Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

UNE COURSE DE BILLES ? Presque hypnotisante ! ! !

12 Décembre 2017, 11:01am

Publié par Bertie

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog

11 Décembre 2017, 18:46pm

Publié par Bertie

 

Voir et entendre

représentent deux des cinq sens (avec le toucher, le goût et l’odorat).

Mais parler n’est pas l’un de ses sens.

 

Voir et entendre impliquent tous deux d’intégrer quelque chose

dans le corps,

alors que parler implique d’en sortir quelque chose.

 

***********

Voir les commentaires

75% DES MÉDECINS REFUSENT LA CHIMIOTHÉRAPIE pour eux-mêmes.

10 Décembre 2017, 18:45pm

Publié par Bertie

 

 

 

75% DES MÉDECINS REFUSENT

LA CHIMIOTHÉRAPIE pour eux-mêmes.

*************

 

Aucun des principaux média n’a jamais mentionné cette étude exhaustive; elle a été complètement enterrée.” (Tim O’ Shea, “Chemotherapy – An Unproven Procedure”)

 

Les enquêtes et les questionnaires montrent que trois docteurs sur quatre refusent toute chimiothérapie sur eux-mêmes en cas de cancer, en raison de son inefficacité sur la maladie et de ses effets dévastateurs sur la totalité de l’organisme humain.

Voici ce que de nombreux docteurs et scientifiques ont à dire à propos de la chimiothérapie. Voici une petite panoplie de citations émanant de sommités médicales :

 

La majorité des patients atteints de cancer dans ce pays meurent à cause de la chimiothérapie, qui ne soigne ni les cancers du sein, ni ceux du côlon ou des poumons. Cela été consigné depuis plus de dix ans. Néanmoins les docteurs continuent à utiliser la chimiothérapie pour combattre ces tumeurs.”

(Allen Lewin, MD, UCSF, “The Healing of Cancer”, Marcus Books, 1990)

 

Si je devais contracter le cancer, je ne recourrais jamais à un certain modèle thérapeutique pour soigner cette maladie. Les patients du cancer qui se tiennent éloignés de ces centres ont une certaine chance de s’en sortir.”

(Prof. Georges Mathé “Scientific Medecine Stymied”, Médecines Nouvelles, Paris, 1989)

 

Le Dr Hardin Jones, conférencier à l’université de Californie, après avoir analysé pendant de nombreuses décennies les statistiques de survie au cancer, est parvenu à cette conclusion :

... Quand ils ne sont pas traités, les patients ne vont pas plus mal, ils vont même mieux.” Les conclusions déstabilisantes du Dr Jones n’ont jamais été réfutées”.

(Walter Last , “The Ecologist”, vol. 28, n°2, Mars-avril 1998.)

 

De nombreux oncologues recommandent la chimiothérapie pour presque tous les types de cancer, avec une foi qui n’est même pas ébranlée par des échecs presque constants .”

(Albert Braverman, MD, “Medical Oncology in the 90s”, Lancet, 1991, vol. 337, p. 901)

 

Nos prescriptions les plus efficaces sont très risquées, ont des effets secondaires et comportent des problèmes pratiques, et après que tous les patients que nous avons traités ont payé leur dîme, seul un minuscule pourcentage d’entre eux est remboursé par une période éphémère de régression tumorale et généralement partielle.”

(Edward G. Griffin , “World Without Cancer”, American Media Publications, 1996)

Après tout, et pour une majorité bouleversante de cas, il n’y a aucune preuve que la chimiothérapie prolonge les attentes de survie. Et c’est le grand mensonge de cette thérapie, qu’il y a une corrélation entre la réduction des tumeurs et le prolongement de la vie du patient.”

 

Plusieurs scientifiques à plein temps au Centre du Cancer Mac Gill ont envoyé à 118 docteurs, tous experts du cancer du poumon, un questionnaire pour déterminer le niveau de confiance qu’ils avaient dans les thérapies qu’ils appliquaient; on leur a demandé d’imaginer qu’ils avaient eux-mêmes contracté la maladie et laquelle des six thérapies expérimentales actuelles ils choisiraient. 79 docteurs ont répondu, 64 d’entre eux ont dit qu’ils ne consentiraient pas à subir un traitement contenant du cis-platine – un des médicaments chimiothérapeutiques communs, tandis que 58 sur 79 croient que toutes les thérapies expérimentales ci-dessus ne sont pas acceptables en raison de leur inefficacité et du niveau élevé de toxicité de la chimiothérapie.”

(Philip Day , “Cancer : Why we’re still dying to know the truth”, Credence Publications, 2000)

 

Le docteur Ulrich Abel, un épidémiologiste allemand de la Clinique des tumeurs de Heidelberg-Mannheim, a étudié et analysé de manière exhaustive les principales études et expérimentations cliniques effectuées sur la chimiothérapie : “ ... le Dr Abel a découvert que le taux global mondial de résultats positifs résultant de la chimiothérapie était effrayant, parce que, simplement, nulle part nous n’avons de preuve scientifique à notre disposition démontrant que la chimiothérapie est capable de “prolonger d’une manière appréciable la vie des patients affectés par les types les plus communs de cancer des organes.”

Le Dr Abel met en lumière le fait que rarement la chimiothérapie améliore la qualité de vie, il la décrit comme désolante du point de vue scientifique et maintient qu’au moins 80% des chimiothérapies administrées dans le monde sont sans valeur. Mais, même s’il n’y a pas de preuve scientifique, quelle qu’elle soit, que la chimiothérapie marche, ni les docteurs ni les patients ne sont préparés à l’abandonner.”

(Lancet, Aug. 10, 1991)

 

Extrait du Contr'info N°82

***********

Voir les commentaires

RIZ ? CHINOIS.

8 Décembre 2017, 15:12pm

Publié par Bertie

RIZ CHINOIS CRAIGNOS
 
La Chine reste le plus grand producteur de riz au monde. L’Empire du milieu récolte plus de 200 millions de tonnes de riz par an et un grand nombre est exporté dans le monde entier.
 
Pourtant, les cuisiniers et consommateurs doivent se montrer prudents : non seulement cet aliment contient des pesticides utilisés dans l’agriculture chinoise, mais selon le journal The Korea Times, le riz peut également être fabriqué de façon artificielle.
La fécule de pomme de terre est mélangée avec du plastique (de la résine synthétique, par exemple) et prend ensuite la forme d’un grain de riz. Les grains sont ensuite cuits à la vapeur avec un arôme de riz typique.
 
Voici quelques astuces simples, grâce auxquelles vous pourrez déterminer si votre riz est naturel ou bourré de plastique.
 
¤ Le test de l’eau: 
Versez une cuillère à soupe de riz cru dans un verre rempli d’eau froide et mélangez vigoureusement. Si le riz tombe au fond du verre, tout va bien, si au contraire il flotte à la surface, il contient du plastique.
 
¤ Le test du feu :
À l’aide d’un briquet ou d’une allumette, brûlez une poignée de riz. Si ce dernier prend feu et dégage une odeur de plastique brûlé, ne le consommez surtout pas !
 
¤ Le test du mortier et pilon :
Lorsque vous écrasez quelques grains de riz avec un mortier
et pilon, la poudre doit être bien blanche. Avec le riz artificiel, vous verrez une coloration jaune.
 
¤ Le test de moisissure :

Mettez-en une petite quantité dans un Tupperware et laissez-le à un endroit chaud. Dans quelques jours, de la moisissure devrait apparaître, sinon c’est que votre riz est artificiel.

Ceci vous évitera de servir à table une recette au plastique...
 
Contr'info N°95 dec 2017
 

Voir les commentaires

L’espèce humaine menacée de stérilité !

7 Décembre 2017, 17:43pm

Publié par Bertie

 Jean-François Bouvet 

C'est en
août 1997 que j’avais attiré l’attention de mes lecteurs sur cette terrifiante menace, d’une part dans un bref article publié par -La Une- , un mensuel dirigé par Robert Lafont, et d’autre part dans un texte plus développé sous le titre L’espèce humaine menacée de stérilité ! dans le N°121 de juillet-août 1997 de ma revue -L’Ère nouvelle-.
J’y faisais écho au livre -L’homme en voie de disparition ?- de Théo  Colborn, Dianne Dumanoski et John Peterson Myers et préfacé par  Al Gore, à l’époque Vice-Président des États-Unis. J’indiquais en sous- titre : «Les hommes qui ont trente ans aujourd’hui (donc 50 en 2017) produisent moitié moins de  spermatozoïdes que leurs pères en produisaient au même âge.
Et si cela s’aggravait ?
 
Jean-François Doucet témoigne vingt ans plus tard que cela s’est effectivement aggravé, ce qui ne saurait me surprendre, puisque personne ne fait rien pour arrêter notre autodestruction. Il est vrai que les experts de l’OMS nous disent que la concentration est encore largement supérieure aux 15 millions/millilitre, valeur considérée comme étant le seuil au-dessous duquel serait mise en péril notre fertilité.
On voit que ces experts à courte vue raisonnent quantitativement, ce qui passe à la trappe les véritables lois de de la vie et de l’évolution qui veillent de toute éternité à ce que la qualité prime sur la quantité.
Croient-ils que c’est par pure fantaisie que nos cellules, ces merveilleux inventeurs et ingénieurs (et pas seulement les petites cellules grises célébrées par Hercule Poirot) qui ont édifié nos organismes au cours des âges, ont décidé qu’une éjaculation masculine de notre espèce devait contenir plusieurs dizaines de millions de spermatozoïdes, alors qu’un seul d’entre eux pourra féconder l’ovule ?
- N’ont-ils donc jamais entendu parler de la « pression de sélection » que connaissent bien tous les coureurs de marathons ?
- Ignorent-ils que dans toute activité ouverte à la concurrence, la qualité du gagnant est directement relative à la quantité des concurrents ?
S’ils avaient compris cela, ils sauraient que depuis environ 1950, mathématiquement et inexorablement, les êtres humains  qui naissent (et notamment dans les pays développés) sont de moins bonne qualité biologique (donc à la fois physique et psychique) que ceux qui naissaient auparavant. Et ce processus de dégénérescence étant en constante aggravation, il est de bien mauvais augure pour l’avenir de la civilisation. (Soit dit en passant, que devient la «pression de sélection» dans une PMA (procréation médicalement assistée) où le médecin choisit un seul spermatozoïde pour féconder l’ovule par effraction, alors que dans la fécondation naturelle, c’est l’ovule qui choisit l’heureux élu dans la foule des candidats ?).
 
La chronique de Pierre LANCE dans : AlternatifBienEtre N°135 Décembre 2017
 
************
 
Les IPP, les vaccinations, la pollution, l'alimentation,etc... Non, nos enfants ne seront probablement pas centenaires !
 
Et............. ils n'auront probablement pas d'arrière-petits enfants !

Voir les commentaires

Le Sucre quand on y est accro !

7 Décembre 2017, 17:25pm

Publié par Bertie

Le Sucre quand on y est accro !

Les conseils d'une pro (pour 187)

 

Le sucre l'aliment REFUGE, lié à nos émotions ! A ce que l'on ressent.

Ce sont les émotions qui nous font manger donc :

  • l'ennui

  • la solitude

  • l'abandon

  • la Colère

  • la tristesse

  • ...

 

Très souvent quand on se tourne vers le sucre ,c'est que l'on à besoin de réconfort, de se sentir bien, de se détendre, de se dé-stresser,

 

Le problème, c'est que si on se laisse aller (!) sur les douceurs, on en mange trop (re !) , après on prend des kilos mais, on n'a pas résolu le problème ….

Si on se sent triste on va manger une tablette de chocolat, et on va sentir bien pendant une petite heure et puis ensuite... on aura les même problèmes .

On aura pas pour autant quelqu'un qui nous fera des câlins !

Y aura juste un emballage de tablette de chocolat ...qui aura été mangé.

Mais ça n'aura pas changé !

.../...

 

Les 4 conseils qu'elle propose

  • S'éloigner des tablettes ( les stocker à l'autre bout de l'appartement )

  • respirer trois grands respirations ventrales.

  • Boire de l'eau.

  • S'interroger immédiatement sur : qu'est ce que je ressent là, maintenant ?

.../...

      Vous voulez perdre les kilos en trop que vous avez pris, vous voyez c'est facile, je vais vous accompagner au jour le jour pendant 21 jours pour une cure détox … (187€)

 

Extrait d'une conférence de Elodie Beaucent, coach en nutrition

************************************

Jetez un coup d’œil aux tendances de consommation de sucre des 300 312 dernières années :

  • En 1700, la consommation moyenne par personne est d’environ                    2 kg de sucre par an.

  • En 1800, la consommation moyenne par personne est environ                9 kg de sucre par an.

  • En 1900, la consommation individuelle était montée à                          45 kg de sucre par an.

  • En 2012, plus de 50 % de tous les Américains consomment au delà de 100 g de sucre par jour — soit plus de                                                   81 kg de sucre par an!

En 1890, seulement     3 personnes sur 100 000 avaient le diabète.

En 2012, presque 8000 personnes sur 100 000 ont été diagnostiquées avec le diabète ! Dont le sucre n'est qu'un accessoire de la "maladie" !

https://thetruthaboutcancer.com/sugar-white-death/

 

Comme une bonne partie du sucre blanc vient des betteraves à sucre, vous devriez vous souvenir que la plupart des betteraves sont maintenant génétiquement modifiées et il y en a peu en bio !.

*********************

Désolé mais voilà ENCORE une gentille personne qui à oubliée (!) que les problèmes de poids ont une raison d'être pour notre survie et, comme TOUS les régimes,

« entrer en lutte » CONTRE les programmes du cerveau archaïque,

                  sans avoir au préalable,

        changé et guéri l'histoire de base,

restera toujours une lutte et une guerre,

dont le gagnant sera celui qui est là pour vous garder en vie, par tous les moyens possible.

♥♥♥♥♥♥♥

      Et si j'ai peur, si je suis inquiet(e) il me faut du réconfort, alors un apport sucré est réclamé avec insistance par mon système hormonal...

             Pas con mon cerveau !!!

¤¤¤¤¤¤¤

Je vous en ai déjà longuement parlé sur ce blog .

Tapez " problèmes de poids " dans la boite de recherche en haut à droite, et partez à l'aventure

des abandons et affrontements associés.

**********

« Les glucides génèrent de l'insuline qui génère de la graisse ».

L'insuline est aussi en lien avec 2 zones pré-frontales du cerveau associées à Résistance et Répugnance, qui sont 2 conflits d'AFRONTEMENTS et de sensations d'ABANDON .

 

Voir les commentaires

1heure de musiques Sacrés Harmoniques, des moines Tibétains

3 Décembre 2017, 16:27pm

Publié par Bertie

Voir les commentaires

Trois questions à se poser avant de se faire faire une IRM.

26 Novembre 2017, 15:34pm

Publié par Bertie

Trois questions à se poser avant une IRM

Avant de passer une IRM, posez à votre médecin ces questions :
 

  • Cet examen est-il vraiment indispensable ? (Les IRM n’ont pas d’utilité dans la plupart des cas.)
     
  • L’usage d’un produit de contraste est-il nécessaire à votre IRM ?
     
  • Quelles peuvent en être les complications ?
     

Si vous avez passé une IRM et que vous souffrez à présent de symptômes mystérieux, demandez à votre médecin de faire des analyses pour vérifier que vous n’avez plus de gadolinium dans le sang.

 

https://www.santenatureinnovation.com/mefiez-examens-de-routine/#respond

****************

En tout cas n'oubliez pas l'argile, le Miso et les algues bleue/verte.

 

Voir les commentaires

Une petite dose de poison ?

23 Novembre 2017, 16:28pm

Publié par Bertie

Juste un peu ce n'est pas grave !

Juste quelques jours  !

Juste le petit coin là !

Bouge pas je reviens !

Attends je vais t'aider !

 

5 % n’est pas si différent de 100 % qu’on le croit.

Une petite dose de poison n’est pas tellement moins dommageable qu’une grande.

 

Dans les jeux d’ego, souvent très bien déguisés, il y a presque toujours une forme de poison

-autant pour nous que pour l’autre-.

 

Qui va dire : JE SUIS LÀ

 

***********

Voir les commentaires

Choix de route ?

22 Novembre 2017, 13:19pm

Publié par Bertie

Choix de route ?

Il y a des routes sécurisées (par qui ?) et d'autres qui nécessitent juste un petit travail, collectif 9/11/89

Voir les commentaires

La question est de savoir s'il y a une courbure terrestre !

19 Novembre 2017, 18:26pm

Publié par Bertie

Le point de vue d'Anonyme13 septembre 2017 à 21:05

La question est de savoir s'il y a une courbure terrestre !

Contestation !

Concernant la courbure terrestre, nous allons prendre un exemple que tout le monde peut expérimenter par temps dégagé. Il suffit de se rendre au col du Béal (45°41'09'' N // 3°46'59''E) afin d'observer la chaîne du Mont Blanc (45°50'1.11'' N // 6°51'52,54'' E) se situant à plus de 240 km de distance. En calculant la courbure terrestre (http://earthcurvature.com/) entre ces deux points, nous obtenons une différence de potentielle de hauteur de 4520 mètres. La photo prise en mode zoom (lien ci dessous) à Pierre-sur-Haute au col du Béal à 1600 mètres d'altitude nous montre la chaîne du Mont Blanc commençant à une altitude d'environ de 1800 mètres pour atteindre le sommet à 4810 mètres. Si la courbure terrestre existait véritablement, nous ne pourrions pas obtenir ce type de photo, la chaîne du Mont Blanc ne serait pas visible. Afin d'étoffer l'observation, si nous pivotons de 180° environ sur notre axe, nous voyons la chaine du Puy-de-Dôme et au delà à plus de 100 km de distance tout en observant les mêmes altitudes de différents points géographiques (une droite passe par deux points, si d'autres points géographiques passent par cette même droite en ayant la même altitude on peut considérer une rectiligne de l'ensemble). Pour avoir fait l'ascension du Mt BLANC, je peux vous confirmer au point culminant que l'horizon était plat à perte de vue toujours par rapport à ma vision; cela prouve que s'il y a une courbure convexe, le rayon terrestre serait bien plus important que celui, que l'on nous présente depuis le début du modèle sphérique. De ce même point de vue, nous pouvons observer aussi les hautes Alpes à plus de 380 km.

Donc la courbure terrestre est une invention pour maintenir une illusion ( Quelques scientifiques de hauts niveaux dénoncent cette courbure ), une réalité qui n'existe pas.

voici la photo en question: http://camping-la-vallee-verte.fr/fr/alentours/col-du-beal

Donc c'est la lune et le soleil qui tournent au dessus de notre tête. Il n'y a pas de gravité, la gravité est une invention pour maintenir la théorie du modèle sphérique. Désolez de revenir dans l'observation naturelle de notre environnement et réfléchir et observer par soi-même.

Voir les commentaires

Lutter ? Un choix de vie ?

19 Novembre 2017, 18:10pm

Publié par Bertie

Ta vie n'as jamais été destinée à être une lutte

et ne doit pas en devenir une

ni maintenant, ni jamais .

Conversation avec Dieu T3 p151

**********************

 

Luttes et Combats, peut-on choisir ?

Lutter ? Un choix de vie ?

Vous pouvez choisir d'être celui qui donne les coups et (tente) de gagner !

**********

Lutter ? Un choix de vie ?

Vous pouvez être juste l'ARBITRE, une place (presque) sans risques mais qui décide de tout ! à la place des autres ?

*********

Lutter ? Un choix de vie ?

Vous pouvez choisir d'être l'éternel perdant , celui qui est à plaindre (et aime se plaindre) !

**********

Vous pouvez choisir d'être un soigneur ou un coach, celui sans quoi rien n'aurait été possible !

***********

Lutter ? Un choix de vie ?

Vous pouvez choisir de n'être QUE un spectateur (là bas insignifiant tout au fond dans les gradins),

MAIS vous avez payé pour assister !

**********

Lutter ? Un choix de vie ?

Ou bien choisir réellement de ne pas rentrer dans les luttes et combats ET choisir un autre cheminement de Vie ? ! ! !

Quand ou depuis quand ?

*********************************************************************

 

Avant de commencer un cycle en EFT on commence toujours par cette phrase :

Même si j'ai .............. , je m'aime et je m'accepte tel que je suis.

************************************

Voir les commentaires

La réparation des cellules endommagées se fait surtout la nuit.

17 Novembre 2017, 16:21pm

Publié par Bertie

D'où l'importance du temps de sommeil en phase de maladie ! Quand aux travailleurs "postés qui font le 2x8 ou pire les 3x8 ! ! !

À revoir si nécessaire :

http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/2015/09/ce-qui-marche-pour-guerir-aujourd-hui.html

 

« L’heure de la blessure joue sur sa guérison »

Choix de l'heure d'une opération chirurgicale ?

Mediscoop.

Le Figaro observe que « des biologistes britanniques ont fait une découverte inattendue : les plaies contractées pendant la journée se cicatrisent bien plus vite que celles qui ont leur origine pendant la nuit. Une conséquence du rythme circadien qui adapte le fonctionnement biologique de nos organismes sur un rythme de 24 heures ».

Le journal note que ce travail, paru dans Science Translational Medicine, « apporte des pistes très prometteuses pour optimiser le moment où on peut programmer une opération chirurgicale ou pour mettre au point de nouvelles stratégies afin d’accélérer la réparation de tissus blessés ».

Lire la suite de l’article : https://www.mediscoop.net/index.php?pageID=07a0a56beabc6887c925bfa5934e1cc4&id_newsletter=10067&liste=0&site_origine=revue_mediscoop&nuid=medi_2_31928&midn=10067&from=newsletter

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 185

**************

Voir les commentaires

Une maxime du jour ?

8 Novembre 2017, 10:22am

Publié par Bertie

Une maxime ce jour ?

********************************************************

********************************************************

********************************************************

********************************************************

 

Dans la vie tu as 2 choix le matin.

Soit tu te recouches pour continuer à rêver,

soit tu te lèves pour réaliser tes rêves".

 

*********************************************************

Voir les commentaires

Cuisson du RIZ, un truc qui divise dans les cuisines.

6 Novembre 2017, 18:33pm

Publié par Bertie

Je ne parle pas ici des sachets tout prêts ou le "problème" est réglé en 3minutes chrono par les miracles de la technologie secrète de l'industrie chimique !

Pour moi, ce n'est plus un aliment pour le corps, c'est juste de la bouffe rapide.

*****************

 

Personnellement et depuis plus de 25 ans je cuits le riz de cette façon ou les grains sont parfaitement détachés les uns des autres sans être obligé de surveiller quoique ce soit et avec le minimum d'instruments ( juste une casserole et une cuillère en bois ), ni de jeter dans l'évier quelques précieux éléments (et d'avoir de la vaisselle en plus à laver !).


1 volume de riz long (Thaï 1/2 complet ou Basmati Bio) et 2,5 volumes d'eau bouillante.

       Certains recommandent de rincer le Basmati qui selon sa provenance est plus ou moins "riche" en arsenic.


Je mets ma matière grasse (du Ghee) à fondre et mets les épices (gros sel, poivre, piment, cumin, curcuma, origan, échalote... selon le goût du jour) et dépose le riz par dessus.

Quelques tours de cuillère en bois pour faire rissoler 15 secondes et je verse l'eau bouillante. Je baisse le gaz sur le minimum et  19 minutes plus tard toute l'eau est absorbée. J'ai mélangé 3 ou 4 fois pendant ces 19 minutes.

Il n'y a plus qu'à servir.

Bon appétit.

 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Voir les commentaires

Je vous re-copie la lettre de J.M. DUPUIS au cas où !

5 Novembre 2017, 17:24pm

Publié par Bertie

Je relaie son coup de cœur justifié : sortir un livre ou des mots croisés dans le train ou une salle d'attente sera bientôt totalement ... incongru voire indécent !

*******************

L’effet des smartphones sur nos jeunes est plus qu’effrayant

Chère lectrice, cher lecteur,

Personne, je pense, n’avait anticipé la catastrophe historique provoquée par les smartphones.

La psychologue américaine Jean M. Twenge étudie depuis vingt-cinq ans le comportement social et affectif des jeunes. Elle a observé ces dernières années un séisme.

Dans un article intitulé « Les smartphones ont-ils détruit une génération [1] ? », elle explique que tout a changé à partir de 2012.

Cette année-là, plus d’un ado sur deux était équipé d’un smartphone. Aujourd’hui, c’est quatre sur cinq.

Durant cette période, les évolutions suivantes se sont produites. Elles concernent toutes les classes de la population, riches ou pauvres :
 

  • les symptômes dépressifs se sont accrus de 50 % chez les filles et de 21 % chez les garçons, de 2012 à 2015 ;
     
  • le nombre de filles qui se sont suicidées a triplé entre 2007 à 2015, et celui des garçons doublé ;
     
  • le nombre de jeunes qui voient des amis tous les jours a baissé de 40 % entre 2000 et 2015 ;
     
  • actuellement, les jeunes de 16 ans sortent moins que ne le faisaient ceux de 12 ans en 2009. Ils sont en train de cesser progressivement de sortir et de se socialiser dans les parcs, squares, etc., et restent seuls chez eux avec leur smartphone ;
     
  • en 2015, seuls 56 % des élèves de terminale sont « sortis » avec quelqu’un, contre 85 % des jeunes dix ans plus tôt, un chiffre qui était stable depuis les années 1960 ;
     
  • le nombre d’enfants qui manquent de sommeil a augmenté de 57 % entre 1991 et 2015 ;
     
  • aux États-Unis, où l’obtention du permis de conduire était le rêve de tous les jeunes autrefois, le passeport pour la liberté, on observe un désintérêt massif des adolescents, qui préfèrent rester dans leur chambre sur leur smartphone et se faire conduire par leurs parents ;
     
  • concernant la consommation d’alcool, les rencontres amoureuses, les adolescents se comportent comme nous le faisions à 15 ans, et ceux de 15 ans comme nous le faisions à 13 ;
     
  • s’ils sortent moins souvent, les rares fois où ils le font sont abondamment communiquées sur Snapchat, Instagram ou Facebook. Ceux qui ne sont pas invités se sentent donc cruellement exclus : le nombre de jeunes filles se sentant rejetées et isolées a augmenté de 48 % de 2010 à 2015 et le nombre de garçons de 27 %.
     

 

« J’essaye de leur parler et ils ne me regardent pas. Ils regardent leur smartphone. »

Lorsqu’ils se confrontent malgré tout aux enfants de leur âge, leur manière d’interagir est profondément dégradée.

En effet, bien que physiquement ensemble, cela n’interrompt nullement le fonctionnement des smartphones.

« J’essaye de leur parler de quelque chose, et ils ne me regardent pas droit dans les yeux. Ils regardent leur téléphone ou leur Apple Watch », témoigne une jeune fille dans l’article cité ci-dessus.
 

  • « Et qu’est-ce que ça te fait, quand tu essayes de parler à quelqu’un en face-à-face et qu’il ne te regarde pas ? », lui demande la psychologue.
     
  • « Cela me fait mal. Mal. Je sais que la génération de mes parents ne faisait pas ça. Je peux être en train de parler de quelque chose de super-important pour moi, et ils ne m’écoutent même pas. »
     

Oui, on imagine que ça fait mal, en effet… 

Piégé par mon smartphone

En ce qui me concerne, j’ai tenu sans téléphone mobile jusqu’à il y a quelques mois. Pendant longtemps, je me suis débrouillé avec des « télécartes ».

Mais les cabines publiques ont peu à peu été supprimées. En cas d’urgence, j’étais obligé d’emprunter le téléphone des gens. Mais avec le smartphone, ils sont devenus de plus en plus réticents à cause de toutes les informations personnelles ; trop dangereux de laisser ça entre les mains d’un inconnu, aussi sympathique soit-il.

Mais c’est ma banque qui a eu raison de mes résistances.
 

Comment ma banque m’a vaincu

Au mois de février, ma banque m’a envoyé un courrier m’expliquant que tous les clients devaient désormais utiliser leur smartphone pour « scanner » un code apparaissant sur l’écran pour accéder à leur compte...

Penaud, j’ai acheté un smartphone. J’étais décidé à ne m’en servir que pour la banque mais, bien sûr, très rapidement j’ai passé mes premiers appels et il s’est mis à sonner en retour…
 

La chute

En juillet, je m’en servais, pour la première fois, connecté à ma voiture. En août, ma fille m’installa Whatsapp, et m’inscrivit au groupe de la famille, ce qui me valut de sentir des vibrations toutes les cinq minutes, et voir apparaître toutes sortes de « notifications » sur l’écran que ma curiosité avait le plus grand mal à ignorer…

Peu à peu, ma vie a basculé.

Il y a dix jours, je me suis retrouvé pour la première fois à me promener dans la rue en « textant ».

J’ai alors levé le nez autour de moi. Je ne regardais plus le ciel bleu. Je n’entendais plus les oiseaux chanter. Je ne souriais plus aux passants (ni aux passantes…). J’étais dans la prison psychique de mes messageries et je me suis rendu compte que la plupart des gens autour de moi étaient… pareils.
 

Le patron d’Apple avait interdit l’iPhone à ses enfants

Ce matin, un article explique que le grand Steve Jobs, patron d’Apple, avait interdit le smartphone à ses enfants [2].

De même pour Bill Gates, fondateur de Microsoft, qui ne voulait pas d’ordinateur chez lui.

Y avait-il quelque part un problème que ces « génies de l’informatique » avaient remarqué et dont leurs clients ne s’étaient pas aperçus ?
 

« Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître… »

Les gens sont en train d’oublier combien la vie était douce avant ces engins. Moi je m’en souviens, je vivais ainsi il y a quelques mois encore.

Je montais dans ma voiture, ou dans le train, et je partais réellement.

Je ne poursuivais pas la conversation avec les gens que je venais de quitter. Les séparations étaient plus dures, mais les retrouvailles étaient aussi beaucoup plus intenses.

En voyage, je lisais. Dans ma voiture, je rêvais. J’écoutais de la musique sans jamais être interrompu par un brutal appel téléphonique.

Quand j’arrivais chez des amis, j’étais présent, je ne poursuivais pas des échanges parallèles avec des collègues ou d’autres personnes à des centaines de kilomètres de moi. C’était plus agréable pour tout le monde.

En réunion, au travail, je me concentrais uniquement sur les problèmes discutés autour de la table. Je n’avais pas le choix. Impossible de m’évader en appuyant sur un écran pour recevoir des nouvelles de ma famille ou de mes amis, ou encore pour traiter les questions liées à d’autres collègues, autre part.

Je comprends bien l’aspect excitant de ces machines. Vous êtes tout le temps stimulé. Vous vous sentez important. Vous avez l’impression d’être dans le coup, de mener une vie trépidante. Vous êtes enivré. Le grand frisson de la vie moderne, connectée, toujours en mouvement.

Vous recevez de délicieuses décharges d’adrénaline chaque fois que ça bipe, que ça buzze, que ça sonne.

Mais si vous regardez les choses en face, vous risquez aussi beaucoup plus de devenir un zombie dépressif.

Alors, cette fois, c’est décidé : je laisse mon smartphone à la maison ! Une fois par mois, je consulterai mes comptes, et ce sera tout.

Je brise mes chaînes. Je retourne dans le monde normal. Je dis stop à la dépression, aux insomnies, aux idées suicidaires. Adieu, mon smartphone !

À votre santé !

JM Dupuis

****************************** 

Voir les commentaires

Dr Guy LONDECHAMP – L’EAU ET LA CONSCIENCE octobre 2017

4 Novembre 2017, 16:38pm

Publié par Bertie

Une heure de passion ... passionnante ! que j'ai eu beaucoup de plaisir (s) à voir et écouter.

Un homme qui mérite sa place d'homme et de médecin ... autre !

http://www.lessymboles.com/conference-gratuite-octobre-2017/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Lettre-MDS-169 

 

http://<a href="http://www.lessymboles.com/conference-gratuite-octobre-2017/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Lettre-MDS-169 ">http://www.lessymboles.com/conference-gratuite-octobre-2017/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Lettre-MDS-169 </a>

Le mot de passe si besoin est : eau-conscience

http://www.lessymboles.com/conference-gratuite-octobre-2017

Voir les commentaires

Compteur Linky: La mort à domicile... certes 43 minutes (35) mais vue plus de 200 000 fois !

2 Novembre 2017, 10:31am

Publié par Bertie

Si votre contrat date d'avant 02/2014 edf n'a pas le droit de modifier votre contrat (écoutez à 25')

 

Note: vous pouvez arrêter la lecture à la 35ème minute ......!

Voir les commentaires

Capillothérapie

29 Octobre 2017, 18:20pm

Publié par Bertie

Dr Salmanoff

« Le médecin ne guérit pas, c’est la nature qui guérit. Hippocrate l’a proclamé et il avait raison, comme sur beaucoup d’autres points d’ailleurs. On dit que le jardinier fait pousser les plantes, mais ce n’est pas lui qui les fait pousser, c’est la nature ; lui se contente de leur assurer les meilleures conditions pour qu’elles se développent : il les arrose, les protège contre les insectes, le froid ou le soleil, arrache les mauvaises herbes. S’il voulait tirer dessus pour qu’elles poussent plus vite, il les déracinerait... Mes élèves et moi sommes comme le jardinier: nous cherchons à provoquer la guérison comme il cherche à préserver la prochaine récolte.

C’est le malade qui se guérit lui-même. Notre rôle se borne à aider l’organisme afin que se déclenche le mécanisme d’autoguérison. Voici qui vous donnera, dès maintenant, une idée de la différence qui existe entre la thérapeutique moderne et la nôtre : la thérapeutique moderne fait la chasse aux microbes par les antibiotiques, en cultivant en même temps les microbes “résistants” et les mycoses (c’est-à-dire les maladies provoquées par des champignons). Nous, nous cherchons à récupérer les réserves énergétiques de l’organisme humain par les soins hydrothérapeutiques en employant un nombre très restreint de médicaments, en évitant au maximum les médicaments toxiques, déprimants, qui chassent les sensations désagréables mais diminuent les réserves énergétiques. Les bains hyperthermiques maîtrisent presque toutes les maladies infectieuses. Les enveloppements chauds du thorax guérissent toutes les pneumopathies, incluse la tuberculose pulmonaire, dans un délai plus court que les anti-biotiques que nous prescrivons rarement, en doses très prudentes, à des intervalles prolongés. La thérapeutique moderne s’adresse seulement aux organes secs, en négligeant la partie humorale des organes et des tissus. Nous, nous sommes préoccupés, pour chaque malade, de pénétrer dans la composition des liquides extracellulaires, en cherchant à redresser leur équilibre acido-basique et minéral et en provoquant, par des régimes et par l’hydrothérapie locale ou générale, la répartition normale de ces liquides dans les diverses parties du corps (le crâne, le thorax, l’abdomen et le derme).

La thérapeutique moderne est éparpillée en trente doctrines spécialisées.

Notre thérapeutique est intégrale. C’est l’homme total qu’il faut soigner. Le spécialiste reste et restera un expert. Nous demandons son avis et son contrôle, mais seul le clinicien universel reste le juge. La thérapeutique moderne néglige l’irrigation profonde des organes et des tissus par les capillaires dans lesquels circule 80% du sang.

Notre méthode repose sur le rôle énorme de ces capillaires, d’où son nom de capillothérapie. La réalité, qu’il ne faut jamais oublier, c’est que l’organisme est mille fois plus intelligent que n’importe quel médecin.


 

La médecine physiologique d’Alexandre Salmanoff dans Alternatif Bien Etre 25 Février 2017

,,,/,,,

Il est donc essentiel de maintenir le foie en bon état de fonctionnement.

Pour cela, le Dr Salmanoff donne une recette toute simple : la bouillotte.

« On appliquera systématiquement la bouillotte bien chaude sur la région du foie après les trois principaux repas. Si le foie est très congestionné, on conservera la bouillotte environ 40 minutes, sinon, une vingtaine de minutes deux fois par jour suffiront. Si le foie et la rate sont congestionnés, ils immobilisent le diaphragme, ce qui entraîne de nombreux malaises. En appliquant la bouillotte, précise Salmanoff, on arrivera à une meilleure ventilation des deux bases des poumons... En chauffant le foie, en augmentant la température du sang dans les lacs sanguins du foie et de la rate, nous activons la circulation dans les capillaires hépatiques et sténiques et nous arrivons à augmenter le volume du sang circulant. Cette opération simple, si peu coûteuse, appliquée systématiquement pendant des mois, des années, est d’une valeur préventive inestimable. Après deux, trois, voire quatre semaines de cette simple thérapeutique, le diaphragme commence à être débloqué, ses mouvements deviennent plus amples, plus forts. La respiration, la circulation générale sont améliorées au profit de l’organisme. Je ne connais pas de médication plus simple, plus profonde et plus efficace que l’application de la bouillotte sur la région du foie. »

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Voilà !

C'est simple, facile, pas cher,

C'était affiché dans la colonne de droite du blog, mais l'erreur de manipulation qui l'a transformé ( vous l'avez remarqué je penses !) l'a supprimé ....

Et puis la bouillotte c'est mon domaine depuis des lustres...

Je vais tenter de récupérer cela dès que "possible"

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

 

Voir les commentaires

Crampes nocturnes ? C'est pas dans la tête ...c'est dans les jambes !

28 Octobre 2017, 16:13pm

Publié par Bertie

Et c'est douloureux... !

Ça m'est arrivé et j'en parle en connaissance de cause.

Et j'ai essayé différentes "choses".

Bien sûr du magnésium, et des huiles essentielles.

MAIS ce qui fonctionne bien c'est ça :

Crampes nocturnes ? C'est pas dans la tête ...c'est dans les jambes !
Le jus de citron

Selon nos grands-mères, prendre du jus de citron combiné à 1 pincée de sel dilué dans un verre d’eau tiède juste avant le coucher permettrait de prévenir l’apparition de crampes nocturnes.

https://www.grands-meres.net/crampes-nocturnes-remedes/

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Le verre ?  pas trop grand, le mélange est légèrement diurétique !

Le citron ? Bio, une cuillère à café suffit ! soit même pas le jus d'un demi petit citron (qui vous fera donc 3 jours).

Le sel ? de mer, non raffiné cela va de soit ! ! !

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Après 5 nuits sans crampes j'ai voulu tester sans jus !

....

à 2h du matin j'étais devant la plaque de cuisson et le frigo !

Voir les commentaires

Tabac ... Fumer ... et cancer des poumons (50% de guérisons en plus pour quelques cas par an )

26 Octobre 2017, 19:21pm

Publié par Bertie

 

 

Tabac ou cigarette ? La, Une? Des ? Vérité(s) qui trompent .....

  

Continuez de fumer mais, du tabac sans additifs avec des filtres aussi sans additifs ?

Le cancer du poumon a, pour origine,  une peur de mourir ou de la mort imminente !

 Le sens biologique : (Néosanté n°7 p.26)> La fonction principale du poumon est de fournir de l’oxygène à nos organes.
 Lorsqu’une personne ressent la mort imminente posée sur elle et qu’elle ne peut pas adapter son comportement pour y faire face, tel est le conflit de peur de la mort qui peut être à l’origine du déclenchement d’un cancer du poumon. Il s’agit bien de la mort présente à l’instant, relative à une situation très concrète, non d’une peur ou angoisse de la mort dans le futur, ce qui n’est pas le même conflit et donnera des pathologies moins lourdes (on a encore le temps de s’y préparer, si elle n’est pas encore là). Ce sont les alvéoles pulmonaires qui
sont codés dans le cerveau comme étant l’organe précis qui peut le mieux
sortir une solution de survie dans le cas d’une peur de la mort imminente.
      C’est comme s’il fallait faire rentrer de manière plus efficace de l’oxygène dans l’organisme pour pouvoir rester en vie. Quand la peur est ressentie pour sa propre personne, la masse conflictuelle est la plus forte et cela donnera plusieurs tumeurs par poumon (image en lâcher de ballons). Par contre, quand la peur est ressentie pour quelqu’un d’autre, le conflit est moins fort dans la logique de survie personnelle et il n’y aura qu’une seule tache.


 ***************************

 

pour les irréductibles des croyances le Tabac EST la cause !


 https://www.santenatureinnovation.com/cancer-du-poumon-comment-la-survie-a-double-en-dix-ans/#comments
 .../...
 Vous le savez, le cancer du poumon est provoqué dans la grande majorité des
cas par la cigarette. *Pas le tabac, vous remarquerez, la cigarette ! *

 La vérité sur le tabac Les campagnes « anti-tabac » sont abusives et mal informées. Le tabac est peu dangereux pour les poumons lorsqu’il est fumé sous forme de pipe ou de cigare car on n’avale pas alors la fumée (c’est toutefois mauvais pour la langue et la gorge).

 Jusqu’à deux cigares par jour, aucun lien n’a jamais été établi avec le cancer du poumon !


 La cigarette, en revanche, est catastrophique. Elle est (serait) responsable de *92 % des décès dus au cancer bronchopulmonaire chez l’homme* !

 Les cigarettes, leur papier, les filtres, sont bourrés d’additifs et de substances cancérigènes.

 Cinquante substances cancérigènes dans les cigarettes industrielles Au-delà du goudron bien connu, il faut citer la présence de plus de 4 000 substances chimiques, dont une cinquantaine de cancérigènes (nitrosamines spécifiques du tabac, ou NAST), dans les cigarettes industrielles :


 - l’arsenic (également présent dans certaines eaux et dans certaines  variétés de riz) ;

 - le benzène ;

 - le cadmium ;

 - le chrome ;

 - le formaldéhyde ;

 - le polonium 210 ;

- le chlorure de vinyle.

 ../...


 *En plus de tous ces défauts,* la cigarette est incroyablement taxée, c’est un racket fiscal.
  Les gouvernements prétendent que c’est pour dissuader les gens de fumer.
 Mais ils se gardent bien d’interdire la cigarette. Ils préfèrent toucher les sous !

 Ne serait-ce que pour les embêter, arrêtez de fumer !

 Bien à vous,

 Jean-Marc Dupuis
 Tiré de :
 https://www.santenatureinnovation.com/cancer-du-poumon-comment-la-survie-a-double-en-dix-ans/#comments

 

 *************
 Autre solution (que de faire des tumeurs aux poumons) :


 S'il vous arrivait d'être confronté à une mort imminente ou frontale  grave ou qui vous a "loupé de peu" (vous ou un proche) , SURTOUT si vous  n'avez pas pu l'exprimer, la verbaliser TOTALEMENT :
 Précipitez-vous sur le plus proche flacon d'Acide Ascorbique (vit C) et  pendant tous les jours qui vont suivre (pas juste une fois !, il y va de  votre survie !) prenez en 2 à 4 grammes, 3  fois par jour et plus si une 
bronchite apparait !
 Buvez suffisamment d'eau NON MINÉRALE donc de source ou osmosée.

Reposez-vous un maximum.

ET tirez  la langue à Madame la MORT .
 ****

 Grillez-en quelques-unes,lentement avec plaisir, pour vous dé-stresser si besoin !
 Sans additifs bien sur !

Voir les commentaires

La puissance inouïe de la patience

23 Octobre 2017, 15:46pm

Publié par Bertie

EXtrait de ce beau message de Marie-Pier Charron à 6h29 ce 23 octobre 2017

.../...Si vous êtes dans cette zone inconfortable où votre âme ne vous demande rien de plus que d’être patient, voici ce que je vous suggère : écoutez-la.

Parfois, la clé est bel et bien d’attendre, tout simplement. C’est étrangement une notion peu populaire… On n’a généralement de la considération que pour le résultat. Oh, on parle souvent de la patience d’attendre un événement spécifique, ou d’attendre que nos efforts portent leurs fruits… mais parfois on doit attendre de savoir exactement ce qu’on attend. Il ne s’agit pas d’être passif et endormi, ici, mais de faire des actions en fonction de ce qu’on vit. Si on est en plein cœur d’une traversée du désert, on ne s’achète pas une planche de surf; on s’offre beaucoup d’eau et de repos. Si notre instinct nous dit que le moment n’est pas encore arrivé pour faire de grands changements, on fait de petits changements qui nous donnent de l’énergie, et on en profite pour faire du ménage dans notre vie.

C’est ce que je vous propose aujourd’hui. Plutôt que de vous demander comment remplir le vide, explorez comment vous pourriez cohabiter avec lui paisiblement. Plutôt que de tenter d’accélérer les choses artificiellement, choisissez de relaxer et d’être très à l’écoute, afin de bien entendre le signal lorsque le nouveau chapitre sera prêt à commencer. Plutôt que de vous précipiter n’importe où, n’importe comment, attendez de sentir un certain alignement, sachant que sans celui-ci, vous ne faites que pédaler dans le vide et vous épuiser inutilement.

Ne rien faire est une action. Et parfois, c’est la plus puissante de toutes.

Sur ce, je vous souhaite un magnifique début de semaine !

https://www.matinmagique.com/entre-deux-chapitres/?inf_contact_key=eed8ecad27e60ebec03987252cdf699ee9da8b23fbc8e68d5050caf68cf8eced

Voir les commentaires

Citation d'un de "nos" hommes politique !

21 Octobre 2017, 13:01pm

Publié par Bertie

Le courage, c’est de chercher la vérité et de la
dire, c’est de ne pas subir la loi du mensonge
triomphant qui passe et de ne pas faire écho
aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques.
 
 
 
 
 
 
 
Jean Jaurès.
 

Jean Jaurès est un homme politique français, né à Castres le 3 septembre 1859 et mort assassiné à Paris le 31 juillet 1914. Orateur et parlementaire socialiste ...

*******************

Voir les commentaires

Vers ou ?

19 Octobre 2017, 17:08pm

Publié par Bertie

Ne te préoccupe pas trop

d'où tu viens et d'où tu es maintenant,

mais prends l'entière responsabilité

de l'endroit où tu te diriges.

Martin LATULIPPE

https://www.instagram.com/martinlatulippe_csp/?inf_contact_key=86e3e3de005792e92544c95e40b675d64eacb18aee340ba72ac6147cf7446cb7

Voir les commentaires

Vitamine D & médicaments

14 Octobre 2017, 09:29am

Publié par Bertie

Vitamine D & médicaments

 

Les personnes âgées prenant cinq médicaments par jour, ou davantage, présentent un risque nettement accru d’être carencées en vitamine D.

C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par l’Université de Wageningen (Pays-Bas) auprès de 873 seniors vivant à domicile.

Parmi les sujets poly-médicamentés, 77% présentaient un déficit en vitamine D, dont 49% un manque sévère.

Ce sont les antidiabétiques, antibiotiques, anticoagulants, hypotenseurs, diurétiques et antidépresseurs qui semblent exercer la plus grande influence. Non seulement les vieilles personnes sont trop souvent privées de soleil, mais les drogues qu’on leur donne les privent de ses bienfaits !

(European Journal of Clinical Pharmacology)

tiré de néosanté N°71 octobre 2017

petit rappel : 2000 UI par jour (hors destruction par les médocs) serait un apport minimal nécessaire, permettant souvent de réduire, voire supprimer certains de ces médicaments ! 

************

Voir les commentaires