Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

info

Relais d'info IMPORTANTE .

7 Avril 2014, 09:17am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

http://www.santenatureinnovation.com/bon-cette-fois-je-panique/

Bon, cette fois, je panique

Il y a la hausse du cancer : le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) prévoit encore une hausse moyenne de 75 % d’ici 2030.

Il y a la progression affolante de la maladie d'Alzheimer, qui touchera 250 millions de personnes en en 2040, selon le World Alzheimer Report 2013.

Il y a la progression du diabète, qui devrait toucher 300 millions d’individus au niveau mondial d'ici à 2025, selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Il y a l'effondrement de la fertilité des hommes, avec une division par deux du nombre moyen de spermatozoïdes en 50 ans.

Il a l'épidémie d'obésité : 66 % des Américains en surpoids ou obèses, et les pays européens, l'Inde, la Chine, les pays arabes et africains s’engagent dans la même voie.

Etc, etc.

Ces chiffres sont inquiétants. Ils témoignent que l'humanité s'achemine vers une catastrophe sanitaire.

Chacun de nous doit agir à son niveau : en s'informant, en surveillant son mode de vie, en mangeant mieux, en limitant les médicaments inutiles, en essayant d'informer et aider son entourage. Nos Dossiers de Santé & Nutrition, La Lettre du Dr Hertoghe et notre magazine Alternatif Bien-Être, fournissent pour cela une aide inestimable.

Mais ce qui me fait vraiment paniquer aujourd'hui, c'est que nous, adultes, sommes en train de condamner à une mauvaise santé des millions de petits enfants, qui ne savent pas, qui ne peuvent pas savoir. On ne peut pas demander à un enfant de 5 ans de lire nos publications et de mettre les conseils en pratique !!

Dès la naissance, devant la télé

Je reviens régulièrement dans Santé Nature Innovation sur la nécessité absolue de prendre le temps de choisir ses aliments, de préparer les repas, de se mettre à table, de s'asseoir pour manger, de mâcher.

Un repas ne doit pas, ne peut pas, durer moins de vingt minutes : c'est de toute façon le temps qu'il faut à l'estomac pour envoyer au cerveau le signal « c'est bon, j'ai eu mon compte ».

Si vous mangez en moins de vingt minutes, vous pouvez sentir physiquement votre estomac plein, vous n'aurez pas cette agréable sensation d'avoir bien mangé, qui est pourtant essentielle pour garantir l'absence de fringale jusqu'au prochain repas.

Or, dans ce processus de bien manger, il est indispensable qu'il y ait une cohérence entre vos sens : votre premier organe de la faim, ce sont vos yeux ! Ce sont eux qui, en voyant la nourriture, déclenchent le travail préparatoire de l'estomac, stimulent vos glandes salivaires, excitent vos papilles, téléguident votre cerveau pour choisir vos plats et vos portions.

Si vous mangez les yeux braqués sur la télévision, sur votre ordinateur, votre smartphone, ou même un simple journal, vous perdez le contrôle de ce que vous absorbez : vous ne sentez plus le goût, vous ne maîtrisez plus les quantités.

Or, selon une étude TNS Sofres pour le Syndicat Français des Aliments de l’Enfance (SFAE) réalisée en novembre 2013, 15 % des bébés de quinze jours mangent déjà devant la télé. Et le phénomène ne fait qu’augmenter avec l’âge : 29 % des enfants de 0 à 3 ans mangent devant un écran.

29 %, c'est aussi le nombre d'enfants en surpoids ou obèses dans la population, un chiffre qui a explosé ces quarante dernières années, et qui est la conséquence directe de la perte des repères alimentaires. Le surpoids ou l'obésité des enfants sont plus graves encore que chez l'adulte, car ils entraînent des perturbations du métabolisme qu'il sera pratiquement impossible de corriger plus tard. C'est donc un risque énorme de diabète et de maladies cardiaques.

Des enfants malheureux

Manger devant la télé ne prive pas seulement les enfants d’une bonne santé. Cela les prive d'un moment essentiel d'affection, d'échange et de chaleur humaine.

Selon Jean-Pierre Corbeau, professeur émérite de sociologie de l’université de Tours, c'est même la conséquence la plus grave de la télévision à table :

Les enfants de moins en moins endurants

Les conséquences de ces mauvaises habitudes ont des résultats visibles sur les capacités physiques mêmes de l'espèce humaine, qui sont en déclin : les enfants actuels mettent en moyenne 1min 30 de plus que leurs parents au même âge, il y a 30 ans, pour courir 1,6 km !

C'est la nouvelle calamiteuse révélée par une grande étude australienne qui vient de sortir [2].

Ces résultats sont particulièrement pathétiques à une époque où le sport a été érigé au rang de nouvelle religion, où la moindre commune n'hésite plus à s'endetter pour construire un stade pharaonique, où les seules valeurs dont osent encore parler les politiques sont celles du sport, présenté comme la solution miracle à tous les problèmes sociaux, de la délinquance au racisme en passant par la perte de fierté nationale et l'oubli de La Marseillaise !

En réalité, cette apparente passion pour le sport passe surtout par des millions de postes de télévision allumés les soirs de match, et des déchaînements violents, que l'on ait « gagné », ce qui implique de tout casser pour fêter la victoire, ou « perdu », ce qui implique aussi de tout casser pour passer sa déception.

Selon le bulletin épidémiologique hebdomadaire, 37,3 % des élèves de 3ème ne pratiquent jamais la moindre activité physique (en dehors des cours d'EPS à l'école), 41 % passent plus de 3 heures par jour devant un écran, et les deux tiers ne consomment ni fruits ni légumes [3] !

Alors oui, vraiment, lisez nos publications sur la santé mais, surtout, faites-en profiter aussi les personnes autour de vous qui ne le peuvent pas, à commencer par les enfants.

Car de mon côté, vraiment, pour l'avenir de l'espèce humaine, je panique.

Jean-Marc Dupuis

Voir les commentaires

1 litre d'eau sur 5 est perdu dans la nature !

27 Mars 2014, 09:55am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

en France, 1 litre d'eau sur 5 est perdu dans la nature à cause de fuites dans le réseau de distribution.

.../.... Comme à l'école, on retrouve de très bons élèves, et d'autres beaucoup moins bons. Du côté des félicitations à adresser, on peut ainsi citer les préfectures du Mans et de Rennes (4% de pertes seulement), ou encore de Blois (5%). A l'inverse, celles de Digne-les-Bains (54% de gaspillage), Bar-le-Duc (48%) ou Saint-Denis-de-la-Réunion (46%) doivent réagir de toute urgence. Au total, ce sont tout de même 1300 milliards de litres d'eau qui sont perdus chaque année, à cause de la vétusté du réseau de distribution. .../...

Aujourd'hui, sous nos latitudes, l'eau potable est encore relativement bon marché parce que nous avons la chance d'en disposer en abondance. Mais d'ici quelques temps, la ressource est appelée à devenir de plus en plus rare partout dans le monde, alors même que nous serons toujours plus nombreux à cohabiter sur cette Terre : il sera alors grand temps d'éviter de gaspiller l'équivalent de 430 000 piscines olympiques chaque année, ...

http://www.marcelgreen.com/article/L-eau-le-grand-gaspillage-fran-ais-3650

Voir les commentaires

Avec mes excuses les plus folles !

26 Mars 2014, 14:36pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Depuis un certains temps ( combien? je ne sais pas ! ) le système d'administration du Blog à changé et l'envoi d'avis de nouvel article n'est plus systématique comme auparavant!

Alors il est possible que vous en ayez manqué un certain nombre...!

Maintenant je "sais" comment, ou plutôt où, il faut cliquer alors vous serez de nouveau avertis si vous vous êtes inscrit dans la case s'abonner à droite, ou si vous avez cliqué sur le rond blanc avec un + en bas de page, dans suivre ce Blog !

Éventuellement allez en bas de page sur Top articles (ce n'est pas moi qui choisis !)

Ou explorez les archives (à gauche) des derniers mois.

Merci de votre fidélité et de vos partages.

Vous pouvez inscrire des amis qui choisiront s'ils veulent poursuivre ou non ...

 

 

Voir les commentaires

Une vidéo qu'il n'est pas possible de ne pas partager .

15 Mars 2014, 17:48pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Seulement 10minutes sur la catastrophe de Fukushima revu et expliqué par le seul et meilleur spécialiste honnête du problème.

Ne pas hésiter à faire circuler !

Voir les commentaires

Quels sont les aliments qui peuvent être irradiés ?

28 Février 2014, 13:01pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Question d'adhérents CRIIRAD http://www.criirad.org

« Je voudrais savoir quels sont les aliments qui peuvent être irradiés, s'ils sont radioactifs, et comment savoir si ils ont subi ce traitement

J’ai lu dans une revue que l'eau en bouteille était irradiée

Comment éviter ces produits ?

Merci de bien vouloir me répondre...»


Réponse de Roland DESBORDES :

Dans chaque pays il existe une liste des aliments autorisés à subir ce traitement. Pour la France : herbes aromatiques, épices, condiments, oignon, ail, échalotes, légumes et fruits secs, flocons et germes de céréales, farine de riz, gomme arabique, volaille, crevettes, cuisses de grenouille, sang séché, ovalbumine et caséine. Mais chaque pays ayant une liste différente, et tous les produits circulant, on peut donc trouver chez nous des aliments autorisés ailleurs.

Ces aliments ne deviennent pas radioactifs par le traitement subi (http://www.criirad.org/actualites/dossiers2005/menacesradioactivesaliments/menacesaliments.html


Le logo "radura" n'est pas obligatoire pour l'information du consommateur. La mention obligatoire officielle en France est "traité par ionisation", mais on peut trouver aussi "pasteurisé à froid" (pour les jus de fruit), voire même "hygiénisé" (rendus hygiéniques par le traitement, qui est sensé tuer les germes, pour les produits fabriqués dans de très mauvaises conditions d'hygiène,...)


Il n'existe pas de méthode fiable à 100 % pour savoir si un produit a été irradié, et il est impossible de connaitre la dose qu'il a reçue, et la date du traitement. Et pourtant, le produit est quasi mort biologiquement (perte de vitamines, microorganismes tués, beaucoup de virus aussi ...mais pas celui de l'ESB ! mais création de nouvelles molécules dont on ne sait pas grand chose sauf une qui a été isolée, la 2ACB, connue comme cancérigène)


Non l'eau en bouteille n'est pas irradiée :

- quelle en serait la justification (pas nécessité de prolonger la vie du produit, ni sa salubrité dans les conditions d'embouteillage normal) ?

- le cout du traitement est élevé (environ 1 € /kg) et rendrait le prix de vente prohibitif

Pour l'instant, les tonnages traités sont globalement faibles, mais devant ce flou de la juridiction, des contrôles, de l'étiquetage, ...le meilleur moyen pour éviter d'en retrouver dans son panier, c'est de consommer local et de saison !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9