Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Juste une Bouillotte ? VIE et santé ?

sante sans gluten

Allergies et intolérances alimentaires la longue galère !

8 Mars 2021, 11:19am

Publié par Bertie LAVIE

 

 

Allergies et intolérances alimentaires 

(À l'air je gît et un tollé rance alimente mon aire)

 

Marc Welter (lien en bas colonne de droite) est de retour sur son Blog avec l'annonce d'un journal pour partager ses découvertes.

Voici sont dernier message reçu il y a quelques temps (début mars 21) :

 

Le vrai problème avec les intolérances, hypersensibilités, allergies alimentaires, dans l'immense majorité des cas, n'est pas réellement résolu quand on supprime le ou les aliments qui provoquent des symptômes...

...mais quand on parvient à comprendre, et à remonter jusqu'à la vraie source du problème.

Sauf que l'immense majorité des gens ne pense même pas à chercher plus loin.

Améliorer un soucis de santé leur suffit.

 

Ce que je peux vous dire, même si vous ne partagez pas ce point de vue, c'est que :

Vouloir ignorer que les intolérances, hypersensibilités, allergies alimentaires sont juste un maillon d'une réaction en chaîne, vous fait courir d'autres risques.

 

Ce maillon n'est qu'une étape intermédiaire d'une cascade de causes et d'effets.

Et sa vraie origine est généralement plus profonde qu'on le croit.

Les conséquences et ramifications peuvent vous revenir violemment en retour, à retardement, tel un boomerang.

 

Ce dont vous avez vraiment besoin, c'est de creuser jusqu'à la véritable source pour enfin y voir clair.

 

Une bonne compréhension ne sera réellement possible que lorsque vous aurez regroupé étape par étape, de manière cohérente et méthodique les informations fiables, objectives, dignes de confiance sur les intolérances, hypersensibilités, et allergies alimentaires pour enfin remonter à la source.

******************

Et je lui ai répondu :

il y a tant de choses que l'on ignore aujourd'hui encore, et il faut le reconnaitre et l'accepter, sans pour autant s'y résigner.

OUI ! BRAVO Marc ! La bonne voie est là ... mais quelle galère disais - tu (et je partage) pour en arriver là !

Merci pour nous de partager ce "savoir" accumulé que la médecine refuse de transmettre (pour cause de gros sous !) et que les "écoles" de naturo(pathies) n'ont aucun(s) intéret(s) à remettre en question ... et n'y pense même pas, englués dans leurs certitudes et savoirs parfois centenaire, sans parler des royalties offertes par les labos. Je ne parles pas ici de leur connaissance de la nutrition et de la diététique mais de leur vision souvent allopathique  et pasteurienne de la maladie de leurs client.

Oui, il y a des aides, le temps de gérer le temps des douleurs, si il y en a.

Oui, il y a des exclusions d'aliments à faire, qui devraient être provisoires, jusqu'à ce que la compréhension naisse au plus profond de soi et qu'un (le) "produit miracle" ou la "thérapie qui vous va juste comme il faut" vienne réveiller les 2 ou 3 (!) neurones coincés dans un engramme de votre histoire passée !

Et soudain la "guérison " est FÊTE et plus rien n'est pareil ...

Et la joie est de retour à chaque instant !

C'est de nouveau LA VIE.

                 Bertie

Voir les commentaires

Ce qui "marche" pour guérir ! Les bases indispensable .

14 Avril 2020, 13:47pm

Publié par Bertie LAVIE

Ce qui marche pour guérir aujourd'hui ?

 

Voir la mise À JOUR de DÉCEMBRE 2020

C'est en premier lieu la prise de conscience qui vous permettra d'enclencher la poursuite de votre guérison. Le respect des signaux de votre corps est le plus important à comprendre. Notre corps si merveilleux, si précis dans ses actions nous envoie systématiquement tous les messages nécessaires à notre compréhension. Le plus souvent nous refusons ces signaux et nous les ignorons.

C'est en changeant notre regard intérieur, notre écoute fine, que nous aurons la certitude de pouvoir guérir sans trop de difficultés.

 

Le plus souvent la guérison amène des souffrances qui sont totalement inutiles puisqu'elles ne font partie que des signaux.

 

Le repos impératif et absolu fait partie des trois grands points, les plus forts, les plus utiles. Et quand je dis repos, c'est 12 à 14 heures de repos intensif et total dans une journée, y compris bien sûr la nuit.

C'est dans cette période, et uniquement celle-ci, que notre cerveau accepte de lancer les ordres pour réaliser les grands chantiers physiques de notre corps, d'où son importance.

 

Éviter de "tomber en scorbut", est le deuxième point que je vous ai signalé, la chute du taux de saturation de vitamine C dans votre organisme entraîne immédiatement les douleurs et l'augmentation des œdèmes, éventuellement "arrêt du chantier".( cherchez les articles sur le blog)

 

La déshydratation est la pire chose qui puisse arriver à un malade. Le manque d'eau disponible, et j'insiste sur disponible, dans notre organisme, est ce qui entraînera le plus de complications.

 

Dans une phase de maladie il est très important d'amener de l'eau de très haute qualité à votre organisme. L'eau du robinet sera donc à exclure, l'eau minérale en bouteille aussi, ces eaux, sont beaucoup trop chargées en minéraux et électrolytiques diverses qui encrassent nos cellules.

Au minimum consommez de l'eau de source ou plutôt encore mieux de l'eau osmosée, et à partir d'un osmoseur le plus simple possible.

 

Comme vous serez au lit, vous n'aurez pas d'activité musculaire Importante, vous n'avez donc pas besoin de beaucoup de sucre, les laitages vous sont totalement interdits, je parle du lait de vache bien sûr. Le lait de vache, c'est pour les petits veaux en bonne santé. Éventuellement réduisez fortement votre consommation de produits contenant du gluten qui sont des pro-inflamatoires.

 

Par contre vous aurez besoin de protéines de très bonne qualité. La plus facile, la plus efficace sera une protéine vivante. Et dans notre alimentation traditionnelle française nous avons le jaune d’œuf cru (mayonnaise avec une vrai huile), il peut être chaud, par exemple œufs à la coque ou sur le plat, et les fruits de mer que vous mangez crus.

 

Mais si vous n'avez pas pu changer votre regard et avoir la compréhension exacte de l'origine de ce stress, de ce conflit qui a déclenché un processus de réparation, vous restez susceptibles de pouvoir reproduire cet exercice une nouvelle fois. D'où l'importance de tous les accompagnements psychothérapeutiques que vous pourrez utiliser. Il y en a de très efficaces, avec paroles ou sans paroles et, il y en a qui ne donnent que du confort, (et je ne dis pas à qui !)

 

Je vous propose une bonne santé, faites-en ce que vous en voulez !  Merci.

 

 

 

 

 

 

 

Il vous faut bien comprendre que dans la nature il y a tout ce qu'il faut pour fonctionner naturellement, notre expérience personnelle nous a fait choisir très peu de choses.

 

 

Dans les compléments alimentaires qui vous sont proposés, il y a toutes sortes de choses et complètement différentes.

Je ne garde pour ma part à la maison que :

        - de l'argile en poudre pour boire, ou en vrac pour des cataplasmes locaux

        - du sérum de Quinton (en bouteille de 1 litre hypertonique, beaucoup plus économique que les             ampoules !)

        - de l'argent colloïdal

        - de la vitamine C en quantité suffisante. (3g par jour multiplié par le nombre de personne présentes et par 30 jours dans le mois ça fait vite un kilo !)

Le reste ne sont, pour nous, que des compléments très occasionnels puisque notre alimentation très variée et Bio suffit amplement pour avoir tout le nécessaire.

Pourquoi n'avons-nous pas éliminé la vitamine C ? Je vous l'ai expliqué.

Pourquoi avons-nous sélectionné l'argile ?

C'est parce que l'expérience millénaire des peuples qui vivent près de la nature, a montré son efficacité et toutes les recherches de ces 50 dernières années le montrent aisément. De plus de son "coût" est extrêmement faible et est à la portée de chacun.

L'argent colloïdal sert aussi bien pour le jardin, le chat, les bobos, la poubelle, ...

L'eau de mer (sérum de Quinton) selon les besoins voyez sur internet !

 

 

A retenir :

 

Quand vous guérissez, c'est notre planète qui guérit aussi !

C'est de notre responsabilité...

Et quand vous polluez votre corps c'est la même chose...!

 

Mourir n'est pas désagréable. C'est de souffrir qui l'est ...!

 

Nous avons perdu  le "savoir mourir" et l'accompagnement

de ceux qui partent, il nous faudra le réapprendre...

... ça serait bien de le faire avant notre propre échéance...!

 

Le scorbut "tue" assez vite, mais c'est un problème très facile

à résoudre grâce à la vitamine C.

 

Ne pas accepter de s'arrêter pour un repos absolu, n'est

qu'une croyance qu'on nous à inculqué, souvent de force...

 

Si vous continuez à faire ce que vous avez toujours fait,

vous obtiendrez toujours le même résultat...

 

L'eau "potable" n'est pas toujours bonne à boire, et jamais

l'eau du robinet, ni l'eau minérale...

 

Les aliments blancs, blanchis ou raffinés ne sont supportables

que par les "très bien portants"...!

Voir les commentaires

RIZ ? CHINOIS.

8 Décembre 2017, 15:12pm

Publié par Bertie

RIZ CHINOIS CRAIGNOS
 
La Chine reste le plus grand producteur de riz au monde. L’Empire du milieu récolte plus de 200 millions de tonnes de riz par an et un grand nombre est exporté dans le monde entier.
 
Pourtant, les cuisiniers et consommateurs doivent se montrer prudents : non seulement cet aliment contient des pesticides utilisés dans l’agriculture chinoise, mais selon le journal The Korea Times, le riz peut également être fabriqué de façon artificielle.
La fécule de pomme de terre est mélangée avec du plastique (de la résine synthétique, par exemple) et prend ensuite la forme d’un grain de riz. Les grains sont ensuite cuits à la vapeur avec un arôme de riz typique.
 
Voici quelques astuces simples, grâce auxquelles vous pourrez déterminer si votre riz est naturel ou bourré de plastique.
 
¤ Le test de l’eau: 
Versez une cuillère à soupe de riz cru dans un verre rempli d’eau froide et mélangez vigoureusement. Si le riz tombe au fond du verre, tout va bien, si au contraire il flotte à la surface, il contient du plastique.
 
¤ Le test du feu :
À l’aide d’un briquet ou d’une allumette, brûlez une poignée de riz. Si ce dernier prend feu et dégage une odeur de plastique brûlé, ne le consommez surtout pas !
 
¤ Le test du mortier et pilon :
Lorsque vous écrasez quelques grains de riz avec un mortier
et pilon, la poudre doit être bien blanche. Avec le riz artificiel, vous verrez une coloration jaune.
 
¤ Le test de moisissure :

Mettez-en une petite quantité dans un Tupperware et laissez-le à un endroit chaud. Dans quelques jours, de la moisissure devrait apparaître, sinon c’est que votre riz est artificiel.

Ceci vous évitera de servir à table une recette au plastique...
 
Contr'info N°95 dec 2017
 

Voir les commentaires

Le monde bientôt à court de chocolat ?

21 Novembre 2016, 20:35pm

Publié par Bertie

https://www.santenatureinnovation.com/le-monde-a-court-de-chocolat/

 

BIO de SAÔ-TOMÉ petit état d'Afrique centrale vous connaissez ?

es Hollandais installèrent les premières plantations de cacao dans leurs colonies en Indonésie (Java).

Ils construisirent des usines à chocolat à Amsterdam. Tout le monde connaît encore aujourd’hui le célèbre cacao hollandais Van Houten.

Leurs voisins les Belges réagirent vite : ils créèrent de grandes plantations de cacao au Congo belge. D’où les fameux chocolats belges Leonidas, Godiva, Côte d’Or, etc.

Mais aujourd’hui, ce sont les Suisses qui sont les plus connus pour le chocolat. Les Suisses n’ont pas de colonies, mais ils ont des vaches.

Pour en savoir plus :
https://www.santenatureinnovation.com/le-monde-a-court-de-chocolat/#moz
Facile c'est là juste sur l'équateur ...

Les Hollandais installèrent les premières plantations de cacao dans leurs colonies en Indonésie (Java).

Ils construisirent des usines à chocolat à Amsterdam. Tout le monde connaît encore aujourd’hui le célèbre cacao hollandais Van Houten.

Leurs voisins les Belges réagirent vite : ils créèrent de grandes plantations de cacao au Congo belge. D’où les fameux chocolats belges Leonidas, Godiva, Côte d’Or, etc.

Mais aujourd’hui, ce sont les Suisses qui sont les plus connus pour le chocolat. Les Suisses n’ont pas de colonies, mais ils ont des vaches.

En fait, on raconte qu’ils ont développé l’industrie du chocolat pour écouler leurs excédents de lait. Le chocolat au lait fut créé par un certain Henri Nestlé [10], qui habitait au pied des montagnes de la Gruyère, remplies de vaches laitières et en surproduction permanente de lait ! Ils fabriquent aujourd’hui le chocolat au lait par milliers de tonnes (Lindt, Toblerone, Frey, Favarger, Milka) et l’exportent dans le monde entier. Les Suisses sont, de plus, les plus gros consommateurs du monde (12 kg par an et par personne).

Pour en savoir plus :
https://www.santenatureinnovation.com/le-monde-a-court-de-chocolat/#moz
Les Hollandais installèrent les premières plantations de cacao dans leurs colonies en Indonésie (Java).

Ils construisirent des usines à chocolat à Amsterdam. Tout le monde connaît encore aujourd’hui le célèbre cacao hollandais Van Houten.

Leurs voisins les Belges réagirent vite : ils créèrent de grandes plantations de cacao au Congo belge. D’où les fameux chocolats belges Leonidas, Godiva, Côte d’Or, etc.

Mais aujourd’hui, ce sont les Suisses qui sont les plus connus pour le chocolat. Les Suisses n’ont pas de colonies, mais ils ont des vaches.

En fait, on raconte qu’ils ont développé l’industrie du chocolat pour écouler leurs excédents de lait. Le chocolat au lait fut créé par un certain Henri Nestlé [10], qui habitait au pied des montagnes de la Gruyère, remplies de vaches laitières et en surproduction permanente de lait ! Ils fabriquent aujourd’hui le chocolat au lait par milliers de tonnes (Lindt, Toblerone, Frey, Favarger, Milka) et l’exportent dans le monde entier. Les Suisses sont, de plus, les plus gros consommateurs du monde (12 kg par an et par personne).

Pour en savoir plus :
https://www.santenatureinnovation.com/le-monde-a-court-de-chocolat/#moz
Les Hollandais installèrent les premières plantations de cacao dans leurs colonies en Indonésie (Java).

Ils construisirent des usines à chocolat à Amsterdam. Tout le monde connaît encore aujourd’hui le célèbre cacao hollandais Van Houten.

Leurs voisins les Belges réagirent vite : ils créèrent de grandes plantations de cacao au Congo belge. D’où les fameux chocolats belges Leonidas, Godiva, Côte d’Or, etc.

Mais aujourd’hui, ce sont les Suisses qui sont les plus connus pour le chocolat. Les Suisses n’ont pas de colonies, mais ils ont des vaches.

Pour en savoir plus :
https://www.santenatureinnovation.com/le-monde-a-court-de-chocolat/#moz
Les Hollandais installèrent les premières plantations de cacao dans leurs colonies en Indonésie (Java).

Ils construisirent des usines à chocolat à Amsterdam. Tout le monde connaît encore aujourd’hui le célèbre cacao hollandais Van Houten.

Leurs voisins les Belges réagirent vite : ils créèrent de grandes plantations de cacao au Congo belge. D’où les fameux chocolats belges Leonidas, Godiva, Côte d’Or, etc.

Mais aujourd’hui, ce sont les Suisses qui sont les plus connus pour le chocolat. Les Suisses n’ont pas de colonies, mais ils ont des vaches.

Pour en savoir plus :
https://www.santenatureinnovation.com/le-monde-a-court-de-chocolat/#moz
Les Hollandais installèrent les premières plantations de cacao dans leurs colonies en Indonésie (Java).

Ils construisirent des usines à chocolat à Amsterdam. Tout le monde connaît encore aujourd’hui le célèbre cacao hollandais Van Houten.

Leurs voisins les Belges réagirent vite : ils créèrent de grandes plantations de cacao au Congo belge. D’où les fameux chocolats belges Leonidas, Godiva, Côte d’Or, etc.

Mais aujourd’hui, ce sont les Suisses qui sont les plus connus pour le chocolat. Les Suisses n’ont pas de colonies, mais ils ont des vaches.

Pour en savoir plus :
https://www.santenatureinnovation.com/le-monde-a-court-de-chocolat/#moz
Les Hollandais installèrent les premières plantations de cacao dans leurs colonies en Indonésie (Java).

Ils construisirent des usines à chocolat à Amsterdam. Tout le monde connaît encore aujourd’hui le célèbre cacao hollandais Van Houten.

Leurs voisins les Belges réagirent vite : ils créèrent de grandes plantations de cacao au Congo belge. D’où les fameux chocolats belges Leonidas, Godiva, Côte d’Or, etc.

Mais aujourd’hui, ce sont les Suisses qui sont les plus connus pour le chocolat. Les Suisses n’ont pas de colonies, mais ils ont des vaches.

Pour en savoir plus :
https://www.santenatureinnovation.com/le-monde-a-court-de-chocolat/#mozLes Hollandais installèrent les premières plantations de cacao dans leurs colonies en Indonésie (Java).

Ils construisirent des usines à chocolat à Amsterdam. Tout le monde connaît encore aujourd’hui le célèbre cacao hollandais Van Houten.

Leurs voisins les Belges réagirent vite : ils créèrent de grandes plantations de cacao au Congo belge. D’où les fameux chocolats belges Leonidas, Godiva, Côte d’Or, etc.

Mais aujourd’hui, ce sont les Suisses qui sont les plus connus pour le chocolat. Les Suisses n’ont pas de colonies, mais ils ont des vaches.

Pour en savoir plus :
https://www.santenatureinnovation.com/le-monde-a-court-de-chocolat/#mozLe cacaoyer pousse à l’état sauvage dans le détroit de l’Orénoque, au Venezuela. Mais les Espagnols l’ont découvert parce qu’il était consommé par les Mayas, dans l’actuel Mexique.

Il était consommé pour ses vertus énergisantes, en particulier par les soldats avant les batailles.

Les Hollandais installèrent les premières plantations de cacao dans leurs colonies en Indonésie (Java).

Ils construisirent des usines à chocolat à Amsterdam. Tout le monde connaît encore aujourd’hui le célèbre cacao hollandais Van Houten.

Leurs voisins les Belges réagirent vite : ils créèrent de grandes plantations de cacao au Congo belge. D’où les fameux chocolats belges Leonidas, Godiva, Côte d’Or, etc.

Mais aujourd’hui, ce sont les Suisses qui sont les plus connus pour le chocolat. Les Suisses n’ont pas de colonies, mais ils ont des vaches.

Pour en savoir plus :
https://www.santenatureinnovation.com/le-monde-a-court-de-chocolat/#moz

Le monde bientôt à court de chocolat ?

Voir les commentaires

Les 8 plus gros mensonges officiels sur l’alimentation

10 Mai 2016, 09:47am

Publié par n' ED

Je relaie et vous invite à faire de même : vite il y a urgence !

http://www.sante-corps-esprit.com/8-plus-gros-mensonges-officiels-lalimentation/

Voir les commentaires

Gluten : intolérance ? une belle définition qui m'a plu ...

30 Mars 2016, 13:21pm

Publié par n' ED

extrait de :

http://blog-sans-gluten.com/38-ans-d-experience-sans-gluten-pour-vous-aider-a-cuisiner-des-desserts-sans-gluten-et-sans-lactose-simples-et-gourmands-transcription-video-episode-2/

« Personnellement, je ne pense pas être allergique ou intolérante, mais varier est important, de plus, j’ai découvert cette maladie par une voisine qui l’est. »

Donc finalement on dit 1% des personnes, c’est une petite parenthèse, 1 % des personnes en France sont concernées, finalement, la voisine est concernée, pour ce qui est de Marie, et elle se pose la question :

« Mais comment peut-on la déceler chez un très jeune enfant ? Et chez un adulte quels sont les symptômes les plus évidents ? »

Alors ça, vous, de votre parcours, et puis de votre famille, je pense que vous êtes assez bien placée pour y répondre aussi ! Alors allez-y dites-nous !

Delphine :

Ben en fait il y a plein de, il y a plein de symptômes différents.

L’allergie c’est immédiat, il y a très peu d’allergiques, vous le voyez tout de suite : vous gonflez, vous avez des boutons, vous avez mal au ventre, c’est immédiat.

L’intolérance, c’est plus pernicieux, c’est, parce que ça intervient à partir du moment où vous avez la digestion, que vous digérez. Donc c’est 7 – 8 heures après, ça peut être en fonction du degré de votre intolérance. Ça peut être plusieurs jours, plusieurs semaines, plusieurs mois, plusieurs années.

Je vous donne un exemple très concret c’est une maladie qui se développe à n’importe quel âge.

Donc moi j’ai rencontré lors de signatures des femmes qui avaient 72 – 73 ans, deux copines l’année dernière à Biarritz, à la librairie Darrigade.

Et elle me dit, » oh c’est super votre livre, moi je suis intolérante depuis 6 mois », et sa copine était intolérante depuis 2 ans.

Donc vous voyez, ça peut, vous pouvez avoir ça, et puis poum ! Ça se déclare un jour.

Moi en ce qui concerne ma fille, c’est parce qu’elle était fragilisée, elle était fatiguée. Alors elle est très très mince. Elle s’endormait à l’école ! Et puis elle s’est fait entorse, sur entorse, sur entorse.

Donc au bout d’un moment j’ai dit « non, non ! ».

Parce votre corps en fait est tellement fragilisé par l’ingestion de gluten qui est en fait du poison et qui détruit sa paroi intestinale donc vous n’avez plus de défenses immunitaires, et votre corps vous envoie des warning, des warning, des warning en disant hou hou , j’ai faim, j’ai froid, j’ai truc, j’ai… Je suis fatigué je suis, il se défend comme il peut, le corps.

Ce qui fait que tous ces petits symptômes font que vous devez faire une prise de sang allez voir votre médecin, une prise de sang justement pour doser les anticorps et si vous avez un dosage d’anticorps qui explose, et bien ça veut dire que vous avez un gros problème d’intolérance au gluten. Après vous le vérifiez avec une biopsie intestinale, mais il y a des gastroentérologues qui vous prescriront tout ça.

Il y a des symptômes, quand votre corps est fragilisé, que ce soit une fatigue, que ce soit des maigreurs, que ce soit un mal au ventre énorme, ça peut être aussi une perte de cheveux, pour les femmes de l’aménorrhée, c’est-à-dire un manque de règles, ça peut être aussi de l’ostéoporose. La marraine de mon fils a eu une ostéoporose à 20 ans. C’est-à-dire vraiment une fragilité des os, vous voyez, tout ce qui fait que votre corps est fragilisé, ça peut être aussi des dépressions nerveuses. Ben oui, à force on n’est plus très très bien, on est fatigué, donc ouh, avec comme ça des humeurs en dent de scie, vous voyez, tout ces petites symptômes qui devraient vous alerter que vous soyez enfant ou adulte.

Après y en a plein d’autres, mais voilà en gros il y a une dizaine de symptômes bien précis qui vous ferait vous alerter en tous cas.                                                             1

************99*******6*

 

 

Voir les commentaires

le gluten et les sucres sont un danger pour notre cerveau!

9 Février 2016, 14:39pm

Publié par n' ED

Récupéré chez : http://fr.sott.net/article/27616


Un livre à lire ?

Si l'état de notre cerveau dépend plus de l'alimentation que des gênes, comment le protéger des menaces ? Dans son livre Ces glucides qui menacent notre cerveau, les conseils du docteur Perlmutter, sommité reconnue, mettent à la portée de tous recettes et stratégies, sans gluten ni glucides nocifs.

Oui, le gluten et les sucres sont un danger pour notre cerveau! Le livre-phénomène qui a bouleversé les habitudes alimentaires de centaines de milliers de personnes !

On le sait, notre santé commence dans notre assiette. Ce qu'on ne savait pas encore, c'est que c'est le cas aussi pour notre cerveau.

En s'appuyant sur des données longtemps tues par la communauté scientifique, le neurologue David Perlmutter fait une révélation qui donne froid dans le dos. Certains glucides, et notamment le gluten et les sucres, sont liés à de nombreuses pathologies : Alzheimer, trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH), épilepsie, anxiété, maux de tête chroniques, dépression, insomnie, pour ne citer qu'eux.

Que se passe-t-il quand notre cerveau est exposé à ces ingrédients au quotidien ?

Et comment faire pour le protéger et pour favoriser le développement de nouveaux neurones quel que soit notre âge ?

Ce sont les questions auxquelles répond cet ouvrage révolutionnaire, qui explique le lien entre l'alimentation et le cerveau, et propose des pistes concrètes, pour protéger notre capital santé.

Cet ouvrage, accessible et clair, vous présente:

- un programme alimentaire de quatre semaines

- des conseils pratiques, des recettes

- des études scientifiques et l'expérience d'un médecin et de ses patients

David Perlmutter est un neurologue américain de renommée internationale. Président du Perlmutter Health Center (Naples, Floride), il est aussi le cofondateur et le Président de la Perlmutter Brain Foundation et l'un des membres de l'American College of Nutrition. Récompensé pour ses travaux, il est l'auteur de plusieurs ouvrages.

Ces glucides qui menacent notre cerveau - David Perlmutter

 le gluten et les sucres sont un danger pour notre cerveau!

Voir les commentaires

AVOINE et GLUTEN ?

23 Décembre 2015, 18:43pm

Publié par n' ED

Un article / explications bien fait chez MAKANAÏ :

http://bit.ly/1J4H3Wp

Et aussi plein de recettes ... etc de cette maman/épouse confrontée à une famille où tous sont intolérants alimentaires ...

Pendant 8 années on lui disait que sa fille, malade quasi en permanence, "ça allait s’améliorer dès qu'elle aurait 8/9 ans " !

Écoutez son interview sur des mots et des maux : http://bit.ly/1PkI1gC

Voir les commentaires

Enseignement de Maître Zheng Yu

24 Mai 2015, 16:09pm

Publié par n' ED

extrait là : http://zhongyi.hypotheses.org/72

Zheng Yu dit que je ne sais pas manger, que je mange la bouillie comme si c’était un plat ordinaire. Que je mange d’ailleurs n’importe quoi de la même manière comme si c’était la même chose. Et il me donne une leçon. Une leçon que je n’oublierai jamais. Quelque chose qui a un peu changé ma vie.

« Tu ne sais pas manger. Tu ne manges qu’avec la bouche. Tu ne sais manger que par la bouche. Pour toi, manger, c’est mettre dans la bouche. Je t’ai regardé. Tu fais tout en même temps. Regarder, sentir, manger. Tout en même temps. Comme çà tu ne peux pas te nourrir (存 cun avec le sens de conserver, exister, subsister, mettre en réserve, avoir), tu peux juste avaler (吞 tun : avaler avec le sens de dévorer). Manger, c’est trois choses à la fois mais pas en même temps : regarder, sentir, manger. D’abord, tu regardes (emploi de 观 guan, regarder, voir, observer, contempler, et de 视 shi : regarder, voir, considérer). Regarder/voir, c’est faire entrer la nourriture dans le corps par la couleur, l’effet de la couleur, la forme, l’effet de la forme, le reflet, l’effet du reflet (emploi de 因果 yinguo qui signifie cause et effet, causalité, mais aussi karma). Si tu ne fais pas cela en premier tu te prends par surprise : tu n’es pas prêt pour manger. Manger de cette chose-là. Il faut changer de regard à chaque type de plat. Regarder, ce n’est pas simplement regarder ce qu’on va manger, c’est manger par les yeux. Manger par les yeux, c’est faire entrer la nourriture par les yeux pour qu’elle aille prévenir le foie qui va préparer une réception (礼遇 li yu qui désigne une réception courtoise, un traitement honorable). Sinon, tu prépares une réception froide et un accueil indifférent aux aliments (冷遇 lengyu). Le foie se nourrit du monde par les yeux et les yeux sont la fleur du foie. C’est comme une fleur. Elle n’existe que par ses racines et ses racines n’existent que par la terre où elles se développent. Une autre terre, une autre fleur. La fleur, c’est les yeux de la terre, les racines c’est ce qui conduit des yeux à la terre. La terre nourrit la fleur et la fleur nourrit la terre. Par la fleur, la terre « sait ». Et bien, pour les yeux et le foie, c’est la même chose. L’aliment par les yeux va au foie qui le reçoit et indique à l’estomac et à la rate qui ils vont recevoir. Mais bien sûr, si tu regardes simplement, ce n’est pas le 精, jing de l’aliment qui parvient au foie. Alors, il ne peut rien faire. Il ne faut pas simplement regarder, mais voir, voir l’essence de l’aliment à travers ce qui est manifeste. Pour cela, il faut prendre du temps, s’isoler de tout ce qui t’entoure, se concentrer sur le bol, rien que sur le bol. Pour toi, le bol doit devenir l’allant de soi (自然 ziran) ; il faut entrer dans le bol, se promener à l’intérieur de la nourriture et descendre à la rencontre du精, jing (essence). Quand tu es dans le bon chemin (道 dao) tu dépasses l’apparence (表面 biaomian : superficiel, surface) de ce que tu manges pour aller au 精, jing et c’est cela que tu envoie au foie. Pour le prévenir et qu’il prévienne. Il faut qu’il prépare. Oui, c’est çà : préparer (Zheng Yu emploie le terme 调剂 tiaoji qui signifie préparer un produit pharmaceutique, préparer une ordonnance ; mais aussi ajuster, régler). Tu dois fractionner (馏分 liufen) les aliments sans y toucher. C’est cela que les yeux font aller vers le foie. Et le foie, il prépare la réception. Manger, c’est aller aux éléments nourrissant qui sont dans les aliments. Toi, avec ta manière de manger, tu ne vas jamais aux éléments subtils (细微 xiwei), au 精, jing.

Après avoir mangé par les yeux, il faut manger par le nez, sentir. Le nez, les narines c’est la manière pour les poumons de voir le monde, de ne pas être enfermés. En sentant, ce que tu sens ce sont les saveurs (滋味 ziwei). En regardant, tu as déjà perçu les saveurs qui sont dans le bol. Maintenant tu dois sentir les saveurs sans voir pour aller au fond des choses, ne pas rester à la surface, aller en profondeur, isoler les saveurs du plat. Les saveurs, c’est ce qui est vrai dans la nourriture. Quand tu manges, ce sont les saveurs qui nourrissent. Ce sont les saveurs qui arrêtent les maladies ou qui les guérissent. Ce sont les saveurs qui sont dans le jing (essence) des aliments.

Et puis, il faut manger par la bouche. La bouche, c’est plusieurs yeux à la fois, plusieurs portes. La bouche ouvre l’estomac et la rate sur le monde et la langue ouvre le monde pour le cœur. Et la racine de la langue ouvre le monde pour les reins. » La bouche c’est comme la tête d’un serpent, elle avale et fait descendre dans l’œsophage et l’estomac et les intestins. C’est la même chose. Bouche, œsophage (Zheng Yu emploie 食道 shidao le chemin du manger au lieu de 食管 shiguan le tube, le tuyau du manger), rate, estomac, intestins, c’est une seule chose. C’est l’usine alimentaire (Zheng Yu use de l’expression 食品厂 shipinchang, usine alimentaire (mais aussi boulangerie, pâtisserie) pour regrouper les organes digestifs en un groupe d’ateliers coordonnés ) dont les ateliers (作坊 zuofang) sont dans tout le corps. Du haut en bas, l’un au dessous de l’autre. C’est plus important que la colonne vertébrale, tu sais. C’est un peu la même chose, pour se tenir debout, mais plus important.

http://zhongyi.hypotheses.org/72

Voir les commentaires

L'avoine enfin permise aux intolérants au gluten ?

4 Mai 2015, 15:14pm

Publié par n' ED

L'avoine enfin permise aux intolérants au gluten ?

Enfin une bonne nouvelle ?

OUIIIIIIIII !
Mais pas n'importe comment, ni n'importe laquelle !

Ci dessous le lien vers un excellent article bien fait bien écrit .

Dommage j'ai pas sû plus tôt !

Je vous tiens au courant de la suite la semaine prochaine ?

http://makanaibio.com/2011/10/lavoine-et-lintolerance-au-gluten-ennemie-ou-amie.html

http://www.stop-gluten.com/faq/73-avoine

Voir les commentaires

Inaccessibles ?

4 Mai 2015, 14:13pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm

mmmmmmmmmmmmm

mmmmmmm

 

 

Ce n'est pas

parce que les choses

nous semblent inaccessibles,

que nous n'osons pas ;

c'est

parce que nous n'osons pas,

qu'elles nous semblent

inaccessibles.

Sénèque.

 

 

Qu'allons nous oser faire à partir de demain ?

Ou de ce soir ?

Ou de maintenant ?

Ou de jamais ?

...

 

Pas facile hein !

**********************************

 

Je vous suggère un truc impossible :

imprimer cette page et l'afficher là devant vous !

Voir les commentaires

Maladie cœliaque.

19 Avril 2015, 18:57pm

Publié par n' ED

Dans Néosanté N°43 p24  : Dr Jean-Claude FAGEAU

 

 

Une pathologie dont on parle de plus en plus est liée à une intolérance aux protéines contenues dans le gluten (blé, seigle, avoine et orge).

Dans sa forme morbide, c’est la maladie cœliaque. Elle est définie par un syndrome de malabsorption (parfois mineur). L’origine auto-immune est fort probable d’après les dernières informations scientifiques.
Je ne crois pas que le gluten soit en cause directement, sans un conflit associé : une peur.


En effet, à mon humble avis, la nette augmentation de la maladie est en lien avec l’industrialisation de notre alimentation. La mauvaise qualité des céréales consommées dans les pays occidentaux est la cause de cette maladie. Mais bien évidemment, avec le conflit chez les personnes qui en souffrent car sinon on compterait le nombre de malades atteints par millions et non par milliers.

Le conflit correspondant à l’intolérance aux protéines du gluten est

un refus de se soumettre

aux lois de l’autorité

qui entravent la liberté.

Dr FAGEAU

*******************

***********

*******************

Voir les commentaires

• Gluten : la toxicité enfin démontrée sans contestation.

12 Mars 2015, 12:54pm

Publié par n' ED

Gluten : la toxicité enfin démontrée sans contestation.

Un excellent article de Claude Imbert . A faire circuler.

Et derrière enfin peut être la possibilité d’avoir des produits sans gluten, facilement et avec de bons goûts.

Une question cependant. Quand tout le monde aura compris que le gluten n’est pas bon, que vont ils faire de leurs millions de tonnes de blé ?

http://www.lessymboles.com/gluten-la-preuve-de-la-toxicite-enfin-prouvee-sans-contestation/

.../...

Les chercheurs de l’Institut national de santé américain ont mené une étude sur 59 patients qui ne souffraient pas d’intolérance au gluten. Tous les jours, les cobayes volontaires ont consommé une pilule contenant soit cinq grammes de gluten (les pauvres), soit un placebo à base de riz. Au bout d’une seule semaine, ceux qui avaient pris les pilules au gluten souffraient de douleurs au niveau de l’intestin, de ballonnements, parfois, de dépression… Et pas les autres…

.../...

Voir les commentaires

Et si l’hyperactivité n’existait pas?

27 Février 2015, 13:47pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Article paru dans le journal Le TEMPS ( letemps.ch) le 27 02 15

*********************************

Le psychiatre français Patrick Landman dénonce l’épidémie d’hyperactivité. Selon lui, ce trouble est une construction artificielle destinée à enrichir les pharmas

Et si l’hyperactivité n’existait pas? Et si cette maladie n’était qu’une série de symptômes – agitation, déconcentration et impulsivité – artificiellement réunis par les industries pharmaceutiques pour faire du chiffre? Cette thèse, qui n’est pas inédite, est défendue avec force détails et arguments par le psychiatre et psychanalyste français Patrick Landman dans Tous hyperactifs?, essai fraîchement sorti aux Editions Albin Michel. Avec cette information déjà, qui laisse songeur: aux Etats-Unis, le chiffre d’affaires des médicaments vendus pour lutter contre le TDAH (trouble du déficit d’attention avec ou sans hyperactivité) est passé de 40 millions de dollars il y a vingt ans à 10 milliards aujourd’hui. «En psychiatrie, on assiste à un marketing des maladies, qui se vendent comme de vulgaires produits, explique Patrick Landman. Ce phénomène est né aux Etats-Unis, mais se propage partout dans le monde», ajoute le psychiatre, qui assure: «Dans le cas du TDAH, c’est le médicament qui fait la maladie.» Entretien.

Le Temps: Selon vous, l’hyperactivité n’existe pas. Dans votre essai, vous comparez même cette maladie à l’homosexualité, en rappelant que jusque dans les années 70, cette orientation sexuelle était considérée comme un trouble mental. Pourtant, des milliers d’enfants et d’adultes semblent souffrir du TDAH...
Patrick Landman:
Il faut distinguer deux choses. Les constructions médico-sociales à large échelle et la souffrance des individus. Si je compare le TDAH à la stigmatisation de l’homosexualité ou à la frénésie de diagnostics d’hystérie à la fin du XIXe siècle, c’est pour montrer que chaque époque a sa maladie à la mode. Dans mon essai, j’évoque aussi la dépression, qui a flambé dans les années 1980 quand le Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders III (DSM III), la bible mondiale des prescriptions, a médicalisé des affects et des comportements comme la tristesse, la baisse de l’estime de soi ou la dépendance au lien d’attachement, alors que ce sont des réactions habituelles à la suite de ruptures ou d’échecs, et qu’elles sont spontanément réversibles. Les faux dépressifs ont reçu des traitements parfois très longs, et on en est arrivé à qualifier la dépression de «la maladie du siècle». Selon moi, le TDAH suit exactement le même processus, avec les généreuses retombées économiques que l’on sait pour les industries pharmaceutiques…

– Mais revenons à la souffrance des enfants et des adultes chez qui on diagnostique un déficit d’attention et/ou une hyperactivité. Certains parlent aussi d’un excès d’impulsivité. Ces symptômes sont bien réels, non?

– Oui, mais il n’y a pas qu’une seule cause à ces symptômes et, en matière de remède, je crois plus à une méthode clinique avec approche différenciée de chaque patient qu’à une approche médicamenteuse. Pour justifier le recours aux médicaments, certains tenants du TDAH parlent de lésions cérébrales minimes qui pourraient être réparées avec des remèdes à base de méthylphénidate, qui est une amphétamine. Il n’est pas étonnant que des enfants perturbés aient des images cérébrales anormales, mais ces images ne constituent pas une preuve. A l’heure actuelle, il n’existe aucun marqueur biologique d’aucune des grandes maladies mentales, que ce soit la schizophrénie, l’autisme ou les troubles bipolaires. Et le fait de les rebaptiser maladies ou troubles neuro-développementaux ne change rien à ce fait.

– Pourtant, des personnes souffrant d’hyperactivité ont éprouvé un soulagement en prenant des méthylphénidates, dont le plus connu, la Ritaline, semble faire beaucoup d’heureux…

– Bien sûr, prendre des amphétamines, c’est comme boire de l’alcool. Il peut y avoir un soulagement provisoire. La Ritaline dope les neurotransmetteurs, mais elle ne guérit pas. Je ne suis pas radicalement contre les médicaments. Je prescris des méthylphénidates dans un tiers des cas que je traite, lorsque la souffrance est trop grande. Ceci pour un temps limité et avec un suivi psychothérapeutique qui prend très vite le relais. Ce qui me scandalise, c’est le recours systématique aux médicaments, comme à une potion magique, alors que la prise régulière de ces amphétamines entraîne un déficit de croissance et une sous-charge pondérale.

– Mais alors, comment expliquer
le succès de la voie médicamenteuse
?
– C ette solution a le mérite de déculpabiliser les parents et les enseignants. Face à un enfant difficile, les adultes se sentent mieux quand on leur dit que la maladie est à l’intérieur de l’enfant, dans son cerveau, plutôt que liée à des facteurs extérieurs. Encore une fois, c’est une affaire d’époque. Vu le stress qui pèse sur les épaules des parents et les effectifs de classe qui sont en constante augmentation, comment trouver le temps et le ton pour appréhender des enfants qui ne sont pas absolument alignés? L’absurdité totale est atteinte lorsque des médecins disent que si on ne dépiste pas et qu’on ne soigne pas des TDAH durant l’enfance, les ados concernés ont de plus grands risques de devenir toxicomanes. Autrement dit, on donne des amphétamines à des enfants de 7 ans pour éviter qu’ils se droguent à 17 ans! Un autre problème se pose avec la Ritaline: quand l’arrêter? Puisqu’elle ne soigne pas, mais soulage seulement, quand décide-t-on d’arrêter le traitement? Question piège, n’est-ce pas?

– Si le médicament n’est pas la solution, quelles sont vos méthodes pour lutter contre les symptômes du TDAH?
– La psychothérapie classique donne de bons résultats, ainsi que les thérapies de groupe, la psychomotricité ou l’art-thérapie. Je préconise aussi une diminution nette de la consommation d’écrans, car, d’après mon expérience, il y a une corrélation entre les heures passées devant l’écran et la gravité du trouble de l’attention. Surtout, l’immaturité de l’enfant est un gros facteur de confusion. Deux jeunes enfants peuvent avoir le même âge mais présenter un seuil de maturité très varié selon qu’ils sont du début ou de la fin de l’année. Rien que la prise en compte de cet aspect peut assouplir la vision qu’on a de l’élève ou de l’enfant difficile.

Tous hyperactifs?, Patrick Landman, Ed. Albin Michel, 2015.

************************************

En oubliant surtout pas la possible, sinon probable, intolérance au gluten et aux produits laitiers (surtout de vache).

Voir les commentaires

Du GLUTEN ? Je le ferai plus ! Promis...

3 Décembre 2014, 19:08pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

***********************************************************

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Depuis que je ne consomme plus de produits contenant du GLUTEN je "fonctionne" normalement bien !

 

Avant-hier je me suis dit :

- il me faut tester si je suis toujours intolérant au gluten !

"On peux rêver non ?"

Alors au repas du soir :

- une tartine de pain ... de petit épeautre Bio au levain, pour accompagner les rillettes de maquereaux!

Soirée sans problème, coucher et endormissement habituels.

MAIS 8 heures après la tartine, vers 4 heures du matin, début du retour des réactions, démangeaisons erratiques, diarrhée, sommeil impossible pendant une heure, inconfort psychologique sans raison.

 

Hier je décide de poursuivre l'expérience et au repas de midi je me fais des pâtes en me disant que la réaction si elle doit avoir lieu sera en fin d'après-midi ou début de soirée !

Je choisis des pâtes bio au Kamut moins riches en Gluten, (c'est pas meilleur que celle maïs sarrasin sans gluten)

Après-midi paisible et sans problème, soirée semblable, coucher et endormissement normal. TOUT VA BIEN !

Que nenni, vers 3 heures même problèmes ,

sauf que là ça a duré plus longtemps ! Peut-être la quantité ou le type de céréale ?

 

Mais une chose est sûre, je suis bien intolérant au gluten et je ne vais re-tenter l'expérience d'en réintroduire dans mon alimentation de sitôt !

 

Parmi les 140 signaux répertoriés comme étant signes d'intolérance aux glutens êtes vous certain de ne pas .... ?

 

 

 

Voir les commentaires

elle était sur le point de se faire amputer un doigt...

21 Septembre 2014, 16:06pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Extrait de la lettre de : http://www.santenatureinnovation.com/si-cetait-vrai-ca-se-saurait/

*****************

Sauvée par la santé naturelle ! Victime d'une infection aux staphylocoques résistant aux antibiotiques, elle était sur le point de se faire amputer un doigt quand elle a été sauvée… par la santé naturelle :
******************


« Cher Jean-Marc,

Je suis admirative face à votre démarche d'information et cela sans contrepartie ! Je vous remercie profondément pour ce que vous faites.

Il y a déjà quelques années que je me suis penchée sur les problèmes que vous évoquez. Vos lettres confirment et amplifient mes propres informations.

Ce sont une mine d'informations que je partage tant que je le peux. Malheureusement, je me rends compte que très peu de personnes sont prêtes à changer leur forme de vie, leur forme de consommation…

J'ai personnellement été totalement convaincue en 2003 : victime d'une nécrose d'une phalange à la main droite, j’ai subi deux interventions chirurgicales qui n'ont pas apporté de progrès. J'ai absorbé durant plus de trois mois des antibiotiques, sans résultat. Les staphylocoques dorés étaient toujours là.

C'est alors que la médecine conventionnelle envisagea une amputation de cette phalange. Le problème durait depuis 4 mois environ.

C'est le hasard qui m'a amenée à consulter un naturopathe. À l’issue d'un mois, mais sans faire d'écart, une diététique nouvelle pour moi alliée à des compléments alimentaires pour nettoyer l'organisme et le remettre en état, j'ai été guérie. Ce praticien a sauvé ma phalange !

J'ajouterais à titre informatif qu'en dehors de ce problème infectieux, j'étais une alcoolique sans boire d'alcool !

Je m'explique : je buvais beaucoup de lait et mangeais beaucoup de laitages. « Les produits laitiers sont nos amis pour la vie » scandent les publicités ! Quelle grave erreur !

Ce sont surtout les amis des actionnaires de l'industrie laitière, de l'industrie pharmaceutique, du porte-monnaie des médecins conventionnels, des hôpitaux, etc… j'en passe… ! Le naturopathe, lors de la première consultation a découvert un début de cirrhose du foie lié à ces amis laitiers, plus d'autres graves problèmes !

Le régime diététique a tout effacé, tout remis dans l'ordre !!!

J'aimerais pouvoir partager ce vécu afin de convaincre les millions de consommateurs qui sont en train de creuser leur tombe et celle de leurs enfants avec ces produits et par leur alimentation.

J'ajouterais que consommer BIO n'est pas forcément signe de conserver la bonne santé de l'organisme ; par exemple, consommer tous les matins des céréales (même bio) dans du lait (même bio) ou des tartines de confiture (même bio) !

Je me suis rendu compte, lorsque j'ai eu terminé mon régime, d'une transformation de mon aspect physique dans le regard des personnes que je côtoyais : toutes m'ont alors déclaré qu'elles pensaient que j'avais auparavant été alcoolique car j'en avais toutes les caractéristiques physiques : visage gonflé, bouffi, rougeurs, etc… Je creusais ma tombe inexorablement, chaque jour… Que pouvez-vous faire pour faire circuler ce témoignage édifiant ?

Cordialement

Danielle Dubus
52100 Saint Dizier

Voir les commentaires

SOJA ? oui, je sais j'en ai déja parlé !

3 Août 2014, 15:17pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Oui, je sais; j'en ai déja parlé ! mais c'est les vacances non ?

 

 

Sur le blog de Florian KAPLAR

© Naturopathie Passion          http://naturo-passion.com/soja-verites-et-mensonges/

Allégation n° 10

Michel Dogna précise que, d’après certaines études, il semble que les personnes mangeant, ne fût-ce que deux ou trois fois par semaine, une portion normale de tofu, présentent  ....des risques pour la santé ?

D’après ses recherches, les dangers supposés du soja ont été pour la plupart largement surestimés et ont été présentés parfois de façon si sensationnelle qu’ils ont pu susciter de vives inquiétudes chez certaines personnes qui en consommaient.

 

Voici donc une recherche sérieuse De Florian Ci-dessous :

http://naturo-passion.com/soja-verites-et-mensonges/

 

 

A RETENIR :

Bien entendu, la culture intensive du soja OGM pour nourrir le bétail est une catastrophe écologique et sanitaire. Mais, cela n’empêche pas certains détracteurs du soja de consommer de la viande issue d’animaux qui ont été nourris avec du tourteau de soja, exclusivement OGM puisque d’importation. Cherchez l’erreur…

Le soja a toute sa place dans le cadre d’une alimentation diversifiée et équilibrée. En France, il est aisé de trouver des produits à base de soja bio sans OGM, cultivé en France, d’excellente qualité et délicieux : tofu ferme (qui existe en version lactofermenté), fumé ou non, tofu soyeux, pâtés végétaux lactofermentés, yaourts, « lait » de soja, etc.

La conclusion à laquelle j’arrive après lecture de centaines de pages d’études sur le soja est que, d’un point de vue nutrition et santé, aucune étude scientifique n’a prouvé la moindre toxicité de la consommation de soja sur l’homme. Au final, le soja présente bien plus d’avantages que d’inconvénients même s’il ne faut pas nier ces derniers, en évitant toutefois de tomber dans la paranoïa qu’internet contribue hélas à diffuser voire à amplifier.

Voir les commentaires

Sommeil, somnifères et mortalité en hausse ... ou comment s'endormir sans "produits" chimiques ?

6 Mai 2014, 17:11pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

 

 

Une étude américaine publiée par le British Medical Journal Open rapporte que les hypnotiques induiraient une augmentation de la mortalité. Même pris très occasionnellement, ils augmenteraient le risque de mort précoce et aussi de cancers. Le Dr Daniel Kripke et ses collaborateurs ont étudié 10 500 volontaires âgés en moyenne de 54 ans, suivis durant deux ans et demi. Durant cette période, ils ont pu recourir – régulièrement ou occasionnellement – à un ou des médicaments hypnotiques : des benzodiazépines [1] ou des dérivés tels que le zolpidem, l'eszopiclone ou le zaleplon, mais aussi des barbituriques [2] ou des sédatifs antihistaminiques utilisés dans les allergies. Il existe, on le voit, une très large variété de médicaments pour dormir…

Ce groupe de patients a été comparé à une seconde cohorte, composée de 23 500 sujets ne prenant aucun médicament pour dormir. Ces volontaires présentaient les mêmes caractéristiques d'âge, de sexe et d'hygiène de vie que la population étudiée. Leur état de santé, leur poids et leur origine ethnique ont également été pris en compte. La seule différence entre les deux groupes était donc dans la consommation de médicaments hypnotiques.

Les résultats sont édifiants : « À partir de 18 prises de ces médicaments sur une année, le risque de décès prématuré est multiplié par 3,5 ». Ce risque augmenterait avec la quantité d'hypnotiques consommés. En effet, entre 18 et 132 prises par an, le risque de décès serait quadruplé, voire quintuplé au-delà de ce chiffre. Les utilisateurs d'hypnotiques à hautes doses verraient également leur risque de cancers – tous types confondus – accru de 35 %.

 

extrait dehttp://www.santenatureinnovation.com/comment-faire-pour-sendormir-sans-somnifere/

*************

Dommage que personne dans l'article n'aborde les problème liés à l'intolérance au gluten (connue ou non), dont les troubles du sommeil sont chez moi la première des manifestations quand il y en a eu au repas du soir (même peu) !

Ainsi que celle aux produits laitiers (de vache surtout) au dîner.

*******************

A noter que le Dr Nicolas Le BERRE à ré-éditer son livre:  Les Laitages une sacrée vacherie   ed Charles Corlet     (le premier datait de 1992)  à lire (ou relire s'il est dans votre bibliothèque, Le Lait une sacré vacherie)

*************

Se rappeler que l'insomnie est aussi un symptôme connu du pré-scorbut, donc du déficit en réserves de vitamine C (agravé par la mal-absorbtion intestinale liée aux intolérances)... et à  la prise de médicaments chimiques.

Retournez voir ces 2 articles :

http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/article-le-scorbut-n-est-pas-une-maladie-81596972.html

http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/article-attention-au-scorbut-c-est-mortel-65276079.html

 

Voir les commentaires

Depuis ce jour, je me suis juré que jamais plus je n’empoisonnerai mes enfants avec des aliments contenant du blé !

24 Janvier 2014, 10:43am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Un commentaire qui en dit long : (sur : http://www.dur-a-avaler.com/orthorexie-maladie-mentale-alimentation-sainement-malbouffe-psychotherapeute/ ) merci à France19 24 janvier 2014 à 8 h 13 min

***********************

Mais je dois avouer que je suis une dissidente de la ligne du Parti « dur à avaler » : je ne crois pas (plus) aux bienfaits du bon pain complet bio. J’ai eu aussi ma période alimentation 100% bio avec du « bon pain complet bio » qui a duré 2 ans. Outre que mon état de santé et celui de mes enfants ne s’est pas améliorée de manière visible , (pourtant j’y croyais dur comme fer, et je me persuadais que notre santé ne pouvait que s’améliorer, mais ça tenait plus de la croyance religieuse que d’une observation scientifique), ce furent les 2 années les pires au point de vue nervosité : insomnie, anxiété, agressivité, manque de patience, timidité, états dépressifs, colères, manque d’attention à l’école, nous étions tous les 5 (2 parents et 3 enfants ) atteints de plusieurs de ces symptômes, chacun avec son profil particulier.
Jusqu’au jour où j’ai appris que la farine complète de blé contient 4 fois plus de gluten que la farine blanche (le gluten se trouvant surtout dans les parties périphériques du grain de blé), et que nous étions assez sensibles au gluten (mon fils surtout !!!)
La suppression de tout aliment contenant du blé a été pour nous une libération, et nous avons découvert que les relations familiales pouvaient être harmonieuses et apaisées.
Et simultanément les résultats scolaires des 3 gamins sont montés en flèche en quelques semaines, à la grande surprise de leurs maîtres d’école respectif
s.
Après 9 mois d’éviction du blé, j’ai voulu tenter un essai de réintroduction, sous forme de pâtes semi-complètes biologiques, pour voir ce que ça donnerait, pour voir si c’était bien le blé qui était déterminant. La réaction ne fut pas immédiate, mais se manifesta 2 jours après, et dura 2 jours : quasi inexistante pour ma fille aînée de 10 ans qui n’avait pris que très peu de pâtes, plus forte pour la fille cadette de 6 ans qui avait pris une bonne assiette : elle s’est mise à m’insulter pendant 2 jours, elle fut d’une rare intensité chez mon fils qui s’était jeté sur 2 grosses assiettes de pâtes : insomnies, état agressif et dépressif à la fois, tout devenait prétexte pour pleurer, et pour se disputer. Heureusement que cet état ne dura que 2 jours ! ça devenait invivable !
Depuis ce jour, je me suis juré que jamais plus je n’empoisonnerai mes enfants avec des aliments contenant du blé !

Voir les commentaires

Ah la lie !

23 Décembre 2013, 14:37pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Dans les bouteilles de vin ou de bon cidre, la lie est ce dépôt qui est au fond et qu'il faut se garder de remuer avant la dégustation.

 

Explorer un "recoin" de sa vie où il y a un "problème" caché, c'est comme de vouloir vider une bouteille d'un grand Bordeaux rouge.

Le meilleur vient d'abord, le fond vient toujours après !

Et personne n'aime le fond de la bouteille !

Et pourtant c'est la seule façon de le  la " rendre propre ".

*************************

 

 

Humour !

Voir les commentaires

Convaincu de la nécessité vitale de douter pour avoir une chance de guérir.

1 Novembre 2013, 16:50pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

 

 

.../... J’aimerais vous apprendre patiemment à douter de toutes les informations que l’on vous donne en matière de santé et de maladie.
Que ces informations viennent de la médecine officielle,
qu’elles soient issues des médecines parallèles ou qu’elles
soient véhiculées par la Biologie Totale ou la Médecine Nouvelle.
Avec près de trente années de recul, je suis convaincu de la nécessité vitale de douter pour avoir une chance de guérir.

J.J. Crève-Coeur dans  Néosanté N° 27

*********************

(Il raconte un peu son histoire au début de la série d'article .)

Ned

*********************

.../...  Ce fut un choc, parce que je découvrais brutalement, à 18 ans, que la démarche scientifique n’était pas la recherche désintéressée du savoir et de la connaissance. Je découvrais que la plupart des recherches menées en laboratoire étaient financées par le complexe militaro-industriel. Je découvrais, par conséquent, que la science était avant tout orientée vers la quête du pouvoir et de la suprématie militaire, dans un contexte de guerre permanente entre les nations. Ce n’était que bien plus tard que certaines applications militaires étaient recyclées et mises à disposition du grand public. Je découvrais encore que les résultats des recherches, quand ils ne répondaient pas aux attentes, étaient soit falsifiés, soit interdits de publication, afin de ne pas nuire aux intérêts de ceux qui avaient financé les recherches…

http://www.jean-jacques-crevecoeur.com

Voir les commentaires

Le soja ? mensonges et vérités ...

1 Octobre 2013, 09:20am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Le soja ? mensonges et vérités ...

enfin des réponses sensées et documentées...

**************************************

 

Je vous invite à balayer des croyances et des savoirs erronés qui sont entretenus par des lobbies puissants ( laitiers, pharmaceutiques, agro-alimentaires...) et même naturo-pathétiques !

 

Il y a heureusement, en France une agriculture du soja Biologique respectueuse de l'environnement et de l'homme et de notre santé. C'est de celle-ci dont vous devez vous occuper pas du soja chinois ou nord coréen ni du Tamari de Nagasaki, etc !

 

Mais en attendant allez revoir vos croyances , (à l'entrée de l'automne c'est le bon moment), en cliquant sur le lien ci-dessous .

http://naturo-passion.com/soja-verites-et-mensonges/

 

Bon appétit !

Au plaisir de vous lire.

Ned

Voir les commentaires

Blé, Gluten et chromosomes supplémentaires ?

28 Août 2013, 19:34pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

http://www.santenatureinnovation.com/

Voir les commentaires

Intolérances et allergies alimentaires une fausse-piste organisée

30 Juin 2013, 19:30pm

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Il y a bientôt 18 mois j'avais mis un long article sur le sujet.

Il est toujours d'actualité et je vais dans les prochaines semaines en faire un résumé, complémenté.

à retenir :

Quand l'intolérance de la famille laisse la place à l'intolérance alimentaire. ! ! !

Le jour où je me suis senti « repoussé » mes neurones ont dit : retour au programme déjà connu et c'est devenu indigeste.
Mes intestins et les boucles de neurones associées , ont réagi normalement à cette lutte intestine et, renvoyant à ma naissance, tous les essais et apprentissages anciens ont été revisités.
Ça ne colle plus = plus de gluten !
Puis le cycle de rejet s'est mis en place = diarrhées et selles liquides
les villosités sont engluées et détruites et la malabsorption s'installe d'où anémie et perte de poids.
Les bactéries et Candida se développent mal ou à contre-temps.

>>>>>>>

Au terme de tout ceci retenir :

L'intolérance débouche toujours sur des « pathologies multiples et imbriquées ».
La science médicale d'aujourd'hui en ayant « oublié » un minimum de « bon sens » (qui commence à être « utilisé et récupéré » par les industries agro-alimentaires, commerciales et pharmaceutiques) nous entraîne sur de fausse pistes !
Les guérisons sont possibles !

Le temps nécessaire à celles-ci est proportionnel à la durée de la « situation ».
Comprendre et retrouver obligatoirement l'origine et le déclencheur.

Accompagner le corps dans ses travaux de réparations est assez simple:
- Probiotiques
- Algues bleu-vert
- Aliments lacto-fermentés
- Vitamine C tous les jours
- Limiter ou supprimer dans un premier temps les « allergènes connus » (céréales contenant du gluten, produits laitiers de vache, aliments très riches en fibres...)
- Vermifuge 3 jours avant chaque pleine lune, au début.
- Voir un thérapeute de qualité pour aider aux phases difficiles (éthiopathe, acupuncteur...)
- Entrer dans une phase de pardon et d'amour ( c'est curieusement pas le plus facile ! voyez l'article DPJ : http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/d-p-j)

En attendant allez voir l'article complet  sur l'intolérance alimentaire en cliquant ci dessous:

http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/article-nouvelles-sur-les-intolerances-et-allergies-alimentaires-une-fausse-piste-organisee-99598627.html

Voir les commentaires

Newsletter de Santé Nature Innovation

6 Mai 2013, 10:13am

Publié par n' ED de mabouillotte-et-mondoudou

Êtes vous sûr d'être abonné à la newsletter de Santé Nature Innovation (Jean-Marc DUPUIS), donc d'avoir reçu celle de ce matin (surtout n'en parlez pas à votre médecin dit-il !).

 

Si NON voici le lien direct :

http://www.santenatureinnovation.com/inscription-sur-nl-gratuite/?utm_source=Newsletter-gratuite&utm_medium=emailing&utm_campaign=20130425-Medecine

 

Voir les commentaires

1 2 3 > >>