Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
                                                                                                                                    Bertie et sa Bouillotte ? LAVIE et la santé ?

... Un peu de cuisine ? ... et revoir nos façons de faire actuelle !

9 Juillet 2020, 12:17pm

Publié par Bertie LAVIE

***********************

 

Comment préparer céréales et légumineuses ?

Il existe autant de variétés que de manière de les préparer. Les petites céréales (quinoa, millet, boulgour, sarrasin, etc.) seront d’abord chauffées brièvement à sec et à feu doux. Le volume d’eau bouillante et salée (sauf pour le quinoa qui, sinon, éclaterait) recommandé viendra recouvrir les grains. La cuisson sera douce, à couvert et sans être remuée. Un temps de gonflage d’environ cinq minutes est utile.

Les grandes céréales complètes (riz, blé, épeautre, orge, etc.) auront été trempées au moins deux heures avant la cuisson. Deux volumes d’eau pour un volume de céréales (mesuré avant trempage, à sec) démarreront à froid, dans une eau légèrement salée et, le cas échéant, agrémentée (bouillon, herbes aromatiques). Une fois l’ébullition atteinte, baisser le feu au minimum et laisser couvert, sans remuer. Le temps de cuisson varie selon les indications, mais le parfum qui se répand dans la cuisine est souvent de bon conseil.

Les légumineuses (lentilles, haricots, pois cassés, etc.) auront trempé toute la nuit ou un minimum de quatre heures, exception faite pour les pois cassés (une heure suffit) et les lentilles corail (trempage non requis). Couvertes d’eau froide non salée mais agrémentée, les graines cuiront tout doucement après ébullition, légèrement découvertes, jusqu’à avoir une consistance fondante, voire crémeuse. N’attendez pas trop, sinon pour les pois cassés destinés à être dégustés en purée, les céréales et les légumineuses trop cuites pourraient perdre en consistance et devenir hyperglycémiantes.

 

https://www.alternativesante.fr/alimentation/se-mettre-aux-proteines-vegetales-mode-d-emploi

 

**************************

Voir les commentaires

Ce que font les (très) bons médecins pendant la consultation

7 Juillet 2020, 10:08am

Publié par Bertie LAVIE

Ce que font les (très) bons médecins pendant la consultation  

 
Vous avez peut-être déjà entendu parler de cette étude américaine étonnante, où des chercheurs ont mesuré le temps d’écoute moyen que le médecin accordait à un patient au cours d’une consultation.


 Résultat :

*********************************************************************************************

*********************************************************************************************

*********************************************************************************************


Résultat : une minute au plus.
 
Et dans certains cas, le thérapeute interrompait son patient après l’avoir « écouté » seulement…16 secondes !
 
Le problème c’est que la science a montré que plus les médecins sont à l’écoute de leurs patients, mieux ils les soignent.

*

Une étude de l’Université de Cornell, aux Etats-Unis a montré que les médecins qui étaient à l’écoute « intégraient plus rapidement les données transmises par leurs patients, restaient moins longtemps fixés sur leur idée, étaient davantage prêts à renoncer à des conclusions prématurées »

 

Extraits de la lettre Directe santé du 07/07/20  ici

Voir les commentaires

Quelle est votre vision de l’art ?

6 Juillet 2020, 16:08pm

Publié par Bertie LAVIE

 

La vie est un art qui se vit.

C’est une vision,

une posture simple à adopter au quotidien,

dans les gestes les plus banals.

 

METTRE PLUS D'ART DANS SA VIE .www.arnaud-riou.com

************

 

Voir les commentaires

Un peu de numérologie ?

3 Juillet 2020, 12:41pm

Publié par Bertie LAVIE

Encore un "petit" problème !

Encore un "petit" problème !

Encore un "petit" problème !

Encore un "petit" problème !

Encore un "petit" problème !

 

 

 

Numérologiquement parlant,

le mot "covid 19" donne le chiffre 666 !

 

J.J.Crèvecœur

**************

Voir les commentaires

Nous sommes en GUERRE a-t-il dit ! Elle n'est pas finie, semble-t-il !

26 Juin 2020, 17:20pm

Publié par Bertie LAVIE

      Je suis en ce moment plongé dans la lecture d'un livre d'historiens sur la guerre 14/18 et, parmi les documents de leur enquête minutieuse, il y a ce texte toujours d'actualité en 2020 !

 

Page 117 du tome 1 de : 1914 -1918 PROLONGER L'AGONIE de Jim Macgregor & Gerry Docherty Éditions Nouvelle Terre, oct 2018. ( le sous-titre est : Comment l'oligarchie anglo-américaine a délibérément prolongé la première Guerre mondiale de trois ans et demi).

http://editionsnouvelleterre.com/boutique/51-docherty-gerry-et-macgregor-jim

****

La guerre est un racket. Elle l'a toujours été. C'est sans doute le racket le plus ancien, de loin le plus rentable, et assurément le plus pervers. C'est le seul qui ait une portée internationale. C'est le seul où les bénéfices sont calculés en dollars et les pertes en vies humaines. Je crois que la meilleure façon de décrire un racket, c'est qu'il n'apparaît pas comme tel aux yeux de la majorité des gens. Seul un petit groupe d'"initiés" sait de quoi il retourne. Il est organisé pour le bénéfice d'une petite minorité au dépens d'une grande majorité d'individus. La guerre est pour quelques-uns l'occasion de bâtir d'immenses fortunes. Lors de la Guerre mondiale (14/18) seule une poignée de personnes a engrangé les bénéfices du conflit. On a vu émerger, lors de cette Guerre mondiale pas moins de 21.000 nouveaux millionnaires et milliardaires aux États Unis. En payant leurs impôts sur le revenu, ce sont autant qui ont admis leurs immenses et sanglantes plus-values. Combien d'autres millionnaires de guerre ont triché quant à leur impôt sur le revenu, ça, personne ne le sait.

Major général Smedley Darlington Butler, dans WAR IS A RACKET (1935) (V° française La guerre est un racket Les Éditions Maison 2008).

*************

Avec la guerre que nous vivons nous en cette année 2020 le scénario est le même.

Certains, dont vous n'imaginez même pas l'existence, sont en train d'engranger des fortunes...

Exemples :

- Comment se fait-il qu'il y ait eu autant de Plexiglas épais disponible pour toutes les caisses de supermarché ?

- Qui a fourni (en quelques jours) tous les thermomètres laser sans contact (notamment en Chine au tout début !) et partout ensuite ( aéroports, gares, hôpitaux ...) ?

- Des Kits de test coronavirus étaient prêts en juin 2019 !

- Des prêts et des subventions "exceptionnels" sont en cours ... seuls les intérêts ( des milliards ! ) sont intéressants !

- ...

Bertie

Nous sommes en GUERRE a-t-il dit ! Elle n'est pas finie, semble-t-il !

Voir les commentaires

Dr Éric ANCELET: Pour en finir avec nos peurs. (Après: Pour en finir avec Pasteur)

25 Juin 2020, 10:02am

Publié par Bertie LAVIE

Quelques extraits ( pour ceux qui n'ont pas la patience de lire 60 pages !) de ce livre (gratuit) .

p7 D’EFFONDREMENT EN RÉSILIENCE, VERS UN NOUVEAU PARADIGME ?

Car le vrai défi n’est pas de vaincre un virus ! Il n’existe en réalité que deux manières d’envisager l’avenir : reproduire les mêmes erreurs, ou changer radicalement nos façons d’être au monde. Soit la reprise de notre trajectoire morbide, l’aggravation des inégalités, la poursuite obsessionnelle d’une « croissance » indéfinie dans un monde fini (et effondré), le consentement à l’émergence de régimes politiques (de plus en plus) corrompus, autoritaires et répressifs, dans l’ombre d’un gouvernement mondial invisible et tout-puissant (Valérie Bugault). Soit un changement radical de paradigme, d’autres choix amplement exposés par les divers « alternatifs », lanceurs d’alerte de toutes disciplines, permaculteurs, écologistes, philosophes, collapsonautes... dont les voix résonnent et raisonnent fort et juste sur les réseaux sociaux, ou plus discrètement dans les pages des revues et livres connectés de longue date à l’urgence (r)évolutionnaire. C’est ici que le choc se transforme en une extraordinaire opportunité de mutation sociétale, si nous consentons à changer de regard, affiner nos perceptions, réviser nos interprétations, tout particulièrement dans nos relations aux autres vivants avec lesquels nous partageons ce monde, et plus précisément encore nos relations conflictuelles au monde microbien.

Changer de regard sur les virus, sur ce virus. Étonnamment, notre plus grande chance, notre plus grand défi est là. Si nous parvenons à décoloniser notre imaginaire de toutes les fausses vérités qui fondent le mythe moderne du progrès, et dans le contexte qui est actuellement le nôtre : en finir définitivement avec les dogmes erronés de Louis Pasteur.

 

.../...

p19 D’EFFONDREMENT EN RÉSILIENCE, VERS UN NOUVEAU PARADIGME ?

Car au final, de quoi exactement avons-nous si peur ? Et qui est ce « nous » qui a peur? La peur naît de l’ignorance, d’un sentiment d’insécurité et de vulnérabilité, d’une menace réelle ou imaginaire, éventuellement créée de toutes pièces par ceux qui prétendent détenir le pouvoir. Quant à ce nous, il s’agit essentiellement aujourd’hui des occidentaux aisés, qui ont un rapport compliqué, très conflictuel, avec le manque, la maladie, la vieillesse et la mort. Donc un rapport particulier avec la sécurité, ce qui sécurise et « délivre du mal ». Nous souffrons d’insécurité chronique depuis des milliers de siècles. Précision : quand j’évoque un rapport conflictuel avec la maladie et la mort, je veux parler principalement de nos maladies et de notre mort, et de celles de nos proches. Les proches ce sont bien

sûr des êtres chers, mais aussi des étrangers dont la proximité spatiale pourrait être source de contamination. Ce rapport conflictuel à la mort proche nous rend vulnérables à la manipulation médiatique, à la publicité, à la propagande, et consentants à l’obéissance aveugle aux diktats sociétaux, à l’auto-domestication, à la soumission servile qui est l’apprentissage progressif et insidieux de la tyrannie. Les nantis ont peur du néant qui anéantit.

 

.../...p29 Sans esclavage, pas d’État (Scott).

Aujourd’hui, ce n’est plus un tiers d’êtres asservis qu’abritent nos mégalopoles, ou qui tentent de survivre dans de lointains « ailleurs » en produisant nos biens de consommation, ou qui tentent de résister au pillage de leur sol. C’est beaucoup beaucoup plus. Environ 10 % de l’humanité détient environ 90 % des ressources, extraitent et transformées par une myriade d’esclaves qui n’en profiteront jamais.

 

.../... p36   Étymologiquement, épidémie désigne « quelque chose qui circule (une information) parmi le peuple, les gens », et si de très nombreuses personnes sont atteintes dans de très nombreux pays, on parlera de pandémie.

.../... Le mot épidémie, ainsi que celui de contagion, peut convenir aussi pour une émotion comme la peur, suite à la diffusion mondiale par les réseaux d’une rumeur plus ou moins fondée, voire d’un pur mensonge destiné à manipuler les foules. Ce type d’épidémie médiatique est extrêmement contagieuse, et infiniment plus nocive qu’une épidémie virale. Ainsi nous assisterions aujourd’hui à une pandémie virale, accompagnée d’une pandémie de peur beaucoup plus préoccupante par aggravation de l’immunodépression mondialisée, avec le risque de favoriser l’émergence de « régimes autoritaires imposant des restrictions draconiennes à une population affolée et apathiques».

./...

de la page 40 à 44 il développe finement sur le sujet du microbe et des virus .Téléchargez les en cliquant ICI

.../.. p45  Les conflits individuels génèrent les maladies individuelles, les conflits collectifs génèrent les maladies collectives, voire la maladie de toute une civilisation non respectueuse du vivant. Le virus circulant n’est dès lors que le mot de la fin, et la fin des maux. Ainsi que le début d’autre chose, car celui qui traverse la maladie a l’opportunité de franchir un cap évolutif, comme c’est le cas lors des maladies dites « infantiles ». Mais toutes les maladies ne sont-elles pas dues à notre infantilisme ?

.../... le « progrès » humain a toujours été conçu comme et dirigé vers l’enrichissement d’une élite grâce à la soumission du plus grand nombre,...

 

.../... p48 L’obligation vaccinale est une forme de génocide, par sidération de nos systèmes régulateurs.

.../... Ne penser la prévention qu’en terme de vaccination est une erreur grossière, mais c’est une erreur lucrative et qui évite de se poser les vraies questions.

.../...p50 Vacciner génère, quel que soit l’âge, des maladies chroniques du « système d’adaptation primal » (Michel Odent), système régulateur neuro-endocrino-immunitaire. Ces maladies dégénératives sont inéluctables sur de très nombreux sujets vaccinés, alors que les maladies contre lesquelles on vaccine ont très peu de chance de se présenter sous une forme invalidante ou mortelle. Les remèdes simples, non toxiques et efficaces, qui permettent d’accompagner ces maladies sont négligés, voire interdits.

.../... p52 le sociologue Michel Maffesoli quand il affirme « c’est la violence des bons sentiments, donnant une protection en échange de la soumission ». Plus exactement c’est la promesse d’une protection, car celle-ci est illusoire ! Il s’agit avant tout de soumettre, et d’enrichir toujours plus les multinationales et les banques mondiales. C’est la « stratégie du choc » (Naomi Klein) : durant les crises, les milliardaires s’enrichissent. D’une pierre deux coups.

.../...

C’est maintenant que tout commence.

Et c’est à nous de le faire.

Voir les commentaires

Dé-confits !

23 Juin 2020, 14:07pm

Publié par Bertie LAVIE

 

>La fonction EXOCRINE du FOIE se relie à dissoudre et /ou transformer les formes
du passé auxquelles on reste attaché.
C’est le rôle de la vésicule biliaire.
Celle-ci stocke et concentre la bile produite par le foie qui sera ensuite fournie
en fonction de la demande du corps. Analogiquement, cette réserve
permet donc de réguler au fur et à mesure l’assimilation des événements
de la vie pour ne pas créer de surcharge lors de stress plus importants. Je
peux ainsi réguler la remontée en conscience des événements du passé
pour mieux vivre le présent.
Les pathologies de la vésicule biliaire se relient au fait de résoudre au présent
les événements du passé qui ont encore du poids en nous.

 

Tout ce qui est créé par l’humain
peut être résolu par le PANCRÉAS même ce qui est inhumain /in-homine /
ignominieux (« sans nom » /in-nomen).

Intégrer que tout est assimilable !

 

> La fonction ENDOCRINE du FOIE

La biologie a alors deux solutions pour « traverser » la situation :

  • Je résiste et/ou lutte : libération du glucagon /hyperglycémie
  • Je fuis : augmentation de l’insuline /hypoglycémie

 

>Dans la fonction exocrine
Je suis face à une situation ignoble, innommable – c’est-à-dire que je ne peux pas la nommer – j’ai même honte que cela me soit arrivé. Je dis non dans la reconnaissance, dans l’ingestion et dans l’assimilation. Mais je n’ai pas le choix, puisque c’est là. Le pancréas produit alors plus d’enzymes pour dissoudre cet innommable.

Cela ne passe plus par le mental : on ne va plus analyser –car c’est innommable – mais seulement  expérimenter et constater.
C’est donc l’organe ultime de l’évolution puisqu’il permet de transformer/éclairer tout ce qui est vécu  comme ignoble/obscur.

Et si je suis en carence de vitamine C, donc pré-scorbutique, je vais faire une "pancréatite"!

(toutes les maladies en "ite" sont des maladies du scorbut  - dixit Dr A. Scohy)

Voir les commentaires

Extrait de "Les chroniques du Moulin" de Arnaud RIOU de ce 22 juin 2020

22 Juin 2020, 19:30pm

Publié par Bertie LAVIE

Que nous aura appris la crise, sur un plan sanitaire, écologique, économique, spirituel ?

Sortirons-nous du confinement la peur au ventre (peur du virus, peur de l’autre, peur de l’inconnu) ?

Ou au contraire dans l’espérance d’un possible changement qui s’impose à tous ?

Alors, que nous sortions de ce confinement avec ou sans masque, qu’aurons-nous appris réellement sur nous-même, nos ressources, notre réaction à la peur, à l’autorité, à l’enfermement ? Qu’aurons-nous appris des autres ? Que souhaiterons-nous changer de nos habitudes avec nos voisins, dans notre métier, avec l’environnement ?

***********

Un livre vient d'être écrit : Bas les masques !

Vous le trouverez  là :

https://www.epagine.fr/ebook/9782380352818-bas-les-masques-collectif-sous-la-direction-d-arnaud-riou/

Voir les commentaires

Réussir heureux ?

19 Juin 2020, 16:54pm

Publié par Bertie LAVIE

*************

Un changement effectué par paliers

vaut mieux qu'un échec ambitieux.

La réussite se nourrit d'elle même.

Tony Schwartz

*************

Ce qui vous rendra heureux

n’est pas l’accomplissement de tous vos objectifs de vie,

mais à quel point vous vous êtes amusé pour les atteindre.

 

********

Voir les commentaires

Une fabuleuse suggestion ! (de Will JELBERT)

11 Juin 2020, 16:41pm

Publié par Bertie LAVIE

****

 

Ce que vous estimez favorable

à votre bonheur varie

d’un jour à l’autre.

 

Ce qui vous rend vraiment heureux

ne change jamais !

 

****

Voir les commentaires

Vase ou feu ?

9 Juin 2020, 16:06pm

Publié par Bertie LAVIE

 

L'enfant n'est pas un vase qu'on doit remplir

 

il est un feu qu'on allume ! (et que l'on doit donc entretenir !)

 

Michel de Montaigne.

Mais il y a d'autres vérités complémentaires ...

Mais il y a d'autres vérités complémentaires ...

Voir les commentaires

Les seuls à aimer le changement sont : les bébés mouillés !

6 Juin 2020, 17:08pm

Publié par Bertie LAVIE

Les seuls à aimer le changement sont : les bébés mouillés !

****

Changer une idée forte qui est ancrée dans l’inconscient collectif ne se fait pas dans la facilité.

Comme disait Voltaire :

Quand tu veux changer quelque chose, tu vas trouver contre toi

- tous ceux qui veulent faire le contraire,

- tous ceux qui veulent faire la même chose parce que tu marches sur leurs plates-bandes

- et l’immense majorité de ceux qui veulent ne rien faire.

 

************

Voir les commentaires

Maladies et douleurs ? La méthode facile pour les expliquer même aux plus petits !

26 Mai 2020, 16:27pm

Publié par Bertie LAVIE

Maladies et douleurs ? La méthode facile pour les expliquer même aux plus petits !Maladies et douleurs ? La méthode facile pour les expliquer même aux plus petits !

 

La douleur c'est (comme) un liquide dans une assiette creuse sur un tabouret à 3 pieds ! Quand il y en a un qui flanche ça déborde ! Les 3 pieds étant : repos, eau pure et vitamine C en quantités suffisantes.

*************

 


La maladie, quelle qu'elle soit, est contenue dans un récipient, différent selon chaque individu (la génétique familiale) posé sur une chaise en bois et paille à (au moins) 4 pieds (plus ou moins longs et épais) !

L'éventuelle mise en place d'un couvercle naturel ou artificiel, juste posé ou soigneusement scellé, voire secrètement verrouillé, limitera plus ou moins longtemps les débordements, voire les chutes plus ou moins létales !

 

Quant au contenu du récipient, pré-rempli par nos parents 9 mois avant notre conception, nous allons y accumuler un certain nombre de mémoires, et pour quelques personnes heureusement en supprimer.

Et tout ce bouillon va conditionner l'agressivité des débordements et nos possibilités physiques de gestion de ces "accidents" (microzymas).

 

***************

 

Quant à une contagion "possible" ! je vous laisse "l’accommoder" à votre propre sauce ! ! ! ...

... ou à celle que  l'on a voulu vous laisser accroire 1.

 

hubert.lamy22@gmail.com

**************************

Ce texte de Dimitri T. ANALIS  (l'autre royaume p149) m'a fait réflexion :

... j'en étais venu à penser que les "maux" ne s'attaquent qu'à ceux qui sont non seulement biologiquement mais psychologiquement disposés à l'être, qu'au-delà de l'hérédité , il existait une profonde affinité entre la volonté et les affections et que certaines d'entre elles, fatales, n'atteignaient que ceux qui aspiraient à être vaincus.

*************

 

1-Laisser accroire (qqc. à qqn). Laisser croire à quelqu'un une chose que l'on sait n'être pas vraie; permettre sciemment qu'il soit trompé. (P. oppos. à faire accroire, l'accent n'est pas mis sur l'action de celui qui trompe, mais sur la défaillance de lucidité ou de volonté chez celui qui est trompé).

 

*******

 

 

Voir les commentaires

Appel de l'Ange ?

25 Mai 2020, 12:03pm

Publié par Bertie LAVIE

******

 

Dans la même situation que vous, probablement que même un ange dirait «laisse-moi y penser» ou «non merci» avec une douce fermeté. La nature aime ce qui est équilibré. Et priver les autres des conséquences de leurs actions entretient les schémas dont ils sont les premiers à souffrir…

Il n’y a rien d’aimant à déverser son énergie sans limites ou à s’effacer.

 

Marie-Pier Charron

 

****************

Voir les commentaires

2ème vague en cours ...MAIS pas celle annoncée !

24 Mai 2020, 15:10pm

Publié par Bertie LAVIE

USA :

« Nous n'avons jamais vu ça auparavant, et en si peu de temps », a-t-il affirmé. « Ce que je veux dire, c'est qu'au cours des 4 dernières semaines, nous avons enregistré l'équivalent d'une année de tentatives de suicide. »

Kacey Hansen, infirmière en traumatologie à l'hôpital depuis plus de trente ans, a déclaré que le nombre de tentatives de suicide avait considérablement augmenté pendant le confinement, ajoutant que la pandémie avait épuisé les ressources, ce qui signifie qu'il y a moins d'outils pour sauver le même nombre de patients qu'à l'ordinaire.

« Ce que j'ai vu récemment, je ne l'ai jamais vu auparavant », a déclaré Hansen. « Je n'ai jamais vu autant de blessures intentionnelles. »

.../...

En plus des 90.000 décès liés au virus, Well Being Trust a récemment souligné que 75.000 personnes étaient susceptibles de mourir suite à un abus de drogues ou d'alcool et / ou par suicide pendant la pandémie.

Traduction : SOTT.net
Article source publié le 22/05/2020 sur Zero Hedge

Voir les commentaires

Aldous HUSLEY 1894/1963

22 Mai 2020, 17:25pm

Publié par Bertie LAVIE

 

 

L'expérience ce n'est pas

 

ce qui arrive à quelqu'un,

 

mais ce que

 

quelqu'un fait

 

avec ce qui lui arrive.

 

*********************

Voir les commentaires

La maladie ? Une réponse automatique mise en place par notre cerveau inconscient

17 Mai 2020, 17:13pm

Publié par Bertie LAVIE

Dr Pierre-Jean Thomas-Lamotte  néosanté N°99 extrait :

Peu à peu, la maladie m'est apparue comme une réponse automatique mise en place par notre cerveau inconscient pour faire face au réveil d'un mauvais souvenir : le traumatisme psychique ou la blessure que nous avions tenté d'emmurer dans notre inconscient, se réveillant, il fallait trouver une nouvelle réponse pour tenter de rétablir l'équilibre. Mais pas n'importe laquelle !

.../...Acheter le N° 99 (4€)

Voir les commentaires

Dicton.

16 Mai 2020, 11:55am

Publié par Bertie LAVIE

 

 

 

 

Quand la chance

 

entre chez toi,

 

offre lui un siège.

 

 

 

 

 

 

****

Voir les commentaires

« La maladie protège l’image que nous avons de nous » complément 2A

10 Mai 2020, 09:47am

Publié par Bertie LAVIE

 

Dr DRANSART homéopathe dans néosante N° 98 http://philippe-dransart.com

 

... nous somatisons quand l’image que nous avons de nous-même est prise dans la situation. Ce n’est pas le deuil en soi qui rend malade : le stress ne fait que mettre le doigt sur une difficulté intérieure, sur des questions non résolues sur « qui nous sommes », quel est notre rôle, notre place, quelle image nous avons de nous.

.../...

La maladie est un langage mot à mot. Mot à maux.

.../...

La maladie n’est pas un langage « codé », binaire. Il y a une résonance à un niveau inconscient. Si nous somatisons, c’est précisément parce que nous n’avons pas conscience (de ce qui nous atteint). Si nous le savions, nous ne serions pas malades ! Pour être plus précis, ce qui se dit dans le corps est une difficulté dont nous n’avons pas conscience et pour cause : les mots sont retenus dans les maux. S’ils ne n’étaient pas, si les mots étaient encore là pour nous aider à relier les choses entre elles, nos granules et autres élixirs seraient superflus ! Une bonne prise de conscience et hop, tout se résoudrait...
Mais lorsque les mots sont prisonniers, que nous ne parvenons plus à connecter les événements entre eux afin de comprendre ce qui nous arrive, nous avons besoin d’aide.

Pour cela nous avons deux sortes d’outils : ceux qui nous soulagent et ceux qui nous aident à comprendre.

***********

Voir les commentaires

Peur/danger, anxiété/étranglement. Une nouvelle épidémie est en train de se faire jour ... màj 7 mai

7 Mai 2020, 12:19pm

Publié par Bertie LAVIE

et une nouvelle épidémie est en train de se faire jour ...

*******************

En anglais, le mot peur (fear) dérive d’un terme de vieil anglais signifiant « danger » alors que le terme anxieux (anxious) dérive d’une racine grecque qui exprime la compression ou l’étranglement.
Cette peur, entretenue par notre mental, sous la forme d’une angoisse panique, nous paralyse. Elle renvoie bien sûr à la peur fondamentale de la mort.  

 

« Que puis-je faire aujourd’hui pour que la situation que je vis soit un déclic, un nouveau départ qui aura un impact positif non seulement dans ma vie mais aussi dans celle des autres ? »
 
Wyane Frisée https://www.neosante.eu/epidemie-comment-la-peur-nous-impacte/ accepter notre héritage 2

************

 

- attirer les choses positives
- repousser les choses négatives


                              C'est toujours une GUERRE ! Cliquez Abandon et Affrontement associés...

Une nouvelle épidémie est en train de se faire jour ...

Beaucoup de personnes sont en train de prendre des KILOS  !

Pesez vous demain matin et constatez !

Tirez-en les conclusions immédiates et réagissez ... (sans GUERRE, ni conflits, ni abandons bien sûr !)

Sinon commandez de suite un nouveau maillot de bains ( mais quelle taille ?) pour pouvoir aller à la plage, au parc ou à la piscine dès la fin du confi-ne-ment...

Et puis peut-être aussi pantalon et etc...

Mais sur leboncoin.fr il  va y avoir des affaires ...  à faire !!!!!

Surtout pas de régime (abandon, lutte) ni de pilule miracle (croyances, abandon d'autonomie), JUSTE révision de vos visions personnelles concernant ces deux sujets ! 

Par exemple au dos des autorisations de sorties plutôt que de les jeter !

Une activité de plus ?

Bertie

*************

Nota du 4 avril : l'anxiété ça se soigne !

Par exemple avec l'EFT ou  aussi : la cohérence cardiaque

*****************

Ajout du 7 mai :

Relevé sur le site d'info euronews

.... confinement-les-francais-ont-pris-2-5kg-....

Voir les commentaires

Ô rage ! ô désespoir ! ...

4 Mai 2020, 11:53am

Publié par Bertie LAVIE

Ô rage ! ô désespoir ! ...

 

 

Désespérer

 

c'est ne plus vouloir...!

 

 

 

Mais

refuser de vouloir,

pour toi c'est quoi ?

 

*****

Voir les commentaires

Curieusement cette année, très peu de décès de la grippe !

26 Avril 2020, 11:57am

Publié par Bertie LAVIE

"Ce n'est pas parce qu'on est triste,

qu'il faut être malheureux".

Voir les commentaires

Ce qui "marche" pour guérir ! Les bases indispensable .

14 Avril 2020, 13:47pm

Publié par Bertie LAVIE

Ce qui marche pour guérir aujourd'hui ?

 

Voir la mise À JOUR de DÉCEMBRE 2020

C'est en premier lieu la prise de conscience qui vous permettra d'enclencher la poursuite de votre guérison. Le respect des signaux de votre corps est le plus important à comprendre. Notre corps si merveilleux, si précis dans ses actions nous envoie systématiquement tous les messages nécessaires à notre compréhension. Le plus souvent nous refusons ces signaux et nous les ignorons.

C'est en changeant notre regard intérieur, notre écoute fine, que nous aurons la certitude de pouvoir guérir sans trop de difficultés.

 

Le plus souvent la guérison amène des souffrances qui sont totalement inutiles puisqu'elles ne font partie que des signaux.

 

Le repos impératif et absolu fait partie des trois grands points, les plus forts, les plus utiles. Et quand je dis repos, c'est 12 à 14 heures de repos intensif et total dans une journée, y compris bien sûr la nuit.

C'est dans cette période, et uniquement celle-ci, que notre cerveau accepte de lancer les ordres pour réaliser les grands chantiers physiques de notre corps, d'où son importance.

 

Éviter de "tomber en scorbut", est le deuxième point que je vous ai signalé, la chute du taux de saturation de vitamine C dans votre organisme entraîne immédiatement les douleurs et l'augmentation des œdèmes, éventuellement "arrêt du chantier".( cherchez les articles sur le blog)

 

La déshydratation est la pire chose qui puisse arriver à un malade. Le manque d'eau disponible, et j'insiste sur disponible, dans notre organisme, est ce qui entraînera le plus de complications.

 

Dans une phase de maladie il est très important d'amener de l'eau de très haute qualité à votre organisme. L'eau du robinet sera donc à exclure, l'eau minérale en bouteille aussi, ces eaux, sont beaucoup trop chargées en minéraux et électrolytiques diverses qui encrassent nos cellules.

Au minimum consommez de l'eau de source ou plutôt encore mieux de l'eau osmosée, et à partir d'un osmoseur le plus simple possible.

 

Comme vous serez au lit, vous n'aurez pas d'activité musculaire Importante, vous n'avez donc pas besoin de beaucoup de sucre, les laitages vous sont totalement interdits, je parle du lait de vache bien sûr. Le lait de vache, c'est pour les petits veaux en bonne santé. Éventuellement réduisez fortement votre consommation de produits contenant du gluten qui sont des pro-inflamatoires.

 

Par contre vous aurez besoin de protéines de très bonne qualité. La plus facile, la plus efficace sera une protéine vivante. Et dans notre alimentation traditionnelle française nous avons le jaune d’œuf cru (mayonnaise avec une vrai huile), il peut être chaud, par exemple œufs à la coque ou sur le plat, et les fruits de mer que vous mangez crus.

 

Mais si vous n'avez pas pu changer votre regard et avoir la compréhension exacte de l'origine de ce stress, de ce conflit qui a déclenché un processus de réparation, vous restez susceptibles de pouvoir reproduire cet exercice une nouvelle fois. D'où l'importance de tous les accompagnements psychothérapeutiques que vous pourrez utiliser. Il y en a de très efficaces, avec paroles ou sans paroles et, il y en a qui ne donnent que du confort, (et je ne dis pas à qui !)

 

Je vous propose une bonne santé, faites-en ce que vous en voulez !  Merci.

 

 

 

 

 

 

 

Il vous faut bien comprendre que dans la nature il y a tout ce qu'il faut pour fonctionner naturellement, notre expérience personnelle nous a fait choisir très peu de choses.

 

 

Dans les compléments alimentaires qui vous sont proposés, il y a toutes sortes de choses et complètement différentes.

Je ne garde pour ma part à la maison que :

        - de l'argile en poudre pour boire, ou en vrac pour des cataplasmes locaux

        - du sérum de Quinton (en bouteille de 1 litre hypertonique, beaucoup plus économique que les             ampoules !)

        - de l'argent colloïdal

        - de la vitamine C en quantité suffisante. (3g par jour multiplié par le nombre de personne présentes et par 30 jours dans le mois ça fait vite un kilo !)

Le reste ne sont, pour nous, que des compléments très occasionnels puisque notre alimentation très variée et Bio suffit amplement pour avoir tout le nécessaire.

Pourquoi n'avons-nous pas éliminé la vitamine C ? Je vous l'ai expliqué.

Pourquoi avons-nous sélectionné l'argile ?

C'est parce que l'expérience millénaire des peuples qui vivent près de la nature, a montré son efficacité et toutes les recherches de ces 50 dernières années le montrent aisément. De plus de son "coût" est extrêmement faible et est à la portée de chacun.

L'argent colloïdal sert aussi bien pour le jardin, le chat, les bobos, la poubelle, ...

L'eau de mer (sérum de Quinton) selon les besoins voyez sur internet !

 

 

A retenir :

 

Quand vous guérissez, c'est notre planète qui guérit aussi !

C'est de notre responsabilité...

Et quand vous polluez votre corps c'est la même chose...!

 

Mourir n'est pas désagréable. C'est de souffrir qui l'est ...!

 

Nous avons perdu  le "savoir mourir" et l'accompagnement

de ceux qui partent, il nous faudra le réapprendre...

... ça serait bien de le faire avant notre propre échéance...!

 

Le scorbut "tue" assez vite, mais c'est un problème très facile

à résoudre grâce à la vitamine C.

 

Ne pas accepter de s'arrêter pour un repos absolu, n'est

qu'une croyance qu'on nous à inculqué, souvent de force...

 

Si vous continuez à faire ce que vous avez toujours fait,

vous obtiendrez toujours le même résultat...

 

L'eau "potable" n'est pas toujours bonne à boire, et jamais

l'eau du robinet, ni l'eau minérale...

 

Les aliments blancs, blanchis ou raffinés ne sont supportables

que par les "très bien portants"...!

Voir les commentaires

Des COOKIES réclamés par mon petit-fils ! Et pourtant sans gluten et sans lait ...

12 Avril 2020, 17:29pm

Publié par Bertie LAVIE

Façon cookies au chocolat pour Quentin.

Sans Gluten sans lait (ou avec, si l’on préfère ! )                      02/04/2020 Bertie

POUR 12 grands (8cms) et 7/8 petits (5cms)

Matériel utile : un portionneur à glace Ø5 et une maryse ------  Temps : 1h15min (vaisselle et rangements compris)

 

  1. 150g de chocolat noir 58% minimum je mets ½ ½ avec du 72%

                     75g ghee + 20g d’eau et un peu de sel

                       ou 100g de beurre ½ sel

Je fais fondre le ghee dans une petite casserole puis je pose dedans les carrés de chocolat hors du feu et je laisse fondre.

  1. 100g de mix pâtisserie sans gluten

                     ou farine de manioc + farine de riz + noix moulues + fécule au choix

                     ou farine de blé + fécule de maïs 80+15 environ

                3 càs bombée de Cacao en poudre

                1 càc rase de poudre à lever

L’idéal étant de les tamiser ensemble pour assurer un bon mélange dans un autre récipient.

 

   3- 110g de sucre de fleur de Coco (à défaut muscovado)

        et 75g de sucre clair

          ou 50g de sucre et 1 banane finement écrasée à la fourchette à la place de la  totalité des 185g.

        2 œufs

Fouetter le sucre et les 2 œufs pendant 5 minutes environ avec un batteur fil (pas avec un  Thermomix !), dans un récipient assez grand pour contenir l’ensemble des ingrédients à la fin.

4- Ajouter le mélange Ghee/chocolat (faire réchauffer 5 ou 6 secondes si besoin sur un petit feu, pas plus !) Battre pendant 1 minute.

5- Ajouter le mélange des farines et continuer avec le batteur jusqu’à intégration.

6- Préparer 2 feuilles de papier-cuisson allant sur la plaque du four et allumer le four 170° chaleur tournante si possible.

7- Avec le portionneur prélever de la pâte et lisser avec la maryse pour qu’il soit à peine plein et retourner sur la feuille posée sur la plaque du four.

8- Vous pouvez en poser 12 (4x3) écartés les uns des autres, ils vont s’étaler un peu. Enfourner pour 12 minutes pas plus !

9- Pendant ce temps-là, avec le reste de préparation, sur la 2ème feuille façonnez les petits cookies en ne remplissant le portionneur que à moitié !

Vous avez le temps de commencer la vaisselle !

10- Échangez les 2 feuilles de cuisson pour enfourner 10 minutes seulement (mais vous pouvez programmer le four 4 minutes puisqu’il est déjà chaud !).

Attention ne pas manipuler les cookies avant 30 minutes ! Ils doivent refroidir avant de les détacher du papier.

*********

J'ai essayé à la poche à douilles ( sans douille ) c'est une vrai galère et beaucoup plus long à réaliser et la poche est à jeter !

Pour le prix de poches achetez donc un portionneur au supermarché !

Voir les commentaires

Illusion et réalité

7 Avril 2020, 09:51am

Publié par Bertie LAVIE

Ce n'est pas signe de bonne santé que de savoir s'adapter à une société malade (2'35) !
 
C'est bien le fond du problème de notre société !
 
Allons nous réussir à en sortir (ensemble) sans (trop) de dégâts ( quoi que !) en acceptant TOUS les changements indispensables ...

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>