKS

********************

Retour vers GUÉRIR c'est aussi réparer les 2 autres plans !

Voir les commentaires

Allergies et intolérances alimentaires la longue galère !

8 Mars 2021, 11:19am

Publié par Bertie LAVIE

 

 

Allergies et intolérances alimentaires 

(À l'air je gît et un tollé rance alimente mon aire)

 

Marc Welter (lien en bas colonne de droite) est de retour sur son Blog avec l'annonce d'un journal pour partager ses découvertes.

Voici sont dernier message reçu il y a quelques temps (début mars 21) :

 

Le vrai problème avec les intolérances, hypersensibilités, allergies alimentaires, dans l'immense majorité des cas, n'est pas réellement résolu quand on supprime le ou les aliments qui provoquent des symptômes...

...mais quand on parvient à comprendre, et à remonter jusqu'à la vraie source du problème.

Sauf que l'immense majorité des gens ne pense même pas à chercher plus loin.

Améliorer un soucis de santé leur suffit.

 

Ce que je peux vous dire, même si vous ne partagez pas ce point de vue, c'est que :

Vouloir ignorer que les intolérances, hypersensibilités, allergies alimentaires sont juste un maillon d'une réaction en chaîne, vous fait courir d'autres risques.

 

Ce maillon n'est qu'une étape intermédiaire d'une cascade de causes et d'effets.

Et sa vraie origine est généralement plus profonde qu'on le croit.

Les conséquences et ramifications peuvent vous revenir violemment en retour, à retardement, tel un boomerang.

 

Ce dont vous avez vraiment besoin, c'est de creuser jusqu'à la véritable source pour enfin y voir clair.

 

Une bonne compréhension ne sera réellement possible que lorsque vous aurez regroupé étape par étape, de manière cohérente et méthodique les informations fiables, objectives, dignes de confiance sur les intolérances, hypersensibilités, et allergies alimentaires pour enfin remonter à la source.

******************

Et je lui ai répondu :

il y a tant de choses que l'on ignore aujourd'hui encore, et il faut le reconnaitre et l'accepter, sans pour autant s'y résigner.

OUI ! BRAVO Marc ! La bonne voie est là ... mais quelle galère disais - tu (et je partage) pour en arriver là !

Merci pour nous de partager ce "savoir" accumulé que la médecine refuse de transmettre (pour cause de gros sous !) et que les "écoles" de naturo(pathies) n'ont aucun(s) intéret(s) à remettre en question ... et n'y pense même pas, englués dans leurs certitudes et savoirs parfois centenaire, sans parler des royalties offertes par les labos. Je ne parles pas ici de leur connaissance de la nutrition et de la diététique mais de leur vision souvent allopathique  et pasteurienne de la maladie de leurs client.

Oui, il y a des aides, le temps de gérer le temps des douleurs, si il y en a.

Oui, il y a des exclusions d'aliments à faire, qui devraient être provisoires, jusqu'à ce que la compréhension naisse au plus profond de soi et qu'un (le) "produit miracle" ou la "thérapie qui vous va juste comme il faut" vienne réveiller les 2 ou 3 (!) neurones coincés dans un engramme de votre histoire passée !

Et soudain la "guérison " est FÊTE et plus rien n'est pareil ...

Et la joie est de retour à chaque instant !

C'est de nouveau LA VIE.

                 Bertie

Voir les commentaires

Mesurer la longueur de son cycle de sommeil ? Reprise 01/2021

10 Janvier 2021, 18:14pm

Publié par n' ED

Mesurer la longueur de son cycle de sommeil ?

Un savoir qui peut vous changer la vie .

 

Chacun à son propre cycle de sommeil qui s'étale, pour les personnes que je connais de 48 à 120 minutes !

Alors dormir 6 cycles dans sa nuit ne représente pas du tout la même chose expliquai-je dans un article précédant . 5 heures pour l'un, 12 heures pour l'autre !

 

La méthode la plus simple est de prendre le temps sur quelques nuits de noter sur un papier ( dans sa tête si on à une bonne mémoire ne suffit pas !) l'heure d'endormissement et la prochaine heure de réveil naturel, même si c'est pour une envie pressante !

Il vous faudra recommencer suffisamment pour qu'une dominante se dégage, le réveil par la sonnerie du portable ou les pleurs de bébé n'est bien sûr pas valable !.

La sieste complète d'après-midi, non écourtée, peut être une première approche de durée.

La connaissance de votre cycle à l'énorme avantage de pouvoir choisir votre heure de coucher pour vous réveiller en forme !

Que ce soit pour une nuit "courte" ou une sieste idéale, il vous suffit de partir de votre heure de lever "obligatoire" et de remonter le temps.

 

P.S. Calculez en minutes c'est plus facile pour s'y retrouver.

Bonnes nuits.

 

 

Prenez soin de vous. ...  Enfin ?

Soyez la personne que vous aimez et respectez le plus au monde.

 

*************

 

 

 

 

Voir les commentaires

Sommeil ou Repos intensif ? remise à jour 2021.

10 Janvier 2021, 18:07pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Sommeil ou REPOS intensif ?

 

Souvent, pour ne pas dire toujours chacun est persuadé (a été persuadé ?) par les lobbies pharmatico/médicaux qu'il fallait dormir 8 heures (au moins) par jour !

 

       Ceci n'est, pas juste ni vrai !.

         Car cela dépend :

- De votre âge (6 mois, 15 ans, 50 ans, 66 ans, 95 ans ?)

- De votre fatigue du jour .

- De votre état de santé, donc de ce que votre système de réparation corporel, organisé par votre cerveau dit "archaïque", à besoin comme temps disponible pour les grands chantier du jour .

- De la durée réelle  de vos cycles personnels de sommeil , "on" dit environ 1h30 mais je connais des amis dont le cycle ( vérifié ) est de 48 minutes ! Le mien est de 1h 09mn et certaines personnes approchent les 2 heures ! Sachant que en temps "normal" il faut à notre corps 5 cycles pour récupérer, 6 si la journée à été travaillée ou intensive.

Faites votre calcul,

         6 x 2h = 12h

ou 5 x 48mn =   4h.

 

Nous sommes loin des 8 heures officielles préconisées pour tous !

 

Pour un nourrisson en pleine croissance avec plein de travaux de constructions corporels et d'adaptations il est facile de comprendre ses longues périodes de sommeil.

Pour un senior en bonne santé et en retraite active raisonnée avec des pauses plusieurs fois par jour pour souffler, voir des siestes devant la TV ou l'ordi, les nuits seront normalement plus courtes.

Sans que l'on puisse ni doive quantifier d'insomnies justifiant la prise de médicaments , chimiques ou non !

 

C'est là qu'intervient la notion de REPOS INTENSIF.

Je disais plus haut que notre cerveau à besoin de temps libre pour organiser et réaliser les chantiers de réparation du jour.

- Les remplacements cellulaires journaliers.

- Les réparations des petites blessures .

- Évacuer les mini ou plus gros hématomes liés aux chocs divers de la vie courante.

- Réparer l'intima des vaisseaux sanguins et suivre les pressions et dépressions cardiaques normales ou accidentelles, si des stress particuliers (volontaires ou non ) ont eu lieu dans la journée.

- etc...

 

¤ Certains "chantiers" sont réalisés sans modification de l'activité normale comme la digestion par exemple, mais imagineriez-vous une réparation d'une paroi interne du cœur en pleine  montée d'un escalier vers le 5ème étage ou de la muqueuse de la gorge au milieu du repas ? Non bien sur !

Pour cela il faut une période de calme complet et prolongée (sommeil ?).

Imaginez une autoroute à fort trafic, une intervention importante ne peut avoir lieu sans précautions ni préparations  en amont, c'est pareil dans votre corps et l'apport de matériaux nécessaires dépend de votre alimentation et de vos apports volontaires.

À vous d'y veiller, surtout si un gros "chantier" se profile ou est en cours ...

 

Le REPOS INTENSIF est un temps où vous allez laisser votre organisme, pendant un tiers de cycle (soit 16 à 40 minutes dans nos exemples ), au repos simple mais sans stress extérieurs, que ce soit dans un fauteuil, sur ou dans votre lit, une chaise longue, (mais pas en plein soleil) et pourquoi pas avec un bon livre ou une revue qui ne risque pas de vous stresser (donc pas de journal d'info ou de livre policier ou de guerre ou de sexe ...).

Soyez attentif : vos pensées doivent pouvoir "dériver" si le besoin s'en fait sentir, c'est tout .

 

Il en va tout autrement dans les phases dites de MALADIE ou de convalescence post-opératoire.

Sauf que la durée des cycles ne vont pas changer ...

Mais les travaux à réaliser peuvent être considérables, les matériaux nécessaires pratiquement absents ou livrés au compte goutte dans l'environnement hospitalier totalement stressant et sans humanité (ou presque), Il va falloir complémenter au mieux.

Ce sont donc le nombre de cycles qui doivent être augmentés ( 8, 10, 12 !) et là tous les efforts du malade et des proches soignants doivent être déployés pour permettre  et encourager ces cycles de sommeil et repos intensif.

Tout est bon, bouillotte chaude sur le ventre , méthode Gardelle si nécessaire , tisanes apaisantes, seau hygiénique dans la chambre si les toilettes sont un peu loin, musique douce si l'environnement est un peu bruyant, 

Les repas devront être adaptés : aucun laitages (de vache surtout) et si possible pas de céréales avec du gluten, apport de vitamine C au delà des doses officiellement préconisées ( c'est ce qui sert à fabriquer des membranes cellulaires de bonne qualité et réduire les douleurs, + de 5g par jour en tous cas, en plusieurs prises ), de l'eau pure non minérale (osmosée par exemple ou eau de source) en quantité suffisante tout au long de la journée bien sur ! Du sel de mer de Guérande non raffiné ou Himalaya, ou mieux du Quinton (en litre chez CSBS).

Privilégier plutôt 5 petits repas dans la journée.

 

 

 

 

**********************

LA BIBLIOTHÈQUE DES RÉPONSES de notre corps face au stress

1 - Les problèmes liés au territoire : Cœur, artères, bronches,os plats, vessie

2 - Les problèmes de survie : Poumons, plèvre, rate et pancréas

3 - Les problèmes liés à la reproduction de notre espèce : organes sexuels,seins

4 - Les problèmes liés aux organes des sens : yeux, oreilles, nez, bouche, peau

5 - Les problèmes liés aux séparations, aux pertes et aux abandons : La peau, seins, testicules, prostate.

6 - Les problèmes de dévalorisation et de non reconnaissance donc (Performance) : les muscles, tendons, articulations.

7 - Les problèmes de digestion des évènements et aliments : Tout le système digestif avec la particularité de chaque organe concerné et sa place dans le transit.(C'est le seul organe ouvert sur l'extérieur par les 2 bouts)

8 - Les problèmes liés à l'identité personnelle : anus, hémorroïdes.

 

 

 

***********************

Chaque niveau considéré de l’être humain, biologique ou psychique, possède ses propres mécanismes d’adaptation et de régulation pour maintenir l’équilibre vital de l’ensemble. Lorsque les possibilités d’adaptation biologiques sont dépassées, notamment dans les situations d’urgence, l’organisme a encore la ressource de provoquer une réaction de stress ; son ultime effort pour produire un surcroît de possibilités métaboliques d’adaptation. Eh bien, il existe un système de régulation similaire de la vie psychoaffective : une contrariété « banale » peut amener un changement de stratégie du sujet pour l’aider à s’adapter (devenir méfiant, par exemple) et dépasser son problème.
Lorsque des conflits plus importants surviennent, le sujet ressent une forte émotion qui est la manifestation du débordement de ses capacités psychiques d’adaptation. Il peut alors, si possible, se décharger du poids de l’émotion avec un tiers. Il ne s’agit pas de raconter  les événements traumatisants, mais la façon dont ils ont été ressentis. Mais, si une stratégie n’est pas rapidement trouvée, et si le sujet vit son conflit dans l’isolement, il est contraint de trouver une autre solution pour rééquilibrer son psychisme. Pour retrouver un certain calme psychoaffectif, une certaine paix intérieure, il est obligé de recourir à un stratagème. Et ce mécanisme, c’est la compensation symbolique inconsciente.
En d’autres mots, c’est le dernier recours d’adaptation psychique au stress. Elle se déclenche dans l’urgence, automatiquement et à l’insu de la personne.

Et si la maladie n’était pas un hasard... Apprendre à reconnaître les maladies développées par notre corps pour compenser nos grandes et petites déceptions émotionnelles, et comment les éviter, Dr Pierre-Jean Thomas-Lamotte (Le Jardin des Livres, 2008).

 

********************************

 

La vie se lit en trois plans*,

ni reliés ni séparés, 

appartenant à une seule et même réalité.

 

* Physique, émotionelle, spirituelle ?

* Physique, énergétique, supérieure ?

* Corps physique, corps éthérique, aura ?

Voir les commentaires

Ce qui "marche" vraiment pour guérir aujourd'hui ?

10 Janvier 2021, 14:08pm

Publié par n' ED

     C'est en premier lieu la prise de conscience qui vous permettra d'enclencher la poursuite de votre guérison. Le respect des signaux de votre corps est le plus important à comprendre.

Notre corps si merveilleux, si précis dans ses actions nous envoie systématiquement tous les messages nécessaires à notre compréhension.

Le plus souvent nous refusons ces signaux et nous les ignorons.

 

C'est en changeant notre regard intérieur, notre écoute fine, que nous aurons la certitude de pouvoir guérir sans trop de difficultés.

Le plus souvent la guérison amène des souffrances qui sont totalement inutiles puisqu'elles ne font partie que des signaux.

Le repos impératif et absolu fait partie des trois grands points, les plus forts, les plus utiles. Et quand je dis repos, c'est 12 à 14 heures de repos intensif et total dans une journée (10 cycles complets²), y compris bien sûr la nuit et la sieste (20/30minutes valent un cycle). C'est dans cette période, et uniquement celle-ci, que notre cerveau accepte de réaliser les grands chantiers physiques de notre corps, d'où son importance.

Éviter de "tomber en scorbut" (ascorbémie), est le deuxième point que je vous ai signalé, la chute du taux de saturation de vitamine C dans votre organisme entraîne immédiatement les douleurs et l'augmentation des œdèmes, éventuellement (presque toujours !) "arrêt du chantier". Le minimum journalier quand on est en bonne santé et de 3000mg, en phase de reconstruction c'est donc beaucoup plus ! 1000mg toutes les 2/3 heures est plus facile à gérer pour les intestins !

La déshydratation est la pire chose qui puisse arriver à un malade. Le manque d'eau disponible, et j'insiste sur disponible, dans notre organisme, est ce qui entraînera le plus de complications.

Dans une phase de maladie il est très important d'amener de l'eau de très haute qualité à votre organisme. L'eau du robinet sera donc à exclure, l'eau minérale (en bouteille ou non) aussi, ces eaux, sont beaucoup trop chargées en minéraux et électrolytes divers qui encrassent nos cellules et les reins.

Au minimum consommez de l'eau de source ou plutôt encore mieux de l'eau osmosée, et à partir d'un osmoseur le plus simple possible. Si vous avez la chance de connaître quelqu'un qui a un osmoseur allez lui quémander de l'eau en attendant !

Comme vous serez au lit, vous n'aurez pas d'activité musculaire Importante, vous n'avez donc pas besoin de beaucoup de sucre, les laitages vous sont totalement interdits, je parle du lait de vache bien sûr. Le lait de vache, c'est pour les petits veaux en bonne santé.

Par contre vous aurez besoin de protéines de très bonne qualité. La plus facile, la plus efficace sera une protéine vivante. Et dans notre alimentation traditionnelle française nous avons le jaune d’œuf cru (mayonnaise, aïoli avec une vrai huile), il peut être chaud, par exemple un œuf à la coque ou sur le plat, et les fruits de mer que vous mangez crus ou juste chauffés.

Mais si vous n'avez pas pu changer votre regard et avoir la compréhension exacte de l'origine de ce stress, de ce conflit qui a déclenché un processus de réparation, vous restez susceptibles de pouvoir reproduire cet exercice une nouvelle fois. D'où l'importance de tous les accompagnements psychothérapeutiques que vous pourrez utiliser. Il y en a de très efficaces, avec paroles ou sans paroles et, il y en a qui ne donnent que du confort, (et je ne dis pas à qui !)

Je vous propose une bonne santé, faites-en ce que vous en voulez ! Merci.

Il vous faut bien comprendre que dans la nature il y a tout ce qu'il faut pour fonctionner naturellement, notre expérience personnelle nous a fait choisir très peu de choses.

Dans les "compléments alimentaires" qui vous sont proposés, il y a toutes sortes de choses et complètement différentes.

Je n'en garde pour ma part peu à la maison :

  • de la vitamine C en quantité suffisante ( naturelle et chimique ). vitCnat.com  0.034€ le g
  • du "sérum de Quinton" ou eau de mer, en bouteille de 1 litre (CSBS).

  • de l'argile en poudre pour boire, ou en vrac pour des cataplasmes.

  • de l'argent colloïdal.

Le reste comme l'homéopathie par exemple, n'est, pour nous, que des compléments occasionnels puisque notre alimentation raisonnée suffit ,la plupart du temps pour avoir tout le nécessaire.

 

Pourquoi avons-nous sélectionné l'argile ?

C'est parce que l'expérience millénaire des peuples qui vivent près de la nature, a montré son efficacité et toutes les recherches de ces 50 dernières années le montrent aisément. De plus de son "coût" est extrêmement faible et est à la portée de chacun.

 

² les cycles de sommeil sont variable d'une personne à l'autre et vont de 45 à 80 minutes en moyenne soit entre 8 et 13,5 heures pour 10 cycles !

*************

A retenir :

Quand vous guérissez, c'est notre planète qui guérit aussi !

Cela est de notre responsabilité...

Et quand vous polluez votre corps c'est la même chose...!

 

Mourir n'est pas désagréable. C'est de souffrir qui l'est ...! (Pb VitC)

Nous avons perdu le "savoir mourir" et l'accompagnement de ceux qui partent,

il nous faudra le réapprendre...

... ça serait bien de le faire avant notre propre échéance...!

 

Le scorbut "tue" assez vite, et c'est très douloureux,

mais c'est un problème très facile à résoudre

grâce à un peu de vitamine C.

 

Ne pas accepter de s'arrêter pour un repos absolu,

n'est qu'une croyance, qu'on nous à inculqué, souvent de force...

 

Si vous continuez à faire ce que vous avez toujours fait,

vous obtiendrez toujours le même résultat...

 

L'eau "potable" n'est pas toujours bonne à boire, et jamais

l'eau du robinet, ni l'eau minérale... avec plein de minéraux à filtrer par les reins !

 

Les aliments blancs, blanchis ou raffinés ne sont supportables...

... que par les "très bien portants"!

 

Nedallen 22 09 15 révisé par Bertie le 10 01 21

***********************

La durée du sommeil a un impact sur la
réactivité émotionnelle du lendemain, montre
une étude récemment publiée dans la revue Health
Psychology. Pendant 8 jours consécutifs, les chercheurs
ont interrogé près de 2.000 personnes sur leur durée de
sommeil, les événements stressants ou positifs vécus le jour
d’après et leurs affects, c’est-à-dire leur manière de réagir aux
événements sur le plan émotionnel. Bilan de l’enquête : le
nombre d’heures dormis la nuit précédente influençait l’affect
positif en réaction aux événements, mais pas l’affect
négatif. En d’autres termes, les participants ne trouvaient
plus autant de joie dans les bonnes choses
après une nuit plus courte. Allonger son temps
de sommeil aiderait donc à être plus
heureux au réveil…

 

Néosanté N° 106 p4

*********************

Sommeil & cœur
Dans une nouvelle étude parue dans la revue Circulation,
des chercheurs ont évalué l’impact du sommeil sur le risque
d’insuffisance cardiaque selon 5 critères : se lever tôt, dormir
7 à 8 heures par nuit, ne pas avoir d’insomnie, ne pas ronfler
et ne pas somnoler durant la journée. Les résultats indiquent
que ces 5 caractéristiques d’un sommeil sain sont associées à
un risque d’insuffisance cardiaque inférieur de 42 %. Rien que
l’absence de somnolence diurne est associée à un risque 39%
plus bas ! Comme quoi la cardiologie et la somnologie ont
intérêt à se jumeler.

Néosanté N° 107 p4

Nota: la somnolence dans la journée indique un déficit de sommeil certain !

**********************

Voir les commentaires

La GRIPPE ? Quand ça coince.

10 Décembre 2020, 14:42pm

Publié par Bertie

Combien de morts par la grippe en France ?

(entre 521 et 528 ? voyez plus bas) (7 en 2020 !)

Les chiffres avancés par l’ONI ( Ordre national des infirmiers) 20 300 personnes durant l’hiver dernier, sont impressionnants, instaurent la peur et renforcent le principe de la vaccination anti-grippe pour éviter d’en mourir.

Pourtant, il est impossible d’affirmer avec sérieux et honnêteté scientifique que la grippe a été responsable de 20 300 décès durant l’hiver 2016-2017. Et encore moins des 14 400 morts durant l’hiver de 2015-2016. Ces chiffres correspondent en réalité à une estimation réalisée par l’Institut de Veille sanitaire qui compare la surmortalité hivernale avec le reste de l’année.

Cette surmortalité est attribuée selon l’InVS « probablement » à la grippe, avec une méthode purement théorique et n’ayant pas bénéficié d’évaluation. C’est pour cette raison que l’épidémie de grippe est jugée catastrophique tous les ans, à cause de la surmortalité hivernale essentiellement attribuée à la grippe, d’une manière purement théorique.

Ainsi, de nombreux médecins alertent régulièrement l’opinion publique sur le sujet de la mortalité due à la grippe. Nous avons en France deux sources concordantes et fiables sur la nature des décès enregistrés durant les épidémies de grippe. Ces deux sources sont l’Institut National d’Etudes Démographiques (INED), qui produit les taux de mortalité de la grippe, et le Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc), qui produit l’ensemble des certificats de décès avec les causes.

Ces deux sources donnent une estimation plus réaliste que l’estimation théorique de l’InVS, et annoncent pour la période 2000-2007, une moyenne de 521 et 528 décès à cause de la grippe tous les ans, selon les taux de mortalité de l’INED et des certificats de décès du CépiDc.

http://www.dur-a-avaler.com/infirmiers-se-vacciner-contre-la-grippe-pour-proteger-vos-patients-est-infonde/

************************

Décodage néosanté N°29 p24 Dr Eduard van den Bogaert  extraits

Si un pouvoir quelconque m’immobilise de force dans un territoire restreint dans lequel je ne dispose pas de l’espace vital minimum pour respirer, bouger, penser, parler, bref pour vivre pleinement, ce pouvoir me pompe littéralement l’air . Et me prive d’aire.
 
Tous les univers surpeuplés et surchauffés (crèches, écoles, hôpitaux, transports publics, usines, bureaux, homes, prisons,...) constituent des terrains prédisposant aux conflits biologiques de la grippe.
 

La grippe, dernier cadeau de Noël. un problème de FOIE

Car cet organe peut aussi être concerné par la grippe: c’est le lieu où s’expriment préférentiellement les frustrations et les conflits de manque, consécutifs à une privation de liberté. Il existe des situations plus ou moins dramatiques qui peuvent procurer un sentiment de manque. Les fêtes de fin d’année, par exemple. Le fait d’être coincé dans les embouteillages et les magasins bondés pour acheter les traditionnels cadeaux, ou bien le fait d’assister à des repas de famille où l’on se gave notamment de foie gras ou de saumons diabétiques car gavés eux-mêmes de farines animales, sont déjà de nature à expliquer le pic grippal habituel du mois de janvier. Mais la période de Noël est aussi celle où le manque de tendresse et de chaleur humaine est ressenti avec le plus d’acuité par ceux qui en sont frustrés . En éthologie, on sait que les oiseaux migrateurs (oies, canards) se gavent naturellement pour se faire des foies gras, accumuler de l’énergie pour leur long périple et se protéger ainsi contre le froid. La solution biologique d’encombrer le foie et de véhiculer le virus de la grippe peut donc être interprétée comme une réponse parfaite à un déficit de chaleur.
Jadis, le Dr Roy avait bien perçu ce phénomène et avait mis au point un remède homéopathique contre la grippe : Oscillococcinum 200 K à partir de cœur et de foie gras de canard.
Canard de  Barbarie, bien sûr...
 
 
Donc prenez soin(s) de votre foie, de votre foi si c'est dans vos habitudes, procurez vous de la tendresse, ET suffisamment de libertés pour ne pas vous trouver en état de manque(s)  et assurez vous que personne dans vos proches ne puisse se trouver dans cet état !
Et le virus de la grippe n'aura pas de raisons de se développer avec son lot de courbatures qui coincent, de fièvre (à ne pas combattre c'est la bonne réponse du corps pour garder l'équilibre).
Beaucoup d'eau, de la vitamine C en quantité (vous en avez en stock bien sûr !), aucun laitages de vache, faites la sieste.
 
*****************
 
Entendu à la T.V. en décembre 2020 :
Pas de grippe (7 au 9 décembre) grâce aux gestes barrières (!) et parce que le covid19 empêche les virus de la grippe de se développer ! ! ! !
 
Personnellement, je sais que les patients qui présentent des symptômes de grippe sont déclarés "covid" et permettent aux praticiens de facturer le tarif correspondant ! 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Chute, lutte, guerre, maladie, approche de la mort, fracture(s), cicatrices ...

10 Décembre 2020, 14:13pm

Publié par Bertie

Chute, lutte, guerre, maladie, approche de la mort, fracture(s), cicatrices ...


 

     C'est le lot de chacun au cours d'une vie, surtout si elle comporte déjà beaucoup d'années.


 

J'ai eu la "chance" de ne jamais me casser un membre (mais j'ai eu un poignet dans le plâtre pendant 4 semaines pour cause de malformations de naissance) donc les cicatrices (chirurgicales) je connais !

Puis-je pour autant dire que je vis totalement guéri ? Peut-on affirmer qu'après le travail, même fabuleux du chirurgien, son corps est guéri ?

NON.

La guérison c'est autre chose, c'est un "phénomène" qui démarre dans la conscience, (placez-là où vous voulez cela n'a pas d'importance), puis elle se poursuit dans les circuits de neurones, après que le cerveau reptilien1 ait donné son accord pour démonter les cellules  et en créer de  nouvelles, conformes à leur usage et emplacement "normal".


 

Il y a une énorme différence entre réparé et guéri.

Une fois guéri, il ne reste aucune trace visible de l’événement passé.

Si enfant vous avez eu la rougeole il ne reste rien, une angine? Rien ! Une grippe? Rien.

Vous êtes guéri.

Si vous avez fait un abcès de l'appendice et que le chirurgien vous l'a ôté, vous n'êtes pas guéri, il vous reste 2 cicatrices ! Et le stress qui vous a amené là, n'est peut-être pas réglé !

Si vous avez fait une grave chute à ski, avec fractures, le chirurgien vous aura recollé les morceaux et éventuellement vissé une plaque pour tenir les morceaux en place, vous voilà réparé mais pas guéri, votre cerveau garde mémoire de l'événement et les traces de la chute devenues indélébiles, les circonstances, et les causes sont alors engrammées dans la zone "survie". 

Mais sous quelle forme ? Du blanc? Neige? Douleur? Cri de quelqu'un à droite ? Bruit du téléphérique qui passe ? Éblouissement du soleil? ... de nombreux facteurs ont pu être "classés DANGER" ! ! !  Et pourront servir dans d'autres circonstances, parfois à complet contresens1 !


 

 1Je vous renvoie à l'article sur le cerveau reptilien récent ICI


 

Il y a des cicatrices sur la peau, très propres, discrètes, très belles, dirait un chirurgien, qui pourtant bloquent des circuits énergétiques pendant des dizaines d'années, jusqu'à ce qu'un spécialiste (acupuncteur, étiopathe, énergéticien, magnétiseur) sérieux et compétent constate le blocage et le lève, s'assurant (ce qui est plus rare) que l'information est aussi traitée par le cerveau, libérant ainsi des perturbations corporelles totalement incompréhensibles, depuis parfois très très longtemps ! 

C’est un travail qui peut être fait en EFT .

 

La guérison vient APRÈS la cicatrisation !  avais-je écrit en 2013 allez voir aussi ce texte que j'avais "oublié".

Rappelez-vous qu'à chaque fois que vous vous coupez, à la cuisine ou en bricolant, vous demandez-vous comment il va falloir faire pour cicatriser complètement ?

Il n'y a heureusement pas "besoin" car il n' y a (normalement) pas d'histoire associée et le processus normal de réparation va se dérouler tout seul, automatiquement.


 

Guerre ? Lutte ! nous avons été  élevés  éduqués comme cela.

La médecine et les médicaments aujourd'hui vous proposent imposent de lutter, d'entrer en guerre contre votre corps, contre les "vilaines" cellules, les vilains microbes, les méchants virus, champignons ... produits  par vous-même pour réparer ou reconstruire, reboucher, refaire à neuf, un espace corporel délabré ou totalement perturbé par un stress plus ou moins violent ou qui s'est éternisé.

Les praticiens du décodage des maladies ont constaté que les maladies "graves" apparaissent environ 6 (six) mois après l'événement déclencheur associé.

D'autres accompagnateurs disent que le temps de réparation dure environ 1/7ème du temps qu'aura duré le temps de la "maladie", selon les apports et les accompagnements qui seront faits pendant la convalescence.

 

      Car avec la guérison il y a une phase de convalescence inévitable où le corps va faire du ménage... et si le ménage n'a pas été fait depuis longtemps ! ! ! L'afflux de matériaux de réparation et l'évacuation des "gravats" peut être un vrai spectacle : œdème, abcès, suppuration, douleur, fièvre, fatigue +ou- intense, écoulements divers y compris de sang (nez, anus, gencives) si ascorbémie présente (pré-scorbut).

 

     Oui, quand notre organisme "reprend la main" quand enfin nous lui fournissons le nécessaire en quantité (EVAR: Eau, VitC, Amour, Repos) la VIE revient, et cela peut paraître "violent".

ATTENTION aux doses importantes de vitamine C, car elles peuvent vous confronter à une GUÉRISON dont VOUS NE VOULEZ PEUT-ÊTRE PAS !

Car il y a des avantages à être malade ! Que l'on soit petit enfant ou beaucoup plus grand ! Voire vieux ! Et ce, malgré les inconforts à subir.


 

********************
 

Le conférencier américain Wayne Dyer disait, 
« Nous n’attirons pas ce que nous demandons, mais ce que nous sommes ».

Vous êtes aujourd’hui ce que vous avez pensé de vous hier. 
Soyez attentif à vos pensées, ce sont des graines qui vont se développer dans votre avenir... 
Mettez toujours du positif, du bon et du beau dans vos pensées.


*******************

Tout royaume divisé est (était ?) condamné à sa ruine.

*************

Guérir ne peut se traduire que par
des changements intérieurs qui
vont permettre à la vie extérieure
de prendre d’autres chemins,


mais pas l’inverse.

Gustave-Nicolas Fischer

**********************

Contrairement aux Occidentaux qui disent :
« J'ai attrapé un cancer »

les Chinois disent :
« Je me suis fait une tumeur ».

<<<<<<


 

Regarde vers l’avenir

car c’est là que Tu passeras

le reste de ta vie."

¤¤¤¤¤¤

Ne compte pas les jours,  

mais fais en sorte que

chaque jour compte.

***********

Êtes-vous heureux ?

C’est la question que vous devez vous poser régulièrement.

Si vous ne l’êtes pas et si vous désirez le devenir (ce n’est pas toujours le cas), vous devrez effectuer des changements dans votre vie. Déterminez, par écrit (sur une feuille, par sur un ordi ou une tablette) ce que vous désirez vraiment et commencez à mettre en place ces changements (inutile de tout chambouler d’un seul coup).

********


 


Ma suggestion :

Prenez du temps pour taper ou copier :      La guérison est un processus    dans la boite de recherche du blog (en  haut à droite) et déroulez les pages au gré de ce qui vous fait du bien ! ll y a plus de 2200 pages  dont 565 en rapport avec la santé !


 

Bertie LAVIE

***************


 

Voir les commentaires

Pourquoi souhaitez-vous guérir ?

9 Décembre 2020, 17:31pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

Une question que la majorité d'entre nous ne se pose JAMAIS !

 

Pourquoi souhaitez-vous guérir ?

 Trouvé sur un blog (en 2012)

 

Mon ami le Docteur T., qui est un des médecins que j’admire le plus, ne commence jamais de consultation sans poser à son patient la question terrible : « Pourquoi souhaitez-vous guérir ? »

Autrement dit : « Que comptez-vous faire de votre vie, une fois que vous serez guéri ?

Êtes-vous sûr que cela en vaut la peine ? »

Le Docteur T. veut que son patient ait un but : « Je dois guérir parce que je dois absolument réaliser tel projet qui est si important pour moi ou pour une personne que j’aime », par exemple.

De cette façon, dit-il, les chances de guérison du malade augmentent fortement, surtout s’il est affligé d’une maladie chronique au long cours. Sa guérison prend un sens, et bien souvent, sa maladie aussi. Sa vie est alors transformée, et ce n’est pas seulement son corps qui peut guérir, mais son esprit également, « son âme » diront les croyants.

Une fois que le malade a répondu à cette question, la guérison peut être rapide. Dans certains cas extrêmes, elle peut même être immédiate, et c’est une nouvelle personne qui semble revenir à la vie.

Mais il n’est pas nécessaire d’attendre de tomber gravement malade pour connaître cette transformation. Au contraire.

.../...

« Ta première étape, m’avait-il dit, doit être de te créer un ensemble de règles de vie qui t’aideront à réduire stress et gaspillage d’énergie émotionnelle, tout en augmentant ton efficacité et ta disponibilité pour ta (future) famille et tes amis. »

C’est ce que j’ai fait et je dois dire rétrospectivement que cette décision a bouleversé, dans le bon sens, mon existence.

.../...

Mon but est simplement de vous encourager à adopter vous aussi des règles de vie que vous vous choisirez, qui vous permettront de vivre de façon plus positive.

Peut-être avez-vous déjà ces règles clairement dans votre tête. Dans ce cas, je vous encourage à les écrire. Et vous pouvez adopter des règles pour chaque aspect de votre vie, de la santé à vos passions, en passant par votre couple ou votre famille.

 

12 / 2019 le lien vers le blog cité n'existe plus !
 

Voir les commentaires

Guérir rapidement? Même du pire ?

9 Décembre 2020, 17:02pm

Publié par Bertie LAVIE

Il y a des cas où l'hôpital est indispensable et d'autres où l'on doit se limiter à la chirurgie réparatrice d'urgence où elle excelle !
Il y a des cas où l'hôpital est indispensable et d'autres où l'on doit se limiter à la chirurgie réparatrice d'urgence où elle excelle !

Il y a des cas où l'hôpital est indispensable et d'autres où l'on doit se limiter à la chirurgie réparatrice d'urgence où elle excelle !

Ce qui marche pour guérir rapidement

aujourd'hui !

 

 

C'est en premier lieu la prise de conscience qui vous permettra d'enclencher la poursuite de votre guérison, qui a démarré puisque vous êtes "malade".

 

Le respect des signaux de votre corps est le plus important à comprendre.

 

     Notre corps si merveilleux, si précis dans ses actions nous envoie systématiquement tous les messages nécessaires à notre compréhension.

 

     MAIS le plus souvent nous refusons ces signaux et nous les ignorons.

 

C'est en changeant notre regard intérieur, notre écoute fine, que nous aurons la certitude de pouvoir guérir sans trop de difficultés.

 

     Le plus souvent la guérison amène des souffrances qui sont totalement inutiles puisqu'elles ne font partie que des signaux.

 

Le repos impératif et absolu fait partie des trois grands points, les plus forts, les plus utiles. Et quand je dis repos, c'est 12 à 14 heures de repos intensif et total dans une journée, y compris bien sûr la nuit ET LA SIESTE. C'est dans cette période, et uniquement celle-ci, que notre cerveau accepte de réaliser les grands chantiers physiques de notre corps, d'où son importance.

Nota : les heures avant minuit (solaire) comptent double et une sieste de 20/30 minutes vaut un cycle complet.

N'oubliez pas votre bouillotte si la moindre sensation de fraîcheur ou de frisson (même de fièvre, si bénéfique) vous accompagne au moment du coucher. lisez l'épisode 6

Éviter de "tomber en scorbut", est le deuxième point que je vous ai signalé. La chute du taux de saturation en vitamine C (ascorbémie) dans votre organisme entraîne immédiatement les douleurs et l'augmentation des œdèmes, éventuellement "l'arrêt du chantier" et donc la poursuite de la phase d'attente, qui va pouvoir durer des jours, des semaines, des mois, des années !

 

 

La déshydratation est la pire chose qui puisse arriver à un malade. Le manque d'eau disponible, et j'insiste sur disponible, dans notre organisme, est ce qui entraînera le plus de complications pouvant aller jusqu'à ce qui ressemble à de la démence !  Un cerveau hydraté est un cerveau qui enregistre ! (Arnaud RIOU).

 

Dans une phase de maladie, il est très important d'amener de l'eau de très haute qualité à votre organisme. L'eau du robinet sera donc à exclure, l'eau minérale avec plus de 45mg/l de résidus sec en bouteille aussi, ces eaux sont beaucoup trop chargées en minéraux et électrolytes divers qui encrassent les cellules, souvent déjà "surchargées".

Au minimum consommez de l'eau de source ou encore mieux de l'eau osmosée, et à partir d'un osmoseur le plus simple possible moins de 250€=9 mois de bouteilles achetées... et de plastique jeté ! (DEPURAGUA, Groupe Optima)

L'eau peut être chaude (thé, tisane,...). Un jus de fruit en bouteille ou un soda, un verre de lait n'est pas de l'eau !

 

     Comme vous serez au lit, vous n'aurez pas d'activité musculaire importante, vous n'avez donc pas besoin de beaucoup de sucres, les laitages vous sont totalement interdits, je parle du lait de vache bien sûr. Le lait de vache, c'est pour les petits veaux en bonne santé, ce qui n'est pas votre cas.

Par contre, vous aurez besoin de protéines de très bonne qualité. La plus facile, la plus efficace sera une protéine vivante. Et dans notre alimentation traditionnelle française nous avons le jaune d’œuf cru (mayonnaise avec une vraie huile), il peut être chaud, par exemple un œuf à la coque ou sur le plat, et les fruits de mer consommés crus.

 

Mais si vous n'avez pas pu changer votre regard et avoir la compréhension exacte de l'origine de ce stress, de ce conflit qui a déclenché un processus de réparation, vous restez susceptible de pouvoir reproduire cet exercice une (plusieurs) nouvelle fois. D'où l'importance de tous les accompagnements psychothérapeutiques que vous pourrez utiliser. Il y en a de très efficaces, avec paroles ou sans paroles et il y en a qui ne donnent que du confort (et je ne dis pas à qui !).

 

 

Je suppose que vous n'êtes pas en sous-dosage de vitamine D et que vous vous en occupez naturellement !

Vous pouvez le faire vérifier dans n'importe quel labo d'analyses médicales même sans ordonnance !

 

 

 

Il y a un 4ème point que je veux ajouter (12 octobre 2020)

                                  Ce sont :

les perturbateurs.

 

Car c'est cela qui explique les réactions différentes de chacun au même évènement, aux mêmes stress, aux mêmes rencontres d'informations virales. En effet, au même moment, dans les mêmes circonstances, les mêmes lieux, les mêmes rencontres virales(!), certains vont "TOMBER" malades, "ATTRAPER" la maladie à la mode, "DÉVELOPPER" le microbe du jour,

 

et d'autres RIEN !

 

 

Parmi les perturbateurs, nous trouvons :

  • Le niveau d'encrassement de vos cellules, organes, et circuits neuronaux.
  • Ceux qui vous entourent, famille(s), amis, collègues, patron, clients. 
  • Ceux qui vous ont élevés (et/ou qui vous "éduquent" encore).
  • Les croyances acquises depuis votre conception (plus exactement 9 mois avant...).
  • Votre déficit de sommeil actuel.
  • Votre état d'hydratation global ET cellulaire.
  • Votre état de stress à cet instant.
  • L'événement qui vient de parvenir à vos sens, comment réagit-il avec les souvenirs anciens ancrés dans votre (vos) passé(s)?
  • La chimie ingérée ... tous les jours.

 

************************

Il vous faut bien comprendre qu'existe dans la nature tout ce qu'il faut pour fonctionner naturellement, mon expérience personnelle m'a fait choisir très peu de choses.

 

 

Parmi la multitude de compléments alimentaires proposés, je ne garde pour ma part à la maison que :

        - de l'argile en poudre à boire, ou en vrac pour des cataplasmes ou des pansements.

        - de la vitamine C en poudre en quantité suffisante VitCnat.com

        - du sérum de Quinton (eau de mer) en bouteille de verre de 1 litre (CSBS).

        - de l'argent colloïdal.

Le reste, homéopathie par exemple, H.E. ne sont que des compléments très occasionnels puisque mon alimentation suffit amplement pour avoir tout le nécessaire.

 

Pourquoi ai-je privilégié la vitamine C ? Je vous l'ai expliqué au cours des années passées.

Pourquoi ai-je sélectionné l'argile ? C'est parce que l'expérience millénaire des peuples qui vivent près de la nature a montré son efficacité et toutes les recherches de ces 50 dernières années le montrent aisément. De plus son "coût" est extrêmement faible et à la portée de chacun.

 

Vitamine C: lisez à partir de 1h00 jusquà 1h10 au moins !

À retenir :

 

Quand vous guérissez, c'est notre planète qui guérit aussi !

C'est de notre responsabilité...

Et quand vous polluez votre corps c'est la même chose !

          Mourir n'est pas désagréable. C'est de souffrir avant qui l'est !

 

Nous avons perdu  le "savoir mourir" et l'accompagnement de ceux qui partent, il nous faudra le réapprendre...

... ça serait bien de le faire avant notre propre échéance...!

 

Le scorbut "tue" assez vite, sauf si vous avez recours à la chimie pour en contrer les effets,  mais c'est un "problème" facile à résoudre grâce à un apport régulier de vitamine C.

 

Ne pas accepter de s'arrêter pour un repos absolu n'est qu'une croyance, qu'on nous à inculqué, souvent de force... Merci maman, merci papa.

 

Si vous continuez à faire ce que vous avez toujours fait,

            vous obtiendrez toujours le même résultat...

 

L'eau "potable" n'est pas toujours bonne à boire, et jamais

         l'eau du robinet, ni l'eau minérale... (si elle à plus de 45mg/l de résidus sec)

 

Les aliments blancs, blanchis ou raffinés ne sont supportables

que par les "très bien portants"...! Qui sont assez rares !

 

Être celui qui accompagne un malade est une responsabilité énorme, qui conditionne les possibilités du malade de guérir ! Lui DONNEZ-vous le temps ( le droit) de dormir suffisamment pour guérir ?

     -Tu es sûr que ça va bien ?

     -Tu as tout le temps envie de dormir ! (c'est insupportable ! et ça fait peur ...)

***********

 Je vous propose une bonne santé, faites-en ce que vous en voulez !  Merci.

 

**********

Je vous suggère de lire l'excellent article aux pages 22 et 23 du N°100 de néosanté par Jean-Brice Thivent qui vient excellemment compléter ceci. Vous pouvez vous le procurer ICI , si (par hasard) vous n'êtes pas encore abonné à cette revue !

 

Dans le N°104 d'octobre, le Dr Eric Ancelet fait un long article sur les liens d'information du système immunitaire ! ICI C'est vraiment une nouvelle approche ! Innovante ?

Oui je sais encore 4€... mais je vous en ai mis des extraits hier :  

******************

8 maladies qui ne s'attrapent qu'une seule fois.

Les infections nosocomiales (attrapées à l'hôpital) les plus répandues :

L’infection nosocomiale la plus connue et la plus répandue dans les hôpitaux est la cystite.  Puis pneumonie, septicémies et bactéries.

****************
Je vous invite à aller voir la liste du décodage des "maladies" sur néosanté en cas de besoin  https://www.neosante.eu/index/

*****************

Transmettez ce dossier à ceux qui sont dans la crainte de la maladie et qui ne savent plus guérir ! (sommeil, eau, ascorbémie, perturbateurs).

***********************

La durée du sommeil a un impact sur la
réactivité émotionnelle du lendemain, montre
une étude récemment publiée dans la revue Health
Psychology. Pendant 8 jours consécutifs, les chercheurs
ont interrogé près de 2.000 personnes sur leur durée de
sommeil, les événements stressants ou positifs vécus le jour
d’après et leurs affects, c’est-à-dire leur manière de réagir aux
événements sur le plan émotionnel. Bilan de l’enquête : le
nombre d’heures dormis la nuit précédente influençait l’affect
positif en réaction aux événements, mais pas l’affect
négatif. En d’autres termes, les participants ne trouvaient
plus autant de joie dans les bonnes choses
après une nuit plus courte. Allonger son temps
de sommeil aiderait donc à être plus
heureux au réveil…

 

Néosanté N° 106 p4

 

Voir les commentaires

La maladie est la réponse intelligente de notre organisme !

8 Décembre 2020, 21:24pm

Publié par Bertie

Reprise de l'article paru le 21 juin 2012 :

 

 

La gestion d'un RISQUE DE MORT ou d'une GRANDE PEUR, chez les mammifères ne dépends pas directement d'un choix conscient.

 

Un essai de réponse a un commentaire de L :  La maladie est la réponse intelligente de notre organisme

et :

Les maladies ne tombent pas sans prévenir sur nos têtes par hasard un beau matin.

Notre malaise s’exprime d’abord via notre entourage et notre environnement

AVANT de la faire via le corps.

    les-maladies-ne-tombent-pas-sans-prévenir

La meilleure solution pour gérer une situation conflictuelle chez les mammifères ne dépends pas directement d'un choix conscient.

 

 

Dans le groupe des mammifères dont nous les HUMAINS sommes partie intégrante, la gestion instantanée d'un RISQUE DE MORT ou d'une GRANDE PEUR, passe par la mise en route de processus instantanés pris en charge par le(s) cerveau.

 

Réactions musculaires pour se protéger (mains en avant) ou se mettre à l'abri (course) et ne pas souffrir.

La souffrance morale étant celle que notre corps à le plus de mal à gérer puisqu'elle entraine une surcharge des circuits de neurones qui risquent de ne plus pouvoir assurer alors notre protection.

Depuis la nuit des temps (le nôtre) notre BIOLOGIE a mis en place des "systèmes" automatiques dont les deux grands PROGRAMMES sont :

  1. Assurer notre reproduction (remplacer les morts)
  2. Nous garder en vie............ par tous les moyens possibles !

 

La mise en route du programme N°1 est connu.


Celle du N°2 est moins connue et surtout cachée à notre connaissance... par différentes instances dont les pouvoirs dépendent en partie de la gestion de nos PEURS et de nos croyances.

 

Nous garder en vie, nous paraît dans nos sociétés humaines quelque chose de simple et bien organisé (assurances, finances, polices, armées, habitation, vêtements, traitement de l'eau potable, armes, clôtures, portes, serrures, monnaies, systèmes de "santé", etc...).

     Mais notre biologie neuronale ne se sert pas de ces "béquilles".

L'urgence est d'être performant dans l'immédiat, et pour éviter les "orages électriques" dans les synapses entre les neurones, la surcharge électrique va être dérivée directement vers l'organe le plus concerné ou le plus adapté par le STRESS ou le DANGER en cours.

 

Avec 4 possibilités :

  1. créer des cellules en plus (fabriquer en plus)
  2. Lyser (détruire) des cellules existantes (faire de la place)
  3. Bloquer un système hormonal (Hypo...)
  4. Accélérer une production hormonale (Hyper...)

Il existe parfois des "impossibilités" et l'ordre sera MISE à l'arrêt complet....qui entraîne un "PAT" (terme utilisé dans le jeu d'échecs ou l'on peut continuer à jouer indéfiniment, mais il ne sera plus jamais possible de prendre le Roi). Nous traduisons ce Pat par le mot Dépression.

 

Ces automatismes sont sans danger puisque organisés par le cerveau (qui ne se prend bien sûr jamais pour cible à ce stade) pour nous garder en vie et cela aussi longtemps que nécessaire jusqu'à la disparition du danger ou la résolution de stress déclencheur.

 

La MALADIE au sens que nous connaissons et utilisons apparaît APRÈS la solution ou l'arrêt du danger.

  • Les cellules en trop vont être démontées
  • Les trous vont être comblés
  • Les systèmes remis en marche normale.

Pour réaliser ce chantier, qui peut être énorme selon la durée qui à précédé cette mise en réparation, notre corps va avoir besoin de certains éléments indispensables pour éviter les "dérapages" qui peuvent devenir vite "MORTELS". ( c'est un peu comme vouloir ramasser quelque chose ou boucher un trou sur une autoroute un vendredi vers 17h !)

 

La première phase est généralement peu visible  (sauf dépistages systématiques ou pré-scorbut existant !)

La mise en réparation va être une source majeure d'apprentissages et de connaissance de soi, une occasion de grandir, de mieux se connaître et de se relier au monde .

Notre "société" nous a appris à ne pas respecter les besoins de notre corps (c'est mal !) et celui-ci (notre biologie) va tenter de nous en informer.....par le malaise ou les douleurs liée s aux réparations, œdèmes qui coincent ou obstruent ou tirent sur les tissus ou les périostes osseux...(exemples des coups reçus dans les tibias ou des maux de dents !)

La demande d'aide(s), l'apport des matériaux nécessaires, ainsi que l'arrêt de l'activité, sur l'autoroute vont être primordiaux pour rester en vie.

L'épreuve traversée dépend de la durée du conflit initial (avant solution) et du respect des besoins.

Les solutions violentes (type traversée de l'autoroute en courant !) ne devraient être utilisées que dans l'urgence (chirurgie réparatrice par exemple),

Nous manquons cruellement d'accompagnateurs performants dans nos maladies, les médecins n'étant aux cours de leurs études malheureusement pas formés à accompagner mais à dépister !

Bien souvent nous n'avons affaire qu'à du "cache symptômes" ou pire de la destruction pure et simple, donc sans espoir de retour à l'origine !!

 

Dans les bonnes conditions, GUÉRIR est un processus très simple (automatique) et juste inconfortable.

 

     Nous ne "TOMBONS" pas malades ! La partie que nous appelons maladie est celle ou les réparations sont inconfortables dans notre mécanique. Douleurs, œdèmes, sensations désagréables, fièvres...


On ne peux pas réparer pendant le "problème" mais seulement après !


      Par exemple, ON ou JE me blesse avec un couteau, tant que le couteau est dans la plaie, les cellules ne tentent pas la cicatrisation, surtout si le couteau reste dans la plaie ! Mais dès qu'il est retiré, les travaux de "remise à neuf" démarrent, avec toutes les douleurs liées aux gonflements, tiraillements, évacuations des "crasses", chute de tension...


     Aussitôt les mécanismes d'apprentissage se mettent en route dans le cerveau pour ne plus reproduire si possible ce même "problème !



     Si l'organisme ne dispose pas du nécessaire pour ces travaux de réparations, qui peuvent être vastes, longs ou nécessitant la construction de nombreuses nouvelles cellules et évacuation de toutes celles hors d'état et celle construites provisoirement comme échafaudages, alors là, AÏE AÏE AÏE !


     Les symptômes sont alors bien visibles  et des antalgiques vont donner du confort pendant cette période.


     Mais les stress "non mécaniques", donc plus psychologiques, vont occasionner des dégâts plus diffus et sur du plus long terme, par exemple les sentiments de dévalorisations ou de performance qui vont "ulcérer" les cartilages ou les cellules osseuses concernées, entraînant des difficultés de mobilité...


     C'est là que la pharmacie actuelle va servir de cache symptômes et éventuellement empêcher la prise de conscience qui permettrait de guérir de ce sentiment de dévalorisation ou de ce conflit de performance.


     Quand tout se passe idéalement, nous en ressortons grandis et porteur d'un circuit "appris" qui nous permettra de ne ne pas reproduire ce même mécanisme à l'avenir.

 

MAIS il existe des "problèmes" récurrents' qui reviennent à la charge plus ou moins souvent dans notre vie (dits conflits en balance), ce sont ceux-là les plus embêtants ! Mais qui ne dépendent que de vos réponses et prises en charge accompagnées.

Les cicatrices de "guérisons" plus ou moins réussies, vont s'accumuler que ce soit au niveau du cerveau, du psychisme, du (ou des) organes concernés...

Je vous laisse imaginer avec votre médecin habituel, et des spécialistes consultés, leurs conclusions !   

************

http://bit.ly/2AhbqL6

Articles divers sur les conditions de la réparation  faites vous plaisir prenez du temps !

lien vers les "raisons" de notre cerveau de survie !

Bertie

********

Voir les commentaires

GUÉRIR c'est aussi réparer les 2 autres plans !

29 Novembre 2020, 16:25pm

Publié par Bertie LAVIE

       Je vous ai transmis récemment les infos nécessaires pour la guérison facile d'une perturbation (appelée généralement maladie dans le monde "moderne"), mais j'ai omis de vous inviter à prêter attention aux 2 autres plans qui sont , certes séparés mais indissociables de notre corps physique.

 

     Je vous invite à revoir attentivement mes précédents articles : 

 - http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/2019/01/une-autre-approche-du-trois.html

     Puis

- http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/2018/11/3-plans-comme-un-triangle.html

     Puis

- http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/2019/09/encore-sic-les-trois-plans.html

 

Après cela une autre invitation pour un facile travail de guérison sur les 2ème et 3ème plans ensemble :

les petits bonhommes allumettes ! Le lien sur ce blog est : 

- http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/2014/08/les-petits-bonhommes-allumettes.html

 

Bertie

*****************

Rappel :
Nous sommes en guerre a dit le président ! Sans préciser qui est le "nous" dont il parle ....

Ceux à qui ça va rapporter le plus ?

TOUTES les guerres passées ont été "organisées pour cela ... $$$

*******

Il n’y a pas une politique de santé, il y a une industrie de la maladie ».

*****

Voir les commentaires

La Méthode GARDELLE comment faire et protocole OTITE (Michel DOGNA)

6 Septembre 2020, 15:52pm

Publié par mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr

La Méthode GARDELLE et un protocole OTITE

Cette technique est très intéressante, c'est pourquoi je vous en fais cadeau. Imprimez et gardez précieusement ce document près de votre armoire à pharmacie, photocopiez et offrez-le,

Il en va peut-être de la survie de quelqu'un de proche un jour ou l'autre !

Les poches de gel existent en pharmacie et magasins de sport mais le sac de petit pois surgelés (ça se moule bien, en prévoir 2) fait bien l'affaire aussi !  Mais dans l'urgence des haricots c'est pareil...

(il vaut mieux jeter les petits pois après la série de cycles de décongélations.)

 

 1) Dans tous les cas de figures, ne pas oublier de placer un linge interposé

entre la vessie de glace et la peau.


 2) Ne jamais mettre du froid sur le ventre et le foie,

mais toujours du chaud.

Exception : le bas-ventre, sur l'aine à droite  (suspicion d'appendicite)


FROID sur la zone en souffrance /

 et CHAUD sur le ventre

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

La Méthode GARDELLE

ou
LA THERMOTHÉRAPIE  DIFFÉRENTIELLE


Extrait d'un texte de Michel DOGNA
 et de son livre PRENEZ en MAINS votre SANTÉ (Tome 2)

Nota:: le tome 3 est paru !


    Pierre GARDELLE, ancien kinésithérapeute et ancien ingénieur des Arts et Métiers, est au moment où j'écris ce livre, âgé de 93 ou 94 ans. Bien qu'il jouisse encore d'une bonne santé globale, il n'est plus guère possible de communiquer avec lui car il est atteint d'une surdité avancée. Il est donc inutile d'essayer de le contacter. Toute sa vie, il fut un grand militant des médecines douces et de la naturopathie. En outre, il fut celui qui a introduit Oshawa en France.
    Son esprit d'observation lui permit de mettre au point diverses méthode de soins, ainsi que des techniques dans le domaine du sport. J'ai personnellement retenu une méthode pour monter les étages sans être essoufflé. En effet , j'ai vu Pierre GARDELLE faire le pari avec des petits jeunes à celui qui arriverait frais et dispos en haut de 5 ou 6 étages d'un immeuble Parisien.. De fait, en montant d'un bon pas, il est normal même en étant en bonne forme, d'être essoufflé voire hors d'haleine en arrivant en haut. Pierre GARDELLE part du principe que lorsque l'on s'essouffle, on est déjà en état d'asphyxie. Si l'effort persiste, on ne peut plus rattraper ce retard d'oxygène. La seule façon d'éviter cela, c'est de respirer et de souffler à fond dès le départ et même juste avant l'effort. La méthode est magique et  l'on peut ainsi monter longtemps avec facilité. Je vous conseille d'essayer pour en être convaincu.

LE LENT CHEMINEMENT DE LA MÉTHODE GARDELLE

    En fait ce n'est pas GARDELLE mais moi-même qui ai baptisé sa méthode du nom médico-scientifique de "thermothérapie différentielle", d'autant plus que j'en ai modifié quelque peu les modalités pour des raisons de commodité, car lorsque quelque chose est trop fastidieux, on hésite à le faire.
   
    Avec sa méthode, Pierre GARDELLE a résolu en quelques séances, des hémiplégies (suites d'AVC), des aphasies (perte de la parole), des tumeurs au cerveau, des abcès osseux, des gangrènes, de nombreuses pathologies inflammatoires lourdes, et même un cas de folie.

    Bien que ses expériences fussent limitées en nombre, (selon son expression "je ne suis pas l'hôpital de la Salpêtrière"), pratiquement toutes ses interventions furent couronnées de succès.
    Depuis près de 10 ans, j'enseigne la méthode GARDELLE dans mes conférences et dans mes stages, mais très peu de personnes et, plus désolant, peu de praticiens, en prennent l'initiative malgré le manque total de risques, et préfèrent s'en remettre pour les cas précités ci-dessus, à la grande médecine avec ses lourdeurs onéreuses et ses limitations. Heureusement, il y a çà et là, quelques aventuriers de la vie qui osent prendre quelque responsabilité et qui me rapportent régulièrement des succès inespérés grâce à la méthode GARDELLE.
    Une fois de plus, je tente ici de planter la graine avec l'espoir que parmi la masse inerte, quelques esprits dynamiques en feront leur outil de choix, judicieusement utilisé. Jamais la médecine ne s'intéressera à la méthode GARDELLE car, celle-ci ne nécessite aucun appareil, aucun produit, si ce n'est de l'eau chaude et des glaçons. Donc rien de rentable.

LA MÉTHODE D'ORIGINE

    Je vais présenter ici, dans toute son exactitude, la façon dont procédait GARDELLE, et nous allons prendre comme exemple un caillot au cerveau suite à une thrombose ou une rupture d'anévrisme.
    Il faisait aliter le malade pendant huit heures. Sur la tête, il plaçait des serviettes mouillées trempées dans de l'eau à 10 °, qu'il remplaçait (à cause de l'échauffement) toutes les 3 minutes durant les 3 premières heures, puis toutes les 6 minutes ensuite. Inutile de dire que cela mobilise deux personnes pour assurer le petit manège sans compter que ce n'est pas toujours facile de faire de l'eau à 10°.
    Normalement, le patient tombe dans une somnolence par le même ralentissement du cerveau que celui que connaissent les montagnards pris par le froid.

    Pendant ce temps, GARDELLE  posait une serviette chaude sur le ventre (40°) qu'il changeait aussi toutes les 7 à 10 minutes pour compenser le refroidissement. Tout cela pendant 8 heures et en renouvelant  la procédure plusieurs jours jusqu'à ce que le petit miracle se produise.

EXPLICATION DE LA PROCÉDURE SELON GARDELLE

    Lorsqu'une lésion inflammatoire se produit sur un endroit de l'organisme, il y a une augmentation locale de température. Parmi les leucocytes et les lymphocytes, il y a ceux que nous définirons à des fins pédagogiques : "service de voirie". Le problème est que ces nettoyeurs vivent des problèmes similaires à ceux des pompiers : la chaleur les empêche d'approcher, ce qui les gêne pour effectuer leur travail correctement. En refroidissant le site atteint, ces petits travailleurs peuvent multiplier par dix leur efficacité, d'où les résultats surprenants.

    Mais cela ne s'arrête pas là. D'abord il y a le problème de la régulation thermique du corps qu'il faut équilibrer par une source chaude compensatoire à distance, de préférence dans une zone carrefour des systèmes lymphatique et sanguin. La région englobant le plexus solaire, l'abdomen, le foie et la rate est du premier choix.

    Par ailleurs, les leucocytes et lymphocytes nettoyeurs ont besoin d'emmener les déchets métaboliques sur un lieu de décharge adéquat. Ce lieu privilégié est encore le même en raison de la grande densité du réseau lymphatique de cet endroit qui est en relation directe avec l'intestin, celui-ci faisant office de drain. A noter que la différence de température 10°/40° crée un courant de convection du type chauffage central. Aussi, il est courant de constater au niveau de la compresse chaude une formation de petits boutons, voire même d'abcès de décharge en particulier dans le cas de tumeurs.
    Certains pourraient être tentés de remplacer la compresse chaude par une simple bouillotte. Ce serait une erreur car lorsqu'on essore la serviette chaude, il en ressort un liquide blanc prouvant qu'il y a eu une exsudation de la peau favorisée par la présence d'eau.

LA MÉTHODE SIMPLIFIÉE

    La partie la plus contraignante étant les compresses froides, j'ai cherché à trouver une simplification préservant l'efficacité. La solution s'est avérée être la vessie de glace (grand modèle, vente en pharmacie) avec un linge interposé. On peut vérifier avec un thermomètre placé contre la peau que la température est bien proche de 10°. Tant qu'il y a de la glace, aucune manipulation n'est nécessaire; ( Note de Bertie : en secours, 2 sacs de petit pois surgelés pas chers, peuvent donner un coup de main ! )
    Au niveau de la compresse chaude, il est commode de placer par-dessus une bouillotte qui freine le refroidissement de la serviette. Il existe aussi des coussin chauffants électriques que l'on peut mettre par dessus. Par ailleurs, j'ai trouvé les séances de 8 heures trop longues. Aussi, j'ai opté pour des séances de 4 à 5 heures maximum. Les résultats ont pratiquement toujours été excellents.

**************

DES APPLICATIONS DÛMENT TESTÉES DE LA MÉTHODE.

RUPTURE D'ANÉVRISME (AVC)

    Bien sûr, il s'ensuit couramment des traumatismes latéraux de l'arc réflexe, en particulier dans la motricité, la parole, ou encore des troubles de comportement.
Indépendamment des traitements médicaux officiels qui peuvent être apportés, l'urgence est dans la libération du caillot formé, celui-ci entraînant des zones de compression des cellules nerveuses qui se nécrosent rapidement. Les différents patients que j'ai pu orienter vers la méthode GARDELLE ont pu récupérer leur motricité en quelques semaines et quelquefois en quelques jours selon que l'on a plus ou moins attendu pour appliquer le procédé. Il s'agissait d'hémiplégies diverses accompagnées de grandes fatigues.
Mode opératoire :  - grande vessie de glace sur la tête avec linge interposé.
                               - serviette chaude avec bouillotte sur le ventre.
                               - 1 séance de 4 heures chaque jour jusqu'à restauration de la motricité.

MIGRAINE

Mode opératoire : -  vessie de glace sur la tête avec linge interposé.
                              -  serviette chaude  avec bouillotte sur le foie.
                              - séance de 2 heures à renouveler si nécessaire.

TUMEUR AU CERVEAU
Idem rupture d'anévrisme.


MALADIE D'ALZHEIMER

    Selon Pierre GARDELLE, un aspect de cette maladie dégénérative réside dans la présence d'une quantité importante de purines au niveau du cerveau. Il conseille même à partir d'un certain âge d'effectuer ce qu'il appelle un "nettoyage du cerveau" tous les 4 ans, ce qu'il a fait lui-même et à quoi il attribue la préservation intégrale de ses facultés mentales à son âge avancé. Je dois avouer que je n'ai jamais trouvé personne qui ait voulu appliquer le protocole sur des cas de Alzheimer bien que ce ne soit aucunement dangereux. Manque de motivation ? Nous devons donc ici nous en tenir aux affirmations de GARDELLE.
Mode opératoire :  - vessie de glace sur la tête.
                               - serviette chaude sur le foie plus bouillotte.
                               - séances de 3 heures, deux fois par semaine.

et bien sûr changements alimentaires  qui vont de paire.

 

et Le Bacopa monnieri, le Ginkgo biloba et la petite pervenche font partie des rares plantes qui ont prouvé scientifiquement leurs bienfaits pour prévenir Alzheimer. Grâce à leur action, vous pouvez envisager sereinement l’avenir en sachant que ces plantes agissent chaque jour pour éviter autant que possible (à vous et à vos proches) les tourments liés à la maladie d’Alzheimer.

https://documents.cellinnov.com/newsletterOnline/?mailingName=weekend_FME_lesecretdesreligieuses&utm_campaign=20171204-10Mindbaz&utm_source=all&utm_medium=FMEBR01&email=hubert.visset@orange.fr

CAPSULITE DE L'ÉPAULE

    Les cas que j'ai eu à traiter ont été réglés en 24 heures, alors que le bras était bloqué vers l'extension verticale depuis des mois.
Mode opératoire :  -  vessie de glace sur l'épaule
                               -  serviette chaude plus bouillotte sur le ventre.
                               -  séance de 2 heures. 

LUMBAGO

    Se rappeler qu'un lumbago est toujours en rapport avec l'intestin, que l'origine soit le stress ou l'intoxication. Il convient donc d'abord de mettre l'intestin au repos en jeûnant pendant 24, 36 ou 48 heures selon l'intensité du trouble. On peut alterner de l'eau chaude un peu miellée avec de l'eau chaude salée. (Sérum de QUINTON !) Normalement (je l'ai expérimenté sur moi-même) 24 à 36 heures suffisent pour être libéré.
Mode opératoire :  - vessie de glace sur les lombaires.
                               - serviette chaude plus bouillotte aux pieds.
                               - séance de 3 heures - renouveler plusieurs jours si nécessaire.

GANGRÈNE DE LA JAMBE

    Le cas le plus impressionnant que j'aie connu fut celui d'un homme qui, atteint d'une gangrène sèche souffrait le martyre et ne réagissait plus à la morphine. Je fus prévenu un mercredi alors qu'une amputation était prévue le samedi suivant. N'ayant pas d'expérience antérieure, je n'ai rien promis au niveau des résultats si ce n'est un probable soulagement de la douleur. Les douleurs s'estompèrent rapidement (dû à l'effet anesthésiant du froid). Le surlendemain, des bourgeons de chair rose apparurent au milieu des tissus gris nécrosés. Le samedi matin, à l'hôpital, le chirurgien sidéré annulait l'opération.
Mode opératoire :  - vessie de glace sur la partie gangrenée.
                               - serviette chaude plus bouillotte sur le ventre.
                               - bouillotte sur l'autre pied.
                               - application quasi-permanente.

PARALYSIE DES JAMBES

    Cette histoire concerne ma propre mère alors qu'elle avait autour de 80 ans. Percluse d'arthrose et vivant de surcroît dans une maison humide, elle fut subitement prise de paralysie totale des jambes. Alerté, je me rendis chez elle, et après avoir pris connaissance du bilan hospitalier, il m'apparut clairement que son problème était dû à un blocage nerveux réflexe au niveau sacro-lombaire, probablement à cause des concrétions calciques. A noter qu'elle ne souffrait absolument pas. Je décidai de lui faire un "GARDELLE".
    Au bout d'une heure, elle m'appela alors que j'étais dans la pièce à côté. Elle était sur ses jambes et se cramponnait au dossier d'une chaise près du lit. Il fallut d'autres séances et plus d'un mois pour qu'elle contrôle à nouveau une partie de son équilibre au niveau des pieds.
Mode opératoire : idem lumbago


CONCLUSION

    De nombreuses applications de la méthode GARDELLE n'ont pas encore été investies et restent à trouver.

******************
Le traitement quasi-miraculeux de l'OTITE que je préconise depuis 30 ans, avec une compresse froide autour du cou et une chaude sur l'oreille, c'était du GARDELLE sans le savoir.
     Par contre, la différence entre la capillothérapie de Salmonoff réside dans le fait que Salmonoff n'utilisait  qu'une seule source de chaleur ou de froid. Exemples :
        - bain de bras à 40/42° (rhume - refroidissement)
        - bain de pied à 40/42° (hypertension)
        - compresses chaudes sur le ventre (colite)
        - compresse froide autour de la gorge (angine) etc...

    Enfin, je tiens à repréciser qu'aucune assistance médicale ne peut vous venir en aide dans ce genre de technique qui ne rapporte rien à personne.
    Vous avez là un outil fabuleux, même pour des cas lourds.
    A chacun de prendre en charge le destin de ceux qu'on aime sans chercher à déléguer notre responsabilité à des services officiels, mais incompétents dans ce domaine.

******************
DE  NOUVEAUX  TÉMOIGNAGES
 (extrait de la revue "Nouveaux horizons santé" de septembre 2006)

1- La petite Mathilde, ayant reçu le vaccin tétracoque, a développé à l'endroit de la piqûre un vilain abcès qui suintait en permanence. Au bout de 5 mois, la grand-mère (abonnée), lui a appliqué cette méthode avec vessie de glace sur l'abcès et les serviettes chaudes avec bouillotte sur le ventre, ceci pendant une heure. Une seule séance a été effectuée. Tout est rentré dans l'ordre en quelques jours.

2- Amélie A (abonnée de Nouvelle-Calédonie) a développé une bartholinite après chacun de ses deux accouchements. Ceci entraînait une poche de pus vaginale qui n'en finissait pas. Cette fois elle a placé les glaçons sur le bas-ventre - périnée et le chaud sur le foie. Le problème a été réglé ainsi en quelques jours.

3- Un bébé de 7 mois, après une minuscule blessure faite par sa maman en lui coupant les ongles, a développé un panaris qui devait faire l'objet d'une opération. La main dans la vessie de glace (toujours avec un linge interposé) et le chaud sur le ventre, et l'opération a été annulée de justesse.

4- Cathy M écrit ceci : suite à diverses intoxications, j'ai fait un œdème cérébral. Après 20 heures d'un état dont je vous passe les détails, je me suis souvenue de la thérapie GARDELLE dont vous aviez parlé. Après 2 heures de pack de glace sur la tête et coussin chauffant sur le ventre, j'ai beaucoup vomi, puis la nuit suivante beaucoup uriné... Et je m'en suis sortie! Je suis ensuite restée un mois au lit avec des séances de glace "en haut" et bouillotte "au milieu", et j'ai réappris à marcher normalement. Je ne sais pas où j'en serais sans votre article... Je vous en remercie du fond du cœur.


NOTA
 1) Dans tous les cas de figures, ne pas oublier de placer un linge interposé entre la vessie de glace et la peau (évitez une engelure !).
 2) Ne jamais mettre du froid sur le ventre et le foie, mais toujours du chaud. Sauf exception : le bas-ventre à droite (suspicion d'appendicite)


FROID sur la zone de souffrance /

CHAUD sur le ventre

*********************************

Pour contacter Michel Dogna :

Cliquez sur : www.micheldogna.fr ( accès à son site contr'infos ) avec deux livrets à télécharger.

**********************

https://micheldogna.fr/la-methode-gardelle/

 

**********************

Ajout du 28 janvier 2019 d'après un article de néosanté N° 85 https://www.neosante.eu/boutique_france/fr/12-achat-revue-a-la-piece-numerique

Indications multiples
Michel Dogna dresse une liste de symptômes qu’il a soulagés par la méthode Gardelle et indique pour plusieurs d’eux la durée d’application : • Rhume,

• Capsulite de l’épaule,
• Hernie discale, lumbago : 1 à 2 séances d’1h par jour jusqu’à soulagement,
• Gangrène de la jambe : idem en ajoutant une bouillotte sous le pied opposé. Soulagement immédiat des douleurs et guérison obtenue au bout de dix jours d’application permanente,
• Paralysie des jambes ; poche de glace à la charnière sacro-lombaire,
• Séquelles d’AVC (hémiplégies, aphasie...) : 2 ou 3 séances d’1 heure par jour jusqu’à récupération totale. À mettre en œuvre dès l’hôpital si possible,
• Tumeurs cérébrales : 2 séances de 2 heures par jour jusqu’à résultat.
Pour ma part, j’ajouterais l’otite... En effet, j’ai eu l’occasion de stopper net à plusieurs reprises les otites très douloureuses qui réveillaient mon fils la nuit... Et sans récidive. J’utilisais pour cela une adaptation de la méthode Salmanoff, du nom du médecin russe qui l’a mise au point.
Faisant appel au chaud et au froid, elle est réputée venir rapidement à bout d’une otite et d’épargner le recours à une antibiothérapie ou à d’autres méthodes invasives. Il y a plusieurs variantes de cette méthode. Celle que j’ai mise au point en la croisant avec la méthode Gardelle fut souveraine pour plusieurs enfants de mon entourage à plusieurs reprises.
Protocole anti-otite
Entourer le cou d’un linge (petite serviette, torchon) préalablement trempé dans l’eau très froide (avec glaçons).
• Poser une bouillotte à 40 °C avec un linge humide tiède interposé sur le plexus,
• Laisser poser 5 minutes,
• Recommencer avec un linge imprégné d’eau chaude 5 minutes de plus,
• Alterner froid et chaud pendant un total de 20 minutes,
• Verser une goutte de citron ou d’extrait de pépins de pamplemousse dans le conduit auditif douloureux. En général, la douleur est déjà très apaisée voire stoppée,
• Recommencer l’opération le lendemain, même si les douleurs ne sont pas présentes.
Ça n’a l’air de rien comme ça, mais ça marche !
L’otite est bien souvent stoppée et et dans le pire des cas, elle est soulagée et l’on peut dormir tranquille jusqu’au lendemain matin. Une variante de cette méthode consiste à poser une compresse froide sur le cou et une compresse chaude sur l’oreille pendant 20 minutes. Je ne l’ai pas testée.

Emmanuel Duquoc

 

******************

Rappel :
Nous sommes en guerre a dit le président ! Sans préciser qui est le "nous"....

... Ceux à qui ça va rapporter le plus ? Et le plus longtemps.

*******

Il n’y a pas une politique de santé, il y a une industrie de la maladie ».

Voir les commentaires

Maladies et moyens de guérison(s)A

27 Août 2020, 18:25pm

Publié par Bertie LAVIE

Maladies et moyens de guérison(s)
 

Le 17 juin je vous ai déjà (re)mis : ce qui marche aujourd'hui pour guérir

             Et ce 27 août, je voudrais faire un complément concernant

le système immunitaire

dont "on" n'a jamais autant entendu parler depuis quelque temps !

Dans la vision pasteurienne de la médecine actuelle c'est bien sûr un appareil de LUTTE puisque tout est basé sur la GUERRE !

Alors que c'est AVANT TOUT

un système d'enregistrement par le cerveau archaïque,

de ce qui a été nécessaire et de ce qui a manqué,

lors du dernier essai de guérison effectué (abouti totalement ou non) ...

Et si je peux me permettre, les séquences D'ADN ou ARN n'en ont rien à foutre ! Ce ne sont pas "elles" qui prennent les décisions lors des stress qui nous assaillent et qui dans certains cas déclenchent des phénomènes de survie liés à notre propre histoire... enregistrée dans notre cerveau !

 

Dans la même vision pasteurienne, qui est aussi celle de beaucoup d'écoles naturopathiques, les apports extérieurs, Zinc, vitamines, argent colloïdal, plantes (en général) etc, vont être proposées dans une vision ANTI (douleur/inflammatoire/bio...) et non pas comme matériaux et matériels nécessaires à la bonne réalisation du "chantier" en cours.

*****************

Rappel :
Nous sommes en guerre a dit le président ! Sans préciser qui est le "nous"....

Ceux à qui ça va rapporter le plus ?
*******

Il n’y a pas une politique de santé, il y a une industrie de la maladie ».

Voir les commentaires

FIÈVRE transpirante (remise à jour ce vendredi 20)

15 Août 2020, 19:35pm

Publié par Bertie LAVIE

Il y a celle du samedi soir !

Celle que le monde estudiantin et bourgeois qui pouvait (avait les moyens et encore la force !) de faire la fête, du temps où la semaine de travail était de 6 jours de 12 ou 14 heures, 52 semaines par an !

 

       Et puis il y a la fièvre que le corps physique utilise pour gérer les développements de bactéries diverses et évacuer ( donc transpirer), par les multiples émonctoires de la peau (et non pas le filtre des 2 seuls reins et le chemin de la vessie) tous les résidus des chantiers en cours (voir les 2 articles précédant https://bit.ly/3aIWkLZ) .

     C'est la raison pour laquelle il ne faut pas tenter de supprimer cette fièvre par des moyens chimiques (sauf à la réguler en cas de danger si emballement au delà des 41°5 !).

     Il va falloir accompagner le malade et empêcher toute déshydratation , donc boire à même température, l'idéal serait du QUINTON  tiédi dans un bain marie pour ne pas le dénaturé ou allongé d'eau chaude au 2/3.

     Des tisanes douces seront les bienvenues avec un tout petit peu de vrai miel, ce n'est pas le moment de faire dans la détox !

Boire et se reposer c'est la seule indication utile ! Le jeûne se marie bien à la fièvre !

     De la vitamine C en poudre peut se glisser avec ou dans les boissons ce ne sera que bénéfique.

     Si la fièvre était très forte mettre le cerveau à l'abri en mettant des serviettes fraiches autour du crâne !

Thermomètre laser JAMAIS sur le front, ce n'est pas une arme, et le rayon laser peut atteindre la glande pinéale ! Donc prise de mesure sur l'intérieur du poignet. 

Pensez à mettre des serviettes de bains dans le lit pour absorber les transpirations et à changer la taie d'oreiller souvent et/ou la recouvrir elle aussi. Un bon pyjama vaut mieux que de dormir tout nu dans cette période de fièvre, il évitera de "prendre" froid en cas de besoin de se lever ! ! ! 

Les douches chaudes peuvent faire beaucoup de bien car elles stimulent la peau aussi !

Pensez à mettre le chauffe-eau en marche forcée si vous êtes sur un ballon électrique !

Dès le retour en dessous de 38° le plus gros est passé !

Attention aux thermomètres à prise dans l'oreille qui ne sont pas fiable, selon l'état de la pile ou l'humeur du jour, me disait une infirmière !

Thermomètre laser JAMAIS sur le front, ce n'est pas une arme, et le rayon laser peut atteindre la glande pinéale ! Donc prise de mesure sur l'intérieur du poignet. 

 

 

ATTENTION au retour alimentaire !

Voir article précédant : https://bit.ly/3aIWkLZ

 

Nota : la fièvre du nourrisson doit amener à consulter immédiatement car il s'agit plus facilement d'un "empoisonnement" alimentaire ! ET IL FAUT protéger le cerveau fragile d'une chaleur nuisible !

**********************

 

Ci dessous ajout du 20/03/2020 avec des conseils simples et sensés par un médecin !

 

Voir les commentaires

La maladie ? Une réponse automatique mise en place par notre cerveau inconscient

17 Mai 2020, 17:13pm

Publié par Bertie LAVIE

Dr Pierre-Jean Thomas-Lamotte  néosanté N°99 extrait :

Peu à peu, la maladie m'est apparue comme une réponse automatique mise en place par notre cerveau inconscient pour faire face au réveil d'un mauvais souvenir : le traumatisme psychique ou la blessure que nous avions tenté d'emmurer dans notre inconscient, se réveillant, il fallait trouver une nouvelle réponse pour tenter de rétablir l'équilibre. Mais pas n'importe laquelle !

.../...Acheter le N° 99 (4€)

Voir les commentaires

« La maladie protège l’image que nous avons de nous » complément 2A

10 Mai 2020, 09:47am

Publié par Bertie LAVIE

 

Dr DRANSART homéopathe dans néosante N° 98 http://philippe-dransart.com

 

... nous somatisons quand l’image que nous avons de nous-même est prise dans la situation. Ce n’est pas le deuil en soi qui rend malade : le stress ne fait que mettre le doigt sur une difficulté intérieure, sur des questions non résolues sur « qui nous sommes », quel est notre rôle, notre place, quelle image nous avons de nous.

.../...

La maladie est un langage mot à mot. Mot à maux.

.../...

La maladie n’est pas un langage « codé », binaire. Il y a une résonance à un niveau inconscient. Si nous somatisons, c’est précisément parce que nous n’avons pas conscience (de ce qui nous atteint). Si nous le savions, nous ne serions pas malades ! Pour être plus précis, ce qui se dit dans le corps est une difficulté dont nous n’avons pas conscience et pour cause : les mots sont retenus dans les maux. S’ils ne n’étaient pas, si les mots étaient encore là pour nous aider à relier les choses entre elles, nos granules et autres élixirs seraient superflus ! Une bonne prise de conscience et hop, tout se résoudrait...
Mais lorsque les mots sont prisonniers, que nous ne parvenons plus à connecter les événements entre eux afin de comprendre ce qui nous arrive, nous avons besoin d’aide.

Pour cela nous avons deux sortes d’outils : ceux qui nous soulagent et ceux qui nous aident à comprendre.

***********

Voir les commentaires

Ce qui "marche" pour guérir ! Les bases indispensable .

14 Avril 2020, 13:47pm

Publié par Bertie LAVIE

Ce qui marche pour guérir aujourd'hui ?

 

Voir la mise À JOUR de DÉCEMBRE 2020

C'est en premier lieu la prise de conscience qui vous permettra d'enclencher la poursuite de votre guérison. Le respect des signaux de votre corps est le plus important à comprendre. Notre corps si merveilleux, si précis dans ses actions nous envoie systématiquement tous les messages nécessaires à notre compréhension. Le plus souvent nous refusons ces signaux et nous les ignorons.

C'est en changeant notre regard intérieur, notre écoute fine, que nous aurons la certitude de pouvoir guérir sans trop de difficultés.

 

Le plus souvent la guérison amène des souffrances qui sont totalement inutiles puisqu'elles ne font partie que des signaux.

 

Le repos impératif et absolu fait partie des trois grands points, les plus forts, les plus utiles. Et quand je dis repos, c'est 12 à 14 heures de repos intensif et total dans une journée, y compris bien sûr la nuit.

C'est dans cette période, et uniquement celle-ci, que notre cerveau accepte de lancer les ordres pour réaliser les grands chantiers physiques de notre corps, d'où son importance.

 

Éviter de "tomber en scorbut", est le deuxième point que je vous ai signalé, la chute du taux de saturation de vitamine C dans votre organisme entraîne immédiatement les douleurs et l'augmentation des œdèmes, éventuellement "arrêt du chantier".( cherchez les articles sur le blog)

 

La déshydratation est la pire chose qui puisse arriver à un malade. Le manque d'eau disponible, et j'insiste sur disponible, dans notre organisme, est ce qui entraînera le plus de complications.

 

Dans une phase de maladie il est très important d'amener de l'eau de très haute qualité à votre organisme. L'eau du robinet sera donc à exclure, l'eau minérale en bouteille aussi, ces eaux, sont beaucoup trop chargées en minéraux et électrolytiques diverses qui encrassent nos cellules.

Au minimum consommez de l'eau de source ou plutôt encore mieux de l'eau osmosée, et à partir d'un osmoseur le plus simple possible.

 

Comme vous serez au lit, vous n'aurez pas d'activité musculaire Importante, vous n'avez donc pas besoin de beaucoup de sucre, les laitages vous sont totalement interdits, je parle du lait de vache bien sûr. Le lait de vache, c'est pour les petits veaux en bonne santé. Éventuellement réduisez fortement votre consommation de produits contenant du gluten qui sont des pro-inflamatoires.

 

Par contre vous aurez besoin de protéines de très bonne qualité. La plus facile, la plus efficace sera une protéine vivante. Et dans notre alimentation traditionnelle française nous avons le jaune d’œuf cru (mayonnaise avec une vrai huile), il peut être chaud, par exemple œufs à la coque ou sur le plat, et les fruits de mer que vous mangez crus.

 

Mais si vous n'avez pas pu changer votre regard et avoir la compréhension exacte de l'origine de ce stress, de ce conflit qui a déclenché un processus de réparation, vous restez susceptibles de pouvoir reproduire cet exercice une nouvelle fois. D'où l'importance de tous les accompagnements psychothérapeutiques que vous pourrez utiliser. Il y en a de très efficaces, avec paroles ou sans paroles et, il y en a qui ne donnent que du confort, (et je ne dis pas à qui !)

 

Je vous propose une bonne santé, faites-en ce que vous en voulez !  Merci.

 

 

 

 

 

 

 

Il vous faut bien comprendre que dans la nature il y a tout ce qu'il faut pour fonctionner naturellement, notre expérience personnelle nous a fait choisir très peu de choses.

 

 

Dans les compléments alimentaires qui vous sont proposés, il y a toutes sortes de choses et complètement différentes.

Je ne garde pour ma part à la maison que :

        - de l'argile en poudre pour boire, ou en vrac pour des cataplasmes locaux

        - du sérum de Quinton (en bouteille de 1 litre hypertonique, beaucoup plus économique que les             ampoules !)

        - de l'argent colloïdal

        - de la vitamine C en quantité suffisante. (3g par jour multiplié par le nombre de personne présentes et par 30 jours dans le mois ça fait vite un kilo !)

Le reste ne sont, pour nous, que des compléments très occasionnels puisque notre alimentation très variée et Bio suffit amplement pour avoir tout le nécessaire.

Pourquoi n'avons-nous pas éliminé la vitamine C ? Je vous l'ai expliqué.

Pourquoi avons-nous sélectionné l'argile ?

C'est parce que l'expérience millénaire des peuples qui vivent près de la nature, a montré son efficacité et toutes les recherches de ces 50 dernières années le montrent aisément. De plus de son "coût" est extrêmement faible et est à la portée de chacun.

L'argent colloïdal sert aussi bien pour le jardin, le chat, les bobos, la poubelle, ...

L'eau de mer (sérum de Quinton) selon les besoins voyez sur internet !

 

 

A retenir :

 

Quand vous guérissez, c'est notre planète qui guérit aussi !

C'est de notre responsabilité...

Et quand vous polluez votre corps c'est la même chose...!

 

Mourir n'est pas désagréable. C'est de souffrir qui l'est ...!

 

Nous avons perdu  le "savoir mourir" et l'accompagnement

de ceux qui partent, il nous faudra le réapprendre...

... ça serait bien de le faire avant notre propre échéance...!

 

Le scorbut "tue" assez vite, mais c'est un problème très facile

à résoudre grâce à la vitamine C.

 

Ne pas accepter de s'arrêter pour un repos absolu, n'est

qu'une croyance qu'on nous à inculqué, souvent de force...

 

Si vous continuez à faire ce que vous avez toujours fait,

vous obtiendrez toujours le même résultat...

 

L'eau "potable" n'est pas toujours bonne à boire, et jamais

l'eau du robinet, ni l'eau minérale...

 

Les aliments blancs, blanchis ou raffinés ne sont supportables

que par les "très bien portants"...!

Voir les commentaires

Si vous n'êtes pas encore convaincu par l'importance de la vitamine C pour vous et vos proches ...

28 Mars 2020, 16:53pm

Publié par Bertie LAVIE

Il est encore temps de vous mettre à jour !

Merci Dr LABREZE :

Voir les commentaires

Croyons-nous que l’amour vient de l’extérieur ? suivi d'un rappel de ce qu'est la maladie !

23 Mars 2020, 11:36am

Publié par Bertie LAVIE

extrait de : https://perledesens.com/virus/
 

.../...

À travers la peur des virus, la vie m’invite à évoluer dans ma relation à l’extérieur en prenant la responsabilité de ma vie.

Cette peur des virus nous parle de conscience, de cesser de survivre et de laisser la vie couler en nous plutôt que de la croire à l’extérieur de nous. La vie, la nature, les êtres vivants, la planète, les humains, chacun de nous : tout n’est qu’une unité vivante.

Tant que nous donnons une valeur positive ou négative à l’extérieur, nous entretenons la survie animale en assurant coûte que coûte :

  • notre descendance en cherchant la reconnaissance à l’extérieur de nous,
  • notre alimentation en accumulant des objets extérieurs à nous par sécurité, en entretenant l’illusion du manque, l’obligation de résultat,
  • notre territoire en restant attachés à ce que nous avons fait, construit, à nos savoirs, nos certitudes, notre éducation.

Et au lieu de répondre de cette vie en nous, de cette nature vivante qui est la notre, nous voulons donner un sens et une direction précise à notre vie. Et du coup, c’est l’insensé qui prend la place du sens, ce sens qui ne dépend pas de nous mais qui se révèle au fur et à mesure, comme un cadeau.

.../...

 

Y a t’il un changement d’environnement affectif quand nous déclenchons des maladies virales ? Restons-nous accroché à une histoire passée, à un fonctionnement conventionnel d’entrer en relation ? Croyons-nous que l’amour vient de l’extérieur ?

*******************

 

      Je ne suis pas d'accord avec son approche de la maladie qui viendrait de l'extérieur ... NON, la maladie est la phase où notre organisme, géré par le cerveau reptilien (ou archaïque) organise les réparations et reconstructions cellulaires nécessaires APRÈS (souvent 6 mois) LA FIN (qui peut-être non définitive !) d'un événement (ou d'une suite d'évènements) stressant qui a pu durer et que nous avons vécu dans un certain isolement et sans avoir pu le partager.

 

     Pour faire ces travaux, les "cellules" selon les tissus concernés, développent sur place des outils spécifiques : bacilles tuberculeux, micro-champignons, bactéries, microbes (ceux qui finissent par "coques") et les virus. Certains s'aggloméreront sous forme de tumeurs (masses) si les conditions sont mauvaises, et les autres créeront des ulcères  pour les même raisons.

 

     En cas de peur intense associée, les reins peuvent se trouver surchargés et ne pas pouvoir évacuer les liquides des œdèmes locaux associés à tout chantier de réparation.

     D'où l'importance de ne pas faire baisser une fièvre avec transpiration, et même la favoriser au mieux si un problème de peur sur son territoire est concerné avec atteinte des bronches et des alvéoles pulmonaires !

     La pneumonie, c'est cela ! ( Et il est plus facile de remonter les "crasses" accumulées au fond des poumons en étant allongé, que debout!).

     Œdème de la sphère pulmonaire associée à un scorbut et une surcharge des reins (guérison de peurs) eux aussi en œdème et le "malade" se trouve noyé dans sa propre tentative de réparation, par manque de matériaux nécessaires et de non-respect des conditions minimum pour que le "chantier" se déroule au mieux (repos intensif au chaud, eau de très bonne qualité en quantité, suppression des produits laitiers et autres inflammatoires alimentaires potentiels, apport de vitamine C en quantité (3000 à 20000mg/j) !).

**

Mais ATTENTION : Il peut y avoir des stress extérieurs, que nous ne voyons pas, qui viennent compliquer les processus biologiques ! Je penses aux ondes électroniques qui nous sont imposées de l'extérieur !

Donc pas de téléphone, ni de tablettes, ni de WIFI, ( Si vous l’avez, ne le branchez que lorsque vous l’utilisez.) dans le lit des "malades" !

Quand aux ondes 5G à venir ( déjà présentent à haute dose à Wuhan)  nul ne sait comment des cellules fragilisées vont réagir !

*************

Bertie

*************

Voir les commentaires

VITAMINE C et cette maladie à la mode !

3 Mars 2020, 13:14pm

Publié par Bertie LAVIE

 
 Il y a longtemps que je vous le dis !
 
 
Voici une déclaration officielle vérifiée du deuxième hôpital universitaire chinois Xi'an Jiaotong:

 

 
"Dans l'après-midi du 20 février 2020, 4 autres patients atteints de pneumonie à coronavirus sévère se sont rétablis dans le service ouest C10 de l'hôpital de Tongji. Dans le passé, 8 patients ont été renvoyés de l'hôpital... La vitamine C à forte dose a obtenu de bons résultats dans les applications cliniques. Nous pensons que pour les patients atteints de pneumonie néonatale sévère et pour les patients gravement malades, le traitement à la vitamine C doit être instauré dès que possible après l'admission. De nombreuses études ont montré que la dose de vitamine C a un impact important sur l'effet du traitement. La vitamine C à haute dose peut non seulement améliorer la réponse antivirale du corps, mais surtout, prévenir et traiter les lésions pulmonaires aiguës (ALI) et la détresse respiratoire aiguë (SDRA)."
 
Voici un rapport de la Corée:
 
"Dans mon hôpital de Daegu, en Corée du Sud, tous les patients hospitalisés et tous les membres du personnel utilisent la vitamine C par voie orale depuis la semaine dernière. Certaines personnes ont eu une fièvre légère, des maux de tête et une toux cette semaine, et ceux qui présentaient des symptômes ont reçu 30 000 mg de vitamine C par voie intraveineuse. Certaines personnes se sont améliorées après environ deux jours et la plupart des symptômes ont disparu après une injection. " (Hyoungjoo Shin, MD)
 
Il y a au moins trois essais cliniques par intraveineuses à haute dose de vitamine C en cours en Chine. Des tonnes de vitamine C ont été envoyées à Wuhan par camion.
 
Voici un rapport d'un médecin en Chine:
 
"Nous devons diffuser un message dans le monde entier très rapidement: la vitamine C (petite ou grande dose) n'est pas nocive et est l'un des rares, sinon le seul, agent qui a une chance de nous empêcher de tomber malade et de traiter l'infection par COVID-19. Quand pouvons-nous, médecins et scientifiques, donner la priorité aux patients? " (Richard Z. Cheng, MD, PhD, chef d'équipe international de soutien médical pour les épidémies de vitamine C en Chine)
 
Les attaques des grands médias contre la vitamine C sont centrées sur de fausses allégations de dangers liés aux mégadoses. Cette tactique permet aux médias d'ignorer la vérité selon laquelle même de faibles doses de vitamine C réduisent les symptômes et les taux de mortalité. Ne laissez pas les médias vous monter la tête. Les partisans de la vitamine C sont des médecins. Ce sont des cliniciens expérimentés et accrédités qui ont lu les études scientifiques, dont voici un petit échantillon:
 
Même de petites quantités supplémentaires de vitamine C peuvent empêcher les patients gravement malades de mourir.
[Hunt C et coll. Int J Vitam Nutr Res 1994; 64: 212-19.]
 
Les nourrissons atteints de pneumonie virale traités avec de la vitamine C avaient une mortalité réduite.
[Ren Shiguang et al. Hebei Medicine 1978,4: 1-3]
 
Des doses modérées de vitamine C ont raccourci les soins intensifs de 97% dans un sous-groupe de 1 766 patients
[Hemilä H, Chalker E. Nutrients . 27 mars 2019; 11: 4.]
 
200 mg de vitamine C ont réduit la durée de la pneumonie sévère chez les enfants. La saturation en oxygène s'est améliorée en moins d'un jour.
[Khan IM et al. J Rawalpindi Med Coll (JRMC); 2014; 18 (1): 55-57]
 
L' Orthomolecular Medicine News Service et son comité de rédaction composé de près de quatre douzaines de médecins, d'universitaires et de professionnels de la santé (énumérés ci-dessous) estiment qu'il est nécessaire de signaler ce que les médias de masse contrôlés par les annonceurs et  les entreprises refusent de reconnaître: même de petites quantités de vitamine C diminuent considérablement la gravité des symptômes et augmente les taux de survie chez les patients atteints de maladies virales graves. De fortes doses fonctionnent mieux. Les fortes doses intraveineuses fonctionnent encore mieux.
 
L'OMNS en fait des rapports incessants depuis des semaines:
 

********************

En commander ?  vitcnat.com

Voir les commentaires

1 2 > >>